AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Partagez | 
 

 Citations illustrées et autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24343
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Citations illustrées et autres   Lun 7 Déc - 2:39



Si l'Homme n'entend pas sa voix intérieure c'est qu'il fait trop de bruit

non seulement sur le plan physique, mais aussi dans ses pensées et ses sentiments.

Omraam Mikhael Aïvanhov

-----------------------------------------------------------------------



"L'intensité de l'amour se mesure non pas à son éclat, mais à son enfouissement."
Alfons Van Steenwegen
Lu dans: 
Alfons Van Steenwegen. La vie à deux: mode d'emploi .Bruxelles. De Boeck. coll.Comprendre. 2013

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"S'enlivrer: être ivre de livres."
        La semaine de la langue française (15-23 mars 2014)

Lu dans:
Michel Field, interrogé par Jean-Claude Vantroyen. Faut-il se débarrasser de sa bibliothèque? Le Soir. Les livres. 15-16 mars 2014. p. 37 
Michel Field. Le soldeur. Julliard. 2014. 350 pages

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Une bibliothèque, c'est aussi des couleurs. Depuis l'enfance où la tranche rose du Club des cinq ou du Clan des sept, et la tranche verte d'Alice, d'Alice détective et des aventures de Michel ou des Six Compagnons, semblaient former deux bandes rivales qui auraient choisi chacune leur totem. Et que dire du rouge flamboyant, aux dessins bleu et or, de l'intégrale Hetzel de Jules Verne qu'il avait expressément commandée pour l'anniversaire de ses dix ou onze ans et qui, depuis plusieurs décennies maintenant, voisinait avec une autre intégrale, celle-ci bleu et or et aux volumes plus petits des éditions Rencontre Lausanne? Et du rouge carmin des œuvres de la comtesse de Ségur (initiation aux raffinements adultes de l'éducation anglaise ?) qui figuraient en bonne place dans la bibliothèque de sa grand-mère, et sur lesquelles il se précipitait, chaque été, dès le premier jour de vacances où il les retrouvait dans son village natal ?
Comment évoquer la légendaire «Petite Collection Maspero» où quelques générations avaient appris le b.a-ba de la Révolution, sans rappeler ce singulier feu d'artifices (à tous les sens du terme, il le savait aujourd'hui) qu'elle offrait à elle seule; le saisissant contraste entre la gaieté des couvertures multicolores, du rouge vif, évidemment, au vert profond en passant par l'orangé et toutes les nuances du bleu, marine, mer du Sud, turquoise - et l'austérité, la violence, la révolte des pages qu'elles recelaient."
            Michel Field.

Lu dans:
Michel Field. Le soldeur. Julliard. 2014. 350 pages. Extrait p.89  

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Un jour par an, le Mardi gras par exemple, les hommes devraient retirer leur masque des autres jours."
Claude Aveline 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« Il est absolument monstrueux de voir comme, derrière votre dos, les gens disent de vous des choses qui sont entièrement et absolument vraies. » OSCAR WILDE

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation :
(..) c'est dans le jour qu'il apparaît
dans le jour le plus blanc    l'oiseau
il bat de l'aile     il s'envole
il bat de l'aile     il s'efface
Il bat de l'aile     il réapparaît
(..) je demeure sur place     contemplant
fasciné par son apparition
fasciné par sa disparition.
    Henri MICHAUX
Lu dans:
Henri MICHAUX. L'oiseau qui s'efface. 
Vandermeulen et Casanave. Chamisso. L'homme qui a perdu son ombre. Le Lombard. 243 pp.  
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation :
"Celui qui parle sème
qui écoute récolte."
    proverbe sénégalais
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Eduquer, ce n'est pas remplir des vases, mais c'est allumer des feux."
Montaigne
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Qui cherche l'or sème la mort."
        Porfirio MAMANI MACEDO.

Lu dans: 
Porfirio MAMANI MACEDO. L'or noir. http://www.recoursaupoeme.fr/porfirio-mamani-macedo/l'or-noir
Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité (GRIP). Ressources naturelles, conflits et construction de la paix en Afrique de l’Ouest. Juillet 2012.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Nous sommes des créatures insignifiantes sur une planète mineure d'une étoile très moyenne dans la grande banlieue de l'une des cent mille millions de galaxies."
Stephen Hawking

Lu dans:
Kitty Ferguson. L'incroyable Stephen Hawking. Flammarion. 2012. 460 pages. Extrait p.123
Hawking Gets Personal. Time. 27 septembre 1993. Extrait p.80

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Papy va m'apprendre tout ce qu'il sait.
Mamy dit que ça va être rapide."
    Sagesse des teeshirts

Lu dans: 
Lionel Jospin. Le mal napoléonien. Seuil. 2014.260 pages. Extrait p.78

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Tout a commencé avec le bruit d'une mouche. D'habitude, c'est agaçant, et là, non: c'est apaisant. C'est juste la vie. Comme le petit nuage qui passe dans le ciel. Comme les miettes sur la table de la cuisine déserte. En cette après-midi d'été et de vacances, certains font la sieste, les autres sont partis en balade. Et toi, tu es resté là, à bouquiner et à ne rien faire. Tu viens d'entrer dans la cuisine, et tu regardes autour de toi, tu écoutes le silence, ce silence habité: le tic-tac de l'horloge, le ronronnement du vieux frigo. Et la mouche. Le bourdonnement dure quelques secondes, puis disparaît: la bestiole a trouvé la sortie. Dans le sillage de son vol, un peu plus de silence. Et une drôle d'impression. Comment ça s'appelle, cette douceur sans cause précise, ce sentiment que tout est à sa place et que tu n'as plus besoin de rien? C'est ça, la sérénité?"

Lu dans :
christophe André. Sérénité, 25 histoires d'équilibre intérieur. Odile Jacob.2012.160 pages. Extrait p.7

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Uitwaaien" (néerlandais). Ce verbe charmant signifie «marcher dans le vent pour le plaisir» et évoque les ravissants tableaux des paysagistes flamands. On lui opposera "Koyaanisqatsi", joli mot hopi (ancienne communauté d'Amérique du Nord, « le peuple paisible ») pour décrire à la fois "une vie déséquilibrée" ou «une existence si aliénante qu'il faut en changer». Godfrey Reggio en a fait un film homonyme (1982), à la fois hymne à la technologie et représentation de l'enfermement qu'elle est susceptible de provoquer, à l'image de cette ville vue du ciel à différentes échelles se terminant par la photographie d’un microprocesseur. Pareil aux électrons, en mouvement constant, l’individu reste libre, mais dans un monde totalement programmé. Entre "Uitwaaien" et "Koyaanisqatsi", notre vie se déroule. Si le premier reste un idéal à atteindre, le second reflète hélas davantage la réalité quotidienne des motifs de consultation.

Lu dans :
Christopher Moore. Les plus jolis mots du monde. Albin Michel. 2006. 160 pages

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Le loup et l'agneau dormiront ensemble, mais l'agneau ne dormira pas beaucoup."
        Woody Allen

Lu dans:
Librement adapté du verset biblique d'Isaië (11:6) "Le loup habitera avec l'agneau / Et la panthère se couchera avec le chevreau / Le veau, le lionceau, et le bétail qu'on engraisse, seront ensemble / Et un petit enfant les conduira"

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Le client: Dieu a fait le monde en six jours et vous, vous n'êtes pas foutu de me faire un pantalon en six mois.
Le tailleur: Mais, monsieur, regardez le monde et regardez mon pantalon."
            Samuel Beckett.

Lu dans: 
André Glucksmann. Voltaire contre-attaque. Laffont. 2014. 213 pages. Extrait p.17

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Je ne crois pas que l'agneau se protège du loup en bêlant."
    Alice Ferney

Lu dans:
Alice Ferney. Le règne du vivant. Astes Sud. 2014. 207 pages.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"La colonne s'approche et ce qu'elle désigne en silence,
C'est l'endroit où la vie vaut d'être vécue.
Il y a des mots que nous apprendrons de leur bouche
Des joies que nous trouverons dans leurs yeux.
Regardez-les, ils ne nous prennent rien.
Lorsqu'ils ouvrent les mains, ce n'est pas pour supplier
C'est pour nous offrir le rêve d'Europe que nous avons oublié."
        Laurent Gaudé, Regardez-les

Lu dans:
Laurent Gaudé.  Regardez-les, ces hommes et ces femmes qui marchent dans la nuit. 2015.
Extraits librement assemblés (que l'auteur me pardonne) de Laurent Gaudé: Cris (2001), Le Soleil des Scorta (2004), Eldorado (2006), Danser les ombres (2015)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Au premier verre, l’homme boit le vin, au deuxième, le vin boit le vin, au troisième, le vin boit l’homme. »
             J. Ames.

Lu dans :
Jonathan Ames, Dean Haspiel. Alcoolique. Traduit de l’anglais,par Fanny Soubiran, Toussaint Louverture. 2015. 144 pages

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Ce qui manque à nos grandes villes: des endroits silencieux, spacieux et vastes pour la méditation, pourvus de hautes et longues galeries pour le mauvais temps et le temps trop ensoleillé, où le bruit des voitures et le cri des marchands ne pénétreraient pas, où une subtile convenance interdirait, même au prêtre, la prière à haute voix. Des constructions et des promenades qui exprimeraient, par leur ensemble, ce que la méditation et l'éloignement du monde ont de sublime. "
        Nietzsche, Le Gai Savoir (IV, 280).

Lu dans:
Rémy Oudghiri. Déconnectez-vous. Arléa. 2013. 209 pages

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Que deviennent les maisons quand nous les avons quittées? Que deviennent les lieux que nous avons abandonnés ? Où réside leur esprit désormais absenté? Est-ce qu'ils attendent notre retour, comme des animaux domestiques que nous aurions laissés pour les vacances? Qu'est-ce qui reste après notre départ? Y a-t-il quelque chose même qui reste de notre passage, de notre vie passée en ces lieux, de cette longue fréquentation familière ? Et quoi ?"
        Jean-Marc Besse

Lu dans: 
Jean-Marc Besse. Habiter un monde à mon image. Flammarion. 2013. 254 pages. Extrait p.124, 125, 127
Georges Didi-Huberman.  Génie du non-lieu. Air, poussière, empreinte, hantise. Minuit. 2001. 144 pages. Extrait p. 55.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Donne à chaque journée un goût d’unique, dont l’eau demain ne saura être remise dans la bouteille.»
Proverbe kényan

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
- Qui pratique l'hospitalité, accueille volontiers les étrangers, traite avec libéralité ses hôtes, ses invités : Un peuple hospitalier.
- Où l'on trouve facilement l'hospitalité, où l'on est accueilli, traité avec générosité : Demeure hospitalière.
- Littéraire. Qui a un aspect engageant, accueillant, qui semble se prêter à un séjour facile, agréable : Rivage hospitalier.
                    Définition du Larousse.

Lu dans: 
Michel Dupuis. Philosophie et anthropologie du corps. Ed. Seli Arslan. 2015. 144 pages. Extrait p. 81.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Les fanes de pommes de terre sont assez sèches pour être brûlées. J'en fais des tas au pied desquels j'allume des torches de papier journal. La flamme s'élève bientôt, le vent la secoue dans un sens et dans l'autre ; quand son bruit de souffle s'apaise, le murmure de la Dordogne toute proche parvient jusqu'à moi, et je me sens environné d'amis. Ils sont rares chez les humains, mais la nature en est peuplée."
        Marcel Conche

Lu dans:
Marcel Conche. Epicure en Corrèze. 2014. Stock. 115 pages

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Tout lieu peut être ou devenir d'intimité. Un banc, une prairie, le pli d'une colline, le pied d'un arbre, et pourquoi pas le creux d'une épaule. Ce qui fait le lieu et lui donne sa signification, c'est l'échange qui s'y déroule, l'histoire qui s'y raconte. Le chez-soi peut être une autre personne, en laquelle on peut trouver à se loger, et à reposer. (..) L'expression peut paraître étrange ou incongrue : trouver à se loger en une personne qui devient comme mon lieu, mon «chez-moi ». Mais je ne connais pas de meilleure définition de la confiance."
        Jean-Marc Besse

Lu dans: 
Jean-Marc Besse. Habiter un monde  à mon image. Flammarion. 2013. 254 pages. Extraits pp 165-167
Tennessee Williams, La Nuit de l'iguane, acte III, cité dans Yi-Fu Tuan, Espace et lieu. La perspective de l'expérience, Gollion, Infolio, «Archigraphy. Paysages », 2006, p. 126

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Je suis heureux et rien n'en est la cause."
Christian Bobin

Lu dans:
Jean Giono. Que ma joie demeure. Grasset 1935. Le Livre de Poche 493-494. 504 p. Extraits pp. 265, 427.
Christopher Moore. Les plus jolis mots du monde. Albin Michel. 2004 (trad.2006). 160 pages. Extrait p. 31.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« Plus le corps est faible, plus il commande»,
Jean-Jacques Rousseau. L'Emile.

Lu dans :
François Gauchet. Vieillir en philosophe. Odile Jacob. 2015.205 pages.  Extrait p. 125

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Quand le dernier arbre sera abattu
    la dernière rivière empoisonnée
    le dernier poisson capturé
alors vous vous apercevrez
    que l'argent ne se mange pas."
        Prophétie amérindienne

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




bonne après midi 1     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24343
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Citations illustrées et autres   Mar 8 Déc - 4:06

"Il faut se méfier des interprétations hasardeuses. De l'Autre je recevrai toute parole comme un signe de vérité. Et lorsque je parlerai, je ne mettrai pas en doute qu'il reçoive pour vrai ce que je dirai."
Roland Barthes
Lu dans:
Roland Barthes. Fragments d'un discours amoureux. Seuil. 1977 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Respirer, c'est expulser de soi un air ancien pour laisser entrer en soi un air nouveau. Au plus profond de moi, il y a un mouvement constant de remplacement qui est la vie même, mouvement rythmé d'entrée et de sortie du monde en moi et de moi vers le monde."
         Jean-Marc Besse

Lu dans:
Jean-Marc Besse. Habiter un monde à mon image. Flammarion. 2013. 254 pages . Extrait page 250

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"On n'est jamais aussi heureux que lorsqu'on n'avait pas prévu de l'être."
        Monique Proulx

Lu dans :
Le coeur est un muscle involontaire de Monique Proulx. Ed Boréal. 2002. 408 pages. Extrait p.146

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


"Comme l'eau se change en glace, parfois le silence devient dur.
Dur et blessant comme une arme. "

Erik Orsenna
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 "Un livre a toujours deux auteurs : celui qui l'écrit et celui qui le lit"
Jacques Salomé
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Des grelons tombent durement sur Panurge et. quand ils se liquéfient, on voit qu'il s'agit de paroles gelées.
Tout livre est une parole gelée qui doit être réchauffée par la main des hommes."
D'après Rabelais, Panurge

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Un homme qui cultive son jardin, comme le voulait Voltaire.
Celui qui est heureux que sur terre il y ait de la musique.
Celui qui découvre avec plaisir une étymologie.
Deux employés qui dans un café jouent silencieusement aux échecs.
Le potier qui prémédite une couleur et une forme.
Le typographe qui compose bien cette page,qui peut-être ne lui plaît pas.
Un homme et une femme qui lisent les tercets finaux d'un certain chant.
Celui qui caresse un animal endormi.
Celui qui justifie ou veut justifier un mal qu'on lui a fait.
Celui qui est heureux que sur terre il y ait Stevenson.
Celui qui préfère que les autres aient raison.
Ces personnes,qui s'ignorent,
ce sont elles qui sauvent le monde."

Les Justes. Jorge Luis Borgès.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Quand on ne peut comprendre, on commence par juger."
Nietzsche.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


bonne après midi 1     Ninnenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Citations illustrées et autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Citations illustrées et autres
» Petites citations illustrées (Ninnenne)
» Petites citations illustrées (Ninnenne)
» Petites citations illustrées (Ninnenne)
» Petites citations illustrées (Ninnenne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: citations-
Sauter vers: