AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Animaux - Oiseaux - L'Aigle royal +ara bleu+héron+les inséparables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 26764
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Animaux - Oiseaux - L'Aigle royal +ara bleu+héron+les inséparables   Ven 19 Sep - 12:06

Animaux - Oiseaux - L'Aigle royal -


L’aigle royal (Aquila chrysaetos) est le plus puissant de tous les aigles. Rien n’échappe au regard perçant de cet aigle. Bien à l’abri sur une paroi rocheuse de haute montagne, l'aigle royal (Golden Eagle) peut surveiller son domaine et repérer les proies.


L' aigle royal se distingue par sa très grande taille et sa force qui lui permettent d'emporter de grosses proies.


L'aigle royal: Un regard qui tue




L’aigle royal choisit avec beaucoup de soin son territoire. De ce choix, dépend sa survie. Dans les Alpes françaises, son domaine peut aller jusqu’à 625 km². Son territoire de chasse est plus restreint et dépasse rarement 40 km².
C’est dans ce domaine privé qu’il survole avec sa compagne la vallée.


Le couple vole de manière à ce que chacun puisse observer le plus grand périmètre. Difficile dans ces conditions de leur échapper.


L’aigle royal possède une vue extraordinaire. En comparaison, il voit six fois à huit fois mieux que l’homme. Son champ visuel s’étend sur 300°.


[size=18]
[/size]
Aigle royal. image Stu Seeger


Dès qu’un animal bouge, le couple accélère, replie ses ailes et pique sur la proie pour l’attaquer en rase-mottes.
La proie peut être un lièvre, une marmotte, un chamois juvénile, un rongeur, un lézard ou un serpent.


Occasionnellement, l'aigle royal se fait charognard. Sa puissance lui permet de transporter plus de 3 kg de charge.


Quand il vole à grande hauteur et aperçoit son dîner, l'aigle royal amorce une descente en décrivant habituellement une élégante spirale, puis referme ses ailes et pique vers le sol, les serres en avant.


[size=18]
[/size]
Aigle royal en plein vol. image Chuck The Photographer


La victime n’a pas le temps de réagir. En effet, l’aigle royal possède une arme redoutable : ses serres.
Ses serres se composent de trois doigts terminés par des ongles acérés. Le quatrième est équipé d’un avillon (ongle recourbé et très acéré, plus long que les autres) qui transperce la peau comme un couteau.
Des pelotes qui se situent sous ses doigts font office de crampons.


[size=18]
[/size]
Aigle royal qui chasse. image Brian Scott


Une fois morte, la proie est emportée dans un endroit tranquille où le couple peut festoyer. Une fois à table, ce redoutable prédateur commence par déchiqueter la tête, brise les os et les avale.


L'aigle royal chasse également en vole et peut s'emparer de corbeaux, de petits rapaces ou de canards. En vol, il peut se renverser et saisir l'oiseau par-dessous.


Aigle royal: Fidèle toute sa vie




L’aigle royal choisit une compagne pour la vie. Il courtise sa promise en plein ciel et c’est l’occasion d’admirer un spectacle extraordinaire.


[size=18]
[/size]
L’aigle royal possède une vue extraordinaire. image Tom J.Byrne


En effet, le mâle pique en plein ciel sur la femelle dans une simulation d’attaque. Au moment où il arrive au-dessus de sa future compagne, cette dernière se met sur le dos et agrippe les serres de son fiancé.
Ces jeux nuptiaux durent plusieurs heures. 
Une fois le couple constitué, il s’active à construire un nid. Le nid est toujours placé sur une corniche inaccessible.


[size=18]
[/size]
Nid d'un aigle royal. image Krayker


Le fond est constitué de branches solides. Le couple garni ensuite le nid de brindilles et de lichens pour le rendre confortable.

Ces nids sont immenses et agrandis en permanence. Des nids anciens peuvent atteindre 2 m de diamètre.
La femelle y pond deux œufs. Un seul aiglon arrivera à maturité. Il est nourri par ses parents pendant deux mois puis il n’est plus alimenté.


[size=18]
[/size]
Aigle royal dans son nid. image Eamonn


C’est le meilleur moyen pour l’obliger à se lancer dans les airs. Affamé, il prendra son premier envol.


Les fauconniers




L’aigle royal a pendant longtemps été utilisé pour la chasse. Actuellement, la réglementation est très stricte. Il reste encore quelques fauconniers. Seul le préfet peut délivrer une carte qui autorise la chasse au vol.


[size=18]
[/size]
L’aigle royal a pendant longtemps été utilisé pour la chasse. image Mike Baird


L’aigle royal a failli être exterminé par l'Hhomme qui le rendait responsable de la mort du bétail.
Aujourd’hui, il est totalement protégé en France notamment. On comptabilise environ 3 000 aigles royaux
en Europe.


Classification




Règne: Animalia 
Embranchement: Chordata 
Classe: Aves 
Ordre: Ciconiiformes 
Famille: Accipitridae 
Genre: Aquila 
Espèce: Aquila chrysaetos


Fiche technique




Taille : 75 à 79 cm pour une envergure de 2 m à 2,20 m
Distribution : Europe, Afrique du Nord, Asie et Amérique
Longévité: 25 ans environ dans son milieu naturel
---------------------------------------------------------------------------------------

[size=24]Animaux - Oiseaux - l'Ara bleu -


L’ara bleu (Ara ararauna) est également appelé ara bleu et jaune. Ce grand perroquet de la sous-famille des Psittacinae  vit en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Autrefois très répandu dans les forêts tropicales, Ara ararauna a fait l’objet d’un commerce intense qui a fait chuter ses effectifs.



Portrait de l’ara bleu




Immense, la longueur de ce perroquet peut dépasser 90 cm. La moyenne est de 76 à 86 cm. Son dos est bleu turquoise alors que son ventre est jaune safran.

Le front est vert et bleu. Une plaque de peau nue et blanche, parsemée de petites plumes noires, entoure l’œil et descend sur la joue.





Ara bleu. image Brian Gratwicke


Son bec crochu et puissant est noir.  De part sa taille, c’est l’un des plus grands perroquets du monde après l’ara hyacinthe.

Son poids varie de 900 g à 1,3 kg pour les plus grands spécimens.





Bec puissant d'un Ara ararauna. image G Box Resources


Menacé par la destruction de son habitat et le braconnage, il s’est réfugié dans les zones les plus reculées de la jungle.
Il fréquente les forêts tropicales qui longent les cours d’eau du Panama, de la Colombie, de Pérou, du sud du Brésil et de la Guyane française.



Mode de vie et reproduction




A l’origine, cet ara vivait en groupes de plusieurs centaines d’individus. La chasse intensive a largement disséminé les populations.

On observe aujourd’hui plutôt cette espèce en couple ou en petits groupes. Les deux partenaires, unis pour la vie, volent au-dessus de la cime des arbres en poussant des cris perçants et rauques.





Couple d'Ara ararauna. image Just Chaos


Les petites bandes se retrouvent la nuit pour dormir.
L’ara bleu se nourrit de feuilles, de graines, de fruits et de noix qu’il casse avec son bec. Il peut ingurgiter des plantes toxiques pour l’homme sans problème. Comme l’ara rouge, il consomme de l’argile afin de réduire la nocivité des aliments qu’il absorbe.




image Nomad 9491


Le couple niche dans les arbres creux. La femelle pond une fois par an ou tous les deux ans deux œufs blancs.
Le mâle participe activement à l’éducation des petits et veille à rapporter de la nourriture qu’il régurgite pour les oisillons.



Les jeunes restent avec leurs parents un à deux ans.


Ara ararauna et l’homme




Malgré les persécutions de l’homme, cet ara continue, tant bien que mal, à vivre là où les braconniers ont des difficultés à le déloger.




Forte curiosité de la part de cet ara bleu. image _edivad


Très intelligent et affectueux,  ce perroquet fait toujours l’objet d’un commerce illicite.


Si vous êtes amateur de perroquets, il faut savoir que le commerce les menace tout autant que la destruction de leur habitat.

Les braconniers n’hésitent pas à abattre les arbres où nichent les aras.



Classification




Règne : Animalia
Phylum : Chordata
Sous-phylum : Vertebrata
Classe : Aves 
Ordre : Psittaciformes
Famille : Psittacidae
Sous-famille : Psittacinae
Genre : Ara
Espèce : Ara ararauna

-------------------------------------------------------------------------------------

Animaux - Oiseaux - Le héron -



Sous le terme héron, on désigne un oiseau au long cou, au bec effilé et aux longues pattes d’échassiers. Cependant, il existe de nombreuses espèces de hérons à travers le monde. En Europe, le héron cendré (Ardea cinerea) est le plus répandu et le plus commun.

Tous les hérons possèdent une morphologie très proche et tous sont des oiseaux échassiers appartenant à la famille des ardéidés.

Le vol du héron est emprunt de grâce malgré une apparente lourdeur.



Portrait du héron cendré




Ce héron est un échassier solitaire et prudent. Il mesure environ 1 mètre de hauteur pour un poids de 600 grammes à 2 kg.

Le héron cendré peut rester immobile pendant de longs moments dans l’attente du poisson qu’il va pêcher dans les eaux douces ou salées peu profondes.
Souvent sur une seule patte, il reste ainsi immobile mais en réalité à l’affût.





image Nemo's Great Uncle


Des hérons en plastique sont parfois disposés près des étangs de pêche privés pour éloigner les vrais hérons, en théorie dissuadés par les concurrents.


Notre héron attend qu’une anguille ou un poisson nage entre ses pattes, puis d’un mouvement rapide comme l’éclair, détend son cou ondulé et harponne la proie avec son bec pointu.




image Drplokta


Quelquefois, il se déplace lentement à la recherche de nourriture. Son menu est très varié et comprend aussi bien des poissons que des batraciens, des escargots, des petits rongeurs ou d’autres oiseaux.

Si la prise est rapide par contre il lui faut un certain temps pour avaler sa proie dans son long cou élastique.





image Jvverde


Le héron cendré vit en Europe, en Asie et en Afrique. Il est présent sur tous les plans d’eau peu profond où il peut pêcher.

C’est un migrateur partiel dont les déplacements sont peu étendus. Cependant, certains individus quittent les lieux de reproduction pour des zones plus chaudes comme le sud de l’Europe ou l’Afrique.





image Jvverde


Il peut souffrir des hivers rigoureux quand les eaux gèlent. C’est d’ailleurs le gèle ou l’assèchement des marais ou cours d’eau qui est sa plus grande menace.




image Drplokta


Un autre héron niche dans le sud de la France, c’est le héron pourpré (Ardea purpurea). Plus petit que le héron cendré, ce héron possède une particularité par rapport aux autres espèces. Il a des doigts si longs qu’il peut marcher sur la végétation flottante sans s’enfoncer.




Héron pourpre. image Jvverde


Le héron pourpré vit également dans le sud de l’Asie et en Afrique. Les populations européennes migrent en Afrique pour hiverner.

Actuellement, la population en France est en régression.

La position que le héron cendré adopte en vol permet de l’identifier. En effet, son cou est replié en « S » sur les épaules et les pattes sont pendantes. Il vole en moyenne à 40 km/h en battant lentement des ailes. Son envergure est d’environ 1,85 m.




image Jvverde


Jadis, l’homme chassait le héron au faucon mais il s’échappait en s’envolant très haut.


Le héron émet un « fraank » puissant et rauque. On dit que lé héron craque, glapit ou trompette.


La reproduction du héron cendré




C’est au moment de la reproduction que ces oiseaux solitaires se regroupent. La colonie, appelée héronnière, peut compter entre 15 et 60 individus.




image Nemo's Great Uncle


Le héron revient chaque année au même endroit pour construire son nid au sommet d’un arbre. 
De longues plumes blanches se développent au début de la saison des amours sur le cou et le dos des mâles. Leurs pattes et le bec se teintent de rose orangé.
Les mâles deviennent territoriaux et n’acceptent aucun congénère à proximité.





image Mike Baird


Selon les latitudes, l’accouplement a lieu de février à juillet. La parade nuptiale comprend de nombreux rituels et « mimiques » physiques.

Assez étrangement, bien que la femelle appelle avec instance le mâle, ce dernier se fait un peu « désirer ».
La belle doit montrer « patte blanche » et ne pas brusquer son futur partenaire. Elle peut l’amadouer en transportant une petite brindille telle une offrande.


Si le mâle juge que la femelle est suffisamment douce et soumise alors il accepte l’accouplement.


Ce couple ne dure qu’une saison de reproduction. En effet, la femelle n’a qu’une couvée par an, exceptionnellement deux si la première a été détruite.





image Jvverde


La femelle pond de 3 à 5 œufs bleu clair ou bleu verdâtre. Ces œufs sont couvés pendant 25 jours environ alternativement par le mâle, le jour, et la femelle pendant la nuit.

Après l’éclosion des héronneaux, les parents se relaient jour et nuit pour chercher de la nourriture.
A la naissance, les petits sont plutôt comiques avec leur duvet hérissé comme une crête. Ils ne revêtiront leur plumage adulte que vers 2 ans.





Bébé grand héron bleu. image Mike Baird


Les héronneaux s’envoleront 50 à 60 jours après l’éclosion. Les hérons ont une espérance de vie d’au maximum 25 ans en liberté.




image Dave Hamster


L’espèce n’est pas menacée et les populations sont très stables. De nombreux efforts ont été faits pour protéger l’espèce et surtout son habitat.


Classification




Règne :Animalia
Embranchement :Chordata
Classe : Aves
Ordre : Ciconiiformes
Famille :Ardeidae
Genre Ardea

----------------------------------------------------------------------------------------

Animaux - Oiseaux - Les Inséparables -


Le film d’Alfred Hitchcock « Les oiseaux » a rendu célèbre les inséparables. Les Anglais les appellent « love birds » car ces petits perroquets sont réputés pour leur fidélité conjugale et leur tendresse.

Ce surnom donné surtout à l’inséparable de Fischer vient également de leur nom scientifique Agapornis qui signifie « oiseau d’amour » en grec.


Parmi les neuf espèces d’inséparables, l’inséparable à tête grise est le seul à habiter Madagascar. Tous les autres inséparables vivent sur le continent africain.





Portrait des inséparables




Ces oiseaux portent admirablement leur nom, car le couple ne se désunit jamais. Les inséparables semblent se porter un amour profond et inaltérable.

Ces perroquets symbolisent parfaitement le couple modèle. Deux amoureux serrés l’un contre l’autre, perdus dans leur tendre rèverie, tel est le portrait des inséparables.








Regard nostalgique pour cet inséparable. image Timmy Toucan




Les conjoints se ressemblent beaucoup et sont en totale symbiose. L’un mange, l’autre fait de même. L’un se baigne, l’autre aussi. Le mâle crie, la femelle lui répond aussitôt. Si l’un des conjoints tombe malade, l’autre le soigne et le nourrit.

Si malgré ses soins, le partenaire meurt, sa moitié ne lui survit jamais très longtemps.








image Brdivr




Mais, comme tous les couples, les inséparables se chamaillent parfois pour se réconcilier aussitôt.
Il est impossible de différencier le sexe de ces oiseaux au simple coup d’œil car il n'existe pas de dimorphisme sexuel chez les inséparables.







Inséparables de Fisher (Agapornis fischeri). image Meantux




Les inséparables ne construisent par leur nid mais l’empruntent à d’autres oiseaux ou nichent dans les cavités des arbres.

Ils les aménagent alors à leur guise en plantant des brindilles entre leurs plumes pour les transporter jusqu’au nid.



Selon les espèces, les inséparables peuvent assurer jusqu’à trois pontes sur une période de quatre mois.







Inséparables à masque noir avec variante bleue. image Norasuered




Ces oiseaux s’habituent bien à la captivité. Pris très jeunes, ils s’apprivoisent facilement et deviennent rapidement familiers.


Sur le marché on trouve seulement trois espèces: L’inséparable de Fischer, l’inséparable à face rose et l’inséparable à masque noir.


La taille des inséparables varie selon l’espèce de 12 à 17 cm environ. Leur longévité est de 12 à 20 ans.
Les inséparabes font partie de l'ordre des Psittaciformes.




Inséparable à face rose (Agapornis roseicollis)




Parmi les neuf espèces d’inséparables, le plus beau est sans conteste l’inséparable à tête ou face rose.
Cette espèce vit en Afrique du Sud-Ouest et dans le nord de la province du Cap en Afrique du Sud.


Son corps presque entièrement vert se teinte d’un rose délicat sur les joues et d’un rouge vif sur le front.
De longues plumes bleu turquoise ornent sa queue.



Cette espèce vit en bandes et peut causer des dégâts considérables aux plantations de céréales. En effet, des colonies de 200 oiseaux peuvent ainsi se poser sur les terres cultivées.

Ce perroquet se nourrit essentiellement de fruits et graines d’arbres, d’herbes sauvages et de plantes cultivées comme le blé.








Inséparable à face rose . image Alastair Rae




L’inséparable à face rose squatte les nids abandonnés. Le couple l’aménage alors à sa guise en plantant des brindilles ou de petits morceaux de bois entre les plumes de leur croupion pour les transporter jusqu’au nid.
Ils nichent également dans des nids collectifs avec des chambres multiples.


La femelle pond de 4 à 6 œufs. L’incubation dure environ 23 jours et l’élevage des petits environ 6 semaines.
Si ce petit perroquet est tendre envers son conjoint, il ne l’est pas avec les autres espèces. En captivité, il fait la loi dans la volière.




Inséparable à tête grise (Agapornis canus)




Synonyme: Agapornis cana




C’est la seule espèce à habiter à Madagascar. Cet oiseau a également été introduit sur l’île Maurice, aux Comores, aux Seychelles ou à Zanzibar.


Comme les autres inséparables, l’espèce vit en colonies volubiles qui se déplacent matin et soir vers la rivière pour boire et se baigner.

A cause de la déforestation intensive, ils sont obligés de se nourrir dans les champs cultivés et sont donc accusés de causer des dégâts.








Inséparable à tete grise




Cette espèce niche dans les cavités des arbres.
Pendant l’incubation qui dure 22 jours, le mâle nourrit sa partenaire. 4 à 11 œufs sont pondus et les poussins quittent le nid au bout de 5 semaines.
Cette espèce se reproduit très difficilement en captivité.




Inséparable à tête rouge (Agapornis pullarius)




Synonyme: Agapornis pullaria




Cette espèce se singularise par son mode de nidification. En effet, l'inséparable à tête rouge bâtit son nid sur une termitière.

La femelle choisit la matière dure de l’habitat des termites vivant sur les arbres. Elle y creuse une cavité qu’elle tapisse ensuite de débris de feuilles mortes, transportées sous ses ailes.


La structure de ce nid joue un rôle important dans l’incubation qui est assurée en partie par la chaleur que la termitière emmagasine la journée.



La femelle pond une fois par an 3 à 6 œufs et l’incubation dure de 21 à 22 jours.







Inséparable à tête rouge. image 41247




Les inséparables à tête rouge passent leur journée à se poursuivre dans les buissons et à picorer des semences de graminées.

Très gourmands de graines de sorgho et de millet, ils se nourrissent dans les plantations de céréales.

Cette espèce vit en Afrique tropicale et équatoriale, de la Guinée à l’Ethiopie.




Inséparables de Fisher (Agapornis fischeri)




Ces inséparables vivent en petites bandes, entre 1 200 et 1 800 m d’altitude, sur les hauts plateaux de la Tanzanie centrale.


On les trouve également dans les villes du littoral.
Ils nichent dans les cavités des baobabs ou en ville, notamment dans des nids d’hirondelles.







Agapornis fischeri. image Leighmcmahon




Ils adorent les graines d’accacias.
La femelle pond 5 ou 6 œufs après une incubation de 21 jours. A la naissance, les petits sont aveugles et couverts d’un épais duvet orange.

Les yeux ne s’ouvrent que vers le 10è jour.





Inséparables à masque noir (Agapornis personatus)




Synonyme: Agapornis personata




L'inséparable à masque noir est capable d'imiter la voix humaine. Originaire d'Afrique, l'espèce vit sur les plateaux intérieurs en Tanzanie du nord-est dans la broussaille et les arbres







Inséparables à masque noir (Agapornis personatus). image Essjay in NZ




Le comportement sociable de cette espèce est l'une des raisons pour lesquelles ils sont si populaires et facilement gardés comme animaux de compagnie. 
Mais, il est impératif d'acheter un couple.

Ces oiseaux peuvent montrer des signes d'agressivité envers des congénères considérés comme des rivaux ou d'autres espèces.


En captivité, ils ont besoin de compléter leur régime de graine avec des légumes comme la laitue, le brocoli, le cresson, le fruit tel que des pommes et des vitamines.







La variante bleue n'est pas naturelle. image Lilith 121




Ils ont également besoin de beaucoup d'eau.
Le couple se reproduit plusieurs fois dans l'année. Les nids sont presque entièrement faits par les femelles et les trois à six oeufs sont incubés pendant environ vingt-trois jours.
La couleur bleue, si populaire, est le résultat d'une mutation provoquée par l'homme.




Classification




Règne: Animalia
Phylum: Chordata
Sous-phylum: Vertebrata
Classe: Aves
Ordre:Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Sous-famille: Psittacinae
Genre: Agapornis





Espèces:



Agapornis canus
Agapornis fischeri
Agapornis lilianae
Agapornis nigrigenis
Agapornis personatus
Agapornis pullarius
Agapornis roseicollis
Agapornis swindernianus
Agapornis taranta

[/size]
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


bonne après midi 1   Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Animaux - Oiseaux - L'Aigle royal +ara bleu+héron+les inséparables
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Est ce un aigle royal ?
» Aigle royal
» Aigle Royal
» Banque d'images "Animaux, oiseaux, papillons"
» Animaux - Oiseaux - Le casoar +alouette des champs+le Dodo

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: histoire d'animaux-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: