AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Un peu d'histoire du Monde(un peu de tout)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Un peu d'histoire du Monde(un peu de tout)   Mer 13 Jan - 12:56

2 janvier 1945, de Gaulle refuse d'abandonner Strasbourg

Citation :
Il y a 70 ans, le général de Gaulle s'opposait à la décision des américains d'abandonner Strasbourg à l'armée allemande.

 
Le 2 janvier 1945, la crise de Strasbourg gronde. La "Crise de Strasbourg", c’est le nom donné à une période de forte friction entre les forces armées américaines et les forces françaises libres. Retour quelques semaines en arrière: le 23 novembre 1944, [size=18]Strasbourg est libérée par la 2e division blindée du Général Leclerc.

 
Mais à la mi-décembre, l’armée allemande relance une offensive dans les Ardennes. Les américains, qui ont du mal à comprendre que les alsaciens sont bien des Français à part entière, sont d’abord peu enclins à défendre la capitale de l’Alsace. Ils commencent à se replier pour concentrer leurs forces sur d’autres territoires, et 31 décembre 1944, les allemands sont de retour devant Strasbourg.
 
Le 2 janvier 1945, les américains ordonnent l’évacuation de la ville. Mais de Gaulle refuse, et demande au général Leclerc de se maintenir coûte que coûte. La capitale alsacienne ne sera plus jamais reprise par les soldats allemands. 
 
La crise de Strasbourg, c’était il y a 70 ans.
 
Espace Bob[/size]

[size=24]Dans les Pouilles, la folie des "trulli" ....

[/size]

Dans les Pouilles, la folie des "trulli" fait revivre un patrimoine de l'Unesco.
 
Les Anglais les achètent, les Japonais s'y marient : l'engouement pour lestrulli , ces drôles de maisons au toit conique typiques des Pouilles (sud de l'Italie) déchaîne la spéculation immobilière mais a aussi permis de restaurer et préserver ce patrimoine unique.
"Le classement d'Alberobello au patrimoine de l'Unesco en 1996 a généré énormément de publicité à l'étranger et c'est aujourd'hui le site touristique le plus visité des Pouilles ; on peut vraiment parler de boom", résume Donato Mastronardi, responsable de l'agence de location saisonnière Trulli Holiday.
Entre Bari et Brindisi, la vallée d'Itria offre un paysage tout droit sorti d'un livre de contes : on s'attendrait presque à voir surgir un gnome à la porte des maisonnettes qui poussent leur toit pointu à travers les arbres, ou dans les rues d'Alberobello où 1.500 de ces trulli offrent une concentration dépaysante.
"Les oliviers, la douceur des collines, les couleurs... c'est ce qui plaît à nos visiteurs. Nous sommes contactés quasiment tous les jours par des Japonais. Pour eux, se marier ici représente quelque chose d'exceptionnel", explique à l'AFP M. Mastronardi, montrant l'"église-trullo" de la petite ville agrémentée elle aussi de clochers coniques de pierres grises. Contrairement aux Japonais, les Anglais viennent dans la vallée d'Itria pour acheter des trulli : "Cela a commencé il y a cinq ans quand la livre sterling était forte et qu'ils voulaient investir dans la pierre. Pour accompagner ce phénomène, la compagnie aérienne Ryanair a commencé à développer des lignes directes depuis Londres", souligne Donato Mastronardi.
Une manne pour les habitants de la zone, qui se mettent à restaurer leurs trullisouvent oubliés dans un coin de champ depuis plusieurs dizaines voire centaines d'années, les exemplaires les plus anciens de ces petites constructions rondes remontant aux années 1500. "Les toits étaient montés en pierres sèches car, à l'époque, les paysans n'avaient pas l'autorisation des seigneurs pour construire sur ces terres ; ils pouvaient donc rapidement faire tomber ce toit lors d'une inspection, et il était aisé de le reconstruire en l'espace d'une nuit", explique M. Mastronardi.
Acheter un trullo coûte aujourd'hui quelques milliers à plusieurs centaines de milliers d'euros, selon son état, son aménagement - certains n'hésitent pas à l'agrémenter d'une piscine - et s'il est vendu seul ou en "groupe", option très recherchée pour l'hébergement de familles.
À la location, les prix sont sensiblement les mêmes que pour un hôtel et oscillent entre 70 et 110 euros pour une chambre double.
"L'engouement de ces dernières années a relancé la restauration d'un grand nombre de trulli, et du coup les prix de la main-d'oeuvre ont flambé", explique Donato Mastronardi. Il y a dix ans, refaire le toit d'un trullo et changer une à une ses tuiles de pierre coûtait 3 millions de lires (environ 1.500 euros), actuellement il faut compter 15.000 euros, indique-t-il.
"Je restaure des trulli depuis sept ans et j'aime cette idée de réaliser un travail très particulier, ce toit que je vais mettre deux semaines à restaurer va être là pendant les cinquante prochaines années, au moins", sourit Giuseppe, jeune artisan, du haut de son trullo . Derrière lui, à perte de vue, des étoiles, des boules ou encore des croix blanches hérissent la pointe des toits, "signatures" laissées par les bâtisseurs antiques de trulli, qui dessinaient aussi parfois à la chaux sur les tuiles des soleils ou encore des coeurs percés d'une flèche.
Le Point.fr
[size]


Mort soldat français Samir Bajja dans crash d'hélicoptère

[/size]

Samir Bajja, un adjudant français des forces spéciales est mort samedi 29 dans la soirée au Burkina Faso, a annoncé ce dimanche le ministère de la Défense. Il s'agit du deuxième soldat français de l'opération Barkhane, lancée cet été, à trouver la mort.
 
L'adjudant Samir Bajja, 38 ans, est mort à la suite du crash de son hélicoptère lors d'un vol nocturne d'entraînement tactique, a annoncé ce dimanche le ministère de la Défense. L'accident est survenu ce samedi 29 aux alentours de 21h, au Burkina Faso.
"Le ministre de la Défense déplore la mort en opération de l’adjudant Samir Bajja (…).Natif de Nîmes et âgé de 38 ans, ce sous-officier aguerri (appartenait au) 4èmerégiment d’hélicoptères des forces spéciales de l'armée de terre", a précisé le communiqué annonçant la nouvelle. Deux autres militaires qui étaient à bord de l'hélicoptère Caracal avec l'adjudant Samir Bajja ont été blessés lorsque l'appareil s'est écrasé, mais leur pronostique vital n'est "pas engagé".
Par le biais de ce communiqué officiel, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian "salue l'engagement courageux de l’adjudant Samir Bajja. Engagé dans les armées depuis 16 ans, il avait notamment servi en Côte d’Ivoire, en Afghanistan, au Tchad et au Mali. Il avait été décoré de la Croix de la valeur militaire au titre de son engagement au Mali".
Il s'agit du deuxième soldat français de la force Barkhane à trouver la mort au Sahel. Il y a tout juste un mois, le 29 octobre dernier, c'est le sergent-chef commando parachutiste de l'air Thomas Dupuy qui avait été tué lors de "violents accrochages" avec un groupe terroriste.
L'opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014 pour succéder à l'opération Serval, qui avait permis d'empêcher les djihadistes de conquérir le Mali. Elle est composée de 3.000 militaires français, appuyés par des hélicoptères, des avions de chasse et des drones. Leur zone d'intervention va de la Mauritanie au Tchad, en passant par le Mali, le Niger et le Burkina Faso.
France.Soir.fr
[size]


Un chapeau de Napoléon acheté 1,8 million d'euros


[/size]
Le chapeau de Napoléon mis aux enchères. - © Dominique Faget - AFP
Ce chapeau de Napoléon, l'un des 19 bicornes authentifiés de l'empereur, était la pièce vedette d'une vente aux enchères ce week-end à Fontainebleau. Il a été acquis par un collectionneur sud-coréen.
 
Un chapeau de Napoléon a été acheté 1.884.000 euros par un collectionneur sud-coréen dimanche lors d'une vente aux enchères de souvenirs napoléoniens à Fontainebleau près de Paris, a-t-on appris auprès de la maison de vente Osenat.
Ce chapeau, l'un des dix-neuf bicornes authentifiés de l'Empereur existant encore dans le monde, faisait partie de la prestigieuse collection du Palais princier de Monaco.
Le nom du collectionneur sud-coréen n'a pas été communiqué par la maison de vente.

Chapeau en feutre noir

Les quelque 1.000 pièces proposées par les études Osenat, Binoche et Giquello avaient été réunies par Louis II de Monaco (1870-1949), arrière grand-père du prince Albert qui a décidé de les disperser.
La vente était attendue fébrilement tant en France qu'à l'étranger par les nombreux passionnés de l'ancien empereur, sans doute le personnage historique français le plus connu dans le monde.
Estimé entre 300.000 et 400.000 euros, le chapeau "de forme traditionnelle, en feutre dit en castor noir", provient de Joseph Giraud, vétérinaire de la Maison de l'empereur.
En quinze ans de règne, Napoléon a usé environ 120 chapeaux, presque tous fabriqués par la maison Poupard à Paris, selon l'expert de la vente, Jean-Claude Dey.

Plusieurs pièces rares aux enchères

D'autres pièces rares devaient passer sous le marteau, notamment les "trophées" saisis par les troupes prussiennes à Waterloo dans les berlines de l'empereur (gants, argenterie, épée, ordres de chevalerie...).
Au programme également, les chaussons de baptême de son fils, le roi de Rome, brodés aux armes impériales, une montre entièrement en ivoire donnée par Napoléon au général Drouot, une rare assiette du service dit "des quartiers généraux" et de très nombreux souvenirs de la Grande Armée et de l'entourage du souverain.
BFM.TV


Guerre 14-18 : Les dix commandements des poilus




La-mort-aux-Juifs: hameau français viseur chasseurs nazis

La-mort-aux-Juifs: ce hameau français dans le viseur de chasseurs de nazis!
 
Une ONG américaine s'est dit "choquée" en apprenant qu’un lieu-dit du Loiret se nomme "La-mort-aux-Juifs". Une demande pour le débaptiser a été formulée à Bernard Cazeneuve. Mais les élus locaux souhaitent "respecter ces vieux noms".
C’est un charmant petit hameau du Loiret, composé d’une ferme et deux maisons. Sauf que son nom, "La-mort-aux-Juifs", dérange. Au point même que le centre Simon Wiesenthal, fondé aux Etats-Unis par le célèbre chasseur de nazis du même nom, a réclamé que l’endroit soit rebaptisé.
Une demande transmise directement à Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur. L’ONG, qui a pour but de préserver la mémoire de l’holocauste et de s’occuper des questions contemporaines liées au racisme et à l’antisémitisme, est offusquée. Son directeur des relations internationales, Shimon Samuels, a ainsi fait savoir au ministre qu'il était "choqué de découvrir l'existence d'un village de France nommé officiellement 'La-mort-aux-Juifs'".
Citation :
"Que ce nom soit passé inaperçu pendant les soixante-dix ans qui ont suivi la libération de la France du national-socialisme et du régime de Vichy est extrêmement choquant", Shimon Samuels, directeur des relations internationales du centre Simon Wiesenthal.

"Personne en veut aux Juifs, bien sûr"

Problème: les élus locaux ne sont pas très enclins à l’idée de rebaptiser un lieu nommé ainsi depuis plusieurs centaines d’années.
"Ce n'est pas la première fois que j'entends parler d'une telle démarche", assure-ainsi Marie-Elizabeth Secretand, adjointe au maire de Courtemaux, près de Montargis, dont dépend le lieu-dit. "Un conseil municipal précédent, il y a au moins vingt ans, avait déjà refusé de débaptiser ce lieu-dit, qui est constitué d'une ferme et de deux maisons", ajoute l’élue de ce petit village de 289 âmes.
"C'est ridicule, ce nom a toujours existé. Personne n'en veut aux Juifs, bien sûr. Cela ne m'étonne pas que cela revienne encore une fois sur le tapis."

"Il faut respecter ces vieux noms"

"Il faudrait pour changer de nom une décision du conseil municipal, mais cela m'étonnerait bien" a-t-elle encore dit. "Pourquoi changer un nom qui remonte au Moyen-Age, ou à plus loin encore? Il faut respecter ces vieux noms".
En 1992, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) avait effectué la même demande auprès du maire de l'époque, des autorités préfectorales et du ministère de l'Intérieur.
En mai, un village espagnol proche de Burgos baptisé "Castrillo Matajudios" ("Castrillo Tue-les-juifs") a voté lors d'un référendum en faveur du changement de nom de sa commune qui était, selon son maire, un peu lourd à porter. Vingt-six des 52 votants ont voté en faveur d'un nouveau nom, "Mota de Judios" ("La-Colline-des-Juifs").
BFM.TV


Israël: Inscription romaine vieille de 2000 ans découverte


Des archéologues israéliens ont dévoilé une inscription gravée dans la pierre vieille de 2000 ans et dédiée à l'empereur romain Hadrien découverte à Jérusalem, qui apporte un éclairage nouveau à la révolte des juifs contre l'ancien empire.

 
La pierre, d'un mètre sur un mètre et demi et d'un poids d'une tonne, a été découverte près de la porte de Damas qui mène à la Vieille ville, et a été qualifiée par l'Autorité israélienne des antiquités comme l'«une des plus importantes inscriptions en latin» découvertes dans la Ville sainte.
L'imposant bloc de calcaire porte six lignes d'hommage rédigé par l'armée romaine à l'empereur qui s'était rendu à Jérusalem en 130 après Jésus-Christ.
Selon l'Autorité, cette pierre faisait à l'origine partie d'une porte. Elle a été découverte au-dessus d'une citerne enfouie et était découpée à sa base en demi-cercle, ménageant un accès à l'eau.
«Nous disposons désormais d'un témoignage sur un nouveau support - une pierre - et d'un vestige supplémentaire», a estimé Rina Avner, qui a dirigé les fouilles. Elle a expliqué que les événements mentionnés sur l'inscription avaient eu lieu juste avant la révolte dite de Bar Kokhba (132-136 après J.-C.) contre l'Empire romain.
Les historiens sont divisés: certains affirment que ce soulèvement a éclaté en réaction à des mesures prises par Hadrien contre les juifs, d'autres que ces mesures ont été édictées en représailles à cette révolte. Hadrien avait construit des temples païens et renommé la ville Aelia Capitolina.
La récente découverte israélienne prouve «que des constructions officielles ont été menées par les Romains» à Jérusalem cette année-là, a indiqué Mme Avner. Si elle ne permet pas de réécrire l'histoire, cette pierre «est une nouvelle et importante pièce du puzzle que nous essayons de reconstituer depuis un moment», a-t-elle conclu.
20 Minutes.ch


9 octobre 1981, la peine de mort est abolie en France


Clic image : Charlotte Corday emmenée à l'échafaud
 
C’était l’une des promesses de campagne du candidat François Mitterrand. Dès son élection en mai 1981, il charge son garde des Sceaux, Robert Badinter, de préparer un projet de loi abolissant la peine de mort.
Le 9 octobre 1981, la peine de mort est officiellement abolie en France.
C’est l’aboutissement de près de 200 ans de combat contre la peine de mort. Dès 1791, l’utilité de la peine de mort fut mise en doute - elle sera alors maintenue mais la torture préalable supprimée.
La peine de mort sera ensuite discutée à l'Assemblée plus de 80 fois entre 1793 et 1981. En 1848 c’est un certain Victor Hugo qui demandera son abolition, mais sans succès. 
 
En 1981, au premier jour des débats, un sondage montre que 62% des français sont favorables à la peine capitale,
Mais l’abolition de la peine de mort sera quand même adoptée par les députés, par 363 voix pour et 117 voix contre.
 
Aujourd’hui près des deux-tiers des pays du monde, soit 140 états ont aboli la peine de mort en droit, ou en pratique. 
 
france INFO


LA CORSE


Reçu par mail


Les animaux et le débarquement


Le succès du Débarquement a été annoncé par un pigeon voyageur prénommé Gustav, matricule NPS.42.31066. Il a été officiellement décoré pour ses faits d’armes.




Frédéric Veille évoque le rôle joué par les animaux dans le D-Day

Nombreux sont les animaux à avoir joué un rôle au cours de la Seconde guerre mondiale.
France3 Haute Normandie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire du Monde(un peu de tout)   Mer 13 Jan - 13:09

Un vieux crâne confirme l'origine des Amérindiens


Les ossements confirment que les [size=18]Amérindiens d'aujourd'hui sont les descendants des premiers habitants du continent américain. Les résultats de la datation des ossements au radiocarbone et des analyses d'ADN récupérées sur une dent de la jeune fille âgée d'une quinzaine d'années au moment de sa mort, baptisée Naia par les scientifiques, sont publiés jeudi dans le revue américaine «Science». Anthropologues et archéologues débattent depuis longtemps des origines des premiers occupants des Amériques.[/size]
La thèse la plus communément acceptée est celle d'immigrants venus d'Asie qui ont traversé la bande de terre qui reliait la Sibérie et l'Alaska jusqu'à une période remontant à 18'000 ans et aujourd'hui immergée sous le détroit de Béring. Mais cette hypothèse reste controversée car la morphologie faciale des plus anciens squelettes retrouvés sur le continent américain ne ressemble pas vraiment à celle des [size=18]Amérindiens contemporains.[/size]
Crânes plus étroits
«Les [size=18]Amérindiens d'aujourd'hui ressemblent beaucoup aux populations chinoise, coréenne et japonaise ce qui n'est pas le cas pour les vieux squelettes excavés en Amérique» datant de moins de dix mille ans pour la plupart, relève James Chatters, patron de Applied Paleoscience, société américaine de consultants spécialisés en paléontologie et archéologie.[/size]
Les crânes des plus anciens Américains, comme celui de Naia, sont plus longs et plus étroits que ceux des [size=18]Amérindiens et leur visage sont aussi plus petits. Ils ressemblent davantage aux Africains et aux aborigènes d'Australie et des îles du Pacifique-Sud.[/size]
«Cela a nourri des spéculations selon lesquelles ces premiers Américains et les[size=18]Amérindiens sont venus de différents endroits ou ont émigré d'Asie à différentes périodes», explique ce scientifique.[/size]
Il souligne aussi la rareté des ossements des premiers habitants d'Amérique, vu leur petit nombre relatif et le fait qu'ils étaient nomades. Ils enterraient ou brûlaient leur morts là où ils se trouvaient dans leur déplacement sans laisser de trace de ces sépultures.
9000 ans d'évolution
«Nos résultats de l'analyse de l'ADN mitochondrial extraite d'une dent de l'adolescente indique que celle-ci était liée par sa mère aux [size=18]Amérindiensd'aujourd'hui car elle montre la même origine de population», indique Deborah Bolnick de l'Université du Texas et membre de l'équipe de recherche.[/size]
«Ces conclusions ne fournissent aucune indication de l'existence d'une migration plus ancienne sur le continent américain venant d'Asie du Sud-Est ou d'Europe», ajoute-t-elle.
Selon cette anthropologue, les Paléoaméricains, même ceux avec une morphologie crânienne et faciale différente des [size=18]Amérindiens d'aujourd'hui comme Naia, pourraient aussi être venus de Sibérie. «Ces différences morphologiques s'expliquent probablement par l'évolution au cours des 9000 dernières années chez les Amérindiens», estime-t-elle.[/size]
«Le plus enthousiasmant avec cette découverte, c'est que nous avons finalement une réponse à la question de savoir qui ont été les premiers Américains», dit James Chatters. «Cette question m'obsédait depuis que j'ai examiné pour la première fois l'homme de Kennewick», précise-t-il. Les restes de cet homme retrouvé aux Etats-Unis a certains traits morphologiques le rapprochant plus des Européens.
30 mètres de profondeur
Le squelette presque complet de Naia a été découvert en 2011 dans une cavité de 30 mètres de profondeur appelé Hoyo Negro (trou noir en espagnol) dans le réseau de grottes sous-marines de Sac Actun dans l'est de la péninsule du Yucatán.
Seuls des plongeurs professionnels peuvent atteindre le fond de cet aven dans lequel est tombée Naia et qui n'était pas immergée. Quand les glaciers de la planète ont commencé à fondre il y a 10'000 ans à la fin de la dernière période glaciaire, le niveau des océans a augmenté de 40 mètres inondant toutes ces grottes.
Outre le squelette de Naia, ils ont découvert les restes de 26 grands mammifères dont des espèces éteintes comme des tigres à dents de sabre et un gomphothère qui est de la même famille que les éléphants.
Ce projet appelé «Hoyo Negro» a été dirigé par l'Institut national mexicain d'anthropologie et d'histoire (INAH) et financé par la National Geographic Society.
20 Minutes.ch

Les plus vieilles villes du monde (encore habitées)



Mettre le grand écran pour mieux en profiter et pouvoir lire les textes !


Trente millions de personnes réduites en esclavage

Près de 30 millions de personnes dans le monde vivent dans des conditions d'esclavage. L'Inde pointe en tête avec presque la moitié des personnes asservies, selon le premier classement du genre publié jeudi par l'organisation [size=16]Walk Free. La Suisse est 150e sur 160 pays.[/size]
Les trois-quarts des victimes sont en Asie, mais «aucun continent n'est épargné», affirme Walk Free. Cette organisation nouvellement créée est basée en Australie. Elle est notamment soutenue par l'ancienne secrétaire d'Etat américaine [size=16]Hillary Clintonet le co-fondateur de Microsoft et philanthrope Bill Gates.[/size]
Selon cette enquête publiée à Londres, l'Inde arrive en tête (14 millions d'esclaves), suivie de la Chine (2,9 millions) et du Pakistan (plus de deux millions). Viennent ensuite le Nigeria, l'Ethiopie, la Russie, la Thaïlande, la République démocratique du Congo (RDC), la Birmanie et le Bangladesh.
Ces dix pays à eux seuls comptabilisent 22 des 29,8 millions de personnes asservies.
Communautés entières
En Inde, «des communautés entières dans des villages du nord sont réduites en esclavage, forcées de fabriquer des briques ou de travailler dans des carrières. Des enfants sont contraints de travailler sur des métiers à tisser pour fabriquer les tapis qui sont vendus dans nos magasins», explique le directeur général de Walk Free, Nick Grono.
Si l'on prend toutefois en compte le pourcentage de la population d'un pays réduite en esclavage, c'est la Mauritanie qui arrive en tête du classement, avec un taux de 4%.
L'esclavage «reste un stigmate sur tous les continents», affirme Nick Grono. «Beaucoup de gens sont très surpris d'entendre que l'esclavage existe encore», car nombreux sont ceux qui partent du principe qu'il a disparu depuis son abolition dans de nombreux pays européens et sur le continent américain au début du XIXe siècle.
Définition difficile
La définition de l'esclavage moderne est quelque peu différente de celle qui avait cours au XVIIIe siècle, du temps de la traite négrière.
«L'esclavage moderne est une situation où les gens sont sous l'emprise de la violence. Ils sont contraints de prendre des emplois ou d'accepter des situations où ils sont économiquement exploités. Ils ne sont pas payés ou alors reçoivent le minimum pour survivre et ne sont pas libres de partir», selon Nick Grono.
Les personnes victimes de trafic humain, celles contraintes de se marier et les enfants exploités dans les conflits entrent aussi dans la définition de Walk Free.
La Suisse 150e
Quatorze pays africains - dont la Mauritanie, le Bénin, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Gabon et le Sénégal - sont parmi les 20 pays les plus mal classés si l'on prend en compte le pourcentage de population réduite en esclavage.
Tout en bas du classement, les pays les plus vertueux sont l'Islande, précédée de l'Irlande et du Royaume-Uni, où Walk Free estime le nombre d'esclaves à environ 4400. La Suisse, elle, pointe au 150e rang sur 160 pays, avec entre 990 et 1100 personnes réduites en esclavage, selon l'organisation.
24 Heures.ch

Abraham Lincoln 16ème président des Etats-Unis

 
« On ne peut soutenir le faible en affaiblissant le fort ni venir en aide au [size=18]salarié en pénalisant l'employeur, pas plus qu'au pauvre en éliminant le riche. On ne peutassister les gens indéfiniment en faisant à leur place ce qu'ils pourraient et devraient réaliser par eux-mêmes. »[/size]
 
Flamby devrait y réfléchir !
 
Abraham Lincoln fut assassiné le  15 avril [size=18]1865 à Washington parcequ'il avait aboli l'esclavage.[/size]

La réalité sur la colonisation


"La France n'a pas colonisé l'Algérie, elle l'a créé".

La région nord a été colonisée au cours des siècles successivement par les Phéniciens, les Berbères, les Romains, les Vandales, les Byzantins, les Arabes, les Turcs, et c'est les Turcs que les français délogent en 1830 lorsqu'ils débarquent à Alger, à l'époque où la régence d'Alger est une province du Califat Ottoman (l'Algérie en tant que nation, n'existait évidemment pas) pour mettre fin au trafic de marchands d'esclaves, libérant des milliers d'esclaves européens et mettant fin au piratage qui menaçaient les navires marchands près des côtes méditerranéennes depuis des siècles.


Après avoir expulsé les turcs, à partir de 1830, les français défrichent, drainent, assèchent et fertilisent un sol à l'abandon depuis des siècles.

Ils construisent des villes modernes là où il n'y avait rien, et créent une agriculture prospère et exportatrice, alors qu'aujourd'hui l'Algérie doit importer des produits de la terre.

A la place des cailloux, les français créent une industrie métallurgique, construisent 12 grands barrages, implantent un immense réseau de postes et de télécommunication, développent l'hôtellerie et le tourisme, créent une industrie chimique, développent l'exploitation du gaz et de l'électricité.

Les français installent un réseau ferroviaire considérable et 54000 kilomètres de routes (non compris les pistes), ils construisent 23 ports, 34 phares, 23 aéroports .
 
Frank, un visiteur

L'ancien résistant à l'origine de l'affaire Papon est décédé

 
FRANCE
L'ancien résistant français Michel Slitinsky est mort samedi à l'âge de 87 ans. C'est lui qui était à l'origine de l'affaire Maurice Papon, condamné en 1998 pour «complicité de crimes contre l'humanité» commis sous l'occupation nazie.
 
Ce fils de juifs ukrainiens, rescapé d'une rafle en 1942 et ancien résistant, avait conduit l'ancien secrétaire général de la préfecture de Gironde devant la cour d'assises en réunissant des milliers de documents qui avaient révélé son rôle dans la déportation de juifs pendant l'occupation nazie.
Michel Slitinsky avait été le porte-parole des parties civiles tout au long du procès. Papon avait été condamné en avril 1998 à dix ans de réclusion pour son rôle dans la déportation de plus de 1500 Juifs de Bordeaux. Il avait été remis en liberté en 2002 en raison de son état de santé, et est décédé en 2007.
 
Le Matin.ch

Désert de sel du Uyuni


David Mercado/REUTERS
 
Chaque année des dizaines de cyclistes visitent [size=18]le Salar d'Uyuni, le plus grand désert de sel du monde avec une superficie de 12 500 km2.[/size]
 
Le salar d'Uyuni est un vaste [size=18]désert de sel situé sur les hauts plateaux du sud-ouest de la Bolivie.[/size]
Cette étendue de sel est située à 3 658 m d'altitude. Avec une superficie de 12 500 km2, elle constitue le plus vaste désert de sel du monde et représente un tiers des réserves de [size=18]lithium exploitables de la planète. Ses dimensions sont de 150 kilomètres sur 100. Sa formation remonte à 10 000 ans, quand l'étendue d'eau salée était une partie du Lago Minchin, un lac préhistorique géant. En s'asséchant, il laissa derrière lui deux petits lacs encore visibles, le lac Poopó et le lac Uru Uru et deux grands déserts de sel, le salar de Coipasa et le gigantesque salar d'Uyuni.[/size]
Wikipédia

Squelette de mammouth


Clic photo -  Benoit Tessier/Reuters
 
Un archéologue de Inrap (Institut de recherches archéologiques préventives) travaille sur [size=18]un squelette de mammouth découvert à Changis-sur-Marne, en Seine-et-Marne.[/size]



bonne après midi 1    Ninnenne     la suite demain      blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un peu d'histoire du Monde(un peu de tout)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erik ORSENNA - Histoire du monde en neuf guitares
» [Kipling, Rudyard] La plus belle histoire du monde
» Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil
» "Auteur" de la fabrique à histoire du monde imaginaire
» La grande histoire du monde arabe

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: