AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24855
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   Mar 13 Déc - 12:23

Prenez soin de votre foie avec ces 5 aliments
La santé de notre foie est indispensable à notre bien-être. Alors, après une période d’excès, remettez-le sur le droit chemin avec ces 5 aliments !

L’ail

L’ail aide votre foie à activer les enzymes en charge d’éliminer les toxines.
De plus, il contient du sélénium et de l’allicine, deux nutriments qui aident le foie dans le processus de détoxification.
C’est aussi un antibiotique naturel qui permet de régénérer le foie malade ou intoxiqué.

Le curcuma

Épice très à la mode, le curcuma possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui en font un allié de choix dans la lutte contre nombre de maladies, avec une mention toute particulière pour le foie.

Des expériences effectuées sur des animaux confirment l’effet protecteur du curcuma contre les effets toxiques de certains médicaments ou substances dommageables pour le foie[1].
L’avocat

En plus de vous donner une belle peau et d’être riche en bon gras, l’avocat est très bon pour votre foie.

En effet, sa capacité à réparer les dommages au foie est remarquable[1]. Le mécanisme expliquant cet effet protecteur demeure à élucider, mais les chercheurs pensent qu’il proviendrait de dérivés d’acides gras naturels de l’avocat.

Le pamplemousse

Le pamplemousse aide lui aussi à prévenir les dommages du foie.

Il booste les enzymes de détoxification dans le foie et contient un composant de flavonoïde, connu sous le nom de naringinine, qui permet au foie de bruler les graisses plutôt que de les stocker.


Le café

Une étude[1] a montré que deux tasses de cafépar jour réduiraient les chances de développer une maladie du foie de 44 %.
Il a également des effets bénéfiques en cas de consommation d’alcool.

Mais attention, le café oui, mais toujours avec modération !

bonne après midi 1      Ninnenne       passeportSANTE.net

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24855
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   Mar 13 Déc - 12:31

Que manger lorsque la gastro nous touche ?
La gastro-entérite, qui se caractérise par des diarrhées et des vomissements, est une maladie, en général hivernale, qui ne permet pas de s’alimenter correctement.

Se mettre à jeun

Si vous avez une gastro-entérite, mieux vaut limiter au maximum votre alimentation les tout premiers jours pour ne pas surcharger votre intestin qui a déjà beaucoup à faire.
Mettre son système digestif au repos pendant au moins 24 heures sera salutaire et permettra de guérir plus rapidement.
En règle générale, il n’est pas très difficile de rester à jeun, l’appétit étant rarement au rendez-vous en cas de gastro. Peu à peu, certains aliments seront réintroduits dans l’alimentation tandis que d’autres resteront à éviter jusqu’à disparition des symptômes.
Les aliments à éviter

Manger de tout, en cas de gastro-entérite, c’est potentiellement retarder le processus de guérison, voire même aggraver les symptômes de la maladie. Lorsque la maladie se déclenche, évitez donc de consommer les aliments suivants :
-les fritures, dont vous n’aurez normalement de toute façon pas envie

-les légumineuses
-les fruits et légumes crus et/ou cuits, à l’exception des bananes, des pommes et des carottes
-les féculents complets: pain complet, pâtes complètes, riz complet, etc.)
-le poivre et les épices
-le café
-les boissons trop sucrées
Les aliments à privilégier

Si certains aliments sont à éviter, d’autres, au contraire, sont à privilégier pour rétablir un bon transit. Parmi eux :

-des bananes mûres et des pommes crues ou cuites (en compote ou au couteau)

-des carottes cuites

-du poisson maigre à la vapeur et de la viande rouge maigre grillée, sans sauce.

-du jambon et /ou du poulet

-du fromage et des yaourts

-du pain blanc, des pâtes, du riz, des biscottes, le riz étant à privilégier car il ne contient pas de gluten, contrairement aux pâtes et au pain.

Le riz, l’allié anti-gastro numéro 1

Le riz, blanc exclusivement, est à privilégier en cas de gastro-entérite. Il doit être cuit à l’eau pendant longtemps, ce qui lui permettra de dégager tout son amidon.

Le riz a pour vertu de ralentir le transit intestinal, qui va trop vite en cas de gastro, et de fournir des glucides lents qui permettent de gagner en énergie et de mieux combattre la maladie.

Boire beaucoup d'eau

Pour éviter la déshydratation liée aux vomissements et à la diarrhée de la gastro-entérite, il est conseillé de boire au minimum 2 litres d’eau par jour. Pensez aux tisanes, aux bouillons de légumes,... et choisissez une eau plate riche en sodium pour compenser la perte en sels minéraux.

On ajoutera un peu de sucre dans l’eau ou les tisanes des enfants pour maintenir un apport en glucides satisfaisant. Les jus de fruits trop sucrés et l’alcool, qui déshydrate, sont à proscrire. Les sodas sucrés peuvent soulager à condition d'être bus en quantité modérée et d'être débarrassés de leur gaz avant d’être consommés.
Ecouter son corps

Au-delà des aliments à privilégier et ceux à proscrire, il faut savoir écouter son corps. Si vous avez envie d’un bon bol de soupe ou d’une tartine avec du miel, ne vous l’interdisez pas.

Le corps sait très bien dicter ses envies et le cerveau ne vous enverra pas des envies d’aliments si l’intestin n’est pas capable de les digérer…. Le seul écueil à éviter : manger en trop grandes quantités, ce qui peut arriver lorsque la faim revient et qu’on se sent mieux. Donc les pâtes carbonara oui, mais avec modération...

Rétablir la flore intestinale

Suite à une gastro, le but est de rétablir la flore intestinale, c’est-à-dire, de repeupler l’intestin des milliards de bactéries dont il a besoin pour pouvoir fonctionner correctement.

L'intestin abrite à la fois des bactéries de fermentation qui dégradent les glucides, et desbactéries de putréfaction qui dégradent les protéines.
L’ensemble de ces bactéries  forment un écosystème stable nécessaire à notre équilibre et à notre santé.
Les aliments reconstituants de la flore intestinale

Pour reconstituer la flore intestinale, il faut :
-Manger des légumes à chaque repas et des fruits en quantité suffisante (au moins 1 par jour)

-Consommer des protéines animales, en alternant les viandes, les poissons, les œufs et les fruits de mer 1 fois par jour.
-Consommer du pain et des féculents complets1 fois par jour.
-Eviter le sucre
-Prendre des probiotiques (achetés en pharmacie pour une meilleure qualité) en cure de 1 à 3 mois, à renouveler chaque année, selon ses besoins.
Reprise d'une alimentation normale

Même si l’envie est grande lorsque la maladie s’en va, évitez les excès dans les jours suivant l'épisode de gastro-entérite.

L’idée est de reprendre son alimentation habituelle de manière progressive en y réintroduisant peu à peu toutes les vitamines(fruits et légumes), les protéines (viandes et poisson), les féculents (pâtes, pain), les produits laitiers (lait, fromage) et enfin, en dernier, leslipides (fritures, charcuterie) et les glucides.

Eviter une nouvelle contamination

Pour ne pas retourner dans le fond de votre lit une fois sur pied, prenez des précautions au quotidien pour maintenir le virus éloigné de vous.

Lavez-vous souvent les mains et privilégiez les mouchoirs en papier à usage unique.
Veillez à aérer quotidiennement les pièces de la maison, à laver et à désinfecter votre réfrigérateur régulièrement… Enfin, ne mangez pas les aliments qui auraient pu, d'une façon ou d'une autre, être contaminés.

passeportSANTE.net         bonne après midi 1     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24855
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   Mar 13 Déc - 12:42

10 astuces santé anti-grignotage
Le grignotage, en plus d’être mauvais pour la santé, est connu pour être l’ennemi des régimes et des alimentations équilibrées car il est souvent constitué d’aliments gras et/ou sucrés. Découvrez nos 10 astuces santé anti-grignotage...

1. Buvez beaucoup d’eau




Réflexe santé : Notre corps étant composé de 60 à 70 % d’eau, les spécialistes recommandent d’en boire 1,5 litre par jour.
En plus d’aider le corps à utiliser l’énergie et les nutriments présents dans les aliments, elle contribue à l’élimination des toxines.

Astuce minceur : Buvez à petites gorgées tout au long de la journée, afin que l’estomac se remplisse lentement.

Une étude Américaine1 révèle que boire un verre d’eau avant chaque repas accélèrerait la sensation de satiété et aiderait donc à perdre du poids.

Perdez du poids et oubliez l’envie de grignoter !
Avec Dietbon, adoptez le programme minceur qui vous aide à lutter contre les grignotages. Avec 4 repas par jour livrés chez vous, bons, copieux et équilibrés.

2. Prenez un petit-déjeuner


Réflexe santé : Les nutritionnistes recommandent de prendre 3 repas par jour et de ne pas faire l’impasse sur le petit-déjeuner car il vient après une période de jeûne de 8 à 10h.

Il doit apporter entre 20 et 25 % de l’énergie totale de la journée afin d’éviter les sensations de fatigue physique et intellectuelle, ainsi que les crises d’hypoglycémie.

Astuce minceur : Préférez le pain complet au pain blanc à l’index glycémique élevé. Riche en fibres, il apportera rapidement une sensation de satiété et limitera les risques de grignotage en milieu de matinée.


3. Prenez le temps de mâcher


Réflexe santé : Une mauvaise digestion peut entraîner des ballonnements et des maux d’estomac. Pour les éviter, il est primordial de manger assis(e) dans le calme et de mâcher soigneusement les aliments.

Astuce minceur : Il faut 20 minutes avant que l’estomac n’envoie au cerveau un message de satiété.

Une étude Américaine1 affirme que mâcher lentement réduirait la consommation de calories et accélérerait la satiété. Si vous êtes habitué(e) aux repas rapides, prenez l’habitude de poser votre fourchette après chaque bouchée et ne la reprenez qu’après avoir suffisamment mâché.


4. Mangez à heure fixe


Réflexe santé : Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas attendre de ressentir la faim pour manger.

Il est conseillé de manger toutes les 4 heures, car s’il est rassasié toutes les 4 heures, le corps sécrète moins d’insuline, ce qui tend à lutter contre la prise de poids.

Astuce minceur : Il est recommandé de ne pas faire l’impasse sur une collation à l’heure du goûter afin de ne pas être tenaillé par la faim à l’heure du dîner.

Prévoyez des encas légers (fruits, laitage, etc…) qui permettront de ne pas craquer en cours de journée.


5. Buvez du thé vert


Choix santé : Le thé vert, en raison de sa teneur en polyphénols, est un puissant antioxydant. Il protège ainsi l’organisme des maladies cardio-vasculaires ou dégénératives, de certains cancers et du vieillissement.

Astuce minceur : Reconnu pour ses effets brûle-graisses et diurétiques, le thé vert favorise l’action des hormones rassasiantes dans notre organisme.

Pour allier l’action « coupe-faim » et antioxydante, il est conseillé de laisser infuser 2,5 g de thé vert au moins 2 minutes dans une eau à plus de 90°C et d’en boire plusieurs fois par jour.


6. Surveillez l’index glycémique des aliments


Réflexe santé : L’index glycémique (IG)classe les aliments en fonction de leur glycémie (taux de glucose dans le sang).

Un aliment dont l’IG est supérieur à 50 pousse l’organisme à sécréter trop d’insuline, ce qui favorise le stockage du glucose sous forme de graisses. Plus l’IG d’un aliment est faible, plus la diffusion du glucose est lente et plus la sensation de faim tarde à se faire sentir.

Astuce minceur : Le mode de cuisson a un impact sur l’IG des aliments. Ainsi, l’IG du riz à cuisson rapide est de 85, tandis que celui du riz Basmati est de 50. Il est donc conseillé de préférer les aliments à cuisson longue.


7. Privilégiez aliments riches en fibres


Réflexe santé : Les aliments riches en fibres contiennent davantage de vitamines et de minéraux.

Alors que les fibres insolubles sont nécessaires à une bonne digestion, les fibres solubles régulent les taux de glycémie et de cholestérol.

Astuce minceur : Consommez les aliments riches en fibres en début de repas. Leurs fibres volumineuses ne seront pas assimilées directement par l’organisme. Ainsi, la satiété se manifestera plus rapidement et s’installera durablement. La mâche, la pomme et l’aubergine sont par exemples très rassasiantes.


8. Misez sur le son d’avoine


Réflexe santé : En plus d’avoir un index glycémique faible (15), le son d’avoine permet de réguler la glycémie (= taux de sucre dans le sang). Il a reçu un label de l’American Heart Association qui permet de le recommander pour ses effets bénéfiques sur le cholestérol.
Astuce minceur : Le son d’avoine contient des fibres solubles qui absorbent des nutriments comme les glucides et les lipides, amoindrissant ainsi l’apport en sucres et en graisses. Sa consommation maximale recommandée est fixée à 3 c. à soupe (= à table) par jour.



9. Pensez à l’agar-agar


Choix santé : L’agar-agar est un gélifiant végétal et naturel, extrait d’algues rouges. Inodore, sans saveur, et très peu calorique, il est constitué à 80 % de fibres. 100 g d’agar-agar contiennent 335 calories mais la consommation maximale recommandée est fixée à 4 g par jour.

Astuce minceur : L’importante teneur en fibres de l’agar-agar a des propriétés rassasiantes. Néanmoins, aucune étude n’a encore mis en valeur de façon certaine ses bienfaits sur la ligne.



10. N’oubliez pas le citron


Réflexe santé : Le citron, en plus d’être un puissant antioxydant, prévient l’apparition de certains cancers.

Il constitue également une très bonne source de vitamine C, qui permet de lutter contre les petits maux du quotidien.

Astuce minceur : En cas de faim, pressez un citron dans un verre d’eau chaude.
Vous pouvez aussi incorporer le jus d’un citron dans 1,5 litre d’eau et l’emporter avec vous. Le citron aromatisant l’eau, il incite ainsi à boire plus. Il favorise l’élimination des toxines.



passeportSANTE.net                     bonne après midi 1     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24855
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   Ven 16 Déc - 13:22

Comment faire pour contrôler sa colère ?
Selon une étude publiée dans la revue scientifique American Psychologist, la colère augmente la vulnérabilité aux maladies, compromet le bon fonctionnement du système immunitaire, augmente le taux d’acide gras dans le sang, exacerbe la douleur physique, et augmente le risque de mourir d’une maladie cardio-vasculaire ! De bonnes raisons d’apprendre à la contrôler.

Donnez-vous le droit de vivre cette colère

Lorsque vous vous apercevez que vous êtes en train de vivre de la colère, d’abord, prenez plusieurs bonnes respirations.
Ensuite, acceptez l’idée que ce sentiment est humain, tout simplement. Surtout, ne vous en voulez pas de ressentir cette colère, il est tout à fait normal de réagir lorsque quelqu’un touche une de nos « plaies », physique ou psychologique.
Mais souvenez-vous qu’il n’est pas obligatoire de répondre à toutes les situations immédiatement. Prenez le temps de réfléchir à la situation et de vous calmer.
Cherchez la source de votre colère

Êtes-vous en colère contre quelqu’un d’autre ou contre vous-même ? Avez-vous communiqué clairement ce que vous vouliez ? Vous êtes-vous exprimé avant d’exploser ? Avez-vous agi sans réfléchir ? Avez-vous du mal à accepter de ne pas tout contrôler ? Pourquoi cet événement précis vous met-il en colère ? Accusez-vous quelqu’un d’autre de quelque chose que vous faites vous-même ? 

Une excellente manière d’éliminer les excès de colère est de les affronter. Il faut chercher à l’intérieur de soi-même, quelles sont les causes de cette rage.
Prenez un rendez-vous chez un psychologue si vous pensez que vous ne pouvez pas lutter seul contre votre colère.
Apprenez à dire ce que vous ressentez

Certaines personnes refoulent leurs émotions, souvent parce qu’elles ont appris qu’il était mal élevé d’exprimer sa colère.

Pourtant, dire ce que l’on ressent permet de mettre un nom sur ses émotions et d’évacuer au fur à mesure au lieu d’exploser un jour.
Lorsque vous voulez vous exprimer sur ce que vous ressentez, apprenez à le faire en utilisant le « je ». N’accusez pas avec des « tu m’énerves », « tu es toujours en retard »… Mais utilisez plutôt des phrases comme « je ressens ça », « ça me fait mal quand… ». Ce type d’échange est plus positif.
Dans la mesure du possible, évitez les gens, endroits, situations qui vous mettent en colère

Bien sûr, il ne s’agit pas de vivre en ermite pour s’écarter de toutes les sources de stress et d’anxiété !
Néanmoins, prenez le temps de regarder dans votre vie quotidienne si vous pouvez identifier des personnes, des activités, des moments de la journée, des endroits ou des situations qui vous irritent.

C’est le trajet en voiture du matin et les bouchons quotidiens qui vous stressent, car ils vous mettent en retard ? Peut-être pouvez-vous envisager les transports en commun.
Vous avez un ami toxique, toujours négatif, toujours à vous rabaisser… C’est peut-être l’occasion de faire un tri dans vos relations ou d’avoir une sérieuse discussion avec cette personne.
Votre appartement vous apporte ennuis sur ennuis (fuites d’eau, grosses factures…). Peut-être est-il temps d’en changer !
Voyez si les sources de colère et d’irritation peuvent être évitées.
Relaxez-vous au quotidien

Les thérapies ou méthodes qui permettent de se relaxer peuvent faire des merveilles pour apaiser les tensions, la colère et tous les sentiments négatifs.

Vous pouvez y parvenir en faisant de la méditation, du yoga, le tai-chi ou en essayant la sophrologie par exemple.


Pratiquez une activité physique

Les endorphines produites lors d’exercices physiques peuvent vous aider à vous calmer et bouger vous aide à trouver un exutoire à votre colère.

Ainsi, des exercices physiques réguliers vont vous aider à mieux gérer vos émotions en général.
Mais attention toutefois : une récente étude a montré que la colère associée à la pratique intense d’un sport amplifiait considérablement le risque de faire un infarctus. Alors, ne forcez pas trop !
Dormez suffisamment

La plupart des adultes ont besoin d’environ 7 à 8 heures de sommeil par nuit pour être en forme.

Et on connait les nombreux effets néfastes du manque de sommeil. Et parmi eux : l’incapacité à gérer correctement ses émotions. En effet, nous avons tous déjà été à fleur de peau après une très mauvaise nuit.
Une quantité de sommeil adéquate peut vous aider à améliorer votre humeur et à diminuer votre colère.

Pratiquez l’autosuggestion

L’autosuggestion c’est : changer sa façon de penser à quelque chose de négatif pour y penser de manière positive.
Les phrases construites dans une forme positive et formulées au présent de l’indicatif doivent être préférées aux phrases à connotation négative et formulées au futur simple.

Il s’agit ensuite de répéter régulièrement ces pensées positives afin de les intégrer, peu à peu, au subconscient.
Lire aussi : La pensée positive pour être en meilleure santé
[size=10]Crédits photos : shutterstock.com

passeportSANTE.net       bonne après midi 1     Ninnenne   [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24855
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   Sam 17 Déc - 14:31

10 conseils pour lutter contre la constipation
Qu’elle soit occasionnelle ou persistante, la constipation touche 1 personne sur 4 et concernent les femmes dans 80% des cas. On peut parler de constipation lorsque les selles sont dures, sèches et difficiles à évacuer. En général, cela se diagnostique en dessous de 3 selles par semaine. Elle se traduit le plus souvent par des ballonnements et des douleurs intestinales, mais peut déboucher sur des complications sérieuses. Découvrez nos 10 conseils pour la combattre.

1. Miser sur les graines de lin



Les graines de lin contiennent  une substance appelée "mucilage". Constitué de polysaccharides, il gonfle au contact de l'eau et produit une substance visqueuse semblable à la gélatine, ce qui explique son effet laxatif.

La Commission E et l’ESCOP reconnaissent son efficacité à traiter la constipation passagère. Il suffit de les ajouter à de la compote de pommes, du lait, du muesli, du gruau, ...

 



2. Boire beaucoup d'eau


En général, il est recommandé d’absorber de 2 à 3 litres d’eau par jour, mais une bonne partie est apportée par les aliments. En cas de constipation, l’idéal est de boire 6 à 8 verres d’eau quotidiennement, de préférence entre les repas.


Les eaux minérales riches en magnésium ont un effet laxatif doux et doivent être privilégiées.




3. Manger des pruneaux


Les pruneaux ont une action laxative remarquable. Cette particularité serait liée à la présence de dihydroxyphénylisatine, une substance qui stimulerait le péristaltisme (contractions de l'intestin). Le sorbitol, un type de sucre qu’il contient, y contribuerait également.


De plus, comme les autres fruits séchés, les pruneaux contiennent des fibres alimentaires qui s’avèrent également utiles dans le traitement de la constipation.



4. Avoir une alimentation riche en fibres


Les aliments d’origine végétale contiennent tous des fibres alimentaires, contrairement à ceux d’origine animale. On distingue les fibres solubles (qui forment des gels visqueux au contact de l’eau), et les fibres insolubles (qui ont un pouvoir de rétention d’eau). Ces deux types de fibres sont utiles pour lutter contre la constipation.


Les aliments qui en contiennent le plus sont les légumineuses (pois, haricots, lentilles, …), les céréales et l’artichauts



5. Faire du sport


La pratique d’un sport (au moins une fois par semaine) est un très bon moyen de stimuler les muscles de l’abdomen et de renforcer la ceinture abdominale.  


Pour prévenir la constipation, la plupart des activités cardio-vasculaires et d’endurance se révèlent efficaces : la randonnée, la marche,  la course à pied, la natation ou encore le vélo.



6. Choisir le psyllium


Le psyllium est une espèce de plantain originaire de l’Inde. Les fibres qu’il contient ont la propriété d’absorber plusieurs fois leur poids en eau. Dans les intestins, elles forment un gel, augmentant ainsi le poids des selles.


En cas de constipation, laissez tremper durant quelques minutes 10 g de psyllium dans 100 ml d'eau tiède. Buvez sans tarder afin d'éviter que le mélange épaississe et se gélifie.



7. Ne pas se retenir


Il est important de ne pas se retenir lorsque l’"envie" se fait sentir. Comme cela n’est pas toujours facile quand on ne dispose ni de temps ni de toilettes, il suffit d’"éduquer" son intestin en se rendant aux toilettes à heures fixes.


Prenez l’habitude d’y aller une demi-heure après le repas, en prenant le temps nécessaire. Si vous éprouvez des difficultés, ne cherchez pas à faire trop d’efforts et réessayez plus tard.



8. Utiliser du son d'avoine


L’avoine renferme une grande quantité de fibres solubles et insolubles, ce qui lui confère des effets positifs sur le système digestif.  Les fibres augmentent le volume du bol alimentaire et changent la consistance des selles. Cela favorise leur circulation dans le transit.


Pour le consommer, ajoutez du son d’avoine aux yaourts, aux compotes de fruits, aux préparations à pains, tartes, gâteaux, muffins, ...



9. Optez pour les soupes et bouillons


La consommation de légumes sous forme de bouillon ou de potage renforce leur apport naturel en eau. Démarrer le repas par une soupe de légumes est donc une excellente habitude pour lutter contre la constipation et la surcharge calorique.

Les potages riches en petits morceaux de légumes seront davantage efficaces. Les légumes passés au moulin ou filtrés sont en effet moins riches en fibres.


10. Ne pas oublier les fruits


Prunes, kiwis, fruits de la passion, framboises, mûres… Les fruits regorgent de pectine, dont les bienfaits sur la constipation sont reconnus. Cette fibre active la régulation du transit intestinal, et contribue à la qualité de la flore bactérienne.


Quand c’est possible, il faut manger la peau préalablement lavée, car c’est elle qui contient le plus de pectine.  De même, après avoir pressé un fruit pour en extraire le jus, l’idéal est d'ajouter la pulpe au jus obtenu.



passeportSANTE.net          bon week-end     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensez à votre santé (un peu de tout)
» Pensez à votre santé (un peu de tout)
» Pensez à votre santé (un peu de tout)
» Fumer est dangereux pour votre santé >>>
» Combien vous dépensez en moyenne pour votre passion?:P

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: