AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Comment gérer une crise de couple(passeportSANTE.net) + autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Comment gérer une crise de couple(passeportSANTE.net) + autres   Ven 13 Jan - 13:10

Comment gérer une crise de couple
Le couple n’est pas un long fleuve tranquille. S’il a déjà quelques années derrière lui, la crise peut arriver mais cela n'est pas forcément le signe d'une séparation inéluctable.

Des attentes différentes

Si au début, le couple ne fait qu’un et regarde dans la même direction, les événements et aléas de la vie (enfant, maison, travail) font que chacun évolue différemment.
Conséquence : les envies et les projets ne sont plus forcément les mêmes avec le temps... D’autant que le début d’une relation, placée souvent sous le signe de la passion, gomme tous les aspects de l’autre qui pourraient être dérangeants. Sauf qu’une fois que l’ardeur s’en va, chacun souhaite revoir ses priorités…
L’amour dure 3 ans…

L’amour serait, selon Lucy Vincent, biologiste et auteure du livre « Comment devient-on amoureux ? », qu'une histoire de chimie, n’en déplaise aux amoureux de l’amour

Le cerveau et le corps serait sous endorphines durant environ 3 ans d’où cet attachement fort à l’autre et la fougue qui caractérise le début de chaque relation. Passé ce laps de temps, l’individu, s’étant « habitué » à l’autre, reprendrait le cours de sa vie et ne produirait plus autant d’endorphines vis-à-vis de son partenaire…
Une usure normale…

Au bout de quelques années, il n’est pas anormal qu’une routine s’installe. Alors que l’un se satisfait de sa vie de couple et n’en attend plus vraiment grand-chose, l’autre, à l’occasion d’un changement de vie (retraite, enfant qui quitte la maison, changement de travail), souhaitera donner un nouveau souffle à son couple et en attendra beaucoup.

C’est en général à cause de ce décalage que la crise a lieu…
Garder le contact

Une fois que les endorphines cessent d’être produites en masse, il reste l’ocytocyne, appelée également « hormone de l’attachement ».  Nous libérons de l’ocytocyne à chaque fois que nous embrassons l’autre, que nous faisons l’amour avec lui, que nous lui tenons la main ou tout simplement lors d’un fou-rire ou d’une discussion agréable avec lui au restaurant.

Il est donc indispensable, d’autant plus en période de crise, de mettre en place de petits rituels et de multiplier les gestes marquant son attachement à l’autre. S’ils sont faits spontanément au début de la relation, ils demanderont peut-être quelques efforts avec le temps qui passe mais ce sont eux qui permettront de maintenir le cap de la relation.
En parler…

La première des choses à faire si les disputes se multiplient ou, si les longues discussions ont laissé place à un mutisme pesant, c’est d’en parler…Si l’un des deux ne se sent plus bien dans son couple, il doit faire la démarche d’en parler à l’autre, de préférence dans un milieu neutre. Ce n’est pas chose aisée, car en général l’autre n’a rien vu et se réfugie dans le déni.

Le travail de communication ne peut pourtant commencer qu'à partir du moment où il y a prise de conscience des deux partenaires d'un dysfonctionnement dans le couple. C'est indispensable pour essayer de trouver des solutions… ou pas.
…Mais pas à tout le monde

En parler au principal intéressé oui, mais à la famille et aux amis, mieux vaut éviter…

Si l’on est déjà convaincu(e) que le dénouement sera la séparation, le fait d’en parler à des proches s’avérera d’un grand soutien. Cependant, si le couple décide de se donner une autre chance, il faut savoir que ce type de confidences laisse des traces
Dans un couple, régi par l’amour, on s’aime on se déteste, on s'en veut, on se réconcilie, en revanche dans des relations « dépassionnées », l’objectivité est seule maîtresse à bord et les jugements peuvent être légion. Ainsi, révéler l’infidélité de son conjoint à sa mère peut créer chez cette dernière une animosité vis-à-vis de lui… une rancœur qui restera même si le couple décide de rester uni… ce qui peut ajouter à sa mésentente...
Et pas n’importe comment

Communiquer en temps de crise est la clé pour sauver son couple en déroute. Mais il y a de nombreuses façons de communiquer : faire des reproches à l’autre est par exemple un mode de communication mais pas forcément le bon...

L’important est donc de communiquer autrement, de sortir des schémas classiques de discussion qui sont stériles, voire qui aggravent la situation.
Pour y arriver, il faut parler à la première personne de manière à éviter les reproches (« je me sens délaissée » plutôt que « tu ne t’occupes jamais de moi »), éviter la surinterprétation et se mettre vraiment à l’écoute de l’autre.
Faire une thérapie de couple

Si le mode de communication d’un couple est principalement basé sur le reproche et l’accusation, véritables poisons pour la relation, il est souvent difficile d’en sortir.

C’est pourquoi, certains couples n’arrivant plus à communiquer de la bonne manière font appel à un conseiller conjugal. Il s’agit d’une tierce personne qui, grâce à son objectivité et des exercices spécifiques, tente d’instaurer un nouveau mode communication au sein du couple, basé sur le respect et l’empathie, dans le but de clarifier les sentiments. Il n’est pas là pour « réparer le couple » mais pour l’aider à prendre la bonne décision, quelle qu’elle soit.
Différer la décision

En cas de grosse crise, lorsque la communication n’est vraiment plus possible et qu’aucune solution ne peut, ou ne veut être trouvée, il est alors normal de penser à la séparation.

Cela étant, « la colère est mauvaise conseillère » : mieux vaut ne pas agir dans le feu de l’action, et décider de claquer la porte en pleine dispute. Cette décision importante doit être prise à tête reposée, après avoir mûrement réfléchi et peséle pour et le contre… En outre, si la séparation vient à avoir lieu, elle se prépare et s'anticipe, surtout s’il y a des enfants en jeu
Si la séparation est inéluctable

La séparation est une grave décision, et engendre un traumatisme même si elle est prise d’un commun accord. Si malgré les tentatives de chacun et les efforts pour reconstruire le couple sont restés vains, si l’envie d’être à deux n’est plus là, la séparation reste la meilleure chose à envisager.

Dans cette optique, on peut « réussir » sa séparation. Se séparer ne veut pas forcément dire se déchirer, cela peut être fait dans le respect mutuel et l’échange.
bon week-end    passeportSANTE.net                    Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comment gérer une crise de couple(passeportSANTE.net) + autres   Sam 14 Jan - 14:27

Les meilleurs et les pires aliments contre les ballonnements
Les ballonnements font partie des troubles digestifs et s'expliquent par une accumulation de gaz dans le tube digestif. Ils se traduisent souvent par une sensation de ventre gonflé et des flatulences. Voici une liste des aliments à éviter et à privilégier pour lutter contre les ballonnements au quotidien.

Le fenouil pour lutter contre l'inconfort digestif


Le fenouil, c'est un légume au bon goût anisé qui nous rappelle les vacances... mais qu'on achète  assez rarement. Et pourtant, c'est un allié de poids pour nous aider à lutter contre les ballonnements et l'inconfort digestif.
En effet, le fenouil est recommandé aux personnes qui ont une alimentation trop grasse et qui souffrent de gaz, de ballonnements, voire de remontées acides ; car en plus de réduire ballonnements et flatulences1, le fenouil permet également de combattre l'acidité gastrique de l'estomac. Un légume à mettre à nos menus quand on est sujet aux problèmes de digestion en somme.
Et si l'on ne sait pas trop comment le cuisiner, ce n'est pas un problème. Il peut être consommé tel quel, mais aussi en tisane, en graines, en huile essentielle, ou en gélules. Et pour optimiser son efficacité, on veille à consommer le fenouil entre les repas.

Le charbon végétal contre les gaz intestinaux


Manger du charbon pour réduire les ballonnements, une drôle d'idée ? Pas s'il s'agit de charbon végétal (également connu sous le nom de charbon actif). Au premier abord, cette poudre noire paraît certes un peu effrayante, mais en réalité elle peut être efficace pour nous aider à tirer un trait sur nos ballonnements et nos gaz intestinaux1.

Pour mieux comprendre pourquoi, il faut s'intéresser à la création de cette poudre de charbon végétale. On l'obtient en fait en calcinant à haute température des bois tendres (saule, peuplier, tilleul) mais également des coques de noix ou des noyaux d'olive. Le bois ainsi carbonisé se transforme alors en une vraie éponge capable d'absorber l'air. Il serait même capable de capturer jusqu'à 100 fois son volume en gaz !
Une fois dans notre estomac, il est donc très utile pour absorber les gaz issus de la fermentation de certains aliments, réduisant ainsi considérablement nos ballonnements.

Les fibres solubles plutôt que les fibres insolubles


On a longtemps conseillé aux personnes qui souffraient de ballonnements et de gaz intestinaux de privilégier les fibres insolubles, censées favoriser le transit intestinal et lutter contre la constipation si elles n'étaient pas consommées en excès. Mais des études récentes sont venues contrebalancer ces théories, et ont plutôt mis l'accent sur le rôle des fibres solubles dans la lutte contre l'inconfort digestif1.

 En effet, une consommation trop importante de fibres insolubles pourrait engendrer des irritations au niveau de l'intestin2. En revanche, les fibres solubles, une fois avalées, vont se métamorphoser en une sorte de gel au moment de la digestion et peuvent donc calmer les symptômes de côlon irritable. Très douces pour l'intestin, elles présenteraient également l’intérêt de réduire ballonnements et gaz intestinaux.
Pour rappel, les aliments riches en fibres solubles, et donc à privilégier, sont : le pain de seigle, la farine d'avoine, l'orge, la carotte, la courgette, la patate douce, la pomme de terre sans peau, l'orange, la pêche, la nectarine, etc.

Optez pour les infusions anti-ballonnements


Certaines plantes sont réputées pour favoriser naturellement le transit et l'expulsion des gaz provenant de la fermentation des aliments dans l'estomac.

En cas de problèmes de ballonnements ou de flatulences, on oublie le café après le repas; et on mise plutôt sur des tisanes qui vont chouchouter nos intestins, comme des infusions de thym, de romarin, d'anis vert, de mélisse, de menthe poivrée, ou encore de camomille.
On peut acheter ces infusions toutes faites dans le commerce, ou les préparer soi-même à la maison en faisant sécher les herbes.

Les aromates et les épices pour les intestins fragiles


Comme nous venons de le voir avec les infusions anti-ballonnements, certaines herbes peuvent s'avérer très utile dans la lutte contre les ballonnements. Les épices et les aromates ne sont pas en reste ! 

En effet, épices et aromates sont réputés pour leurs effets carminatifs. Traduction : non seulement ils empêchent la création de gaz dans l'intestin, mais ils aident également à évacuer les gaz qui s'y seraient formés. Tout simplement parfait pour que nos ballonnements et gaz intestinaux ne soient plus qu'un mauvais souvenir.
Et sur le podium des carminatifs, on trouve le cumin1, la cardamome et le gingembre. Voilà une bonne raison supplémentaire de parfumer notre cuisine d'épices et d'aromates. A noter : pour que l'action des carminatifs soit efficace, il ne faut pas y aller de main morte avec les épices et les aromates...

Le chewing-gum, mauvais pour le transit


Le chewing-gum, c'est un produit que l'on devrait penser à bannir définitivement de nos boîtes à bonbons ! Et surtout quand on souffre de ballonnements et de problèmes intestinaux. L'explication est très simple : quand on mâche une gomme, on avale de l'air (en faisant au passage tourner notre estomac à vide) et rien que de l'air. C'est le principe de base de l'aérophagie.

Notre tube digestif accumule donc de l'air inutilement, ce qui fait gonfler notre intestin, notre estomac, et donc notre ventre. Tout ceci nous apporte au mieux des ballonnements, au pire des flatulences1... Logique : tout cet air accumulé dans notre tube digestif, il faut bien l'évacuer à un moment ou un autre !

Pas de boissons gazeuses en cas de transit fragile


Quand on est enclin aux ballonnements, mieux vaut essayer de limiter sa consommation de boissons gazeuses à table (eaux gazeuses et sodas, ces derniers étant en plus bourrés de sucre !). Cela paraît plutôt logique : dans boissons gazeuses, il y a « gaz » !

En effet, ces boissons contiennent du gaz, qui une fois avalé et libéré, se retrouve bloqué dans notre tube digestif. Et du gaz bloqué dans le tube digestif, ça se traduit souvent par une distension des parois de l'intestin et de l'estomac, et un ventre tout gonflé.
Alors si l'on a tendance à être fragile de l'estomac, mieux vaut éviter d'encombrer notre tube digestif avec un excès de gaz !

Les crucifères ont mauvaise réputation


La famille des crucifères a beau être bien fournie et colorée (chou vert, chou rouge, chou-fleur, chou de Bruxelles, brocoli, etc.), elle n'est pas la grande amie des personnes qui souffrent de ballonnements. Et pour cause : les crucifères sont des aliments qui ont tendance à produire beaucoup de gaz en fermentant dans notre tube digestif. Le chou, c'est d'ailleurs le premier légume auquel on pense quand on parle d’ « inconfort digestif ». Une réputation malheureusement méritée !

En effet, les légumes de la famille des crucifères contiennent de la raffinose, une substance qui peut être à l'origine de flatulences et de ballonnements chez les personnes sensibles des intestins. Et comme ils contiennent également du soufre, les flatulences émises peuvent s'avérer assez malodorantes.
La solution pour pouvoir quand même profiter des bienfaits de la famille du chou ? Les cuire à l'étuvée, et ne pas en abuser !

Les légumineuses ont tendance à fermenter


Lentilles, pois, fèves, haricots blancs, haricots rouges, pois chiches... Même si les légumineuses regorgent de bienfaits santé, elles ne sont pas vraiment à conseiller quand on souffre de ballonnements ! En effet, les légumineuses sont des aliments dit fermentescibles, c'est à dire qu'une fois avalés et arrivés dans notre estomac, ils ont tendance à fermenter1.

L'astuce de grand-mère pour que « légumineuses » ne rime pas avec problèmes digestifs : les faire tremper la veille dans un saladier plein d'eau. Et ne pas hésiter à changer l'eau plusieurs fois d'ailleurs.

Limiter les produits laitiers pour l'intestin


Les produits laitiers représentent une source très intéressante de calcium, fondamental pour le capital osseux. Seulement, quand on vieillit, il arrive que l'on ait de plus en plus de mal à digérer le lactose (qui est le principal sucre contenu dans le lait). Or quand le lactose arrive dans un tube digestif qui a du mal à l'assimiler, il va commencer à fermenter. Et comme la plupart des aliments fermentescibles, le lactose non digéré dans notre estomac va engendrer des gaz et des ballonnements1.

Lorsque c'est le cas, il est recommandé de surveiller attentivement sa consommation de produits laitiers. Tout d'abord, il ne faut pas en consommer trop durant la journée. Ensuite, il est conseillé d'éviter tous les laitages à base de lait entier, les fromages blancs trop gras, les fromages qui contiennent des moisissures (roquefort, brocciu, etc.) ainsi que les fromages à pâte molle non affinée (mascarpone, riccota, etc.). A l'inverse, il faudrait privilégier la consommation de produits laitiers écrémés et les fromages à pâte cuite (tomme, gruyère, etc.).

passeportSANTE.net           bon week-end     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comment gérer une crise de couple(passeportSANTE.net) + autres   Sam 14 Jan - 14:33

6 bonnes raisons de manger chaque jour de la salade
La salade verte, ça ne donne pas toujours envie ! Et pourtant elle possède de nombreuses vertus qui pourraient bien vous inciter à en consommer quotidiennement.
Elle contient des fibres solubles

C’est la laitue romaine qui est la plus riche en fibres solubles, suivie des épinards, de la laitue frisée, de la laitue iceberg et de la laitue Boston.

Les fibres solubles diminuent l’absorption du mauvais cholestérol, des triglycérides et permettent de prévenir les maladies cardiovasculaires (1). De plus, elles réduisent l’absorption des glucides, ce qui freine la montée de la glycémie.
Lire aussi : Fibres solubles et insolubles : quelles différences ?

Elle est anti-cancer

Manger de la salade pourrait protéger du cancer ! C’est en tout cas ce que certaines études semblent montrer.
En effet, la laitue, la mâche et les épinards contiennent des caroténoïdes, principalement le bêta-carotène et la lutéine. Ces composés posséderaient des propriétés antioxydantes et seraient liés à un risque moindre de développer certains cancers (1).

Et bonne nouvelle, les caroténoïdes sont mieux absorbés par l’organisme lorsqu’ils sont accompagnés d’une petite quantité de gras (2) !
De plus, la roquette contient de la quercétine, un type de flavonoïde associé à une diminution des risques de cancer en raison de ses propriétés antioxydantes (3).
C'est une bonne source de vitamines et de minéraux

La plupart des salades sont riches en vitamines et minéraux.  
En effet, la laitue frisée, la mâche et l'épinard cru sont de très bonnes sources de vitamines A

Les laitues romaine, frisée, Boston et l'épinard cru sont d’excellentes sources de vitamine K.
La laitue romaine et l'épinard cru sont de bonnes sources de vitamines B9.
Les laitues romaine et frisée ainsi que la mâche sont des sources de vitamine C.
La laitue frisée et l'épinard cru sont des sources de manganèse.
L'épinard cru est une bonne source de magnésium.
Et la mâche est une source de fer, de vitamine B6, de cuivre, de manganèse et de potassium.
Elle est rassasiante

Une étude publiée en 2004 a montré que les personnes qui consomment une salade avant un repas consomment en moyenne 10 % de calories en moins durant le repas (1).
Mais si vous la prenez en tant que déjeuner ou diner, pour que votre salade soit suffisamment rassasiante, ajoutez-y une source de protéines, comme du poulet, des œufs ou du fromage.

N’hésitez pas aussi à y ajouter une bonne huile ou encore des noix ! 
Lire aussi 5 aliments rassasiants à mettre au menu pour une jolie silhouette !
C'est une source d'oméga-3

Les oméga-3 sont des acides gras dits « essentiels », car l’organisme ne peut les synthétiser lui-même. Les besoins doivent donc être comblés par la consommation d’aliments qui en contiennent, et la salade verte en est une source intéressante.

Celle qui est la plus riche en oméga-3 est la mâche, qui compte 200 à 360 mg d’oméga-3 à chaîne courte pour une portion de 100 g. La laitue est également une bonne source.
Pour faire le plein d’oméga-3, ajoutez une cuillère d’huile de lin dans votre vinaigrette ou des noix !
Lire aussi 10 aliments pour faire le plein d’Oméga-3
Elle est désaltérante

La salade verte est composée à 95 % d’eau. C’est donc un aliment très désaltérant, idéal pour l’été !

En hiver aussi elle sera parfaite pour accompagner les repas trop lourds.
À déguster avec une vinaigrette ou en y incorporant d’autres bons ingrédients !
Consultez aussi nos fiches LaitueMâche et Roquette
bon week-end    passeportSANTE.net           Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comment gérer une crise de couple(passeportSANTE.net) + autres   Dim 15 Jan - 11:15

10 choses incroyables à faire avec du citron
Riche en vitamine C, le citron est un agrume plébiscité, qui exercerait même un effet favorable dans la prévention du cancer ! Mais ce n'est pas tout, on peut faire des choses assez surprenantes avec du citron. En voici 10 exemples.
Blanchir le linge et éliminer les taches

Votre linge blanc peut retrouver sa blancheur et son éclat grâce au citron.

Comment faire ?

Dans le bac de votre machine à laver, versez votre lessive et le jus d’1/2 citron.
Pour encore plus d’efficacité, vous pouvez ajouter du bicarbonate de soude, qui a aussi la propriété de raviver la blancheur du linge.
Contre les taches, et notamment les taches de transpiration, frottez la zone avec une solution composée de 50 % jus de citron et de 50 % d’eau, et une pincée de bicarbonate de soude.
Guérir les maux de gorge

L’un des remèdes maison les plus efficaces pour diminuer l’intensité des maux de gorge est une boisson préparée à base de citron, d’eau chaude et de miel.

Comment faire ?

Mélanger le jus d’un demi-citron et une cuillère à café de miel dans une tasse d’eau tiède à chaude.
Les composants antioxydants que contient le citron vont agir pour réduire l’inflammation de la gorge.
Éclaircir ses cheveux

Savez-vous que vous pouvez éclaircir vos cheveux avec du citron ?

Pour cela, vaporisez un mélange d’eau et de jus de citron sur votre chevelure puis restez au soleil 1 à 2 heures.
Attention cependant : le citron est très asséchant, veillez donc à bien hydrater vos cheveux après les avoir éclaircis avec du jus de citron.

Faire briller miroirs et fenêtres

Pour nettoyer et faire briller vos miroirs, fenêtres et portes de douches, versez dans un pulvérisateur 2 cuillères à soupe de jus de citron pour 50 cl d’eau et vaporisez.

Ajoutez ½ tasse de vinaigre blanc pour plus d’efficacité.
Frottez, puis essuyez !

Désinfecter les planches à découper

Pour éliminer les germes et les taches d’aliments qui sont parfois tenaces sur les planches à découper en bois, coupez un citron en deux et frottez la planche avec.

Laissez reposer quelques heures puis rincez. Pour un meilleur résultat, ajoutez du gros sel.
Cette technique est aussi valable pour le grill.

Blanchir ses dents

Le citron peut vous permettre d’avoir des dents plus blanches.

En effet, l’acide citrique qu’il contient aide à lutter contre le tartre, en partie responsable du jaunissement des dents.
Pour cela, brossez délicatement vos dents avec du jus de citron, puis rincez. Ou plus simple, frottez un demi-citron contre vos dents.
Ne répétez pas l’opération plus d’une fois par semaine, car à force, le citron peut avoir l’effet contraire et abîmer l’émail des dents.
Faire un peeling

Le citron est bon pour la peau. Il contribue à retendre les tissus et à nettoyer les pores en éliminant les points noirs et les taches brunes grâce à sa teneur en alpha-hydroxyacides, qui ont la propriété d’accélérer le remplacement des cellules mortes.

Comment faire ?

Pressez 1/2 citron, plongez un coton dans le jus du citron et appliquez-le sur une peau bien propre. Laissez agir 10 minutes si possible (attention, ça pique !) et rincez abondamment.
Cette pratique est cependant à éviter si vous avez la peau très sèche et sensible.
Se débarrasser du calcaire

Les traces de calcaire sur l’évier ou la baignoire peuvent disparaitre avec le citron.

Comment faire ?

Pressez le citron, trempez un chiffon dans le jus et passez-le dans les éviers, robinets ou même dans la machine à laver.
Laissez agir pendant une dizaine de minutes, et nettoyez à l’eau tiède.
Vous pouvez ajouter un peu de vinaigre blanc pour obtenir de meilleurs résultats.
Rafraichir l'haleine

Le citron peut éliminer les bactéries responsables de la mauvaise haleine, présentes dans votre bouche.

Comment faire ?

Diluez un demi-citron dans un verre d’eau et rincez-vous la bouche avec ce mélange. Ensuite, buvez-le ou recrachez-le.
 
Éliminer les mauvaises odeurs du frigo

Pour éliminer les odeurs désagréables de votre frigo, coupez un citron en deux et placez-le dans la porte.
Le citron va capturer toutes les odeurs qui s’échappent des aliments.

Changez-le toutes les semaines.
 

passeportSANTE.net         bonne après midi 1     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comment gérer une crise de couple(passeportSANTE.net) + autres   Lun 16 Jan - 13:48

5 remèdes anti-rétention d’eau
Alors que notre organisme doit sans arrêt faire l’équilibre entre l’eau éliminée (transpiration, urine…) et l’eau assimilée (hydratation, teneur en eau des aliments…), il se peut que notre corps gonfle parce qu’il stocke plus d’eau qu’il n’en élimine. C’est ce qu’on appelle la rétention d’eau. Comment l’éviter ?
 

Pensez aux protéines !


Notre organisme est parfois incapable d’éliminer correctement l’excédent d’eau dans notre corps parce qu’il est « déréglé ». Ce phénomène peut être dû à un déséquilibre nutritionnel et dans certains cas, à un manque de protéines.
 
Si on est carencé en protéines, le sang, composé d’eau à plus de 60%, en contiendra trop peu, et l’eau sera attirée par des tissus où la concentration en nutriments est plus importante. Des gonflements au niveau du ventre et des jambes peuvent alors survenir. Avec une alimentation suffisamment riche en protéines, le foie produit de l’albumine qui empêche l’eau de fuir dans les tissus et de s’y accumuler.

Mais pas n’importe quelles protéines…

Privilégiez les viandes blanches et les poissons, ainsi que les protéines végétales comme celles du soja. Evitez en revanche les charcuteries qui certes, contiennent des protéines mais qui sont aussi très salées.

 

Consommez moins de sel !


Le sel est l’ennemi numéro 1 de la rétention d’eau ! Lorsqu’on a une alimentation trop riche en sel (alors qu’il n’en faudrait qu’entre 4 et 6 g par jour), l’eau s’accumule dans les tissus. Ces tissus, fortement concentrés en sel, attirent l'eau et la retiennent, ce qui empêche son élimination. Notre corps se met alors à gonfler.


Comment réduire sa consommation de sel ?

Réduire sa consommation de sel peut ne pas paraître évident si on considère que les Français en consomment près de 12 g par jour contre environ 10 g pour les Canadiens. Pour commencer, il faut éviter de resaler ses plats une fois à table. Il y a aussi toute une liste d’aliments à éviter car ils sont trop riches en sel. Le pain blanc, les charcuteries, les plats préparés ou le fromage en font partie. Il faut aussi garder à l’esprit que le sel n’est pas que l’ennemi de la rétention d’eau : consommé en excès il est responsable de nombreux troubles comme l’hypertension ou les AVC.

Essayez les plantes !


Certaines plantes, que ce soit sous forme homéopathique ou en infusion, ont vu leurs effets prouvés contre la rétention d’eau. Ces plantes ont une action sur le foie, les reins et sur le système lymphatique. Elles permettent de « drainer » l’eau qui se trouve en excédent dans notre organisme en stimulant la microcirculation sanguine : l’eau contenue en excès dans les tissus est alors "rejetée" par le sang et peut s’éliminer.

Quelles plantes pour moi ?

Parmi les plantes anti-rétention d’eau qui stimulent le foie, les reins ou le système hépathique, on trouve : le thé vert, la verge d’or, le pissenlit, la vigne rouge, l’orthosiphon (ou thé de java) ou encore la piloselle… Ces plantes sont faciles à se procurer en boutiques diététiques, en pharmacie ou en parapharmacie.

Intolérance alimentaire ou problème hormonal ?


Il arrive parfois que la rétention d’eau dépende de problèmes plus spécifiques :

Les intolérances alimentaires

Pas toujours évidentes à diagnostiquer, les intolérances alimentaires, au gluten ou au lactose par exemple, peuvent être responsables de la rétention d’eau. Le corps ne fabrique pas les enzymes nécessaires à la bonne digestion de l’aliment concerné, entraînant des troubles digestifs désagréables. Pour savoir si vous êtes intolérant(e) à un aliment, supprimez-le de votre alimentation pendant une quinzaine de jours et surveillez les résultats. Il est également conseillé d’en parler à votre médecin car une intolérance reste une gêne importante.

La rétention d’eau et les hormones

On considère que 95% des femmes sont concernées par la rétention d’eau, qui peut aussi avoir une origine hormonale. A cause de la fluctuation des hormones, certaines femmes remarquent une rétention d’eau au niveau de la poitrine et du ventre durant la période prémenstruelle. Ce type rétention d’eau qui reste malgré tout gênant, n’est que passager.

Le drainage lymphatique



Le drainage lymphatique est un massage qui consiste à stimuler la circulation de la lymphe, un liquide incolore qui circule dans les vaisseaux lymphatiques. L’objectif du drainage est d’évacuer les liquides excédentaires : il est donc très efficace en cas de rétention d’eau. Les instituts proposent souvent des « massages drainants ». Si on veut un résultat plus en profondeur, mieux vaut se tourner vers un spécialiste qui connaît les techniques du drainage lymphatique manuel.


passeportSANTE.net                       bonne après midi 1    Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment gérer une crise de couple(passeportSANTE.net) + autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment gérer une crise de couple(passeportSANTE.net) + autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment ca marche : le convertisseur de couple
» D'apres vous, comment les autres vous percoivent t'ils ?
» [RESOLU] Comment personnaliser certains appels sortant par internet et d'autres par l'opérateur?
» V120d02s et 2801 pro
» Figurines Mantic ou comment lutter contre la crise?!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: