AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Lara Eden
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 VIOLETTE Modestie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur


Messages : 18844
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: VIOLETTE Modestie...   Sam 23 Mai - 13:56

VIOLETTE Modestie...


La violette, symbole de la modestie...
"Elégante dans son intérieur"  : Guillaume Van Strydonk
 
 Pour vous ce bouquet de violettes...
"Et les violettes elles-mêmes, écloses par magie dans l'herbe, cette nuit, les reconnais-tu ? Tu te penches, et comme moi tu t'étonnes;-ne sont-elles pas, ce printemps-ci, plus bleues ? Plus mauves... non plus bleues (...) Cesse cette taquinerie ! Porte plutôt à tes narines le parfum invariable de ces violettes changeantes et regarde, en respirant le philtre qui abolit les années, regarde comme moi ressusciter et grandir devant toi les printemps de ton enfance !... Plus mauves... non plus bleues... Je revois des prés, des bois profonds que la première poussée des bourgeons embrume d'un vert insaisissable... Violettes à courte tige... et violettes d'un blanc bleu veiné de nacre mauve, - violettes de coucou anémiques, qui haussent sur de longues tiges leurs pâle corolles inodores... Violettes de février, fleuries sous la neige, déchiquetées, roussies de gel , laideronnes, pauvresses parfumées... O violettes de mon enfance ! Vous montez devant moi, toutes, vous treillagez le ciel laiteux d'avril, et la palpitation de vos petits visages innombrables .
Colette, les Vrilles de la vigne (1908).
 
 
Violette éternelle...
 
Sortant de sa cachette
La timide violette
Petite fée des bois
Dans sa robe de soie
Fait frissonner au vent 
Son petit cœur safran.
 
Elle se tient perchée
Son éperon dressé
Sur sa tige gracile
Aux formes volubiles,
Ses feuilles dentelées
En cœur lancéolé.
 
La rosée du matin
Illumine son teint,
Un parfum délicat
Imprègne son aura
Qui laisse diffuser
Sa fragrance fruitée.
 
Elle est fleur des amants
Depuis la nuit des temps,
Elle est l’âme divine
Des amours clandestines
Posée entre deux pages
Par la belle trop sage.
 
 
Alphonse BLAISE.
 


bonne après midi 1     Ninnenne   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur


Messages : 18844
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: VIOLETTE Modestie...   Dim 24 Mai - 14:08

Véronique Fidélité féminine

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Amable TASTU > La Véronique
[size=16]http://www.unjourunpoeme.fr/poeme/la-veronique[/size]
 
 
La Véronique
 
 
Le jour paraît, Zéphir s’éveille,
Abandonne le sein des fleurs,
Où, s’enivrant de leurs odeurs ;
Il sommeillait depuis la veille.
Sur son aile il porta cent fois
Aux Dieux l’encens d’un sacrifice,
Des accords à l’écho des bois.
Ce jour, guidé par le caprice,
Il voltige dans nos bosquets ;
Une eau pure, un ombrage frais,
Arrêtent sa course légère ;
Il folâtre sur la fougère,
Se joue aux branches des ormeaux,
Entr’ouvre une fleur printanière,
Balance son vol sur les eaux.
Cette fleur, hier caressée,
Cesse d’être belle à ses yeux ;
Las de parfums et de rosée,
Zéphir suspend enfin ses jeux.
Mais bientôt son aile inconstante
S’agite, et d’un essor nouveau
Il fait plier l’herbe tremblante,
Qui frémit au bord du ruisseau.
Zéphir sourit, et l’onde émue
Fait gémir l’écho du vallon :
Le dieu d’une plante inconnue
Vient d’embellir le frais gazon.
Bientôt de la fleur étrangère
Colorant le front délicat,
L’azur de son aile légère
Lui prête un fugitif éclat :
Mais, fleur fragile et passagère,
Un instant ternit ta fraîcheur ;
Souvent, Véronique éphémère,
Un souffle léger de ton père
Suffit pour emporter ta fleur.
Demain nous chercherons peut-être
Ce frêle éclat qui nous séduit :
Un jeu du Zéphir t’a fait naître,
 
Un jeu du Zéphir te détruit !
 
Amable Tastu
 
Un très beau poème pour une petite fleur modeste et timide...

bon week-end     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
VIOLETTE Modestie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Sagesse et la Modestie sont mes deux piliers
» Quelle modestie ce Shahrukh !!!!
» En toute modestie...
» Remerciements et tournée générale pour tout les membres ......!!!!!
» baclé, le temps baclé

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: images et PPS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: