AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Années 50 - Sens dessus dessous - (vêtements)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Années 50 - Sens dessus dessous - (vêtements)   Jeu 31 Juil - 13:26


Avant, aprés, le résultat - publicité du fabricant Spencer 1947



[size=18]
[/size]
Démonstration de la solidité des bas nylon sur le stand Dupont de Nemours - Uniforme et bas nylon pour Marlène Dietrich venue soutenir les troupes.



1947 La France voit le retour de la guêpière pour affiner la taille aux 
49 centimètres de la silhouette coquetier : c’est le new-look lancé par Dior





En 1939, l’américain W. H. Carothers découvre le nylon, fibre" aussi solide que l’acier, aussi fine que la toile d’araignée et d’un magnifique éclat ". Le 15 mai 1940, les bas sont mis en vente avec succès aux États- Unis : 4 millions de paires sont vendues en quatre jours. La lingerie connaît une parenthèse avec la guerre 39-45, par manque de matériel.La fabrication de parachutes prévaut alors sur celle des porte-jarretelles. Après-guerre les sous-vêtements libèrent bras, jambes et gorges. Le cinéma titille les libidos. «Gilda», Rita Hayworth déshabille langoureusement son bras ganté comme elle enlèverait une culotte. Les affiches se peupleront de vamps glamour : Betty Grable, Ava Gardner, Jayne Mansfield ,Marilyn Monroe . L’après-guerre, c’est aussi de nouvelles inventions : le latex, la fermeture éclair et le retour de disponibilité du nylon pour les bas.





[size=18]
[/size]




1945 La guerre est finie la fabrication des bas Nylon reprend et essaie de faire face à l'inflation de la demande.Chez Macy's à New York 50.000 paires sont vendues en 6 heures, on les essaye dans la rue



Dans les années 50, les poitrines des femmes suivent les caprices de la mode :Sous les vêtements deux articles de base : un soutien gorge dont la forme conique était sructurée par une couture en spirale, dans les années 50 on ne se promenait pas sans soutien gorge, et une gaine élastique, qui prenait du dessus de la taille à la naissance des cuisses. "Le Tiki de Lou reste pointu même sous le pull", "Le Lou n° 9 est le seul soutien- gorge qui fait pigeonner les petites poitrines, elles en rêvent toutes", etc… La femme-objet est devenue le sanctuaire populaire du sexe. Les années 50 ignoraient la révolte, la consommation était reine. Trois nouveautés, les grands magasins,, les fibres artificielles et la confection, permirent à de larges couches de la société d'imiter le styler des riches.



"N'oubliez jamais que vous êtes épouse avant tout" recommandait la styliste américaine Anne Fogarty, et elle recommandait de ne jamais porter de jeans, même pour le ménage, et de toujours porter une gaine solide assurant un maintien parfait. On ne sortait pas sans chapeau ni gants, on asortissait sac et chaussures toujours à talons hauts et avec des bas nylon. A la maison on porte des twin sets sur des jupes plissées, pour l'extérieur le tailleur est de rigueur sur une jupe étroite ou large avec un jupon de taffetas de polyamide et de tulle, ou de coton. Les adolescentes, copiant Brigitte Bardotportaient elles fréquemment jusqu'à quatre jupons superposés



[size=18]
[/size]
Publicités 1952 - 1956 - 1960



Peu à peu, la «Vamp» se fait ravir la couronne par la pin-up, argument plus commercial, plus déshabillé aussi. Le magazine Paris- Hollywood se charge d’éduquer ces Messieurs intéressés par la mode légère et moderne. Les jupes remontent aussi vite que la reprise économique. Dans les années 60, les adolescents, découverts et courtisés en tant que consommateurs dans les années 50, remettent en question les us de leurs parents et proposent leur propre contre-culture.



[size=18]
[/size]
Mary Quant



Mary Quant, un ancien mannequin, lance la «mini». Une période noire pour les fétichistes commence.



[size=18][/size]

"Elle" 1950



[size=18]
[/size]
Le slip Kangourou :
gloire des années 50





Lors d'une visite dans la pampa, un représentant de commerce, Georges Jonathan,découvre que les cavaliers portent un slip renforcé pour monter à cheval. D'où l'idée de fabriquer un modèle à poche dans son atelier de bonneterie de Nîmes. Il baptise sa marque Eminence et prend le cardinal de Richelieu pour emblème.



A la suite d'Eminence plusieurs bonneteries se lancent dans le slip ouvert à grosses cotes dont l'ouverture ressemble véritablement à la poche d'un kangourou. Comme le marsupial, la poche est accessible par le haut, et non pas le côté comme la plupart des sous-vêtements du genre. Derby, un fabriquant de slip fait même déposer sa marque Kangourou qui deviendra un nom commun.



Le ruban adhésif :
secret de décolletés avantageux





[size=18]
[/size]

Sophia Loren Jayne Mansfield



Les généreux et opulents décolletés des stars de l'époque devaient souvent leur bonne tenue à un ruban adhésif pour tapis !On doit ce détournement d'usage aux stars d'Hollywood. Selon le bon usage du commerce la demande créant l'offre on mit au point des rubans adhésifs plus "confortables" et même des coques adhésives.



[size=18]
[/size]
1948



[size=18]
[/size]
1957




 bonne après midi 1  Ninnenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Années 50 - Sens dessus dessous - (vêtements)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eduardo Galeano (Uruguay) : Sens dessus dessous
» COLETTE VIVIER
» A.La girafe sens dessus dessous (conte africain)
» SANS DESSUS DESSOUS de Jules Verne
» "Du temps que je vivais dans le troisièm' dessous"

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: