AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 CIVILISATION URBAINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 21280
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: CIVILISATION URBAINE   Jeu 4 Juin - 14:32

CIVILISATION URBAINE


En illustration :
Village près de Mopti, delta intérieur du fleuve Niger, Mali (14°42'N - 4°09'O). Le long du fleuve, les villes abritant des éleveurs, des pêcheurs et des agriculteurs se succèdent. Elles sont renommées pour leurs mosquées aux allures de forts imprenables. Ces mosquées dites de type "soudanais" devinrent bientôt le coeur des villages et des villes du Mali, un pays aujourd'hui à 90% musulmans. La brique crue et son enduit d'argile permettent une architecture audacieuse et une liberté de formes.
 
Les villes ont permis le développement de la culture, du commerce et de la politique, bref, de notre civilisation.
Elles sont nées quand les hommes et les [size=16]femmes ont pu consacrer une partie de leur temps à autre chose que leur simple survie.[/size]
L'artisanat et les échanges se sont développés. La concentration des hommes a facilité l'échange des marchandises et celui des idées; elle a rendu nécessaire l'organisation du pouvoir. Aujourd'hui, les villes concentrent la quasi-totalité de l'activité économique et culturelle mondiale : Nex-York et Tokyo ont chacune un PIB qui dépasse 1000 milliards de dollars.
Les villes sont aussi les lieux de passage, où des personnes d'origines très différentes se mêlent. Mais cette diversité n'est que partielle : la ville a du mal à respecter les autres modèles de vie - nomades ou des populations autochtones. C'est aussi un lieu très stratifié socialement et spatialement. Les mélanges ne se font souvent qu'au sein de catégories similaires.
Au-delà d'une certaine taille, les grandes concentrations urbaines déshumanisent les rapports sociaux. Mais en regroupant les gens, elles leur permettent aussi de s'organiser et rendent possible la politique.
Or, le sommet de la Terre à Rio, en 1992, postulait déjà que "la meilleure façon de traiter les questions d'environnement est d'assurer la participation de tous les citoyens concernés, au niveau qui convient".
La démocratie locale et participative de Porto Alegre est souvent citée en exemple d'une autre forme d'organisation ou de gouvernance. Cette ville du Brésil a mis en place des conseils de quartiers qui permettent aux citoyens de prendre part aux décisions qui les concernent.
Elle a transmis à ces conseils une partie de son budget et leur a ainsi donné le moyen de mettre en oeuvre les décisions prises. celles-ci allaient souvent dans le sens d'une réduction des inégalités et d'une protection de l'environnement.
Cette gestion municipale a été critiquée, notamment parce qu'une partie seulement de la population y participe. N'étant pas forcément représentative de l'ensemble, elle peut favoriser les intérêts particuliers. Quoi qu'il en soit, ce n'est là qu'une forme de représentation parmi les nombreuses qui sont expérimentées aujourd'hui dans le monde, chacune avec ses avantages et ses inconvénients.
State of the world's Cities 2008/2009 - www.unhabitat.org/pmss/
 

 
[size=16]http://www.publiz.net/2012/01/12/la-ville-de-new-york-animee-en-gif/[/size]

bonne après midi 1     Ninnenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 21280
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: CIVILISATION URBAINE   Dim 7 Juin - 12:31

BIOTECHNOLOGIE (OGM)



Les organismes génétiquement modifiés (OGM) aideront-ils à nourrir le monde? C'est l'un des principaux arguments avancés en faveur de leur utilisation dans l'agriculture.
Le problème, comme pour la plupart des assertions sur les OGM (et il y en a de nombreuses, dans tous les sens), c'est qu'il est difficile de le vérifier.
La première difficulté vient de l'immense diversité des OGM végétaux. Il existe souvent des centaines de formes modifiées pour chaque grande culture (maïs, soja, etc.) La production agricole est très variable d'une année à une autre, d'un champ à un autre. Très peu d'études sérieuses sont encore disponibles, et pas deux n'obtiennent un résultat identique.
Dans le meilleur des cas, les OGM alimentaires permettent quelques pourcents d'amélioration des rendements. Or, l'impact des OGM sur l'environnement, voire sur la santé, la dissémination éventuelle des gènes et l'impossibilité de revenir en arrière si le phénomène est avéré suscitent d'intenses débats. Par ailleurs, régler les crises alimentaires dépend plus de questions de répartition que de questions de production agricole.
Au vu des incertitudes sur les OGM et au vu des avantages modestes qu'ils apportent, la plupart des opposants demandent, au nom du principe de précaution, qu'on attende avant de les utiliser. Ils contestent les mises en cultures existantes et dénoncent l'absence de débat public sur le sujet ou les conditions de celui-ci.
Au Nord comme au Sud, des mouvements d'opposition importants se sont développés; en[size=16]France, autour du leader paysan José Bové, en Inde avec Vandana Shiva.[/size]
Cela n'empêche pas les OGM d'être cultivés de plus en plus largement. En 2008, ils occupaient 125 millions d'hectares dans 25 pays. Ainsi 72 % du soja cultivé dans le monde est génétiquement modifié, 47 % du coton, 23 % du maïs, 
21 % du colza.

Aussi, des mesures ont-elles été mises en place, y compris au niveau international au travers de la Convention internationale sur la diversité biologique. Elles portent principalement sur un étiquetage et une traçabilité des produits fabriqués à partir d'OGM.
Même si certains les jugent insuffisantes, elles sont destinées à permettre aux consommateurs qui désapprouvent les OGM de ne pas les utiliser.
Convention sur la biodiversité biologique
[size=16]http://www.cbd.int/[/size]
 
En illustration : 
Marquage d'un champ de maïs OGM à Grézet-Cavagnan, France (44° 23' N- O°07' E). Le 27 E).
Le 27 juillet 2006, des militants de l'association Greenpeace réalisaient ce marquage visible du ciel pour protester contre la décision de la justice française leur interdisant la localisation des champs de maîs OGM. Cette action symbolique veut rappeler que la transparence sur la culture d'OGM est imposée par la réglementation européenne, et oblige les communes à en signaler la présence sur leur territoire.
 
 
 
 
 


 


 
 
 
[size=16]http://www.gnis-pedagogie.org/[/size]
 
 
 


Encore un sujet de réflexion grave qui mérite qu'on s'y intéresse...




bonne après midi 1     Ninnenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CIVILISATION URBAINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» votre Civilisation ANTIQUE favorite
» Avis de marché - Communauté urbaine Nice Côte d'Azur - Nettoyage oeuvres d'art situéesautour de la ligne 1 du tramway
» [SOFT] PLUIE : Vous permet de quitter la civilisation [Gratuit]
» guerre urbaine
» Jachère Urbaine

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: