AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Lara Eden
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 7 preuves que la nature est indispensable à notre santé + autres....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur


Messages : 20678
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: 7 preuves que la nature est indispensable à notre santé + autres....   Sam 10 Sep - 12:31

7 preuves que la nature est indispensable à notre santé
Selon l’OMS, plus de 50 % de la population mondiale vit en zone urbaine. Et cette urbanisation n’est pas anodine pour notre santé : nous avons besoin de la nature pour notre bien-être physique et psychologique.

La nature réduit les risques de souffrir de dépression

C'est avéré, le risque de souffrir de dépression est plus important en ville.

Le Professeur Bratmana, de l’Université Stanford, a voulu comprendre pourquoi (1). Il a remarqué que, lorsque l’on broie du noir, une zone du cerveau s’active : le cortex préfrontal. Il a donc examiné cette région sur le cerveau de promeneurs divisés en deux groupes : un groupe devait se promenait en forêt et un autre en ville.
Au bout de 90 minutes de marche, le cortex préfrontal était moins actif chez ceux qui marchaient dans la nature que chez ceux qui marchaient en ville. Les participants se sont aussi déclarés plus libérés de leurs schémas de pensée destructeurs.
Plus tôt, en 2003, on a montré à des volontaires un film d’horreur, suivi d’images présentant soit un environnement naturel soit un environnement urbanisé. L’humeur des participants était évaluée avant et après le film d’horreur et avant et après la vidéo environnementale. Résultats : une amélioration significative de l’humeur des participants qui ont vu les images naturelles (2).
Par ailleurs, une étude parue dans le bimensuel Environmental Science & Technology a montré que seulement 5 minutes d’exercices en pleine nature, dans un parc ou dans n’importe quel espace vert auraient des bénéfices sur la santé mentale (3).
(1) Nature experience reduces rumination and subgenual prefrontal cortex activation. Gregory N. Bratmana, J. Paul Hamilton et al. PNAS, 2015.
(2) Agnes E van den Berg, Sander L Koole, Nickie Y van der Wulp, Environmental preference and restoration: (How) are they related?, Journal of Environmental Psychology, Volume 23, Issue 2, Juin 2003, Pages 135–146.
(3) Jo Barton, Jules Pretty. What is the Best Dose of Nature and Green Exercise for Improving Mental Health? A Multi-Study Analysis. Environmental Science & Technology, 2010.
[size]
 
Une promenade en nature réduit les maux de tête

Vous avez souvent mal à la tête après une journée de travail et vous prenez un antalgique ? Et si vous essayiez plutôt la balade dans un parc ou en forêt ?

En effet, des chercheurs suisses (1) ont interrogé des participants à une étude sur leur niveau de stress, leur bien-être et leurs céphalées avant et après une après-midi dans un parc.
Les participants ont déclaré se sentir plus équilibrés et moins stressés après la balade et les céphalées ont diminué de 52 %.
[/size]
(1) Hansmann, R.; Hug, S.; Seeland, K. Restoration and stress relief through physical activities in forests and parks. Urban Forestry Urban Greening 2007.
[size]
 
La nature est bonne pour la cohésion sociale

Selon une étude parue en 2015 (1), l’exposition à un environnement naturel est liée à plus de sécurité et à de meilleures interactions sociales. Le rôle de la nature serait même plus important pour la cohésion sociale que les facteurs socio-économiques, la densité de population, le taux de chômage et le salaire.
Une autre étude menée sur des prisonniers, et présentée en aout 2016 à la 124e convention de l’American Psychological Association (2), a montré que la nature réduirait les niveaux de violence.

En effet, au sein d’une prison de haute sécurité, les chercheurs ont montré à la moitié des détenus, des vidéos présentant des scènes naturelles 3 à 4 fois par semaine.
Les comptes-rendus des interviews des détenus suggèrent que les agressions, le stress, l’irritabilité et la nervosité ont été réduits après le visionnage des vidéos et ce pendant plusieurs heures. Les surveillants ont eux aussi témoigné de cette baisse des comportements violents.
Après un an d’étude, les prisonniers qui ont pu visionner les vidéos ont fait l’objet de moins de rapport pour mauvais comportement et l’intervention des chercheurs a été un tel succès que les vidéos sont maintenant utilisées dans d’autres zones de la prison.

[/size]
(1) Netta Weinstein, Andrew Balmford, Cody R. DeHaan, Valerie Gladwell, Richard B. Bradbury, and Tatsuya Amano. Seeing Community for the Trees: The Links among Contact with Natural Environments, Community Cohesion, and Crime. BioScience, Novembre 2015.
(2) American Psychological Association. "Can nature videos help improve prisoner behavior? Experiment shows exposure to nature reduces aggressive behavior among inmates." ScienceDaily, 5 Aout 2016.

[size]

Un environnement naturel a des bénéfices sur les performances intellectuelles

En 2008, des chercheurs ont tenté d’établir un lien entre l’environnement et la concentration.

Pour ce faire, une équipe américaine a demandé à 38 étudiants de participer un exercice simple : écouter une liste de chiffres et la répéter en sens inverse. Résultat : les étudiants venus en marchant dans un parc ont montré de meilleures performances que ceux qui avaient pris le bus (1).
Plus tôt, une autre équipe de chercheurs avait voulu mesurer l’impact des vacances dans un environnement naturel (2). Parmi les participants à l’étude, ceux qui avaient passé leurs vacances dans les zones sauvages de la Californie étaient plus performants que ceux qui étaient restés en ville. L’effet durait même plusieurs semaines après la fin des vacances.
[/size]
(1) Berman, M.G.; Jonides, J., Kaplan, S., The cognitive benefits of interacting with nature. Psychol. Sci. 2008.
(2) Hartig, T.; Mang, M.; Evans, G.W. Restorative effects of natural environment experiences. Environ. Behav. 1991.

[size]
une activité en plein air permettrait de réduire le stress

Une expérience menée aux Pays-Bas a cherché à montrer les bénéfices d’une activité de plein air sur le stress. Pour cela, les chercheurs ont soumis les participants à un stress intense, puis leur ont permis de se reposer une demi-heure ; soit en lisant un livre, soit en jardinant.

Le taux de cortisol (hormone du stress) était mesuré avant et après la période de repos. Résultat : si les deux activités ont réduit le taux de cortisol, la diminution était plus importante avec le jardinage (1).
[/size]
(1) Van den Berg, A.E.; Custers, M.H.G. Gardening promotes neuroendocrine and affective restoration from stress. J. Health Psychol. 2011.
[size]
La nature accélèrerait la guérison

De nombreuses études ont montré qu’on se remettait mieux d’un choc, qu’il soit physique ou psychologique, dans un environnement naturel, en se « mettant au vert », plutôt que dans un environnement urbain.

Selon une étude de 2010 (1), le contact avec la forêt renforcerait notre système immunitaire en augmentant le nombre et l’activité des cellules qui s’attaquent notamment aux cellules cancéreuses.
D’autre part, dans les années 1980, à l’hôpital de Pennsylvanie aux États-Unis, le professeur Ulrich avait déjà remarqué, en étudiant les patients venus se faire opérer de la vésicule biliaire, que ceux qui disposaient dans leur chambre d’une fenêtre donnant sur la nature, se rétablissaient plus vite que ceux qui n’en avaient pas (2).
[/size]
(1) USDA Forest Service, Pacific Northwest Research Station. "The healing effects of forests." ScienceDaily, 26 July 2010.
(2) Ulrich, R.S. View through a window may influence recovery from surgery. Science 1984, 224, 420–421.
[size]

La mer contre les troubles psychologiques

Les chercheurs de l’université d’État du Michigan (Etats-Unis) et de l’université de Canterbury (Nouvelle Zélande) ont montré que la vue sur une étendue de bleu était directement associée à une baisse des troubles psychologiques (1).

En effet, selon les données statistiques rassemblées par ces chercheurs, les consultations, et les soins pour troubles psychiques sont significativement moins nombreux à population égale, au bord de la mer, comparé aux statistiques des zones habitées entourées d’espaces verts.
[/size]
(1) Daniel Nutsford, Amber L. Pearson, Simon Kingham, Femke Reitsma, Residential exposure to visible blue space (but not green space) associated with lower psychological distress in a capital city, Health & Place, Volume 39, Mai 2016, Pages 70–78.
[size]
Crédits photos : shutterstock.com


bon week-end     Ninnenne


 [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur


Messages : 20678
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 7 preuves que la nature est indispensable à notre santé + autres....   Sam 10 Sep - 12:36

Les bienfaits de l'eau de cuisson du riz


Améliorer le quotidien grâce à l’eau du riz !


SOUMIS PAR [size=10]ISLEWORTH LE MAR, 06/23/2015 - 11:10

[/size]
image: http://www.fourchette-et-bikini.fr/sites/default/files/styles/full_670x350/public/shutterstock_132427298.jpg?itok=OfM-CMsL

Le riz est un aliment sain que nous avons tout intérêt à consommer régulièrement. De plus, l’eau de cuisson du riz regorge de bienfaits et peut être utilisée au quotidien pour venir à bout de petits bobos ou pour préserver notre organisme des ravages du temps. Voici comment bien utiliser l’eau de cuisson du riz.
Une digestion au top
L’eau de cuisson du riz est pleine de nutriments. Aussi quand vous avez fait des excès ou en cas de gastroentérite et de diarrhée, c’est la boisson à privilégier. Riche en fibres, l’eau de riz aide votre organisme à digérer. La flore intestinale est préservée et les éventuels ballonnements disparaissent. Un verre d’eau de riz chaque jour suffit pour avoir une santé de fer !


Vous êtes régimeuse ? Découvrez notre groupe d'entraide.


Des vertus anti-inflammatoires
L’eau de cuisson du riz est bourrée d’acide para-aminobenzoïque. Celui-ci est un puissant antioxydant mais aussi un anti-inflammatoire très efficace. L’acide para-aminobenzoïque participe à notre bien-être intérieur et extérieur. Aussi à chaque changement de saison, assurez-vous de consommer 3 à  verre d’eau de cuisson de riz chaque semaine.

Des cheveux et une peau de toute beauté
L’eau de cuisson de riz est un atout beauté indéniable. Appliquée sur les cheveux, cette eau miraculeuse les fait briller et les adoucit. Les cheveux rebelles sont lissés et sublimés. Appliquée sur la peau, l’eau de riz assouplit les tissus et hydrate l’épiderme. L’eau de riz ralentit le vieillissement des cellules et, en cas de bobos, participe à sa cicatrisation.


Découvrez tous les bienfaits du riz dans le programme Croq'Kilos.



Profiter de l’eau de cuisson du riz 
Pour utiliser l’eau du riz, il faut la récupérer. Pour cela, faites cuire du riz. Il faut prévoir 1 litre d’eau pour 30 grammes de riz. Placez un chinois sur un saladier puis filtrer l’eau. Si vous l’utilisez sur votre peau ou sur vos cheveux, laissez-la simplement tiédir. Si vous souhaitez la consommer, vous pouvez y ajouter un peu de sucre ou de miel.

Vous l’aurez compris, l’eau de cuisson du riz regorge de vertus. Ne la jetez pas !


bon week-end     Ninnenne  

[size=16]
En savoir plus sur http://www.fourchette-et-bikini.fr/bien-etre/les-bienfaits-de-leau-de-cuisson-du-riz-35826.html#zyzlq10eryKG5UTu.99

[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur


Messages : 20678
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 7 preuves que la nature est indispensable à notre santé + autres....   Sam 10 Sep - 12:54

Comment en finir avec les jambes lourdes ?
Accueil >
La sensation de jambes lourdes peut toucher tout le monde. Elle peut être due à une simple sensation de fatigue ou être causée par une mauvaise circulation sanguine. PasseportSanté vous aide à y voir plus clair et à découvrir comment prévenir et soulager la sensation de jambes lourdes.

Qu’est-ce que c’est ?

Une sensation de jambes lourdes est souvent due à une insuffisance veineuse. Le sang remontant dans toute la jambe et dans une partie du buste pour atteindre le cœur, il arrive qu’au bout d’un certain temps le système veineux se détériore. Cette sensation de jambes lourdes peut être un signe avant-coureur de varices. Le problème vient alors de valvules situées le long des veines qui n’arrivent plus à se contracter ou à se relâcher au bon moment1. Elles s’affaiblissent et empêchent le sang de circuler correctement.
Un autre problème peut venir des muscles des jambes, et particulièrement le mollet : ceux-ci, en se contractant, agissent comme des pompes pour les veines environnantes. Ainsi, si ces muscles ne sont pas assez puissants, le travail des veines est moins efficace. 
Facteurs et personnes à risque

Avec le temps, l’inactivité, un manque de musculature, ou même après une opération, cette sensation peut devenir douloureuse, évoluer en varices voire en ulcères dans certains cas. Cette pathologie ne doit pas devenir trop gênante et surtout ne doit pas être prise à la légère.

Il faut également savoir que certaines personnes ont plus de risques d’avoir cette sensation que d’autres. Il existe des facteurs de risque : l’âge, le sexe – les femmes sont plus touchées, l’hérédité, les vêtements serrés, les chaussures trop plates ou trop hautes, la chaleur, la position debout – les personnes travaillant debout toute la journée ont plus de chances d’être touchées, etc. 
Des solutions existent, qu’elles soient naturelles, faciles à adopter par tous ou médicales.
L'activité physique : réactiver le système veineux

La première solution aux jambes lourdes passe par une activité physique régulière. Le but est de remobiliser les muscles des jambes et en priorité les mollets. Pour cela, la marche reste la solution la plus facile : les personnes qui travaillent debout durant de nombreuses heures devraient s’accorder des « pauses de marche » pour mobiliser les muscles et faire circuler le sang présent dans leurs jambes. Le simple contact du talon avec le sol permettra à votre circulation de redémarrer. Autres activités préconisées pour lutter contre cette sensation parfois douloureuse : le vélo, la natation, la course à pied, tout ce qui vous amènera à mobiliser les muscles de vos jambes.
Mieux vaut prévenir que guérir

Il est bon de savoir que l’apparition de varices est souvent irréversible : à part suivre un traitement médical, une injection ou une opération, elles ne partiront pas naturellement.
La prévention est donc essentielle. Dès lors que l’on remarque une sensation de jambes lourdes, il faut agir et prévenir les varices qui suivront.

 
 

Astuce

Si vous devez rester longtemps debout, un simple exercice peut faire du bien à vos jambes et faciliter votre circulation : montez sur demi-pointe sans forcer, redescendez pied à plat, et ainsi de suite sur quelques mouvements. Cela fera travailler votre mollet (comme si vous appuyiez sur les pédales d’un vélo) et activera votre circulation.
[size]
Y remédier par de bonnes habitudes quotidiennes

La marche, la natation ou le vélo sont des habitudes à prendre mais d’autres gestes être modifiés au quotidien pour améliorer la circulation sanguine.

Pour commencer, en matière d’habillement, les talons hauts sont à éviter ainsi que les vêtements trop serrés. Les talons « dénaturent » notre mouvement de marche et nous empêchent de dérouler le pied comme il le faudrait. Ne les évacuez pas totalement de votre placard mais veillez à changer de paire de chaussures régulièrement dans ce cas. La sensation de jambes lourdes étant due à une mauvaise circulation sanguine, il ne faut pas comprimer les vaisseaux sanguins superficiels avec des vêtements trop serrés. Par contre, des bas de contention pourront soulager votre douleur.
Prendre soin de ses jambes

Autres astuces du quotidien : l’eau froide ou le massage. L’eau froide aide le sang à circuler pour réchauffer vos jambes et elle stimule aussi les tissus et resserre les capillaires sanguins. Les massages peuvent également aider à améliorer votre circulation sanguine. N’hésitez pas à mettre votre crème ou huile au réfrigérateur pour améliorer l’efficacité de votre massage. Surtout, pensez à bien vous masser du bas vers le haut : le but étant de faire remonter le sang au cœur, pensez à aller vers lui et non le contraire.

Enfin, dernière astuce basique mais tout aussi capitale : surélever vos jambes. Pensez à mettre vos pieds sur une chaise si vous devez rester longtemps assis(e). Dès que vous avez le temps, en lisant dans votre lit le soir par exemple, pensez à mettre vos jambes contre le mur pour les placer au dessus du niveau du bassin.

[/size]
bon week-end      Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 7 preuves que la nature est indispensable à notre santé + autres....   

Revenir en haut Aller en bas
 
7 preuves que la nature est indispensable à notre santé + autres....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A notre santé messieurs !!!snif
» Le lait d’or : une boisson précieuse pour notre santé
» Sortie au Festival photo nature de Namur le 16 octobre 2010
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël
» Sortie au Festival photo nature de Montier en Der le 20 Novembre 2010

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: