AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Un coquillage...Marie-Pier(histoire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 21813
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Un coquillage...Marie-Pier(histoire)   Lun 1 Juin - 14:24

Un coquillage...Marie-Pier

 
J’ai cueilli ce coquillage sur la plage hier:
 
Un coquillage tout simple mais néanmoins magnifique, je trouve – et naturellement percé juste au bon endroit.
J’en ferai peut-être un collier... Je l’imagine bien au bout d’une longue chaîne dorée.
J’aime beaucoup le contraste entre la finesse d’une jolie chaîne métallique et le côté plus «sauvage» d’un élément de la [size=16]nature qui n’a pas été taillé ou poli.[/size]
 
Je ne m’y connais pas en géologie ni en biologie marine... En fait, je ne sais même pas quelle science s’intéresse aux coquillages! Mais quand je me suis approchée de ce spécimen pour la première fois, j’ai tout de suite été fascinée par son [size=16]histoire... fascinée par les forces qui l’on sculpté. D’où vient-il exactement? De quoi avait-il l’air avant?[/size]
S’est-il formé sur une période de centaines, de milliers ou de millions d’années?
Pendant qu’il séchait dans ma main, je me suis plu à imaginer les fonds marins d’où il provient; j’ai pensé aux petites créatures qui y ont probablement élu domicile... aux poissons et crustacés qui l’ont frôlé...
Hmm, peut-être aurait-il des histoires rigolotes à raconter au sujet des dauphins, qui sont tellement taquins!
 
 
Quelle richesse dans ce petit coquillage blanc...
Une beauté extraordinaire que l’œil ne peut capter,
une beauté extraordinaire qui nous éblouit à coup
sûr lorsqu’on réapprend à voir et à la recevoir.
 
 
S’il y a une chose dont je suis convaincue, c’est qu’il y a quelque chose de tellement grand même dans ce qu’il y a de plus petit – dans tous les recoins de la vie.
Je pense à la pomme que je viens de manger, qui a pris des jours à atteindre la maturité... Imaginez! Je pense à mon verre, qui a été moulé ou soufflé par des artisans que je n’ai jamais rencontrés...
à la chaise qui me soutient (jusqu’à présent, du moins!)... à la musique que j’écoute en vous écrivant, rendue possible par des centaines de personnes – incluant le postier qui m’a livré le CD.
 
Voir la source de toute chose – tout l’amour et l’énergie qui y a été investi – est une source inépuisable de joie et d’émerveillement... Et de gratitude, surtout. 
Je peux dire que cette magie est définitivement mon plus beau joyau (ni taillé ni poli!).
Un trésor que je porte à mon cou, directement sur mon coeur, tous les jours de ma vie.
 
Nous sommes tellement privilégiés...
Marie-Pier



bonne après midi 1     Ninnenne   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 21813
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Un coquillage...Marie-Pier(histoire)   Mar 2 Juin - 9:42

BIDONVILLES



En illustration :
Bidonville de Makoko, face à l'île de Lagos, Nigeria ( 6° 30' N- 3°24' E). La population de Lagos a été multipliéé par 30 depuis 1950. La cité connaît de fortes disparités. Les riches vivent dans des zones séparées du reste de la population. Les bidonvilles s'ajoutent les uns aux autres, sans qu'aucun plan d'urbanisme ne vienne les organiser. Les habitations sont érigées rapidement sans raccordement ni à l'électricité ni à l'eau.
 
 
 
 
 
 
 
 
Près d'1 milliard de personnes vivaient dans des bidonvilles en 2001. Elles seront 2 milliards vers 2030. Dans les pays les plus pauvres, jusque 80 % des urbains habitent ces quartiers déshérités, mais les pays riches ne sont pas épargnés : ils connaissent aussi  des ghettos où la pauvreté et l'exclusion sociale dominent.
La pauvreté et l'absence d'accès aux services de base sont les caractéristiques de ces quartiers surpeuplés aux noms variés : favelas, taudis, barrios, etc. Pas d'infrastructures, pas de maisons en dur, pas d'accès aux services de santé, pas de transports pour aller en ville... Les terrains sont souvent dangereux à cause des glissements de terrains ou de la proximité de décharges contenant des produits toxiques, par exemple.
Construits sans aucune planification, là où l'espace était disponible, les bidonvilles peuvent disparaître tout aussi vite qu'ils sont apparus, car les habitants ne disposent généralement d'aucun titre de propriété. Il suffit parfois d'un projet immobilier pour déclencher l'action des bulldozers. Parfois, ce sont les autorités qui prennent l'initiative de détruire les bidonvilles et d'expulser les habitants. Parce que ces derniers sont perçus comme responsables de l'insécurité, par exemple. Même si en fait, ils en sont plutôt les victimes car elle s'exerce pour l'essentiel à leurs dépends.
Quoi qu'il en soit, l'expulsion des habitants ne fait que déplacer le problème. Il l'aggrave même, car il accroît la pauvreté en rendant plus compliqué le travail des habitants qui en avaient un, dans la ville.
Aujourd'hui, au contraire, les experts suggèrent d'aider les populations à se stabiliser dans leurs quartiers et privilégient la lutte contre la pauvreté. En aidant les habitants à acquérir la propriété de leur terrain, ou en  leur assurant un loyer raisonnable et fixe. En leur donnant accès à des micro-prêts pour accroître le confort de leurs abris. Et en reconnaissant aux habitants un rôle ou une voix dans ces transformations.
Toutefois, ces mesures ne sont efficaces que si elles s'inscrivent dans une volonté politique cohérente dotée de moyens importants.
Programme des Nations Unies pour les établissements humains.
 
[size=16]http://www.unhabitat.org/[/size]
 
 
 
Bidonville de Rio
[url=http://barnet.yann.free.fr/site bidonville/bv-constat.htm][size=16]http://barnet.yann.free.fr/site%20bidonville/bv-constat.htm[/url][/size]

bonne après midi 1     Ninnenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un coquillage...Marie-Pier(histoire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un coquillage...Marie-Pier(histoire)
» Salut,c'est Marie-Pier
» [Rossignol, Mario & Ste-Marie, Jean-Pierre] Agrippa - Tome 1: Le Livre noir
» [Histoire] La montre à tact
» Histoire de cul tirée par le cheveux

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: