AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Galettes de pommes de terre polonaises
Aujourd'hui à 3:06 par ninnenne

» Zapiekanka
Aujourd'hui à 3:03 par ninnenne

» Bigos polonais
Aujourd'hui à 2:59 par ninnenne

» Espadon à la sicilienne
Aujourd'hui à 2:52 par ninnenne

» Sfincione (pizza sicilienne aux tomates et fromage)
Aujourd'hui à 2:49 par ninnenne

» 10 choses à faire avec de la maïzena
Aujourd'hui à 2:39 par ninnenne

» Petites astuces + autres
Aujourd'hui à 2:23 par ninnenne

» 10 choses à ne pas faire avec un grille-pain
Aujourd'hui à 2:10 par ninnenne

» BON JEUDI de la part de Josiane
Aujourd'hui à 2:05 par Josiane

» Saumon, sauce moutarde et fines herbes
Aujourd'hui à 2:03 par ninnenne

» Crème de petits pois à la menthe
Aujourd'hui à 1:59 par ninnenne

» Papillote de poisson au Salinu
Aujourd'hui à 1:46 par ninnenne

» Cheesecake au roquefort, caramel au Banyuls
Aujourd'hui à 1:43 par ninnenne

» Autres belles images pour vous
Aujourd'hui à 1:36 par ninnenne

» Tous les animaux!!!(un peu de tout avec textes???) et photos
Aujourd'hui à 1:35 par ninnenne

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LÉGUMES ET FRUITS : LEURS HISTOIRES(suite)(les choisir,les cuisiner)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 23634
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: LÉGUMES ET FRUITS : LEURS HISTOIRES(suite)(les choisir,les cuisiner)   Ven 3 Oct - 0:57

L'AVOCAT


L’AVOCAT
 
Accusé à tort d’augmenter le cholestérol, ce fruit, certes riche en graisses insaturées, participe néanmoins, au bon fonctionnement de notre système cardio-vasculaire. Très nourrissant, il est particulièrement recommandé aux enfants et aux sportifs. L’avocat est riche en magnésium et en potassium, qui régule la tension artérielle. Par ailleurs, il est gorgé d’oligoéléments et de vitamines : de la provitamine A et de la vitamine E, des antioxydants, de la vitamine C pour le tonus, de la vitamine B aillée de la peau, des cheveux et de la bonne humeur, et de la vitamine K, idéale pour la solidité des os.
 
 
COMMENT LE CHOISIR ?
 
Peu importe la couleur de sa peau, pour savoir s’il est mûr, il suffit d’effectuer une légère pression. On l’achète tendre pour une consommation rapide ou plus dur pour plus tard.
 
 
 
COMMENT LE CONSERVER ?
 
A l’air libre, dans une corbeille à fruits, pour mûrir plus rapidement. Pour retarder son mûrissement, on le met dans le bac à légumes du réfrigérateur, mais pas plus d’une semaine.
 
 
 
COMMENT LE CUISINER ?
 
- [size=18]Nature, farci d’un mélange de riz, de surimi, d’œufs mimosa et servi avec des crevettes bouquets, de la mayonnaise ou de la sauce vinaigrette.[/size]
- En mousse, avec du crabe ou des tomates confites, servi en verrine.
- Dans une salade, avec des tomates cerise, des billes de mozzarella, des olives noires et des émincés de blanc de poulet.
- En soupe froide, comme un gaspacho, avec de la crème fraiche, un peu de citron, du piment et de la coriandre.
- En guacamole, avec de l’oignon frais, du  citron vert, du Tabasco, à déguster avec des nachos (chips de mais).
- En purée pimentée servie avec des gambas marinées au citron vert, ou avec un carpaccio de magret de canard.
- En salade de fruits, avec des dés de kiwis, du pamplemousse, des raisins secs et des amandes concassées.
 
 
 
 
170 KCAL / 100 G
LA PETITE HISTOIRE
 
 
Originaire d’Amérique centrale et du Sud, l’avocat était cultivé il y a plus de 7000 ans par les Aztèques et les Mayas. Importé en Europe par les Espagnols, il est cultivé ensuite dans les Antilles, réputées pour leur climat. En occident, longtemps considéré comme un aliment rare et cher, il ne se « démocratise » qu’au début du XX siècle. Si le Mexique reste le plus gros producteur mondial, l’avocat dégusté en [size=18]France provient surtout d’Australie, d’Afrique, d’Israël et d’Espagne. [/size]
 -----------------------------------------------------------------------------------------------

LE KIWI JAUNE


LE KIWI JAUNE
 
Petit par la taille et grand par ses bienfaits, ce drôle de kiwi jaune contient autant de vitamine C que trois oranges. Juteux, sucré, acidulé et rafraîchissant, il apaise une digestion capricieuse grâce à sa teneur en fibres. Par ailleurs, il contient une quantité importante d’antioxydants et qui préserve la peau du vieillissement et l’organisme  des maladies cardiaques. Enfin, son taux d’acide folique (vitamine B) est recommandé pour les [size=18]femmes enceintes et les personnes anémiées. Et il est dix fois plus nutritif qu’une pomme.  [/size]
 
 
COMMENT LES CHOISIR ?
 
On les différencie des kiwis verts par sa peau lisse, sans poil et d’un coloris brun clair. Préférez-les entre mous et fermes pour une consommation immédiate. Et, plus durs, pour les laisser mûrir un peu les déguster sous trois à quatre jours.
 
 
 
 
COMMENT LES CONSERVER ?
 
Dans une corbeille à fruits pour une dégustation rapide, ou dans le bac à légumes du réfrigérateur durant une semaine.
 
 
 
COMMENT LES CUISINER ?
- Natures à toute heure de la journée.
- En confiture, mélangés à des abricots ou des fruits rouges.
- En muffin, en cakes, ou en tartes avec des amandes concassées et du chèvre frais.
- Glissés sur des brochettes, cuites au barbecue, avec du poulet et des crevettes.
- En mousse légère sans sucre.
- En smoothies, en jus ou en cocktails mélangés à du lait et de la pomme.
 
 
 
57 KCAL / 100 G
LA PETITE HISTOIRE
 
 
Déjà sur nos étals depuis 2011, Z’espri, la marque spécialiste du kiwi jaune présente le SunGold, une nouvelle variété apparue en 2013. Quant au kiwi vert, il est originaire de Chine et a été importé en 1904 en Nouvelle-Zélande. Ce n’est qu’en 1952 que ce fruit est arrivé en Europe. 
------------------------------------------------------------------------------------------------

LE RUTABAGA


LE RUTABAGA
 
Issu d’un croisement entre le chou frisé et le navet, ce légume-racine, riche en vitamine C donne à l’organisme une bouffée d’énergie pour affronter l’hiver. Par ailleurs, ces fibres améliorent le transit intestinal et offrent des vertus diurétiques intéressantes du fait de sa teneur importante en potassium, et ne jetez pas ses fanes, car elles contiennent aussi de la vitamine A, essentielle au développement du fœtus chez les [size=18]femmes enceintes.[/size]
 
 
COMMENT LE CHOISIR ?
De petite taille, de préférence lisse et sans tache, avec une peau fine car plus elle est épaisse, plus le [size=18]légume est difficile à éplucher.[/size]
 
 
 
COMMENT LE CONSERVER ?
 
Quatre à cinq jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Pas plus sinon il ramollit, devient plus fibreux et perd de sa saveur.
 
 
COMMENT LE CUISINER ?
- Cru, en salade, en rondelles, ou râpé, relevé de baies roses écrasées ou d’une huile de noisette.
- En velouté ou en potage, avec ses fanes, seul ou mélangé à des petits pois ou des carottes et relevé d’une pointe de crème fraiche ou de sirop d’érable.
- Emincé en julienne à d’autres légumes « oubliés » (panais, topinambour, salsifis, radis noirs….), cuits au wok avec une sauce soja et quelques gouttes de Tabasco pour accompagner les viandes et les volailles.
- En purée, mélangé à de la pomme de terre, des œufs battus et un soupçon de noix de muscade pour sublimer saucisses de Morteau ou de Montbéliard.
- En galette, râpé finement et mélangé à de la pomme de terre et cuite a la poêle.
- En chips moutardées, vinaigrées  ou agrémentées de wasabi.
 
 
37 KCAL / 100 G
LA PETITE HISTOIRE
 
C’est à la fin du Moyen-âge, en Scandinavie, qu’on découvre le rutabaga. On l’appelle chou de Siam au Québec et le nom de rutabaga n’apparait qu’au début du XIXe. On le consomme pour remplacer la pomme de terre durant les périodes de restriction alimentaire, surtout pendant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, il signe son retour dans les assiettes des grands chefs. 
------------------------------------------------------------------------------------------------

LA CAROTTE VIOLETTE

LA CAROTTE VIOLETTE
 
 
Cette variété oubliée, appelée « carotte pourpre » (robe violette à la doublure orange) fait un retour remarqué sur les étals. Consommée crue ou cuite, elle offre une saveur plus douce et sucrée que la carotte traditionnelle. Riche en bêta-carotène  (provitamine A). Elle hydrate la peau et améliore l’acuité visuelle, tout en stimulant l’effet [size=18]bonne mine. Consommée en jus, elle apporte des vitamines B1, B2, B6, C et K, prévenant des désagréments intestinaux et digestifs. Crue, elle est aussi source de vitamine B3 pour l’énergie. Cuite, elle est généreuse en vitamine E, un puissant antioxydant, naturellement fourni par son pigment foncé. Elle ne double pas forcément la dose d’amabilité, mais y participe ![/size]
 
 
COMMENT LES CHOISIR ?
 
Elles doivent être fermes, présenter une peau intacte et des fanes bien vertes.
 
 
 
 
 
 
 
COMMENT LES CONSERVER ?
 
 
 
Une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur ou dans un endroit sec, plantées dans un pot rempli de sable.
 
COMMENT LES CUISINER ?
 
-Râpées en salade et mélangées avec des carottes traditionnelles, saupoudrées de graines de tournesols, de dés de feta et d’un jus d’orange frais.
-Sautées dans de l’huile d’olive et à l’ail, ou bien en julienne ou en jardinière de légumes, pour accompagner toutes les viandes.
-En purée ou en mousseline, relevées d’épices et d’aromates (curry de Madras ou curcuma, noix de muscade, coriandre ou persil….).
-Vichy, à la crème, avec de l’échalote, et du persil (la crème sera colorée car la carotte déteint).
-En jus, mélangées à des pommes Granny-smith et des oranges.
-En velouté, mélangées à des panais, et servies avec des chips de bacon ou de betterave.
-En ragoût, coupées en rondelles, avec de la daube ou bien un bœuf-carottes.
 
 
 
 
36 KCAL / 100 G
LA PETITE HISTOIRE
 
 
Originaire d’Asie, et plus précisément d’Afghanistan, la carotte violette poussait déjà à l’état sauvage il y a 2000 ans. Introduite en Europe vers le XII siècle, elle laissa la place, au XV siècle, à la carotte jaune fibreuse. Finalement peu appréciée, celle-ci disparut à son tour au XVII siècle. Ce n’est qu’au milieu du XIX siècle que la variété orange est arrivée sur les étals sur les marchés. Ces changements de couleurs sont attestés dans les peintures d’artistes de l’époque.  
 
 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES SALSIFIS

LES SALSIFIS
 
Légumes-racine longtemps oubliés, les salsifis reviennent en force sur les étales des marchés. Riches en vitamines B et E, ainsi qu’en minéraux (magnésium, calcium, manganèse et potassium), elles sont à la fois énergétiques, particulièrement diurétiques et antioxydants. Et grâce à leur teneur en fibres, ils aident à rétablir en douceur le désordre intestinal.
 
 
 
 
COMMENT LES CHOISIR ?
 
Comme on perd environ la moitié des légumes après épluchage, pensez-y au moment de l’achat. Préférez-les fermes et fins, signes de fraicheur et de tendreté. Trop gros, ils sont difficiles à éplucher car plus creux à l’intérieur et plus fibreux.
 
 
 
COMMENT LES CONSERVER ?
 
Quatre ou cinq jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, enveloppés dans du papier journal ou du papier absorbant. Ensuite, il est impératif de les éplucher avec des gants car les [size=18]salsifis noircissent les doigts.[/size]
 
 
COMMENT LES CUISINER ?
 
- Cuits à la vapeur et agrémentés de crème fraiche persillée pour accompagner toutes les viandes rouges mais aussi le porc et les volailles.
- En gratin, avec de la béchamel au curry ou au curcuma, du jambon blanc, des macaronis et de l’emmental râpé.
- En tarte ou en quiche avec du raifort et des lardons, ou du blanc de poulet ou du fromage blanc.
- En beignets ou en tempuras, à tremper dans une sauce au yaourt et aux herbes fraiches (menthe, basilic, ciboulette…).
- En purée, mélangées à des carottes et de la cancoillotte.
- En tartare, préparés avec des miettes de crabe, du piment de Cayenne et des échalotes.
- Caramélisés dans de sucre ou du sirop d’érable et cuits au wok avec d’autres légumes anciens (panais, rutabaga et héliantis….)   
 
 
 
30 KCAL / 100 G
LA PETITE HISTOIRE
 
 
Originaires du Sud de l’Europe, les salsifis sont consommés comme plante médicinale pendant l’Antiquité. Dès la fin du XVIe siècle, la consommation de ceux à peau jaune diminue à profit de ceux à peau noire. En fait, il s’agit d’un autre légume…La scorsonère, au goût plus doux et plus sucré, d’une saveur proche de l’asperge. Les salsifis sont cultivés dans le Nord et dans le Loiret. 
------------------------------------------------------------------------------------------------

LA POIRE PASSE-CRASSANE

LA POIRE PASSE-CRASSANE
 
 
Ce fruit d’hiver juteux, sucré, parfumé, légèrement acidulé et désaltérant offre une chair à la fois granuleuse, ferme et fondante. Riche en fibres, sa consommation journalière est idéale pour un bon transit. Par ailleurs, sa teneur en vitamine C joue le rôle d’antioxydant qui ralentit le vieillissement de l’organisme tout en renforçant le tonus. Une variété de poire qui offre des minéraux et des oligo-éléments en quantité optimum, dont du potassium, du phosphore et du calcium…Un plus pour le bien-être  des muscles, des os et des nerfs.
 
 
 
 
COMMENT LA CHOISIR ?
 
 
Elle doit être lourde et souple au toucher, sa peau uniformément jaune. Mais ses irrégularités dans la forme ne signifient pas pour autant qu’elle est abîmée.
 
COMMENT LA CONSERVER ?
 
A température ambiante pour une consommation dans les trois ou quatre jours qui suivent l’achat. Si vous souhaitez ralentir son mûrissement, conservez-la, pas plus de quatre jours  dans le bac à légumes du réfrigérateur, avant de la faire mûrir dans une corbeille à [size=18]fruits.[/size]
 
 
 
 
COMMENT LA CUISINER ?
 
- Nature ou dans une salade de [size=18]fruits avec des amandes concassées, des noix de cajou, de la badiane et du gingembre.[/size]
- En confiture ou en gelée nature ou mélangée à du citron ou de la banane.
- En smoothie, avec de la banane ou de l’orange. 
- En gâteau, clafoutis, bavarois, tartes ou mousses lui vont à ravir.
- En accompagnement, nature ou caramélisée, avec du magret de canard, les volailles et tous les fromages bleus (roquefort, stilton cheese…)
- Pochée au vin rouge, nappée de chocolat ou de caramel au beurre salé chaud.
 
 
50 KCAL / 100 G
LA PETITE HISTOIRE
 
 
 
Si la poire, originaire de Chine, était déjà cultivée il y a quatre mille ans, la passe-crassane, issue d’un croissement avec le coing, a été obtenue en 1855 par Louis Boisbunel, un pépiniériste de Rouen. Aujourd’hui, sur nos étales, sa tige porte parfois à l’extrémité de son pédoncule un petit bouchon de cire, sensé autrefois ralentir le mûrissement.
------------------------------------------------------------------------------------------------




bon week-end bonne après midi 1    Ninnenne    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
LÉGUMES ET FRUITS : LEURS HISTOIRES(suite)(les choisir,les cuisiner)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LÉGUMES ET FRUITS : LEURS HISTOIRES(suite)(les choisir,les cuisiner)
» LÉGUMES ET FRUITS : LEURS HISTOIRES(suite)(les choisir,les cuisiner)
» LÉGUMES ET FRUITS : LEURS HISTOIRES(suite)(les choisir,les cuisiner)
» LÉGUMES ET FRUITS : LEURS HISTOIRES:LA MÛRE+ CERISE+Autres
» fruits et legumes rigolos!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: