AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Comment se remettre d’un divorce en 5 leçons ?(passeportSANTE.net) + autres demain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Comment se remettre d’un divorce en 5 leçons ?(passeportSANTE.net) + autres demain   Ven 31 Mar - 13:42

Comment se remettre d’un divorce en 5 leçons ?
Le divorce peut être choisi ou subi, mais dans la plupart des cas, il est douloureux. Pour se remettre de cette épreuve, il est important de prendre le temps de faire le point sur ce qui a conduit à cette rupture.

Comment se remettre d’un divorce ? C’est la question que de nombreuses personnes se posent après une séparation difficile. Il n’est pas question ici de livrer une liste exhaustive de ce qu’il faut faire pour se relever d’une séparation, mais de mettre en avant ce qui nous apparaît comme le plus important pour aller de l’avant.

1. Faire le bilan

Après un divorce, il est indispensable de faire le point sur ce qui a conduit à la rupture. Il est nécessaire de comprendre quelle a été notre part de responsabilité pour éviter de recommencer. Les ruptures ne sont pas toujours dues aux pressions malfaisantes de pervers narcissiques ou de manipulateurs. Cet examen de conscience peut être extrêmement difficile à réaliser, douloureux aussi, il ne faut donc pas hésiter à faire appel à un thérapeute. Cet accompagnement peut se faire aussi avec des amis ou des membres de sa famille.
Si on ne fait pas de bilan, les erreurs commises par le passé pourront resurgir dans une autre relation et causer de nouveaux dégâts.

2. Savoir accepter sa situation

Pour avancer, il est indispensable d’accepter sa situation. Il faut calmer sa colère, car d’une manière ou d’une autre, elle pourrait rejaillir sur ses proches. Accepter sa situation, c’est refuser la vengeance, c’est se dire que le passé doit rester où il est et ne penser qu’à la construction de son avenir. Il est évident que cette étape est plus difficile à franchir quand on a des enfants, qui restent en contact avec l’ex.
Mais rien n’est insurmontable si l'on décide d’avancer. Le bonheur est un choix mais pour être heureux, il faut accepter sa vie telle qu’elle est et ne pas s’accrocher à tout prix au souvenir d’une vie qui n’existe plus.

3. Ne pas se comparer aux autres

Pour se reconstruire, il est aussi très important de ne pas se comparer aux autres. On aura toujours autour de nous une amie ou un collègue qui ont merveilleusement bien vécu leur divorce et qui sont restés en très bons termes avec leurs ex. Comparer son divorce à ceux des autres, c’est prendre le risque de ne jamais se relever et de toujours se considérer en situation d’échec.
Pourquoi certains parviennent-ils à se relever et pas moi ? Pourquoi mon ex est si méchant alors que celui de ma voisine est si prévenant ? La comparaison est une torture pour les esprits sensibles. Aucune histoire d’amour ressemble à une autre. C’est aussi vrai pour les divorces.

4. Ne pas craindre la déprime

Une séparation est douloureuse, il ne faut pas craindre de pleurer et d’avoir mal. Cette souffrance est légitime et elle est la preuve de l’investissement dans une relation. Si on ne souffrait pas, cela serait inquiétant. Mais cette souffrance peut enfermer et conduire à la déprime, voire à la dépression. Si cela devait être le cas, il ne faut pas hésiter à se faire aider par un psycologue. Il ne faut pas hésiter non plus à demander de l’aide à ses amis ou à sa famille.
L’isolement est mortifère après un divorce. Vous n’avez pas envie de sortir et de voir du monde ? Faites-vous violence, cela vous fera un bien fou !

5. Se sevrer de l’autre

Dernière étape indispensable : le sevrage. Dans les premiers temps, il faut retirer de son environnement tout ce qui pourrait nous rappeler notre ancienne relation : on peut retirer des photos, repeindre des pièces, changer ses meubles, se débarrasser de certains objets ou même prendre des distances avec certains amis que l’on a en commun avec son ex.
Là encore, cette étape est plus facile à franchir quand il n’y a pas d’enfants, qui tiennent informés des moindres faits et gestes de celui qu’on cherche à oublier. Ce sevrage est nécessaire pour faire définitivement le deuil de la relation. C’est très dur, mais beaucoup plus sain et beaucoup plus constructif. Enfin, il faut tenter d’oublier toutes les méchancetés qui ont été échangées et regarder l’avenir avec confiance et sérénité.
Marine Verdier                                   bon week-end                Ninnenne     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comment se remettre d’un divorce en 5 leçons ?(passeportSANTE.net) + autres demain   Ven 31 Mar - 13:49

Vieillissement de la peau : que faire ?

Qu'est-ce que le vieillissement de la peau ? Comment le freiner et l'estomper ? Notre dermatologue Ludovic Rousseau répond à vos questions.
Qu'est-ce que le vieillissement de la peau ?

Article rédigé par Ludovic Rousseau, dermatologue

Le vieillissement naturel de la peau, appelé sénescence, est un phénomène cumulant de dégâts au niveau des cellules de la peau (mutations génétiques et dégénérescence) et des couches profondes contenant le collagène et les fibres élastiques. Il en résulte une perte d'élasticité de la peau (elle retrouve de moins en moins sa forme initiale après étirement), des rides puis un relâchement.

Qu'est-ce qui accélère le vieillissement ?

Il existe des facteurs qui aggravent et accélèrent le vieillissement naturel de la peau. Parmi ceux-ci on peut citer :

  • Les expositions solaires. Le soleil envoie des rayons nocifs pour la peau : la peau vieillie par le soleil est souvent plus épaisse ou plus fine selon les endroits et entraîne des rides, des taches brunes, rosées et/ou blanches, une dilatation des vaisseaux... Il est donc très important de se protéger du soleil si l'on veux limiter le vieillissement de la peau.

  • Le tabac. La fumée du tabac est riche en substances nocives pour la peau, provoquant un teint gris et terne et augmentant la rétention de sébum dans la peau, source d'acné. De plus, le tabac tend à épaissir et remanier les couches profondes élastiques de la peau (élastose).

  • Le vieillissement hormonal, en particulier chez la femme ménopausée : la peau de la femme ménopausée devient plus fine, par carence en hormones.

  • Une alimentation pauvre en anti-radicalaires et acides gras essentiels : il est donc recommandé d'adopter une alimentation de type méditerranéenne, riche en fruits et légumes, en légumineuses, en féculents, en poissons et de varier la qualité de ses huiles alimentaires (huile de colza, huile de pépins de raisins, huile d'olive).
     

  • Vieillissement de la peau : que faire ?
    Comment lutter contre les signes du vieillissement ?

    Solutions pour lutter contre le vieillissement de la peau

    Les crèmes et sérums anti-rides et la plupart des soins anti-âge sont généralement en première ligne pour lutter contre la survenue du vieillissement cutané. Ces soins ont généralement pour effet de protéger la peau du soleil (les soins de jour contiennent souvent des filtres solaires et des anti oxydants : vitamines E, C, Carotène, sélénium, polyphénols...) et de stimuler la régénérescence des fibres élastiques de la peau, en particulier au moyen de l'exfoliation, selon un principe simple : lorsque l'on exfolie la couche superficielle de la peau, on stimule sa régénérescence en profondeur.

    Les crèmes anti-rides contiennent le plus souvent des substances acides exfoliantes : acides de fruits, AHA ou alpha hydoxy acides, acide glycolique, dérivés de la vitamine A (rétinol, rétinaldéhyde...)... Ce sont ces substances qui sont susceptibles d'engendrer une irritation de la peau (sensations de tiraillement, de picotement, voire sécheresse ou rougeurs de la peau) sur les zones où la creme anti-rides a été appliquée.

    Enfin, certaines crèmes anti-rides auront pour but de compenser certains manques de la peau, par exemple : la carence hormonale de la ménopause au moyen de phyto oestrogenes contenus dans certaines crèmes anti-rides ou la sécheresse de la peau, source d'aggravation et d'approfondissement des rides, au moyen d'actifs hydratants (acide hyaluronique...)

    Le dermatologue peut proposer des soins visant à atténuer les conséquences du vieillissement cutané, par exemple :

    • le photo rajeunissement à la lumière intense pulsée permettant à la fois d'estomper les taches brunes, les vaisseaux et rougeurs (couperose...), mais aussi de stimuler les fibroblastes et la production de nouveau collagène, ce qui permet de rendre la peau plus élastique, plus épaisse et plus lisse (traitement des rides).




    • le peeling, technique consistant à appliquer une substance acide sur la peau, d'où une exfoliation estompant les taches brunes et les rides. Il va du peeling superficiel donnant un coup d'éclat au teint au peeling profond luttant contre les rides marquées.




    • les injections de toxine botulique (Botox ®️...) dans les rides : la toxine botulique est une toxine d'origine bactérienne provoquant une paralysie du muscle dans lequel elle est injectée (muscles du front par exemple). Cette paralysie est temporaire (environ 6 mois) et permet donc de diminuer l'apparence des rides notamment d'expression : rides du lion entre les sourcils, rides du front, rides de la patte d'oie sur les côtés des yeux.




    • les injections de comblement des rides  (acide hyaluronique...) : on injecte dans la partie profonde de la peau des produits qui vont relever les rides. Cet effet est temporaire (environ 6 mois).




    • les soins des rides aux lasers abrasifs : ces lasers peuvent servir à effectuer un peeling superficiel de la peau à visée anti-rides (Erbium) jusqu'à une réjuvénation du visage, notamment pour les lasers dits fractionnés, c'est-à-dire appliqués en laissant des espaces de peau saine, permettant une cicatrisation plus rapide.


    [size]

    L'opinion de notre dermatologue

    On ne répétera jamais assez l'importance de la protection solaire, premier facteur d'accélération du vieillissement et bien entendu de cancers de la peau. Si les crèmes anti-rides ont un effet modéré sur les dégâts avérés (taches brunes, rides...), les soins apportés par le dermatologue peuvent être d'une efficacité remarquable. Cependant, leurs risques sont proportionnels à l'intensité des dégâts, donc de l'intensité des traitements. Mieux vaut donc chercher à se redonner un coup d'éclat que s'attaquer à des rides profondes.
    [/size]
    Sites d’intérêt :

    France
    Dermatonet.com, site d'information sur la peau, les cheveux et la beauté par un dermatologue
    www.dermatonet.com
    Informations complémentaires sur le vieillissement de la peau

    Société Française de Dermatologie
    www.sfdermato.com

    Canada
    Association des dermatologistes du Québec
    www.adq.org

    Association canadienne de dermatologie (en français et en anglais)
    www.dermatology.ca

    États-Unis
    American Academy of Dermatology
    www.aad.org
     
    [size]
    bon week-end     passeportSANTE.net          Ninnenne  [/size]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comment se remettre d’un divorce en 5 leçons ?(passeportSANTE.net) + autres demain   Ven 31 Mar - 14:01

Acides gras (vue d'ensemble)

 





 


Le clan des gras


Les matières grasses, ou lipides, font partie de l'alimentation des humains depuis toujours. Elles sont d'ailleurs indispensables à la santé : elles fournissent de l'énergie, contribuent à la régulation de la température corporelle, de même qu'à la synthèse des hormones et à la fertilité, fournissent des acides gras essentiels, permettent l'absorption des vitamines A, D, E et K, procurent un sentiment de satiété, rehaussent la saveur et la texture des aliments, donnent de l'éclat au teint et à la chevelure, etc.

Voici une courte description des différents types de matières grasses présentes dans les aliments.

Gras insaturés


Ces lipides se divisent en deux catégories.

Les acides gras polyinsaturés (oméga-6 et oméga-3). Ils sont liquides à la température ambiante et ne figent pas lorsqu'ils sont réfrigérés.

Les principales sources d'acides gras de type oméga-6 sont les huiles de maïs, de soya et de tournesol. Ces huiles résistent mal aux hautes températures et devraient être réservées à la cuisson au four.

Les graines de lin et de chanvre, les noix de Grenoble et les huiles qu'on en tire sont particulièrement riches en gras de type oméga-3. Elles ne doivent surtout pas être chauffées si on veut préserver ces fragiles acides gras. Les poissons gras et les huiles qu'on en tire sont également de bonnes sources d'oméga-3, mais d'un type différent de celui des végétaux. Les gras oméga-3 ont un effet protecteur reconnu sur la fonction cardiovasculaire. Les huiles de poisson ont une feuille de route particulièrement impressionnante à ce chapitre.

Les acides gras oméga-6 sont aussi considérés comme de bons gras, car ils ont un impact positif sur les taux de lipides sanguins, mais en excès, ils empêchent l'utilisation optimale des oméga-3 par l'organisme. Le rapport oméga-6/oméga-3 dans l'alimentation occidentale est de 10/1 à 30/1, tandis qu'il devrait être, idéalement, de 1/1 à 4/1.

Pour en savoir plus sur les acides gras oméga-6 et oméga-3, consulter notre fiche Oméga-3 et oméga-6.

Les acides gras monoinsaturés (oméga-9). Ils sont également liquides à la température ambiante, mais peuvent supporter la chaleur : on peut donc les utiliser pour la cuisson. Considérés comme de « bons gras », les lipides insaturés ont des effets bénéfiques reconnus sur la fonction cardiovasculaire et pourraient contribuer à un meilleur contrôle de la glycémie chez les diabétiques. L'avocat, la plupart des noix et des graines ainsi que les huiles d'olive, de canola et d'arachide sont de bonnes sources de gras monoinsaturés. Consulter notre fiche sur les acides gras oméga-9 pour en savoir plus.

Gras saturés


Les lipides saturés se présentent sous forme solide à la température ambiante. Ils sont généralement moins susceptibles de rancir que les gras insaturés et supportent donc mieux la chaleur de la cuisson.

Ils proviennent du règne animal (beurre, fromage, crème, saindoux ou graisses de porc, de boeuf, d'oie, de canard, etc.) ou végétal (huile de noix de coco, huile de palme).

Ils ont mauvaise réputation, car leur consommation en excès fait augmenter le taux de « mauvais » cholestérol sanguin, mais ils ont leur place dans l'alimentation humaine. Ils sont notamment des constituants importants des membranes cellulaires.

Gras trans


L'hydrogénation est un procédé industriel qui modifie la configuration des molécules d'acides gras insaturés. On obtient ainsi des gras trans qui permettent de confectionner, à partir d'huiles végétales insaturées (le plus souvent de soya, de maïs ou de canola), des margarines plus ou moins solides à la température ambiante et des shortenings qui peuvent tolérer de hautes températures de cuisson. De plus, ces produits ont une longue durée de conservation.

L'effet néfaste des acides gras trans sur les taux de cholestérol et de triglycérides est bien connu.


Le cholestérol

Le cholestérol que le corps fabrique est considéré comme un lipide sanguin. Cependant, le cholestérol des aliments n'est techniquement pas un gras, car il ne fournit pas d'énergie.
Le foie produit environ 75 % du cholestérol présent dans l'organisme, et les aliments fournissent les 25 % restant. Notez cependant que le corps est en mesure de produire tout le cholestérol dont il a besoin sans apport extérieur.
Le cholestérol est indispensable à l'organisme. Produit par le foie, il entre dans la composition des membranes cellulaires, de certaines hormones et de la bile.
Les aliments ne contiennent pas de « bon » ou de « mauvais » cholestérol. En fait, ces deux types de cholestérol sont plutôt les transporteurs du cholestérol dans le sang. Les transporteurs HDL (lipoprotéines de haute densité) ont un effet « nettoyant » sur les artères, tandis que les transporteurs LDL (lipoprotéines de basse densité), lorsqu'ils sont présents en excès, ont un effet « encrassant ».
On associe souvent la consommation d'aliments riches en cholestérol (oeuf, viande) à l'augmentation du taux de cholestérol sanguin, tandis qu'en fait, les gras saturés et les gras trans ont un effet beaucoup plus marqué à ce chapitre.
[size]

Recommandations


Dans l'état actuel de la recherche, les experts font la recommandation générale suivante1 :

[/size]

  • l'apport quotidien en calories provenant des matières grasses ne devrait pas dépasser 30 % de l'apport énergétique total (calories);

  • la moitié de ces matières grasses devrait provenir des gras monoinsaturés (oméga-9), un quart, des gras polyinsaturés (oméga-3 et oméga-6) et le dernier quart, des gras saturés;

  • on peut remplacer une partie des gras saturés par des gras monoinsaturés, à condition de ne pas excéder la limite totale de 30 % de l'apport énergétique quotidien provenant des matières grasses.




 

Recherche et rédaction : Françoise Ruby, Pierre Lefrançois et Paulette Vanier
Fiche créée le :
 8 août 2005


 

Références

Bibliographie
Erasmus Udo. Fats that Heal Fat that Kill, Alive Books, Canada, 1993.
Lambert-Lagacé Louise, Laflamme Michelle. Bon gras, mauvais gras, Les Éditions de l'Homme, Canada, 1993.
Willett Walter, Manger, boire et vivre en bonne santé, Les Éditions de l'Homme, Canada, 2004.
Frappier Renée, Gosselin Danielle. Le guide des bon gras. Les Éditions Maxam, Québec, 2e édition, 1999.

Notes
1. Kris-Etherton PM. AHA Science Advisory. Monounsaturated fatty acids and risk of cardiovascular disease. American Heart Association. Nutrition Committee.Circulation. 1999 Sep 14;100(11):1253-8. Texte intégral : http://circ.ahajournals.org
[size]


bon week-end  passeportSANTE.net           Ninnenne   
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comment se remettre d’un divorce en 5 leçons ?(passeportSANTE.net) + autres demain   Sam 1 Avr - 12:34

4 types d’aliments qui augmentent les douleurs


Certains aliments peuvent abimer nos intestins, provoquant des douleurs ou augmentant une douleur déjà présente, et à long terme, favoriser l’apparition de maladies chroniques.
Les produits à base de blé

Les aliments à base de blé contiennent du gluten, une protéine qui contient elle-même une molécule appelée gliadine alpha qui est très difficile à digérer.
Mal digérées, ces molécules favorisent la multiplication des bactéries pathogènes avec comme conséquence le déséquilibre de la flore intestinale et une augmentation de la perméabilité des intestins, ce qui favorise le développement d’inflammations et donc de douleurs (maux de ventre, ballonnements…) ou de maladies chroniques telle que l’arthrose.
Que faire ? Si on en mange dans des quantités raisonnables, pas de problème. En revanche, une fois la maladie déclarée, il convient de suivre un régime hypotoxique afin de faire disparaitre les douleurs.
Les produits laitiers

Le yaourt, le beurre, la crème fraiche et les autres produits provenant du lait de vache peuvent augmenter les douleurs en raison de leur teneur en caséines.
La caséine, comme le gluten, est à l’origine de nombreuses intolérances et se digère difficilement. Cette protéine peut être à l’origine d’inflammation et d’hyperperméabilité de l’intestin. L’hyperperméabilité permet la pénétration dans la circulation sanguine des substances nocives qui devraient être éliminées dans les selles.
L’inflammation peut être immédiatement douloureuse ou se déclarer au bout de plusieurs années sous forme de maladie inflammatoire chronique.
Viandes cuites

La cuisson des viandes à partir de 110° favorise la production de glycotoxines, les acrylamides. C’est ce qu’on appelle la réaction de Maillard.
Sur le long terme, la cuisson à haute température des protéines d’origine animale peut provoquer l’apparition de maladies inflammatoires chroniques.
Mais sur le court terme, ces molécules difficiles à digérer peuvent provoquer un déséquilibre du microbiote intestinal, la dysbiose, qui se traduit par une inflammation puis par une hyperperméabilité de l'intestin.
Il convient de consommer ces aliments avec modération. Mais une fois la maladie ou les douleurs installées, mieux vaut suivre le régime hypotoxique afin de faire disparaitre les douleurs.
Les plats préparés

Les plats préparés et transformés par l’industrie alimentaire contiennent des quantités importantes de sucre, de sel et de gras, mais surtout de nombreux additifs alimentaires (colorants, émulsifiants, conservateurs…).

Une alimentation riche en ce type de produits pourrait causer de la dysbiose, responsable de maux de ventre, de ballonnements et de constipation mais aussi, sur le long terme, de maladies chroniques.
Les additifs alimentaires stimulent les récepteurs de la douleur et peuvent l’augmenter chez les personnes qui souffrent de douleurs chroniques.
Marie Desbonnet
passeportSANTE.net         bon week-end    Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment se remettre d’un divorce en 5 leçons ?(passeportSANTE.net) + autres demain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment se remettre d’un divorce en 5 leçons ?(passeportSANTE.net) + autres demain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour me remettre au dessin
» [AIDE] Mise à jour du compte hotmail
» [AIDE]Mettre le gestionnaire des tâches en raccourci?
» [AIDE] Impossible d'accéder aux dossiers du HTC depuis l'ordinateur
» [Projet de DVD de Fan] Les trésors oubliés de la zone 2

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: