AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Par quoi remplacer le café ? + autres sujets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25791
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Par quoi remplacer le café ? + autres sujets   Dim 2 Oct - 14:12

Par quoi remplacer le café ?
Malgré certains bénéfices liés à la consommation de café, c’est une boisson à consommer avec modération. Mais quelles sont les alternatives santé pour remplacer le café ?

Le thé vert

Pour se réveiller le matin, et pour boire tout au long la journée, le thé vert est une excellente alternative au café, car il est plus riche en antioxydants, qui protègent nos cellules des maladies liées au vieillissement.
En plus de ses propriétés anti-fatigue et antioxydantes, le thé vert possède de nombreux autres bienfaits à découvrir dans notre dossier Les bienfaits du thé vert sur la santé.

Un smoothie ou un jus frais

Le matin, un jus de fruits pressés ou un smoothie vous apportera les vitamines nécessaires pour tenir toute la matinée.

Du simple jus d’orange ou de pamplemousse, au mélange orange-banane-kiwi en passant par le smoothie banane-lait d’amande-chocolat… Les possibilités sont infinies pour un réveil tout en douceur !
Si vous êtes en manque d'inspiration, consultez notre dossier Des smoothies santé pour stimuler son organisme !
Le maté

Arbre à feuilles persistantes d’Amérique du Sud, leyerba maté est connu dans cette partie du monde pour favoriser la bonne humeur et chasser la fatigue.

Le yerba maté fait également partie de la pharmacopée ayurvédique pour le traitement des maux de tête, de la fatigue, de la dépression nerveuse et des douleurs rhumatismales.
Le maté est préparé en infusant des feuilles de yerba maté.
Le ginseng

Les médecins chinois considèrent le ginsengasiatique comme tonique général de l’organisme et l’OMS reconnait son usage pour tonifier l’organisme des personnes fatiguées ou affaiblies, rétablir la capacité de travail physique et de concentration intellectuelle et aider les convalescents à reprendre des forces.

On peut le consommer en faisant infuser la racine de ginseng dans de l’eau chaude ou sous forme de gélules. Il est aussi possible de mâcher la racine.
Et pourquoi pas le kola ?

Les graines de kola ont été mâchées durant des millénaires en Afrique pour combattre la fatigue physique et intellectuelle et lutter contre la dépression.

La caféine contenue dans la noix de kola stimule le système nerveux central, ce qui accroît l’attention et aide à lutter contre la somnolence et l’endormissement.
Le kola peut se consommer en capsules ou en décoction.

a demain     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25791
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Par quoi remplacer le café ? + autres sujets   Dim 2 Oct - 14:21

Découvrez 5 bienfaits de la banane
Cultivée dans de nombreuses régions du monde (Bangladesh, Australie, Afrique de l'ouest et centrale, pays d'Asie, Mexique, Colombie…), la banane est le fruit tropical le plus consommé. Energétique et très nutritive, la banane est le fruit de prédilection de tous les sportifs. Mais connaissez-vous réellement tous ses bienfaits ?

La banane pour stimuler le transit intestinal

La banane est une bonne source de fibres alimentaires, une portion de 100 g contient près de 2,6 g de fibres1, soit un peu plus que la pomme (2,4 g). Sa bonne teneur en fibres en fait un allié de choix pour améliorer le transit intestinal. Les fibres alimentaires, des polysaccharides non amidonnés capables de résister à la digestion dans l’intestin grêle, proviennent essentiellement des fruits, des légumes et des céréales complètes. Elles ont principalement pour rôle d’augmenter le volume des selles et de modifier leur consistance, c’est-à-dire les ramollir, afin de favoriser leur trajet dans le côlon. Les fibres sont indispensables au bon fonctionnement du transit intestinal et une carence peut vite entraîner des troubles digestifs comme la constipation ou la diarrhée. Autre avantage, l’effet antiacide naturel de la banane contribuerait à soulager les brûlures d’estomac.
Plusieurs études2-3 menées au Bangladesh ont révélé que la consommation de bananes permettait de lutter contre les symptômes de la diarrhée aiguë et chronique. Chez les nourrissons, une consommation de bananes plantain cuites et associées à un peu de riz favorise la guérison de la diarrhée. Les enfants plus âgés et souffrants de diarrhée aiguë ou chronique doivent plutôt consommer des bananes fraîches et non mûres. 
Une autre étude4 menée sur des rats a montré que certaines variétés de banane, en particulier celles cultivées en Thaïlande, auraient un effet protecteur contre les ulcères de l’estomac. En stimulant la production de mucus, une couche qui protège la muqueuse de l’estomac contre l’agressivité des sucs digestifs, la banane jouerait un rôle dans la prévention et le traitement des ulcères.
La banane pour rester en forme

Riche en vitamine C, une consommation régulière de bananes contribuerait à renforcer le système immunitaire et aiderait à lutter contre les infections. Une banane moyenne de 150 g contient environ 13,2 mg de vitamine C1, soit environ 15% des apports journaliers recommandés (75 mg pour les femmes et 90 mg pour les hommes par jour2). La vitamine C est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme : en plus d’avoir des propriétés antioxydantes, elle favorise la bonne santé de la peau, des os, des gencives et des dents, elle accélère le processus de cicatrisation des plaies et augmente l’absorption du fer provenant des végétaux.

Ce fruit tropical est aussi une bonne source de fer (0,39 mg pour 150 g). Il permet de lutter contre l’anémie ferriprive en stimulant la production d’hémoglobine dans le sang (= pigment présent dans les globules rouges qui permet de transporter l’oxygène et le dioxyde de carbone). Grâce à sa bonne teneur en vitamine C et en fer, la banane contribuerait à la bonne santé générale et permettrait de garder la forme à raison d’une consommation régulière et dans le cadre d’une alimentation équilibrée. 
La banane en prévention de certains cancers

Tous les fruits et les légumes sont riches en antioxydants (les principaux étant les flavonoïdes, les caroténoïdes, le sélénium, la vitamine C et la vitamine E), des molécules qui protègent les cellules de l’organisme de l’action des radicaux libres. La banane ne déroge pas à la règle, elle possède un fort pouvoir antioxydant. On mesure la capacité antioxydante globale d’un aliment avec l’indice TAC exprimé en micromoles (µmol). Plus l’indice TAC est élevé est plus le pouvoir antioxydant est important : par exemple, un aliment avec un indice TAC de 500 à 999 µmol est modérément antioxydant, de 1 000 à 1 999 µmol est fortement antioxydant et de 2 000 à 14 000 est très fortement antioxydant. Une banane d’environ 120 g a un indice TAC de 1 037 µmol1, ce qui la place au rang des aliments fortement antioxydants. Une consommation régulière de bananes permet de lutter durablement contre les radicaux libres, des molécules chimiques instables à l’origine de nombreuses pathologies, notamment les cancers. Par exemple, selon une étude prospective menée en Suisse durant plus de 13 ans auprès de 61 000 femmes âgées de 40 à 76 ans, la consommation régulière de fruits diminuerait fortement le risque de développer un cancer du rein. 

Et parmi les nombreux fruits étudié, la banane s’est révélée être particulièrement efficace dans la prévention de ce type de cancer : toutes les femmes consommant régulièrement des bananes, et en grande quantité, présentaient moins de risques de cancer du rein que les autres1
Dans une autre étude de contrôle2 conduite en Uruguay et publiée en 1996, la relation la plus forte entre une consommation élevée et la diminution du risque de cancer colorectal avait été observée chez la banane.
La banane contre l'hypertension artérielle

La banane est un des fruits les plus riches en potassium, un minéral indispensable au fonctionnement l’organisme. Elle contient près de 411 mg pour 100g1, ce qui en fait une excellente alliée pour prévenir et traiter l’hypertension artérielle. De nombreuses études épidémiologiques2-3 ont clairement établi un lien entre un apport insuffisant en potassium et une augmentation de la pression artérielle. A l’inverse, une alimentation comblant les apports quotidiens conseillés en potassium (entre 4 et 5 g/jour) aide à prévenir et à lutter contre l’hypertension artérielle, une hyperpression du sang exercée contre la paroi des artères. Sur le long terme, l’hypertension artérielle augmente considérablement les risques d’infarctus du myocarde et AVC, elle est d’ailleurs la 1ère cause des maladies cardiovasculaires dans le monde (51% des décès dus aux AVC et 45% de ceux provoqués par cardiopathies coronariennes sont attribuables à l’hypertension)4.

Une récente méta-analyse5 conduite par des chercheurs de l’OMS confirme les résultats des précédentes études : une augmentation de la prise de potassium diminue la pression artérielle de 3,49 mmHg pour la pression systolique et de 1,96 mmHg pour la pression diastolique chez les personnes souffrant d’hypertension. En agissant sur l’hypertension artérielle, un apport plus élevé en potassium diminue le risque d’infarctus du myocarde et d’AVC. Une consommation élevée de banane, associée à une alimentation faible en sel et en graisses saturées, diminuerait de 24% le risque d’accident vasculaire-cérébral.
Bon à savoir : Le potassium joue un rôle prépondérant dans la contraction musculaire, ce qui veut dire qu’il participe à la régulation des battements cardiaques. Ainsi, une consommation élevée de bananes, riches en potassium, améliorerait la fonction cardiovasculaire et protègerait le cœur. 
[size]
La banane pour améliorer l'humeur

Grâce à sa bonne teneur en vitamine B6 (0,4 mg pour 100g) et en magnésium (33 mg pour 100g)1, la banane améliore l’humeur et le bien-être général. Le magnésium apporte de l’énergie à l’organisme et favorise la transmission des influx nerveux. Ce minéral joue également un rôle essentiel dans l’équilibre psychique et émotionnel, l’apport quotidien recommandé est de 400 à 500 mg par jour. 

De son côté, la vitamine B6, également appelée « pyridoxine », stimule la production de certains neurotransmetteurs du système nerveux central, des hormones intervenant dans la régulation de l’humeur, comme la dopamine et la sérotonine. Considérée comme « l’hormone du plaisir » ou le « neurotransmetteur du bonheur », la dopamine est liée au circuit de la récompense tandis que la sérotonine a la propriété d’agir comme antidépresseur. Elle est aussi connue pour être un très bon relaxant naturel. Les effets apaisants que procure la banane s’expliquent aussi par la présence de tryptophane dans le fruit, un acide aminé indispensable à la fabrication de la sérotonine. Une récente étude2 a démontré qu’une alimentation riche en tryptophane, associée à un apport suffisant en vitamine B6, favorisait la production de la sérotonine et diminuait les symptômes de la dépression.

a demain      Ninnenne  
 
 [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25791
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Par quoi remplacer le café ? + autres sujets   Lun 3 Oct - 12:47

5 remèdes anti-rétention d’eau
Alors que notre organisme doit sans arrêt faire l’équilibre entre l’eau éliminée (transpiration, urine…) et l’eau assimilée (hydratation, teneur en eau des aliments…), il se peut que notre corps gonfle parce qu’il stocke plus d’eau qu’il n’en élimine. C’est ce qu’on appelle la rétention d’eau. Comment l’éviter ?
 

Pensez aux protéines !


Notre organisme est parfois incapable d’éliminer correctement l’excédent d’eau dans notre corps parce qu’il est « déréglé ». Ce phénomène peut être dû à un déséquilibre nutritionnel et dans certains cas, à un manque de protéines.
 
Si on est carencé en protéines, le sang, composé d’eau à plus de 60%, en contiendra trop peu, et l’eau sera attirée par des tissus où la concentration en nutriments est plus importante. Des gonflements au niveau du ventre et des jambes peuvent alors survenir. Avec une alimentation suffisamment riche en protéines, le foie produit de l’albumine qui empêche l’eau de fuir dans les tissus et de s’y accumuler.

Mais pas n’importe quelles protéines…

Privilégiez les viandes blanches et les poissons, ainsi que les protéines végétales comme celles du soja. Evitez en revanche les charcuteries qui certes, contiennent des protéines mais qui sont aussi très salées.

 

Consommez moins de sel !


Le sel est l’ennemi numéro 1 de la rétention d’eau ! Lorsqu’on a une alimentation trop riche en sel (alors qu’il n’en faudrait qu’entre 4 et 6 g par jour), l’eau s’accumule dans les tissus. Ces tissus, fortement concentrés en sel, attirent l'eau et la retiennent, ce qui empêche son élimination. Notre corps se met alors à gonfler.


Comment réduire sa consommation de sel ?

Réduire sa consommation de sel peut ne pas paraître évident si on considère que les Français en consomment près de 12 g par jour contre environ 10 g pour les Canadiens. Pour commencer, il faut éviter de resaler ses plats une fois à table. Il y a aussi toute une liste d’aliments à éviter car ils sont trop riches en sel. Le pain blanc, les charcuteries, les plats préparés ou le fromage en font partie. Il faut aussi garder à l’esprit que le sel n’est pas que l’ennemi de la rétention d’eau : consommé en excès il est responsable de nombreux troubles comme l’hypertension ou les AVC.

Essayez les plantes !


Certaines plantes, que ce soit sous forme homéopathique ou en infusion, ont vu leurs effets prouvés contre la rétention d’eau. Ces plantes ont une action sur le foie, les reins et sur le système lymphatique. Elles permettent de « drainer » l’eau qui se trouve en excédent dans notre organisme en stimulant la microcirculation sanguine : l’eau contenue en excès dans les tissus est alors "rejetée" par le sang et peut s’éliminer.

Quelles plantes pour moi ?

Parmi les plantes anti-rétention d’eau qui stimulent le foie, les reins ou le système hépathique, on trouve : le thé vert, la verge d’or, le pissenlit, la vigne rouge, l’orthosiphon (ou thé de java) ou encore la piloselle… Ces plantes sont faciles à se procurer en boutiques diététiques, en pharmacie ou en parapharmacie.

Intolérance alimentaire ou problème hormonal ?


Il arrive parfois que la rétention d’eau dépende de problèmes plus spécifiques :

Les intolérances alimentaires

Pas toujours évidentes à diagnostiquer, les intolérances alimentaires, au gluten ou au lactose par exemple, peuvent être responsables de la rétention d’eau. Le corps ne fabrique pas les enzymes nécessaires à la bonne digestion de l’aliment concerné, entraînant des troubles digestifs désagréables. Pour savoir si vous êtes intolérant(e) à un aliment, supprimez-le de votre alimentation pendant une quinzaine de jours et surveillez les résultats. Il est également conseillé d’en parler à votre médecin car une intolérance reste une gêne importante.

La rétention d’eau et les hormones

On considère que 95% des femmes sont concernées par la rétention d’eau, qui peut aussi avoir une origine hormonale. A cause de la fluctuation des hormones, certaines femmes remarquent une rétention d’eau au niveau de la poitrine et du ventre durant la période prémenstruelle. Ce type rétention d’eau qui reste malgré tout gênant, n’est que passager.

Le drainage lymphatique



Le drainage lymphatique est un massage qui consiste à stimuler la circulation de la lymphe, un liquide incolore qui circule dans les vaisseaux lymphatiques. L’objectif du drainage est d’évacuer les liquides excédentaires : il est donc très efficace en cas de rétention d’eau. Les instituts proposent souvent des « massages drainants ». Si on veut un résultat plus en profondeur, mieux vaut se tourner vers un spécialiste qui connaît les techniques du drainage lymphatique manuel.




bonne après midi 1     Ninnenne   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par quoi remplacer le café ? + autres sujets   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par quoi remplacer le café ? + autres sujets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PENSEES DE MANON D. SUR MOI-MÊME ET SUR QUELQUES AUTRES SUJETS de Sophie Dieuaide
» Servo de direction mort. Par quoi remplacer ?
» Par quoi remplacer le nori ?
» [AIDE] Par quoi remplacer Marketplace sur Windows mobile 6.x?
» Par quoi remplacer du Calvados

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: