AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 "Froissé par les gens ou les évènements" Anonyme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 21892
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: "Froissé par les gens ou les évènements" Anonyme   Dim 28 Juin - 15:40

"Froissé par les gens ou les évènements" Anonyme


Un conférencier bien connu commence son séminaire en tenant
bien haut un billet de 20 euros.
Il demande aux gens : Qui aimerait avoir ce billet ?
Les mains commencent à se lever alors il dit : Je vais donner ce
billet de 20 euros à quelqu'un d'entre vous mais avant laissez [size=16]moi
 faire quelque chose avec.
[/size]
Il chiffonne alors le billet avec force et il demande :
- Est-ce que vous voulez toujours de ce billet ?
Les mains continuent à se lever.
Bon, d'accord, mais que se passera-t-il si je fais cela. Il jette le billet froissé par terre et saute à pied joints dessus, l'écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.
Ensuite il demande : 

- Qui veut encore avoir ce billet ?
Évidemment, les mains continuent de se lever !
Mes [size=16]amis, vous venez d'apprendre une leçon...[/size]
Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n'a pas changé, il vaut toujours 20 euros.
Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissés, rejetés, souillés par les gens ou par les événements.
Vous aurez l'impression que vous ne valez plus rien mais en réalité votre valeur n'aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment !
La valeur d'une personne ne tient pas à ce que l'on a fait ou pas, vous pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs car votre valeur intrinsèque est toujours intacte.
Anonyme,

Pyramide de Maslow





[size=13]Tellement difficile de ne pas sombrer à certains moments de sa vie,

Tellement destructif le regard de certains imbus de leur personne,
Tellement triste la méchanceté dont certains font preuve,
Tellement fragile la confiance en soi face à certains évènements ou certains comportements...
C'est vrai, on se laisse piétiner parfois, détruire quelquefois...on ne s'aime plus, on ne se reconnait plus et alors c'est dans le regard des proches que l'on doit pouvoir se retrouver pour pouvoir se reconstruire...
[/size]




[size=13]bonne après midi 1    Ninnenne   
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 21892
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: "Froissé par les gens ou les évènements" Anonyme   Dim 28 Juin - 16:06

"Comment sont les gens?" Texte Anonyme


 
Il était une fois un vieil [size=16]homme assis à l'entrée d'une ville du Moyen-Orient.[/size]
Un jeune [size=16]homme s'approcha et lui dit :[/size]
- Je ne suis jamais venu ici ; comment sont les gens qui vivent dans cette ville ?
 
Le vieil [size=16]homme lui répondit par une question :[/size]
- Comment étaient les gens dans la ville d'où tu viens ?
- Egoïstes et méchants. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'étais bien content de partir, dit le jeune [size=16]homme.[/size]
 
Le vieillard répondit:
- Tu trouveras les mêmes gens ici.
 
Un peu plus tard, un autre jeune [size=16]homme s'approcha et lui posa exactement la même question.[/size]
- Je viens d'arriver dans la région ; comment sont les gens qui vivent dans cette ville ?
 
Le vieille [size=16]homme répondit de même :[/size]
- Dis-moi, mon garçon, comment étaient les gens dans la ville d'où tu viens ?
- Ils étaient bons et accueillants, honnêtes; j'y avais de bons amis; j'ai eu beaucoup de mal à la quitter, répondit le jeune [size=16]homme.[/size]
- Tu trouveras les mêmes ici, répondit le vieil [size=16]homme.[/size]
 
Un marchand qui faisait boire ses chameaux non loin de là avait entendu les deux conversations. Dès que le deuxième jeune [size=16]homme se fut éloigné, il s'adressa au vieillard sur un ton de reproche :[/size]
- Comment peux-tu donner deux réponses complètement différentes à la même question posée par deux personnes ?
- Celui qui ouvre son coeur change aussi son regard sur les autres, répondit le vieillard. Chacun porte son univers dans son coeur.
Anonyme

Rien n'est pire qu'un jugement faux sur quelqu'un...
J'aime beaucoup ce texte anonyme trouvé sur le net. C'est tellement vrai qu'en ouvrant son coeur on change son regard sur les autres, on n'est pas dans le jugement mais dans l'observation, l'intérêt positif, la connaissance de l'autre, l'envie de connaître, dans l'écoute et le dialogue.
Nous avons tous chacun dans notre coeur le reflet de ce que nous avons vécu, appris, partagé, aimé, détesté, accepté, refusé, senti, vu, entendu, senti, ressenti, découvert, perdu, retrouvé...C'est ce qui fait notre univers et c'est vrai que chacun est seul avec lui même et ce qui le fait...




"Hier, aujourd'hui et demain" Anonyme

 
 
Chaque semaine compte deux jours pour lesquels nous ne devrions pas nous faire de souci, deux jours où il ne nous faudrait connaître ni crainte, ni appréhension.
Le premier jour, c'est hier, qui porte le fardeau de ses soucis, de ses erreurs, de ses fautes, de ses bévues, de ses souffrances et de ses chagrins. 
Hier nous a échappé à tout jamais. Tout l'or du monde ne pourrait le faire renaître. 
Nous ne pouvons défaire les actes accomplis, les paroles prononcées. 
Hier est un jour révolu.
 
L'autre jour qu'il convient de mettre à l'abri des soucis, c'est demain, plein de grandes promesses, de piètres résultats, de malheurs possibles et de fardeaux.
Demain échappe à notre emprise. Le soleil se lèvera inexorablement dans la splendeur ou derrière un voile de nuages. Jusqu'à son lever, nous ne pouvons miser sur rien, puisque demain n'a pas vu le jour.
 
Il ne nous reste donc qu'aujourd'hui. Tous nous pouvons livrer bataille pendant une petite journée. Nous ne faiblissons et ne chavirons que si le poids d'hier et de demain - ces deux terribles éternités - s'ajoutent aux inquiétudes d'aujourd'hui.
 
Ce ne sont pas les expériences d'aujourd'hui qui nous désespèrent, c'est l'amertume du remords de la veille et la crainte de demain.
 
À CHAQUE JOUR SUFFIT SA PEINE !
Anonyme
 
"Demain est un autre jour" ...Autre expression souvent entendue...et qui m'interpelle...Faut il voir dans cette phrase un [size=16]message d'espoir pour demain, pour l'avenir... ou un échappatoire aux sentiments forts  de quelqu'un qui vit au jour le jour, ne s'attache à rien ni personne, refuse les relations profondes et n'a pas un brin de sentimentalisme?...[/size]




"Le bonheur est le chemin" Anonyme

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s'être marié, après avoir eu un enfant et, ensuite, après en avoir eu un autre. Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l'on sera mieux quand ils le seront. On est alors convaincu que l'on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.
On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possèdera une plus [size=16]belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite.[/size]
 
La vérité est qu'il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux, que le moment présent. Si ce n'est pas maintenant, quand serait-ce ? La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer. Il est préférable de l'admettre et de décider d'être heureux maintenant qu'il est encore temps.
 
"Pendant longtemps, j'ai pensé que ma vie allait enfin commencer. la vraie vie ! Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu'il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer. Et alors, là, la vie allait commencer ! Jusqu'à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie".
 
Cette perspective m'a aidé à comprendre qu'il n'y a pas un chemin qui mène au bonheur. Le bonheur est le chemin. Ainsi, passe chaque moment que nous avons et, plus encore, quand on partage ce moment avec quelqu'un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps, et que l'on se rappelle que le temps n'attend pas. Alors, il faut arrêter d'attendre de terminer ses études, d'augmenter son salaire, de se marier, d'avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l'été, l'automne ou l'hiver, pour décider qu'il n'y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.
 
LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON PAS UNE DESTINATION.
 
Il n'en faut pas beaucoup pour être heureux. Il suffit juste d'apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l'un des meilleurs moments de sa vie :
 
Tomber amoureux,
Rire jusqu'à en avoir mal au ventre, ou des crampes aux mâchoires,
Trouver un tas de nouveaux méls sur sa boîte quand on revient de vacances,
Conduire vers des paysages magnifiques en terre inconnue,
Se coucher dans son lit en écoutant la pluie tomber dehors,
Sortir de la douche et s'essuyer avec une serviette toute chaude,
Réussir son dernier examen,
Avoir une conversation intéressante,
Retrouver de l'argent dans un pantalon que l'on n'a pas porté depuis des lustres,
Rire de soi-même,
Rire sans raison particulière,
Entendre accidentellement quelqu'un dire quelque chose de bien sur soi,
Se réveiller en pleine nuit en se rendant compte que l'on peut encore dormir quelques heures,
Écouter une chanson qui nous rappelle un moment chéri,
Se faire de nouveaux amis,
Voir contents les gens que l'on aime,
Rendre visite à un vieil ami et se rendre compte que les choses n'ont pas changé entre vous,
Admirer un coucher de soleil,
Se faire tranquillement masser le dos et s'endormir paisiblement,
Sentir un vent doux et frais nous caresser la joue,
Entendre dire que l'on nous aime et vivre paisiblement tous les petits moments qui nous réchauffent le coeur et l'âme.
Les vrais amis viennent dans les bons moments quand on les appelle et dans les mauvais moments, ils viennent d'eux-mêmes.
Après ça, une bonne réflexion s'impose.
 
Anonyme
Ce texte est magnifique et nous rappelle tous ces petits moments simples de la vie qu'il faut savoir voir, saisir, sentir, apprécier, aimer...et ne pas oublier...




bonne après midi 1     Ninnenne     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
"Froissé par les gens ou les évènements" Anonyme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens qui n'aiment pas les films d'horreur
» Pourquoi s'attacher aux gens...
» [Labro, Philippe] Les gens
» Chers gens et gentes, je me présente
» Armée à ne sortir qu'entre gens de bonne compagnie...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: