AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les siestes, pourquoi, quand, comment ? (passeportSANTE.net) + autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Les siestes, pourquoi, quand, comment ? (passeportSANTE.net) + autres...   Jeu 2 Fév - 10:02

Les siestes, pourquoi, quand, comment ?
Existe-t-il une bonne méthode pour faire la sieste ? Reste-elle utile une fois passée l'enfance ? Tout ce qu'il faut savoir sur la sieste et comment bien la "pratiquer"...
Les bienfaits de la sieste

Les bienfaits de la sieste sont nombreux. Elle permet de prévenir les troubles de la vigilance et de l’attention, et favorise la concentration.
Par ailleurs, elle stimule la mémoire et la créativité. Sur le plan préventif, elle diminue les risques de maladies cardio-vasculaires, réduit la tension et renforce le système immunitaire. En outre, elle rend de bonne humeur !...

Ce qui se passe quand on manque de sommeil

Toutes les études convergent en ce sens : les français dorment mal et trop peu ! Or les effets du manque de sommeil sur l’organisme se ressentent de manière néfaste à plusieurs niveaux : stress, manque de concentration, sautes d’humeur, etc.
Les siestes permettent donc de rattraper le sommeil perdu à condition de ne pas excéder 30 minutes, sans quoi elles ne feraient qu’aggraver les symptômes liés au manque de sommeil.
Quand faire la sieste ?

La sieste peut se pratiquer à n’importe quel moment de la journée (excepté en fin de journée).
Le coup de pompe se fait cependant souvent sentir après le déjeuner, en raison du processus de digestion. On l'observe donc aussi après le petit-déjeuner et le repas du soir. A l’inverse, l’envie de dormir est absente chez les individus qui sautent le repas du midi.

Où faire la sieste ?

Au bureau, dans les transports en commun, etc., la sieste peut se pratiquer n’importe où en fonction des aptitudes de l’individu au lâcher prise.
Si certains auront besoin d’un environnement calme et propice au repos, d’autres seront capables de s’endormir dans un brouhaha général...


Dans quelle position faire la sieste ?

Le tout est de se sentir à l’aise en veillant à adopter une bonne posture sous peine de se réveiller avec des douleurs musculaires et articulaires.
Le mieux est d’être allongé(e) mais si c'est impossible, on veillera à bien se caler dans le fond de son siège pour garder le dos bien droit, avec la tête légèrement penchée en arrière, posée sur l’appui-tête ou au contraire, penchée en avant. Les pieds seront bien à plat sur le sol. L’ensemble des muscles doit être parfaitement détendu et la respiration profonde.
Combien de temps faut-il faire la sieste ?

Une sieste « standard » dure environ 20 minutes. Sa durée dépendra surtout de chaque individu et du temps dont il dispose. La sieste est efficace si, au réveil, on ne se sent pas plus fatigué(e) qu’avant et qu’on ne se sent pas complètement déboussolé(e).
Si tel est le cas, c’est que la sieste a été trop longue et qu’il faudra revoir sa durée à la baisse la prochaine fois…

La micro-sieste

Les siestes de 10 minutes, qu’on appelle aussi micro-siestes, seraient plus bénéfiques que les siestes de 5 ou 30 minutes.
La micro-sieste permettrait d’améliorer les capacités cognitives, de redonner de l’énergie et d’accroître la vigilance.
Contrairement aux siestes plus longues, elles ne provoquent pas de somnolence post-éveil.
La sieste pour tous

La sieste est souvent délaissée à l’âge adulte, ce qui est dommage étant donné tous les bienfaits qu’elle apporte à l’organisme. Elle est donc fortement recommandée pour tous, et à tout âge, en particulier aux personnes âgées qui dorment moins bien et moins longtemps la nuit (moyenne de 6h30). Faire une sieste leur permet donc d’atteindre le quota d’heures de sommeil journalières pour rester en bonne santé.

Chez l'enfant

La sieste est un besoin physiologique chez le bébé et le jeune enfant. Elle est un complément indispensable au sommeil nocturne jusqu’aux 4 ans de l’enfant et doit durer entre 1h30 et 2h. Elle varie beaucoup d’un enfant à un autre, en fonction de ses propres besoins. Il s’agit donc d’être à l’écoute et de s’adapter : si votre enfant est grognon en fin de journée, tombe ou se fait mal facilement, pleure pour un rien, c’est qu’il a encore besoin de dormir l’après-midi. Si la sieste n’est pas possible (quand l’enfant arrive en moyenne ou grande section), il est alors important de le coucher plus tôt le soir et le week-end pour qu’il n’accuse pas une dette de sommeil.
Plus performants

Des études ont mis en évidence que la sieste augmentait les performances cognitives et psychomotrices de l’individu, ce qui se traduit concrètement par une meilleure mémorisation des apprentissages et une créativité accrue.  
Les grandes entreprises l’ont bien compris et sont ainsi de plus en plus nombreuses à l’encourager auprès de leurs employés. Demain, tous artistes et productifs grâce à la sieste ?

passeportSANTE.net          bonne après midi 1    Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Les siestes, pourquoi, quand, comment ? (passeportSANTE.net) + autres...   Jeu 2 Fév - 10:15

5 gestes quotidiens pour améliorer sa santé


Mettre des aliments sains dans son sac de courses

Avoir une alimentation équilibrée augmente l’espérance de vie en réduisant les pathologies cardio-vasculaires et les cancers.
Dans un récent sondage mené par Ipsos fin 2016, les français, de plus en plus attentifs à ce qu’ils mangent, sont ainsi 71% à déclarer consommer davantage de produits bons pour la santé
Manger sainement consiste à respecter l'équilibre alimentaire, c'est-à-dire à consommer ni trop ni trop peu de nutriments : en somme cela revient à manger de tout en quantités raisonnables. En outre, les aliments ingérés doivent être de bonne qualité tout en ayant subi le moins de traitements et transformations possibles.
Marcher au moins 30 minutes par jour

Qu’il s’agisse de courir 20 km ou d’aller chercher le pain à pied, l’essentiel c’est de prendre l'air et de bouger en fonction de sa condition physique et de sa motivation.
L’activité physique intense à modérée, permet, entre autres, d’entretenir une bonne santé du cœur et des artères, de prévenir l’ostéoporose et l’obésité.
Mais ses effets bénéfiques ne s’arrêtent pas là, le sport est aussi un excellent anxiolytique et antidépresseur naturels grâce à la libération d’endorphines qu’il entraîne. 
Faire baisser la pression

…au sens propre comme au figuré !...
Le stress peut être dangereux pour la santé. S’il est chronique,  il maintient l’organisme dans un état d’alerte perpétuel qui le fatigue et l «’empêche » de faire face à d’autres attaques (inflammation, virus, etc.), le système immunitaire fonctionne alors moins bien.
Des pathologies propres au stress peuvent apparaître (maladies de peau, troubles intestinaux, lombalgies, dépression,) alors que d’autres pathologies seront aggravées par le stress (maladies cardiovasculaires, hypertension, diabète, cancer) .
En outre, le stress chronique a un effet oxydatif, c’est-à-dire qu’il provoque le vieillissement et la mort prématurée des cellules. Toutes les techniques de relaxation et de méditation sont donc vivement recommandées en cas de stress prolongé.
Se coucher à heures fixes

Un sommeil de qualité permet à l’organisme de se régénérer. Dormir trop, trop peu ou mal, entraîne des perturbations endocriniennes susceptibles de dérégler les principaux organes de notre corps.
Malgré des emplois du temps de plus en plus chargés, il est donc important d’accorder au sommeil une juste place.
Si le sommeil ne vient pas naturellement, certains gestes simples ou conduites à éviter peuvent le favoriser : se détendre, manger léger, boire une infusion, ne pas faire de sport, ne pas consommer d’excitants le soir (alcool, tabac, café). Il a par ailleurs été prouvé que se coucher à heures fixes favorisait l'endormissement et permettait une meilleure récupération. 
Voir ses amis ou échanger avec eux

La solitude nuit gravement à la santé ! Plusieurs études ont ainsi prouvé qu’être en contact régulier avec sa famille ou ses amis permettait de garder une bonne santé plus longtemps et d’éviter de tomber malade.
La solitude guette d’autant plus les personnes âgées, dont le risque de mortalité prématurée en cas d’isolement  serait de 14%, selon une étude parue dans l'Académie américaine des sciences (PNAS).
Audrey Dulieux



passeportSANTE.net         bonne après midi 1                                                       Ninnenne   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Les siestes, pourquoi, quand, comment ? (passeportSANTE.net) + autres...   Jeu 2 Fév - 10:23

Les comportements qui abiment vos dents

Sans le savoir, vous avez peut-être pris de mauvaises habitudes pour votre dentition. Découvrez quels sont ces comportements qui abiment vos dents.
Se brosser les dents tout de suite après le repas

Se brosser les dents juste après le repas n’est pas une bonne idée.

En effet, certains aliments contiennent des substances acides qui fragilisent l’émail dentaire et se brosser les dents juste après le repas pousse l’acide plus profondément dans l’émail.
Il est donc conseillé d’attendre au moins une demi-heure après la fin du repas avant de vous laver les dents.
De la même manière, ne vous brossez pas les dents juste après un épisode de reflux gastrique.
Grignoter

Quand on succombe à la tentation du grignotage, c’est souvent pour des aliments qui contiennent beaucoup de sucres, ce qui favorise l’apparition de caries.
De plus, si on pense à se brosser les dents après chaque repas, on n’y pense pas toujours après avoir grignoté !
Conseil : après votre en-cas, si vous ne pouvez pas vous laver les dents, rincez-vous la bouche à l’eau.

Ne pas se brosser les dents le soir

Le moment où il ne faut jamais oublier de se brosser les dents, c’est le soir.
En effet, la nuit, on sécrète moins de salive, le risque de formation de caries est alors plus élevé à ce moment-là, car la salive neutralise l’acidité buccale.
Conseil : choisissez une brosse à dents souple et changez-la tous les 3 mois. Quand vous ne pouvez pas vous laver les dents, rincez au minimum la bouche à l’eau.
Fumer

On le sait depuis longtemps, en plus d’engendrer de graves problèmes comme des cancers ou des maladies pulmonaires et cardiaques, le tabac est nocif pour la cavité buccale.
En effet, la nicotine s’attaque à l’émail et le goudron brunit la dent.
Le tabac participe également au développement du tartre.
De plus, les fumeurs ont en moyenne trois fois plus de caries que les non-fumeurs.
Boire

Certaines boissons sont les ennemies de vos dents !
Les pires boissons pour vos dents sont :

- Le café
- Le thé aux fruits
- Le vin rouge
- Les jus, en particulier les jus de fruits rouges
- Les sodas
- Les boissons alcoolisées
Avoir un piercing

Un piercing des lèvres ou de la langue peut occasionner des complications au niveau dentaire.
En effet, la friction des attaches des bijoux contre les dents peut causer de l’usure des dents, des fêlures suite à des chocs répétitifs ou une sensibilité dentaire.
À savoir : les attaches en plastique sont moins dommageables que celles en métal.
Pour aller plus loin, consultez notre dossier Santé Bucco-dentaire

 passeportSANTE.net          bonne après midi 1 a demain      Ninnenne    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Les siestes, pourquoi, quand, comment ? (passeportSANTE.net) + autres...   Lun 6 Fév - 12:41

Pourquoi grossit-on quand on vieillit ?

Au fil des années, la prise de poids semble inévitable. En France, les femmes prennent en moyenne 7,5 kg entre 20 et 50 ans, contre une dizaine pour les québécoises.
Pour certaines, le poids augmente progressivement durant toute la vie mais pour d’autres, cela se fait à l'occasion des grossesses et de la ménopause. Que se passe-t-il donc dans l’organisme ?

Avant toute chose, il faut savoir que les femmes ont une quantité de graisse plus importante que les hommes. On estime que 18 à 25 % de leur poids corporel est constitué de tissu adipeux, contre seulement 10 à 15 % chez les hommes.  Leurs réserves graisseuses localisées surtout dans le bas du corps (cuisses, hanches, fesses, …) ont servis de stocks, durant des millénaires. Elles permettaient  d’assurer la survie et la reproduction de l’espèce humaine en cas de famine. Ces réserves de graisse ont donc été conçues pour ne pas disparaître facilement, contrairement à celles des hommes, localisées sur l’abdomen, c'est d'ailleurs pour cette raison que les femmes ont plus de mal à maigrir que les hommes. Ce qui représentait un atout biologique autrefois, est désormais perçu comme un défaut de l’organisme dans nos sociétés d’abondance.

Le métabolisme de base

[size=16]Une question de calories

La prise de poids avec l’âge s’explique d’abord par le métabolisme de base. Il représente les calories que l’organisme dépense pour assurer le minimum vital : plus il est faible,  et plus on peut prendre de poids. Le principal facteur qui influe sur lui est la proportion de masse musculaire, plus grande chez les hommes. C’est pour cette raison qu’ils ont un métabolisme de base plus élevé que celui des femmes : le cœur et les poumons doivent s’activer davantage pour couvrir toute la masse musculaire.

Exemple :
â–º Le métabolisme de base d’un homme de 20 ans, mesurant 1 m 80 et pesant 70 kg est d'environ 1510 kilocalories.
â–º Celui d'une femme de 20 ans, mesurant 1 m 65 et pesant 60 kg est d'environ 1320 calories.


Une baisse de la masse musculaire 

Avec l’âge, la masse musculaire diminue, entraînant la baisse du métabolisme basal : on estime qu’il diminue de 2 à 3% par décennie à l’âge adulte. Le nombre de calories dépensées au repos diminue,  alors que l’alimentation reste souvent la même. Par conséquent, les calories qui étaient autrefois brulées par l’organisme, sont stockées sous formes de graisse.

â–º Il est conseillé aux personnes âgées de plus de 50 ans d'augmenter leur consommation de protéines alimentaires pour freiner la perte musculaire.

Deux caps : la ménopause et la grossesse

Le rôle des hormones dans la ménopause

Lors de la ménopause, la baisse des œstrogènes accélère la perte musculaire au niveau des parties inférieures de l’organisme. Elle va donc amplifier le phénomène expliqué précédemment.  La femme ne pouvant plus donner naissance à un enfant, ses réserves graisseuses n’ont plus lieu d’être. Le changement de la silhouette est alors inévitable : les cuisses maigrissent, au contraire de la taille et des hanches qui s’épaississent. La baisse de la masse musculaire entraîne globalement une prise de poids si le même mode de vie est conservé.

â–º L’augmentation du poids moyen chez les femmes ménopausées varie de 4 kg à 5 kg.
Eviter la sédentarisation

Ces bouleversements hormonaux sont souvent accompagnés de changements importants dans la vie des femmes concernées (départ des enfants, stress professionnel). Pour éviter une prise de poids, il faut équilibrer son alimentation et surtout augmenter son activité physique. Cela permet de réduire la diminution de la masse musculaire et de maintenir son métabolisme de base.
Une étude menée à Genève a montré l’importance de l’activité physique dans la vie, et particulièrement au moment de la ménopause. Elle a montré que les femmes qui font 20 à 30 minutes d’exercice par jour (marche rapide, course, …) ne prennent quasiment pas de poids durant cette période difficile.

â–º Il est important, lorsqu'on vieillit, de consulter un médecin avant de débuter un programme d'entraînement.
Les grossesses successives
Il est parfois difficile de revenir au poids précédant la grossesse. Au cours de celle-ci, les hormones ont joué un grand rôle dans l’apparition des "kilos de grossesse". Certaines contribuent à développer l’appétit tandis que d’autres vont amplifier le phénomène de stockage par l’organisme en prévision de l’allaitement. Il est conseillé de reprendre une activité physique après la grossesse. La plupart du temps, on recommande d’attendre 2 mois, après la rééducation périnéale. Cependant, dans le cas d’une césarienne ou d’une épisiotomie, il faudra attendre plus longtemps.

Les autres facteurs

L'hypothyroïdie 

Ce dysfonctionnement de la glande thyroïde est relativement fréquent. Il entraîne une augmentation du poids et s’accompagne généralement d’une fatigue inhabituelle. Cette affection qui touche surtout les femmes après 50 ans, ne se guérit pas mais se contrôle très bien en prenant quotidiennement des hormones thyroïdiennes de remplacement (ou de substitution).

La perte osseuse

A la perte musculaire, il faut aussi ajouter une légère perte osseuse qui entraîne également une diminution de notre métabolisme de base. Il est donc conseillé d'augmenter son apport en vitamine D, surtout lorsqu'on sait que près de 80% des occidentaux présentent des carences en vitamines D !

Le laisser-aller
Au fil des années, le niveau de vie et la situation sociale changent. Cela favorise la sédentarité, la consommation d’aliments raffinés comme les boissons sucrées, le vin, les viandes rouges non transformées… D’autres facteurs interviennent également dans le gain pondéral : la consommation d’alcool, le temps passé devant la télévision ou encore l’utilisation de la voiture.
Ainsi, la prise de poids avec l'âge n'est pas inéluctable: adapter son alimentation aux besoins de l'organisme et pratiquer une activité physique suffisent à conserver un poids "santé".
Pour aller + loin
> Quel est votre indice de masse corporelle ?> Problèmes de poids : prendre de nouvelles habitudes de vie> Ménopause et périménopause: diète spéciale
                          passeportSANTE.net          bonne après midi 1      Ninnenne          
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les siestes, pourquoi, quand, comment ? (passeportSANTE.net) + autres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les siestes, pourquoi, quand, comment ? (passeportSANTE.net) + autres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bricout, Bastien] Manipuler, pourquoi et comment ?
» Peinture, ou, quand, comment, pourquoi?
» Pourquoi et comment Alfred Dunhill a-t-il inventé le sablage en 1918 ?
» Pourquoi du comment de votre pseudo
» Pourquoi continuer a vivre?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: