AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22767
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   Mar 27 Déc - 14:17

Les bonnes raisons de mettre les algues dans votre assiette
Peu connues des occidentaux, les algues sont pourtant cuisinées depuis des millénaires par les asiatiques et consommées de manière aussi banale que des pâtes... Leurs vertus nutritionnelles sont exceptionnelles : les mettre au menu est donc un véritable atout pour la santé !
Les variétés

Il existe différentes variétés d’algues :

-les algues brunes : comme le wakamé, le kombu, les haricots de mer ou encore le fucus
-les algues rouges : comme la dulse ou le nori, utilisé sous formes de feuilles permettant de réaliser les makis. Ayant un goût très prononcé, il rappelle celui du thé fumé chinois.
-les algues vertes : comme la laitue de mer ou encore la salicorne
-les micro-algues : comme la spiruline
En France, les algues sont surtout consommées via les bars à sushis et les restaurants asiatiques surtout sous formes de  makis, soupe miso et salade de wakamé.
La spiruline, l’algue qui a tout bon

La spiruline est une algue qui existe depuis plus de 3 milliards d'années et qui appartient à la famille des cyanobactéries ou microalgues bleu-vert. Il existe 36 espèces de spiruline qui sont comestibles. La principale actuellement offerte sur le marché porte le nom de Spirulina platensis.

Dans le commerce, la spiruline se présente généralement sous la forme d'une poudre bleu-vert déshydratée, en vrac ou en capsules.
Faible en calories, elle contient une mine de nutriments dans un très petit volume dont 55 % à 70 % de protéines.
Leurs vertus nutritionnelles

Bénéficiant de toutes les vertus de l’eau salée (et pour certaines de l’eau douce), les algues sont riches en minéraux (calcium, phosphore), en vitamines (A, C, E et B12) et en oligo-éléments  (iode, fer). Elles luttent ainsi contre les maladies cardiovasculaires et stimulent l’immunité.

Elles sont également riches en fibres et en protéines (spiruline et nori) ce qui favorise la digestion.
Une alliée minceur

A raison de 43 calories en moyenne pour 100 g, soit l’équivalent de 100 g de carottes, l’algue est une alliée minceur incontournable pour varier des sempiternels légumes vapeur lors d’un régime classique.

Elle permet d’apporter de la fantaisie dans l’assiette, et d’éviter ainsi la fadeur tout en ne contenant qu’une faible quantité de lipides (graisses).
En outre, sa richesse en fibres permet d’augmenter la sensation de satiété et de diminuer les fringales.
Au-delà de l’assiette

Les vertus des algues ne se retrouvent pas seulement dans l’assiette. Actuellement, un vaccin à base d’algues est à l’étude pour renforcer le système immunitaire des poulets élevés en batterie, ce qui permettrait de diminuer l’administration d’antibiotiques en masse, antibiotiques que nous ingérons par la suite en consommant de la viande de poulet

Les tests pratiqués déjà sur 500 000 volailles semblent prometteurs et pourraient ouvrir d’autres perspectives pour la recherche de la lutte contre le cancer.
Déjà au menu

Certains aliments que nous consommons presque au quotidien contiennent déjà des algues sans que nous le sachions forcément.

C’est le cas par exemple de l’agar-agar, un additif servant à épaissir les préparations culinaires, et comparable à la gélatine, mais sans matière animale. On en trouve dans les gâteaux, surtout bio, les bonbons et les charcuteries de qualité.
Pour les personnes ne consommant pas de porc, l’agar-agar est une alternative intéressante à la gélatine. Sur le plan de la santé, il favorise la digestion et le drainage des toxine
Sont-elles toutes comestibles ?

Il existe de nombreuses variétés d’algues (100 000 au total), à la fois dans les eaux douces et les eaux de mer,  mais toutes ne peuvent pas être consommées.

145 algues sont actuellement ouvertes à la consommation dans le monde et notamment dans les pays asiatiques. Les japonais en consomment ainsi 2 millions par an contre 1 500 tonnes pour les français.
En France, 24 variétés d’algues sont autorisées dont 8 algues brunes 11 algues rouges, 2 algues vertes et 3 micro-algues. Elles sont surtout récoltées en Bretagne, à raison de 80 000 tonnes par an.
Comment les consommer et où les trouver

Les algues peuvent être consommées de multiples façons. Dans un menu traditionnellement asiatique, on les retrouvera dans les makis, temakis, salades d’algues wakamé, soupe miso… Toutefois, elles conviennent également à des plats plus classiques dont elles viennent relever l’assaisonnement avec subtilité : en soupes, en mijotés, en papillotes, dans les bouillons, les pâtes ou le riz, les salades

Concernant leur mode de conservation, elles peuvent être séchées ou congelées.  
Encore relativement rares dans les grandes surfaces, à l’exception des feuilles de nori, grâce à la démocratisation du sushi, on les trouve dans les magasins asiatiques et dans les épiceries bio.
Une nouvelle façon de se nourrir

Lentement, les mentalités évoluent quant à l’alimentation. On ne se contente plus de manger ce qu’il y a dans notre assiette.

Les questionnements sur les modes de production, d’abattage (pour les animaux) et de récolte sont de plus en plus nombreux. D’ici plusieurs décennies, notre mode de vie alimentaire risque d’évoluer considérablement en faveur du végétal et les algues en font partie.
Au-delà de ces interrogations, la Terre comptera plus de 9 milliards d’individus en 2050, autant de bouches à nourrir… Les ressources du végétal semblent aujourd’hui les plus à même de remplir cette mission…
Une ressource inépuisable ?

Les algues apparaissent comme la nouvelle source d’alimentation permettant de préserver l’environnement tout en ayant une assiette pleine de bienfaits.

La mer regorge effectivement d’algues et apparaît de ce fait comme une ressource inépuisable. Toutefois, elles subissent également les effets de la pollution, notamment avec les marées noires et la contamination par les métaux lourds, la preuve en est avec certains poissons qui contiennent de grandes quantités de métaux lourds dans leur organisme et qui sont donc nocifs pour la santé.
passeportSANTE.net       bonne  journée00     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22767
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   Mer 28 Déc - 14:25

Crise de foie : reconnaître les signes et les soigner
Que ce soit pendant la période des Fêtes ou après des vacances arrosées, il n'est pas rare de se sentir barbouillé, écÅ“uré et un peu nauséeux… La crise de foie, aggravée par les repas trop gras, n'a en fait rien à voir avec le foie. Mais on peut tout de même y remédier !
La "crise de foie", mythe ou réalité ?

La crise de foie est bien connue : malaise, ballonnements, troubles digestifs et nausées, qui surviennent surtout après des Fêtes arrosées et des excès alimentaires. Pour autant, cette maladie n’existe pas dans les ouvrages médicaux : le foie, à proprement parler, n’y est pour rien dans ces symptômes.

C’est plutôt le reste du système digestif, à savoir l’estomac, la vésicule biliaire et l’intestin qui, trop sollicité, tire la sonnette d’alarme.
Ainsi, l’excès d’alcool, combiné à un (ou plusieurs) repas trop copieux et trop gras causent fréquemment une indigestion, l’impression que tout « reste sur l’estomac » et « ne passe pas », pour reprendre les expressions populaires…
En termes médicaux, on parle également de « dyspepsie ».
Se méfier des causes graves

Si l’indigestion est passagère et sans gravité, les troubles digestifs, quand ils persistent, doivent amener à consulter.
La « dyspepsie », cet inconfort gastrique qui survient après les repas, peut aussi être causée par des maladies sérieuses, comme un ulcère d’estomac, un reflux gastro-oesophagien, une intolérance alimentaire ou par la prise de certains médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, antibiotiques, hormones thyroïdiennes, contraceptifs oraux…).

La colopathie fonctionnelle, ou syndrome de l’intestin irritable, est aussi en cause dans certains cas. Elle associe ballonnements, troubles du transit et douleurs intestinales, qui augmentent en cas de stress. Ses causes exactes ne sont pas connues.
Dans de rares cas, l’inconfort peut aussi être dû à un cancer digestif.
Il est donc d’autant plus impératif de consulter son médecin si les symptômes:

  • surviennent après l’âge de 50 ans

  • s’accompagnent d’une perte de poids

  • sont associés à des vomissements sévères ou à la présence de sang dans les selles


Les symptômes typiques de la « crise de foie »

La « crise de foie », qui est le plus souvent une indigestion, peut se traduire par une panoplie de symptômes inconfortables :
- des brûlures d’estomac et des remontées acides (goût acide dans la bouche)
- des douleurs abdominales
- la sensation d’être ballonné ou d’avoir trop mangé
- des nausées, voire des vomissements


Lorsque ces symptômes apparaissent après un repas lourd, riche en graisses, en sucres, et amplement arrosé d’alcool, ils reflètent simplement la difficulté de notre organisme à digérer autant de nourriture !
À lui seul, l’alcool peut suffire à rendre malade. En irritant le tube digestif, il peut entraîner une diarrhée, des douleurs à l’estomac et, bien sûr, des vomissements.
Ajoutez à cela le stress lié à la période des Fêtes, et la digestion n’en sera que plus laborieuse…

Prévenir la crise de foie : du bon sens avant tout

Dès que la dyspepsie se fait sentir, plusieurs bonnes habitudes alimentaires peuvent permettre de rétablir les choses rapidement.
Inutile de le souligner, le fait de manger « léger », en quantité raisonnable, suffit bien souvent à prévenir l’indigestion.

Si ce n’est pas possible d’éviter le "gros repas de famille", évitez de vous allonger juste après avoir mangé. Il vaut mieux attendre 2 ou 3 heures pour que la digestion ait déjà commencé.
Certains aliments et boissons, comme l’alcool, le café, les aliments épicés ou acides, aggravent la dyspepsie. Essayez de repérer les aliments difficiles à digérer et de limiter leur consommation ! Même chose pour les aliments qui fermentent dans les intestins, comme le chou, les légumes secs : mieux vaut les éviter pendant quelques jours.
Enfin, pour mieux dormir, surtout en cas de remontées acides (reflux gastro-oesophagien), il est conseillé de relever légèrement la tête du lit pour l’incliner.
Et si les symptômes sont là ?

Si vous avez fait des excès et que votre estomac vous le fait sentir, certains médicaments pourront vous aider à passer le cap de la digestion difficile.
C’est le cas notamment des « cholagogues » et « cholérétiques » qui visent à augmenter la sécrétion de bile. Rappelons que la bile, sécrétée par le foie, aide à digérer les graisses.


Enfin, plusieurs plantes, comme l’artichaut, le Chardon-Marie, la menthe poivrée, aident la digestion, en capsules ou en tisanes. Le gingembre, quant à lui, est efficace contre les nausées. En France, le citrate de bétaïne, notamment, est un fidèle compagnon des repas trop copieux.
Sources :
http://www.webmd.com/digestive-disorders/features/queasy-crampy-bloated
Le conseil à l’officine dans la poche. Florence Bontemps.
http://www.webmd.com/digestive-disorders/indigestion
[size]

bonne après midi 1      Ninnenne         passeportSANTE.net   [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22767
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   Mer 28 Déc - 14:34

La carie dentaire

Sommaire

  • Carie dentaire : qu'est-ce que c'est ?

  • Symptômes, personnes et facteurs de risque

  • Prévention

  • Traitements médicaux

  • L'opinion de notre médecin

  • Approches complémentaires

  • Sites d'intérêt

  • Références


[size]

Qu'est-ce que la carie dentaire ?

La carie dentaire est une maladie infectieuse. L'émail de la dent est le premier touché. Une cavité se forme dans la dent puis la carie se propage en profondeur. Si la carie n'est pas soignée, le trou s'agrandit et la carie peut atteindre la dentine (couche sous l'émail). Des douleurs commencent à se faire sentir, notamment avec le chaud, le froid ou le sucré. La carie peut gagner la pulpe de la dent. On parle alors de rage de dents. Enfin, un abcès dentaire peut apparaître lorsque les bactéries attaquent le ligament, l'os ou la gencive.
Les sucres seraient l'un des principaux responsables de l'attaque de l'émail. En effet, les bactéries présentes dans la bouche, principalement la bactérie Streptococcus mutans et les lactobacilles, décomposent les sucres en acides. Elles se lient aux acides, aux particules alimentaires et à la salive pour former ce qu’on appelle la plaque dentaire, à l’origine de la carie dentaire. Le brossage des dents enlève cette plaque.
Les caries dentaires, très fréquentes, touchent les dents de lait (une dent de lait cariée doit être soignée même si elle est amenée à tomber) et les dents définitives. Elles atteignent plutôt les molaires et les prémolaires, qui sont plus difficiles à nettoyer lors du brossage. Les caries ne guérissent jamais spontanément et peuvent entraîner la chute des dents.

Diagnostic

Le diagnostic est facilement réalisé par le dentiste puisque la carie est souvent visible à l'oeil nu. Il pose des questions sur la douleur et la sensibilité des dents. Une radiographie peut confirmer la présence d'une carie.

Prévalence

 
Les caries sont très fréquentes. Plus de neuf personnes sur dix auraient eu au moins une carie. En France, plus d'un tiers des enfants de six ans et plus de la moitié des enfants de 12 ans1 auraient été concernés par cette infection. Au Canada, 57 % des enfants âgés entre 6 et 12 ans ont au moins eu une carie.

La prévalence des caries qui touchent la couronne de la dent (la partie visible qui n’est pas recouverte par les gencives) augmente jusqu’à la quarantaine et se stabilise ensuite. La prévalence des caries qui touchent la racine de la dent, souvent par déchaussement ou érosion de la gencive, continue à augmenter avec l’âge et sont fréquentes chez les aînés.

Causes

Les causes de caries dentaires sont multiples mais les sucres, notamment lorsqu'ils sont consommés entre les repas, restent les principaux responsables. Il existe par exemple un lien entre boissons sucrées et caries ou entre miel et caries2. Mais d'autres facteurs comme le grignotage ou un mauvais brossage de dents sont également mis en cause.

Complications

La carie peut avoir des conséquences sérieuses sur les dents et la santé en général. Elle peut, par exemple, provoquer des douleurs importantes, des abcès parfois accompagnés de fièvre ou le gonflement du visage, des problèmes de mastication et de nutrition, des dents qui se cassent ou tombent, des infections... La carie doit donc être soignée au plus tôt.
Les symptômes, personnes et facteurs de risque de la carie dentaire

Sommaire
[/size]

  • Carie dentaire : qu'est-ce que c'est ?

  • Symptômes, personnes et facteurs de risque

  • Prévention

  • Traitements médicaux

  • L'opinion de notre médecin

  • Approches complémentaires

  • Sites d'intérêt

  • Références


[size]

Symptômes

Les symptômes de la carie dentaire sont très variables et dépendent notamment du stade d'évolution de la carie et de sa localisation. Au tout début, lorsque l'émail est le seul atteint, la carie peut être indolore. Les symptômes les plus fréquents sont :
[/size]

  • douleurs dentaires, qui s'accentuent avec le temps ;

  • dents sensibles ; 

  • douleurs aiguës en mangeant ou en buvant quelque chose de froid, chaud, sucré ;

  • douleurs en mordant ;

  • point brun sur la dent ;

  • pus autour de la dent ;


[size]
 

Personnes à risque

L'hérédité joue un rôle dans l'apparition des caries. Les enfants, les adolescents et les personnes âgés développeraient plus fréquemment des caries.
 

Facteurs de risque

L'hygiène bucco-dentaire est un paramètre très important dans l'apparition de caries dentaires. Une alimentation riche en sucre augmente aussi considérablement le risque de développer des caries.
Un manque de fluor serait également responsable de l'apparition de caries. Enfin, les désordres alimentaires comme l'anorexie et la boulimie ou les reflux gastro-oesophagiens sont des pathologies qui fragilisent les dents et facilitent l'installation des caries.
La prévention de la carie dentaire

Sommaire
[/size]

  • Carie dentaire : qu'est-ce que c'est ?

  • Symptômes, personnes et facteurs de risque

  • Prévention

  • Traitements médicaux

  • L'opinion de notre médecin

  • Approches complémentaires

  • Sites d'intérêt

  • Références


[size]
Un point essentiel pour prévenir les caries est de se brosser les dents le plus tôt possible après chaque repas, sans oublier de changer régulièrement de brosse à dents, avec du dentifrice au fluor. L'utilisation de fil interdentaire est vivement conseillée. Mastiquer un chewing-gum sans sucre augmente la quantité de salive dans la bouche et permet de mieux neutraliser les acides présents dans la bouche. Les gommes à mâcher peuvent donc réduire les risques de caries. Mais le chewing-gum sans sucre ne doit toutefois pas se substituer au brossage !
Au-delà d'une bonne hygiène buccale, il est nécessaire d'éviter de grignoter et de surveiller son alimentation. Manger entre les repas des aliments sucrés qui restent coincés dans les dents augmente considérablement le risque de développer des caries. Certains aliments comme le lait, la crème glacée, le miel, le sucre de table, les boissons gazeuses, les raisins, les gâteaux, les biscuits, les bonbons, les céréales ou les chips, ont tendance à coller sur les dents. Enfin, les bébés qui s'endorment avec un biberon de lait ou de jus de fruits dans leur lit risquent de développer des caries.

Le dentiste peut également prévenir l'apparition de cavités dans les dents en appliquant une résine sur la surface des dents. Cette technique, principalement destinée aux enfants, est appelée scellement des sillons. Il peut aussi proposer une pose de vernis. Le professionnel de santé peut également conseiller un apport en fluor3,4 si nécessaire (l'eau du robinet est souvent fluorée). Il a été démontré que le fluor a un effet cario-protecteur.
Enfin, il est primordial de consulter tous les ans un dentiste afin de détecter une carie avant même que celle-ci ne soit douloureuse.

En France, l'Assurance Maladie a mis en place le programme M'tes dents. Ce programme propose un bilan bucco-dentaire à 6, 9, 12, 15 et 18 ans. Ces examens de prévention sont gratuits. Plus d'informations sur le site www.mtdents.info. Au Québec, la Régie de l’Assurance Maladie (RAMQ) offre gratuitement aux enfants de moins de 10 ans le programme suivant : un examen par année, les examens d’urgence, les radiographies, les obturations, les couronnes préfabriquées, les extractions, les traitements de canal et la chirurgie buccale.
Les traitements médicaux de la carie dentaire

Sommaire
[/size]

  • Carie dentaire : qu'est-ce que c'est ?

  • Symptômes, personnes et facteurs de risque

  • Prévention

  • Traitements médicaux

  • L'opinion de notre médecin

  • Approches complémentaires

  • Sites d'intérêt

  • Références


[size]
Les caries qui n'ont pas eu le temps d'atteindre la pulpe de la dent se soignent facilement et ne nécessitent qu'un simple plombage. Une fois nettoyée, la cavité est bouchée par un amalgame ou un composite. Ainsi, la pulpe de la dent est préservée et la dent est vivante.
Pour une carie plus avancée, le canal de la dent devra être traité et nettoyé. Si la dent cariée est très abimée, une dévitalisation et une extraction de la dent peuvent être nécessaires. Une prothèse dentaire sera posée.

Ces soins sont en général effectués sous anesthésie locale.

Les douleurs provoquées par une carie dentaire peuvent elles être soulagées avec du paracétamol (acétaminophène comme le Tylénol) ou de l’ibuprofène (Advil ou Motrin). En cas d'abcès, un traitement antibiotique sera nécessaire.
Carie dentaire - L’opinion de notre médecin

Sommaire
[/size]

  • Carie dentaire : qu'est-ce que c'est ?

  • Symptômes, personnes et facteurs de risque

  • Prévention

  • Traitements médicaux

  • L'opinion de notre médecin

  • Approches complémentaires

  • Sites d'intérêt

  • Références


[size]
Dans le cadre de sa démarche de qualité, Passeportsanté.net vous propose de découvrir l’opinion d’un professionnel de la santé. Le Dr Jacques Allard, médecin généraliste, vous donne son avis sur la carie dentaire :


[/size]
Mieux vaut prévenir que guérir. Dans le cas de la carie dentaire, la prévention est efficace et passe par une bonne hygiène buccale avec des brossages réguliers, au minimum deux fois par jour, idéalement trois fois par jour après chaque repas. L'important dans le traitement de la carie est de consulter rapidement. Les visites régulières chez le dentiste sont primordiales car elles permettent de soigner les caries avant qu'elles n'atteignent un stade avancé. Une carie installée qui a attaqué la pulpe de la dent nécessite des soins plus compliqués et plus onéreux qu'une carie qui n'a pas franchi l'émail.
Dr Jacques Allard M.D. FCMFC
[size]

Les approches complémentaires de la carie dentaire

Sommaire
[/size]

  • Carie dentaire : qu'est-ce que c'est ?

  • Symptômes, personnes et facteurs de risque

  • Prévention

  • Traitements médicaux

  • L'opinion de notre médecin

  • Approches complémentaires

  • Sites d'intérêt

  • Références



En prévention

   Xilytol, propolis, fromage, thé, canneberge, houblon
[size]

En prévention

Xylitol. Des études5 ont suggéré l'efficacité du xylitol dans la prévention des caries. Cet édulcorant naturel inhiberait la bactérie Streptococcus mutans. Mâcher des gommes contenant du xylitol pourrait donc être bénéfique pour les dents.
Propolis. Quelques essais sur des animaux ont montré des résultats prometteurs de la propolis, mais chez l'homme les résultats obtenus restent mitigés6. Selon l’auteur d’une synthèse sur les propriétés anti-carie de la propolis, les résultats divergent car la composition des propolis utilisées au cours des essais varie7.

Fromage. La consommation de fromage pourrait selon de nombreuses études prévenir l'apparition de carie8,9,10. Les responsables de cet effet cariogène seraient les minéraux du fromage, et notamment le calcium et le phosphore. Ils empêcheraient la déminéralisation des dents et contribueraient même à leur minéralisation11. Une étude12 a de son coté suggéré l'effet sur les caries d'une consommation de yaourts, sans toutefois montrer les mêmes résultats pour d'autres produits laitiers comme le fromage, le beurre ou le lait.
Thé. Le thé, qu'il soit vert ou noir, contribuerait lui aussi à prévenir la carie dentaire. Il diminuerait l'action d'une enzyme présente dans la salive qui a pour rôle de dégrader l'amidon des aliments en sucres simples. Le thé vert aurait une action bénéfique sur les caries grâce à ses polyphénols qui limiteraient la croissance de bactéries associées à la carie13,14,15.

Canneberge. La consommation de canneberge réduirait la formation de plaque dentaire et de carie dentaire. Prudence toutefois car les jus qui en contiennent sont souvent riches en sucres et donc mauvais pour l’hygiène buccale16.
Houblon. Les polyphénols, substances présentes dans le houblon, ralentiraient selon certaines études17,18 la formation de la plaque dentaire et permettraient donc de contribuer à la prévention des caries.
Carie dentaire - Sites d’intérêt

Sommaire
[/size]

  • Carie dentaire : qu'est-ce que c'est ?

  • Symptômes, personnes et facteurs de risque

  • Prévention

  • Traitements médicaux

  • L'opinion de notre médecin

  • Approches complémentaires

  • Sites d'intérêt

  • Références


[size]
Pour en savoir plus au sujet de la carie dentaire, Passeportsanté.net vous propose une sélection d’associations et de sites gouvernementaux traitant du sujet de la carie dentaire. Vous pourrez ainsi y trouver des renseignements supplémentaires et contacter des communautés ou des groupes d’entraide vous permettant d’en apprendre davantage sur la maladie.

France

Union française pour la santé bucco-dentaire
Le site propose des ressources presse d'actualité ainsi que des dossiers de santé.
www.ufsbd.fr


États-Unis

Mayo Clinic (voir Cavities/ tooth decay)
Information et dossiers de santé en anglais.
www.mayoclinic.com

Consumer Lab
Dossiers et ressources sur les produits nutritionnels et de santé.
www.consumerlab.com


American dental association
Site d'information de l'association américaine dentaire
www.ada.org

Carie dentaire - Références

Sommaire
[/size]

  • Carie dentaire : qu'est-ce que c'est ?

  • Symptômes, personnes et facteurs de risque

  • Prévention

  • Traitements médicaux

  • L'opinion de notre médecin

  • Approches complémentaires

  • Sites d'intérêt

  • Références



Recherche et rédaction : Clémence Lamirand
Révision : Dr Jacques Allard MD. FCMFC

Fiche créée : mars 2012

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d'autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu'un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l'information désirée.
Bibliographie
www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-10/corriges_synthese_carie_dentaire_version_postcollege-10sept2010.pdf
www.afssaps.fr/var/afssaps_site/storage/original/application/7362aa8199891931771dff4d80aafebf.pdf
Dental sealants. Centers for Disease Control and Prevention: www.cdc.gov/oralhealth/publications/factsheets/sealants_faq.htm.
www.anses.fr/Documents/NUT-Ra-Glucides.pdf
Notes
1. Données HAS : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_986588/renforcer-la-prevention-de-la-carie-implique-de-reduire-les-inegalites-en-sante
2. Bowen WH, Lawrence RA. Comparison of the cariogenicity of cola, honey, cow milk, human milk, and sucrose. Pediatrics 2005 October;116(4):921-6.
3. Pizzo G, Piscopo MR, Pizzo I, et al. Community water fluoridation and caries prevention: a critical review. Clin Oral Investig.2007;11:189-193. Epub 2007 Feb 27.
4. Afssaps : Mise au point Utilisation du fluor dans la prévention de la carie dentaire avant l’âge de 18 ans - ocotbre 2008.
5. Seki M : Effect of xylitol gum on the level of oral mutans streptococci of preschoolers: block-randomised trial. Int Dent J. 2011 Oct;61(5):274-80. doi: 10.1111/j.1875-595X.2011.00073.x.
6. Libério SA The potential use of propolis as a cariostatic agent and its actions on mutans group streptococci.J Ethnopharmacol. 2009 Aug 17;125(1):1-9. Epub 2009 May 5.
7. The potential use of propolis as a cariostatic agent and its actions on mutans group streptococci.Libério SA, Pereira AL, et al. J Ethnopharmacol. 2009 Aug 17;125(1):1-9. Review.
8. Gedalia I : Effect of hard cheese exposure, with and without fluoride prerinse, on the rehardening of softened human enamel. Caries Res. 1992;26:290-292.
9. Papas AS, Joshi A, et al. Relationship of diet to root caries. Am J Clin Nutr. 1995;61:423S-429S.
10. Ahola AJ : Short-term consumption of probiotic-containing cheese and its effect on dental caries risk factors. Arch Oral Biol. 2002 Nov;47(11):799-804.
11. Kashket S, DePaola DP. Cheese consumption and the development and progression of dental caries. Nutr Rev. 2002;60:97-103.
12. Tanaka K : Intake of dairy products and the prevalence of dental caries in young children. J Dent. 2010 Jul;38(7):579-83. Epub 2010 Apr 28.
13. Cabrera C, Artacho R, Gimenez R. Beneficial effects of green tea--a review. J Am Coll Nutr2006 April;25(2):79-99.
14. Cooper R, Morre DJ, Morre DM. Medicinal benefits of green tea: Part I. Review of noncancer health benefits. J Altern Complement Med 2005 June;11(3):521-8.
15. Hara K : The green tea polyphenol (-)-epigallocatechin gallate precipitates salivary proteins including alpha-amylase: biochemical implications for oral health. Eur J Oral Sci. 2012 Apr;120(2):132-139. doi: 10.1111/j.1600-0722.2012.00947.x. Epub 2012 Feb 11.
16. Pappas E, Schaich KM. Phytochemicals of cranberries and cranberry products: characterization, potential health effects, and processing stability. Crit Rev Food Sci Nutr. 2009 Oct;49(9):741-81. 16. Bodet C, Grenier D, et al. Potential oral health benefits of cranberry. Crit Rev Food Sci Nutr. 2008;48:672-80.
17. Hop polyphenols suppress production of water-insoluble glucan by Streptococcus mutans and dental plaque growth in vivo. Yaegaki K, Tanaka T et al. J Clin Dent. 2008;19(2):74-8.
18. Hop bract polyphenols reduced three-day dental plaque regrowth. Shinada K, Tagashira M,et al. J Dent Res. 2007 Sep;86(9):848-51
[size]

bonne après midi 1       Ninnenne       passeportSANTE.net     
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22767
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   Ven 30 Déc - 13:25

7 signes qui montrent que vous êtes beaucoup trop fatigué(e)

Vous vous reconnaissez dans ces 7 points ? Alors vous êtes beaucoup trop fatigué(e) !
Vous grignotez tout le temps

Lorsqu’on est très fatigué, notre corps est en manque d’énergie et a besoin de sucres rapides et de glucides pour se remettre d’aplomb !

Si vous craquez à chaque pause sur les aliments bien gras et sucrés, cela veut peut-être dire que vous êtes trop fatigué(e).
Lire aussi : 10 astuces santé anti-grignotage

Vous êtes beaucoup moins productif/ve

Vous avez regardé Facebook 20 fois depuis le début de la matinée, fait des petits dessins sur une feuille, vous êtes allé dans une pièce sans vous rappeler ce que vous étiez venu y faire ? En revanche, vous n’avez toujours pas commencé le rapport que vous devez finir aujourd’hui…

Reposez-vous, vous êtes trop fatigué(e) !
En effet, la réduction des capacités de concentration est un signe de fatigue.  
Lire aussi : 8 astuces pour être plus efficace au bureau
Vous êtes irritable

Sautes d’humeur, nervosité, voire crises de larmes : il vous faut du repos !

La fatigue peut rendre émotionnellement instable et nous faire craquer pour rien. 
Chez les femmes, cet état peut aussi être dû à un dérèglement hormonal causé par la ménopause, une grossesse ou encore l’hyperthyroïdie.
N’hésitez pas à en parler à votre médecin.
Vous êtes toujours malade

Depuis quelques temps, vous attrapez tous les virus qui trainent ? Cela peut être le signe que vous êtes épuisé(e).

En manque de sommeil, notre système immunitaire s’affaiblit et n’est pas en mesure de lutter correctement contre les microbes.
Dormez plus et parlez-en à votre médecin si plus de sommeil n’arrange pas la situation.

Vous êtes maladroit(e)

La maladresse et le manque de coordination peuvent être les signes d’une fatigue trop importante.
Vous avez raté votre bouche en voulant boire un verre d’eau ? Vous faites tout tomber ? Vous avez des bleus à force de vous prendre les coins des portes ?

Et si c’était la fatigue ?

Vous n'avez plus de désir sexuel

Le stress, la fatigue, le manque de sommeil peuvent avoir des conséquences sur le désir sexuel.

Si votre libido est à zéro et que vous préférez dormir plutôt que de faire des galipettes alors que ce n’est pas dans votre habitude, vous êtes peut-être bien trop fatigué(e) !
Il se peut aussi que vous soyez en plein Burn out.

Vous n'avez goût à rien

Le cours de yoga auquel vous adoriez assister ou un barbecue avec les copains, ça ne vous dit plus rien ?
Cela peut être un signe que vous êtes beaucoup trop fatigué(e), tout comme un signe de dépression.

Une forte fatigue est le symptôme de nombreuses maladies, si vous vous sentez très fatigué(e) alors que vous avec l’impression de dormir suffisamment, parlez-en à votre médecin.
 
Lire aussi : 12 raisons qui expliquent pourquoi vous êtes toujours fatigués
Crédits photos : shutterstock.com


bon week-end bonne année     Ninnenne      passeportSANTE.net   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)
» Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)
» Pensez à votre santé (un peu de tout)
» Pensez à votre santé (un peu de tout)
» Pensez à votre santé (un peu de tout)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: