AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 HUILEs ESSENTIELLEs et utilisations+EAU DE ROSE+autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 21204
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: HUILEs ESSENTIELLEs et utilisations+EAU DE ROSE+autres   Lun 30 Nov - 14:25

HUILE ESSENTIELLE

HUILE ESSENTIELLES ET UTILISATIONS

Les personnes contre-indiquées à l’usage des huiles essentielles

Article co-rédigé par Stéphanie Monnatte-Lassus Aromatologue, Reflexologue plantaire et Relaxologue et Joëlle le Guehennec, présidente de l'EAI, Ecole française d'Aromathérapie Intégrative.

Les [size=16]femmes enceintes (de moins de 3 à 5 mois) ou allaitantes et enfants (de moins de 6 ans) doivent par principe, prendre la précaution de s’adresser à un professionnel.

Certaines huiles essentielles sont abortives, utéro-toniques ou toxiques pour les bébés.
Les personnes souffrant de certaines pathologies doivent être très vigilantes quant à l’utilisation d’une huile essentielle et demander conseil à un professionnel :
[/size]

  • Allergies respiratoires et asthme
  • Allergie au : camphre, à la cortisone, à l’aspirine
  • Cancer hormono-dépendant
  • Epilepsie ou terrain épileptique
  • Hyper-oestrogénie
  • Hypertension ou hypotension
  • Hyperthyroïdie ou hypothyroïdie
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Mastose (= affection du sein)
  • Phlébite
  • Préciser lorsqu’un traitement anticoagulant ou hormonal est en cours

[size]
 
En outre, certaines huiles essentielles doivent solliciter la vigilance par leur éventuelle toxicité.
En effet, les effets indésirables potentiels sont nombreux :
[/size]

  • Abortif
  • Hépatotoxique
  • Irritant
  • Néphrotoxique (= toxicité des reins)
  • Neurotoxique
  • Peau et muqueuses : dermotoxicité, allergies, hypersensibilité, irritations, photosensibilisation…
  • Stupéfiant à hautes doses
  • Tachycardie
  • Vomissements, etc..

[size]
 
La toxicité d’une huile essentielle peut se révéler quelques minutes après son usage (toxicité aigue), après quelques mois d’utilisation, et parfois au bout d’une ou plusieurs années (par effets cumulatifs).[/size]
 
Les informations contenues dans ce document sont fournies à titre indicatif et pour un usage strictement familial. L’utilisation des huiles essentielles ne doit en aucun cas se substituer à un traitement médical ou aux recommandations d’un médecin. Il est recommandé de s’adresser à un professionnel compétent avant l’emploi d’une huile essentielle.
Qu’est-ce-que l’aromathérapie ou thérapie par les huiles essentielles ?

Article co-rédigé par Stéphanie Monnatte-Lassus Aromatologue, Réflexologue plantaire et Relaxologue et Joëlle le Guehennec, présidente de l'EAI, Ecole française d'Aromathérapie Intégrative

Une expérience olfactive… un soutien thérapeutique
L’aromathérapie est l’utilisation des huiles essentielles dans un but préventif, curatif ou de mieux-être. Elle a une visée thérapeutique lorsqu’elle a pour objectif de traiter un symptôme précis, qu’il soit d’ordre physique ou psycho-émotionnel, mais elle peut également permettre d’accéder à la sérénité et à la détente.
L’huile essentielle se veut un compagnon à la fois olfactif et thérapeutique de votre quotidien.
L’ambiance d’un lieu se trouve magnifié par la diffusion d’une ou de plusieurs huiles essentielles sélectionnées avec finesse et justesse. Les huiles essentielles et les essences contribuent alors à transporter l’être humain vers une émotion, que ce soit dans le but de provoquer une « synergie relationnelle » entre les personnes présentes ou au contraire « le repos de l’âme », la relaxation et la méditation intérieure.
Les huiles essentielles possèdent mille et un secrets. Nous en découvrons chaque jour de nouveaux, pour notre plus grand plaisir.
En latin et en grec, « aroma » signifie « arôme, aromate » et « therapeia » signifie « soin, cure ». Nous parlons donc bien de l’usage thérapeutique (médical) des extraits aromatiques de plantes.
A contrario, la phytothérapie utilise l’ensemble des [size=16]éléments d’une plante. Précisons que seul le médecin (docteur en médecine) peut prétendre à être aromathérapeute. L’aromatologue, quant à lui, est un spécialiste des huiles essentielles.



HUILE ESSENTIELLE PROVENANCE

D’où provient l’huile essentielle ?

L’huile essentielle est issue d’une plante aromatique par un procédé de distillation à la vapeur d’eauLes molécules aromatiques volatiles des huiles essentielles ainsi obtenues leur confèrent des bienfaits à la fois sur le plan de la santé mais également sur le plan psychique et émotionnel. On parle ainsi d’aromathérapie : la thérapie par les huiles essentielles.
Le processus de distillation s’effectue dans unalambic. Les végétaux sont disposés sur un plateau « percé » situé au-dessus d’une eau chauffée et portée à ébullition. Ainsi, le végétal libère ses essences aromatiques qui sont récoltées dans une cuve (le décanteur).
[/size]
Cliquez sur le schéma pour l'agrandir
[size]
Plusieurs parties de la plante peuvent être distillées : le bois, la feuille, la branche, la racine, la tige, l’écorce, le zeste, la fleur….
Les bienfaits de l’huile essentielle et de l’essence sont fonction de sa composition chimique. Or celle-ci dépend des conditions de production et de récolte : la nature du sol, l’altitude, le climat (niveau d’ensoleillement, quantité de pluie, température), la distillation.

HUILE ESSENTIELLE SELECTION

Comment sélectionner une huile essentielle de qualité ?

Les conditions de production vont directement influer sur la qualité des huiles essentielles et des essences. C’est pourquoi le choix d’une huile essentielle est une étape primordiale pour s’assurer des vertus thérapeutiques du produit.
En premier lieu, privilégier une production artisanale plutôt qu’industrielle. Cette dernière augmente le niveau de pression de la distillation afin de diminuer le temps de production. Les molécules biochimiques sont ainsi, pour partie, détériorées. Or, elles garantissent les vertus thérapeutiques des huiles essentielles. C’est cette combinaison biochimique qui assure par exemple les vertus cutanées, respiratoires et antiseptiques de l’Arbre à Thé (Melaleuca Alternifolia Terpineoliferum).
En second lieu, faire le choix du Bio (huile essentielle issue d’une production biologique) garantit, dans la majorité des cas, un respect du mode de production, sans engrais ni pesticide. Ces composés ne se retrouveront donc pas sur votre peau ou dans vos poumons. Il est cependant important de préciser que nombre de petits producteurs de qualité n’ont pas les moyens financiers de proposer des huiles essentielles bio. Ceux-ci offrent alors des produits de qualité non estampillés bio. De plus, certaines huiles essentielles ne pourront jamais être certifiées bio car elles sont cueillies à l’état sauvage et non cultivées. A l’inverse, une plante dite « sauvage » n’est pas nécessairement de qualité (certaines bordent les autoroutes par exemple).
La mention « 100% naturelle » n’équivaut pas à une production certifiée biologique. Elle signifie simplement que les huiles essentielles ne sont ni diluées ni modifiées. En revanche, l’encadrement législatif sur le terme « naturel » oblige simplement à ce que le produit contienne moins de 30% de molécules de synthèse.
La mention « 100% pure » : signifie que l’huile essentielle n’est ni diluée ni coupée avec un autre composant ou une autre huile essentielle.
La mention « complète » ou « entière » signifie que la plante a été distillée suffisamment longtemps pour récupérer l’ensemble de ses molécules aromatiques.

HUILE ESSENTIELLE CHOIX

Fiez-vous à l’étiquetage du flacon de l’huile essentielle

Vérifiez le type de produit : s’il s’agit d’une huile essentielle, d’une essence, d’une absolue (produite par le procédé d’enfleurage) ou d’un hydrolat (eau florale).
Regardez la partie de la plante dont on a extraitl’essence (partie distillée) : la racine, les feuilles, etc… La plante produit des molécules distinctes selon ses organes, par conséquent les huiles essentielles qui en sont extraites offrent des caractéristiques différentes.
Fiez-vous au nom latin (ou nom botanique) de l’huile essentielle, il est le seul repère valable quant à la plante distillée. C’est ce qui vous permet de ne pas confondre par exemple : le Cèdre de l’Atlas « Cedrus atlantica », et le Cèdre de Virginie « Juniperus Virginiana ». Ces deux huiles essentielles ne sont pas de la même famille botanique, n’ont pas les mêmes vertus thérapeutiques et leur nom commun peut varier d’un producteur à l’autre.
Prenez connaissance de la composition biochimique de l’huile essentielle, et plus particulièrement, si cela s'y prête, de son chémotype, qui permet de différencier les propriétés d'huiles essentielles issues d’une même plante qui vit dans des conditions différentes. Ainsi, une plante peut donner des molécules différentes, aux propriétés également différentes.
Par exemple :
Le thym est l’huile essentielle par excellence sujette à erreurs. La plupart du temps, le seul nom commun inscrit est : Thym. Ce qui ne donne aucune indication quant à la plante qui a été distillée et donc quant à  ses qualités thérapeutiques, ses modes d’utilisation et son niveau de toxicité. Or, il existe près de 400 espèces de Thyms !
Dans le cas du Thym vulgaire, il convient de regarder le nom latin qui comprend :
- Le genre : Thymus
- L’espèce : Vulgaris
- Ainsi que le chémotype :
CT Linalol : Thym vulgaire à Linalol (possède de 60 à 80 % de Linalol) : antispasmodique, bactéricide. Ne présente aucune toxicité.
CT Thymol: Thym vulgaire à Thymol (possède 45 % de Thymol) : anti infectieuse et immuno-stimulante. Peut être toxique pour le foie à dose élevée et/ou répétée, dermocaustique. Elle est strictement contre-indiquée aux femmes enceintes et aux enfants.
CT Thymol: Thym vulgaire à Thymol (possède 45 % de Thymol) : anti infectieuse et immuno-stimulante. Peut être toxique pour le foie à dose élevée et/ou répétée, dermocaustique. Elle est strictement contre-indiquée aux femmes enceintes et aux enfants.
[/size]

HUILE ESSENTIELLE & ESSENCE

Quelle différence entre huile essentielle et essence ?
Deux méthodes d’extraction :
L’essence est issue des agrumes (Citron, Orange, Pamplemousse, Bergamote, Clémentine …) et est obtenue par un procédé d’expression à froid (extraction des particules de zestes), tandis que l’huile essentielle est obtenue par distillation à la vapeur d’eau. L’essence de Pamplemousse par exemple est issue de son zeste.
L’essence : des précautions d’emplois supplémentaires :
Il est important de préciser que les essences d’agrumes sont photo-sensibilisantes et peuvent provoquer des réactions cutanées. Nous vous recommandons d’éviter toute exposition au soleil après une application cutanée.
En outre, elles ont un temps de conservation plus réduit (autour de 2 ans), aussi est-il préférable de les stocker au frais.

HUILE ESSENTIELLE & HYDROLAT

Et l’hydrolat, qu’est-ce-que c’est ?

L’hydrolat ou eau florale est l’eau de distillation de l’huile essentielle. Elle en contient les quelques molécules hydrosolubles.
L’eau florale dispose ainsi d’une tolérance excellente pour lesenfants et les femmes enceintes, tout en apportant des bienfaits thérapeutiques.
L’eau florale de fleur d’oranger par exemple, obtenue à partir de l’Oranger amer, nommé aussi Bigaradier, aide à l’endormissement des enfants et à l’aromatisation des pâtisseries.
Un produit vulnérable :
L’hydrolat doit être conservé à l’abri de la lumière et ne doit pas subir de changement de température. Après chaque utilisation, il est indispensable de bien refermer le flacon pour ne pas détériorer le produit.


HUILE ESSENTIELLE & HISTOIRE DE L'AROMATHERAPIE

Quelle est l’histoire de l’aromathérapie ?

C’est à René-Maurice Gattefossé que l’on doit le mot « aromathérapie ». La légende dit qu’il découvrit les propriétés calmantes, antiseptiques et cicatrisantes de l’huile essentielle de Lavande en badigeonnant sa main gangrénée suite à une brulure grave. Mais cette version est discutée.
Quoiqu’il en soit, avant lui, aromathérapie et phytothérapie étaient traitées sur le même terrain.
Il semble que la distillation était employée en Egypte et en Grèce, et avec moins de certitude en Chine et en Inde. Mais c’est à Jabir Ibn Hayyan, médecin alchimiste persan que nous devons l’invention de l’alambic au Xème siècle. Et c’est le savant Avicenne qui inventa l’alambic qui se rapproche de celui que nous connaissons aujourd’hui.
Après une évolution progressive de la recherche, les principes actifs des molécules sont classifiés à partir du XIXème siècle.
Dans les années 60, le Docteur Jean Valnet, chirurgien français, reprit le flambeau de René-Maurice Gattefossé. Il communiqua sa passion de la phytothérapie et de l’aromathérapie en enseignant et en organisant des conférences.
Entre 1971 et 1981, le Docteur Valnet fonda des organisations destinées à enrichir les recherches scientifiques et à enseigner ce savoir aux praticiens. Il rédigea de nombreux ouvrages sur le sujet afin de faire connaître au grand public l’aromathérapie. Il créa ses propres compositions aromatiques et démultiplia les études sur les propriétés anti-infectieuses et anti-antibiotiques des huiles essentielles. Ce qui donna naissance au terme de « aromatogramme » pour désigner l’action antibiotique d’une huile essentielle, terme inventé par le Dr Maurice Girault en 1971.
Les Docteurs Daniel Pénoël et Pierre Franchomme, quant à eux, introduisirent les notions d'aromathérapie scientifique et de chémotype (type chimique) qui permirent dès lors de rapprocher les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles des molécules les composant.


EAU DE ROSE

Les rides, impossible d’y échapper. Elles commencent à pointer le bout de leur nez, d’abord discrètement, puis plus profondément. L’eau de rose est un antirides naturel qui pourrait bien vous séduire pour sa délicatesse, son doux parfum de fleur et son efficacité reconnue contre les marques du temps.

Antirides : naturel ou pas naturel

Naturel ! Quand il s’agit d’effacer les rides, on est prêtes à tout. Il existe un vaste choix de produits cosmétiques aux vertus vantées. Mais beaucoup utilisent des composants qui peuvent aussi causer des dommages à la peau, même s’ils ont une action certaine sur les rides. Alors cessez de martyriser votreépiderme, et tournez-vous vers des produits plus naturels, moins agressifs, pour lutter contre le vieillissement de la peau, et notamment vers l’eau de rose.

Eau de rose : un antirides naturel

Vous trouverez dans l’eau de rose une solution respectueuse de votre peau pour atténuer vos ridules ou prévenir l’apparition des rides. Les principes actifs des pétales de rose sont extraits pour obtenir la substantifique essence de cet antirides naturel. Vous pouvez trouver de l’eau de rose à l’état pur, ou en tant que composant d’une lotion ou d’une crème antirides. L’eau de rose rééquilibre parfaitement l’hydratation de la peau, ce qui en retarde son vieillissement, et elle convient à tous les types de peaux. En hydratant votre peau, l’eau de rose en préserve la souplesse et l’élasticité. L’eau de rose, comme tout principe antirides, est régénérante. En plus, si vous sentez que votre peau est agressée, un peu sensible, elle l’apaisera en douceur.


ARBRE À THÉ : UNE HUILE ESSENTIELLE MIRACULEUSE

Une infection urinaire est le résultat d’un microbe qui infecte les voies urinaires. Comme elle est antibactérienne, l'huile essentielle d’arbre à thé peut, en complément d’un traitement médicamenteux classique, soulager les symptômes rapidement.
En pratique : 

En plus d’un traitement oral classique. Diluer 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé dans une demi-cuillère à café d’huile végétale. Verser le tout dans le creux de la main et masser le bas ventre doucement pour faire pénétrer. Renouveler 3 fois par jour pendant 5 jours.
Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
Contre-indication : L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
HUILE ESSENTIELLE ARBRE À THÉ

Nom botanique : Melaleuca alternifolia
Origine : Origine Australie (tea tree)
Culture : Conventionnelle
Partie utilisée : Feuilles
Principales caractéristiques organoleptiques : 
caractéristique, fraîche, agreste, plus ou moins camphrée

Principaux composants biochimiques : terpinène-4-ol (38.00%), terpinène (alpha, béta, gamma) (8.00%), alpha-terpinéol (5.00%), 1,8-cinéol (4.00%), terpinolène (3.00%),
Principales propriétés en aromathérapie : anti-bactérien, anti-fongique, anti-parasitaire, anti-septique atmosphérique, anti-viral, calmante, cortison-like, décongestionnante respiratoire, expectorante, expectorante balsamique, lymphotonique, modulatrice immunitaire, mucolytique, neurotonique, positivante, stimulante digestive,

Argile verte

Argile (mal de dos) : Indications

L'argile est un précieux remède pour la santé, particulièrement en cas de douleurs. C'est ainsi qu'elle peut soulager un lumbago ou plus généralement un mal de dos.

Argile (mal de dos) : Ingrédients

Argile en poudre.

Argile (mal de dos) : Préparation

Diluer de la poudre d'argile dans de l'eau afin d'obtenir une pâte. Faire chauffer celle-ci au four.

Argile (mal de dos) : Posologie

Applique le cataplasme sur la partie douloureuse du dos et laisser agir au moins 1 heure.

arbre a thé

Antiseptique et désinfectant, l’arbre à thé est une plante miracle en cas de piqûres d’insectes.
Mode d’emploi : appliquer 2 gouttes d'huile essentielle d'arbre à thé (Tea treeou Melaleuca alternifolia) sur la piqûre, 2 à 3 fois par jour, pendant 3 jours maximum. Pures si la surface est petite, diluées dans une huile végétale si elle est étendue.
Attention : cette huile essentielle est interdite pendant les 3 premiers mois de grossesse. Elle ne doit pas non plus être utilisée pendant l’allaitement.

géranium rosat

Le parfum du géranium rosat faire fuir les moustiques. Son huile essentielle (Pelargonium asperum) permet par ailleurs d’apaiser les démangeaisons de leurs piqûres. Une huile qui fait double emploi, idéale pour l’été !
Mode d’emploi : mettre 1 goutte sur chaque bouton. Pure si la surface est petite. Diluée dans une huile végétale si elle est plus étendue ou si la peau est sensible.
Attention : cette huile essentielle est interdite pendant les 3 premiers mois de grossesse. Elle ne doit pas non plus être utilisée pendant l’allaitement.

teinture-mère de calendula

La calendula est une plante apaisante. Elle permet de calmer l’inflammation d’une piqûre de moustique et de la désinfecter.
Mode d’emploi : mélanger une dizaine de gouttes de teinture-mère de calendula dans un peu d’eau et passer sur la plaie.








Menthe Poivrée

L’huile essentielle de menthe poivréeL’huile L’huile essentielle de menthe poivrée soulage les céphalées

[justify]
Les céphalées (= maux de tête) sont largement répandues et peuvent avoir différentes origines : manque de sommeil, stress permanent, anxiété, hygiène de viemode alimentaire…
L’huile essentielle de menthe poivrée (mentha x piperita) qui possède des propriétés analgésique et anesthésique peut constituer un remède à ces maux de tête.
Les femmes sont beaucoup plus touchées  par les ?maux de tête que les hommes d’autant plus que les céphalées sont parfois favorisées par les troubles féminins tels que la ménopause ou les cycles menstruels.
Ces douleurs plus ou moins intenses sont souvent incommodantes et arrivent parfois à la limite du supportable. Elles peuvent affecter le quotidien en renforçant l’état de fatigue et en contribuant à la baisse de la concentration et des facultés intellectuelles.
Par voie externe,  il suffira de disposer 2 à 4 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée au niveau des tempes et de la nuque  et de procéder à un massage circulaire. La synergie alliant bienfaisance du massage et propriétés de l’huile essentielle de menthe poivrée devrait rapidement atténuer la douleur et la gêne. 
Si la douleur persiste, il est recommandé de se rendre chez son professionnel de santé.
Les huiles essentielles possèdent des principes actifs puissants et elles peuvent être contre-indiquées dans certains cas (femmes enceintes, enfants d’un certain âge etc). Elles ne se consomment pas pures. Il est important de demander conseil à votre professionnel de santé et de respecter rigoureusement la posologie indiquée.

essentielle de menthe poivrée

L’avantage de l’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) en cas de piqûre de moustique c’est qu’elle est antalgique, anesthésiante et calme les démangeaisons.
Mode d’emploi : appliquer 1 goutte d’huile essentielle de menthe sur la peau, en association avec un autre remède comme du vinaigre de cidre.
Ou : frotter la piqûre avec des feuilles froissées de menthe.
Attention : cette huile essentielle est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement, [size=16]chez l’enfant de moins de 6 ans. Méfiance aussi chez les personnes âgées. Elle ne doit jamais être étendue sur une grande surface cutanée.

citronnelle de Java

[/size]
[size]
La citronnelle de Java repousse les moustiques mais peut aussi soulager leurs piqûres.
Mode d’emploi en cas de piqûres : appliquer 1 goutte d'huile essentielle (Cymbopogon winterianus Jowitt) sur chaque bouton. Pure si la surface est petite. Diluée dans une huile végétale si elle est plus étendue ou si la peau est sensible (pour éviter les irritations).
Pour repousser les moustiques : pulvériser un peu d'essence de citronnelle dans la maison, ainsi que sur les draps et oreillers. Il est aussi possible d'en mettre dans une coupelle déposée à côté du lit, la nuit.
Attention : cette huile essentielle est interdite pendant les 3 premiers mois de grossesse. Elle ne doit pas non plus être utilisée pendant l’allaitement.

piqûres et lavande aspic

[/size]
[size]
Huiles essentielles, plantes, vinaigre, oignon...
Sans le savoir, vous avez dans vos placards des remèdes naturels capables de soulager rapidement une piqûre d'insecte.
Voici lesquels et comment les utiliser.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Quelques gouttes d'huile essentielle de lavande aspic

En cas de piqûre de moustique, un conseil : ayez toujours un petit flacon d’huile essentielle (HE) de [size=16]lavande aspic (Lavandula latifolia spica) à portée de main.[/size]
Pourquoi ? Parce que "la lavande aspic montre une performance accrue sur la cicatrisation et la régénération cutanée" explique Christine Cieur-Tranquard, pharmacienne, dans son livre La pharmacie familiale au naturel.
Mode d’emploi : appliquer immédiatement sur la piqûre (pour les guêpes, il faut retirer le dard avant) 1 à 2 gouttes d’HE de lavande aspic.
Tapoter pour faire pénétrer et renouveler 3 à 4 fois dans la demi-heure qui suit.
Attention : ne pas utiliser l’huile essentielle de lavande aspic chez la femme enceinte, allaitante ou l’enfant de moins de 3 ans, sans demander l’avis d’un pharmacien.

Masque anti rides AMANDE DOUCE

Faire un masque à l’amande douce pour régénérer la peau
 

 
 
En vieillissant, la peau perd du collagène et de l’élasticité ce qui favorise l’installation des rides.
Pour redonner de la souplesse à l’épiderme et atténuer les ridules qui entourent l’oeil, il faut l’hydrater quotidiennement avec un corps gras nourrissant comme l’huile d'amande douce.
En pratique : nettoyez votre visage à l’eau fraîche puis séchez en tapotant la serviette légèrement.
La peau doit rester humide. Versez de l’huile d’amande douce dans le quart d'une cuillère à café. Trempez votre doigt dans la cuillère puis tapotez le contour de l’oeil et le dessous de l’arcade sourcilière sans toucher la paupière.
Essuyez le surplus avec un mouchoir.
A savoir : pour un effet revitalisant, laissez votre huile au réfrigérateur et appliquez-la bien fraîche sur la peau

ANTIRIDE Huile essentielle

Appliquez des huiles essentielles antirides
 

 
La peau est plus fine au niveau du contour des yeux que sur le reste du visage.
C'est pourquoi lorsqu'on perd du tonus avec l'âge, on constate un aspect plus ridé à cet endroit. C'est aussi la raison pour laquelle il faut particulièrement hydrater et traiter la peau dans cette zone.
Selon la pharmacienne et spécialiste en aromathérapie, Danièle Festy, les huiles essentielles sont ici des alliées naturelles de taille.
 
De l'huile essentielle de bois de rose :
 appliquer un mélange d’huiles sur le visage et le cou, 2 fois par jour : 0,5 ml d’huile essentielle de ciste + 0,5 ml d’huile essentielle de bois de rose + 30 ml d’huile végétale de bois de rose musquée + 30 ml d’[size=18]huile végétale d’argan.[/size]
De l'huile essentielle de géranium :
 la pharmacienne conseille d'ajouter 1 goutte d'huile essentielle de géranium et 1 goutte d'huile essentielle de romarin à verbénone dans sa crème de nuit et d'en appliquer une noix quotidiennement.

Attention : les huiles essentielles ne sont pas des remèdes anodins. Respectez bien les posologies indiquées et en cas de doute, demandez conseil à un pharmacien spécialisé.

L’huile essentielle de citron

L’huile essentielle de citron aide à la digestion

Le citron est un fruit aux multiples propriétés. Il est largement répandu et on le retrouve aussi bien dans l’alimentation, les cosmétiques, les produits ménagers que dans le domaine médical.
Par moment, l’organisme aura du mal à digérer les aliments, ce peut être du à des excès ou des mauvais choix alimentaires ou à d’autres facteurs comme l’anxiété.
L’huile essentielle de citron se présente alors comme une alliée de la digestion en stimulant l’action de la vésicule biliaire, du pancréas et du foie. La production et le stockage de la bile vont alors optimiser la digestion des glucides et des lipides.
Sa composition en vitamine C apporterait du tonus et renforcerait le système immunitaire.
C’est donc sans grande surprise que l’huile essentielle de citron a toute sa légitimité dans la pharmacie maison.
Malgré son goût acidulé, le citron est un alcalin qui favorise le retour à l’équilibre acido-basique de l’organisme.
Les fêtes de fin d’année ou les changements de saisons vont modifier les habitudes alimentaires et mettre l’organisme à l’épreuve d’une nouvelle adaptation non sans mal. Grâce à ses vertus, cette essence aromatique saura l’accompagner et le soulager.
[/size]
Les huiles essentielles possèdent des principes actifs puissants et elles peuvent être contre-indiquées dans certains cas (femmes enceintes, enfants d’un certain âge etc). Elles ne se consomment pas pures. Il est important de demander conseil à votre professionnel de santé et de respecter rigoureusement la posologie indiquée.





bonne après midi 1     Ninnenne      blog de partage
[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
HUILEs ESSENTIELLEs et utilisations+EAU DE ROSE+autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HUILEs ESSENTIELLEs et utilisations+EAU DE ROSE+autres
» Huiles essentielles en Corse...
» Aromathérapie : Se soigner par les Huiles Essentielles
» recette anti poux avec huiles essentielles
» Diffusion d'Huiles Essentielles avec du Gros Sel

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: