AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Au Jardin - Les roses anciennes +iris + glaïeul écarlate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27412
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Au Jardin - Les roses anciennes +iris + glaïeul écarlate   Dim 14 Sep - 13:06

Au jardin - Les roses anciennes -

 
Les roses sont si belles qu’on multiplie les couleurs, les variétés et tout simplement leur nombre. Elles sont partout, si belles, qu’on ne voit plus toujours finalement, ce qui fait l’attrait et le magnétisme d’une rose.


[size=18]


Clio

Comme une réunion diplomatique dans le jardin, les roses anciennes viennent des quatre coins du monde pour émerveiller le botaniste de leur corolle somptueuse. Nacrée, dorée, rosée, voluptueuse, la rose est une reine... indétrônable.




Colorée d'un rose bonbon qui invite à la contemplation, Louise Odier séduit également par son parfum délicieux. Arbuste aux dimensions variables, ce rosier résiste au froid. Au printemps, il produit de petits bouquets de roses régulières dont le diamètre avoisine les 6 cm.




Originale et tout aussi sophistiquée, Cristata se reconnaît facilement grâce à ses sépales frangés et volumineux. De leur vert intense éclot une magnifique corolle rose. Egalement appelé "Chapeau de Napoléon", c'est un arbuste assez rustique au parfum enivrant dès les grosses chaleurs. 




Hippolyte est un rosier doux pratiquement dépourvu d'épines qu'on trouve en buisson. Il donne dès mai et juin de grandes roses plates d'un rouge pourpre. A l'inverse de nombreuses variétés, c'est en son centre qu'on retrouve les nuances les plus claires et vers l'extérieur les nuances les plus profondes.




L'impression de fragilité qui se dégage de cette rose est relative. Parvifolia est une espèce qui date du XVIIe siècle et qui résiste bien au froid. Elle prend la forme d'un petit buisson dense et bas, parfait pour les bordures ou la culture en pot et ne demande que peu d'entretien. Il fleurit dès juin et diffuse un délicieux parfum. 




Variété très remontante de rosiers, Boule de neige doit son nom aux magnifiques roses blanches ornées de touches rouge vif qu'il porte. Sa végétation pouvant parfois paraître insuffisante, on peut planter plusieurs pieds les uns à côté des autres. Le feuillage, d'un vert sombre, met en valeur les différentes floraisons de la saison. 




Raffinées, les roses Marie Van Houtte regorgent de surprises. Tantôt roses, rouges ou jaunes, pâles, vives, intenses mais toujours sophistiquées et captivantes, même en bouton, leurs couleurs varient en fonction de la température.




Orpheline de Juillet est un buisson rustique aux dimensions régulières, 1,20 m d'envergure pour 1 m de hauteur généralement. Son parfum est agréable mais ce sont ses fleurs qui font sa renommée. Leur corolle sombre et voluptueuse ajoute une part de mystère à ce nom étrange dont on ne connaît l'origine.




Blanche et nacrée, cette rose imposante et délicatement parfumée porte le nom de son créateur, Eugène Hardy qui fut en charge du Jardin du Luxembourg de Paris entre 1817 et 1859. Madame Hardy est un arbuste vigoureux et très résistant au froid dont la taille peut atteindre 2 m.




Charles de Mills ou "Bizarre Triomphant", ce magnifique rosier gallique reste bien mystérieux quant à ces origines qu'on date néanmoins du début du XIXe siècle. L'arbuste fleurit à la fin du printemps et peut atteindre 1,50 m de hauteur. Résistant au froid, il donne des fleurs plates à la corolle serrée et aux pétales sombres et envoûtants. 




Des pétales blancs nacrés striés d'un rouge intense, Variegata di Bologna, l'italienne, renferme un parfum délicieux. Sous forme d'un buisson dressé de 1 m environ de hauteur pour 1,40 m d'envergure, ce rosier résiste bien au froid mais peut être victime de la maladie de la tache noire. 




Datant du début du XIXe siècle et d'origine écossaise, la Reine du Danemarkou "Naissance de Vénus"  est un arbuste rustique qui fleurit à partir de mai ou juin. Ces fleurs dont le diamètre avoisine les 8 cm sont délicatement parfumées. Elles offrent des nuances de rose, pâle sur les contours finement ciselés, plus vif vers le cœur. 




Maria Leonida

Ce rosier grimpant fut obtenu par Lemoyne en 1829. C'est un hybride de Rosa bracteata dont la végétation est grande et abondante. Généreux, il offre une floraison continuelle entre juillet et octobre. De plus, il résiste à des températures négatives allant jusqu'à -8°C. Ses fleurs restent magnifiques à l'abri de la pluie et sont férocement protégées par des aiguillons acérés.




Rêve d'Or

La simple vue du jaune éclatant des roses de ce grimpant explique pourquoi le rosier fut baptisé ainsi. Ses grandes fleurs jaunes dont le feuillage est vert clair, atteignent près de 8 cm d'envergure et diffusent un parfum subtil de thé. Les nuances varient en fonction de la température et les floraisons d'automne tiennent toutes leurs promesses.




Egalement appelée "Blackmoss" qui signifie "mousse noire", Nuits de Young est un petit buisson grêle qui fleurit en juin. La tige et les bourgeons sont pourvus d'une petite mousse à l'odeur douce de résine, et les pétales sont colorés d'un pourpre intense et velouté qui rappelle les nuits d'été à la fois mystérieuses et délicieuses.
[/size]


 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Au jardin - L'Iris -

 
Les iris colonisent le jardin : du plan d’eau à la rocaille en passant par les plates bandes, massif, murs et pot. Et à la maison, la majesté de l’iris et de ses couleurs s’expriment pleinement dans un vase


Les nombreuses espèces d’iris permettent d’en profiter quelque soit le type de jardin : jardin d’eau, de rocaille ou de fleurs à couper. L’iris aura aussi sa place en sous-bois, au pied des massifs d’arbustes, en murets "secs" ou en pots. Pour un bel effet dans les massifs, plantez la même variété par groupe de 10 à 15. En vase, l’iris est une très bonne fleur à couper qui dure longtemps.

[size=18]


L’iris offre une floraison printanière ou estivale superbe. Le plus courant des iris est celui de de Hollande à trois pétales dressés et à trois pétales retombants aux belles couleurs bleues, violettes, veinées de brun acajou avec une touche de jaune. Selon l’espèce, la tige est ramifiée ou non.



Simples ou doubles, les fleurs arborent toujours des couleurs vives et intenses. Rarement unis, souvent bi voire tricolores les pétales peuvent être blancs, jaunes, pourpre pâle, rose pâle à foncé, orange, bleu roi, bleu pâle à plus foncé ou encore violets, veinés au cœur de la fleur ou bordés de blanc, noir, brun pourpré, violet pourpré ou bronze… Ils sont en frous-frous, ondulés, larges ou plus étroits. Certaines fleurs sont parfumées. Les feuilles sont en canaux, en faux, en glaive ou plus étroites et d’un beau vert.



On distingue les iris rhizomateux et les iris bulbeux au niveau de l’entretien des plantes.


Les iris rhizomateux

Ces iris possèdent des rhizomes, c’est-à-dire des racines souterraines horizontales. Ils aiment une situation ensoleillée, un sol bien drainé. Ils tolèrent tout type de sol même pauvre. Les différentes variétés d’iris proposent toutes les hauteurs : miniature (max. 20 cm), nain (de 20 à 40 cm), moyen (de 40 à 70 cm) ou grand (min. 70 cm). N’ayant pas tous les mêmes exigences de culture, les iris rhizomateux sont répartis dans différentes catégories.

Ainsi, on distingue : 


L’iris à barbe : avec une fleur par tige ; il a besoin d’une période de dormance au sec en été et au début de l’automne. Il faut donc le protéger des pluies d’été, si celles-ci sont trop fortes et fréquentes.



- L’iris à crêtes: il apprécie l’humidité, un sol assez riche en matière organique, rustique à non rustique (min. 5°C) selon la variété. Ses sépales sont pourvus de crêtes. 



L’iris Regelia : avec deux fleurs par tige, assez rustique, il aime les sols calcaires, et a besoin d’une période sèche après sa floraison. Ses sépales ont des barbes. 



Hybride entre les iris Regelia et Oncocyclus


Les iris Apogondépourvus de crêtes et de barbes, rassemblent plusieurs groupes, dont les principaux sont :



L’iris Pacific Coast : à cultiver au soleil ou sous une légère ombre, en sol acide ou neutre, avec des apports de compost. 



-L’iris Spuria: il tolère tous les sols, a besoin de fraîcheur et aime les conditions humides en bordure de plan d’eau. 



L’iris de Sibérie : il tolère tous les sols et aime la fraîcheur. 



- L’iris japonais : il préfère les terres acides, aime en été avoir les pieds dans l’eau mais a besoin d’être au sec en hiver. Ainsi, on protège le pied de la plante les premiers hivers avec un épais paillage et on lui apporte un engrais complet au printemps. Lors de la plantation, on mêle à la terre de jardin : tourbe, terre de bruyère et compost bien décomposé. Tout à fait adapté à la culture en pot (min. 20 cm de diamètre), l’iris sera en conteneur plus facile à déplacer pour répondre à ses exigences : humidité constante en été, sécheresse en hiver évitant ainsi la pourriture des racines. On lui réservera de préférence un emplacement très ensoleillé.




Les iris bulbeux

Chez l’iris à bulbe, les réserves sont contenues dans ses racines charnues. Il apprécie les sols bien drainé, on le plantera à 12 cm de profondeur (20 cm pour les plus grands). En sol lourd, on les déterrera pour leur faire passer l’été dans un local sec et frais, ailleurs ils pourront rester en terre plusieurs années sans effet sur la floraison.

Là aussi, les iris sont répartis en plusieurs catégories :

- L’iris Xiphion comprenant les iris d’Angleterre, d’Espagne et de Hollande : idéal en fleurs à couper et en fleurs de massif, il aime le soleil, un sol bien drainé, légèrement calcaire, riche et sablonneux.



L’iris Juno: il réclame aussi une période de repos. De culture délicate, il doit être manié avec précaution, attention aux racines charnues lors de la transplantation. 



L’iris Reticulata: iris nain à floraison précoce, il pousse bien en situation dégagée, au soleil, dans un sol bien drainé et humifère.




On plante l’iris en été. On supprime régulièrement les fleurs fanées, avant qu’elles ne produisent des graines. On laisse les feuilles en place après la floraison, car c’est le moment pour la plante d’accumuler des réserves dans son bulbe ou ses rhizomes. On apporte un engrais complet faible en azote deux fois dans l’année, avant (en mars) et après la floraison, pour favoriser celle-ci. 

Traiter les iris bulbeux contre les pucerons, vecteurs de maladies. Ces petites bêtes vert clair se voient à l’œil nu, sous les feuilles, près des nervures. Pour s'en débarrasser de manière préventive et biologique, pulvériser de l’eau savonneuse, ou un mélange eau et huile d’olive qui en plus, nourrira la plante.


De la famille des Iridacées, le genre Iris compte plus de 200 espèces, originaires des régions tempérées de l’hémisphère Nord. L’iris est dédié à la déesse grecque de l’arc-en-ciel, en effet iris signifie ‘arc en ciel’ en grec.


Caractéristiques


Hauteur à maturité :0,9 m
Zones climatiques France :méditerranéen, océanique, moyen, continental
Rusticité :rustique
Composition du sol :normal, calcaire
PH du sol :neutre
Humidité du sol :normal
Exposition :soleil
Utilisation en jardin :massif, bordure, rocaille
Couleur feuille :vert
Couleur des fleurs :bicolore blanc et bleu
Période de floraison :mi mai à mi juin 
Période de plantation :juillet à octobre
Niveau de soin :facile
Arrosage :toutes les 3 semaines en été
Attributs :parfumée
Utilisation :jardin
Fleur à couper : oui
Densité de plantation : 8 m2
[/size]
-------------------------------------------------------------------------------------

Au jardin - Le glaïeul écarlate ou Lis des Cafres -

 
Glaïeul écarlate
(schizostylis coccinea)


Le Glaïeul écarlate, ou encore Lis des Cafres, est originaire d'Afrique du sud où il pousse spontanément le long des cours d'eaux, des torrents ou sur les prairies humides. Schizostylis coccinea est la seule espèce cultivée du genre Schizostylis.

Vivace à rhizomes, ce glaïeul se développe en touffes fines et dressées, dont les feuilles vertes, minces et lancéolées ( jusqu’à 40 cm de long) se courbent légèrement.


[size=16]



Une dizaine de très belles fleurs rouges se regroupent sur la tige en un épi d'environ 30 cm de long. Elles sont évasées, en forme d'étoile de 3 cm de diamètre. Cette floraison écarlate (coccinea signifie écarlate) fait ressembler la plante à un glaïeul. L'intérêt esthétique du Lis des Cafres pour le jardin, provient du fait qu'il fleurit à l'automne, de septembre à décembre (pour les régions au climat plus doux), période où le jardin a commencé à perdre ses couleurs estivales.





Du fait de ses origines, le Glaïeul écarlate convient parfaitement pour l'embellissement des bords de bassin, voire même d'un jardin d'eau si vous le placez à faible profondeur ; il en aime les sols humides et frais. Pour obtenir de belles fleurs, placez-le en plein soleil mais à l'abri des vents froids sans oublier de lui apporter de l'eau l'été car il craint la sécheresse.

La culture en pot est également possible ; il est nécessaire alors de le mettre à l'abri sous serre froide dès les premières gelées et ce, jusqu'au redémarrage de la végétation. Il continuera ainsi de fleurir jusqu'au mois de janvier.

Enfin, Schizostylis coccinea est une très bonne fleur à couper qui se conserve longtemps.





Le Lis des Cafres se multiplie très simplement par division de la touffe, au printemps. Les rhizomes sont tranchés au niveau des séparations naturelles et les tronçons les plus beaux sont conservés. Il faut ensuite mettre ces derniers en terre sans trop attendre, pour qu'ils ne se dessèchent pas.

Le pied forme au bout de quelques années une belle touffe dense ; il faut par conséquent lui offrir un espace de 10 cm en tous sens lors de la plantation. C'est seulement au bout de trois ou quatre ans que les touffes demandent à être divisées. Au de-là, la floraison s'affaiblit.

Quand l'hiver approche, les tiges défleuries sont régulièrement coupées.

Bien que Schizostylis coccinea vienne d'Afrique du sud et malgré son apparence fragile, il reste cependant une plante rustique. L'hiver, il ne craint le gel qu'à partir de – 10°C. Dans les régions froides il faut donc protéger la souche en la couvrant d'un bon paillis de feuilles, après avoir rabattu la touffe.





Le mot cafre ou caffre désigne le peuple noir de Cafrerie, nom que l'on donnait autrefois à une vaste région de l'Afrique du Sud[/size]
 
Famille:

Iridacées


Origine:
Afrique du sud



Période de floraison:
d'août aux gelées


Couleur des fleurs:
rose, rouge


Exposition:
plein soleil


Type de sol:
ordinaire, bien drainé


Acidité du sol:
neutre


Humidité du sol:
humide


Utilisation:
bassin, massif


Hauteur:
60 cm


Type de plante:
fleur


Type de végétation:
vivace


Type de feuillage:
persistante


Rusticité:
-10°C, rustique, à protéger dans les régions ou l'hiver est rude


Plantation, rempotage:
printemps


Méthode de multiplication:
semis ou division de la touffe au printemps



Espèces, variétés intéressantes:


Le genre ne comprend qu'une seule espèce

Schizostylis coccinea l'espèce type
Schizostylis coccinea 'Alba' à fleurs blanches
Schizostylis coccinea 'Major' à fleurs rouges


Maladies et insectes nuisibles:
résistant aux maladies et aux insectes


---------------------------------------------------------------------------------------------------


bonne après midi 1   Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au Jardin - Les roses anciennes +iris + glaïeul écarlate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: