AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Animaux - Insectes - Papillons -Vanesse des perlières -Damier de la succise -+ autres (textes,photos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24948
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Animaux - Insectes - Papillons -Vanesse des perlières -Damier de la succise -+ autres (textes,photos)   Dim 27 Sep - 12:11

Animaux - Insectes - Papillon - Vanesse des perlières -

Photo Patrick Coin
 
La Belle américaine ou Vanesse des perlières (Vanessa virginiensis) est un lépidoptèreappartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Nymphalinae et au genreVanessa présent en Amérique du Nord, aux îles Canaries et à Madère.
 
La [size=16]Vanesse des perlières ou Belle américaine se nomme American Painted Lady en anglais.[/size]
 
La [size=16]Vanesse des perlières présente un dessus des ailes fauve orangé ponctué de taches noires et de taches blanches assez semblable à Vanessa cardui et à Vanessa kershawi. Elle s'en distingue par une rangée de taches submarginales noires à reflet bleuté au bord des ailes postérieures.[/size]
 
[size=16][/size]
Vanessa cardui - Photo Holger Gröschl
 
[size=16][/size]
Vanessa kershawi -
 
Le revers présente deux gros ocelles caractéristiques.
 
[size=16][/size]
Photo Derek Ramsey
 
Le mâle a une envergure de 20 à 25 mm.
 
Le Vanesse des perlières est présente aux îles Canaries, à Madère, et en Amérique du Nord du Canada jusqu'en Amérique centrale et à Cuba.
 
Elle a pour habitat les prairies fleuries, elle se rencontre le long des routes, dans les friches, les prés et les clairières.
 
Période de vol et hivernation
 
Sa période de vol va de mai à septembre.
En Amérique du Nord, la vanesse de Virginie migre vers le sud avant la saison froide et revient habituellement au Canada en mai.
 
Pas de statut de protection particulier

Animaux - Insectes - Papillon - Damier de la succise -

Photo Harald Süpfle
 
Le Damier de la succise ou Damier des marais (Euphydryas aurinia) est un lépidoptèreappartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Nymphalinae et au genreEuphydryas.
Il tire l'origine de son nom d'une de ses plantes hôtes dénommée succise des prés (Succisa pratensis).
 
[size=16][/size]
Photo Le.Loup.Gris
 
Le [size=16]Damier de la Succise ou Artémis ou Damier printanier ou Mélitée des marais ou Mélitée de la Scabieuse ou Damier des marais se nomme Marsh Fritillary en anglais, doncella de ondas en espagnol et Skabiosen-Scheckenfalter ou Goldene Scheckenfalter en allemand.[/size]
 
[size=16][/size]
Photo Tocekas
 
Le [size=16]Damier de la succise est un papillon marron à damiers orange séparés par les nervures et organisés en lignes, dont la coloration et l'ornementation sont variables. Aux ailes postérieures les damiers orange de la ligne submarginale sont centrés par un point noir caractéristique visible sur les deux faces.[/size]
 
[size=16][/size]
Photo Le.Loup.Gris
 
Le revers est orange orné de damiers clairs avec aux postérieures la même ligne de damiers orange centrés d'un point noir sur cette face cerclé de blanc. L'espèce connaît une différence de taille avec une femelle plus grande et les spécimens peuvent présenter des différences importantes suivant le lieu.
 
Les œufs sont posés en plaques et ont un temps d'incubation de 3 à 4 semaines.
 
Durant l'hiver, les chenilles hivernent en groupe dans un nid jusqu'au printemps.
Il vole en une seule génération et apparaît dès la fin avril au sud et au début juillet dans le nord de son aire de répartition.
 
[size=16][/size]
Photo Harald Süpfle
 
Les plantes hôtes des chenilles varient en fonction des sous-espèces. Euphydryas aurinia aurinia apprécie la succise des prés (Succisa pratensis), la Scabieuse colombaire Scabiosa columbiara, rarement le Chèvrefeuille d'Étrurie (Lonicera etrusca), la Gentiane asclépiade(Gentiana asclepiadea) et la Valériane dioïque (Valeriana dioica) en Autriche. Euphydryas aurinia provincialis apprécie Cephalaria leucanthaCentranthus angustifoliusEuphydryas aurinia debilis apprécie la Gentiane des Alpes (Gentiana alpina). Au Maroc Euphydryas aurinia beckeri et les autres sous-espèces ont pour plantes hôtes le Chèvrefeuille d'Étrurie (Lonicera etrusca), mais aussi les autres chèvrefeuilles présents, Lonicera bifloraLonicera implexaLonicera periclymenum et Lonicera kabylica.
 
[size=16][/size]
Scabieuse colombaire - Photo J.F.Gaffard
 
Le [size=16]Damier de la succise est présent en Algérie, au Maroc, dans presque toute l'Europe de l'Espagne au sud de la Finlande (jusqu'au 62°N), en Turquie, dans l'ouest et le centre de la Sibérie et en Asie tempérée. Il est absent du sud de l'Italie, de la Grèce et de toutes les iles Méditerranéennes.[/size]
Il est présent au Luxembourg et dans le sud de la Belgique mais disparu de Flandre depuis 1959. En France métropolitaine il est présent dans tous les départements excepté la Corse.
 
[size=16][/size]
 
Le papillon apprécie les prairies pauvres, les tourbières jusque 2 500 mètres d'altitude, les prairies, les lisières de feuillus.
 
Suite à la Convention de Berne du 19 septembre 1979 annexe 2, il figure sur la liste rouge mondiale des espèces menacées.
En Europe il figure sur la liste des espèces animales d'intérêt communautaire de laDirective Habitat, annexe II.
En France il figure sur la liste des espèces protégées par arrêté du 23 avril 2007 article 3.
C'est une espèce très menacée et en forte régression qui fait l'objet de plans de restauration (dont projet Life européen au Danemark en 2005 et en Belgique de 2009 à 2014).

Animaux - Insectes - Papillon - Paon du jour -

Photo Michael Apel
 
Le Paon du jourAglais io, est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae, de la tribu des Nymphalini, du genre Aglais.
 
Aglais io ou Inachis io a été nommé par Carl von Linné en 1758.
Des recherches récentes de biologie moléculaire placent le Paon du jour dans le genreAglais.
Synonymes : Nymphalis ioVanessa io et Inachis io.
C'était le seul représentant du genre Inachis mais il est maintenant placé dans le genreAglais.
 
[size=16][/size]
Photo Böhringer Friedrich
 
Le Paon du jour se nomme Peacock en anglais, Mariposa pavo real en espagnol, Tagpfauenauge en allemand, Occhio di pavone en italien, Dagpauwoog en néerlandais et Rusa?ka pawik en polonais.
 
[size=16][/size]
Photo Richard Bartz
 
Contrairement à bon nombre de lépidoptères, il ne présente pas de variations géographiques ou saisonnières, d'où une remarquable stabilité morphologique sur l'ensemble de son aire.
 
[size=16][/size]
Photo Gerbil
 
Le Paon du jour adulte (imago) est de taille moyenne (entre 5 et 6 cm du bout d'une aile à l'autre). Il est aisément identifiable par ses ocelles (œil) vifs sur un fond vermeil qui rappellent ceux des plumes de paon (d'où son nom vernaculaire). Le revers brun de ses ailes lui permet de se glisser au sein des feuilles mortes sans qu'il soit visible. Les ocelles sont exposés rapidement lorsque le papillon est troublé par un prédateur tel qu'un oiseau. Cette démonstration brutale de l'éclat de ses ailes, accompagnée par l'effleurement des ailes ouvertes (qui crée un bruit de sifflement), effraie et repousse l'importun. En effet, les ailes ouvertes évoquent mimétiquement un regard de chat, ce qui peut surprendre ou décourager le prédateur, assez longtemps pour que le Paon du jour puisse prendre la fuite.
 
[size=16][/size]
Revers des ailes - Photo Svdmolen
 
Après l'accouplement, le Paon du jour pond ses œufs par séries, jusqu'à 500 à la fois amassés au revers des feuilles de la plante nourricière (majoritairement des Orties dioïques). Les œufs sont de couleur pâle, allant du jaune au vert.
 
[size=16][/size]
Une ponte - Photo W. Schön
 
Les chenilles sont très variables suivant leurs différents stades. Tout juste nées, elles n'excèdent pas 3 mm. Leur grosse tête noire et luisante est disproportionnée par rapport à leur petit corps blanc-verdâtre. Petit à petit, les proportions s'équilibrent et leur coloration vire au vert/brun. Enfin, elles acquièrent leur morphe (forme) définitive à savoir une robe noire brillante ornée de rangées de soies épineuses agrémentées de séries de points blancs sur chaque segment. À ce stade, elles atteignent à peine le centimètre mais au bout de 4 semaines d'une voracité effrénée, elles pourront dépasser les 4 cm de long. Malgré leur aspect de « barbelé », elles sont d'une totale innocuité (non urticantes et non vulnérantes). À terme, la chenille, jusqu'alors grégaire et vorace, cesse de s'alimenter et part en errance à la recherche d'un endroit pour pratiquer la nymphose.
 
[size=16][/size]
Chenille du Paon du Jour - Photo Patrick Clenet
 
Les chenilles se rencontrent de mai à septembre en colonies groupées sur des massifs d'orties dont elles se nourrissent.
 
Après avoir trouvé un support idéal, la chenille s'y amarre par sa dernière paire de pattes et se laisse pendre la tête en bas. En un peu moins de 2 jours, les organes internes de la chenille vont se métamorphoser en chrysalide. L'enveloppe corporelle va alors se fendre dorsalement et la laisser apparaître. Au contact de l'air, la chrysalide va se durcir et se pigmenter. Une métamorphose tout aussi complexe que la première va alors se dérouler durant environ 2 semaines, les organes de l'insecte adulte se substituant cette fois-ci à ceux de la chrysalide. La dépouille que formera bientôt la chrysalide s'ouvre alors ventralement, laissant apparaître l'imago, stade terminal du papillon. Sous la pression de l'hémolymphe circulant dans les nervures, les ailes initialement « fripées » vont se déployer peu à peu (de l'ordre de 5 à 10 min) et gagner en rigidité. L'envol se fera après le durcissement des téguments, et l'élimination du méconium, déchet organique liquide plus ou moins rougeâtre.
 
[size=16][/size]
Formation d'une chrysalide - Photo Mnolf
 
[size=16][/size]
Sortie d'un Paon du jour (Inachis io) de sa chrysalide - Photo Abalg
 
En majorité la période de vol du paon du jour s'étale de juin à août. Puis il entre en diapause (La diapause est une phase génétiquement déterminée dans le développement d'un organisme où il diminue l'intensité de ses activités métaboliques.) entre fin juillet et début octobre. Ces dates sont totalement tributaires des conditions atmosphériques.Inachis io a la particularité d'hiverner à l'état adulte. Cette période terminée, il vole dès février/mars dans les zones où le climat lui permet 2 ou 3 générations (hormis en montagne où il n'en a qu'une).Suivra, dans ces zones, une première génération printanière, laquelle en donnera une seconde, à la fois estivale et hivernante, observable d'août à mai.
 
[size=16][/size]
Photo géhin jean-françois
 
Sur le continent, la larve de Paon du jour affectionne tout particulièrement l'ortie dioïqueet le houblon alors que dans les îles méditerranéennes comme Samos, elle se reporte sur la Pariétaire officinale, l'ortie étant absente. Les adultes, quant à eux, butinent une grande variété de nectars issus des chatons de saules, du Buddleia de David, de pissenlits, de marjolaines, du sureau yèble, de l'Eupatoire chanvrine, de violettes et de trèfles ; ils utilisent également la sève de certains arbres et des fruits putréfiés.
 
[size=16][/size]
Chenilles dévorant une feuille d'ortie - Photo Mediocrity
 
Le Paon du jour est répandu et commun dans l'essentiel de l'Europe, du Sud du 64° parallèle jusqu'à la moitié nord de la péninsule Ibérique, de 0 à 2 500 m d'altitude.
Plus précisément, il est présent en Europe occidentale de l'Écosse jusqu'au nord de l'Espagne et du Portugal, en Europe de l’Est, du centre de la Finlande jusqu'à la Turquie d'Europe et au nord de la Grèce et dans les îles méditerranéennes (généralement au-dessus de 400 m).
 
Il est présent dans tous les départements de France métropolitaine. Mais il devient rare dans beaucoup de secteurs.
 
Le Paon du jour apprécie les parties découvertes ensoleillées des bois, berges boisées, prairies humides, jachères, terrains vagues, vallons abrités buissonneux, jusqu'à 2 500 md'altitude. Les adultes hivernent dans des lieux sombres et frais, tels que des arbres creux, des végétations denses, tas de bûches, crevasses de rochers, granges, greniers…
 
Ce taxon est protégé en Suisse (Cantons de Vaud et de Schaffhouse).
En France il n'est pas protégé.

Animaux - Insectes - Papillon - Amaryllis -

Photo Sannse
 
L‘Amaryllis (Pyronia tithonus) ou Satyre tithon ou Titon est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae à la sous-famille des Satyrinae et au genre Pyronia.
 
L'Amaryllis a été nommée Pyronia tithonus par Carl von Linné en 1771.
 
L'Amaryllis se nomme Gatekeeper ou Hedge Brow en anglais, Gelbe Ochsenauge en allemand et Lobito agreste en espagnol.
 
[size=16][/size]
Photo Anevrisme
 
L'Amaryllis ou Satyre tithon ou Titon est un papillon de taille moyenne de couleur orange vif sur le dessus des ailes avec une épaisse bordure brun foncé et à l'apex des antérieures un ocelle doublement pupillé de blanc. Le dimorphisme sexuel est léger. Le mâle a une bande androcomiale, une épaisse tache oblique en travers de l'aile antérieure .
Le verso des antérieures est semblable, orange bordé de marron avec l'ocelle doublement pupillé caractéristique à l'apex. Les ailes postérieures sont beige à chamois avec une bande plus claire qui porte des petits ocelles pupillés de blanc peu visibles.
 
[size=16][/size]
Photo Hamon jp
 
Les chenilles sont vert pâle ou marron clair.
 
L'Amaryllis vole en une génération de juillet à septembre .
Elle hiverne au stade de chenille.
 
[size=16][/size]
Photo Luis Fernández García
 
Ses plantes hôtes sont diverses Poaceae (graminées)
 
[size=16][/size]
Photo Jeffdelonge
 
L'Amaryllis est présente au Maroc, dans le centre et le sud de l'Europe (toute l'Europe non nordique)), en Turquie, en Asie Mineure et au Caucase .
L'Amaryllis est présente dans tous les départements de la France métropolitaine.
 
[size=16][/size]
Photo Guillaume Paumier
 
Elle réside dans les lieux herbus et buissonneux près des bois, des haies, sentiers forestiers, prairies broussailleuses, clairières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24948
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Animaux - Insectes - Papillons -Vanesse des perlières -Damier de la succise -+ autres (textes,photos)   Dim 27 Sep - 12:18

Animaux - Insectes - Papillon - Agreste -

Photo Katja Schäfer
 
L'Agreste (Hipparchia semele) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Satyrinae et au genre Hipparchia.
 
[size=16][/size]
Photo Jeffdelonge
 
Il a été nommé Hipparchia semele par Carl von Linné en 1758.
 
L'Agreste se nomme Rock Grayling ou Grayling en anglais et Pardo-rubia en espagnol.
 
[size=16][/size]
Photo Svdmolen
 
L'Agreste est de couleur marron foncé avec une bande submarginale jaune orangé marquée chez la femelle, plus discrète chez le mâle, avec en bordure une frange entrecoupée et deux ocelles noirs aveugles ou très discrètement pupillés aux antérieures et un très petit aux postérieures.
Le revers des antérieures est jaune orangé entouré d'une bande marbrée de marron et de blanc avec les deux ocelles noirs alors que les postérieures sont marbrées de marron et de blanc.
Cette espèce présente un comportement particulier : les individus, lorsqu'ils sont posés au sol avec les ailes repliées verticalement, s'inclinent sur le côté.
 
[size=16][/size]
Photo Svdmolen
 
La chenille possède un corps beige clair orné d'une bande dorsale marron et de deux bandes latérales ocresur les flancs.
 
[size=16][/size]
Photo Patrick Leopold
 
L'Agreste vole en une génération entre juin et septembre.
 
Ses plantes hôtes sont diverses poacées (Graminées).
 
L'Agreste est présent dans toute l'Europe jusqu'au 63°N et dans tout le sud de la Russie mais absent d'Albanie, Macédoine et Grèce .
L'Agreste est présent dans presque tous les départements de la France métropolitaine excepté l'Ile-de-France, la Creuse et la Corse, mais il n'a pas été retrouvé depuis 1980 dans de nombreux départements, en particulier dans le Centre, le Poitou-Charentes et la Franche-Comté .
En Belgique, il est considéré "en danger critique".
 
[size=16][/size]
Photo Svdmolen
 
Il réside dans les landes à bruyères, les bois clairs, les lieux buissonneux.

Animaux - Insectes - Papillon - Papilio anchisiades -

 
Papilio anchisiades est un insecte lépidoptère de la famille des Papilionidae, de la sous-famille des Papilioninae et du genre Papilio.
 
Papilio anchisiades a été nommé par Eugen Johann Christoph Esper en 1788.
Synonymes : Papilio isidorus Bates, 1861; Papilio pompeius Kirby, 1871; Heraclides isidorus;Priamides anchisiadesHeraclides anchisiades .
 
[size=16][/size]
Photo Graziele
 
Papilio anchisiades se nomme Ruby-spotted Swallowtail ou Red-spotted Swallowtail en anglais.
 
Papilio anchisiades est un papillon d'une envergure de 70 mm à 100 mm, de couleur noire, aux ailes postérieures ornées d'une ligne submarginale de grosses taches ovales roses.
 
[size=16][/size]
 
Il vole aux USA de mai à octobre en plusieurs générations.
 
Il réside dans le sud de l'Amérique du Nord, au Texas (il est très rare au Kansas et en Arizona), au Mexique et à Panama, sur la côte nord et ouest de l'Amérique du Sud,en Guyane, en Équateur, au Venezuela, en Colombie, en Bolivie, au Paraguay, et dans tout le sud de l'Amérique du Sud en Argentine et au Pérou.
 
[size=16][/size]
Photo TomR
 
Il vit dans les plantations de Citrus et les forêts tropicale.

Animaux - Insectes - Papillon - Papilio androgeus -

 
Papilio androgeus est un insecte lépidoptère de la famille des Papilionidae, de la sous-famille des Papilioninae et du genre Papilio.
 
[size=16][/size]
 
Papilio androgeus a été décrit par Pieter Cramer en 1775.
Synonymes : Calaides androgeusHeraclides androgeus
 
[size=16][/size]
 
Papilio androgeus se nomme Androgeus Swallowtail ou Queen Swallowtail en anglais.
 
Papilio androgeus est un grand papillon d'une envergure de 134 mm à 140 mm avec plusieurs queues courtes à chaque aile postérieure. Il existe un dimorphisme sexuel et des différences marquées entre les sous-espèces. Les mâles sont d'une couleur marron suffusé de bleu et les femelles sont noires avec les postérieures très bleues.Papilio androgeus epidaurus est blanc crème bordé de marron.
 
[size=16][/size]
Papillon femelle
 
Les papillons volent d'avril à octobre sur plusieurs générations.
 
Il réside dans le sud de l'Amérique du Nord et dans toute l'Amérique du Sud. Il est présent aux USA dans le sud de la Floride, au Mexique, à Panama, en Équateur, auSurinam, au Paraguay, en Colombie, en Bolivie et au Brésil.
 
[size=16][/size]
 
Il réside dans les plantations de Citrus et dans la forêt tropicale en Amérique du Sud.

Animaux - Insectes - Papillon - Lasiommata megera -

[size=16][/size]
 
La Mégère ou Satyre, (Lasiommata megera) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae à la sous-famille des Satyrinae et au genre Lasiommata.
 
Elle a été nommée Lasiommata megera par Carl von Linné en 1767.
Synonymes : Papilio megera Linnaeus, 1767; Pararge megera.
 
[size=16][/size]
 
La Mégère se nomme Wall brown en anglais, Mauerfuchs en allemand et Saltacercas en espagnol.
 
[size=16][/size]
 
La Mégère est un papillon de taille moyenne, de couleur jaune orangé marqué de lignes marron. Dans la bande submarginale formée par ces lignes, un ocelle est situé à l'apex des antérieures et quatre aux postérieures. Ces ocelles noirs sont pupillés de clair.
 
[size=16][/size]
 
Le verso des antérieures est semblable, avec l'ocelle à l'apex alors que les ailes postérieures sont en damier marron terne et beige avec une ligne de d'ocelles clairs pupillés de noir peu visibles.
 
[size=16][/size]
 
La Mégère vole en deux ou trois génération entre avril et novembre.
 
[size=16][/size]
Un mâle
 
[size=16][/size]
Une femelle
 
Les plantes hôtes de sa chenille sont diverses Poacées (autrefois appelées graminées).
 
[size=16][/size]
 
La Mégère est présente dans toute l'Afrique du Nord, dans toute l'Europe non nordique, et dans l'ouest de l'Asie tempérée.
Elle est présente dans tous les départements de la France métropolitaine.
 
[size=16][/size]
 
La Mégère fréquente les friches broussailleuses, les landes claires, les endroits rocailleux. Posée sur les chemins, elle apprécie se réchauffer longuement au soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24948
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Animaux - Insectes - Papillons -Vanesse des perlières -Damier de la succise -+ autres (textes,photos)   Dim 27 Sep - 12:22

Animaux - Insectes - Papillon -.Le Machaon -

 
Le Machaon ou Grand porte-queue (Papilio machaon) est un insecte lépidoptère de la famille des Papilionidae, de la sous-famille des Papilioninae et du genre Papilio.
 
[size=16][/size]
 
Le Machaon se nomme Schwalbenschwanz en allemand, Swallowtail en anglais, Koninginnepage en néerlendais, Macaón en espagnol et Macaone en italien.
 
[size=16][/size]
 
Le Machaon est un grand papillon de forme vaguement triangulaire possédant une queue, d'une envergure de 30 à 50 mm et reconnaissable à ses grands vols planés.
Sur un fond jaune clair il présente des dessins noirs et une bordure noire ornée de macules bleues et une macule rouge à l'aile postérieure.
 
[size=16][/size]
 
Le Machaon hiverne à l’état de chrysalide.
 
[size=16][/size]
 
Cette espèce possède une vaste aire de répartition couvrant pratiquement tout l'hémisphère nord tempéré, il se rencontre en Europe, en Afrique du Nord, dans les régions tempérées de l'Asie et au Japon ainsi qu'en Amérique du Nord. Il est présent dans toute l'Europe mais semble se raréfier en Europe centrale.
 
Le machaon est présent dans tous les départements de France métropolitaine.
 
[size=16][/size]
 
Il affectionne les prairies fleuries, au moins jusqu'à 1 800 m, les zones humides où croissent ses plantes hôtes.

Animaux - Insectes - Papillon - Le Vulcain -

 
Le Vulcain (Vanessa atalanta Linnaeus, 1758) est un insecte lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Nymphalinae et au genre Vanessa. Son nom d'atalanta lui a été donné en référence à la rapidité de la course d'Atalante.
 
[size=16][/size]
 
Le Vulcain se nomme Vanesse amirale au Canada, Red Admiral en anglais, Admiral en allemand, Numerada en espagnol, Vulcano en italie.
 
Le vulcain est un papillon de taille moyenne à grande très reconnaissable, de couleur foncée, marron à noir profond agrémenté d'un motif en 3/4 de cercle orange à rouge vif, formé par une bande transversale sur les ailes antérieures et une frange sur les ailes postérieures.
 
[size=16][/size]
 
Le revers est sombre avec sur les ailes antérieures une bande rouge, une bande blanche et un motif bleu.
 
Son envergure varie et peut atteindre 64 mm.
 
[size=16][/size]
 
Il se rencontre dans l'hémisphère nord tempéré en Europe, en Asie, en Amérique du Nord, en Amérique centrale et en Afrique.
En France métropolitaine, il est présent dans tous les départements.
 
[size=16][/size]
 
Il est migrateur au nord de son aire de répartition, alors qu'au sud des Alpes et dans tout l'ouest de la France, des adultes peuvent survivre à l'hiver. Lors de journées ensoleillées, il sort se chauffer et peut être vu dès février.

Animaux - Insectes - Papillons - Attacus atlas -


En Asie, vit l’un des plus grands papillons de nuit du monde : Attacus atlas également appelé Bombyx atlas.

Ce magnifique papillon des forêts du sud-est de l’Asie possède d’immenses ailes dont l’extrémité évoque des têtes de serpent.

En raison de sa taille et de sa beauté, Attacus atlas est très recherché par les collectionneurs. Ce papillon devient d’ailleurs de plus en plus rare dans la nature.


Portrait d’Attacus atlas


Ce papillon fait partie de l’ordre des Lepidoptera et de la famille des Saturniidae. Les Saturniidae sont tous de grande taille avec un corps robuste et des ailes amples ornées de dessins caractéristiques.

Les pièces buccales ne sont pas fonctionnelles et les adultes ne s’alimentent pas. Leur seul objectif est de s’accoupler.
Attacus atlas est considéré comme le papillon possédant la plus grande surface alaire.

Le record d’envergure revient à Thysania agrippina, un papillon de nuit d’Amérique latine.


Attacus atlas mesure 65 mm de long pour une envergure de 300 mm. Quand il vole, ce géant fait penser à un oiseau.


Attacus atlas. Par Deanster1983



Ce papillon est d’une grande beauté. Ses ailes sont recouvertes d’écailles, comme tous les lépidoptères (lepidos signifie écailles et pteron, ailes).



Les tons sont un mélange d’or, de brun, de rose et de rouge.
Au centre de chaque aile, on remarque une sorte de fenêtre transparente. A cet endroi il n’y a pas d’écailles et on peut voir à travers les ailes comme par une fenêtre.


Attacus atlas. Par Zanastardust



A l’avant, les ailes se terminent par une pointe en forme de faucille.


Quand le papillon est dérangé, il déploie ses ailes et les fait bouger légèrement. Elles émettent alors un petit bruit qui attire l’attention des prédateurs.


Zoom sur l'aile. Par woodleywonderworks.


Lorsque ceux-ci aperçoivent ce qui ressemblent à des têtes de serpent, ils s’enfuient.


La chenille d’Attacus atlas



La femelle pond ses œufs dans les arbres afin que les chenilles puissent se nourrir du feuillage.


La chenille est également énorme. Sa longueur peut dépasser 100 mm. Verte jaune, avec des anneaux plus foncés, elle porte une rangée de longues épines charnues sur le dos.

Elle mange les feuilles des arbres tropicaux.


Après 2 ou 3 mois, elle tisse un grand cocon de soie brune, fixé aux rameaux de l’arbre et se transforme en chrysalide.


Les hommes ont essayé d’exploiter cette soie mais elle n’a pas la qualité de celle du bombyx du mûrier ou ver à soie.


La chrysalide est tout aussi grosse que la chenille et pèse parfois plus de 10 g, ce qui est beaucoup par rapport à celles des autres papillons.


Les amateurs achètent des cocons pour voir éclore le magnifique papillon.


Attacus atlas . Par woodleywonderworks


Malheureusement, sa longévité est très courte. Le mâle ne vit que 4 jours en moyenne et la femelle une semaine.


Classification


Règne: Animalia 
Embranchement : Arthropoda 
Classe : Insecta 
Ordre : Lepidoptera 
Super-famille : Bombycoidea 
Famille : Saturniidae 
Sous-famille : Saturniinae 
Genre : Attacus 
Espèce : Attacus
 atlas

[size=24]Animaux - Insectes - Papillon - Présentation -



Gracieux entre tous, le papillon a toujours su émerveiller les hommes. Qui n’a jamais observé, un après-midi d’été, voler un papillon de fleur en fleur ? Ou bien éteint la lumière, le soir venu, pour empêcher un papillon de nuit de se brûler les ailes ?


Du papillon blanc au papillon noir en passant par toutes les couleurs, ce splendide insecte nous fait admirer ses ailes chatoyantes depuis l'aube de l'humanité.


Les papillons sont apparus avec les premières plantes à fleurs il y a 150 à 200 millions d’années. Comme les sauterelles et les coccinelles, ils descendent des Mécoptères, ou mouche-scorpion, qui volaient dans les forêts de fougères préhistoriques.


Le papillon : un insecte surprenant


Le papillon est un insecte de l’ordre des Lépidoptères, du grec « lepis » (écaille) et de « pteron » (aile).
Cet ordre regroupe environ 165 000 espèces répertoriées qui malgré une grande variété de formes et de couleurs, présentent une même structure.





En vol, les papillons se guident surtout à la vue et à l’odorat. image fmc.nikon.d40


Leur corps, protégé par une carapace articulée, comporte une tête, un thorax et un abdomen. Les deux paires d’ailes membraneuses, rattachées au thorax, sont complétées par trois paires de pattes servant essentiellement de train d’atterrissage.




Baptisé grand porte queue, Papilio machaon possède des antennes en forme de massue. image e³°°°


C’est sur la tête que se trouvent les principaux organes sensoriels. En vol, les papillons se guident surtout à la vue et à l’odorat.

Leurs deux yeux composés sont sensibles aux couleurs des fleurs et aux mouvements de leurs prédateurs.





Zoom sur la tête d'un papillon. image jurvetson


Les deux antennes qui peuvent être articulées, captent également le parfum des fleurs et l’odeur des femelles.




Zoom sur lers antennes. Image suchitra prints(Away for a few days)


On divise l'ordre des Lépidoptères en quatre sous-ordres, en prenant comme critères la structure des pièces buccales, celle de l'orifice génital des femelles et la nervation des ailes.


Pour des raisons pratiques, on peut aussi distinguer les Macrolépidoptères (papillons de jour et grands papillons de nuit) et les Microlépidoptères (petits papillons nocturnes).




Papillon de nuit. Image SantaRosa OLD SKOOL


Le découpage entre papillons diurnes et nocturnes n’a pas de fondement scientifique. Par exemple, la famille des Uraniidae regroupe aussi bien de grands papillons diurnes que des espèces nocturnes. Cependant, vous trouverez parfois le découpage suivant:


Rhopalocères (papillons diurnes)
Hétérocères (papillons nocturnes)



Des ailes chatoyantes


Les Lépidoptères ont deux paires d'ailes membraneuses généralement revêtues d'écailles imbriquées qui sont, en fait, des poils aplatis et dilatés.




Comète de Madagascar (Argema Mittrei). image guano


Les ailes seraient transparentes si elles n’étaient couvertes d’écailles. Certains papillons possèdent d'ailleurs des ailes plus ou moins translucides et nues alors que chez d'autres, elles sont atrophiées ou même absentes.


Les poils d'origine sont remplis d'air ou de pigments. Cependant, les couleurs les plus vives résultent de la diffraction de la lumière et du micro-relief des écailles.




Papillon aux ailes translucides. image e 3000


Pour certaines espèces, les écailles présentent sur leurs parois de fines proéminences décomposant la lumière selon l’angle d’inclinaison des ailes.

Le bleu métallisé des argus mâles est dû à cette structure particulière.



Psyché et le papillon


En Grec, le terme de psyché désigne à la fois, l’âme humaine et le papillon. Selon la mythologie, Prométhée façonna le corps humain avec de l’argile, et Athéna y insuffla un papillon pour l’animer.




Chenille d'un papillon. image Aussie Gall


La métamorphose de la chenille en papillon est un symbole qui est repris dans toutes les mythologies.

Comme le papillon qui émerge de sa chrysalide, l’âme humaine est appelée à renaître des épreuves pour s’éveiller à la sagesse.



Symbolisme du papillon


Au Japon, le papillon est un emblème de la femme; deux papillons figurent le bonheur conjugal. Léger, le papillon est un esprit voyageur; sa vue annonce une visite ou la mort d'un proche.




Deux papillons représentent le bonheur congugal au Japon. image ComputerHotline


Chez les Aztèques, le papillon est un symbole de l'âme, ou du souffle vital échappé de la bouche de l'agonisant. Un papillon jouant parmi les fleurs représente l'âme d'un guerrier tombé sur un champ de bataille. En effet, les guerriers redescendent sur terre sous forme de colibris ou de papillons.


Au Zaïre, un mythe raconte que l'homme suit de la vie à la mort le cycle du papillon. Il est dans son enfance une petite chenille, une grande chenille dans sa maturité; il devient chrysalide dans sa vieillesse; sa tombe est le cocon d'où sort son âme, qui s'envole sous la forme d'un papillon.

La ponte de ce papillon est l'expression de sa réincarnation.


Le Papillon : un butineur professionnel


Les témoignages les plus anciens, découverts dans de l’ambre du Liban, datent de 100 millions d’années.

Véritables fossiles vivants, les Microptérigidés et les Hépialidés, ont conservé une structure archaïque.


Notamment, les Microptérigidés, qui sont des papillons nocturnes ont conservé des pièces buccales broyeuses. Ils se nourrissent des graines de pollen broyées avec leurs mandibules.





Aricia agestis est répandu dans toute l'Europe. image spettacolopuro


Les autres familles de Lépidoptères ont évolué parallèlement aux plantes à fleurs. Petit à petit, les mandibules ne permettaient plus de récolter le nectar, ce liquide sucré, qui est énergétique.


Les mandibules se sont donc atrophiées et une pièce buccale suceuse s'est développée, qui est une longue pompe aspirante.




Acherontia atropos, le sphynx tête de mort. Il pille les ruches des abeilles pour leur miel. En raison du dessin qui rappelle un crâne humain sur son thorax, ce papillon était autrefois un présage de mort. imageTrevor H


Quand le papillon ne butine pas, il porte cette trompe appelée probiscis, enroulée sous sa tête.

Déroulée, cette trompe peut atteindre plusieurs centimètres de long. Cette trompe est constituée d’un canal central et de deux gouttières accolées. Quand le papillon veut se nourrir, il déroule sa trompe par un afflux d’hémolymphe dans les gouttières.


Le canal central aspire alors les liquides.
L’appareil buccal comporte également des palpes labiaux. Les palpes labiaux sont des organes tactiles et olfactifs qui permettre de reconnaître la nourriture.


La reproduction des papillons


Les papillons mâles de jour ont des couleurs plus éclatantes que leurs femelles. Les papillons mâles de nuit portent des antennes plus développées.

La plupart des femelles, dont l’abdomen est alourdi par les œufs, sont de taille supérieure aux mâles.





Agrotis ipsilon est un papillon nocturne. Sa chenille se nymphose dans le sol. image dhobern


Pour se retrouver, mâles et femelles communiquent par signaux visuels, olfactifs ou auditifs. De nombreuses femelles de papillons de nuit sécrètent des substances chimiques sexuellement attractives (les phéromones).
D’autres femelles peuvent émettrent des ultrasons.





Geometra papilionaria est actif la nuit car il est attiré par les lumières. image Miika S


L’accouplement est précédé d’une parade sexuelle et dans certains cas d’un ballet aérien appelé pariade.

L’accouplement s’effectue tête-bêche. Le mâle pénètre l’orifice génital de la femelle et s’agrippe à elle avec une paire de petites valves.



Cet accouplement peut durer de quelques minutes à plusieurs heures.




Drepana arcuata. Les Drepanidae volent rapidement après la tombée de la nuit. Cette famille compte environ 400 espèces répandues sur tous les continents, sauf l'Amérique du Sud. image cyanocorax


Les femelles pondent en moyenne 100 à 500 œufs au cours de leur vie. Ce nombre peut atteindre 1 500 mais peu arrivent à l’âge adulte.

La durée d’incubation varie en fonction des conditions climatiques : de trois jours pour certaines espèces tropicales à un an pour les espèces européennes.



De la chenille au papillon


La métamorphose de la chenille au papillon est un des plus incroyables prodiges du règne animal.

Dénommée nymphose, elle s’effectue dans l’organisme même de la chrysalide.



Tout commence à l’abri d’une feuille ou dans le creux d’un arbre. La femelle pond ses œufs sur une plante hôte qui lui sert à la fois d’abri et de nourriture pour les chenilles.




Une chrysalide qui se fond dans le feuillage. image WallTea


Le développement embryonnaire dure entre une et deux semaines. La coque de l’œuf est appelée chorion.

Quand le développement embryonnaire est terminé, c’est l’éclosion. La chenille grignote le chorion de son œuf avec ses mandibules, découpe un cercle et passe la tête.


Elle se tortille dans tous les sens pour sortir de sa prison.





Chenille Papilio machaon. image fuentedelateja


A force de se nourrir, une chenille multiplie son poids par 1 000 ou 3 000.

La cuticule qui enveloppe son corps devient trop étroite ce qui l’a contraint à muer. Elle gonfle la partie antérieure de son corps pour faire éclater la cuticule et se séparer de son ancienne peau.





Chenille. image Aussie Gall


La période qui sépare deux mues est appelée un stade larvaire.
Au cours de sa croissance qui, selon les espèces, peut durer de quelques semaines à quelques années, une chenille passe généralement par quatre ou cinq stades larvaires.

La plupart des chenilles typiques peuvent produire et filer de la soie.




Chenille de papillon. image Paraflyer


Quand les chenilles ont terminé leur développement, elles effectuent une dernière mue qui fera d’elles des chrysalides. Ce stade est appelé « stade nymphal ».

C’est le stade le plus vulnérable dans la vie d’un papillon.





Chenille. image e³°°°


Ce stade diffère d’une espèce à l’autre. Les espèces qui se sont développées à l’intérieur de la plante hôte y restent généralement le temps de se nymphoser.

Mais, la plupart des familles d’hétérocères se tissent un cocon de soie. On en trouve de formes et de tailles très variées.





Chrysalide d'un Monarque (Danaus plexippus). Elle devient transparente quand le papillon est prêt à émerger. image Lynda W1


Ceux des Saturnidés sont réputés. D’ailleurs, la chenille du bombyx du mûrier ou ver à soie est élevée en captivité et la soie qu’elle produit est récoltée en quantité industrielle.




Vers à soie. image Wm Jas


Après plusieurs jours, voire plusieurs mois, selon les espèces, les premiers attributs de transformation émergent.

Le papillon émerge alors et expulse les déchets accumulés par l’abdomen pendant la nymphose. Cette déjection ressemble à une goutte de sang : c’est le méconium.



L’envol et l’ivresse


Pour s’envoler, les papillons ont besoin d’augmenter leur température corporelle. Pour cela, les papillons de nuit font vibrer leurs ailes alors que les papillons diurnes se servent de l’énergie du soleil.


Le moro-sphynx (Macroglossum stellatarum) vole à une vitesse de 54 km/h ! Volant comme un colibri au-dessus des fleurs, on appelle parfois ce papillon oiseau-mouche.




Moro-sphynx (Macroglossum stellatarum) . image kaibara87


Les papillons de nuit maintiennent leur trajectoire en se repérant à la position de la Lune ou en se guidant grâce au parfum distillé par les plantes à floraison nocturne comme le chèvrefeuille ou le tabac.

De jour, la vue prédomine. Les yeux des papillons, composés de milliers d’unités optiques (ommatidies), perçoivent une image en mosaïque de leur environnement.
Le papillon perçoit la lumière ultra-violette, mais pas le rouge, ni l’infrarouge.





Flambé. (Iphiclides podalirius) est l'un des plus beaux papillons européens. Il est en voie d'extinction. image JR Guillaumin


Cette ivresse de l’envol et des odeurs est de courte durée. De nombreuses familles de papillons meurent au bout de quelques jours, après avoir eu juste le temps de se reproduire.




Tabac d'Espagne (Argynnis paphia) est l'un des plus grands papillons d'Europe. image JR Guillaumin


Beaucoup d’espèces ont une nourriture dépourvue de protéines et de sels minéraux qui ne permet pas une longévité supérieure à une ou deux semaines.


bonne après midi 1     Ninnenne       blog de partage   
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Animaux - Insectes - Papillons -Vanesse des perlières -Damier de la succise -+ autres (textes,photos)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Animaux - Insectes - Papillons -Vanesse des perlières -Damier de la succise -+ autres (textes,photos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Animaux - Insectes - Papillons -Vanesse des perlières -Damier de la succise -+ autres (textes,photos)
» Animaux - Insectes - Papillons -
» Banque d'images "Animaux, oiseaux, papillons"
» Animaux - Insectes et invertébrés-( Les monstres de l'herbe -La fourmi - généralités -
» Damier de la succise (espece menacée)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: histoire d'animaux-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: