AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 AUTREFOIS...(LA RATP OUVRE SES ARCHIVES+LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24541
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: AUTREFOIS...(LA RATP OUVRE SES ARCHIVES+LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE   Mar 8 Sep - 10:58

AUTREFOIS...

LA RATP OUVRE SES ARCHIVES

 
Station Hôtel de Ville : le métro sera inauguré dans quelques jours.
Challenges a pu se procurer quelques unes des 300.000 photographies et 3.000 films que la RATP numérise depuis 3 ans pour présenter en 2014 l'évolution des transports parisiens. Les plus vieux clichés remontent à1897.
A sa création en 1949, la RATP a en effet hérité des archives de la Compagnie du chemin de fer métropolitainà l'origine du premier métro parisien en 1900.
 
Reportage, textes et [size=18]photos : Planet.fr[/size]
 
L'ancêtre du bus pour 40 personnes.
 
Le tramway tiré par des chevaux.
 
La construction d'un passage sous la Seine.
 
Le premier tramway électrique.
 
L'intérieur du tramway.
 
La ligne 7 à Palais royal.
 
Un escalator mécanique aux marches en bois.
(NDLilas : je ne sais pas s'il y en a encore, mais il y a encore 7 ans - la dernière fois que je suis allée à Paris - j'ai pu en emprunter : ils fonctionnaient toujours !)
 
La station "Mairie des Lilas".
 
Les premiers tourniquets.
 
Les premiers distributeurs automatiques de tickets.

LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE

Seconde Guerre mondiale : les américains mobilisés au pays.
Entre 1941 et 1945des millions d'américains ont été mobilisés pour la Seconde Guerre mondiale. Mais un autre front existait : celui de celles et ceux restés au pays etmobilisés pour l'effort de guerre.
Ici, Irma Lee McElroyancienne officier de l'armée de l'air, peint en 1942 des ailes d'avions sur la base aérienne de Corpus Christi, au Texas. © Howard R. Hollem - Library of Congress, FSA-OWI Collection
(Reportage, textes et photos : "L'Internaute")
Les tickets de rationnement.
Le 7 décembre 1941, l'attaque des Japonais sur la base de Pearl Harbor signe l'entrée des Etats-Unis dans la Seconde guerre mondiale. Les contraintes de la guerreimposent le rationnement des denrées. Cet enfant utiliseun ticket pour obtenir des vivres. © Office of War Information
Entretenir le patriotisme.
Le moral des civils est un élément très important en temps de conflit. Pour entretenir le patriotismedes femmes confectionnent des drapeaux.
Ici le 24 juillet 1940 dans un atelier de Brooklyn. © Margaret Bourke-White - Records of Naval Districts and Shore
Quand les femmes remplacent les hommes.
Face à la pénurie d'hommes partis sur les différents fronts (Asie, Europe, Afrique)les américaines gagnent une nouvelle émancipation et des postes importantsCette inspectrice contrôle les ailes du C-47, dans les usines Douglas en octobre 1942. © Alfred T. Palmer - Library of Congress, F
Des métiers auparavant réservés aux hommes.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses américaines ont quitté des emplois traditionnellement occupés par des femmes pour des métiers considérés comme masculins. Ici, Lorena Craig, photographiée en août 1942, travaillait dans un commerce avant de rejoindre la base navale de Corpus Christi, au Texas. © Hollem, Howard R - Library of Congress, F
Les femmes soudeuses.
La main d'œuvre en ouvriers spécialisés manque cruellement. Ce sont donc des femmes qui soudent le premier morceau d'acier du navire SS George Washington, en 1943. © Office of War Information
Don de ses machines à écrire.
La mobilisation est parfois insoliteLe champion du monde de vitesse à la machine à écrire, Cortez W. Peters, a donné dix de ses machines d'entraînement à l'armée et la marine américaine. © Office of War Information
Les plus belles divertissent les militaires.
De nombreuses vedettes ont parcouru les différentes bases américaines pour assurer le divertissement des soldats en tour de chantmagie et autres animations.
Ici, la chanteuse Marva Louis s'est rendue dans le club de la base navale des Grands Lacs dans l'Illinois. ©Archives.org
Se préparer à servir son pays.
Le conflit avec le régime nazi et ses alliés ne se règle pas si rapidement que prévu. Les jeunes générations sontappelées à se préparer à des métiers militaires.
Ici, cette étudiante de l'Université de New Yorks'exerce à peindre des maquettes pour le ministère de la Défense américaine. © Marjory Collins - Library of Congress, FSA-OWI Collection

Suite (quelques instants)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24541
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: AUTREFOIS...(LA RATP OUVRE SES ARCHIVES+LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE   Mar 8 Sep - 11:13

LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE

Les denrées en nombre limité.
Les français et les anglais n'ont pas été les seuls à connaître le rationnement. Les denrées vitales comme la nourriture et le combustible sont restreintes par souci d'économie.
Ici, ces civils américains attendent une distribution de sucre. © Office of War Information
Toutes les petites mains sont utilisées.
Avec le talent et la précision d'une grande couturière, cette jeune américaine confectionne des toiles de tentes pour l'armée alors que le pays se prépare à la guerre, en juin 1941. © Franklin D. Roosevelt Library
L'éducation des plus jeunes.
Dans les classes, les professeurs enseignent à leurs élèves comment bien utiliser les tickets de rationnement.
Ici, Catherine M. Rooney de l'école de Murch dans l'Etat de Washington, en février 1943. © Franklin D. Roosevelt Library
Du phosphate pour les bombes.
L'effort de guerre est aussi industriel. Il faut produire plus et plus vite pour remporter la victoire.
Cet ouvrier de l'usine de Muscle Shoalsdans l'Alabama, travaille près d'un four électrique pour la fusion du phosphate. Ce composant chimique était notamment utilisé dans les bombes et les munitions. © Alfred T. Palmer - Library of Congress, F
Sur la base militaire de Fort Knox.
Dans le Kentucky, sur la base militaire de Fort Knoxces soldats s'entraînent sur des chars durant la Seconde Guerre mondiale, comme ici en juin 1942. © Alfred T. Palmer - Library of Congress
Dans les chars M3.
Manier le char M3, voilà l'un des entraînements pour les soldats basés au Fort Knox, en juin 1942. © Alfred T. Palmer - Library of Congress
La guerre avec le sourire.
La propagande américaine s'est fortement développée au cours de la Seconde guerre mondialePosterschansons ou encore des campagnes de publicité comme celle-ci, avecAnnette del Suremployée de bureau, utilisée pour la promotion de la compagnie aéronautique Douglas de Californie. © Alfred T. Palmer - Library of Congress, FSA-OWI Collection
Les gardes-côtes sont mobilisés.
Durant la guerre, une surveillance des côtes estmaintenue. En juillet 1942, ce garde-côte est posté pourgarder à l'oeil un bateau de guerre, en Louisiane. © Hollem, Howard R. - Library of Congress, FSA-OWI Collection
La "V" home campaing.
La "V" home campaign a été une campagne de mobilisation des civils noirs autour de la Victoire, bien entendu, mais aussi contre la discrimination dans leur patrie. En 1943,des émeutes racistes ont éclaté dans plusieurs villes des Etats-Unis comme Chicago et Detroit. © Alfred T. Palmer - Library of Congress, FSA-OWI Collection
Les hommes et les femmes sur la même chaîne.
Avec les nouvelles exigences du conflit, de nombreuses femmes ont pris le chemin des usines pour renforcer la population ouvrière.
Ici, des équipes fabriquent  des pièces pour les bombardiers à  Willow Run, dans le Michigan, en juillet 1942. © Franklin D. Roosevelt Library
Unis pour l'US Navy.
Dans cette section d'assemblage et de réparations de cette base navaleVirginia Davis supervise le stagiaire Chas.Potter, en août 1942. © Hollem, Howard R. - Library of Congress
Des maquettes d'avion pour l'armée.
Ces élèves de l'École technique supérieure Armstrong de Washington DC fabriquent des modèles réduits d'avion pour la Marine américaine en mars 1942. © Archives.org
L'administration mobilisée.
De la chambre des représentants au Sénat, tous lesservices de l'Administration américaine ont participé à l'effort de guerre depuis les États-Unis.
Ici, cette femme et ce soldat se trouvent dans un parc de Washington près du Sénat.  © Office of War Information
Une association chargée du divertissement.
La devise du United Services Organization est "Until everyone comes home" : "Jusqu'à ce que tout le monde rentre à la maison". Cette association privée, née en 1941,organise des animations sur les bases militaires.
Ici, la pianiste Dorothy Donegan et l'orchestre des Swing Smalls le 16 juin 1943. © Office of War Information

LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE

On récupère tout, même les huiles usées.
Baptisées les soldats du frontces mères de famille au foyer récupèrent les graisses usées de cuissonÉconomies et privations sont le quotidien des populations lors des conflits. © Franklin D. Roosevelt Library
L'ambiance des années 40.
Ces femmes travaillent peut être à l'usine aéronautique Vega de Burbank, en Californie, mais elles gardent le sourire pendant leur pause déjeuner, en août 1943. © Charles Fenno Jacobs - Department of the Navy
Futur soldat.
Les jeunes américains sont formés aux principes fondamentaux de la navigationcar ils pourront devenir d'excellents techniciens dans l'armée. C'est ce que faitThomas Graham, élève de la Polytechnic High School de Californie qui apprend, en septembre 1942, à utiliser un sextant pour déterminer la longitude et la latitude. © Alfred T. Palmer - Library of Congress, FSA-OWI Collection
Essai des armes et du matériel.
Sur ce cliché pris en août 1942, Jesse Rhodes Wallers'entraîne sur une mitrailleuse récemment installée dans un avion, sur la base de Corpus Christi au Texas. © Hollem, Howard R. - Library of Congress, FSA-OWI Collection
L'entraînement des troupes.
Si la majorité des troupes américaines est déployée à l'étranger, des soldats restés au pays multiplient les exercices en prévision d'un futur départ pour le front oupour expérimenter de nouvelles tactiques.
Ici, en mars 1942, des hommes de Fort Story en Virginieessayent un instrument pour mesurer l'angle de plongeon dans la mer d'un tir. © Howard R. Hollem - Library of Congress, FSA-OWI Collection
Il faut se priver du plus précieux.
Les premiers objets rationnés ont été les pneus, puisl'essenceles bicyclettesle caféles viandes... Ou encorela bière.
Ici, le Sergent Henry Klein vend à New York sept rations de bière au soldat  Ralph Lohman. © Franklin D. Roosevelt Library

Les camps pour les japonais-américains.
Après l'attaque de Pearl Harbor, plus de 100.000 ressortissants japonais et américains d'origine japonaiseont été internés dans des camps.
Bien des années plus tard, en 1988le président Reagan a présenté ses excuses pour cette détention, au nom du gouvernement américain. © Library of Congress

Le temps des pin-up.
Le concept de femme-fataleattractive et provocante, naît au début du 20e siècle. Mais à partir des années 1940, le terme de pin-up représente cette vision de la femme idéale.
Ici, ce groupe de femmes assiste à un concours de danse à Seattle, le 10 avril 1944. © Archives.org

Donner son sang.
Très vite, des collectes de sang ont été organisées à travers tous les États-Unis car on en manquait sur les différents fronts. Les civils étaient ainsi amenés à participer à l'élan général. © Howard R. Hollem - Library of Congress, FSA-OWI Collection

Pour les transfusions sanguines.
Dorothy Coleancienne sculptrice, confectionne dans un atelier Baxter des valves de bouteilles pour les transfusions sanguines. © Howard R. Hollem - Library of Congress, FSA-OWI Collection

L'école participe à l'effort de guerre.
Pendant la guerrel'enseignement des enfants a étémodifié. On leur a appris l'effort de guerre mais aussil'usage des tickets de rationnement. Comme ce magasin de jeux dans cette école du comté de Fairfax, en Virginie. © Howard R. Hollem - Library of Congress, FSA-OWI Collection

Les veuves de Pearl Harbor.
Des dizaines de veuves de militaires tombés pendantl'attaque de Pearl Harboront rejoint l'armée américainepour participer à leur effort de guerre.
Virginia Young (à droite) veille à ce que les ouvrières aient un logement satisfaisant et les meilleures conditions de vie possibles sur la base de Corpus Christi au Texas. © Howard R. Hollem - Library of Congress, FSA-OWI Collection

Combien de points faut-il ?
Avant d'utiliser son carnet, la question la plus récurrenteconcernait le nombre de points nécessaires pour une côtelette de porcun peu de beurre ou du fromage. © Franklin D. Roosevelt Library

[size=24]LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE

[/size]

Les travaux de guerre.
Venues de toute la Floride, ces secrétairesfemmes au foyer ou encore serveuses ont rejoint l'école professionnelle Volusia à Daytona Beach pour se former aux futures tâches qu'elles devront accomplir : soudure,ponçage ou encore utilisation de perceuse pour fixer les rivets de matériels militaires. © Office of War Information

Devant la tombe du soldat inconnu.
Ce soldat et son amie se trouvent devant la tombe du soldat inconnu, à Washington, en mai 1943. © Collier, John, 1913-1992

Trois scouts pour la paix.
Ces trois scouts se trouvent devant le Capitole à Washington probablement en juillet 1941, afin depromouvoir l'effort de guerre. On peut lire "les nations unies pour la paix". © Office of War Information


Entre 1941 et 1945, le taux de chômage a chuté car les civils ont été recrutés par l'armée.
Ici, ils construisent des bateaux pour la Marine américaine en décembre 1941.  © Franklin D. Roosevelt Library

Joséphine Baker.
Très populaire à cette époque, la chanteuse et danseuseJoséphine Baker s'est produite devant les troupes américaines le 17 mai 1943. Elle a notamment chanté l'hymne des Etats-Unis. © Franklin D. Roosevelt Library

Un service de l'information de guerre.
L'information et la propagande ont aidé à soutenir le moral des civils et des troupes. Ainsi, Theodore R. Postonétait le chef du bureau des Africains-Américains àl'Office of War Information. Il faut rappeler que la ségrégation était encore en vigueur à cette époque. © Office of War Information

A la ferme.
Les archives de la "Library of Congress"regorgent d'images d'exploitations et de fermiers, durant la Seconde Guerre mondiale.
Ici, Faro et Doris Caudill, au Nouveau-Mexique, en octobre 1940. © Lee, Russell - Library of Congress

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24541
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: AUTREFOIS...(LA RATP OUVRE SES ARCHIVES+LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE   Mar 8 Sep - 11:20

suite

LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE

Rosie : le mythe de la femme forte.
Avec la Seconde guerre mondiale, les femmes s'impliquentet occupent des postes jusque là réservés aux hommes. C'est le mythe de Rosie : la femme américaine forte, courageuse et combative.
Ici, Madame Wood gère toute seule une ferme de cent vingt hectares à Coloma. © Office of War Information
Les femmes laveuses de glaces.
Un autre métier a souffert de la pénurie d'hommes : celui de laveur de glaces. Des femmes les ont donc remplacés, comme ici à Clinton dans l'Iowa en avril 1943. © Jack Delano - Library of Congress, FSA-OWI Collection
Des dirigeables pour faire barrage.
L'armée américaine expérimenta de nouvelles techniques et stratégies. Parmi elles, l'utilisation de ballons dirigeables censés barrer le passage d'éventuels avions, en cas d'attaque aérienne. © Alfred T. Palmer - Library of Congress, FSA-OWI Collection
Les reporters de guerre.
Parmi les civils mobilisés, on peut citer également les reporters de guerre. Ici, Ted Stanford, correspondant duCourrier de Pittsburgh, interview un sergent le 28 mars 1945. © Archives.org
La star de ciné Rita Hayworth.
La mobilisation va jusqu'à Hollywood où certains acteursn'hésitent pas à afficher leur patriotisme. La star Rita Hayworthincite à rouler doucement et prudemment, peut-être par souci d'économie. © Office of War Information
Des dons à l'armée.
Le nerf de la guerre est... l'argent. Ces élèves des écoles publiques du sud de Chicago se sont cotisés et ont donné plus de 263.000 dollars à l'armée. Une somme qui apermis entre autres d'acheter 125 jeeps. © Archives.org
De belles images en couleurs.
Le Congrès américain dispose d'archives passionnantes de la Seconde Guerre mondiale, en couleurs. Plus de 1.600 clichés des Etats-Unis pendant la guerre sont consultables sur le site "Library of Congress". © Hollem, Howard R. - Library of Congress

bonne après midi 1   Ninnenne       blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AUTREFOIS...(LA RATP OUVRE SES ARCHIVES+LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE   

Revenir en haut Aller en bas
 
AUTREFOIS...(LA RATP OUVRE SES ARCHIVES+LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AUTREFOIS...(LA RATP OUVRE SES ARCHIVES+LES AMERICAINS PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE
» James Stewart
» Archives de la 2ème Guerre Mondiale N° 10 / Août 2014
» RivaBoesch ouvre ses archives...
» DVD inédit d'archives cinématographiques de la 2ème DB

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: