AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Pierres et minéraux (diamant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24436
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Pierres et minéraux (diamant)   Mar 3 Mai - 12:23

Pierre précieuse : le Diamant





Les différentes qualités de taille. [size=16](http://www.diamant-gems.com/french/taille-diamant.php)

Excellent : Maximum de feu et de brillance. Le diamant reflète quasiment toute la lumière qui entre dans la pierre en créant le maximum de scintillation et de vie.
Very Good : Le diamant reflète proprement presque toute la lumière qui entre dans la pierre, produisant du feu et une très bonne brillance. Dans des conditions normales de lumière, le « Very Good » ressemble presque parfaitement à une taille excellente avec un prix inferieur. 
Good : Le diamant reflète la majorité de la lumière qui entre dans la pierre, en obtenant unebonne apparence en générale.
Fair : Beaucoup de la lumière qui entre dans la pierre s’échappe sur les côtés ou sur les extrémités du diamant. La taille « fair » n'est plus acceptable.
Poor : La majorité de la lumière qui entre dans le diamant s’échappe sur les côtés ou sur les extrémités. Le diamant sera donc terne et sans vie.[/size]
Quelques exemples de taille
 
 
Magnifique diamant taillé en poire 
Différentes tailles du diamants 
(poires; [size=18]coeur , rectangulaire,...)[/size]

ABC du Diamant :
les 4 propriétés


  • La Taille du diamant
  • La Couleur du diamant
  • La Pureté du diamant



  • Le Poids du diamant







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24436
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pierres et minéraux (diamant)   Mar 3 Mai - 12:36

L'Opale

l'Opale est une pierre aux multiples reflets 
 
Extraites souvent dans des mines elles sont vendues brutes pour être travaillées par la suite
 
 Elles sont déjà très belles lorsqu'elle ressortent de la mine mais plus  encore   une fois dégrossies et ponçées 
 
 
Lors d'un reportage j'ai pris  quelques [size=24]photos de ces pierres très lumineuses et souvent vendues après de multiples essais pour en tirer une somme très conséquente[/size]
Elles sont souvent utilisées en joailleries   
 
[size=24][/size]
 
[size=24][/size]
 les sommes peuvent être astronomiques 
mais l'on ne découvre que peu souvent des pierres très précieuses pour certains 
[size=24][/size]
 Conciliabules entre "associés" pour connaitre   la valeur de leur bien et défendre leur point de vue ..
 
[size=24][/size]
Après de multiples négociations cette opale ne sera finalement pas vendue tout de suite 
le vendeur voulant en tirer un meilleur prix
[size=24][/size]
 
[size=24][/size]


Opales Brutes 

Une opale
 
 
 Opale précieuse catégorie IX AGMexique 
est un [size=24]minéral composé de silice hydratée de formuleSiO2, nH2O avec des traces : U;Mg;Ca;Al;Fe;As;Na;K. la teneur en eau est comprise habituellement entre 3 et 9 %, elle peut atteindre 20 % suivant les variétés.[/size]
Il ne s’agit pas d’une espèce au sens strict du terme mais cette famille a une reconnaissance officielle par l’[size=24]IMA2[/size]
Elle se compose de trois espèces minérales bien distinctes,

  • la cristobalite,

  • la tridymite et

  • la silice amorphe hydratée.


Elle se décompose en 4 variétés :
 

  • Opal-CT (la lussatite des francophones) composée decristobalite-tridymite (d’où les deux lettre « C » et « T »)

  • Opal-C Est une forme qui est encore à l’étude. Il semble que la base soit une cristobalite, présentant d’importantes anomalies de structures cristallines. Les différences sont assez franches pour la distinguer de lacristobalite ; de même le terme cristobalite-microcristalline n’est pas encore prouvé.

  • Opal-AG C’est l’opale la plus connue, formée de microsphères de silice amorphe, associées à des molécules d’eau dans des proportions variables. La lettre « A » désigne le caractère amorphe, la lettre « G » suggère que nous sommes en présence d’un gel.

  • Opal-AN (la hyalite des francophones). Forme amorphe (lettre A) comme la précédente mais cette opale apparait dans les formations volcaniques, où les pegmatites déposent la silice à des températures élevées. La lettre « N » (normal) rappelle que la structure en réseau est plus proche de la silice mais il reste tout de même des molécules d’eau dans des proportions significatives.


Étymologie
L'origine du terme opale vient du mot [size=24]sanskrit upalasignifiant « pierre précieuse », qui est à l'origine dugrec opallion et du latin opalus. Selon Pline l'Ancien :[/size]
 
Citation :
« Formées de ce qui fait le mérite des pierreries les plus précieuses, elles ont offert à la description des difficultés infinies; car en elles se trouve le feu subtil de l'escarboucle, l'éclat purpurin de l'améthyste, le vert de mer de l'émeraude; et toutes ces teintes y brillent, merveilleusement fondues. Parmi les auteurs, les uns ont comparé l'effet général des opales à l'arménium, couleur employée par les peintres; les autres, à la flamme du soufre qui brûle, ou à celle d'un feu sur lequel on jette de l'huile[size=20]3. »
 
Optique   Les feux colorés de l'opale-AG (iridescence) sont dus aux jeux de lumière provoqués par sa stratification qui provoquent desinterférences et donnent cet éclat nacré (la couleur bleue des papillons morpho est due au même phénomène de diffraction par des structures microscopiques régulièrement espacées). Cette diffraction n'existe pas dans l'opale-AG commune appelée potch, dans laquelle les sphères, plus petites et de tailles différentes les unes des autres sont disposées au hasard. Les reflets blancs, bleus, gris et noirs (plus rares) sont assez fréquents mais les reflets rouges dus à des sphères plus grosses (350 nanomètres) sont très rares. L'opalescence, concerne le phénomène optique observé sur le fond translucide de nombreuses opales Variétés
L'opale présente diverses sous-variétés, dont certaines sont utilisées en joaillerie et classées comme pierre fines ; ces variétés se distinguent par leur origine, la couleur du fond ou sa nature. Sans jeux de couleurs elle est classée « commune », avec jeux de couleurs elle est classée « précieuse » ou « noble ». Le « dessin arlequin » désigne une répartition extrêmement rare des couleurs d'une opale, celle de l'habit aux carreaux bien définis, ce n'est pas une variété. Une opale « arlequin » peut être noire, blanche, boulder, etc. 
 

Les plus grosses opales

 
[/size]

  • La plus grosse opale qualité gemme au monde pèse 4,72 kg
  • La Jupiter Five : 5 kg, le plus gros morceau d'opale non travaillé
  • L'opale de la comète de Halley (Halley's Comet Opal), est l'opale noire la plus grosse du monde
  • L'opale galaxie (Galaxy Opal) était listée comme la plus grosse opale polie du monde dans le [url=http://i197.photobucket.com/albums/aa218/sodapop49/Galaxy Opal/GuinnessReport.jpg]livre Guiness des records[/url] de 1992.
  • Perséphone : opale polie.

[size]
 
Gisements pour opale-AG


Extraction des opales à Coober Pedy, Australie
Le lessivage dû à l'érosion entraîne la silice en solution, jusqu'à la nappe. Ce lessivage, tertiaire concerne aussi bien la roche que les coquilles prises dans le dépôt. L'opale s'est déposée, par paquets dans la roche ou à la place des coquilles, lorsque la nappe est descendue suite à une longue période de sécheresse.
Le dépôt n'est donc pas prévisible, il n'y a pas de veines, et l'exploitation doit se faire très délicatement, à la main ou avec de petites machines (exploitation plus ou moins artisanale) pour ne pas rater les dépôts qui peuvent être gros comme le poing ou même moins.
Les gisements principaux se trouvent en Australie et en Amérique (Mexique, États-Unis, Canada).
La première découverte d'opale en Australie date de 1849 et fut faite par le géologue allemand Johannes Menge. La production commença à White Cliffs(Nouvelle Galles du Sud) en 1890 et à Opalton(Queensland) en 1896.
Les champs d'opale de Coober Pedy produisent les trois quarts des opales du monde. Ils s'étendent sur 70 kilomètres de Mintabie au nord à Andamooka au sud, découvert entre 1920 et 1930 et dont les opales ont une faible teneur en eau (< 6 %) et des couleurs vives.
L'opale se trouve dans des couches d'argiles sableuses déposées au Crétacé par la mer peu profonde qui recouvrait les trois larges dépressions qui forment le Great Artesian Basin : le Carpentaria Basin, le Eromanga Basin et le Surat Basin.
Lightning Ridge est connu pour ces squelettes transformés en opale dont Pandora qui provient de l'épaule d'un plésiosaure.
 
Le Stuart Range Opal Field fut découvert lors de la prospection pour l'or en 1915.
 
"D'autres informations sur l'Opale sur Wikipédia "[/size]




Le saphir


[size=32]Le saphir[/size]
 
[size=32][size=32][/size][/size]
Brut
 
[size=18]Taillé[/size]
 
[size=18]différentes couleurs et tailles du saphir[/size]
 
[size=18][/size]
 
 
[size=18][/size]
 
différentes manières de l'utiliser
 
[size=18][/size]
bague   de kate Midleton  (avec un beau saphir)
 
 
 
Le saphir est une variété gemme de corindon pouvant présenter de multiples couleurs, sauf la couleur rouge qui désigne alors uniquement le rubis.
On doit à Jacques Louis de Bournon d’avoir montré que le saphir (gemme orientale) et le corindon (spath adamantin) ne font qu’un.
Le saphir est une pierre précieuse.
 
 
 
Étymologie
Ce terme vient du grec ancien : ?????????, sappheiros (« pierre de couleur bleue ») ou peut-être de l'hébreu ???????, sappir (« la plus belle chose »)[size=18][réf. nécessaire].[/size]
On trouve également des saphirs de couleur rose, jaune, orange, violette, verte, et d'autres qui sont incolores ou avec d'autres tons. La variété bleue est la plus connue. La teinte rose-violacé ou rose-orangé, appelée saphir « Padparadja » ou « Padparadscha » (traduit du cinghalais par « fleur de lotus »), est la plus rare et la plus recherchée.
Structure
 
 
Les saphirs sont constitués de cristaux d'oxyde d'aluminium(Al2O3) contenant des impuretés (oxydes) en traces qui leur donnent leur couleur (titane et fer pour le bleu,vanadium pour le violet, chrome pour le rose, fer pour le jaune et le vert). La couleur est due à l'apparition de niveaux énergétiques à l'intérieur de la bande interdite du corindon, du fait de la présence d'impuretés. Ces niveaux modifient les spectres d'émission et d'absorption du matériau et donc sa couleur.
Le saphir peut être traité thermiquement ; les pierres, trop claires, trop sombres ou avec beaucoup d'inclusions, sont chauffées. Ce processus permet de rehausser couleur et clarté en dissolvant les éléments présents à l'état de traces dans la pierre5.
On peut trouver des saphirs étoilés où l'astérisme est dû à la présence d'inclusions d'aiguilles de rutile cristallisées à 60° ou 120° dans la pierre. Le saphir étoilé est taillé en cabochon. Sous les rayons du soleil apparaît une étoile de 6 branches et plus rarement de 12 branches.
 
ses  propriétés
 
Cette pierre très spirituelle qui s'applique au Chakra du Sommet et au Troisième Oeil, a des propriétés proches de celles de l'azurite et de celles du lapis-lazuli : spiritualité de haut niveau, développement des facultés extra-sensorielles, imagination, créativité, apaisement, traitement des insomnies, soulagement des migraines.
Le saphir bleu est aussi considéré comme la pierre de la fidélité. C'est pourquoi il est un cadeau fréquent dans les rapports amoureux. Cependant, en cas de rupture, mieux vaut rendre cette pierre à la personne qui l'a offerte, faute de quoi il serait difficile de se dégager l'esprit du lien affectif qu'elle symbolise. Une fois rendue, la pierre n'a plus alors de propriétés autres que décoratives et ne saurait être offerte à nouveau comme gage de fidélité. Elle pourrait même avoir des effets contraires.
 
 
Black Star of Queensland
 
 
Le Black Star du Queensland est un saphir de 733 carats(147g) (la pierre brute pesait 1 156 carats1). Il est le plus grand saphir étoilé du monde. Il a été découvert en Australie en 1938, mais la valeur de la pierre n'a été remarquée que 10 ans plus tard par Harry Kazanjian, qui procède à sa taille, aussi délicate que réussie. Il est monté en pendentif sur un socle en or blanc orné de 35 diamants

Le bijou a été impliqué dans plusieurs conflits de propriété. L'étoile noire du Queensland a été exposée au cours des années 1960 au Smithsonian Institution dans le cadre d'une exposition avec le diamant Hope. Plus récemment, le saphir a été exposée au Musée royal de l'Ontario du 2 juin au 2 décembre 2007. À l'heure actuelle, le saphir est détenu par un particulier et ne semble plus être exposé au public.
 
 
Caractéristiques :
 
Ce saphir est noir
Son poids est de 733 carats
[th]Provenance[/th][th]Découvreur[/th][th]Date de découverte[/th][th]Date de taille[/th][th]Lapidaire[/th]
Reward Claim, près de Rubyvale(Australie)
Fils de Harry Spencer
1938
1947
Harry Kazanjian
 
 
Mon avis sur cette pierre
 
Le saphir n'est pas une pierre qui m'attire particulièrement
 
Mais je reconnais que sa couleur est vraiment lumineuse
 
A sa couleur bleu je lui préfère les autres coloris (jaunes ou roses)
 
Mais le fait que l'on ne voit surtout  des saphirs bleus,,, ceux ci  sont moins connus et de ce fait moins appréciés
 
La bague de kate Midleton
[size=24]Pour la petite histoire, cette superbe bague est l’œuvre du bijoutier Garrard Jewellers, joaillerie au service de la couronne britannique depuis 1843. Monté sur or blanc, un saphir 18 carats, serti de 14 diamants, trône majestueusement pour orner le doigt de la jolie Kate.[/size]
 


 

l'Améthyste

Extrait des significations en lithothérapie (par chantal dumont)
 
Puissante, elle porte en elle sagesse et humilité, elle protège des environnements négatifs, stimule intuition, mémoire, méditation, concentration...
L'améthyste est le quartz le plus couramment utilisé dans la fabrication de bijoux. Les Grecs la nommèrent améthyste à cause de sa [size=16]belle couleur violette. Dans la Grèce antique, l'améthyste était considérée avoir des vertus protectrices contre l'ivresse et les intoxications. C'est probablement pour cette raison que l'améthyste est utilisée en lithothérapie dans la lutte contre les addictions.[/size]

Les bienfaits et vertus de l'améthyste

L'améthyste représente symboliquement la sagesse et la puissance , son élément est l'eau. L'améthyste développerait les facultés de concentration, d'intuition, de mémorisation et serait bénéfique à la méditation. Cette pierre puissante protège des environnements chargés d'énergie négative.

Spiritualité, religions & améthyste

Sa vibration spirituelle permet à celui ou celle qui la porte d'accroître sa conscience spirituelle. Ce gemme est d'ailleurs utilisé pour les guérisons spirituelles.



Pierre brute :
 
 
 
 
 
Pierre taillée
 
Intaille – Portrait de Caracalla vers 212. Trésor de la Sainte Chapelle.
 
 
 
 
L’améthyste
 
(source Wikipédia)
 
est une variété de [size=16]quartz violet (dioxyde de silicium), diaphane à translucide dont la teinte est due aux traces de fer.[/size]
 
Ce minéral est utilisé en [size=16]joaillerie et classé comme pierre fine.[/size]
 
 
Étymologie
Le mot vient du [size=16]grec ancien / améthustos, adjectif verbal composé du verbe  / methúô (« être ivre »), et du préfixe privatif  / a- . La pierre aurait été ainsi nommée parce qu'elle a la couleur du vin coupé d'eau, dont le titre alcoolique est moindre. Par rapprochement, elle passait pour préserver de l'ivresse..[/size]
 
 
Couleur
La [size=16]couleur de l'améthyste ne reste stable que jusqu'à 250°C ; au-delà, la plupart des améthystes se décolorent. Vers 500°C, l'améthyste devient jaune citron, mais se décolore à nouveau si la température est élevée jusqu'à 600°C, avant que le quartz ne devienne laiteux en raison de l'apparition d'eau infra-microscopique.[/size]
[size=16]Aussi, les améthystes subissent un traitement thermique à grande échelle pour obtenir descitrines.[/size]
Ce traitement thermique peut laisser des inclusions caractéristiques, les givres en zébrures, facilement identifiables à l'aide d'une loupe..
 
L'améthyste était rare dans l'Antiquité. Ce n'est qu'au début du [size=16]XXe siècle que la découverte d'importants gisements au Brésil et en Uruguay la rendit commune.[/size]
 
 
Gisements remarquables
L'améthyste était rare dans l'Antiquité. Ce n'est qu'au début du [size=16]XXe siècle que la découverte d'importants gisements au Brésil et en Uruguay la rendit commune.[/size]
 
Belgique
Salm-Château, [size=16]Vielsalm, Massif de Stavelot, Province de Luxembourg6Canada[/size]
Mont-de-l'Aigle, Peninsule de Gaspé, Lemieux Township, [size=16]Comté de Gaspé-Ouest, Québec7Mont Lyall, Peninsule Gaspesiene http://www.mont-lyall.com/
France[/size]
Rochers du Hirzenstein, Wattwiller, [size=16]Cernay, Haut-Rhin, AlsacePégut (Champs des mines), La Chapelle-sur-Usson, Jumeaux, Puy-de-Dôme, AuvergneLa Bessière, Saint-Genès-la-Tourette, Sauxillanges, Puy-de-Dôme,Auvergne
Madagascar[/size]
Antsakoanimanta, Commune de Mangatabohangy (Mangatobangy), District d'Ambatofinandrahana, Région d'[size=16]Amoron'i Mania, Province de FianarantsoaMexique[/size]
Amatitlán, Municipalité de Zumpango del Rio, [size=16]Guerrero, MexicoLas Vigas de Ramírez (Mun. de Profesor Rafael Ramírez), Veracruz,Mexico
Améthyste – Sceptre et antisceptre – Vera Cruz, Mexico (5×3cm)


Améthyste – Géode en place

[/size]
 

La perle


Les perles
 
(source Wikipédia)

 
sont de petites billes, généralement de couleur blanche, créées par certains mollusques, principalement les huîtres. Quand un objet irritant passe à l'intérieur de la coquille, l'animal réagit en entourant l'objet d'une couche de carbonate de calcium CaCO3 sous la forme d'aragonite ou de calcite. Ce mélange est appelé nacre.
Autrefois uniquement obtenues par le hasard, les perles font au début du XXIe siècle l'objet d'une culture qui a été mise au point par les Japonais du début du XXe siècle aux années 1970. Depuis, le secret de leur technique s'est répandu dans tous les archipels de l'océan Pacifique, et la Polynésie française en est le principal producteur en 2010.
Joaillerie
Les perles sont utilisées pour confectionner des bijoux depuis l'Antiquité ; elles étaient appelées les larmes d'Aphrodite. Les familles romaines qui en avaient les moyens achetaient à leurs filles une ou deux perles chaque année, afin qu'elles aient un collier complet à leur majorité.
Elles doivent leur brillance iridescente (proche de l'arc-en-ciel) à la réflexion et à la réfractiondes couches superficielles translucides de nacre. La brillance est d'autant plus fine que les couches sont plus fines et nombreuses. Cette couleur caractéristique "arc-en-ciel" est appeléeorient de la perle6.
La qualité d'une perle dépendra donc de la qualité de sa nacre. La nacre peut être considéré comme l'essence de la perle, car elle va lui apporter son lustre, sa teinte et sa durabilité. Une nacre épaisse permet à la perle de conserver durablement sa teinte et son apparence, contrairement à la nacre fine qui même s'il elle peut être très belle, aura plus de mal à durer dans le temps7.
Les perles sont souvent blanches, parfois avec une teinte crème ou rose, mais peuvent être teintées en jaune, vert, bleu, marron ou noir. Les perles noires sont très chères car très rares ; leur production augmente toutefois sensiblement, notamment en provenance de Polynésie.
La valeur des perles est déterminée par leur brillance, leur couleur, leur taille, et leur symétrie. La brillance (ou lustre de la perle) est le plus important des critères pour juger de la qualité d'une perle, surtout pour les joailliers, mais plus la perle est grosse, plus elle se vend cher. Les grosses perles parfaitement rondes sont très rares, et très recherchées pour des colliers à plusieurs rangs.
Les perles sont divisées en huit formes de base : rondes, semi-rondes, bouton, larme, poire, ovale, baroque (irrégulière), et baguée. Les perles parfaitement rondes sont les plus rares et les plus chères, et montées sur des colliers, ou de simples rangs de perles. Les perles en forme de larmes sont plus utilisées en pendants (d'oreilles ou de cou) ; les perles irrégulières sont le plus souvent utilisées dans des colliers ou des pièces de joaillerie où la forme irrégulière peut être cachée, et laisser croire à une perle parfaitement ronde. Les perles bouton sont légèrement aplaties autour de la perle, et peuvent être utilisées pour des colliers, ou pour des pendants ou des boucles d'oreille, où la partie arrière de la boucle est cachée, ce qui permet de laisser croire à une perle plus grosse et ronde. Les perles en larme et en poire sont utilisées dans les boucles d'oreille, ou comme perle centrale du collier. Les perles baroques, totalement irrégulières, ont parfois une forme intéressante qui permet de les monter en collier. Les perles baguées sont caractérisées par les arêtes concentriques autour du corps de la perle.
Les perles sont également divisées en quatre catégories en fonction de leur symétrie :

  • A : 0 à 10 % d'imperfections à la surface
  • B : 10 à 25 % d'imperfections à la surface
  • C : 25 à 50 % d'imperfections à la surface
  • D : plus de 50 % d'imperfections à la surface

Les perles sont pesées en grains ; un grain de joaillier vaut 0,05 grammes (avant la Révolution française, 0,053 grammes). Il y a 75 grains dans un momme (3,75 grammes). .
 


La perle de culture

 
Résulte du même phénomène de formation mais provoqué par l’intervention d’un greffon;les premiers furent les Chinois qui introduisaient dans le manteau de l’huître une figurine de plomb à l’effigie de Bouddha, autour delaquelle la nacrevenait se déposer. Très tôt, les Japonais s’intéressent auxgreffes.En Europe, un suédois et un français menèrent des expériences sans suite.


 


 
 

Suite de  ce sujet:

La perle de Tahiti  :.La perle noire 
























(info du site de tahiti )


La perle noire, mystérieuse et envoutante

Les lagons azurs des archipels de la Polynésie française abritent un animal très particulier et très convoité appelé « Parau » qui signifie littéralement « feuilles de pierre ». Il s’agit de la fameuse huître aux lèvres noires qui donnent la perle de Tahiti.

Les perles de Tahiti,sont plus connues sous le nomlégendaire de"Perles Noires".
Elles sont natives des îlesdes Mers du Sud,et plus précisément deslagons de Polynésie Française
 
Cette huitre perlière (TE Ufi) comme la dénommait un jégende polynédienne , fut offerte  aux humains par le dieux de la paix et de la fertilité "Oro"qui descendait du ciel , en, qu'il lui fit ce présent ..
On raconte aussi que c'est par amour  pour la belle princesse  de l'île Bora .
 
Plus prosaîquement elle porte le nom scientifique de Pinctada margatifera variété cumingui dont la coquille fut très recherchée   au siècle dernier pour faire des boutons en europe ..

Cette exploitation donnait lieu alors a des campagnes de pêche ..
annuelle dans les lagnon des îles Tuamotu , et Gambier .deux des archipels composant  la Polynésie française .
 
on estimait que l'on devait ouvrir 15 000 huitres perlière pour trouver une seule perle
 
la perle noire était alors choisie pour sa valeur due notammant pour sa rareté et ppour son utilisation pour les couronnes impériales ou royale .

Ce qui la fit qualifier de perle des  reines ou de "reine des perles "
 
[size=10]La plus connue des perles fine était la fameuse perles "Azra" qui constitue le centre d'un collier qui faisait parie des joyaux de la couronne de Russie[/size]
 
Les perles de culture de tahiti sont constituées de couches perlières épaisses comprenant des suvstances organiques et du carbonate de calcium sous forme d'aragonite
 
Elles se caratérisent par une diversité de forme de diamètre , de qualités , et de plusieurs de couleurs allant du gris clair au gris anthracite
 
En polynésie française , la désignation perles de culture de tahiti est exclusivement réservée aux perles de culture provenant d'une greffe en polynésie française de l'huiptre perlière Pinctada Margaritefera  , présent pas apparaitre soit le nucleus soit l'emplacement du nucleus .
Toute perle ne répondant pas à ces critères ne pourra pas a'avoir cette dénomination et sera considérée comme un rebus....

D'une élégance mystérieuse , ces perles, considérées comme parmi les plus belles au monde par les connaisseurs, sont toutes légèrement différentes pour faire un bijou unique...
 

 


(En parallèle et sans calcul , avec des coups de coeur , j'alimente toujours mon post sur les images de Noël dans clin d'oeil)



.
bonne après midi 1     Ninnenne          blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Pierres et minéraux (diamant)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AUX MEMBRES QUÉBÉCOIS DU FORUM - DERNIER RAPPEL DU 28ième EXPOSITION DU CLUB PIERRES PRÉCIEUSES ET MINÉRAUX DE MONTRÉAL
» Les maladies et les minéraux
» Minéraux du Puy-de-Dôme
» Collection de minéraux
» Minéraux de Lavrion - Laurion

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: