AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 5 aliments pour protéger son cœur(passeportSANTE.net) + autres articles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25931
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: 5 aliments pour protéger son cœur(passeportSANTE.net) + autres articles   Sam 25 Fév - 14:42

5 aliments pour protéger son cœur

Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. L'organisme subit quotidiennement des attaques qui finissent par épuiser le système cardio-vasculaire. Voici 5 aliments qui aident à protéger son cÅ“ur.

Plusieurs études cliniques1 démontrent que la teneur en phytostérols des amandes à raison de 34 mg pour 30 g soit 25 amandes, fait diminuer la concentration de « mauvais » cholestérol (LDL) dans l’organisme. Une hypercholestérolémie peut entraîner des troubles cardiaques car le « mauvais » cholestérol, après avoir approvisionné les organes, se dépose dans les artères et, en cas de surplus, risque de les boucher. Selon des données épidémiologiques2, une consommation quotidienne de 30 g d’amandes réduirait le risque de maladies cardio-vasculaires de 45%. La vitamine E contenue dans l'amande (7,5 mg de vitamine E pour 25 amandes soit la moitié de la recommandation journalière en vitamine E) aiderait également à lutter contre les maladies cardio-vasculaires en empêchant la formation de caillots dans le sang.  
5 aliments pour protéger son cœur


Grâce à sa teneur en anthocyanines (350 à 400 mg pour 100 g de fruits), la cerise fait partie des fruits les plus antioxydants. Les anthocyanines sont des composés phénoliques qui agissent comme des pigments et donnent aux cerises leur couleur rouge. Ils ont aussi la capacité de neutraliser les radicaux libres, des composés qui endommagent les cellules de l’organisme et qui seraient responsables de l’athérosclérose c’est-à-dire la présence d’une plaque sur la paroi des artères qui gêne ou bloque la circulation du sang et qui peut provoquer, à terme, des troubles cardio-vasculaires. 
5 aliments pour protéger son cœur


En plus de favoriser la satiété et d'être peu caloriques avec 163 kcals pour 100 g, les pois chiches seraient un bon allié pour les personnes souffrant de diabète1. Celui-ci augmenterait de 2 à 4 fois le risque de souffrir d’une maladie cardio-vasculaire. Le pois chiche possède une charge glycémique faible qui est une méthode de calcul prenant en compte la quantité des glucides mais aussi leur qualité. Un taux de glycémie (= taux de sucre dans le sang) trop élevé augmente le risque d’infarctus ou d’AVC en obstruant les vaisseaux sanguins.  Les pois chiches possèdent des propriétés antioxydantes grâce à leur teneur en manganèse et en cuivre, des nutriments qui aident à réduire l’effet des radicaux libres dans le processus d’oxydation des cellules de l’organisme. 
5 aliments pour protéger son cœur


100 g de viande de porc contient 3,6 g de lipides dont 1,2 g d’acides gras saturés, 1,4 g d’acides gras monoinsaturés et 0,3 g de gras polyinsaturés. Les teneurs en acides gras essentiels (oméga-3) du porc font donc de lui une viande aux qualités nutritionnelles plus importantes que celles de la viande de bœuf ou de mouton. La consommation de porc permet de lutter contre l’excès de  « mauvais » cholestérol dans l’organisme en augmentant le taux des lipides qui délogent le cholestérol déposé sur les parois des artères et les éliminer1. Un excès de "mauvais" cholestérol peut entraîner des troubles cardio-vasculaires. Avec seulement 162 kcals pour 100 g, le porc est également peu calorique en comparaison à la viande de boeuf (252 kcals pour 100 g de bœuf) ou au poulet (173 kcals pour 100 g de poulet). 
5 aliments pour protéger son cœur


La teneur en oméga-3 du maquereau fait de lui un véritable allié pour la santé cardio-vasculaire. Avec 1,2 g d’oméga-3 à chaîne longue (l’AEP et l’ADH) pour une portion de 100 g, le maquereau fournit à l’organisme plus de 2 fois l’apport en AEP et ADH recommandé par jour par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).  Plusieurs études1 ont démontré que la consommation d’acides gras oméga-3 réduit le risque de souffrir de maladies cardio-vasculaires. Ces acides gras, en agissant sur l’élasticité des vaisseaux, la tension artérielle et en ayant des propriétés anti-inflammatoires, permettent de lutter contre la formation de caillots sanguins.Le maquereau a des vertus antioxydantes car il est riche en sélénium. Ce minéral prévient la formation de radicaux libres dans l’organisme. L’excès de radicaux libres contribue à l’apparition de maladies cardio-vasculaires car ils détériorent notamment les globules rouges. 

bon week-end      Ninnenne     passeportSANTE.net   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25931
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 5 aliments pour protéger son cœur(passeportSANTE.net) + autres articles   Sam 25 Fév - 14:55

Top 10 des produits naturels pour notre santé


Pour rester en bonne santé, Dame Nature met à portée de notre main, de vrais bienfaits santé. Encore faut-il savoir reconnaître dans quels produits ils se cachent…
Les Omégas-3

Les oméga-3 sont des acides gras dits « essentiels » car l'organisme ne peut les synthétiser lui-même : les besoins doivent donc être comblés par la consommation d’aliments ou de suppléments. Les oméga-3 participent au bon fonctionnement du système cardiovasculaire, à la constitution et l'intégrité des membranes cellulaires et au renforcement du système inflammatoire.
On les trouve dans les poissons gras, les huiles végétales et les graines de lin, de chanvre et de chia.

Les probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants, des bactéries ou des levures qui, sont ajoutés comme compléments ou qui sont naturellement présents dans certains produits alimentaires. Le plus connu des aliments probiotiques est le yaourt fermenté, tout particulièrement celui que l’on peut faire chez soi.
Les probiotiques sont reconnus pour leurs bienfaits sur la santé : anti-diarrhéique, anti-infectieux agissant sur la sphère digestive, antiulcéreux, leur mécanisme repose sur un effet de symbiose, qui permet à la flore intestinale de conserver son équilibre.

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate a mille et une vertus thérapeutiques. Mélangé à de l’eau dans un verre et bu d’une traite, il aidera les digestions difficiles. Déposé sur la brosse à dents, il rendra les dents plus blanches, tandis qu’en bains de bouche il réduira l’acidité buccale et combattra aphtes et gingivite. Associé à du jus de citron, il réduirait les inflammations…
Bref,comme il est en plus très bon marché et qu’il peut aussi servir comme produit ménager, il est tout simplement indispensable dans une maison !

Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est réputé, entre autres, pour lutter contre les problèmes digestifs, pour réduire les douleurs musculaires, pour réguler le taux de sucre dans le sang et pour désinfecter les plaies peu importantes.
Pour bénéficier de toutes ses vertus, choisissez-le d’excellente qualité, de préférence bio, non pasteurisé et vieilli en fût de chêne au minimum pendant un an.

L'huile d'olive

Symbole du régime crétois, l’huile d’olive est réputée pour ses effets bénéfiques sur la santé mais aussi pour ses vertus beauté. Son pouvoir anti-cholestérol est prouvé grâce à ses acides gras mono-insaturés et ses antioxydants, ce qui fait d’elle une précieuse alliée pour le cœur.
Outre ses vertus anti cholestérol, elle serait utile en cas de régime car l’acide oléique qu’elle contient diminue les sensations de faim.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont de plus en plus reconnues pour leurs bienfaits sur la santé, tant sur le plan physique que psychologique. Chacune d’entre elles a des propriétés spécifiques et peut donc être utilisée de manière isolée ou en synergie avec d’autres huiles.
Parmi les plus connues, on compte l’huile essentielle de lavande, réputé pour son effet calmant et anti-démangeaisons, l’huile essentielle de menthe poivrée, connue pour ses vertus digestives et l’huile essentielle de ravintsara, qui lutte contre les infections liées à la sphère ORL (rhume, grippe).

Le citron

Sa richesse en vitamine C, en acide citrique et en flavonoïdes (connus pour leur protection contre le cancer et les maladies cardiovasculaires) font du citron l’un des meilleurs alliés de notre santé ! Outre son effet protecteur contre les maladies et son effet anti inflammatoire, il a des vertus minceur reconnues : à jeun, dans un verre d’eau tiède tous les matins, il déstocke les graisses, limite la rétention d’eau et améliore la digestion... Parfait pour un beau ventre plat !


L'eucalyptus

L’Eucalyptus (de son nom scientifique Eucalyptus globulus et Eucalyptus radiata) est un arbre, aux longues feuilles vertes foncées, qui pousse en Australie et dont on extrait notamment une huile aux vertus antiseptiques et expectorantes, d’où son large usage dans le cadre de maladies respiratoires.
En décoction, il assainit la maison et tue les microbes : on recommande donc cet usage si un membre de la famille est malade pour éviter une éventuelle contagion…

L'échinacée

L’échinacée, plante originaire d’Amérique du Nord, a des vertus médicinales reconnues. On la recommande d’abord sur le mode préventif à chaque changement de saison pour éviter les rhumes et autres maladies respiratoires. Elle serait également efficace contre la grippe et les infections vaginales à levures.
En infusion, en décoction, en teinture, en capsules, ses formes sont variées, il faudra seulement veiller à la qualité de la plante et à sa concentration (notamment en ce qui concerne les capsules).

Le miel

Le miel est un produit 100 % naturel fabriqué par les abeilles à l’aide du nectar de fleurs. Son fort pouvoir antioxydant, équivalent à celui de la majorité des fruits et des légumes, préviendrait les maladies cardiovasculaires.
Il possède par ailleurs des vertus antibactériennes, ce qui lui permettrait de prévenir et de traiter certaines affections gastro-intestinales mineures ou un ulcère gastrique.
Mais attention, composé à plus de 80 % de glucides, il est recommandé seulement à petites doses pour garder la ligne et les dents saines !
Audrey Dulieux



passeportSANTE.net                                                       bon week-end          Ninnenne     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25931
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 5 aliments pour protéger son cœur(passeportSANTE.net) + autres articles   Dim 26 Fév - 12:44

Les 6 formes de TOC les plus courantes

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont une pathologie psychiatrique qui se déclare généralement à l’adolescence. Le TOC se caractérise d'abord par une obsession, source d’angoisse, de malaise ou de dégout, que la personne n’arrive pas à chasser de son esprit. Ces obsessions vont s’accompagner de compulsions, souvent sous forme de rituels, qui peuvent durer jusqu’à plusieurs heures. Zoom sur les formes de TOC les plus courantes.

L’obsession de contamination

Obsession : être contaminé / Compulsion : hygiène, nettoyage excessif
La personne qui souffre de ce trouble obsessionnel est excessivement préoccupée, voire dégoutée par les sécrétions corporelles en tout genre, les produits toxiques, les contaminants environnementaux, les insectes, les microbes
L’obsession peut se déclencher spontanément ou à la vision d’un stimulus externe.
Le contact physique avec l’agent contaminant va s’accompagner de rituels de lavage excessifs. La personne va se laver très souvent (douche très longue, de très nombreux lavages des mains…), par peur d’être contaminée ou salie, et fera de même avec la maison.
Les obsessions de doute ou d’erreur

Obsession : se tromper, oublier / Compulsion : vérification excessive

Les obsessions de doute ou d’erreur sont la deuxième forme de TOC qu’on retrouve le plus fréquemment.
Les personnes qui souffrent de ce trouble craignent en permanente d’avoir oublié de faire quelque chose et/ou de l’avoir mal fait. La compulsion s’exprime par une vérification systématique et excessive.
Les obsessions de doute s’accompagnent fréquemment de rituels de vérification plus ou moins contraignants effectués selon des modalités bien précises.
Le patient va par exemple de vérifier 5 fois s’il a bien fermé la porte et peut recommencer ce rituel de nombreuses fois en cas de forte angoisse. Cela peut aussi se traduire par le fait de relire une dizaine de fois un texte pour vérifier qu’il n’y a pas d’erreur.
L’obsession de malheur et de superstition

Obsession : qu’un malheur se produise / Compulsion : rituels conjuratoires

Les personnes qui souffrent de ce TOC sont obsédées par la crainte de porter malheur ou la crainte qu’un malheur se produise.
Pour les personnes qui en souffrent, l’évocation d’un chiffre, la présence d’une couleur ou d’un signe particulier sont susceptibles de provoquer des catastrophes.
Ces obsessions ont souvent un caractère religieux ou au moins spirituel : peur du blasphème, du sacrilège, obsédé par ce qui bien et mal.
Les obsessions de malheur et de superstition s’accompagnent fréquemment de rituels conjuratoires qui peuvent prendre la forme de répétition d’un geste (comme toucher un objet un certain nombre de fois), d’un mot ou d’arithmomanie (fait de compter mentalement).
L’obsession de symétrie et d’exactitude

Obsession : besoin de symétrie et d’exactitude / Compulsion : agencement, vérification

Les personnes souffrant de ce TOC sont obsédées par la symétrie, l’ordre et le rangement.
Ces obsessions s’accompagnent de rituels d’agencement et de vérification : chaque objet doit avoir une place précise, les choses doivent être parfaitement symétriques, etc. Jusqu’à passer beaucoup de temps pour trouver l’emplacement parfait.
Pour ces personnes, un objet qui n’est pas à sa place peut générer une très forte angoisse et s’accompagner de pensées farfelues comme « si cet objet n’est pas à sa place, quelqu’un va avoir un accident ».
Le besoin de symétrie et d’exactitude peut aussi s’accompagner de conduites d’évitement comme ne pas bouger certains objets ou ne jamais utiliser certaines choses, par exemple.
Les troubles d’accumulation et de collectionnisme

Obsession : ne pas jeter / Compulsion : amasser

Le TOC d’accumulation et de collectionnisme se traduit par la peur de jeter un objet, le fait de ramasser et entreposer des objets ou des papiers inutiles, de collecter des objets et d’éprouver une grande difficulté à s’en débarrasser.
Cela peut concerner une seule catégorie d’objets ou tous les objets sans différenciation.
Ces personnes vont par exemple garder des piles et des piles de prospectus et autres journaux, collectionner de très nombreux objets inutiles voire vivre au milieu d’immondices.
Devoir se séparer de ces objets va générer une très grande angoisse.
Les obsessions agressives

Obsession : pensées agressives, immorales ou non assumées / Compulsion : évitement, répétition, rites

Les obsessions agressives se traduisent par de nombreuses pensées agressives et violentes, une peur excessive de faire du mal aux autres ou à soi-même, de laisser échapper des insultes, de faire ou dire des choses embarrassantes, d’avoir des réactions agressives ou d’être responsable de quelque chose d’horrible.
Ces obsessions s’accompagnent le plus souvent de conduites d’évitement : la personne va par exemple éviter de conduire une voiture (peur d’écraser quelqu’un) ou de tenir un couteau (peur d’avoir envie de tuer quelqu’un ou de se faire mal)…
Mais cela peut également se traduire par la répétition de mots obscènes ou par des rites conjuratoires
Parmi les obsessions agressives, on trouve aussi les obsessions sexuelles : la personne a des pensées perverses, pédophiles, incestueuses ou des pensées qu’elle juge immorales comme des pensées homosexuelles qui ne sont pas assumées.
Marie Desbonnet
passeportSANTE.net       bonne après midi 1     Ninnenne   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25931
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 5 aliments pour protéger son cœur(passeportSANTE.net) + autres articles   Dim 26 Fév - 12:59

Des astuces pour prévenir et/ou guérir l'incontinence urinaire

L'incontinence urinaire est une pathologie qui touche aussi bien les femmes que les hommes, même si ces derniers sont moins concernés notamment aux âges les plus jeunes. L'incontinence se manifeste par une fuite d'urine, une envie fréquente d'uriner ou une difficulté à maîtriser la miction.
Quelles sont les causes de l'incontinence urinaire ?

Article rédigé par le Dr Henry, chirurgien urologue à l'hôpital Privé d'Antony (Paris)

L’incontinence urinaire est une pathologie qui touche aussi bien les femmes que les hommes, même si ces derniers sont moins concernés notamment aux âges les plus jeunes. L’incontinence se manifeste par une fuite d’urine, une envie fréquente d’uriner ou une difficulté à maîtriser la miction.
Il existe plusieurs causes à l’origine de l’incontinence urinaire. Il s’agit en général de phénomènes qui viennent affaiblir ou relâcher les muscles du plancher pelvien et perturber de ce fait le bon fonctionnement de la fermeture de la vessie. Ainsi, l’âge, l’accouchement, les grossesses trop nombreuses, la ménopause ou l’effort physique pénible figurent parmi les premières causes du développement de cette pathologie. Par ailleurs, certaines maladies comme le diabète ou la cystite peuvent également être à l’origine de l’incontinence urinaire. Les mesures de prévention contre l’incontinence urinaire peuvent être prises tout au long de la vie, il suffit simplement de prendre les bonnes habitudes au plus tôt.
Régime alimentaire : quelles boissons privilégier ?

Une bonne hygiène alimentaire constitue un grand pas pour lutter contre l’incontinence urinaire.
Pour éviter ou soulager l’incontinence urinaire, il convient de surveiller son mode d’alimentation. Les boissons comme l’alcool, le thé ou le café, qui stimulent l’envie d’uriner, sont à proscrire ou à réduire progressivement. Les édulcorants artificiels à base de substituts du sucre sont aussi à bannir au même titre que les boissons gazeuses. Prendre l’habitude de ne pas trop boire le soir diminue la production d’urines la nuit et donc potentiellement le risque de fuites urinaires nocturnes.
C’est dans la journée qu’il faut essayer de boire le plus d’eau possible en veillant à bien répartir la quantité consommée pour éviter de boire trop d’eau dans un laps de temps trop court. Certaines boissons peuvent également être utiles au quotidien pour aider à résoudre les troubles urinaires comme le jus de canneberge qui est souvent indiqué grâce à son effet désinfectant sur les voies urinaires. Le jus de bleuet est également connu pour ses vertus sur l’incontinence urinaire.
Les aliments santé à consommer au quotidien

Les facteurs aggravant comme l’obésité qui expose la vessie et les muscles à une pression permanente, ou la constipation doivent être évités. La consommation de figue évite la constipation et la rétention d’eau. Si les fuites se manifestent au moment de la ménopause, il est possible d’essayer de compenser l’insuffisance d’œstrogènes par un régime plus adapté.

L’incontinence est qualifiée d’urgence si elle est due à un mauvais fonctionnement entre les nerfs et les muscles de la vessie. Dans ce cas, il est préférable d’adopter un régime sans agrumes, sans épices et tout autre aliment acide ou irritant pour la vessie. Le chocolat, les tomates, le persil et les asperges font partie des aliments à proscrire du régime. Pour rétablir un certain équilibre, les légumes riches en fibres sont conseillés. Le poireau, la laitue, le chou, le navet et les fruits comme la framboise ou la groseille sont à privilégier.

Des exercices pour rééduquer les muscles

Pour prévenir l’apparition de l’incontinence urinaire, il existe des exercices que les femmes, qu’elles aient déjà accouché ou pas, doivent pratiquer régulièrement afin de renforcer les muscles du plancher pelvien. Avant de s’attaquer aux exercices, il importe bien évidemment d’être capable de situer les muscles ciblés. Il suffit simplement pour cela d’arrêter le jet urinaire au moment de la miction. Une fois que les muscles sont bien identifiés, les exercices peuvent commencer.

Les exercices de base

Pour commencer, il est possible de s’entraîner à contracter et à relâcher les muscles du plancher pelvien. La phase d’identification de ces muscles est une étape cruciale, car il ne s’agit pas de travailler sur les muscles fessiers ou le ventre, mais de bien cibler les muscles du périnée. Chaque mouvement peut durer 5 secondes et être répété 10 fois au début pour augmenter progressivement par la suite. D’autres variantes comme contracter les muscles de façon vraiment progressive ou les pousser par le vagin comme pour uriner peuvent également être réalisées au fur et à mesure des exercices.

Les exercices de Kegel

Les exercices de Kegel consistent à faire les mêmes mouvements, c’est-à-dire contracter les muscles comme pour arrêter d’uriner, puis les relâcher, mais cette fois-ci, il faut faire durer chaque contraction pendant 3 secondes avant de relâcher. Le même processus est à refaire 15 fois et à répéter 3 fois par jour à raison de 3 jours par semaine.

Les personnes qui désirent obtenir l’accompagnement d’un coach dans la rééducation de leurs muscles peuvent suivre des cours. Ces séances sont fortement conseillées aux femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher, car elles permettent de tonifier plus rapidement les muscles du périnée et d’éviter les risques de fuite d’urine.

Outre l’adoption d’un mode d’alimentation plus équilibré et la pratique d’exercices, changer certaines habitudes aide également à réduire le risque d’apparition de l’incontinence urinaire. Il faut ainsi savoir ménager sa vessie et ne pas se retenir trop souvent ou au contraire forcer la miction. Le port de charges trop lourdes, la pratique de certains sports qui peuvent provoquer des à-coups comme les sauts, la course à pied ou l’aérobic doivent également être modérée, car l’augmentation de la pression abdominale peut favoriser l’incontinence urinaire.

 
Article rédigé par le Dr Henry, partenaire de Sphère Santé
[size]

passeportSANTE.net          a demain     Ninnenne   [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 5 aliments pour protéger son cœur(passeportSANTE.net) + autres articles   

Revenir en haut Aller en bas
 
5 aliments pour protéger son cœur(passeportSANTE.net) + autres articles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pochettes en tissu pour protéger mes pipes.
» Des gestes au quotidien pour protéger la nature
» [REQUETE] Mot de passe pour protéger ses fichiers
» Cherche tuto pour protéger application avec mot de passe
» Trucs pour déborder d'énergie

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: