AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le plan à 100 millions par Charles Consigny + autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Le plan à 100 millions par Charles Consigny + autres   Sam 25 Avr - 14:07

Le plan à 100 millions par Charles Consigny

 Par CHARLES CONSIGNY
 
Consigny : le plan à 100 millions contre le racisme est une folie
Le Point - Publié le 20/04/2015 à 07:40
 
 
Le Premier ministre vient de rendre public un plan de lutte contre le racisme. Ses motivations et son efficacité laissent Charles Consigny dubitatif.
 
 
J'ai d'abord cru à un fake, à un article du Gorafi ou à l'exhumation d'une blague datant du 1er avril dernier, mais non, c'est une vraie information, le gouvernement actuel met 100 millions d'euros sur la table... "contre le racisme". Il n'y a en effet rien de plus urgent en [size=13]France, ce pays qui doit être celui où l'on dépense le plus dans ce genre de lutte, dont la plupart des observateurs ont fini par admettre qu'elles étaient contre-productives.[/size]
 
 
 
À force de discours culpabilisants, à force de ne voir qu'un aspect du problème, à force, tout simplement, de faire vivre le thème, et puis à force de vivre d'argent public quand des millions de gens vivent mal de l'argent qu'ils gagnent par leur travail et quand des millions d'autres peinent à payer des impôts devenus fous, plus vous faites parler le président de SOS Racisme ou autre donneur de leçons subventionné dans les médias, plus le racisme augmente.
On ne rappellera jamais assez le parallèle que Jean Baudrillard avait dressé entre cette association et SOS Baleines, dont le combat est de sauver les baleines. Finalement, le but poursuivi par SOS Racisme n'est-il pas de sauver le racisme ?
 
Lire sur ce sujet l'interview d'Alain Finkielkraut : "Ma France"
 
Le Premier ministre Manuel Valls estime que "le racisme, l'antisémitisme, la haine des musulmans, des étrangers, l'homophobie augmentent de manière insupportable dans notre pays".
Il a sans doute raison, mais je ne l'ai pas entendu dire, comme certains observateurs, que l'antisémitisme était devenu un "code culturel" dans certains quartiers sensibles en [size=13]France.[/size]
Je ne l'ai pas entendu dénoncer non plus la haine dont la [size=13]France et les Français font l'objet de la part de certains de leurs compatriotes qui rejettent ce pays et ses valeurs, la liberté d'expression et la liberté de la femme en tête.[/size]
Quant à la haine des musulmans et des étrangers, très franchement, même si elle doit être très fermement condamnée là où elle a lieu, et s'il faut rappeler que l'on ne fera pas la [size=13]France sans ses citoyens musulmans, qui sont notre pays comme les autres Français, il ne me semble pas que ce soit le problème prioritaire auquel les pouvoirs publics doivent s'atteler.[/size]
Évoquer sans cesse une haine dont feraient l'objet certaines communautés, loin de les aider, les maintient, par la crispation que cela crée chez elles, dans une marginalité qui leur nuit.
Pour parler plus simplement : tout le monde est dans la même merde en [size=13]France, le jeune de banlieue comme celui des campagnes, et que l'on naisse à Grigny ou dans le Morvan, que l'on soit musulman ou catholique, les désagréments à subir dans le monde qui s'est ouvert depuis trente ans seront les mêmes, chômage en tête.[/size]
Pourtant agira aussi, pour tous, cette République exsangue qui malgré tout soigne, éduque et instruit.
Peut-on vraiment la laisser aux mains de cette gauche qui lui fait faire n'importe quoi ?

25 millions pour des actions locales
 
On se pince à la lecture des mesures prévues dans le plan Valls : pénalisation à tous les étages, surveillance des réseaux sociaux (ils ne vont pas être déçus), propagande à l'école, repentance et, bien sûr, campagne de communication qui n'aura d'autre utilité que de rincer quelques camarades versés dans l'audiovisuel et comme effet que d'exaspérer la population et la pousser toujours plus vers le Front national.
Pas moins de 25 millions d'euros par an seront affectés à des "actions locales menées dans le cadre de la politique de la Ville", laquelle politique est le nom présentable de la gestion catastrophique des banlieues par les pouvoirs publics et du clientélisme socialiste, les associations servant en réalité à rabattre des voix.
 
Comme s'il cherchait à ressusciter Philippe Muray (mais il ne se considère sans doute pas "de la France" de cet écrivain formidable puisque sa [size=13]France, à Manuel Valls, n'est pas non plus celle de Michel Houellebecq, peut-être le plus grand écrivain français vivant), le Premier ministre a prévu que des "grands parrains", "dont des artistes, des sportifs et des intellectuels", "pourront bénéficier de l'appui logistique des pouvoirs publics pour conduire des campagnes de sensibilisation".[/size]
Je vois d'ici Yannick Noah haranguer les foules entre deux avions comme il l'a fait pour l'élection de François Hollande. Je ne doute pas que Jean-Michel Ribes, qui ne manie jamais assez d'argent public, saura se servir de cet appui logistique, dont j'aimerais bien connaître les contours.
Pendant ce temps-là, si les Français, la masse silencieuse et outrée des Français qui paient pour tout ça, finissent par tourner définitivement le dos à ces pyromanes que l'idéologie a plongés dans la démence, il ne faudra pas s'étonner.
 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SOLUTIONS DES PROBLEMES



Solution du problème n°4 : les minotiers
Le minotier qui a payé le plus a donné :
( 7 425 f + 1 485 f ) / 2 = 4 455 f
L'autre a donné :
7 425 f - 4 455 f = 2 970 f
Prix de l'hectolitre de blé :
1 485 / 15 = 99 f
L'un des minotiers a acheté :
4 455 / 99 = 45 hl
L'autre a acheté :
2 970 / 99 = 30 hl
 
Solution du problème N° 5 : Les chasseurs
Le troisième ayant reçu 12 f, les parts sont estimées à 12 f
Prix de la perdrix :
12 f - 3 f = 9 f
Prix du lièvre :
12 f + 3 f + 12 f = 27 f






Une nouvelle aventure Suzan Squellati Florence

 
 
Notre vie n'est jamais tout à fait celle que nous avions imaginée. 

En fait, il se passe presque toujours quelque chose que nous n'avions pas prêvu, dans notre [size=13]travail, dans nos relations avec les autres, dans notre vision  des événements tels qu'ils "devraient " être. 
Un beau jour, tout change...
[/size]
Le changement nous fait peur, mais cela ne l'empêche pas.

Nous voulons à tout prix savoir ce qui nous arrive, comprendre...mais cela n'empêche rien.

Nous pensons que nous avons le [size=13]pouvoir
 de contrôler notre vie mais, finalement, il n'en est rien.
[/size]
À partir du moment où nous sommes capables d'accepter que le changement est inhérent à la vie elle-même, comme les incertitudes qu'il suppose, nous pouvons transcender notre peur.

Nous trouvons la force de commencer un nouveau voyage vers l'espérance et l'ouverture aux opportunités que nous offre la vie.
Le changement nous aide à grandir.

Les temps d'incertitude nous permettent de découvrir en nous des forces que nous ne connaissions pas.

L'exploration de l'inconnu est un défi que nous nous lançons à nous-mêmes.
Oui,  les temps d'incertitude peuvent élargir nos horizons étriqués.
Et nous verrons enfin les choses comme elles sont.
En acceptant de nouvelles expériences, nous apprenons à voir plus loin.
Nous prenons conscience de ce qui a vraiment de l'importance pour nous, de ce qui donne un sens à notre vie.
 
Suzan Squellati Florence
 
 
 
Il y a certains moments dans la vie où l'on a particulièrement besoin de lire de tels messages...pour y croire, pour s'en persuader, pour reprendre confiance en soi, se dire qu'on est capable de continuer à avancer...


Quatre idées reçues sur l'arthrose

Ouest France
Cette maladie des articulations reste mystérieuse et ses traitements, imparfaits. Elle touche bon nombre de personnes et fait l'objet de fausses croyances.
 
 
 
Faut pas vieillir !
 
 
 
Oui, mais non… Le cartilage, un tissu vivant qui recouvre les extrémités des os, se renouvelle en permanence, et ce, tout au long de la vie.
Toutefois, ses capacités de réparation sont, dans certaines circonstances, insuffisantes par rapport à l'usure, naturelle, liée à son utilisation. Notamment en cas d'instabilité de l'articulation, parce que les ligaments, étirés ou rompus (un accident de ski ou de foot), ne la contiennent plus. Ou lorsqu'il existe un trouble de l'architecture des os du bassin, souvent l'articulation de la hanche.
Le cartilage est alors trop sollicité et une arthrose possible dès… 40 ans.
Certes, avec l'âge, le cartilage (comme les autres tissus, la peau plus visiblement) se renouvelle moins vite, mais l'usure d'un cartilage n'est pas liée exclusivement au poids des années.
 
Je ne bouge plus
 
Au contraire?! Les cellules du cartilage sont stimulées par le frottement, doux, mesuré. Autrement dit, une absence de sollicitations de l'articulation (au pire, les cosmonautes en apesanteur) ou, à l'inverse, de trop fortes stimulations freinent la construction du cartilage et accélèrent sa destruction.
Par ailleurs, à ne plus bouger pour ne pas fatiguer son articulation, on gagne du poids, ce qui la met plus à mal. Le cercle vicieux de l'inactivité physique est amorcé, la douleur (due au cartilage aminci, érodé, et surtout à la souffrance des tissus voisins) empêchant le mouvement.
 
 
Il n'y a pas grand-chose à faire
 
Au contraire, là encore?! On peut agir sur les facteurs de risque d'une arthrose que sont un surpoids ou l'excès de sollicitations (sportives ou professionnelles).
 
Une arthrose du genou peut également être la conséquence d'une entorse négligée, à l'origine d'une instabilité articulaire, et donc d'une usure prématurée.
 
 
Je suis bon pour la prothèse


 
Avant cela, petits et plus grands moyens doivent être tentés pour calmer la douleur.
Un, soulager l'articulation (en perdant du poids, quelques kilos suffisent parfois).
Deux, opter pour le paracétamol en première intention qui, pris à bonnes doses, est efficace, et sur une durée limitée, a peu d'effets indésirables.
Faute de « munitions de synthèse « les médicaments à base de plantes (harpagophytum, cassis et/ou reine-des-prés) sont aussi précieux, ainsi que les compléments à base d'acide hyaluronique, de silice et/ou de collagène (par la bouche).
Plus tard, les injections d'acide hyaluronique directement dans une articulation douloureuse, actives pour un certain temps, permettent de différer l'intervention.
 
 

 
 
 
 Il faut bouger, plus calmement, mais bouger quand même pour limiter l'arthrose. 
 
Dr Brigitte BLOND.
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Qui aimes tu le plus au monde? Docteur Christian Bourit


 
La reine Malika et le roi Kosala étaient très [size=13]amoureux.[/size]
Par une belle soirée romantique, le roi se pencha tendrement vers la reine et lui demanda : « Qui aimes-tu le plus au monde ? »
La réponse fut loin d’être celle qu’il attendait quand elle lui dit : « Eh bien, c’est moi que j’aime le plus au monde ! »
Surpris de cette réponse le roi réfléchit un court instant et dit à sa compagne :
« Moi aussi, je suis celui que j’aime le plus au monde. »
 
Un peu dépité devant leurs réponses réciproques, ils décidèrent d’aller en parler à Bouddha.
Le maître spirituel les félicita chaleureusement de s’être posé une question aussi importante.
Il leur déclara qu’en fait, chacun devrait être celui qu’il aime le plus au monde.
 
Il précisa ensuite : « Si vous comprenez cette vérité, vous cesserez de vous manipuler l’un l’autre ou de vous exploiter.
Quand on pratique l’amour de soi, la compétition n’a plus sa place. Vous n’aurez nul besoin de défendre votre valeur personnelle, nul besoin de vous disputer. Quand on s’aime soi-même, on se libère du piège d’exiger que les autres nous aiment.
 
Pour ma part, j’ai besoin de l’amour des autres mais je ne peux pas le commander.
Si mon besoin d’amour n’est pas comblé par les autres, je m’assure d’être dans l’amour de moi-même.
Ainsi, je laisse les autres libres de me donner ou non leur amour. »
 
Bouddha poursuivit ensuite son enseignement :
« Pour atteindre cet idéal d’estime de vous-même, vous devrez abandonner l’idée de vous croire meilleur ou inférieur aux autres ou même leur égal.
Quel choix vous reste-t-il si vous n’êtes ni supérieur, ni inférieur, ni égal ?
L’idéal est de rester vous-même. Quand on est soi-même, sans chercher à se comparer à personne, on a tout le loisir de créer une relation parfaite. »
Dr Christian Bourit
 
 
Un beau texte de sagesse...
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

bon week-end bonne après midi 1     Ninnenne     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le plan à 100 millions par Charles Consigny + autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie hors de notre planète.
» Bon plan en ce moment sur Ebay + autres
» Visite de la maison de Charles Dickens
» CHARLES W.MORGAN
» porte-avions Charles de gaulle

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: