AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LEGENDES(JUPITER+DIANE CHASSERESSE+MELUSINE+LOUP-GAROU+autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24982
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: LEGENDES(JUPITER+DIANE CHASSERESSE+MELUSINE+LOUP-GAROU+autres   Mar 8 Déc - 14:09

LEGENDES

JUPITER

Jupiter, disent les poètes, est le père, le roi des dieux et des hommes 
  
 Il était le fils de Rhéa et de Saturne qui dévorait ses enfants à mesure qu'ils venaient au monde.
 Déjà Vesta, sa fille aînée, Cérès, Pluton, Neptune avaient été dévorés, lorsque Rhéa, voulant sauver son enfant, se réfugia en Crète, dans l'antre de Dicté, où elle donna le jour, en même temps, à Jupiter et à Junon.
Celle-ci fut dévorée par Saturne.
Quant au jeune Jupiter, Rhéa le fit nourrir par Adrasté et Ida, deux nymphes de Crète, qu'on appelait les Mélisses, et recommanda son enfance aux Curètes, anciens habitants du pays. Cependant, pour tromper son mari, Rhéa lui fit avaler une pierre emmaillotée.
Les Mélisses nourrirent Jupiter avec le lait de la chèvre Amalthée et le miel du mont Ida de Crète.
Devenu adolescent, il s'associa la déesse Métis, c'est-à-dire la Prudence.
 Ce fut par le conseil de Métis qu'il fit prendre à Saturne un breuvage dont l'effet fut de lui faire vomir premièrement la pierre qu'il avait avalée, et ensuite tous les enfants engloutis dans son sein.
Avec l'aide de ses frères, Neptune et Pluton, il se proposa d'abord de détrôner son père et de bannir les Titans, cette branche rivale qui faisait obstacle à sa royauté.
 Il leur déclara donc la guerre ainsi qu'à Saturne. La Terre lui prédit une victoire complète, s'il pouvait délivrer ceux des Titans que son père tenait enfermés dans le Tartare, et les engager à combattre pour lui.
Il l'entreprit, et en vint à bout, après avoir tué Campé, la geôlière, qui avait la garde des Titans dans les Enfers.
C'est alors que les Cyclopes donnèrent à Jupiter le tonnerre, l'éclair et la foudre, à Pluton un casque, et à Neptune un trident.
 Avec ces armes, les trois frères vainquirent Saturne, le chassèrent du trône et de la société des dieux, après lui avoir fait subir de cruelles tortures.
Les Titans qui avaient aidé Saturne à combattre furent précipités dans lesprofondeurs du Tartare sous la garde des Géants.



DIANE CHASSERESSE

DIANE OU ARTEMIS -Fille de Latone et de Jupiter
née sur l'île d'Ortugie (Délos),soeur jumelle d'apollon vint au monde quelques instants avant son frère
Témoin des douleurs maternelles,elle conçut une aversion pour le mariage 
Elle demanda et obtint de son père , la grâce de garder une virginité perpétuelle , comme sa soeur Minerve (Athéna )
Jupiter lui donna 60 nymphes appelés Océanie et vingt  autres nommées Asie , dont DIANE exigeait une inviolable chasteté
C'est pour cette raison que ces deux déesses reçurent l'oracle d'Apolon ,le nom des vierges blanches
Jupiter l'arma lui même d'un arc et des flèches et la fit reine des bois

MELUSINE

 
Elinas, le roi d'Ecosse, se promenait dans la fôret et rencontra une tres jolie femme, qui lui etait inconnue.
Elle s'appelait Pressine, etait fée et le monarque en tomba eperdument amoureux. La belle accepta a une condition :  ne jamais etre vue de lui durant ses couches.
Le roi accepta cette condition et le bonheur s'installa dans le couple.Helas, il trahit son serment et Pressine le quitta aussitot et regagna l'ile d'avalon avec leur 3 filles, Melusine, Melior et Palestine.
Devenues adultes, les trois soeurs apprirent la trahison de leur pére et pour venger leur mére, elles enfermérent Elinas au centre d'une immense montagne, celle de Brunborenlion.
Pressine decouvrit ce manége et punit ses trois filles.
Mélusine fut condamnée a se transformer en serpente "du nombril en aval" tous les samedis.
Cependant, une condition devait alleger cette sentence atroce : " Tu pourras echapper a ce sort a la condition qu'un homme accepte de t'epouser sans jamais chercher a te voir le samedi."
Les punitions aux 2 autres soeurs furent : Melior devait garder toute son existence un epervier dans un chateau d'Armenie, en d'autres termes, elle etait cloitrée jusqu'a la fin de sa vie, quand a Palestine, elle fut enfermée avec le tresor de son pere dans le Mont Canigou, jusqu'a ce qu'un chevalier puisse la delivrer.
Durant ce temps, un jeune homme, Raymondin, vivant a la cour de son oncle le Comte Aymeri de Poitiers, s'apprêtait a vivre un destin peu ordinaire.
Ainsi, il tua accidentellement son oncle lors d'une partie de chasse.
Etrangement, le comte, juste avant de mourir, eut la vision que le vassal qui tuerait son suzerain serait le fondateur d'un lignage fantastique.
Désemparé, Raymondin erra dans la foret de coulombiers, plus precisement a la fontaine de la soif, et il y rencontra une jeune fille d'une extreme beauté : "J'accepte de devenir ta femme, je t'offre la richesse et la prosperité a la seule condition que tu ne cherches jamais a me voir le samedi."
Raymondin accepta et il regna sur la forteresse de Lusignan et d'autres chateau construit par sa fabuleuse Melusine.
Le couple eut dix enfants, mais 8 d'entre eux furent affligés d'une tare, comme un rappel de l'union d'un être humain " normal" avec un etre "fantastique" :
Urien, l'ainé, avait le visage court et large, de tres grandes oreilles, un oeil rouge...,il devint roi de Chypre.
Eudes, roi d'Armenie, avait une oreille plus grande que l'autre.
Guyon, un oeil plus haut que l'autre.
Antoine, duc de luxembourg, portait sur une joue une patte de lion.
Renaud n'avait qu'un oeil, ce qui ne l'empecha pas de devenir roi de boheme.
Fromont presentait une tache velue sur le nez et se fit moine.
Geoffroy avait une dent de sanglier et, a la mort de son pere, le remplaca comme seigneur de Lusignan.
Horrible, qui portait bien son nom, avait 3 yeux !
Seuls, Thierry et Raymonnet, les 2 derniers nés,semblaient physiquement normaux. Le premier devint seigneur de Partheney et le second comte de Forez.
Et Horrible ? Il ne s'integra pas a la societe des hommes et fue tué sur ordre de sa mere !
Et Raymondin, malgres les tares de 8 de ses enfants il etait heureux puisqu'il possedait une jolie femme, la puissance, la richesse ....
Jusqu'au jour ou il trangressa l'interdit edicté par Melusine.
Effectivement, le frere de Raymondin lui dit qu'elle devait le tromper ou avoir des rituels sataniques pour l'empecher de la voir tous les samedis.
Il pratiqua un trou dans le mur et vit son epouse prendre un bain a moitier serpente !
Il garda le silence le silence pour ne pas la perdre, mais apprenant que Geoffroy avait brulé l'abbaye de Maillezais et, de la sorte, attenté a la vie de son frere Fromont qui y etait moine, donc que ses 10 enfants etaient maudits, Raymondin se mit a maudire Melusine. Il l'accusa meme publiquement d'etre une " fausse serpente" !
Le secret devoilé, il ne restait plus a Melusine qu'a regagner l'"autre monde".
[size=18]Pour ce faire, elle fut transformé en dragon, s'envola avec le souvenir d'une vie humaine relativement courte mais heureuse. Elle ne revint plus jamais a Lusignan, mais la legende dit aussi  " Dechirant l'eternité, son cri annoncerala mort"[/size]


La Légende de Mélusine :

Raymondin, neveu du Comte de Poitiers et fils du Comte de Forez, tue accidentellement son oncle en forçant un sanglier féroce. Aveuglé par la douleur, il chevauche dans la forêt et à minuit, rencontre à la fontaine de Soif (ou « fontaine faée ») trois femmes dont Mélusine.

Elle le réconforte et lui propose de l'aider et de faire de lui un très puissant seigneur, à condition de devenir sa femme. De plus, elle lui fait jurer de ne jamais chercher à la voir le samedi. En gage, elle lui offre deux verges d'or qui « ont moult grand vertu ».

« La prospérité comble le couple. Mélusine en est l'artisan très actif, défrichant et construisant villes et châteaux forts, à commencer par le château de Lusignan. Ils ont aussi beaucoup d'enfants, dix fils dont plusieurs deviennent rois par mariage, tel Urian, roi de Chypre, Guion, roi d'Arménie, Renaud, roi de Bohême. Mais chacun a une tare physique au visage, comme Geoffroy à la grande dent, le sixième.

Jean d'Arras s'étend sur les prouesses de ces fils, notamment sur leurs combats contre les Sarrasins. »

Cependant, un samedi, alors que Mélusine et Raymondin vont à Mervent, le comte de Forez, frère de Raymondin, leur rend visite et s'étonnant de l'absence de Mélusine, l'accuse de déshonorer son mari ou d'être « un esprit faée ». Aveuglé par la colère et la jalousie, Raymondin perce de la pointe de son épée la porte de la salle où sa femme est enfermée et la voit en train de se baigner dans une grande cuve de marbre « qui estoit jusques au nombril en figure de femme et pignait ses cheveux et du nombril en aval estoit en forme de la queue d'un serpent ».

Comme il garde le secret de sa découverte, Mélusine peut encore rester avec lui comme avant. Raymondin, empli de remords, chasse son frère en le menaçant et disculpe Mélusine.

Peu après, Geoffroy à la grande dent brûle l'abbaye de Maillezais et son frère Fromont qui était moine. Raymondin, furieux, s'emportant contre Mélusine, lui reproche publiquement d'être « une très fausse serpente » responsable des tares et des méfaits de sa progéniture.

Mélusine, dont la nature est dévoilée, doit quitter le château. Après des adieux émouvants et des recommandations prophétiques (don d'anneaux), elle s'envole par la fenêtre, se mue en serpente et va survoler la tour poitevine de Lusignan en poussant des cris déchirants. Elle reviendra pour s'occuper de ses enfants nuitamment et à l'insu de tout le monde (exepté les nourrices) et pour annoncer, trois jours avant, la mort d'un des siens.

Désespéré, Raymondin se fait ermite à Montserrat. Quant à Geoffroy, il rebâtit Maillezais après s'être confessé au pape.

Extrait de La Fée Mélusine au Moyen Age,
Françoise Clier-Colombani, édition Léopard d'Or, 1991, page 12
.





LOUP-GAROU

Selon la légende, lors des nuits de pleine Lune, l’humain loup-garou, se transforme en un loup énorme avec des sens sur-développés et acquiert les caractères attribués à cet animal : puissance musculaire, agilité, ruse et férocité.
Il chasse et attaque sans merci ses victimes pour les dévorer, ne contrôlant plus ses faits et gestes, et pouvant tuer de nombreuses victimes en une seule nuit.
Les gens se sont mis à chasser les loups, s’en protégeant avec de l’eau bénite et les tuant avec une balle en argent.
Selon ces mêmes légendes, les loup-garous souffrent de la même répulsion que les vampires pour les choses sacrées et étaient, de même, considérés comme créatures du Diable.
 Ils se répandaient par morsures, et la malédiction commençait dès la première pleine lune après que la victime s'est fait mordre, et revenait à chaque pleine lune, sans que la victime ne puisse faire autre chose que subir sa malédiction ou mourir.
De même, selon la légende, les humains loup-garous pouvaient conserver quelques caractéristiques, telles une modification de leur voix et de leurs yeux, des sourcils se rejoignant au-dessus du nez, des ongles légèrement rougeâtres, le majeur un peu plus long, les oreilles implantées un peu plus bas et en arrière de la tête, et de façon générale un peu plus de poils sur les mains, les pieds et dans le dos.
Le loup-garou peut donc être un homme vivant métamorphosé, mais il peut aussi être un corps qui sort de la tombe sous la forme d'un loup, variété connu sous le nom de loup-garou fantôme.
On croyait par là que le corps métamorphosé était celui d'une âme damnée qui ne trouvait pas le repos dans sa tombe.
La légende du loup-garou évoque également celle du voyage nocturne.
En effet la croyance qu'une personne donnée pouvait se trouver dans deux endroits en même temps est attestée dans les multiples récits où les blessures du loup se retrouvaient sur le corps humain qui demeurait au foyer.
A partir du XVe siècle, les légendes, en Scandinavie, en Russie occidentale et en Europe centrale, font état de l’existence de philtres magiques pouvant aider les humains loup-garous à retrouver tout leur aspect humain.




moine shaolin

L'histoire des moines shaolin
 
L'ordre Shaolin date d'environ 540 après J.C.
C'est Bodhidharma, un prêtre indien bouddhiste qui en est à l'origine.
Il avait effectué un périple depuis l'Inde jusqu'à la Chine pour y enseigner le Bouddhisme.
A cette époque, l'Empereur avait chargé les premiers moines bouddhistes (Tao Jen) de traduire des textes bouddhistes du Sanscrit en Chinois pour que la population puisse pratiquer cette 'religion'.
L'Empereur croyait atteindre ainsi le Nirvana mais Bodhidharma lui expliqua que l'on ne pouvait n'y accéder qu'à travers les bonnes actions des autres. L'Empereur et Bodhidharma coupèrent alors les ponts. Ce dernier alla au temple bouddhiste pour rencontrer les moines qui traduisaient les textes.
Le temple s'appelait le Temple de la "Jeune Forêt" (Shaolin en Mandarin) car construit là où des arbres avaient été plantés après un incendie de forêt.
On raconte que parvenu au Monastère Shaolin, Bodhidharma resta neuf ans en méditation face à un mur, pour s'abstraire de l'idée du monde extérieur. Les moines passant de longues heures à méditer immobiles avaient besoin d'exercice à la fois pour fortifier leur corps et leur faculté de concentration. Bodhidharma y introduisit l'idée que les Arts Martiaux visaient au développement harmonieux de l'esprit et du corps.
Il mit au point le Xingyiquan, boxe de la forme et de la volonté qui serait l'ancêtre du Wushu maintenant divisé en de nombreuses écoles.                  




OURANOS

Ouranos était le fils deGaia (la terre-Mère) qui s'unit à lui pour engendrer lesTitans, lesCyclopes, lesGéants, et un grand nombre de dieux.
Mais haïssant ses enfants, il jeta ses enfants révoltés, les Cyclopes, dans le Tartare
Pour se venger, la Terre-Mère, persuada les Titans d'attaquer leur père et c'est ce qu'ils firent, sous la conduite de Cronos, le plus jeune des sept
Cronos  châtra Ouranos
Des gouttes de sang s'écoulant de la blessure tombèrent sur la Terre-Mère et elle donna naissance aux trois Erinnyes.
Les Titans alors relâchèrent les Cyclopes du Tartare et confièrent la souveraineté de la terre à Cronos.


LE TITAN

Le Tartare, mot à l'étymologie incertaine, est plus terrible que les Enfers eux-mêmes.
C'est là que sont enchaînés les immortels qui ont bravé les dieux de l'Olympe, pour y subir des tourments éternels.
Tous les immortels craignent le Tartare, forme archaïque et mystérieuse de l'enfer.
Après la castration d'Ouranos, Gaïa s'unit au Tartare et conçut avec lui ses plus terribles enfants, dont son dernier né, le géant Typhon, qui se dressa contre les dieux de l'Olympe.
Les Titans, fils d'Ouranos et de Gaïa, furent enfermés dans le Tartare, sous la garde de la mystérieuse Campé, dont nul ne sait qui elle était ni d'où elle venait.
Campé fut tuée par Zeus losqu'il délivra les Titans qui l'aidèrent dans la lutte contre son père Cronos. Losque Zeus l'eut vaincu, Cronos et les alliés furent à leur tour chassés dans le Tartare. Le Titan Atlas, père deProméthée, fut condamné à porter la terre sur ses épaules.
Zeus n'eut pas plus tôt vaincu son père que les géants, fils de Gaïa et du Tartare, à leur tour, lui déclarèrent la guerre. Mais, après des combats formidables, ils se retrouvèrent à leur tourenchainés dans le Tartare. Et c'est parce qu'il les en avait délivrés que les premiers Cyclopes, fils d'Ouranos et de Gaïa, firent don à Zeus des éclairs, du tonnerre et de la foudre.
Les trois Moires, mieux connues sous leur nom latin de "Parques", terribles vieillardes qui filent le destin des humains, filles de Zeus et de la titanide Thémis, sont chargées de ramener à la lumière les héros qui entent dans le Tartare : Bacchus, Hercule (parce qu'il relaya Atlas pendant que celui-ci cherchait les pommes des Hespérides pour le héros), Thésée, Ulysse (lors de sa visite aux Enfers, qu'il fit pour connaître l'oracle du devin Tyrésias ; celui-ci lui apprit qu'il reviendrait à Ithaque, sa terre natale


LEGENDE LE DRUIDE

Sacrifices humains et intolérance faisaient partie de la tradition druidique.
Le culte de la violence
La société gauloise est dominée par les druides et les guerriers.
Mais ne croyez pas que les guerriers semaient la mort pendant que les druides coupaient le gui avec des faucilles d’or.
Le druide a pour mission d’apprendre le meurtre et l’usage de la force aux guerriers.

Cet enseignement est fondé sur l’initiation à la mort que l’on doit pouvoir donner sans faillir mais aussi recevoir sans faiblesse.
La religion des druides enseigne que chaque homme possède une âme immortelle, qui passe, lors du décès, dans le corps d’un autre homme.
Il ne faut donc pas craindre l’étape qui marque la fin d’une vie, ni hésiter à la devancer dans des combats afin de susciter l’admiration de l’adversaire et de satisfaire les dieux par son propre sacrifice.



LANCELOT DU LAC

Le meilleur chevalier du monde
Lancelot, c'est le parfait chevalier, le héros solitaire, celui qui fait "cavalier seul
 l'amour de Lancelot et de Guénièvre doit demeurer caché ,pour être parfait
La seule vue de la reine lui fait perdre tous ses moyens, il oublie tout, reste insensible aux coups qui pleuvent sur lui et se met en danger, quand ce n'est pas sa Dame elle-même qui lui demande de combattre "au pis", de se laisser circonvenir.
[size=16][size=18]Sans défense, il se retrouve plusieurs foisprisonnier, et en particulier de femmes, qu'il s'agisse de la Dame de Malehaut ou deMorganeéventuellement accompagnée de deux autres enchanteresses.[/size][/size]
L'exclusivité de sa passion le conduit inévitablement à l'échec : épris de Guenièvre, il éconduit Morgane, ce qui condamne de fait son amour.
[size=16]Et c'est celui-ci qui l'empêche de mener à son terme la quête duGraal pou[size=18]rlaquelle il était élu.[/size][/size]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24982
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: LEGENDES(JUPITER+DIANE CHASSERESSE+MELUSINE+LOUP-GAROU+autres   Mar 8 Déc - 14:16

viking

Quand sur terre vivaient géants et dragons, elfes astucieux et nains habiles, et qu'une créature monstrueuse dormait dans la mer, quand au-delà de l'arc-en-ciel, les dieux redoutaient l'attaque des géants, les Vikings, armés de haches et d'épées, étaient les maîtres de l'Europe.

[size=24]Guenièvre

[/size]

Guenièvre possède un caractère féérique qui lui confère un aspect magique, si ce n’est de l’Autre-monde.
Elle n’est pas sans évoquer la bansidh de la mythologie celtique de l’Antiquité.
Fille de Léodegan de Carmelide, Guenièvre est avant tout l’épouse du roi Arthur.
Sa beauté, son éloquence ainsi que le prestige de sa cour font de la reine une figure à la fois prisée par les chevaliers, haïe par ses semblables et qui confine à la féerie.
Célèbre pour sa relation adultère avec Lancelot du Lac, le personnage de Guenièvre est une de ces figures
[size]


LA FEE MORGANE

[/size]

Morgane, la princesse fée, demi-sœur du roi Arthur.
 
Pour se venger du beau Guyomarc’h, qui l’avait trahie, elle enfermait dans cette succession de vallées resserrées, les amants infidèles à leurs dames qui avaient le malheur de passer par là.
Pris dans ses enchantements, les jeunes chevaliers perdaient le sens de la réalité ; leur longue captivité leur paraissait un bref séjour regorgeant de plaisirs.
 
Puis vint Lancelot, plein de courage, fort de l’amour de la reine et aidé d’un anneau magique de Viviane, sa mère adoptive.
Il découvrit les ruses de Morgane et réduisit à rien les apparitions maléfiques suscitées par la fée.
 Pourtant, en haut du Val, le rocher des Faux Amants, les jeunes gens pétrifiés par la fureur de la fée, se dresse toujours vers le ciel.
 Des cœurs battent-ils encore sous le schiste rouge ?


MERLIN

Devin et magicien, Merlin tomba, selon la légende, éperdument amoureux de la fée Viviane, à qui il confia le secret pour se lier un homme à jamais.
La fée Viviane entreprit donc de réaliser cette magie, traçant les “neuf cercles” autour de Merlin endormi.
La magie étant puissante, Merlin fut enfermé pour l’éternité dans sa geôle, au grand regret de la fée Viviane qui ne croyait pas que la chose fut possible.
 On dit aussi que même maintenant, il est encore enfermé.
Ainsi, dans la forêt de Brocéliande, sur une stèle est écrit : “ici a été enfermé Merlin l’enchanteur par la fée Vivianne”.


LEGENDE

La Banshee est un être issu des légendes de la mythologie irlandaise.
Terrifiante, cette créature féminine annoncerait par ses hurlements stridents une mort à venir
 La Banshee (Bean Si ou Bean Sidhe en gaélique irlandais) est avant tout décrite comme une femme blafarde, habillée d'une longue robe blanche fantômatique.
Ses cheveux seraient alors coiffés en bataille, et ses cris (appelés keenings) seraient si déchirant qu'ils transpereraient toutes les âmes humaines.
Aussi, la Banshee est par définition un être en douleur, qui manifeste sa souffrance par de véritables cris inhumains.
 Ces hurlements seraient d'ailleurs d'une telle intensité, qu'ils blanchiraient les cheveux de celui qui les entends.
Dans les écrits, on dépeint ses cris comme un savant mélange de hurlements poussés par des enfants, de hurlement de loups, ainsi que des plaintes criées par les femmes en plein accouchement. Ajoutez à cela le cris de l'oie sauvage, et vous aurez alors une bonne idée de la cacophonie inssuportable d'un hurlement de Banshee !
La légende raconte que ces hurlements annonceraient alors pour celui qui l'entend, la mort prochaine d'un proche, ou de quelqu'un d'important. Beaucoup d'ailleurs l'assimilent à une figure voisine de la grande faucheuse, à ceci prêt que la Banshee ne fait qu'annoncer la mort : elle ne la provoque jamais.
 
Les déformations culturelles auraient au fil du temps placées la légende de la Banshee au rang des mythes comme ceux des fées, des sorcières......... On en trouve d'ailleurs différentes interprétations suivant le pays où vous vous trouvez. Certains la décrivent comme une très belle femme, tandis que d'autres la dépeignent comme un vieille dame âgée, très maigre et enlaidie par la douleur.


Hélène de Troie

 La guerre de Troie et la légende
La plus belle femme du monde était Hélène, fille de Zeus et de Léda, et soeur de Castor et Pollux. 
 La renommée de sa beauté était telle qu'il n'existait pas un seul prince,  qui ne souhaitât l'épouser. Quand ses prétendants se rassemblèrent dans sa demeure pour demander officiellement sa main, ils étaient si nombreux que son père putatif, le Roi Tyndare, époux de sa mère, s'effraya d'en élire un parmi eux dans la crainte que les autres s'unissent tous contre lui.
C'est  pourquoi il commença par exiger d'eux le serment qu'ils soutiendraient la cause du mari d'Hélène, quel qu'il fût, si jamais un tort lui était fait à la suite de son mariage. 
Somme toute, tous trouvaient avantage à ce serment puisque chacun d'eux espérait être l'heureux élu ; tous s'engagèrent donc à châtier avec la plus extrême rigueur quiconque enlèverait  ou tenterait d'enlever Hélène.
 Tyndare choisit alors Ménélas, frère d'Agamemnon, et le fit Roi de Sparte par surcroît.
Les choses en étaient là quand Pâris donna la Pomme d'or à Aphrodite.


legende


 
  
[size=13][size=12] [size=16]Dans la mythologie grecque, existaient trois soeurs, les gorgones.
[/size][/size]Deux d'entre elles étaient des monstres et l'une était très belle, Méduse.[/size]
On disait d'elle que ses yeux bleus avaient la clarté d'un lac et que ses cheveux blonds rappelaient les champs de blé.  
Poséidon tomba amoureux de Méduse et l'entraîna une nuit dans le temple d'Athéna.
La déesse offensée métamorphosa Méduse en un monstre dont les traits furent ceux d'une très vieille dame, sa belle chevelure devint des serpents hideux et son regard devenu terne transformerait en pierre quiconque la regarderait.
 Le jeune Dieu Persée décida d'aller tuer Méduse qui s'était réfugiée dans une île lointaine. Athéna lui confia son bouclier de bronze poli, brillant comme un miroir pour apercevoir Méduse, en reflet, sans la regarder en face.
Hermès lui remit une serpe tranchante et une besace de cuir.
 Le jeune Persée se procura le casque d'Hadès qui rendait invincible ainsi que ses sandales ailées. Grâce à l'aide des Dieux, Persée réussit à approcher la Méduse qui vivait dans une grotte. 
 Ses mains saisirent les serpents qui remplaçaient ses cheveux et d'un coup de serpe, il lui trancha la tête.
 De la tête de Méduse décapitée jaillirent Pégase, le cheval ailé et Chrysaor, le guerrier à l'épée d'or, tous deux enfants de Poséidon. 
 La légende raconte que du sang qui s'écoula de la tête de Méduse et se répandit dans la mer, naquit le corail. 

Du paléolithique aux indiens d’Amérique, Africains, Chinois, Tibetains... et en revenant aux sources de Mare Nostrum tous les peuples latins ont adulé le corail rouge.
De tous temps, sur tous les continents, le corail sert d’ornement au genre humain, de médecine si l’on en croit Molière, de monnaie d’échange ou de talisman et de porte bonheur comme en Corse ou on le dépose encore aujourd’hui dans le berceau des nouveaux nés. 

" Unique, il porte en lui le magnétisme de la pierre précieuse et le Mystère de la mer.

Celui qui touche au corail est pris par le charme. "  Geneviève Peres           






bonne après midi 1       Ninnenne      blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LEGENDES(JUPITER+DIANE CHASSERESSE+MELUSINE+LOUP-GAROU+autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amour, vampire et loup-garou
» [4x06] Coeur de loup-garou
» Les films de Loup Garou
» Jeu du loup garou
» Episode 3 - La fille loup-garou

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: