AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 GUADELOUPE : PLONGÉE SOUS-MARINE DANS LA MER DES CARAÏBES(photos,textes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24953
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: GUADELOUPE : PLONGÉE SOUS-MARINE DANS LA MER DES CARAÏBES(photos,textes)   Jeu 10 Sep - 13:28

GUADELOUPE : PLONGÉE SOUS-MARINE DANS LA MER DES CARAÏBES

Pascal Peyrache a vécu en Guadeloupe de 2006 à 2008. Pendant ces deux années, il a découvert la Guadeloupe grâce à des randonnées, traversé la forêt tropicale, grimpé jusqu’au sommet de la Soufrière… Ce passionné de nature s’est également adonné à la plongée et à la photographie sous-marine. La côte sous le vent, qui abrite la réserve Cousteau, attire de nombreux adeptes de plongée.
Pourtant, la Guadeloupe réserve bien d’autres sites, moins connus mais tout aussi riches…
« La plongée est une expérience magique : libéré du poids de son corps, on a la sensation de « voler » au-dessus d’un monde microscopique et d’une richesse exceptionnelle.
A chaque fois, nous préparons soigneusement nos sorties : grâce à une carte-marine, nous repérons quels récifs explorer. Habiter en Guadeloupe m’a permis d’accéder à des spots très variés, de Port Louis à la Dominique, en passant bien sûr par la fameuse côte sous le vent et la réserve Cousteau. Avant de partir, il me fallait également préparer mon matériel photographique, entretenir le caisson de mon appareil-photo afin qu’il ne prenne pas l’eau, éviter la buée… Lorsque l’on croise des tortues imbriquées, des barracudas, des raies énormes et parfois même des requins, mieux vaut se tenir prêt pour espérer rapporter un souvenir!»
Propos recueillis par Tâm Tran Huy.
Au cours de mes plongées, je rencontre souvent des tortues imbriquées. Elles doivent leur nom à leurs écailles, dont la disposition rappelle les tuiles d’un toit. Dans les années 1940-1950, elles étaient très recherchées dans le commerce de luxe. Depuis, cette espèce est protégée par la convention de Washington.
Etant resté deux ans aux Antilles, j’ai pu passer mon niveau 1 de plongée. Il m’a permis d’accéder à 80 % des spots de plongée, situés entre 10 et 20 mètres de fond. Ici, les récifs de Dominique.
On croirait une fleur. En réalité, il s’agit d’une anémone de mer, une cousine de la méduse qui tient son nom de sa ressemblance avec la fleur. Son corps mou et gélatineux est soutenu par une ventouse qui lui permet de s’accrocher aux rochers. Elle ne possède ni oreilles ni yeux. Seulement une bouche au centre de son corps…

Les fonds marins aux Antilles sont autant d’aquarium géants et naturels… Ici, un oursin, dont la couleur des épines varie du rouge au bourgogne foncé. Entouré de poissons, il s’avance en raclant le sol et en déchiquetant les végétaux qui tapissent le fond de la mer.

Je rencontre régulièrement des récifs coralliens couleur de feu. Pourtant, les récifs des Caraïbes ont perdu jusqu’à 80% de leur couverture corallienne après les ouragans de 2005. Autre cause de leur dégradation : la hausse de la température de l’eau.

Je reste à distance de cette raie pastenague. Malgré son air inoffensif et ses déplacements gracieux, elle peut s’avérer très dangereuse. Elle porte, sur sa queue, deux aiguillons venimeux qui peuvent paralyser un homme, voire le tuer.

Une autre anémone de mer moins colorée. Sur ses tentacules blancs, j’aperçois des traces de plancton, des petites crevettes, dont elle se nourrit en apportant les proies jusqu’à son orifice central.

Cet hippocampe jaune se fond dans son environnement. Silencieux, le cheval des mers évolue dans les prairies sous-marines, en eaux peu profondes. Sans écailles, la peau tendue sur les plaques osseuses, il se propulse dans l’eau grâce à sa nageoire dorsale.

Recouverte d’une carapace rouge et brune, les pattes et les antennes rayées de brun et de jaune, cette langouste se confond avec son environnement. Ses yeux, recouverts par des cornes frontales triangulaires, me fixent avec un air de défi.

Il m’arrive parfois de grosses frayeurs. Des barracudas qui me tournent autour, une raie énorme dont j’aperçois les aiguillons vénimeux d’un peu trop près ou une tortue de 120 kg qui semble tout près de m’écraser. Il m’est même arrivé d’être frôlé par un requin.

Ce drôle de coquillage est aussi appelé «langue de flamand». Il vit dans des coraux cornés, dont il se nourrit. Autrefois, il servait de monnaie d’échange, d’où son nom.

Le poisson coffre est recouvert d’une carapace osseuse et se distingue par sa forme hexagonale. Bien que lent, il est très agile dans ses déplacements.

Derrière cette éponge, dans la partie gauche de la photo, ce ne sont ni des herbes ni des algues qui sortent du sable… mais bien des centaines de petites anguilles.

Beaucoup de crevettes tachetées de la mer des Caraïbes élisent domicile sur les tentacules des anémones. Très utiles au reste du monde sous-marin, elles libèrent les poissons de récifs de leurs résidus indésirables.

Lorsqu’il se sent en danger, le diodon de roche se gonfle pour devenir presque sphérique. Cela lui vaut le surnom de poisson porc-épic. Le diodon dispose de deux mâchoires soudées en un seul bloc : son bec robuste lui permet de s'attaquer aux mollusques et aux coraux.


Aussi connu sous le nom de pieuvre, le poulpe est formé d’une large poche arrondie, d’une grosse tête aux yeux proéminents et de huit tentacules recouverts de ventouses. Ses armes : un bec permettant de déchirer ses proies, des glandes sécrétant un poison violent et une poche d’encre, grâce auxquels il peut échapper à ses ennemis.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24953
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: GUADELOUPE : PLONGÉE SOUS-MARINE DANS LA MER DES CARAÏBES(photos,textes)   Jeu 10 Sep - 13:50

suite

GUADELOUPE : PLONGÉE SOUS-MARINE DANS LA MER DES CARAÏBES

Le ver de feu porte bien son nom : s’il entre en contact avec la peau, il peut provoquer une brûlure cuisante et un œdème.
La plongée est à chaque fois un émerveillement. En une dizaine de sessions, j’ai appris à mieux utiliser mon appareil-photo et mon caisson pour rendre justice à la beauté sous-marine.
Qui s’y frotte s’y pique. Le corps sphérique de cet oursin géant est protégé par une coquille entièrement recouverte d'épines acérées.
La tête hors de son trou, sa mâchoire acérée grande ouverte, cette murène surveille les alentours. Elle a mauvaise réputation. Pourtant, les murènes sont inoffensives… à moins d’être attaquées.

GRIMACES DE NOS AMIS LES ANIMAUX !

Les animaux font parfois une drôle de tête et savent s'y prendre lorsqu'il s'agit de faire la grimace ! Voici quelques-uns des moments les plus drôles. Charly semble mener une vie trépidante. Une petite sieste serait bien agréable.
(Reportage, textes et photos : "L'Internaute")
Parc du château, Saint-Germain en Laye, Yvelines, France, juin 2007. © Claudia Meyer
Choupette se prélasse toute la journée. Elle s'étire, se détend... Parfois, elle a des expressions assez rigolotes. © Sylvie Lepage
Berzet, Clermont-Ferrand, Auvergne, France, juin 2001. © Thibault Issartel
Auneau, France, avril 2000. © Roger Brissois
Quel est donc ce bruit étrange dans la plante verte ? C'est un jeune Bouvier bernois qui fait ses premières bêtises ! Montréal, Canada, juin 2006. © Stéphanie Ouellette
Masaï Mara, réserve naturelle, Kenya, septembre 2005. © Diane Muller
Jullianges, Haute-Loire, France, août 2006. © Daniel Bergero
Masaï Mara, Kenya, septembre 2006. © Benjamin Cabot
On dort vraiment n'importe où quand on est fatigué... Toulouse, Haute-Garonne, France, mars 2007. © Jean-Jacques Berthery
Mer de Weddell, Antarctique, novembre 2006. © Jean-Pierre Marro
Plaisance, France, février 2007. © Servanne Pauchenne
Plage à Djerba, Tunisie, août 2006. © Nathalie Laigle
Isalo, Madagascar, juillet 2005. © Chloé Portal
Zoo de Québec, Canada, août 2005. © Daniel Abel
Zoo de la Flèche, Le Mans, France, juillet 2006. © Annie Sauvage
Ce lama a les yeux dans le vague. Feindrait-il l'indifférence ? © Michel Guenanten
Port de Paphos, Chypre, mars 2007. © Jean-Pierre Maillard
Réveillée en pleine sieste, pauvre biche... Tarn, France, juillet 1994. © Philippe Leprince
Zoo de Mulhouse, Haut-Rhin, France, mai 2007. © Sébastien Mellinger
Un petit singe qui n'a pas froid aux yeux et qui a surtout une grosse soif ! Rue de Mahabalipuram, Madras, région de Tanjore, Inde, avril 2005 .
A première vue, on dirait vraiment un animal sorti d'un film de science-fiction ! Et pourtant, il s'agit bien d'une chenille, ainsi parée pour faire fuir ses prédateurs potentiels. Bois, Bourgogne, France, octobre 2006.

bonne après midi 1     Ninnenne     blog de partage    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
GUADELOUPE : PLONGÉE SOUS-MARINE DANS LA MER DES CARAÏBES(photos,textes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GUADELOUPE : PLONGÉE SOUS-MARINE DANS LA MER DES CARAÏBES(photos,textes)
» Plongée Sous Marine à Monastir
» Macro sous-marine
» plongée sous marine windsor et sherbrooke
» Une cité sous marine!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: histoire d'animaux-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: