AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Lara Eden
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Ce déplacer malin (astuces!!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur


Messages : 19767
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Ce déplacer malin (astuces!!)   Mar 9 Déc - 15:15

Ce déplacer malin: Mieux conduire sa voiture, moins l’utiliser

Mieux conduire sa voiture, moins l’utiliser 

S’en passer n’est pas toujours possible. Moins l’utiliser est très facilement réalisable. Mieux l’utiliser est indispensable !

Minimiser la consommation

L’évolution du prix des carburants est une incitation efficace à consommer moins. C’est en plus nécessaire pour réduire les nuisances des transports. Quelques moyens simples pour y parvenir :
- utiliser une petite voiture ou du moins d’une taille adaptée aux besoins. Plus une voiture est puissante et lourde, plus elle consomme. Ainsi, en ville, la surconsommation d’un 4x4 est en moyenne de 3,6 litres de plus aux 100 kilomètres,
- faire entretenir régulièrement sa voiture et la conduire souplement, sans agressivité et pas trop vite. C’est moins de consommation, moins de stress et plus de sécurité.
- se servir modérément de la climatisation. Quand elle marche, elle provoque une surconsommation d’environ 20 % en ville (6 % sur route ou autoroute) et les fluides frigorigènes du système de climatisation sont de puissants gaz à effet de serre.

L’utiliser à bon escient

Pour les trajets de moins de 2 km, la marche à pied ou le vélo sont bien préférables et souvent plus performants. De plus, sur ces petites distances, le moteur froid consomme, pollue et s’use davantage.

Source: www2.ademe.fr

[size=24]Ce déplacer malin: Des modes pour tous les goûts.

La voiture à plusieurs, c’est plus convivial ! 

Il arrive que ni la marche, ni le vélo, ni les transports publics ne fassent l’affaire. Si l’usage d’une voiture particulière est nécessaire, pourquoi ne pas la partager avec d’autres personnes dans le même cas ?
Une voiture à plusieurs, c’est moins de frais, moins de nuisances, moins de circulation et plus de convivialité ! Différentes solutions sont à la disposition des conducteurs solidaires.

Le covoiturage : une voiture pour plusieurs dans un lieu donné

Le covoiturage ? Une solution pour avoir à disposition un véhicule, disponible immédiatement 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, pour une courte durée : d’une heure à une journée, en règle générale. Il suffit pour cela de s’inscrire dans un groupement de covoiturage, de réserver par téléphone ou internet, de récupérer le moment venu une voiture dans un des points de stationnements prévus (des parkings publics d’accès facile répartis dans la ville) et de l’y déposer après usage. 

• Ce service, surtout urbain, est facile à utiliser, aussi bien pour un particulier que pour une entreprise. L’abonné se sert d’une voiture quand il ne peut prendre un autre mode de transport : c’est moins de kilomètres parcourus, moins de voitures en circulation et en stationnement, moins de pollution, etc. Cela peut éviter de posséder deux voitures… ou même une seule !
• Son coût est minimum : l’usager paye une inscription, un abonnement mensuel et un prix d’utilisation, en fonction du kilométrage et du temps de réservation. Il s’affranchit du souci d’entretenir une voiture, de l’assurer, de lui trouver une place de stationnement …
• L’idée commence à avoir du succès : le service est disponible à Paris, Marseille, Lyon, Strasbourg, Grenoble,
La Rochelle…

• Comment ne pas remarquer, dans les embouteillages ou ailleurs, que la plupart des voitures ne sont occupées que par une seule personne ?
Ce constat a amené de nombreux particuliers à se regrouper pour partager leur véhicule et ses dépenses sur un trajet commun, avec des voisins pour faire des courses, des copains pour aller à la fac, des collègues pour aller au travail… ou simplement des gens avec qui on partage une destination.
Cette solution est valable aussi bien en ville qu’à la campagne, il suffit de s’organiser pour faire circuler l’information, les propositions des uns ou les demandes des autres.
Le résultat ? Moins de frais pour le conducteur, moins de voitures en circulation, moins de nuisances liées aux transports et un renforcement des liens entre collègues, voisins, etc. !
De nombreux sites internet relaient les associations en regroupant offres et demandes. Ils proposent souvent une évaluation du coût du trajet. Un service de covoiturage peut aussi s’organiser dans une université, une administration, une entreprise, etc.

Savoir où on va, comparer les modes 

Le meilleur moyen pour connaître les avantages d’une meilleure utilisation des transports alternatifs, c’est d’en chiffrer l’usage. À l’aide du comparateur Éco-déplacements de l’ADEME, il est possible de comparer les modes de transports sur toutes les distances, en terme d’effet de serre et de consommation de carburant. Cet outil est utilisable sur le site de l’ADEME (www.ademe.fr/eco-deplacements/).

En indiquant la distance parcourue pour un type de trajet donné et le mode de transport utilisé, on obtient, pour les modes de transports les plus courants, une comparaison de la quantité de CO2 émise pour effectuer ce trajet et de la consommation de carburant.

D’autres outils• La calculette Éco-déplacements, consultable sur www.ademe.fr/calculette-eco-deplacements, permet de comparer, pour deux modes de transports, leur coût annuel en terme financier, d’effet de serre et de consommation de carburant.
• Le « Calculateur Éco-mobile » permet d’évaluer la dépense et la quantité de CO2 rejetée pour les déplacements quotidiens selon le mode de transport utilisé. Il a été réalisé pour la Semaine européenne de la mobilité (www.bougezautrement.gouv.fr).

Source: www2.ademe.fr

Ce déplacer malin: Des modes pour tous les goûts.

[/size]
[size]

Voyager en commun 

Les transports en commun existent en ville et en milieu rural. Ils permettent de parcourir de longues distances. Bus, cars, trams, métro, trains : on peut y lire, y discuter, y dormir et éviter le stress de la conduite. Ils sont toujours moins chers qu’une voiture. De plus, des tarifs intéressants sous forme d’abonnements sont proposés à ceux qui les utilisent régulièrement. Les transports en commun se modernisent et s’adaptent à nos besoins, profitons-en.

Bus urbains et cars interurbains

• Ils sont présents partout, en ville comme à la campagne. Les centres-villes et les banlieues sont souvent bien desservis. Les bus circulent maintenant fréquemment sur des voies réservées (ou site propre) qui leur permettent plus de rapidité et de ponctualité.

Dans ces transports publics, on consomme moins d’énergie et on rejette moins de CO2 qu’en voiture. C’est encore plus vrai dans ceux qui fonctionnent aux Biocarburants (diester, etc.), au GPL (gaz de pétrole liquéfié), au GNV (gaz naturel véhicule) ou à l’électricité.
Quelques chiffres…
1 bus peut transporter en passagers l’équivalent de 40 à 50 voitures.
Pour un même trajet, on consomme en bus 2 fois moins d’énergie et on émet 2 fois moins de CO2 qu’en voiture.
Une voiture coûte à l’année, en moyenne, 20 fois plus qu’un abonnement moyen de bus.

• Certaines villes ou zones rurales se dotent de services de transport à la demande. C’est un système simple : un coup de fil pour réserver, un horaire fixé en fonction des demandes et un minibus prend en charge les usagersà un point de rendez-vous donné, pour les déposer par exemple à une station bien desservie par les transports urbains ou dans une zone commerciale.

Ce type de transport public est bien adapté aux zones rurales et aux quartiers peu densément peuplés. Il permet de répondre aux besoins des habitants tout enévitant la circulation de bus presque vides. Des informations sur ce type de service sont disponibles en mairie.

Tramway et métro

Ces transports urbains très performants offrent des avantages majeurs : ils ne polluent pas là où ils circulent et émettent peu de CO2. Leur capacité est importante et ils s’affranchissent des aléas de la circulation. Mais ils n’existent pas dans toutes les villes et leur mise en place est coûteuse.
Quelques chiffres…
Une rame de tramway transporte à peu près l’équivalent en passagers de 170 voitures.
Un passager du métro consomme environ 10 fois moins d’énergie qu’en utilisant sa voiture.

Train

Il permet, depuis la gare la plus proche, de gagner la ville voisine… ou Moscou ! Train express régional (TER), à grande vitesse (TGV) ou ligne internationale, pour aller travailler, visiter la famille ou partir en vacances, ses usages sont multiples.
De nombreux tarifs sont disponibles, selon l’usage, la fréquence des déplacements, l’âge du voyageur, etc.
Pour de longues distances, le train est le moyen de transport le moins énergivore et le moins polluant, mais pas forcément le moins cher.
Quelques chiffres…
Entre Marseille et Paris, le passager d’un TGV émet 5 kg de CO2, celui d’un avion 75 kg de CO2.

Source: www2.ademe.fr

Ce déplacer malin: Des modes pour tous les goûts


[/size]

Des modes pour tous les goûts 

Se contenter du tout-voiture, est-ce bien raisonnable ? D’autres modes de locomotion nous permettent de nous déplacer facilement, en faisant des économies et en diminuant nos impacts sur notre environnement. Alors, marche, vélo, bus, train, covoiturage, etc. ? Le choix est vaste, à nous de jouer !

La marche à pied
C’est LE mode de transport universel. Il ne nécessite pas de place de parking. Il ne nous met pas en retard. Il est gratuit, bon pour le mental, le coeur, les jambes, les artères…Sur de petites distances, la marche est performante, là où une voiture ne l’est pas : moteur froid, elle pollue davantage et s’use plus vite. Les courts trajets ne lui conviennent vraiment pas !
Quelques chiffres…
Il faut 1/4 d’heure pour faire 1 km à pied et, en ville, 1/4 des trajets voiture font moins d’1 km. 30 mn de marche rapide par jour améliorent votre santé.

Le vélo

Rapide, non-polluant, pas cher et sportif, le vélo a beaucoup de qualités ! Sur des distances inférieures à 6 km, c’est lui qui va le plus vite en ville.
Comme la marche à pied, il nous maintient en forme, ne nous met pas en retard et nous permet une moindre exposition à la pollution que dans un espace confiné comme l’habitacle de la voiture.
Économique à l’achat, il l’est aussi à l’usage. Il ne prend pas beaucoup de place et demande des investissements publics ou collectifs modestes : pistes cyclables, locaux à vélo dans les immeubles, parkings à vélo.
Il convient pour les cyclistes de respecter les règles du code de la route et l’espace réservé aux piétons pour que tous circulent en sécurité.
Il existe maintenant des vélos à assistance électrique qui permettent de réduire l’effort physique.
Quelques chiffres…
Il faut 1/4 d’heure pour faire 3 km à vélo et un trajet en voiture sur deux fait moins de 3 km.
10 km de vélo tous les jours évitent le rejet, par l’usage d’une voiture, de 700 kg de CO2 par an.
1 place de stationnement voiture, c’est 10 places de stationnement vélo.

Source: www2.ademe.fr
[size]





CE DEPLACER MALIN


[/size]
Des impacts forts, des enjeux majeurs, les transports 

Pollution de l’air, émissions de gaz à effet de serre, consommation de carburant et d’espace (stationnement, etc.), embouteillages, bruit, coût financier : nous sommes de plus en plus conscients des impacts des transports. Leurs nuisances dégradent nos conditions de vie et notre santé, mais nous trouvons difficile de nous passer de notre voiture. 

Et pourtant… les alternatives existent. Nous avons à notre disposition toute une palette de nouveaux modes de déplacement, de nouvelles pratiques ou tout simplement des moyens déjà éprouvés, remis au goût du jour. Dans les années à venir, le recours à d’autres modes que la voiture va s’amplifier car il est impératif de diminuer les impacts des transports sur notre environnement.

Changer nos comportements est urgent et nécessaire. En combinant différentes façons de se déplacer, de l’individuel au collectif, un vaste choix s’ouvre à nous. Diminuer notre dépendance à la voiture particulière, c’est plus de liberté, moins de dépenses et moins de nuisances.

Pour répondre à ces enjeux, les Pouvoirs publics mettent en œuvre une autre politique des transports. 
À l’issue du Grenelle de l’Environnement, de nouveaux chantiers sont sur les rails et de nouveaux projets sont à l’étude : création de nouvelles lignes de bus et de tramway, renforcement de l’intermodalité (TER, parkings-relais, vélo, bus), mise en place de tickets uniques agglomération-région pour les transports en commun, définition de schémas de transports collectifs pour les DOM-TOM, etc

Source: www2.ademe.fr





bonne après midi 1      Ninnenne         

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce déplacer malin (astuces!!)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Déplacer / ranger mes icones / creer repertoire sur HD2
» Astuces pour mode normal !!!!! Enfin !!!!
» Scanner et appareil photo : trucs et astuces
» [UTILE] 100 trucs et astuces pour le HTC Touch HD
» Astuces pour une meilleure utilisation du flash

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: