AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Historique de Pâques + autres....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Historique de Pâques + autres....   Ven 17 Fév - 12:45

PÂQUES
La « chasse aux œufs » est une tradition ancienne.
Certaines communes organisent des chasses aux œufs pour les adultes le week-end de Pâques : dans un espace limité (en général un bois), il faut découvrir le maximum d'œufs avant une heure donnée. Tous les œufs ne se valent pas, et certains permettent de gagner des lots intéressants.
Les œufs sont aussi un symbole utilisé [size=24]chez les orthodoxes.[/size]
 Ils symbolisent la résurrection du Christ et sa sortie du tombeau, comme le poussin sort de l'œuf.
Ils sont peints en rouge et décorés de motifs vifs. Ils ont toutes les tailles et sont souvent en bois ou en pierre polie, certains sont de véritables œuvres d'art.
Il est de tradition d'en échanger avec ses proches le jour de Pâques, en se saluant par l'invocation « Christ est ressuscité ! ».


bonne après midi 1  Ninnenne   blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Historique de Pâques + autres....   Ven 17 Fév - 12:59

PÂQUES
Avant la démocratisation du chocolat, les œufs étaient naturels et décorés par les enfants : dans les campagnes, ils étaient teints en rouge avec des rouelles d’oignon cuites, en rose pâle avec des épluchures de radis ou en vert avec des feuilles d’ortie ou de lierre.
À l'œuf est associée la poule, qu'on trouve maintenant sous forme de statuette en chocolat.
 Les confiseries ne sont maintenant plus limitées, formellement, à la forme de l'œuf mais peuvent être de véritables sculptures de chocolat et de sucre et représentent parfois des personnages ou des objets qui n'ont aucun lien avec le modèle d'origine, comme des lapins.


PÂQUES
L'œuf de Pâques est un symbole chrétien, il est spécialement décoré, et est le plus souvent comestible, auquel cas il s'agit d'un œuf en sucre ou en chocolat, ou d'un oeuf de poule cuit dure.
En Belgique, comme en [size=24]France, c'est un cadeau traditionnel offert le matin du dimanche de Pâques.[/size]
En Angleterre ou aux États-Unis, le symbole de Pâques est un lapin.


PÂQUES
Chaque fête a ses spécialités : la bûche de Noël, les œufs de Pâques.
En France et en Europe occidentale, la tradition des œufs de Pâques est récente : elle apparaît à la fin du Moyen Âge. Il ne s'agit pas, comme on pourrait le croire, d'une antique coutume païenne.
En France, ce sont les [size=24]cloches qui apportent les œufs de Pâques.[/size]
Autrefois, on n'avait pas de montres : les [size=24]cloches des églises permettaient de connaître l'heure. Or, elles cessaient de sonner le vendredi Saint, jour de la crucifixion de Jésus et se remettaient à sonner le dimanche, jour de la résurrection. On racontait alors que les cloches partaient pour Rome  et revenaient le dimanche avec des œufs de Pâques.[/size]
Dans les pays germaniques, c'est le lièvre qui apporte les œufs de Pâques.


PÂQUES
À l'origine c'est un mot hébreu ???? (pesa?) dont la racine semble être la même que le verbe passer, sauter employé dans l'Exode, lorsque [size=24]Dieu déclare aux Hébreux : Je passerai par-dessus vous et le fléau destructeur ne vous atteindra pas. Si l'anglais traduit Pâques par Easter, la Pâque (juive) se dit Passover (du verbe to pass over : passer par-dessus).[/size]
En grec, le mot hébreu a été transcrit ????? d'où le latin Pascha.
paschalis  : pascal, relatif à Pâques
À ne pas confondre avec un autre mot latin :
pascalis : qu'on fait paître, du verbe pasco (faire paître), d'où pastor (berger) qui a donné en français pâtre (de même sens) et pasteur (au sens figuré)
Ainsi, en latin on distingue :
agnus pascalis, c'est l'agneau que l'on fait paître
agnus paschalis, c'est l'agneau pascal que les Juifs mangent le jour de la Pâque ; au sens figuré, c'est [size=24]Jésus sacrifié.
[/size]
La pâque désigne aussi l'agneau sacrifié des Juifs : manger la pâque, c'est manger l'agneau ! Pour les Chrétiens, faire ses pâques, c'est communier un des jours de la quinzaine de Pâques. Les œufs de Pâques désignent les œufs décorés et, par extension, les petits cadeaux que l'on s'offre à Pâques.
L'accent circonflexe sur le a remplace le s : pasques > pâques (cf. pastre > pâtre).
En français, on distingue :
la semaine Sainte qui précède Pâques, à partir du dimanche des [size=24]Rameaux, appelés aussi Pâques fleuries)

la semaine de Pâques, après Pâques (à partir du dimanche de Pâques, jour de la Résurrection)

Pâques fleuries : dimanche des Rameaux (qui précède Pâques)
Pâques closes : dimanche de Quasimodo (après Pâques) du latin quasi modo: ce sont les premiers mots du premier chant de la messe de ce jour-là: quasi modo geniti infantes: comme des enfants nouveau-nés.[/size]
Deux proverbes anciens :
se faire poissonnier la veille de Pâques : s'engager dans une affaire, lorsqu'il n'y a plus aucun avantage à en espérer.
se faire brave comme un jour de Pâques : se parer comme en un jour de fête.


PÂQUES
Le Nouveau Testament donne à la Pâque juive un nouveau sens.
La [size=24]lecture littérale de la Bible permet de croire que la résurrection est l'annonce d'une vie après la mort. La croix devient alors le signe du passage de la vie de servitude à une terre promise au ciel.[/size]
 La croix est le symbole de la résurrection: l'avènement d'une vie où règne l'esprit de fraternité. C'est le triomphe de l'amour sur l'égoïsme. C'est l'espérance d'une vie spirituelle. Ici et maintenant. Et cela dépend avant tout de notre volonté !


PÂQUES
Les rédacteurs des Évangiles ont toujours été influencés par l'Ancien Testament.
 A la Pâque juive s'est substituée la célébration de la Cène, le dernier repas que Jésus partage avec ses disciples, la veille de son arrestation. C'est devenu le principal rite chrétien.
Pendant le repas, il prit du pain, et après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit, le leur donna et dit: "prenez, ceci est mon corps". Puis il prit une coupe, et après avoir rendu grâce, il la leur donna et ils en burent tous. Et il leur a dit: "ceci est mon sang, le sang de l'alliance..." ([size=24]Marc XIV, 22)[/size]
L'influence du rite juif est manifeste. Le pain et le vin étaient associés à Pâque avant la naissance de Jésus. A la coupe d'Élie s'est substituée la coupe de Jésus devenu l'agnus Dei qui prend la place de l'agneau pascal offert en sacrifice.


PÂQUES
Les chrétiens célèbrent, à Pâques, la mort et la résurrection de [size=24]Jésus.[/size]
Cela s'est passé autour de l'an 30. A cette époque, nombreux étaient les juifs qui allaient célébrer Pâques en pèlerinage à Jérusalem.
Ils sacrifiaient l'agneau au temple puis le mangeaient en famille. [size=24]Jésus fait, lui aussi, ce pèlerinage. Il semble avoir été accueilli en triomphe à Jérusalem.[/size]
Cependant, son état d'esprit critique envers la religion établie lui attire les foudres du clergé. Il est alors jugé par un tribunal et condamné à être livré aux Romains pour s'en débarrasser.
A cette époque, le gouverneur romain s'appelait Ponce Pilate, homme qui avait la réputation de ne pas être un tendre. Il a fait crucifier [size=24]Jésus, pour répondre aux souhaits de l'opinion publique, qui se range volontiers du côté de la tradition.[/size]


PÂQUES
 
On distingue la Pâque juive des Pâques des chrétiens : la Pâque juive s'emploie au singulier, les Pâques chrétiennes au pluriel.
Au Moyen Âge, on écrivait au singulier ou au pluriel indifféremment pour les deux fêtes.
Elles se fêtent à la même époque, au début du printemps mais pas le même jour. Et elles n'ont pas la même signification.
Cependant la Pâque juive a largement influencé la célébration chrétienne.


bon week-end     Ninnenne    blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Historique de Pâques + autres....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oeuf de Pâques et son histoire
» Qu'est ce qui vous distingue des autres ?
» Rallye Monté Carlo historique 2012 pour JP (et les autres aussi)
» Karen Blixen : Out of Africa ... Et autres oeuvres
» Contes (Perrault et autres)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: