AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 5 astuces pour lutter contre les cernes au naturel + autres (passeportSANTE.net)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: 5 astuces pour lutter contre les cernes au naturel + autres (passeportSANTE.net)   Jeu 9 Fév - 14:54

5 astuces pour lutter contre les cernes au naturel

Certains fruits et légumes, certaines herbes et plantes ainsi que certaines mesures d'hygiène permettent de remédier aux yeux fatigués ou cernés. Voici 5 anticernes naturels qui vous aideront à retrouver un regard pétillant !
Qu’est-ce qui cause les cernes et les poches ?

L’apparition des cernes ou des poches est principalement attribuable à une mauvaise circulation sanguine et à un dérèglement des tissus lymphatiques (des tissus de "soutien").


La lymphe est responsable du drainage des tissus. Si elle ne fonctionne pas bien, l’élimination des pigments regroupés sous la peau ne pourra pas se faire correctement. L’épiderme est jusqu’à 4 fois plus mince sous les yeux que sur le reste du corps, raison pour laquelle on voit souvent apparaître à cet endroit des cernes d'une couleur marron (pigments regroupés) ou bleutée (vascularisation visible). Les cernes peuvent également être causés par le facteur héréditaire ou par une mauvaise hygiène de vie.
Les poches sont quant à elles le résultat d’une accumulation d’eau et de graisse sous les yeux. Une mauvaise hygiène de vie (alcool, tabac, manque de sommeil, etc.) peut occasionner la rétention d’eau. Les vaisseaux lymphatiques peuvent également être à l’origine du problème s’ils ne fonctionnent pas correctement.
Un peu de fraîcheur pour contrer les yeux gonflés

Le froid permet de réactiver la circulation sanguine ainsi que celle des tissus lymphatiques. Voici quelques astuces à appliquer en cas de cernes :

Des compresses d’eau froide…

Au réveil, on constate parfois que la peau sur le pourtour des yeux est gonflée. Pour y remédier, il suffit d’appliquer des compresses imbibées d’eau froide sur chacune des paupières pendant quelques minutes. Le gonflement des yeux aura nettement diminué après cette application.

Des glaçons…

Vous pouvez également opter pour de petits glaçons emballés dans une serviette pour ne pas agresser la peau. L’effet sera plus rapide en raison de la température plus fraîche des cubes de glace.

Des cuillères...

Les cuillères constituées de métal refroidissent très rapidement au réfrigérateur. Appliquées sur les yeux, elles auront le même effet que les compresses d’eau froide ou les glaçons. 
Astuces :
Ajoutez quelques gouttes d’eau de rose aux propriétés tonifiantes et hydratantes sur les compresses d’eau froide. Il suffit d'infuser quelques pétales de rose dans de l’eau bouillante. L'eau de rose s'achète également prête à l'emploi dans les boutiques spécialisées.
L’eau florale de bleuet offre également des bienfaits intéressants pour lutter contre les yeux fatigués.
[size]
 
La grande camomille et le thé vert

La grande camomille

En plus d’être reconnue pour diminuer la fréquence et l’intensité des migraines et des maux de tête, la grande camomille peut être utilisée pour faire disparaître les cernes et les poches sous les yeux.
Préparation :
1 - Infusez 1 cuillère de grande camomille dans de l'eau bouillante durant 3 à 4 minutes
2 - Imbibez deux bouts de coton dans votre tisane et placez-les au réfrigérateur quelques minutes afin de les faire refroidir
3 - Appliquez ensuite les cotons sur chacun des yeux pendant une dizaine de minutes

L’action combinée du froid et des propriétés apaisantes, nettoyantes et antiseptiques de la grande camomille aideront à lutter contre les cernes et les poches.

Le thé vert

Riche en antioxydants, le thé vert est traditionnellement utilisé pour traiter les troubles digestifs, stimuler les fonctions cognitives, accélérer l’élimination des toxines et pour activer la circulation sanguine. Comme pour la grande camomille, laissez infuser puis refroidir au réfrigérateur le thé vert sur deux cotons et appliquez-les ensuite sur les yeux pour réactiver la circulation sanguine.
La figue ou le concombre contre les cernes

La figue pour un effet tonique

Riche en fibres alimentaires, en antioxydants, en potassium, en calcium et en fer, la figue est un fruit offrant de nombreux bienfaits. Appliquez une demi-figue placée au préalable au réfrigérateur sur chacune des paupières. Laissez agir pendant 4 à 5 minutes.

Du concombre pour l’hydratation

Composé à 95 % d’eau, le concombre est une excellente source naturelle d’hydratation pour vos yeux. Le cuivre présent dans ce légume favorise la formation du collagène, un avantage pour la peau du contour des yeux qui est très fragile et sensible. Tout comme pour la figue, utilisez un concombre bien frais pour optimiser son effet sur les yeux bouffis. Placez des tranches sur vos yeux durant quelques minutes.
Le citron pour dépigmenter les cernes

L’acidité du citron pour pâlir les cernes

Le citron est un fruit très riche en antioxydants qui présentent de nombreuses vertus, notamment sur la prévention et le ralentissement de certains cancers et la diminution du risque de maladies cardiovasculaires.
Afin de lutter contre les cernes très pigmentées, utilisez du jus de citron. Imbibez deux cotons de quelques gouttes de jus de citron. Placez-les ensuite sous les yeux durant une dizaine de minutes. Répétez cette opération tous les soirs pour obtenir de bons résultats. Si vous souhaitez avoir une solution à la fois décolorante et hydratante, mélangez le jus du citron à un peu d’huile d’olive.
Une bonne hygiène de vie contre les cernes

7 heures de sommeil réparateur

Les heures de sommeil nécessaires pour être en forme varient d’une personne à l’autre. La moyenne se situe généralement entre 7 à 8 heures de repos par nuit. Le manque de sommeil est l’une des principales causes de l’apparition des cernes, ainsi que de bien d'autres problèmes de santé. Veillez donc à dormir suffisamment
(Pour aller plus loin, lire : Dormez-vous assez ?)

 

Une bonne hydratation protège vos yeux

L’eau est essentielle à une bonne santé. Pour maintenir une bonne hydratation, il est conseillé de boire au minimum 1,5 L d'eau par jour. La peau du contour de vos yeux étant très sensible, il est primordial de la protéger en appliquant également une crème hydratante adaptée.

Fruits et légumes à profusion

Les fruits et les légumes regorgent de fibres, de vitamines et de minéraux. En plus de contribuer au maintien de l’hydratation de votre peau, les nutriments qu’ils contiennent permettent d'être en meilleure santé, et par conséquent, d'avoir une peau plus saine.

bonne après midi 1     Ninnenne                          passeportSANTE.net   [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 5 astuces pour lutter contre les cernes au naturel + autres (passeportSANTE.net)   Jeu 9 Fév - 14:58

Quelle est la meilleure position pour dormir ?


Le 28 Novembre 2015. Si la position que nous adoptons durant notre sommeil en dit long sur notre personnalité, elle explique également beaucoup de maux divers. Fort heureusement, nous ne dormons pas tout le temps dans la même position tout au long de notre vie. Mais alors, y a-t-il une position particulière pour mieux dormir ?

Dormir sur le dos


  • Avantages : Prévient les douleurs du cou et du dos en adoptant une position naturelle pour la tête et la colonne vertébrale. Réduit les reflux gastriques et minimise les rides du visage.

  • Inconvénients : Favorise les ronflements.

  • Psychologie : Calme et réservé.

  • Oreiller : Un oreiller bien rembourré pour soutenir le cou et la tête, mais sans trop la relever. Conclusion : Bonne position.


[size]

Dormir sur le côté

[/size]

  • Avantages : Réduit les ronflements ainsi que les reflux gastriques. Dormir sur le côté gauche favorise la circulation sanguine. C’est la meilleure position pour les femmes enceintes.

  • Inconvénients : Dormir du même côté pendant de longues heures n’est pas très bon pour le visage et peut affaisser la poitrine. Peut provoquer des douleurs à l’épaule et à la hanche.

  • Psychologie : Social et facile à vivre.

  • Et l’oreiller : Un oreiller épais pour combler l’espace entre les épaules et le cou pour garder une position neutre pour la colonne vertébrale.


[size]

Dormir en position fœtale

[/size]

  • Avantages : Aide les femmes enceintes et les personnes qui ronflent à mieux dormir.

  • Inconvénients : Peut favoriser l’arthrite à cause de la mauvaise position prolongée du cou et de la colonne vertébrale, mais également des genoux, pliés pendant de longues heures. La respiration peut être entravée à cause de la compression au niveau de la poitrine. Favorise l’apparition de rides sur le visage.

  • Psychologie : Timide et sensible, mais tend à montrer le contraire en société.

  • Oreiller : Un oreiller épais pour combler l’espace entre les épaules et le cou pour garder une position neutre pour la colonne vertébrale.

  • Conclusion : Bien de temps en temps ou alors si vous êtes enceinte.


[size]

Dormir sur le ventre

[/size]

  • Avantages : Aucun

  • Inconvénients : Trop de pression sur les muscles et les articulations dû à l’absence de soutien par la colonne vertébrale. Peut provoquer des douleurs, des tensions et des engourdissements, notamment au niveau du cou et de la mâchoire. Peut développer à la longue du bruxisme (grincements des dents).

  • Psychologie : D’apparence sociable, mais peut traduire nervosité et sensibilité.

  • Oreiller : Ou très plat, ou sans.

  • Conclusion : A éviter.



source :  homearena
[size]

passeportSANTE.net          a demain    Ninnenne  [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 5 astuces pour lutter contre les cernes au naturel + autres (passeportSANTE.net)   Jeu 9 Fév - 15:32

Les meilleurs et les pires aliments contre les ballonnements

Les ballonnements font partie des troubles digestifs et s'expliquent par une accumulation de gaz dans le tube digestif. Ils se traduisent souvent par une sensation de ventre gonflé et des flatulences. Voici une liste des aliments à éviter et à privilégier pour lutter contre les ballonnements au quotidien.

Le fenouil pour lutter contre l'inconfort digestif


Le fenouil, c'est un légume au bon goût anisé qui nous rappelle les vacances... mais qu'on achète  assez rarement. Et pourtant, c'est un allié de poids pour nous aider à lutter contre les ballonnements et l'inconfort digestif.
En effet, le fenouil est recommandé aux personnes qui ont une alimentation trop grasse et qui souffrent de gaz, de ballonnements, voire de remontées acides ; car en plus de réduire ballonnements et flatulences1, le fenouil permet également de combattre l'acidité gastrique de l'estomac. Un légume à mettre à nos menus quand on est sujet aux problèmes de digestion en somme.
Et si l'on ne sait pas trop comment le cuisiner, ce n'est pas un problème. Il peut être consommé tel quel, mais aussi en tisane, en graines, en huile essentielle, ou en gélules. Et pour optimiser son efficacité, on veille à consommer le fenouil entre les repas.

Le charbon végétal contre les gaz intestinaux


Manger du charbon pour réduire les ballonnements, une drôle d'idée ? Pas s'il s'agit de charbon végétal (également connu sous le nom de charbon actif). Au premier abord, cette poudre noire paraît certes un peu effrayante, mais en réalité elle peut être efficace pour nous aider à tirer un trait sur nos ballonnements et nos gaz intestinaux1.
Pour mieux comprendre pourquoi, il faut s'intéresser à la création de cette poudre de charbon végétale. On l'obtient en fait en calcinant à haute température des bois tendres (saule, peuplier, tilleul) mais également des coques de noix ou des noyaux d'olive. Le bois ainsi carbonisé se transforme alors en une vraie éponge capable d'absorber l'air. Il serait même capable de capturer jusqu'à 100 fois son volume en gaz !
Une fois dans notre estomac, il est donc très utile pour absorber les gaz issus de la fermentation de certains aliments, réduisant ainsi considérablement nos ballonnements.

Les fibres solubles plutôt que les fibres insolubles


On a longtemps conseillé aux personnes qui souffraient de ballonnements et de gaz intestinaux de privilégier les fibres insolubles, censées favoriser le transit intestinal et lutter contre la constipation si elles n'étaient pas consommées en excès. Mais des études récentes sont venues contrebalancer ces théories, et ont plutôt mis l'accent sur le rôle des fibres solubles dans la lutte contre l'inconfort digestif1.
 En effet, une consommation trop importante de fibres insolubles pourrait engendrer des irritations au niveau de l'intestin2. En revanche, les fibres solubles, une fois avalées, vont se métamorphoser en une sorte de gel au moment de la digestion et peuvent donc calmer les symptômes de côlon irritable. Très douces pour l'intestin, elles présenteraient également l’intérêt de réduire ballonnements et gaz intestinaux.
Pour rappel, les aliments riches en fibres solubles, et donc à privilégier, sont : le pain de seigle, la farine d'avoine, l'orge, la carotte, la courgette, la patate douce, la pomme de terre sans peau, l'orange, la pêche, la nectarine, etc.

Optez pour les infusions anti-ballonnements


Certaines plantes sont réputées pour favoriser naturellement le transit et l'expulsion des gaz provenant de la fermentation des aliments dans l'estomac.
En cas de problèmes de ballonnements ou de flatulences, on oublie le café après le repas; et on mise plutôt sur des tisanes qui vont chouchouter nos intestins, comme des infusions de thym, de romarin, d'anis vert, de mélisse, de menthe poivrée, ou encore de camomille.
On peut acheter ces infusions toutes faites dans le commerce, ou les préparer soi-même à la maison en faisant sécher les herbes.

Les aromates et les épices pour les intestins fragiles


Comme nous venons de le voir avec les infusions anti-ballonnements, certaines herbes peuvent s'avérer très utile dans la lutte contre les ballonnements. Les épices et les aromates ne sont pas en reste ! 
En effet, épices et aromates sont réputés pour leurs effets carminatifs. Traduction : non seulement ils empêchent la création de gaz dans l'intestin, mais ils aident également à évacuer les gaz qui s'y seraient formés. Tout simplement parfait pour que nos ballonnements et gaz intestinaux ne soient plus qu'un mauvais souvenir.
Et sur le podium des carminatifs, on trouve le cumin1, la cardamome et le gingembre. Voilà une bonne raison supplémentaire de parfumer notre cuisine d'épices et d'aromates. A noter : pour que l'action des carminatifs soit efficace, il ne faut pas y aller de main morte avec les épices et les aromates...

Le chewing-gum, mauvais pour le transit


Le chewing-gum, c'est un produit que l'on devrait penser à bannir définitivement de nos boîtes à bonbons ! Et surtout quand on souffre de ballonnements et de problèmes intestinaux. L'explication est très simple : quand on mâche une gomme, on avale de l'air (en faisant au passage tourner notre estomac à vide) et rien que de l'air. C'est le principe de base de l'aérophagie.
Notre tube digestif accumule donc de l'air inutilement, ce qui fait gonfler notre intestin, notre estomac, et donc notre ventre. Tout ceci nous apporte au mieux des ballonnements, au pire des flatulences1... Logique : tout cet air accumulé dans notre tube digestif, il faut bien l'évacuer à un moment ou un autre !

Pas de boissons gazeuses en cas de transit fragile


Quand on est enclin aux ballonnements, mieux vaut essayer de limiter sa consommation de boissons gazeuses à table (eaux gazeuses et sodas, ces derniers étant en plus bourrés de sucre !). Cela paraît plutôt logique : dans boissons gazeuses, il y a « gaz » !
En effet, ces boissons contiennent du gaz, qui une fois avalé et libéré, se retrouve bloqué dans notre tube digestif. Et du gaz bloqué dans le tube digestif, ça se traduit souvent par une distension des parois de l'intestin et de l'estomac, et un ventre tout gonflé.
Alors si l'on a tendance à être fragile de l'estomac, mieux vaut éviter d'encombrer notre tube digestif avec un excès de gaz !

Les crucifères ont mauvaise réputation


La famille des crucifères a beau être bien fournie et colorée (chou vert, chou rouge, chou-fleur, chou de Bruxelles, brocoli, etc.), elle n'est pas la grande amie des personnes qui souffrent de ballonnements. Et pour cause : les crucifères sont des aliments qui ont tendance à produire beaucoup de gaz en fermentant dans notre tube digestif. Le chou, c'est d'ailleurs le premier légume auquel on pense quand on parle d’ « inconfort digestif ». Une réputation malheureusement méritée !
En effet, les légumes de la famille des crucifères contiennent de la raffinose, une substance qui peut être à l'origine de flatulences et de ballonnements chez les personnes sensibles des intestins. Et comme ils contiennent également du soufre, les flatulences émises peuvent s'avérer assez malodorantes.
La solution pour pouvoir quand même profiter des bienfaits de la famille du chou ? Les cuire à l'étuvée, et ne pas en abuser !

Les légumineuses ont tendance à fermenter


Lentilles, pois, fèves, haricots blancs, haricots rouges, pois chiches... Même si les légumineuses regorgent de bienfaits santé, elles ne sont pas vraiment à conseiller quand on souffre de ballonnements ! En effet, les légumineuses sont des aliments dit fermentescibles, c'est à dire qu'une fois avalés et arrivés dans notre estomac, ils ont tendance à fermenter1.
L'astuce de grand-mère pour que « légumineuses » ne rime pas avec problèmes digestifs : les faire tremper la veille dans un saladier plein d'eau. Et ne pas hésiter à changer l'eau plusieurs fois d'ailleurs.


Limiter les produits laitiers pour l'intestin


Les produits laitiers représentent une source très intéressante de calcium, fondamental pour le capital osseux. Seulement, quand on vieillit, il arrive que l'on ait de plus en plus de mal à digérer le lactose (qui est le principal sucre contenu dans le lait). Or quand le lactose arrive dans un tube digestif qui a du mal à l'assimiler, il va commencer à fermenter. Et comme la plupart des aliments fermentescibles, le lactose non digéré dans notre estomac va engendrer des gaz et des ballonnements1.
Lorsque c'est le cas, il est recommandé de surveiller attentivement sa consommation de produits laitiers. Tout d'abord, il ne faut pas en consommer trop durant la journée. Ensuite, il est conseillé d'éviter tous les laitages à base de lait entier, les fromages blancs trop gras, les fromages qui contiennent des moisissures (roquefort, brocciu, etc.) ainsi que les fromages à pâte molle non affinée (mascarpone, riccota, etc.). A l'inverse, il faudrait privilégier la consommation de produits laitiers écrémés et les fromages à pâte cuite (tomme, gruyère, etc.).
passeportSANTE.net                                               a demain      Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 5 astuces pour lutter contre les cernes au naturel + autres (passeportSANTE.net)   Dim 12 Fév - 10:05

5 aliments de février qui allient plaisir et santé !

On ne le rappellera jamais assez : une alimentation saine et équilibrée est primordiale pour être en bonne santé mais surtout, pour se sentir bien ! Le célèbre adage « je suis ce que je mange » en est la preuve. Pour sortir tranquillement de l'hiver, bien dans son corps et dans sa tête, PasseportSanté vous propose une sélection de 5 aliments à mettre dans vos assiettes en février.
La pistache, star des oléagineux

La pistache a l’avantage de se consommer de nombreuses façons ; selon les goûts, elle pourra être rôtie ou crue, salée ou nature. Une étude1réalisée en 2006 met en évidence les bienfaits de la pistache sur le cholestérol sanguin, qu’elle permet de diminuer, grâce à sa forte teneur en acides gras insaturés (= « bons gras ») et en phytostérols (= composés présents dans les végétaux dont la structure est similaire à celle du cholestérol). Pour bénéficier de cette propriété, il est néanmoins conseillé de consommer la pistache nature, non salée, car un excès de sel aura l’effet inverse, favorisant l’hypertension artérielle et le cholestérol. Il faut savoir également que la pistache est une très bonne source d’antioxydants, efficaces pour lutter contre les radicaux libres et le stress oxydatif qui peuvent être à terme, responsables de certains cancers.
Le cabillaud, source de protéines complètes

Considéré comme un poisson maigre se reconnaissant par sa chair blanche, le cabillaud contient peu de matières grasses. Également appelé « morue », le cabillaud est recommandé par les nutritionnistes notamment grâce à sa teneur en acide gras oméga-3, dont les bénéfices sur la santé du cœur ont été maintes fois prouvés. De plus, une étude1 réalisée en 2010 montre que les oméga-3 seraient aussi favorables au bien-être puisqu'ils seraient aussi efficaces que la majorité des antidépresseurs chez les personnes atteintes de dépression. Le cabillaud constitue également une alternative intéressante aux viandes rouges puisqu’il propose une teneur en protéines non négligeable : 22,8 g pour une portion de 100 g de morue contre 28 g de protéines dans une même portion de bœuf. Enfin, la consommation de poisson est bénéfique de manière générale puisqu’elle apporte à l’organisme 9 acides aminés essentiels, c'est-à-dire qui ne sont pas produits par ce dernier et qui doivent être apportés par l’alimentation.
La mâche, riche en antioxydants

Avec seulement 12 calories pour 60 g (attention néanmoins à l’ajout de matières grasses, comme une vinaigrette !), la mâche est un légume à feuilles tendres très peu calorique. Elle constitue une source très importante de béta-carotène, un antioxydant qui, une fois dans l’organisme, se transforme en vitamine A.

Cette vitamine joue un rôle capital dans la protection des yeux mais participe également à la croissance des os et à la stimulation du système immunitaire. A noter également que la consommation de vitamine A permettrait de ralentir le déclin cognitif et de prévenir l’apparition de certains cancers.

Le champignon, pour les fibres

Généralement utilisé pour rehausser la saveur de certains plats, le champignon n’est pas toujours connu pour ses bienfaits sur la santé. Pourtant, les champignons contiennent une quantité importante de fibres insolubles (0,7 g pour 50 g de champignon en moyenne) qui permettent de lutter contre les ballonnements et la constipation. De plus, certains d'entre eux, comme le champignon blanc, contiennent de la vitamine D difficile à trouver dans l’alimentation et qui, avec le calcium, favorisent la bonne santé des os et des dents.


La goyave, riche en polyphénols

Difficile à trouver à l’état frais sur le marché car il s’agit d’un fruit tropical, la goyave se consomme généralement sous forme de jus. De forme ronde ou ovale et d’une taille de 3 à 10 cm, elle a une peau fine et une chair crémeuse. La goyave est très peu calorique avec seulement 32 kcals pour 100 g, un fruit pesant entre 60 et 160 g. C’est aussi une source de polyphénols, dont la forte capacité antioxydante protégerait le corps contre les radicaux libres, diminuant ainsi le risque de nombreuses maladies dégénératives liées à l’âge.


8 aliments riches en fibres
Les fibres, solubles et insolubles, sont essentielles à l'organisme. Pour profiter de l'ensemble de leurs bienfaits, il faut penser à diversifier leur consommation, d'autant plus qu'on les retrouve dans les fruits, les légumes, les légumes secs et les céréales complètes.
Les fibres : qu'est-ce que c'est ?

Les fibres n’ont presque pas de valeur énergétique.
Bien qu’elles soient les composantes d’une grande partie des aliments, leur destinée est différente. Ces dernières ne sont ni absorbées, ni digérées  dans l’intestin grêle, elles ont la particularité de favoriser le transit intestinal ainsi que la régulation du taux de glycémie et de cholestérol.

Elles préviennent également la prise de poids, les maladies cardiovasculaires, le cancer du côlon et le diabète de type II.

Y a-t-il des différences entre les fibres alimentaires ?

On différencie les fibres selon leur solubilité. Ainsi, il existe des fibres solubles et des fibres insolubles.
Les fibres insolubles vont agir sur le transit en augmentant la taille des selles grâce à leur grande capacité d’absorption d’eau.  En réduisant la vitesse de digestion, elles optimisent la sensation de rassasiement et préviennent alors la prise de poids.
Les fibres solubles vont réduire le taux de cholestérol et de glycémie, en ralentissant l’absorption des glucides.
En moyenne, on préconise de consommer 25 g voire 30 g de fibres par jour1. Cette consommation varie en fonction de l’âge, du sexe et de la catégorie socioprofessionnelle4.
Entre recommandations et réalité des consommateurs, il y a un écart assez important. Au Canada, la population consomme en moyenne 15 g de fibres2  par jour contre 17.7 g3 en France, ces résultats sont bien en dessous du seuil d’exhortation.

Mais où se cachent les fibres ?

C’est l’occasion d’en savoir plus sur les « aliments-clés » qui en contiennent. Santé et saveur ne sont pas incompatibles, on peut réduire considérablement les facteurs de risque tout en gardant le plaisir de manger!
Bon à savoir : pour les personnes qui ne sont pas habituées à consommer régulièrement des fibres alimentaires, il est important de les intégrer progressivement dans l’alimentation et de ne pas en consommer brusquement en trop grande quantité au risque de bouleverser le système digestif.
[size]
 
Le son d'avoine, une source sûre de fibres

Le régime Dukan  a mis au devant de la scène les propriétés du son d’avoine.
Sa richesse en fibres solubles fait qu’il joue un rôle essentiel dans l’absorption des lipides et des glucides et donc dans la régulation du taux de cholestérol et de la glycémie.

Le son d’avoine possède deux points forts : il est un allié de la santé mais aussi de la silhouette.
La faiblesse de son indice glycémique aide à la régulation du taux de sucre dans le sang ce qui peut être bénéfique pour les personnes présentant un diabète de type II. Il ne va pas non plus ouvrir l’appétit comme c’est le cas pour les aliments hyperglycémiants (= indice glycémique élevé). Par ailleurs, cet aliment favorise l’élimination des calories.
Bien sûr, le son d’avoine ne peut pas à lui seul prévenir l’ensemble des maladies et contribuer à la bonne santé. Pour profiter de ses vertus,  il doit être associé à une hygiène de vie saine et équilibrée.
Bon à savoir : pour 50 g de son d’avoine sec, la valeur nutritive en fibres alimentaires est de 5,2 g.1
[/size]
L'artichaut, un légume riche en fibres

L'artichaut est composé d'inuline (= prébiotique), c'est pourquoi il favorise la prolifération des bonnes bactéries au niveau du côlon ce qui est profitable pour l'appareil digestif mais aussi pour le système immunitaire.
Un artichaut de taille moyenne, soit 120 g contient  4,7 g d’apport en fibres alimentaires1 solubles et insolubles.

Ce légume aura plusieurs fonctions en agissant aussi bien sur le transit intestinal que dans la prévention des maladies cardiovasculaires, de l’obésité et du diabète.
De plus, l’artichaut contient des antioxydants qui, rappelons-le, ralentissent et préviennent les réactions en chaîne des radicaux libres sur l’activité cellulaire de l’organisme.
Sa forme originale ne lasse pas les variétés de recettes culinaires créées à son attention.  L’artichaut se cuisine à toutes les saveurs, cuit ou cru, il régale les papilles. On peut le consommer avec une sauce en vinaigrette ou profiter de la générosité de son goût en l’accompagnant, cuit, d’une farce de son choix.
Les lentilles : un avantage en fibres insolubles

Outre leur composition en antioxydants (= ils protègent les membranes cellulaires de l’attaque des radicaux libres), les lentilles sont riches en fibres alimentaires. 
En plus de contenir des fibres solubles, les lentilles possèdent davantage de fibres insolubles. Elles seront donc d’une grande aide pour faciliter le transit en cas de constipation par exemple. 

En retardant l'absorption du glucose, leur composition en fibres solubles contribuera à prévenir les maladies cardiovasculaires et le diabète. Elles joueront également un rôle sur la satiété.
Les lentilles vertes et brunes sont les plus consommées, elles ont la particularité de cuire rapidement. Le Canada reste un grand producteur de lentille rouge et un important exportateur mondial. 
Les lentilles existent sous plusieurs formes (salades, potage, plats préparés…)  que l’on peut combiner  avec d’autres aliments riches en protéines végétales, comme le riz et en acides aminés comme les viandes ou les poissons. Ainsi, les repas n’en seront que plus nutritifs.
Pour 146 g de lentilles bouillies salées, la valeur nutritive en fibres alimentaires est de 6,2 g.1
Les pruneaux : les bienfaits de ses fibres

Les propriétés laxatives du pruneau sont connues pratiquement de tous. En cas de constipation, les pruneaux s’avèrent être des remèdes naturels efficaces pour retrouver un transit intestinal normal.  
Le pruneau doit ses propriétés à sa teneur en sorbitol, un sucre-alcool qui favorise l’évacuation des selles.

A l’instar des fruits séchés, le pruneau possède des fibres alimentaires qui vont, elles aussi, jouer un rôle sur le transit intestinal.
Outre ses vertus, le pruneau détient un indice de satiété assez élevé, il se situe à 4,7 sur une échelle de 0 à 51.  Ainsi, il est un aliment sur lequel on peut miser en cas de régime ou de diète alimentaire pour éviter le mauvais grignotage ! Bien sûr, sans trop en abuser.
Bon à savoir : pour 25 g de pruneaux séchés, la valeur nutritive en fibres alimentaires est de 1,8 g1.
Le quinoa, misez sur sa composition en fibres

Le guide alimentaire édité par Santé Canada préconise la consommation des produits céréaliers en l’occurrence à grains entiers car ces derniers préviendraient les risques de maladies cardiovasculaires1.
En France, le programme national de nutrition et de la santé (PNNS) encourage vivement les consommateurs à favoriser «  les aliments céréaliers complets »2.

Il est alors recommandé de varier sa consommation en produits céréaliers1,2 . Associé à une alimentation riche en fibres solubles et insolubles, le quinoa jouerait un certain rôle dans le maintien de la bonne santé, dans la prévention de certaines maladies chroniques et de la prise de poids.
Le quinoa détient également des protéines qui ont pour fonctions de protéger les articulations musculaires et de faciliter la régénération cellulaire de la peau.
Bon à savoir : pour 73 g de quinoa cuit, la valeur nutritive en fibres alimentaires est de 1,3 g3.
La pomme de terre, douce et pleine de fibres

La pomme de terre est tantôt un légume, tantôt un féculent pouvant être consommé différemment : en salade, en purée, sautées ou au four. Son goût doux et fondant, en fait sa réputation.  
Cette duchesse est une véritable mine de richesses : dotée de fibres alimentaires, elle contient également des vitamines, des minéraux et des antioxydants. Elle ralentirait le stress oxydatif  grâce à sa composition en flavonoïdes et en vitamine C, prévenant ainsi le risque de maladies cardiovasculaires.

Quelques indications concernant sa contenance en fibres alimentaires :
 Pomme de terre au four, chair / 156 gPomme de terre au four, chair et pelure / 173 gPomme de terre bouillie sans la pelure / 135 gPomme de terre bouillie chair et pelure / 150 g
Valeur nutritive : fibres alimentaires totales en g    3, 4 g3,8 g1,9 g2,5 g
Sources tableau : Valeurs nutritives de quelques aliments usuels, santé canada.
Les fibres alimentaires jouant un rôle bénéfique dans la prévention de certaines maladies mais aussi dans le système digestif, il est important de savoir dans quels légumes on peut les retrouver.
La pomme de terre fait partie des féculents « bons pour la santé ». Bien sûr, il est conseillé de varier son mode de consommation et de ne pas opter uniquement pour les pommes de terre frites au risque d’augmenter son apport en corps gras et son taux de cholestérol.
Les framboises, un fruit bon en fibres

En plus d’avoir du goût, les framboises sont une source importante de fibres. Il faut savoir que pour 65 g de ces petits fruits, la teneur en fibres alimentaires est de 4,2 g.1
Les fibres qui les composent contribuent à réduire le taux de cholestérol et ainsi prévenir les maladies cardiovasculaires mais aussi à réguler le taux de sucre dans le sang, à favoriser le transit intestinal et la satiété.2
Rouges, noires ou pourpres, les framboises se déclinent différemment : elles peuvent être accompagnées de fromage blanc, garnir différentes pâtisseries, produire de délicieux sorbets et même composer des salades de fruits ou de légumes….
Avec les framboises, il est possible de se faire plaisir tout en préservant sa santé !
Amandes et fibres

D’après une étude1, la consommation d’amandes pourrait améliorer les fonctions vasculaires chez l’homme âgé de 20 à 70 ans.
Leur richesse en fibres solubles et fibres insolubles favorisent la satiété, le péristaltisme intestinal
(= mouvements intestinaux entraînant l’évacuation de la matière fécale) ainsi que la régulation du taux de cholestérol et de la glycémie dans le sang.


Une amande contient, en outre, 80% de fibres insolubles et 20% de fibres solubles2.
Pour 36 g d’amandes séchées, la valeur nutritive en fibres alimentaires est de 4,2 g3.
On retrouve le goût très attendu de l’amande dans un plat typique oriental. Il s’agit de la pastilla au poulet, où la pâte fine et feuilletée de la feuille de brick enveloppe délicatement la viande blanche, le tout recouvert d’amandes effilées.
On peut également profiter de leur goût croquant en se rendant chez certaines boulangeries qui les parsèment sur leurs variétés de viennoiseries et de pâtisseries...

bon week-end             passeportSANTE.net             Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 5 astuces pour lutter contre les cernes au naturel + autres (passeportSANTE.net)   Dim 12 Fév - 13:39

Comment bien nettoyer sa langue ?

Tout comme les dents, la langue contient des bactéries et des germes qu’il faut nettoyer pour avoir une bouche saine et fraîche. Des outils et des méthodes existent et sont recommandés au quotidien.
La langue, nid à bactéries

Les bactéries ne se trouvent pas que dans les espaces interdentaires. Ainsi, près de la moitié des bactéries vivant dans notre bouche viennent de la langue et peuvent notamment être responsables de la mauvaise haleine.
Une langue en bonne santé doit être rose, exemptes d’aphtes et de dépôt blanchâtre. Elle ne doit causer ni douleur, ni gêne, ni chatouillement.


Avec sa brosse à dents

La brosse à dents peut être utilisée pour nettoyer sa langue même si elle n'est pas dédiée à cet usage en premier lieu.
Bien qu'étudiée pour nettoyer la surface lisse et dure des dents, elle permettra néanmoins d’enlever une partie des bactéries.
Les poils devront cependant être souples pour ne pas blesser la langue

Avec une brosse à dents au grattoir intégré

Le mieux est d’acheter une brosse à dents avec un gratte-langue intégré qui enlèvera la quasi totalité des bactéries car il est spécialement conçu pour la texture spongieuse de la langue.
En outre, il sera renouvelé à chaque changement de brosse à dents (à condition de penser à changer sa brosse à dents), ce qui est plus hygiénique que le gratte-langue indépendant, oublié dans un coin de la salle de bains et utilisé seulement une fois de temps en temps. 

Avec un gratte-langue

C’est le plus efficace car il a été étudié spécifiquement pour le nettoyage de la langue.
Il se présente sous plusieurs formes : pince, boucle souple, etc.  Son mode d’action est purement mécanique : il vient racler la langue à chaque passage, et la débarrasse ainsi de  toutes ses bactéries.
Il doit être utilisé 2 fois par jour minimum pour lutter efficacement contre les bactéries.

Quel matériau choisir ?

Les gratte-langues existent en métal, plastique ou en silicone. Ceux en métal sont les plus hygiéniques et les plus durables, il suffit de les passer sous l’eau très chaude après utilisation. Ceux en plastique sont peu chers à l’achat mais sont aussi les moins résistants et doivent donc être changés régulièrement.
Les gratte-langues en silicone sont la Rolls Royce des gratte-langues. Ils offrent un confort inégalable et sont très résistants.

Faire des bains de bouche

Les bains de bouche sont antibactériens et contribuent efficacement à lutter contre les germes.
Attention cependant aux bains de bouche à l'alcool : ils peuvent irriter la langue, d’autant plus si elle a été brossée énergiquement et peuvent par ailleurs assécher les muqueuses.
Même s’ils ne contiennent pas d’alcool, les bains de bouche peuvent provoquer une sensation de brûlure, il faut donc veiller à ne pas les laisser trop longtemps en bouche et à bien respecter les doses prescrites.
Comment faire en pratique ?

Pour un nettoyage de langue efficace, le mieux est de tirer la langue pour avoir de la visibilité et éviter d’avoir à enfoncer le gratte-langue trop loin, ce qui pourrait donner envie de vomir.
Il faut ensuite gratter la langue avec des mouvements de va-et-vient de l’arrière vers l’avant pour éviter de pousser les bactéries vers la gorge. Il faut compter une dizaine d’allers-retours pour que l’action soit efficace. Entre les différents allers-retours, il est important de rincer le gratte-langue ou la brosse à dents plusieurs fois pour la débarrasser des dépôts de bactéries.
Les papilles étant fragiles, le nettoyage devra être doux et effectué sans pression.
Audrey Dulieux

passeportSANTE.net                                  bonne après midi 1                                         Ninnenne    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 5 astuces pour lutter contre les cernes au naturel + autres (passeportSANTE.net)   

Revenir en haut Aller en bas
 
5 astuces pour lutter contre les cernes au naturel + autres (passeportSANTE.net)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin un outil pour lutter contre le SPAM SMS et Vocal : 33700
» lutter contre le sporiasis
» Pour lutter contre la crise : les stratégies du gouvernement (État carnassier)!
» NoData ou comment lutter contre l'internet intempestif...
» [UTILE] 100 trucs et astuces pour le HTC Touch HD

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: