AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 TRADITION DE LA FÊTE DE NOËL et autre(textes et photos,)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22587
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: TRADITION DE LA FÊTE DE NOËL et autre(textes et photos,)   Ven 13 Nov - 13:46

TRADITION DE LA FÊTE DE NOËL

La Saint Sylvestre est le réveillon du nouvel an(historique)


La Saint Sylvestre est le réveillon du nouvel an
 
 
La saint-Sylvestre est le jour anniversaire
du Saint Sylvestre 1er, 
mais c'est surtout le jour du réveillon du nouvel an. 
Le Réveillon de la Saint-Sylvestre
est la fête qui célèbre chaque année le départ 
de l'ancienne année et l'arrivée de la nouvelle. 
Chaque pays a ses traditions pour fêter
le réveillon de la Saint-Sylvestre
mais généralement cette fête se passe avec les amis.
 
Par tradition, le réveillon de la Saint-Sylvestre
est un réveillon brouillant, 
une ancienne tradition commune aux pays d'Europe veut
que le bruit fasse fuir les mauvais esprits. 
On retrouve en fait cette pratique dans le nouvel an chinois  
ce qui montre les origines très anciennes
et communes à presque 
toutes les cultures de fêter la fin d'un cycle
et d'accueillir le nouveau.
 
Le réveillon de la Saint-Sylvestre s'accompagne généralement 
d'un décompte des dernières minutes et
le coup de minuit est marqué 
par le son des cloches ou un feu d'artifice.
 
Du fait des fuseaux horaires, tous les pays
n'entrent pas en même temps
dans le nouvel an, et ne fêtent donc pas ensemble
les 12 coups de minuit de la Saint-Sylvestre.
 
Depuis l'installation de la télévision
dans presque tous les foyers, 

une émission spéciale est prévue dans la majeur partie des pays
pour suivre l'avancée du nouvel an dans le monde.
Auckland en Nouvelle-Zélande est la première grande ville 

du monde entrer dans le nouvel an le soir
de la Saint-Sylvestre. 

Les habitants des îles de la ligne et
des îles Tonga sont les derniers 

à entrer dans le nouvel an puisque ces îles ont 14 et 13 heures 

de décalage avec le premier fuseau horaire. 

basé sur les fuseaux horaires officiels
et non sur l'heure du soleil.




[size=24]La tradition de la bûche de Noël


La tradition de la bûche de Noël 

 
La tradition de la bûche de Noël était très répandue en 

Europe  avant l'arrivée de l'électricité.
 
Quelques jours avant Noël un gros tronc
ou une souche était soigneusement 

sélectionnée pour tenir le plus longtemps possible.
Elle était choisie en bois de fruitier comme le cerisier, 

le noyer, le châtaignier ,l'olivier ou le chêne.
 
La sélection et la préparation de la bûche de Noël 

suivaient un rituel très précis.
La bûche devait être coupée avant le lever du soleil. 

Après l'avoir décorée de feuillages et de rubans, la bûche 

devait être portée à deux jusque dans l'âtre.
 
Le rituel de l'allumage variait selon les régions,dans le sud, 

la bûche devait être bénie par le chef de famille avant d'être 

allumée par le plus jeune de la famille.
Dans d'autres régions la bûche devait impérativement 

être allumée avec des tisons provenant de la bûche de Noël 

de l'année précédente, alors qu'ailleurs
elle était arrosée de vin cuit ...
 
La bûche de Noël devait brûler le plus lentement possible. 

Au minimum elle devait se consumer
durant toute la nuit  de Noël, 

mais dans certaines régions elle devait
tenir jusqu'à L'Epiphanie.  

Pour certain la tradition de la bûche de Noël 
prolonge la coutume des feux 

de joie celtes des fêtes du solstice d'hiver. 
 
On attribuait des vertus magiques
aux cendres de la bûche de Noël,

Elles étaient donc conservées et réparties
pour protéger la maison  

de la foudre, conjurer du mauvais sort ou
pour améliorer les récoltes.
 
Aujourd'hui il reste la bûche de Noël
en pâtisserie et les bougies de Noël.
[size=18][/size]


La Saint Sylvestre

Le réveillon de la Saint Sylvestre


Le réveillon du nouvel an  ou de la Saint Sylvestre, 

dernier jour de l'année, tombe le 31 décembre. 

Il est de tradition d'organiser l'attente de la nouvelle année 

dans l'abondance et dans la joie.
Dans la tradition, plus les mets sont variés et riches plus 

le réveillon sera de bon augure pour l'année à venir. 

Le réveillon du nouvel an  se fête généralement avec les [size=16]amis
[/size]
mais c'est aussi l'occasion de faire la fête  avec de parfaits inconnus, 

ce qui compte étant le plaisir de la fête. 

Ainsi le réveillon du nouvel an  est l'occasion de scènes 

que l'on a peut l'habitude de vivre : concerts de klaxons, 

farandoles de rue, embrassades sous le gui. 

Et toute la [size=16]nuit des bonne année fusent de toutes parts.[/size]

Tous les débordements de joie et d'allégresse sont possibles 

le jour du réveillon de la Saint Sylvestre . 

Ces débordements doivent s'accompagner de sons 

qui selon les croyances anciennes auraient 

le don de faire fuir les mauvais esprits et les démons.
 

La veille du nouvel an


La veille du nouvel an
Le réveillon

Le nouvel an est accueilli par le réveillon de la Saint Sylvestre
qui fait le lien entre l'ancienne et la nouvelle année.

Les étrennes du nouvel an

Le repas du nouvel an est souvent l'occasion
de donner des étrennes aux [size=16]enfants, pour certains,[/size]
cette tradition vient de la Rome antique où
on s'échangeait des pièces et des médailles
à l'occasion du changement d'année.
Cet échange remonte à l'époque du règne
du roi Tatius Sabinus, roi des Sabins,
qui reçut un bois sacré de la déesse Strenia
en gage de bon augure pour l'année à venir.
Cet échange c'est généralisé à l'ensemble de Rome,
mais peu à peu le bois de verveine a été remplacé
par des pièces et des médailles.
Ces présents étaient des échanges de bons
présages pour l'année à venir et des gages
d'amitié entre romains.

Le mot étrennes  vient donc du latin et
fait référence à un cadeau  symbole d'heureux présage.
La Saint Sylvestre est le réveillon du nouvel an



La saint-Sylvestre est le jour [size=16]anniversaire du Saint Sylvestre 1er, 
[/size]
mais c'est surtout le jour du réveillon du nouvel an. 

Le Réveillon de la Saint-Sylvestre est la fête qui célèbre chaque année le départ 

de l'ancienne année et l'arrivée de la nouvelle. 

Chaque pays a ses traditions pour fêter le réveillon de la Saint-Sylvestre

mais généralement cette fête se passe avec les amis.

Par tradition, le réveillon de la Saint-Sylvestre est un réveillon brouillant, 

une ancienne tradition commune aux pays d'Europe veut que le bruit fasse fuir les mauvais esprits. 

On retrouve en fait cette pratique dans le nouvel an chinois  

ce qui montre les origines très anciennes et communes à presque 

toutes les cultures de fêter la fin d'un cycle et d'accueillir le nouveau.

Le réveillon de la Saint-Sylvestre s'accompagne généralement 

d'un décompte des dernières minutes et le coup de minuit est marqué 

par le son des cloches ou un feu d'artifice.



Du fait des fuseaux horaires, tous les pays n'entrent pas en même temps
dans le nouvel an, et ne fêtent donc pas ensemble les 12 coups de minuit de la Saint-Sylvestre.

Depuis l'installation de la télévision dans presque tous les foyers, 

une émission spéciale est prévue dans la majeur partie des pays
pour suivre l'avancée du nouvel an dans le monde.

Auckland en Nouvelle-Zélande est la première grande ville 

du monde entrer dans le nouvel an le soir de la Saint-Sylvestre. 

Les habitants des îles de la ligne et des îles Tonga sont les derniers 

à entrer dans le nouvel an puisque ces îles ont 14 et 13 heures 

de décalage avec le premier fuseau horaire. 

basé sur les fuseaux horaires officiels et non sur l'heure du soleil.


Tradition de la Fête de Noël

Qu’est-ce que l’avent ?
L’Avent, du latin adventus , qui signifie « arrivé, venue », est une période de 4 semaines avant la veille de Noël durant laquelle les Chrétiens devaient s’imposer le plus souvent en jeûnant, à l’approche d’une fête. Pendant ce temps, on préparait le repas, on nettoyait et décorait la maison.
L’Avent représente les 4 semaines précédant la fête de Noël, mais ce sont les 4 dimanches de ces semaines qui importent le plus. Depuis le pape Grégoire I er (XIème siècle) c’est la période de la préparation à la venue du Christ, et le début de l’année liturgique pour les Chrétiens.
L’avent commence le premier dimanche qui suit le 26 novembre, et chaque dimanche de l’Avant, on allume une bougie.




Couronne de Noël
Qu’est-ce que l’avent ?
L’Avent, du latin adventus , qui signifie « arrivé, venue », est une période de 4 semaines avant la veille de Noël durant laquelle les Chrétiens devaient s’imposer le plus souvent en jeûnant, à l’approche d’une fête. Pendant ce temps, on préparait le repas, on nettoyait et décorait la maison.
L’Avent représente les 4 semaines précédant la fête de Noël, mais ce sont les 4 dimanches de ces semaines qui importent le plus. Depuis le pape Grégoire I er (XIème siècle) c’est la période de la préparation à la venue du Christ, et le début de l’année liturgique pour les Chrétiens.
L’avent commence le premier dimanche qui suit le 26 novembre, et chaque dimanche de l’Avant, on allume une bougie.
Couronne de l’Avent – couronne de noël
La couronne de l’Avent est née au XVIème siècle en Allemagne pour que les Chrétiens se préparent à la grande fête de Noël. La couronne de l’avent est un cercle qui rappelle aux Chrétiens que chaque année est la période où Jésus revient.
Mais la légende raconte que la couronne de l’Avent aurait été créée à Hambourg vers 1850 dans un orphelinat par le pasteur Heinrich WICHERN. Elle est faite de plusieurs branches de sapin, de laurier, de houx, de gui, de pommes de pin et de rubans de couleur. Elle porte 4 bougies, une pour chaque semaine de l’Avent ; au cours de la première semaine, on en allumait une, deux la deuxième semaine et ainsi de suite.
Cette tradition qui nous vient d’Allemagne s’est ensuite répandue dans les pays scandinaves avant de gagner l’Amérique du Nord et une bonne partie de l’Europe. La couronne de Noël pouvait alors être suspendue au plafond, servant ainsi de luminaire, ou déposée sur une table.
Pour certains sa forme ovale évoque la couronne d’épines que portait Jésus sur la Croix, pour d’autres elle est plutôt le symbole du temps qui ne s’arrêtera jamais.
Le Calendrier de l’Avent
Cette tradition d’origine germanique a été créée par un père de famille pour canaliser l’impatience de ses enfants. Il découpa les images pieuses qu’il remettait chaque matin à ses enfants. Le calendrier de l’Avent était né.
Aujourd’hui, les images pieuses du calendrier ont été remplacées par des biscuits ou des chocolats, ou même quelques fois de petits cadeaux.



Légende des guirlandes de Noël


 
[/size]
Légende des guirlandes du sapin de Noël


La légende raconte qu’il y a très longtemps en Allemagne, une maman s’affairait à préparer les décorations de Noël; l’arbre était dressé, la maison nettoyée et les araignées chassées. Le soir, le calme et la sérénité revenus, les araignées revinrent et découvrirent le sapin, elles entreprirent aussitôt l’assaut de l’arbre, le recouvrant de leurs toiles grises et poussiéreuses.
Lors de l’arrivée du Père Noël pour la distribution des cadeaux, il fut ravi de découvrir les araignées heureuses et satisfaites de leur travail de décoration du sapin, mais il ne pu s’empêcher de penser à la tristesse de la mère qui allait retrouver son arbre décoré de toiles.
C’est pourquoi, pour satisfaire tout le monde le Père Noël transforma la décoration de fils grisâtres en fils d’or et d’argent. L’arbre de Noël se mit alors à scintiller et à briller de tous ses feux !
C’est pour cette raison que depuis, les décorations de nos sapins de Noël sont constituées de belles et brillantes guirlandes.
C’est aussi pour cette raison, que la légende dit qu’il faudrait toujours glisser, au milieu des branches de nos arbres de noël, de gentilles petites araignées.


Tradition de la Fête de Noël

La décoration traditionnelle



Les décorations  traditionnelles du sapin de Noël  
varient peu d'un pays à un autre. 
Le sapin de Noël symbole de [size=16]vie était aussi appelé "arbre de vie", 
[/size]
sa première décoration était donc des pommes, puis des friandises.

Le sapin de Noël   est rapidement éclairé de bougies, 
la tradition veut qu'il y ait douze bougies, 
Une pour chaque mois de l'année. les bougies de Noël  
sont à l'origine de nombreux incendies !

Progressivement la décoration du sapin de Noël  
c'est enrichi de petits [size=16]cadeaux à distribuer aux enfants.[/size]

Les scandinaves ornaient le sapin de figurines en paille tressée 
héritées des traditions païennes.

La décoration du sapin de nos jours

Aujourd'hui toutes les décorations de sapin de Noël 
sont possibles des plus traditionnelles aux plus baroques.
L'essentiel est de se faire plaisir et de faire plaisir aux [size=16]enfants.[/size]

Le sapin de Noël  peut s'enrichir d'éléments de décoration 
achetés dans le commerce comme les boules en plastique
Ou les guirlandes lumineuses, mais quel plaisir de retrouver les préparatifs de Noël 
et de fabriquer en famille quelques décorations de Noël. 
Toute la famille peut participer aux préparatifs.

Dans les familles chrétiennes, le sapin  s'accompagne d'une crèche de Noël.
[size=16][/size]
Avant de fêter Noël, au I siècle avant JC, Rome célébrait le culte de Mithra, 
divinité perse de la lumière.
Le 25 décembre était alors le jour du solstice d’hiver, 

la naissance de la divinité Mithra le  soleil invaincu où l’on sacrifiait un
taureau en son honneur.
Pour la religion chrétienne, la fête de Noël n’existait pas; c’est à partir du II ème siècle, 

que l’Église recherche la date précise de la naissance du
Christ pour laquelle les évangiles sont muets.
L’absence de document établissant la date denaissance de Jésus
permit de laisser le champ libre à l’Église 

pour choisir une date qui coïncide avec le solstice d’hiver pour contrer
la fête païenne de la divinité Mithra.
C’est vers 330 que l’empereur Constantin fixa la date au 25 décembre, 

mais ce n’est qu’en 353, sous le pape liberius que la fête
de la naissance du Christ fut instituée à Rome.
L’Église d’orient, qui jusqu’alors célébrait la naissance
de Jésus le 6 janvier jour de l’Epiphanie, 

adopta elle-aussi la date du 25 décembre sur l’initiative de Saint Grégoire de Nazianze, 

célébrant ainsi la venue sur terre du sauveur.
En 425, l’empereur Théodose codifia officiellement les cérémonies de la fête de Noël,
ainsi Noël devint une fête exclusivement chrétienne.
Le concile d’Agde en 506 rendit cette fête obligatoire, 

et l’empereur Justinien, en 529, en fit un jour férié.
C’est à partir du Vème siècle que l’on commença à célébrer la messe de minuit.
La fête de Noël se répandit progressivement en Europe, puisqu’elle fut célébrée 

dés le vingtième siècle en Irlande, et au VIII en Allemagne.
Aujourd’hui, Noël est devenu une institution plus traditionnelle pour certain que religieuse. 

Elle donne l’occasion aux familles de se rassembler, et aux enfants d’avoir des cadeaux.
Qui n’a pas de souvenir merveilleux de cette magique fête de Noël
Source espacefrançais.com

La tradition de la bûche de Noël 
 
La tradition de la bûche de Noël était très répandue en 
Europe  avant l'arrivée de l'électricité.
 
Quelques jours avant Noël un gros tronc
ou une souche était soigneusement 
sélectionnée pour tenir le plus longtemps possible.
Elle était choisie en bois de fruitier comme le cerisier, 
le noyer, le châtaignier ,l'olivier ou le chêne.
 
La sélection et la préparation de la bûche de Noël 
suivaient un rituel très précis.
La bûche devait être coupée avant le lever du soleil. 
Après l'avoir décorée de feuillages et de rubans, la bûche 
devait être portée à deux jusque dans l'âtre.
 
Le rituel de l'allumage variait selon les régions,dans le sud, 
la bûche devait être bénie par le chef de famille avant d'être 
allumée par le plus jeune de la famille.
Dans d'autres régions la bûche devait impérativement 
être allumée avec des tisons provenant de la bûche de Noël 
de l'année précédente, alors qu'ailleurs
elle était arrosée de vin cuit ...
 
La bûche de Noël devait brûler le plus lentement possible. 
Au minimum elle devait se consumer
durant toute la nuit  de Noël, 
mais dans certaines régions elle devait
tenir jusqu'à L'Epiphanie.  
Pour certain la tradition de la bûche de Noël 
prolonge la coutume des feux 
de joie celtes des fêtes du solstice d'hiver. 
 
On attribuait des vertus magiques
aux cendres de la bûche de Noël,
Elles étaient donc conservées et réparties
pour protéger la maison  
de la foudre, conjurer du mauvais sort ou
pour améliorer les récoltes.
 
Aujourd'hui il reste la bûche de Noël
en pâtisserie et les bougies de Noël.




bonne après midi 1     Ninnenne      blog de partage   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
TRADITION DE LA FÊTE DE NOËL et autre(textes et photos,)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TRADITION DE LA FÊTE DE NOËL et autre(textes et photos,)
» [Reportage] Etui Noreve HTC TOUCH HD Tradition
» Puisqu'il faut sacrifier à la tradition...
» News - Master Grande Tradition de Jaeger-LeCoultre
» un petit site exotique, pour relever une longue tradition

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: