AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Lara Eden
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les légumes plus chers de 10% cette année +( autres à venir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur


Messages : 20624
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Les légumes plus chers de 10% cette année +( autres à venir)   Jeu 15 Sep - 14:11

Les légumes plus chers de 10% cette année


Les légumes plus chers de 10 % cette année

Chère lectrice, cher lecteur, 

Ce serait une sinistre farce si les conséquences ne commençaient pas à être très concrètes dans nos assiettes. 

L’association Familles Rurales calcule une hausse de 10 % du prix des légumes cette année, et de 18 % pour les fruits. 

Cette hausse vertigineuse reflète bien l’impression de panique, de boule dans la gorge, d’incrédulité, de révolte, que l’on éprouve de plus en plus souvent au rayon fruits et légumes dans les supermarchés (mais aussi dans les marchés et les hard-discounts : la hausse y est encore plus forte). 

Des patates au prix des cerises (d’autrefois)

Les plus fortes hausses : la pomme de terre (+ 36,9 % ; à 1,78 euro/kg), la fraise (+ 36,6 % ; à 7,72 euros/kg). 

Et bizarrement, alors qu’il faudrait sonner le tocsin, l’association Familles Rurales s’empresse d’ajouter : 
Citation :
« Certaines hausses sont à relativiser, dans la mesure où elles font suite à des baisses les années précédentes, comme par exemple pour la pomme de terre. »
Cela m’a fait bien rire. 

Je me souviens très nettement que les pommes de terre (je reviens à mon sujet préféré !) ne coûtaient que quelques centimes (de francs !) par kilo, encore dans les années 1990. 

On ne donnait d’ailleurs jamais leur prix au kilo. On calculait par 10, 25, 50 kg, même quand on était à la campagne ! 

La pomme de terre était l’assurance tous risques absolue anti-famine. 

Vous saviez que, quoi qu’il arrive, vous alliez toujours pouvoir vous nourrir pour rien, ou presque rien, avec la pomme de terre. Et les oignons, les carottes, les poireaux, sans parler des choux, des haricots ! C’était la nourriture du pauvre ! La soupe au chou, la « fin des haricots ». Les poireaux ne se vendaient pas à l’unité ! Ils se vendaient par botte : « Donnez-moi une botte de poireaux », disions-nous chez l’épicier. L’idée ne serait venue à personne de demander un poireau. Cela aurait fait rire tout le monde, à cause du sous-entendu. 

Pour revenir aux pommes de terre, je me souviens d’avoir trouvé comiques les petits sacs de 5 kg quand ils sont apparus au début des années 1990. 

Mais bientôt, ce furent les sacs de 2,5 kg, et aujourd’hui, les pommes de terre sont vendues au kilo ; bientôt on nous donnera le prix aux 100 grammes pour ne pas nous effrayer !! 

De la filouterie

Famille Rurale affirme que « En 10 ans, les tarifs des fruits ont ainsi grimpé de 24,9 % et ceux des légumes de 15 %, alors que dans le même temps, l'inflation (c'est-à-dire la hausse générale des prix, toutes catégories confondues) n'était que de 11,5 % ». 

C’est une filouterie

Les prix ont évidemment augmenté beaucoup plus que ça. Ils ont été multipliés par 4, 6, par 10, parfois. 

Cette année, les fraises et les cerises dépassent 7 euros le kilo en conventionnel et 11 euros en bio. 

11 euros, nous parlons bien de 72 francs le kilo de fraise ; on est évidemment dans l’hyper-inflation. 

Les prix des fruits et légumes ont tellement augmenté que, riches ou pauvres, nos habitudes d’achat ont évolué, vont évoluer, dans le mauvais sens. 

Vous le sentez, cela m’énerve. Cela m’inquiète. 

Faire soi-même ses légumes

Je reviens constamment dans SNI sur le plaisir, mais aussi l’intérêt – je dirais même désormais la nécessité – d’envisager de faire soi-même ses légumes

Les gens imaginent que c’est une mode. Certains même se moquent en prétendant que c’est « bobo » de vouloir avoir un potager bio. 

Erreur. 

Je prédis que cette « mode » est en fait le début d’un vaste mouvement de retour à la normale

Un retour à la normale peu réjouissant, où la question de la nourriture va redevenir un problème, y compris pour les citoyens des pays « riches », « avancés », « développés », et qui ne le sont plus tant que ça, qui le sont de moins en moins. 

La pénurie alimentaire est l’état naturel de l’homme

On ne veut pas y croire. On ne peut pas y croire. 

Mais la pénurie alimentaire est l’état naturel de l’homme. C’est celui qui a prévalu depuis les origines de l’humanité, notre époque n’étant qu’une simple exception, et probablement une courte parenthèse. 

Sur le long terme, seuls les plus prudents, les plus actifs, les plus chanceux aussi auront dans leur assiette des légumes et des fruits de bonne qualité, en bonne quantité

Ce discours va mal passer, je le sais. Très peu de personnes acceptent aujourd’hui de reconnaître la réalité de la situation. Nous sommes toujours biberonnés au mythe selon lequel une « croissance » plus ou moins magique ferait que tout irait forcément de mieux en mieux, d’année en année, au moins sur le plan matériel. 

Dire le contraire, c’est s’exposer à la moquerie, au dénigrement. 

Mais moi, je dis, je pense, que des décennies de gaspillages, de mauvaises décisions économiques, écologiques, financières, vont avoir des conséquences catastrophiques. 

Trop longtemps dans le déni

Depuis trop longtemps nous sommes dans le déni, dans la gabegie. La nature ne va pas continuer automatiquement, indéfiniment, à nous assurer une abondance qui n’a pas de fondement solide. 

Après nos rayons poissonnerie, où les prix ont explosé au point de ne plus faire partie de l’itinéraire de la majorité des pousseurs de caddies dans nos supermarchés, ce sont nos rayons fruits et légumes qui sont en train de devenir zones interdites. 

Autant à cause des prix que de la qualité : je n’ai pas touché une pêche ni un brugnon mangeables cette année. Des cerises, une fois. Des abricots, aucun. Des fraises, quelques-unes. Et je ne suis pourtant pas défavorisé, loin de là. 

Créer un potager bio

Alors une nouvelle fois, à l’approche du mois de septembre, considérez toutes les options pour disposer d’un petit jardin potager l’année prochaine. 

Même à petite échelle, dans des pots, sur votre balcon. L’année d’après, vous ferez mieux et l’année suivante, encore mieux. 

Faire pousser des légumes n’est pas si simple. Il y a les mauvaises herbes, les maladies, les insectes, le manque ou l’excès d’eau, de lumière, de chaleur. Il faut en général s’y reprendre plusieurs fois pour trouver le truc. 

Plus vous commencerez tôt, mieux vous serez préparé. 

À votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis 






[size=39]10 aliments pour maigrir des fesses[/size]
Mission « ferme, tonique et sans cellulite mon fessier ! »

1/11




« Raplala », « flagada » ou « ramollo » sont les mots que vous utilisez le plus souvent pour qualifier vos fesses trop plates, que vous aimeriez fermes et rebondies ? Mise à part le sport, qui vous démotive d'avance, vous cherchez d'autres solutions pour muscler votre fessier et y éliminer la cellulite et les capitons qui s'y sont fixés ? On a la solution !

Maigrir et muscler ses fesses passent aussi par l'assiette ! Comment ? En intégrant dans son alimentation ces 10 aliments brûle-graisses par excellence, diurétiques et détoxifiants, qui développent un max' la masse musculaire des fessiers et éradiquent à jamais la peau d'orange qui s'y est localisée. Desquels s'agit-il ? Découvrez-les sans plus tarder !

L'ananas

2/11
[size]



L'ananas est le fruit drainant par excellence. Bourré de bromélaïne, une enzyme brûle-graisses, ainsi que de vitamines A, C et E, il évacue les toxines de l'organisme, augmente la combustion des graisses, facilite la digestion, diminue la rétention d'eau et détruit les tissus cellulitiques. Sur les fesses, la cellulite et les capitons tendent donc à disparaître.

Toutes ces vertus minceur se trouvent dans la tige de l'ananas et non sa chair. Pour en profiter un maximum, mangez la chair à foison oui, mais procurez-vous également des gélules ou de la poudre de bromélaïne en pharmacie et parapharmacie. En complément d'une alimentation saine et équilibrée, pauvre en glucides et lipides, elles se consomment avec un grand verre d'eau ou intégrées dans vos recettes salées ou sucrées. 


Le céleri-branche


[/size]
3/11
[size]



Le céleri-branche est un des légumes les plus diurétiques, digestifs et laxatifs. Il permet d'activer le métabolisme des graisses, d'éviter leur stockage (avec les sucres), et faire disparaître la cellulite. Ses hormones végétales et ses huiles essentielles, qui plus est, sont très bénéfiques pour lutter contre les capitons.

Cru ou cuit, en salade ou en poêlée, vous trouvez le céleri-branche trop amer ? Consommez-le avec une sauce au fromage blanc et ciboulette ou une sauce à la crème légère et citron, faites maison, qui atténuent son amertume.


Le thé vert


[/size]
4/11
[size][size]



Remède brûle-graisses connu de tous, le thé vert diurétique, antioxydant et amincissant est la boisson la plus efficace pour empêcher l'assimilation des graisses et déstocker les lipides accumulées dans les cellules graisseuses après un repas, mais aussi pour lutter contre la rétention d'eau (facteur favorisant l'apparition de la cellulite). Drainant et détoxifiant, ses vertus proviennent des tanins et d'un polyphénol appelé « épigallocatéchinegallate » qui le composent. Ce dernier booste le métabolisme et aide le corps à dépenser et brûler davantage de calories.

Laissez tomber vos smoothies, jus de fruits, boissons gazeuses et café. Buvez à la place beaucoup de thé vert. Au petit-déjeuner, après la pause du déjeuner, à quatre heures... Ajoutez-y quelques rondelles de citron pour chasser davantage les toxines. Évitez cependant de boire du thé vert en fin de journée (après 17 heures). Stimulant, il peut provoquer des troubles du sommeil chez les plus sensibles.


Les œufs


[/size][/size]
5/11
[size][size]



Les œufs développent la masse musculaireréparent les muscles et veillent à la bonne santé de leurs tissus. Riches en protéines mais aussi en vitamine D et acides aminés, ils facilitent la dépense d'énergie pendant la digestion, favorisant la perde de poids et la diminution des graisses stockées dans l'organisme.

Comment les consommer ? A la coque, dur, en omelette ou brouillés. Innovez les recettes pour ne pas vous en lasser mais veillez à ne pas en consommer plus de trois fois par semaine, au risque d'avoir du cholestérol. 



Le citron


[/size][/size]
6/11
[size][size]



Le citron aide à mieux digérer les aliments puisque l'acide citrique qu'il contient permet à l'estomac d'éliminer et détruire les graisses. Son acidité ralentit aussi le processus de digestion et le passage des sucres dans l'organisme, permettant au foie de mieux digérer les aliments consommés lors d'un repas. Les glucides sont donc assimilées plus lentement par le corps, la sécrétion d'insuline tend à diminuer et le stockage des calories, favorisant l'apparition de la cellulite, est alors limité.

Ajoutez une rondelle ou le jus d'un citron dans toutes vos boissons (eau, thé vert) à boire à jeun le matin ou après les repas. Intégrez son jus, son zeste et sa chair dans vos salades composées, crudités, poêlées de légume, sauces pour poisson ou gâteaux et desserts sucrés.



Les graines et céréales


[/size][/size]
7/11
[size][size]



Bourrées d'antioxydants, les graines et céréales aident à éliminer les toxines, une fois qu'elles sont assimilées par l'organisme. Elles empêchent le corps de stocker les graisses et les sucres ingurgités, et diminuent alors le risque d'apparition de la cellulite.

Pâtes, riz noir, quinoa, graines de chia, sésame... intégrez-les dans vos assiettes de l'entrée jusqu'au dessert. Privilégiez les céréales complètes, plus facilement digérées et éliminées. Consommez les graines parsemées sur des crudités ou intégrées dans un pain maison ou un gâteau sucré. 



Le lait de soja


[/size][/size]
8/11
[size][size]



Pauvre en graisse, le lait de soja est une très bonne source de protéines végétales. Ses acides aminés agissent sur les tissus musculaires pour développer les fessiers, au détriment des tissus cellulitiques qui sont éliminés. Obtenu à partir des graines de soja cuites sous pression et filtrées, il est riche en acides gras essentielsvitamines et minéraux, et contribue ainsi à diminuer le mauvais cholestérol, à protéger le système cardio-vasculaire et à préserver la bonne santé des intestins.

Consommez-le le matin avec votre bol de céréales ou intégré dans vos desserts et pâtisseries sucrés. Vous n'aimez pas le lait ? Privilégiez les yaourts, les crèmes et autres préparations à base de soja plutôt qu'à base de lait de vache. Enfin, n'oubliez pas les pousses de soja, à cuisiner avec des nouilles et/ou autres légumes, sautés ou en poêlée.



Le persil


[/size][/size]
9/11
[size][size]



Le persil a des vertus diurétiques, dépuratives, détoxifiantes et modératrices de l'appétit. Il diminue la mise en réserve des graisses, favorise l'élimination de la cellulite et atténue la peau d'orange.

Dans les salades, les soupes ou sur les pâtes, ajoutez du persil dans toutes vos recettes. Pensez aussi à l'intégrer dans vos smoothies à base de fruits et légumes, si vous désirez faire une petite cure détox.



Le curcuma


[/size][/size]
10/11
[size][size]



Le curcuma booste la croissance des cellules et donc la création de tissus musculaires, mais aussi la circulation sanguine et ainsi l'élimination des toxines. Antioxydant comme jamais, le drainage est donc facilité et l'apparition de la cellulite est repoussée.

Intégré dans vos gratins, cakes et quiche maison, parsemé sur vos poêlés de légumes, morceaux de viande ou poisson, mettez du curcuma dans tous vos plats !



Le saumon frais


[/size][/size]
11/11
[size][size]



Comme dit plus haut, les protéines développent la masse musculaire, favorisent la dépense d'énergie pendant la digestion et limitent le risque de prendre du poids. Dans l'alimentation, elles se consomment surtout dans le poisson... et dans le saumon, un allié de poids pour le bon fonctionnement de l'organisme. Riche en calcium, magnésium, zinc, fer, potassium, phosphore, cuivre ou sélénium, il assure le déstockage des graisses.

Mangez du saumon deux à trois fois par semaine, en pavé cuit avec un peu de matières grasses dans une poêle, en papillote au four, ou émietté dans un gratin ou une quiche maison. Pensez aussi au saumon fumé, incorporé en lamelles sur des toasts apéritifs ou en fines tranches dans une salade composée.


bonne après midi 1       Ninnenne   
[/size]
[/size]

En savoir 

plus sur http://www.fourchette-et-bikini.fr/maigrir-par-zone/10-aliments-pour-maigrir-des-fesses.html#LWtblHtcFilRml99.99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur


Messages : 20624
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Les légumes plus chers de 10% cette année +( autres à venir)   Jeu 15 Sep - 14:18

Top des matières grasses les plus caloriques


Lesquelles font le plus pencher la balance ?




Focus sur le top des matières grasses les plus caloriques (pour 100 g).

Les matières grasses peuvent être d’origine animale ou végétale et ne possèdent pas les mêmes caractéristiques.
 



  • Crème fraiche – 300 calories


Si elle provient de l’écrémage du lait, elle est pauvre en calcium mais riche en matière grasse. Pourtant, c’est la moins calorique de notre top. Il existe même une quantité de crème fraiche allégée, permettant de profiter du bon goût de la crème… sans les calories !

  • Margarine – entre 400 et 700 calories


Inventée sous Napoléon III, la margarine est une émulsion composée d’eau et à 80 % de matières grasse végétale (minimum). On croit à tort que la margarine est plus saine que le beurre. Or, la plupart du temps, elle possède autant de calories que lui. Plus la texture de la margarine est molle, plus elle contient de vilains lipides !
 



  • Le beurre – 750 calories


Le beurre est composé de lait, c’est donc une matière grasse d’origine animale. Il est riche en vitamines A et en acides gras essentiels, excellents pour la santé. Par contre,  une consommation excessive peut augmenter votre taux de cholestérol. De même, évitez d’utiliser le beurre pour la cuisson qui le rend moins digeste et pour les risques de noircissement.



  • Huile – 900 calories


Huile de noix, huile de colza, huile de tournesol, vous vous demandez laquelle est la moins calorique ? Bas les masques, elles le sont toutes autant les unes que les autres, composées de lipides à 100 % avec 900 calories pour 100 grammes, aïe aïe aïe !
 
Par contre, elles ont toutes différentes vertus qui diffèrent selon leur composition d’acides gras.

- Huile de palme : Accusée de tous les maux (destruction de l’environnement, nocive pour la santé), elle est très controversée. Mieux vaut l’éviter. 

- Huile de tournesol : Riche en phosphore et en vitamine E, elle possède une texture fluide, un goût neutre et un faible coût. Elle est donc largement utilisée en cuisine. Mieux vaut ne pas la cuire à une température élevée. 

- Huile d’olive : C’est la star des huiles ! Elle protège le système cardiovasculaire contre le mauvais cholestérol et ses acides gras ralentissent le vieillissement cutané. 


Les matières grasses sont victimes de leur réputation. Il suffit de voir le regard scandalisé de vos collègues lorsque vous avez le malheur de ramener de la vinaigrette « non allégée »  au bureau. Halte aux idées reçues ! Les matières grasses sont indispensables pour nous maintenir en bonne santé.
Malgré leur fort taux en calories, inutile de chercher à les éliminer de votre alimentation. À vous de réussir à trouver l’équilibre pour ne tomber ni dans l’excès, ni dans la carence. Pensez à varier les matières grasses pour bénéficier de toutes leurs vertus.

bonne après midi 1   Ninnenne   

En savoir plus sur http://www.fourchette-et-bikini.fr/cuisine/nutrition/top-des-matieres-grasses-les-plus-caloriques-29348.html#FlSR4Xsgb20YaIiq.99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur


Messages : 20624
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Les légumes plus chers de 10% cette année +( autres à venir)   Jeu 15 Sep - 14:26

Trois astuces pour empêcher ses fruits de pourrir


Conserver ses fruits plus longtemps




On va tous mûrir ! Quel bonheur d'aller au petit marché en bas de chez nous, et de revenir le cabas plein de fruits de saison bien frais et joliment colorés ! Bien placés dans notre coupe de fruits, quel spectacle charmant...et appétissant.

Mais chaque fois, c'est pareil : avant qu'on ait eu le temps de dire miam, nos fruits ont mûri trop vite...Et notre jolie corbeille hier encore si colorée est aujourd'hui gâtée de fruits marrons et noirs, et squattée par des petits moucherons dégoûtants. Résultat : poubelle !

La plus écolo : le bouchon de liège !

Petite astuce de grand-mère qui n'est pas (encore) très connue du grand public, mais dont on ne peut plus se passer une fois qu'on l'a essayée ! En plus, elle est super-simple à réaliser. Pour tout matériel, elle demande un bouchon de liège (d'une bouteille de vin, de champagne, peu importe, du moment qu'il est en liège) que l'on va découper en deux (bon ok elle demande un bouchon de liège et une paire de ciseaux...).

Ensuite, il suffit de placer les deux moitiés du bouchon de liège dans notre corbeille de fruits, et la, TADAM, on rallonge illico l'espérance de vie de nos bananes et nos clémentines !

Le pourquoi du comment ? Le liège va en réalité absorber l'humidité trop abondante des fruits. Or c'est cet excès d'humidité qui fait noircir et pourrir nos fruits avant qu'on n'ait eu le temps de s'en régaler...Grâce au bouchon de liège, on gagne donc quelques jours supplémentaires pour consommer nos fruits, génial !

Et cerise sur la corbeille : l'odeur du bouchon de liège agit également comme un répulsif anti-moucherons ! Non seulement nos fruits seront tout beaux et tout frais, mais notre corbeille ne sera plus squattée par des escadrons de moucherons. Tout simplement canon !
 


La plus pragmatique : les mettre au frais

Cette deuxième astuce est certes un peu moins impressionnante, mais elle fonctionne tout autant ! Pour que nos poires et nos grappes de raisin finissent dans notre estomac plutôt que dans la poubelle, on peut leur faire prendre le frais, en les plaçant dans le bac à légumes du frigo.

Le froid va évidemment retarder le processus de maturation des fruits, qui resteront frais pendant un bon moment.

Par contre, si on les sort du frigo, c'est pour les manger rapido ! Parce qu'un fruit qui est resté au frais va mûrir à vitesse grand V une fois à température ambiante. Ce serait dommage de l'avoir conservé pendant une semaine et de le faire pourrir en quelques heures...

 

La plus feng shui : faire attention à leur disposition

Voilà une astuce un peu bizarre qui fleure bon l'ésotérisme, qu'on a un peu de mal à expliquer (en tout cas ici à la Rédac' on n'a pas réussi!) mais qui est encore une fois totalement efficace.

Pour empêcher notre belle corbeille de fruits de se transformer en une compote marronnasse peu ragoutante, il suffit de faire attention à la manière dont on va disposer nos fruits dans cette corbeille ! La règle d'or en la matière ? Toujours placer les pommes « à l'envers » (c'est à dire avec la queue qui pointe vers le bas) et les poires « à l'endroit » (queue vers le haut).

On sait, ça paraît saugrenu, mais apparemment ça empêche leur acidité de prendre le dessus, retardant la maturation du fruit, et bien sur son pourrissement prématuré.

Si ça ne nous tente pas, on peut toujours essayer les astuces 1 et 2 !

bonne après midi 1 a demain    Ninnenne   


En savoir plus sur http://www.fourchette-et-bikini.fr/cuisine/trois-astuces-pour-empecher-ses-fruits-de-pourrir-32630.html#qvwqvJ8x0dbEflOj.99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les légumes plus chers de 10% cette année +( autres à venir)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les légumes plus chers de 10% cette année +( autres à venir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ventes de BD cette année.
» [SONDADE] Quels smartphones pour cette année 2012 ?
» Comment allez vous dépenser cette année pour Noel ?
» Qu'allez vous faire pour mle Halloween de cette année ??
» Un automne qui passe trop vite cette année...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: