AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 animaux de compagnie - chats -(races et comportements)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 26764
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: animaux de compagnie - chats -(races et comportements)   Ven 29 Aoû - 12:47

Animaux de compagnie - Chats - American shorthair -

 
L'American Shorthair est une race de chat originaire des États-Unis. Ce chat de taille moyenne est caractérisé par son type rustique.
 
Cette race descend directement des [size=16]chats de gouttières rapportés par les colons Européens. Leur but étant bien sûr de protéger les stocks de céréales des rongeurs. La sélection de ceschats s'est donc faite sur l'habileté à capturer souris, rats et autres rongeurs mais également sur sa résistance aux conditions climatiques Américaines.[/size]
 
[size=16][/size]
 
Pour améliorer le physique de la race, il eut des croisements avec le British Shorthair.
 
[size=16][/size]
British sthorthair
 
L'Europe eut du mal à accepter cette race et certaines associations refusent encore de la reconnaître, ce qui explique la rareté de la race sur le continent. Aux États-Unis elle est très répandue et fait partie des 10 races les plus rencontrées.
 
C'est un chat rustique et au physique typique du chasseur. Il est très athlétique, le corps bien musclé de type médioligne. Les mâles sont parfois plus massifs que les femelles. Le corps est plus long que haut et avec une ossature forte. Les pattes sont comme le corps, dotées d'une ossature robuste et de muscles puissants.
 
[size=16][/size]
 
La tête est de taille moyenne, à peine plus longue que large. Les joues sont pleines et le nez moyennement court et de même largeur sur toute sa longueur. De profil on remarque un stop adouci. Un trait caractéristique de la race est le museau bien marqué et carré. La mâchoire est puissante. Les oreilles sont de taille moyenne, peu ouvertes à leur base. Elles sont placées sur la tête bien écartées l'une de l'autre et avec des pointes arrondies. Les yeux sont grands et arrondis, placés de biais. Leur couleur doit être assortie à la robe.
 
[size=16][/size]
 
Son poil est court, dense et bien lustré. Il doit être régulièrement réparti sur le corps. Toutes les couleurs sont acceptées sauf le lila, le chocolat et les couleurs qui en sont dérivées ainsi que les colourpoint. Tous les autres motifs sont permis.
 
[size=16][/size]
 
L'american shortair serait affectueux, moyennement actif et émotif mais peu agressif. On le dit patient avec les enfants et acceptant la présence d'un chien. Ces traits de caractère restent toutefois parfaitement individuels et sont fonctions de l'histoire de chaque chat.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[size=24]Animaux de compagnie - Chats - American curl -

[/size]

 
L'American Curl est une race de chat originaire des États-Unis. Ce chat de taille petite à moyenne est caractérisé par ses oreilles recourbées.

 
Le premier spécimen apparaît aux États-Unis en 1981 à Lakewood (Californie) avec une jeune femelle à robe noire appelée « Shulamith » possédant des oreilles courbées vers l'arrière. Cette particularité est due à une mutation génétique spontanée.

 
[size=16][/size]

 
En 1983, Shulamith est amenée pour la première fois dans une exposition féline. En 1987, laTICA (The International Cat Association ) reconnaît la race dans sa version à poils mi-longs. En 1993, c'est la CFA (Cat Fanciers' Association) qui reconnaît la race en poils courts et mi-longs.

 
En France, la race fut officiellement reconnue en 1985 et le premier mâle voit le jour en mars 1988.

 
[size=16][/size]

 
La race étant encore récente, elle est peu représentée (environ 3000 sujets dans le monde).

 
De taille petite à moyenne, long d'une fois et demie sa hauteur, sa tête est triangulaire, ses yeux ont la forme d'un ovale arrondi, son poil peut être court ou mi-long, sa fourrure est soyeuse et fine et sans sous-poil et sa queue flexible et large à la base.

 
[size=16][/size]

 
La particularité de l'American Curl réside dans ses oreilles en croissant de lune. Placées haut sur la tête, elles s'enroulent à l'envers vers le milieu du sommet de son crâne. La courbe formée varie selon les individus de 90 à 180°. Sur toute une portée, tous les chatons possèderont les oreilles recourbées à différents degrés, il s'agit d'un gène dominant et non létal. Ils naissent avec les oreilles droites, c'est à partir d'une semaine que les oreilles tournent toutes seules, elles ont leur courbure définitive vers l'âge de six mois. Des petites touffes (ou plumets) sont souhaitables.

 
[size=16][/size]

 
Pour les expositions, il est reconnu trois degrés d'oreilles :

 

  • Premier degré : les oreilles sont assez droites.
  • Deuxième degré : un peu plus courbé (presque en angle droit).
  • Troisième degré, en bouton de rose. La pointe des oreilles ne doit jamais toucher le crâne.



 
La bonne longueur de la queue doit avoir la longueur du corps jusqu'à l'épaule.

 
Toutes les couleurs sont admises, l'essentiel étant que la couleur des yeux harmonise avec celle de la robe.

 
[size=16][/size]

 
On décrit généralement l'american curl comme un chat joueur, discret, intelligent parfois téméraire, attaché à ses propriétaires et également sociable avec ses congénères. Ces traits de caractère restent toutefois parfaitement individuels et sont fonctions de l'histoire de chaque chat.

----------------------------------------------------------------------------------
[size]

Animaux de compagnie - Chats - Leurs attitudes -

[/size]

Le chat serein


En général, le chat domestique est en confiance sur son territoire, autrement dit chez vous. Assis, couché les pattes sous le corps ou en train de se lécher, c'est l'attitude classique du chat sur lequel ne pèse, lui semble-t-il, aucune menace. Détendu des oreilles jusqu'au bout des moustaches, c'est à cette attitude que sont comparées les suivantes. 

Expression 
Des oreilles dressées et détendues

Des moustaches droites mais détendues

Des pupilles dilatées ou non en fonction de la lumière 

[size=18]

Le chat satisfait[/size]


Assis ou couché bien au chaud et en confiance, les oreilles et les moustaches détendues, les yeux du chat sont mi-clos. Voilà un chat satisfait, heureux presque pourrait-on dire, de sa situation. Le ronronnement vient souvent s'ajouter à l'attitude visuelle du chat satisfait. Si le ronron si familier recèle des mystères encore non élucidés, il semblerait néanmoins que quelle que soit la situation ce soit un signe d'apaisement. 

Expression 
Des oreilles détendues

Des moustaches détendues

Des yeux mi-clos 

[size=18]

Le chat en colère[/size]


Le dos légèrement arqué et le poil hérissé le long de la colonne vertébrale et de la queue, le chat en colère tourne ses oreilles vers l'arrière et contracte les pupilles. Les moustaches orientées vers le bas, il se fait généralement entendre par des miaulements forts et des grognements. 

Expression 
Des oreilles vers l'arrière

Des moustaches vers le bas

Des  pupilles qui se contractent 

[size=18]

Le chat à l'affût[/size]


Entre le jeu et la chasse

Les oreilles dressées, prêtes à recevoir la moindre information utile, les pupilles se dilatent, les moustaches se tendent vers l'avant, le chat joue ou chasse. Le jeu est en effet pour le chaton mais aussi pour le chat un substitut, un entraînement ou une répétition pour la chasse. Couché mais bien sur ses pattes, prêt à bondir, l'excitation du chat se remarque à sa queue qu'il agite sans arrêt et au dandinement des pattes arrière juste avant qu'il ne bondisse. 

Expression 
Des oreilles bien dressées

Des moustaches légèrement vers l'avant

Des pupilles qui se dilatent 

[size=18]

Le chat qui grogne, qui souffle et qui crache[/size]


Le souffle du chat qui se sent menacé est significatif et typique de l'animal et souvent accompagné de grognements bien sonores et même de crachats. A son mécontentement, le chat ajoute souvent un comportement de défense ou de colère. 

Expression 
Des oreilles aplaties

Des moustaches vers l'avant

Des pupilles qui se dilatent 

[size=18]

Le chat qui baille[/size]


Le bâillement du chat n'est pas considéré comme un signe d'ennui mais plutôt comme un signe de relaxation intense, que tout va bien. Contrairement au bâillement des êtres humains, celui du chat n'est pas contagieux et un bon chat bâilleur n'en fait pas bailler dix.

Expression 
Des oreilles légèrement en arrière

Des moustaches complètement détendues voire un peu vers l'avant

Des yeux clos ou mi-clos 

[size=18]

Le chat surpris[/size]


Le temps d'un sursaut et le chat se retrouve sur ses pattes, les sens en alerte et tourné vers l'agression potentielle. Les pupilles se contractent, les oreilles se dressent et les moustaches se dirigent vers l'avant, il faut savoir d'où vient la menace et évaluer les risques en un temps minimum.

Expression 
Des oreilles dressées

Des moustaches vers l'avant

Des pupilles contractées 

[size=18]

Les chats apeurés[/size]


L'attitude du chat sur la défensive est claire même si elle peut être accompagnée d'autres signes tels que la colère ou l'agressivité. Les oreilles rabaissées et les pupilles dilatées, c'est surtout le corps du chat qui en dit long. Le dos arqué et les poils hérissés sur le dos et la queue, il se présente de côté par rapport à son agresseur.

Expression 
Des oreilles rabaissées vers l'arrière

Des moustaches tirées vers l'arrière

Des pupilles dilatées 

[size=18]

le chat intrigué[/size]


Attentif, la curiosité du chat a été réveillée mais il demeure néanmoins sur ses gardes. Sans pour autant être apeuré ou sur la défensive, il guette les signes qui lui permettront de reprendre son activité, de s'approcher s'il n'y a pas de danger ou de fuir même si nécessaire. Les oreilles dressées, haut sur ses pattes, les pupilles contractées, le chat intrigué cherche à en savoir plus.

Expression 
Des oreilles dressées

Des moustaches en alerte

Des pupilles contractées 

[size=18]

Les chats s'étirent[/size]


Les étirements du chat succèdent souvent à quelques bâillements. Après une sieste ou une période de relaxation, lorsqu'il est temps de bouger, les pattes arrières bien hautes, la queue dressée, il s'appuie sur ses pattes avant tendues et en profite même parfois pour se détendre jusqu'au bout des griffes.

Expression 
Des oreilles droites ou légèrement vers l'arrière

Des moustaches détendues

Des yeux ouverts ou mi-clos 

[size=18]

Les chats curieux[/size]


Les pupilles contractées, les oreilles dressées et les moustaches vers l'avant, tous les sens sont en éveil pour tenter d'en savoir davantage sur un nouvel individu, ici un furet, ou pour savoir ce qui se passe. Les moustaches liées à l'odorat permettent au chat de sentir ce qui se trouve devant et tout près de lui. Sensibles aux vibrations, les vibrisses aident le chat dans l'obscurité et à éviter les cachettes trop petites pour lui.

Expression 
Des oreilles dressées

Des moustaches vers l'avant

Despupilles contractées 

[size=18]

Le chat sentinelle[/size]


Haut perché sur un mirador improvisé : un balcon, un toit, un mur ou un pilier, le chat curieux de savoir ce qui se passe sur son territoire fait le guet. Se sentant hors d'atteinte et par conséquent en sécurité, il adopte une attitude décontractée mais attentive malgré tout. Les oreilles droites mais détendues, de même pour les moustaches, le chat apprécie d'autant plus quelques rayons du soleil.

Expression 
Des oreilles droites mais détendues

Des moustaches détendues

Des pupilles dilatées ou contractées en fonction de la luminosité

------------------------------------------------------------------------
[size]

Animaux de compagnie - Chats - Le Sacré de Birmanie -

[/size]





Le sacré de birmanie ou birman, est une race de chat originaire de France. Ce chat de taille moyenne à grande est caractérisé par sa robe à poil mi-long, qui présente le même patron colorpoint que le siamois mais ses pieds sont d'un blanc pur, comme s'il possédait des gants.




La légende




Une légende répandue, que l'on prête à la romancière Marcelle Adam, est associée au Birman. Elle raconte qu'il y a longtemps en Birmanie, dans un temple consacré à une déesse dorée aux yeux de saphir, un vieux prêtre possédait un chat blanc nommé Sinh. Un jour, le temple fut envahi et les ennemis tuèrent le vieux prêtre. Sinh sauta sur la tête de son maître en regardant dans les yeux la statue de la déesse. Ses yeux devinrent alors saphir comme ceux de la déesse et sa fourrure prit une teinte dorée, sauf ses pattes qui restèrent blanches comme la chevelure du vieux prêtre. Quelques jours plus tard, Sinh mourut de chagrin et tous les chats qui vivaient dans le temple subirent la même métamorphose, devenant les premiers chats sacrés de birmanie.

On raconte que ce chat aurait été dérobé dans le temple de Lao Tsun, en Birmanie, le premier couple de ces chats aurait été apporté en France sur le yacht d'un milliardaire américain en 1920. Le mâle mourut pendant la traversée, mais la femelle Sita, qui avait été couverte, mit au monde une portée de chatons dont une femelle nommée Poupée de Maldapour.



Néanmoins aucune preuve de cette histoire n'a jamais été donnée.



Si Poupée de Maldapour a réellement existé, aucun enregistrement ne donne pour autant son ascendance réelle. Devant l'absence de certitude, il est généralement envisagé que le birman soit né en France, dans les années 1920, d'un accouplement fortuit entre un siamois ganté de blanc et un persan, dont il semble être le parfait intermédiaire. Si cette hypothèse élude poliment le mystère de l'apparition de cette race, elle ne donne pas non plus entière satisfaction. D'aucuns arguent qu'aux États-Unis un tel croisement a été reproduit entre siamois et persan, mais avec un siamois non ganté, pour donner l'himalayen, dont les caractéristiques étaient à l'époque semblables au birman, mais après-guerre lorsque la race faillit être décimée, de mêmes tentatives d'hybridation siamois/persan eurent lieu en France et donnèrent également des chats non-gantés, que l'on dénommait alors « colourpoint » (ces chats constituèrent probablement un second point de départ de l'Himalayen).







Le sacré de birmanie est un chat imposant




Origines historiques




Devant l'absence de certitude, il est généralement envisagé que le birman soit né en France, dans les années 1920, d'un accouplement fortuit entre un siamois ganté de blanc et un persan, dont il semble être le parfait intermédiaire. Si cette hypothèse élude poliment le mystère de l'apparition de cette race, elle ne donne pas non plus entière satisfaction. D'aucuns arguent qu'aux États-Unis un tel croisement a été reproduit entre siamois et persan, mais avec un siamois non ganté, pour donner l'himalayen, dont les caractéristiques étaient à l'époque semblables au birman, mais après-guerre lorsque la race faillit être décimée, de mêmes tentatives d'hybridation siamois/persan eurent lieu en France et donnèrent également des chats non-gantés, que l'on dénommait alors « colourpoint » (ces chats constituèrent probablement un second point de départ de l'Himalayen).



Cependant, ces réponses « faciles » n'expliquent pas pourquoi le Dr Jumaud (vétérinaire et futur fondateur du premier club félin français) mentionne le birman dans sa thèse de fin d'études, quelques années avant que n'apparaissent les premières mentions de Poupée de Maldapour, ou encore du chat qui va d'emblée imposer le birman comme une race majeure:Dieu d'Arakan. Précisons que dans cette thèse, le Dr Jumaud fait mention d'observation de ce chat en Asie.



Après la dernière guerre, il ne restait qu'un couple (Orloff & Xénia de Kaabaa) dont descendent, ainsi qu'en témoignent le Livres d'Origines de la Fédération Féline Française, tous les chats de cette race existant actuellement dans le monde. La race reviendra alors au premier plan grâce au travail acharné de quelques éleveuses comme Boyer ou Simone Poirier. Quelques croisements avec le persan furent alors effectués pour limiter la consanguinité et pour retrouver le type morphologique d'avant guerre. En 1950, la race prend officiellement le nom de Chat sacré de Birmanie pour éviter les confusions entre le Birman et le Burmese.




Popularité




Cette race française a su se développer avec succès à travers le monde. Il est introduit aux États-Unis entre 1950 et 1960 et en Angleterre à partir de 1965, il occupe depuis de nombreuses années le top dix des races les plus populaires. Dans son pays d'origine, sa popularité ne cesse de croître et il est la deuxième race la plus représentée.




Standards




À mi-chemin entre le siamois, dont il possède les marques et les couleurs, et le persan dont il a hérité partiellement de la fourrure, le sacré de birmanie doit être considéré comme une race bien à part car il doit répondre à des exigences bien particulières au niveau de la répartition de la couleur, la qualité du pelage ainsi que de la morphologie. Le Sacré de Birmanie ne doit pas être confondu avec le Ragdoll, le Ragamuffin ou le Neva Masquerade. Il ne peut être hybridé avec ces races, ni avec aucune autre.







Le sacré de birmanie doit toujours avoir les yeux bleus




Le corps




Ce chat est de taille moyenne à grande avec un corps massif et moyennement long et une ossature lourde. Une ossature trop fine entraîne des pénalités. Son dos est droit et régulier, ses pattes sont de taille moyenne, bien musclées et leur ossature, comme pour le reste du corps, est forte. Elles doivent cependant rester proportionnelles au corps. Au bout, les pieds sont grands et ronds. La queue est de taille moyenne et proportionnée au corps.




La tête




La face n'est ni écrasée comme celle du persan, ni pointue comme celle du Siamois. Si un birman présente une tête caractéristique de l'une de ces deux races, ceci est considéré comme un défaut. La tête est de taille moyenne, large et arrondie. On peut voir de profil qu'elle est légèrement plus longue que large. Elle présente des joues pleines et un front légèrement arrondi. Le museau est large avec un menton fort. Le birman a un profil romain, c'est-à-dire un nez court, busqué et droit. Les yeux sont grands, pas tout à fait ronds et bien espacés l'un de l'autre. Ils sont toujours bleus. Le bleu le plus intense possible est recherché. Les oreilles sont de taille moyenne à grande et elles sont presque aussi larges que hautes. Le bout est arrondi et l'intérieur du pavillon de l'oreille est bien fourni en poils. Elles ne doivent pas être trop espacées l'une de l'autre.




La robe et la fourrure




Sa fourrure est mi-longue, est très soyeuse et le poil ne s'emmêle pas car le sous-poil est léger. On peut remarquer différentes longueurs de poils sur tout le corps : courte sur la face, elle s’allonge à partir des joues vers une importante collerette, surtout chez les mâles. Elle devient encore plus longue sur le dos et les flancs. Sous le ventre, le poil peut frisotter.



La seule robe autorisée est le colourpoint avec un gantage blanc aux pattes. Celui-ci est une des caractéristiques particulières de la race mais aussi l'une des principales difficultés de l'élevage. Les gants des pattes arrières en particulier doivent se terminer en pointe sur le dessous des pattes. Lors des concours félins, l'absence de gantage constitue même un motif de disqualification du chat. Des gants trop courts, ou, au contraire, trop longs sont des défauts, tout comme des taches blanches sur le menton, la gorge ou le ventre (contrairement au ragdoll mitted avec qui on le confond régulièrement). À l'opposé, toute tache colorée sur le gantage est un défaut grave et éliminatoire pour les juges félins.







Détail des pattes arrière d'un birman, montrant les gants blancs en éperons




Les pattes avant ont des gants blancs se terminant en ligne droite à la jonction entre le pied et la patte. Les pattes arrière ont des gants blancs remontant en ligne droite à l’arrière de la patte et se terminant en pointe de la moitié aux trois-quarts du talon (éperons). Une régularité entre la hauteur des gants avant et arrière est souhaitable. Les coussinets sont de couleur rose et/ou d'une couleur correspondant à la couleur de base du chat.



La plupart des associations ne reconnaissent que quatre variétés.



Cependant de nouvelles variétés commencent à se faire reconnaitre. Mais la création de variété fait polémique chez les éleveurs car elle passe par le croisement avec d'autres races. Certains éleveurs pensent qu'il y a alors un risque de modifier le type morphologique et le type du pelage, au détriment de la qualité du gantage.




Les quatre principales races sont :


  • Le seal point : les points sont brun foncé, le corps est crème pâle, le nez est brun foncé tandis que les coussinets sont rose et brun foncé.



 
 



Chaton seal colourpoint





  • Le chocolate point : les points sont chocolat au lait, le corps est ivoire, le nez est cannelle rosé tandis que les coussinets sont rose et chocolat clair.



 
 



Birman chocolate point





  • Le blue point : les points sont bleu-gris, le corps est blanc bleuté, le nez est bleu ardoise tandis que les coussinets sont rose et bleu-gris.



 
 



Male Birman blue point





  • Le lilac point : les points sont gris acier rosé, le corps est blanc glacé, le nez est mauve tandis que les coussinets sont rose et lavande-rose.



 
 





Chat Birman Lilac point




Autres couleurs


  • Le red point : les points sont roux (red), le corps est crème presque blanc, le nez est rose tandis que les coussinets sont roses.



 
 





Birman Red point



Cette race est fixe. Aucun mariage hors race n'est autorisé. Les hybridations en vue de l'introduction d'une nouvelle couleur se font dans un cadre strict, après acceptation d'un programme détaillé soumis à l'acceptation préalable du livre des origines compétent.




Caractère




Le chat sacré de birmanie est souvent décrit comme un chat affectueux et doux. Certains éleveurs décrivent le Birman comme un chat joueur. On dit que malgré sa ressemblance avec le siamois, il n'en aurait pas le caractère puisqu'il serait calme et à la voix douce. Sociable, il s'adapterait bien à la vie en famille.

Ces traits de caractère restent toutefois parfaitement individuels et sont fonctions de l'histoire de chaque chat.




Elevage




Comme pour toutes les races colourpoint, les chatons birmans naissent entièrement blancs, les couleurs n'apparaissant qu'au bout de deux ou trois semaines. L'optimum dans le contraste et la qualité des points n'est obtenu que vers 2 à 3 ans.




Génétique



Les points du chat sacré de Birmanie sont l'effet du même gène qui agit chez le Siamois. Celui-ci a été nommé Cs. Cependant l'origine des gants reste controversée. L'hypothèse la plus plausible est que ces panachures blanches seraient issues de l'action cumulée de plusieurs gènes à faibles effets individuels. Ce qui expliquerait l'impossibilité de fixer la taille des gants.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Animaux de compagnie - Chats - le Siamois -






Ce superbe félin est l'un des plus connus parmi les chats de race. Le Siamois, par son originalité, est le chat des paradoxes.

Il possède une véritable personnalité et sait l’exprimer. Les nombreux passionnés du Siamois soulignent son élégance, sa curieuse manière de marcher sur la pointe des pieds et son miaulement rauque.
On adore ou on déteste ce drôle d’animal. Une chose est sure, personne ne peut le contraindre à faire ce qu’il ne veut pas.




L’histoire du Siamois


Ce chat vivait au Siam, l’actuelle Thaïlande, d’où son nom. Il y fut découvert en 1884 par Owen Gould, consul général de Grande-Bretagne. Alors en mission, il découvrit la chatterie royale du roi Pradjadipok.





Charme oriental du chat Siamois. Image Xiffy



Peu avant son départ, il soudoya un serviteur et ramena deux chatons dans son pays. Il en fit cadeau à la Reine Victoria.


L’année suivante, le président de la République Française, Jules Grévy, se vit offrir par le consul de France en poste à Bangkok, deux étranges chats que l’on surnomma « princes des chats ».
Leur miaulement rauque ressemblait assez au cri humain.


On les installa au Jardin des Plantes où on les étudia, attendant en vain qu’ils se reproduisent. Mais, les chats dépérirent. On pensa que la race était trop fragile.





Le Siamois possède un miaulement rauque unique. Image Steve Beger Photography 
(Berger.com Productions).




En Grande-Bretagne, le couple de Siamois, nommé Pho et Mia, fut le clou des premières expositions de chats au Crystal Palace.

Les Siamois de Londres devinrent la souche de la race siamoise diffusée en Europe.
On ne retrouva jamais la trace des chats originaires de Thaïlande.



Les premiers Siamois élevés en Europe étaient plus trapus. Ils possédaient un strabisme prononcé et une queue cassée.





Difficile de ne pas se noyer dans le regard bleu océan du Siamois. image Marcelo Alves



Vers 1920, des éleveurs reprirent la sélection, en utilisant une nourriture plus variée, à base de poissons.
Le Siamois connut un tel engouement qu’il faillit à nouveau disparaître, victime de son succès.


En effet, pour répondre à la demande, les éleveurs multiplièrent les accouplements sans tenir compte de la consanguinité.


Ils obtinrent des chats faibles, laids et porteurs de nombreuses tares.


En 1932, les éleveurs prirent enfin des mesures sévères. Un standard précis fut défini. C’est ainsi que le Siamois, en bonne santé, prospéra.



La légende du Siamois



Le Siamois était déjà présent dans les temples et palais d’Asie au XIVe siècle. D’après la légende, il doit son léger strabisme au fait que, chargé de surveiller les vases sacrés, il les fixait avec une telle attention, qu’il en louchait.





Un Siamois qui part en chasse. image Roy Montgomery



Les chats Siamois qui se multiplièrent en Europe avaient tous la particularité d’avoir la queue cassée, l’ossature présentant un nœud ou une courbure.

Cette courbure de la queue serait due à la coutume qui voulait que les Siamois servent de porte-bagues aux filles du roi de Siam.


Au moment de la baignade, les princesses enfilaient leurs bagues sur l’appendice du chat. Ce dernier repliait sa queue et la nouait pour que les anneaux ne tombent pas.




Variétés de Siamois




On distingue quatre variétés :



  • Le Seal Point : robe crème soutenu, marques brun foncé


 

  • Le Blue Point: robe blanc bleuté, marques bleu ardoise


 

  • Le Chocolate Point : robe ivoire, marques chocolat au lait


 

  • Le Lilac Point : robe magnolia, marques gris rosé


 
 


Le chat Siamois est vif et nerveux. Image Jsome 1



Le chaton naît tout blanc. Vers l’âge de deux mois ½, son nez commence à se colorer, et peu à peu, ses teintes se précisent.

S’il est parfait, il n’aura pas de tache sur le ventre.
Les professionnels ne se sont pas arrêtés aux quatre couleurs traditionnelles. Le produit de Siamois et d’Européens a donné naissance à de nouvelles races regroupées sous l’appellation de Siamois colourpoint shorthair.






Le Siamois adore jouer et se défouler. Image Zanastardust



Les premières couleurs ont été le Red Point et le Tortie Point. Depuis peu, on trouve également le Siamois Pastel Point.

Vis-à-vis du standard, les oreilles, les jambes, les pieds et la queue doivent contraster avec le reste du corps, de teinte unie.


Ces zones, appelées « points » en anglais doivent toujours présenter une couleur foncée.






Etrange rencontre pour ce Siamois de 2 mois. Image Zenera



Certains éleveurs sont restés attachés au type Siamois "ancien". Mais, ils ne sont pas conformes au standard et sont donc élevés sous d'autres appellations. Aux Etats-Unis, on les appelle "Apple Head" . Le terme Thaï est également employé.



Le Siamois à poil long










Le Balinais est la variété à poil long du Siamois. Dans les années 1950, aux Etats-Unis, une chatte donna le jour à des chatons dont certains étaient à poil long.
Le Balinais est reconnu comme une race à part entière. Son caractère est très voisin de celui du Siamois.



Le caractère du Siamois



Ce chat possède un caractère très particulier. Nerveux et agile, il voue une fidélité sans borne à son maître.
Jaloux, démonstratif, turbulent, il manifeste un caractère excessif.



Il est souvent réputé agressif. En fait, il a surtout une forte personnalité et des idées bien arrêtées.
Sous ses airs hautains, il s’attache tellement à son maître qu’il est capable de se laisser mourir de faim en cas de séparation.






Ne vous fiez pas à son air placide, le Siamois est très turbulent. Image Jsome 1



Même son miaulement est spécifique. Ce cri rauque tient d’avantage du râle que du miaulement.

C’est néanmoins un compagnon affectueux, regorgeant d’amour et de tendresse tout en sachant conserver sa personnalité.



Ce chat est très intelligent et anime un foyer aussi bien qu’un être humain. Si vous n’êtes pas du genre « bonnet de nuit » et appréciez qu’un animal ait son caractère, le Siamois répondra à vos attentes.





Le Siamois possède un caractère bien trempé. Image Jsome 1



Les femelles sont d’excellentes reproductrices. Si les portées sont en moyenne de 5 à 6 chatons, elles peuvent aller jusqu’à 12.
Le Siamois est un chat qui demande peu d'entretien. Les griffes effilées doivent être coupées de temps en temps avec un coupe-ongles.
----------------------------------------------------------------------------------
La suite dans un instant!!!


bonne après midi 1   Ninnenne 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
animaux de compagnie - chats -(races et comportements)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photographier les animaux de compagnie?
» Les "nouveaux animaux de compagnie" (NAC), entre p
» [Olafsson, Bragi] Les animaux de compagnie
» Zanibook : offrez des amis à vos animaux de compagnie
» Animaux de compagnie, en vu d'un éventuel petit exercice

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: histoire d'animaux-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: