AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 avions pour tous les amateurs(photos et textes) (à suivre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: avions pour tous les amateurs(photos et textes) (à suivre)   Mar 4 Avr - 10:26

avions

Satan 2

Satan 2, le missile nucléaire russe capable de détruire un pays de la taille de la France 
Le nouveau missile russe aura une capacité de 10.000 kilomètres, le mettant en capacité de frapper des villes européennes ou des villes de la côte ouest américaine. Le gouvernement de Vladimir Poutine s’apprête à tester un missile nucléaire si puissant qu’il pourrait à lui seul raser un pays de la taille de la France en quelques secondes.
Le missile nucléaire «Satan 2» sera le plus puissant jamais conçu, et aucune technologie de défense antimissile n’est en mesure de l’arrêter. Outre sa puissance, il est équipé d’une technologie furtive pour tromper les systèmes radars ennemis. Son nom officiel est «RS-28 Sarmat».
Fabriqué pour remplacer les vieillissants missiles «R-36M»qui étaient surnommés «Satan» par les experts de l’OTAN. C’est donc tout naturellement que son successeur a récupéré le surnom de Satan 2. Douze têtes nucléaires Le missile aura une capacité d’action de 10.000 kilomètres, mettant des villes européennes comme Londres ou Paris, mais aussi des villes de la côte ouest américaine, dans sa ligne de mire.
Par ailleurs, le missile pourrait contenir jusqu’à douze têtes nucléaires, lui donnant la capacité de détruire en quelques secondes un territoire «de la taille du Texas ou de la France» selon les informations de la télévision russe. La Russie a déclaré souhaiter tester son missile dès cet été, afin qu’ils puissent entrer en service en 2020.

airbus




Airbus a de l’ambition et des idées. Le consortium européen aéronautique a déposé le 14 juillet dernier un brevet concernant la création d’un nouvel avion supersonique. Et même mieux?: hypersonique.
Ce successeur du Concorde aurait des caractéristiques techniques impressionnantes et des performances hors du commun. Cet avion commercial serait capable d’atteindre une vitesse supérieure de 4 fois et demie celle du son dans l’air, 4,5 Mach soit 5?500 km/h. Trois fois moins de temps que le Concorde et des moteurs de fusée Ce « véhicule aérien ultrarapide », dont on ne sait encore s’il sera commercialisé un jour, irait donc deux fois et demie plus vite que le Rafale, l’avion de combat de Dassault Aviation.
Il permettrait donc de rallier Paris à New York en environ 1 heure, moins de temps qu’il n’en faut pour aller de Paris à la plupart des grandes villes françaises. A titre de comparaison, le Concorde était capable de faire le même trajet en un peu moins de 3 heures 30 et les vols commerciaux classiques mettent actuellement entre 7 et 9 heures pour faire Paris – New York.
Quelle technologie permettrait un tel tour de force??
Selon le brevet déposé auprès duBureau américain des brevets et des marques, cet avion décollerait à la verticale à l’aide de deux turbos jets, note le site PatentYogi.
Une fois en l’air un moteur de fusée viendrait prendre le relais afin de porter l’avion à 35?000 mètres d’altitude. Ensuite, deux statoréacteurs feraient avancer l’engin à la vitesse de 5?500 km/h.
Petit détail qui a son importance?: l’espace en cabine serait très limité, au point de ne pouvoir embarquer que 20 passagers. Le prix des billets risque de s’en ressentir…

Patrouille de France

Patrouille de France à Saint-Cyprien : les photos d'un pro depuis sa cachette secrète
Julien Tessore est un professionnel de la photographie. Vous le remarquerez aisément à la qualité des images qu'il nous a gentiment proposé d'exploiter.
Souvent, ce sont des images de dauphins qu'il nous présentent, mais là, actualité oblige, ce sont celles de la Patrouille de France qu'il nous (vous) offre gracieusement.
"J'ai eu la chance d'être invité par la Patrouille de France sur le tarmac de l'aéroport et j'ai même eu le privilège de pouvoir m'asseoir dans un des alpha jet", explique-t-il. "
Bon je n'ai pas été invité à voler avec eux, mais remarquez il valait mieux car je pense que mon coeur aurait lâché", ajoute-t-il avec humour. C'est cette invitation "VIP" qui lui a permis d'immortaliser tous les détails des avions et des équipements des pilotes qui restent bien souvent invisibles aux yeux du public massé pour observer l'évolution de la Patrouille. Mais ce n'est pas tout.
Julien a également, comme notre photographe maison Michel Clementz (ses photos à retrouver en suivant ce lien) travaillé sur le show de la PAF. Des images saisissantes d'autant plus que certaines donnent l'impression qu'il est en vol à côté des alpha jet à l'empannage tricolore.
Quel est donc son secret ?
Bon, bien sûr il y a le matériel, mais pas que. "J'ai une cachette secrète à Saint-Cyprien depuis laquelle je sais que je peux obtenir ce résultat."
Ah ben d'accord Julien, mais où est-elle cette cachette ?
Je ne peux pas vous le dire", garde-t-il le mystère. Secret défense sans doute...
En tout cas merci à lui.

epave

Cimetière sous-marin des avions sombrés dans l'océan pendant la Seconde Guerre mondiale. Fascinant !
Même 70 ans après, la Seconde Guerre mondiale reste toujours inoubliable grâce à ses traces laissées dans la terre et dans les mémoires. Nous ne sommes pas prêts à oublier les trous d'obus qui ont lacéré les plaines européennes.
Mais que sont devenus ces avions qui s'étaient sombrés dans les profonds océans. Ces avions ont été abandonnés depuis 70 ans par l'armée américaine parce qu'il faut beaucoup d'argent pour les transporter jusqu'en Amérique.
Aujourd'hui, notre attention est retenue grâce à ces photographies de Brandi Mueller. Cet instructeur de plongée sous-marine au tuba et capitaine de bateau explique :
"Je trouve que plonger pour voir des avions est quelque chose de très excitant. C'est étrange de voir des avions sous l'eau. On s'attend à des épaves de bateaux, pas d'avions".
Cimetière sous-marin des avions sombrés dans l'océan pendant la Seconde Guerre mondiale. Fascinant !
 Même 70 ans après, la Seconde Guerre mondiale reste toujours inoubliable grâce à ses traces laissées dans la terre et dans les mémoires. Nous ne sommes pas prêts à oublier les trous d'obus qui ont lacéré les plaines européennes.
Mais que sont devenus ces avions qui s'étaient sombrés dans les profonds océans. Ces avions ont été abandonnés depuis 70 ans par l'armée américaine parce qu'il faut beaucoup d'argent pour les transporter jusqu'en Amérique.
Aujourd'hui, notre attention est retenue grâce à ces photographies de Brandi Mueller. Cet instructeur de plongée sous-marine au tuba et capitaine de bateau explique :
"Je trouve que plonger pour voir des avions est quelque chose de très excitant. C'est étrange de voir des avions sous l'eau. On s'attend à des épaves de bateaux, pas d'avions".

son

La vitesse du son
Plus un milieu est compressible, plus la vitesse de propagation de l’onde sonore est faible.
L’air est beaucoup plus compressible que l’eau et la propagation du son y sera plus lente.
L’acier est encore plus dense et encore moins compressible : le son s’y propagera presque 15 fois plus rapidement.
Le son que nous percevons est composé d'ondes sonores. Ces ondes sonores se déplacent à environ 340 mètres par seconde dans l'air.
Cette approximation suffit généralement à satisfaire notre curiosité, mais saviez-vous que le son se déplace beaucoup plus vite dans l'eau ou dans l'acier ?
Saviez-vous également que l'air chaud augmente sa vitesse ?
En prenant en considération la nature du milieu, la vitesse des ondes sonores dans l'eau est d'environ 1500 mètres par seconde, soit plus de quatre fois plus vite que dans l'air !
Mais ce n'est pas tout, des matériaux propagent encore plus rapidement le son.
C'est le cas du béton (3100 mètres par seconde), de la glace (3200 mètres par seconde), du bois (3300 mètres par seconde), de l'acier (5500 mètres par seconde) ou encore du granit (plus de 6 kilomètres par seconde, soit près de 20 fois plus vite que dans l'air).
D'autres facteurs ont aussi une certaine influence sur la vitesse du son, comme la température de l'air : plus l'air est chaud, plus l'air se déplace rapidement.
Si la température est de -10 degrés le son ne va se déplacer qu'à environ 310 mètres par seconde, alors que s'il fait 30 degrés il va se déplacer à environ 350 mètres par seconde !
Même principe pour l'altitude, plus elle est basse, plus l'air se déplace rapidement du fait de la modification de la pression atmosphérique.
Est ce que vous connaissez ces informations sur le son avant?

Les chasseurs

LES CHASSEURS DES ANNEES CINQUANTE
Historique des avions de chasse françaises
En 1948, dès qu'il apparut que les premiers chasseurs de conception française allaient prendre du retard, sinon conduire à des échecs, il fut décidé de se procurer des appareils étrangers, d'abord importés, puis progressivement construits dans notre pays.
Après quelques hésitations quant au type, le Météore et le Shooting Star étant également envisagés, le modèle retenu fut le de Havilland Vampire, mono réacteur simple et compact.
Après l'achat d'une trentaine de Vampire I et V pour l'instruction, la production sous licence fut progressivement lancée chez Sud-Est qui fournit 187 Vampire V à l'Armée de l’air, le premier volant le 27 juin 1950 (piloté par Jacques Lecarme).
Assez tôt, il fut décidé de monter sur cette cellule le réacteur Nene, lui-même produit sous licence par Hispano-Suiza, en remplacement du de Havilland Gobelin d'origine.
L'installation de ce réacteur beaucoup plus puissant exigea un re-dessin partiel et l'on profita du retard que cela exigeait pour effectuer sur la nouvelle version, baptisée Mistral, une large francisation des aménagements et des équipements.
Après quatre prototypes, obtenus par modification du Vampire standard, dont le premier vola le 20 juillet 1951 (toujours piloté par Jean Lecarme), il fut produit, de 1952 à 1954, 237 chasseurs de ce type. Très fiables, ces appareils connurent une carrière exemplaire et un certain nombre survécut longtemps à leur retrait du service en première ligne ; ils furent, en dernier lieu, utilisés comme avions cibles téléguidés.
Il y avait un équivalent britannique du Mistral : le Sea-Venom, qui devint, en France, l'Aquilon.
L'Aéronautique navale en obtint 101 exemplaires (dont un prototype, qui vola le 31 octobre 1952, et 4 appareils de présérie). Les livraisons de ces avions, dont il exista des sous-types biplaces et monoplaces (45 de ces derniers), s'échelonnèrent de 1954 à 1958.
On pouvait craindre que la formule des bipoutres de Havilland, partiellement construits en bois, aboutisse, par la suite, à une impasse. Heureusement pour l'avenir, un avionneur français proposait déjà un appareil de même classe que le Mistral, mais de conception nettement plus moderne et qui allait être à l'origine de toute une famille fort réussie.
C'était l'Ouragan. Cet avion, le Dassault 450, s'il était plus lourd que le Vampire à réacteur Nene, pesait, tout de même 2 tonnes de moins que l'Espadon, équipé, lui aussi, de ce réacteur, tandis que sa charge alaire était inférieure.
Possédant de meilleures basses vitesses, il grimpait beaucoup mieux. Initialement prévu surtout comme intercepteur, il se révéla, par la suite, un excellent appareil d'attaque au sol.
Le premier prototype vola le 27 février 1949, piloté par Constantin Rozanoff. La production fut répartie entre diverses usines du Sud-Ouest, Sud-Est et Dassault, cette dernière firme assurant, bien entendu, le montage final et les essais en vol.
À partir de 1952, il fut livré 450 exemplaires de ce robuste chasseur, après 3 prototypes et 13 machines de présérie.
L'Ouragan fut offert à l'exportation et arma des escadrilles israéliennes et indiennes avec lesquelles il connut le combat. Mais, dans son cas également, on ne saurait sous-estimer le rôle important joué par les avions de présérie : ceux-ci, arrivant à un moment crucial, servirent à mettre au point, non seulement l'avion lui-même, mais également de nombreux équipements, matériels d'armement et même réacteurs. 

le projet américain N+2

Y A DU SILENCE DANS L’AIR
Pour mettre fin au vacarme des aéroports, des constructeurs développent des avions ultra-discrets au fuselage aérodynamique. Imprimer Sous ses ailes géantes, seul le vent se fait entendre. Tel un oiseau migrateur, l’avion de demain vole en silence, en parfaite harmonie avec son environnement…
Voilà l’aéronef dont rêvent les riverains des aéroports. Car la question du bruit est devenue centrale pour compenser les nuisances dues à l’augmentation du trafic aérien prévue dans les décennies à venir. On parle même de fléau sanitaire.
L’étude publiée en 2013 dans le British Medical Journal précisait que les 3,6 millions d’habitants vivant autour de l’aéroport d’Heathrow, près de Londres, présentaient un risque de maladies cardio-vasculaires liées au bruit accru de 14 % à 24 %.
En 2008, l’agence spatiale américaine, la Nasa, s’est emparée du dossier en demandant aux industriels et aux chercheurs du secteur d’imaginer des concepts capables de satisfaire les besoins de l’aviation en 2030. Objectif ?
Réduire les émissions de bruit d’au moins 71 décibels – le seuil de risque sanitaire est de 85 décibels. Atterrissage en douceur Voilà qui pourrait redonner du souffle au programme Silent Aircraft Initiative, qui réunit depuis 2003 des ingénieurs et des universitaires et qui a présenté un concept précurseur en 2006. Baptisé SAX-40, l’avion est large de 68 mètres, comme un Boeing 747, mais il cumule les dispositifs anti-bruit. Sur sa carcasse ultra-lisse, l’air glisse sans agiter le fuselage. Son aérodynamisme lui permet d’atterrir en douceur .
Les moteurs sont intégrés à la coque, à l’arrière et au-dessus de l’appareil, ce qui atténue le vrombissement. Enfin, les roues et les systèmes de freinage sont recouverts, pour lisser le flux d’air qui s’y engouffre à l’atterrissage et au décollage. Cet appareil révolutionnaire est né d’un partenariat entre deux des plus prestigieuses universités de la planète: celle de Cambridge, au Royaume-Uni, et le Massachusetts Institue of Technology (MIT), aux Etats-Unis.
Fuselage en céramique Depuis, le Silent Aircraft Initiative a fait des émules.Trois projets, tous américains, sortent du rang. D’abord, celui du constructeur Boeing, Sugar Volt.
Doté d’un moteur hybride, il utiliserait du carburant au décollage, quand les moteurs doivent fonctionner au maximum, et de l’électricité en altitude, pour réduire de 70 % la consommation de kérosène.
Le deuxième projet est celui du conglomérat aéronautique californien Northrop Grumman. Il propose un avion de 120 passagers, la capacité de l’Airbus A319, à la fois plus silencieux et moins énergivore, baptisé Select – pour Silent Efficient Low Emissions Commercial Transport.
Son secret ?
Un fuselage ultra-léger fait de céramique fabriquée avec des nanoparticules sur lequel l’air glisse avec une grande fluidité. Vient enfin l’avion du leader mondial de la défense, Lockheed Martin : le N+2, un équivalent du Concorde capable de dépasser le mur du son sans provoquer le bang tonitruant habituel.
Depuis, Lockheed Martin progresse. « Pour atteindre des réductions révolutionnaires du bruit supersonique des avions, un tout nouveau type de système de propulsion est en cours d’élaboration », confirme Michael Buonanno, directeur du programme N+2. La prouesse technologique consiste à décomposer l’immense fracas en une succession de petits chocs.
« Nous avons construit une soufflerie grandeur nature pour tester les caractéristiques du bang supersonique », précise-t-il. Inspiré du Concorde, le projet américain N+2 pourra franchir le mur du son sans déclencher de bang supersonique. © Lockheed Martin. Un modèle électrique produit dès 2017 En version réduite, l’avion silencieux existe.
L’E-fan, biplace électrique de 6,7 mètres de long pour 9,5 de large, est développé par Airbus, Aero Composites Saintonge et la Direction générale de l’aviation civile. Il sera produit dès 2017, à Mérignac (Gironde). Lors de son vol inaugural, en avril dernier, il a suscité l’enthousiasme de l’ex-ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, qui y a vu une première étape dans la production de « générations d’avions électriques de tailles croissantes, jusqu’à la finalité de construire des avions gros-porteurs dans les vingt prochaines années ».
Ressembleront-ils au Voltair dévoilé par Airbus en 2011, doté d’une immense hélice à l’arrière et alimentée par des batteries lithium-air remplacées à chaque escale ? Pour construire ce type d’appareil silencieux, le géant français mise sur le biomimétisme – l’imitation de la nature – et veut copier le hibou moyen duc dont les plumes, en dents de scie sur les ailes et duveteuses sur les pattes, optimisent l’aérodynamisme.
Les ingénieurs pensent installer une frange sur les ailes des avions et du velours sur le train d’atterrissage. Chouette, un A380 déguisé en hibou !

La 3G et la 4G bientôt disponibles

La 3G et la 4G bientôt disponibles dans l'espace aérien français.
Consulter ses e-mails, regarder la TV en direct ou mettre à jour son profil Facebook...
Ce sera bientôt possible dans les avions des compagnies aériennes qui circulent dans l'espace aérien français comme c'est déjà le cas aux Etats-Unis par exemple.
L'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) a publié mercredi au Journal Officiel le décret qui autorise l'utilisation de la 3G et de la 4G dans les aéronefs.
Leur utilisation sera limitée aux vols au dessus de 3000 mètres afin que le réseau mobile dans l'avion n'interfère pas avec les réseaux terrestres. Les compagnies pourront offrir deux types de connexions :
la 3G dans la bande 2100 MHz ou la 4G dans la bande 1800 MHz. Selon l'ARCEP, «chaque compagnie aérienne aura le choix de proposer effectivement de tels services, et choisira le cas échéant le tarif auquel ces services seront proposés en vol.»
La secrétaire d'Etat au Numérique Axelle Lemaire a validé cette décision qui est le fruit d'une concertation avec les acteurs du marché.

t6

Le North American T-6 jaune de l'AJBS se rapproche à grande vitesse du téléobjectif d'Hervé, qui est placé en bord de piste. Aux commandes de l'avion-photo, Pierre Fages concilie ses deux objectifs : mettre en valeur son avion pour le photographe au sol et rester au contact du Pilatus pour que le photographe embarqué (en place arrière, verrière ouverte) puisse travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: avions pour tous les amateurs(photos et textes) (à suivre)   Mar 4 Avr - 10:39

Le Pilatus P-2

Le Pilatus P-2 est un avion d'entraînement suisse. Il a réalisé son premier vol en 1945 et a été mis en service l'année suivante. 55 exemplaires ont été construits et ont servi à la formation des élèves pilotes des Forces Aériennes Suisses, jusqu'en 1981.
Le Pilatus P-2 est un bel avion, bien construit et fiable. Il est donc logique qu'on le retrouve régulièrement dans les meetings, souvent dans une livrée argent (métal poli) ornée des couleurs suisses. Mais il a également fait une belle carrière dans le cinéma. Son rôle le plus connu est celui d'un avion nazi dans "Indiana Jones et la Dernière Croisade" (1989). Cette association entre un avion suisse et le IIIème Reich ne doit rien au hasard.

Nous sommes en 2014 après JC*. La Gaule aéronautique souffre de la crise, de la pénurie de sponsors, de la raréfaction des avions historiques en état de vol, de l'augmentation des frais de fonctionnement, du prix du carburant et des primes d'assurance, sans oublier le sempiternel principe de précaution, alibi à des procédures qui ne sont pas toujours de bon sens. Le nombre de meetings diminue régulièrement et l'avenir des spectacles aériens est bien sombre.
Toute la Gaule ? Non !
Depuis plus de 40 ans, deux villages de l'Essonne, peuplés d'irréductibles aviateurs, résistent à la crise. Cette année encore, l'Association Jean Baptiste Salis (AJBS) vous donne rendez-vous les samedi 7 et dimanche 8 juin à l'aérodrome de Cerny (91) pour le 42è

appareil

Le volume d'un avion, la maniabilité d'un hélicoptère et la légèreté d'un dirigeable ?
Cet appareil révolutionnaire, issu d'un programme de la Commission Européenne est en phase de test.
En fibre de carbone et rempli d'hélium, il est doté d'un rotor orientable qui lui permet d'utiliser des pistes très courtes pour décoller et atterrir.
Il pourra aussi se déplacer sur l'eau ou la neige, comme un aéroglisseur.
Ce type d'appareil sera particulièrement utile pour porter assistance àdes populations sinistrées dans des zones difficilement accessibles, comme aux Philippines actuellement.

honteux

La France va débourser 670 millions d’euros pour acheter douze drones américains
 La France qui n’a plus d’argent pour sa population, pour ses pauvres, pour ses chômeurs, ses militaires, ses policiers et ses gendarmes, ses fonctionnaires, ni même pour le reste, à toujours de quoi donner à « l’oignon européenne » aux banques et surtout, pour faire la guerre!!!
Cherchez l’erreur… © General Atomics Selon la presse invitée à un déjeuner avec le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian mardi 11 juin, la France achètera bien douze drones MALE MQ-9 Reaper, pour un total de 670 millions d’euros.
La commande initiale porterait d’abord sur deux appareils, qui devraient être déployés dans la région du Sahel d’ici la fin de l’année 2013, afin de pallier aux manques constatés des moyens de renseignement sur la zone.
Les drones de General Atomics devraient également être francisés. Le Congrès américain doit toutefois donner son accord pour cette transaction. Par ailleurs, le ministre de la Défense aurait également évalué le marché des drones de « troisième génération » à 30 ou 40 appareils, à l’échelle européenne.
Reste toutefois l’épineuse question de la coopération industrielle des différents pays, tout comme la mise en commun des besoins capacitaires.
Source: journal-aviation.com via Sott.net

avions

Aircraft Parade

XH 558

2013 sera donc la dernière saison de XH 558. Sa présence au Tattoo 2013 devrait être prochainement confirmée. L'évènement sera forcément exceptionnel : plus de 100 000 personnes unies dans une ambiance de cathédrale seront là pour écouter religieusement le hululement modulé des quatre Olympus, admirer les formes du géant lors de ses passages à (très) basse hauteur et voir son ombre glisser sur la piste. Venez au Tattoo 2013 : un épisode de l'Histoire de l'aéronautique va s'y dérouler.

l'Avro Vulcan

Des formes aérodynamiques, une aile delta d'une surface étonnante et surtout quatre réacteurs Olympus qui serviront de base pour motoriser le Concorde. Dès son vol inaugural, en 1952, l'Avro Vulcan est en avance sur son temps. Bombardier stratégique à sa mise en service en 1956, il évoluera ensuite vers des missions de pénétration à basse altitude, de reconnaissance maritime et de ravitaillement en vol. Mis à la retraite en 1984, l'avion connaît une deuxième vie à partir de 2007, lorsqu'une association anglaise, forcément, réussit la gageure de remettre un Vulcan en état de vol. XH558 devient le plus extraordinaire aéronef "de collection" pouvant être présenté en meeting et lors des commémorations officielles

McDonnell Douglas F-4 Phantom

Capable de grimper à 9 000 mètres en 61 secondes et à 30 000 mètres en 371 secondes dès le début des années 1960, le légendaire McDonnell Douglas F-4 Phantom est progressivement mis à la retraite par les pays utilisateurs. 2013 est l'année de son retrait de la Luftwaffe. Une cérémonie d'adieux est prévue en juin sur la base de Wittmund où les derniers exemplaires sont encore opérationnels. Il y a donc peu de chances de voir un Phantom allemand à la prochaine édition du Tattoo.

T-50 "Golden Eagle

Le T-50 "Golden Eagle" des Black Eagles (décidément...) est un bel avion, fin et racé, qui reprend les formes générales du F-16, mais a été beaucoup plus soigné sur le plan esthétique. C'est le premier jet conçu et fabriqué en Corée du Sud. Ses performances sont largement supérieures à celles d'un Hawk ou d'un AlphaJet, montures habituelles des Red Arrows et de la Patrouille de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: avions pour tous les amateurs(photos et textes) (à suivre)   Mar 4 Avr - 10:48

Black Eagles

huit, les Black Eagles coréens sont très impressionnants. Et à quatre, ils sont vraiment très proches les uns des autres.

MB 339

Le MB 339 va toucher pour la première fois le sol européen et cet équipage des Al Fursan va découvrir le niveau des pilotes et des patrouilles présents au Tattoo. Ils sont venus pour apprendre et pour progresser. Gageons que nous les reverrons l'an prochain

Al Fursan

Récemment créés, les Al Fursan constituent la patrouille officielle des Emirats Arabes Unis, petit état fédéral situé entre le Golfe Persique et le Golfe d'Oman. Le Tattoo est leur premier meeting en Europe. Equipés d'Aermacchi MB 339, comme les Frecce Tricolori italiens, les Al Fursan ont des avions superbement décorés et bénéficient de couleurs de drapeau rendant leurs fumigènes particulièrement spectaculaires. En revanche, leur formation de 6 avions semble quelque peu prématurée, compte tenu des différences de niveau entre leurs pilotes.

patrouille

La patrouille Breitling est basée à Dijon et constituée d'anciens pilotes de l'Armée de l'Air. Seule exception, le leader, Jacques Bothelin, n'a jamais été pilote militaire. Sa formation est la seule patrouille privée volant sur jet (7 x L-39 Albatros) capable de se mesurer à des patrouilles militaires. Elle vole dans le monde entier, aux couleurs d'un célèbre manufacturier de montres d'aviation.

Red Arrows

Le fonctionnement des Red Arrows est aussi extrême que leur présentation. Il n'y a pas de pilote de remplacement pour pallier les éventuelles défections. 2011 a été une année très difficile pour les rouges qui ont perdu accidentellement deux des leurs. Afin de remonter sereinement une équipe de 9 avions, la décision a été prise de présenter en 2012 un programme avec 7 avions seulement

Etendard

Venu de Landivisiau, en Bretagne, le pilote de ce Super Etendard Modernis de l'Aéronavale a dû être surpris en arrivant au Tattoo. En principe, son métier, c'est de poser son avion, par tous les temps, sur le pont du porte-avion le Charles-de-Gaulle. La piste mesure 100 mètres de long, elle avance à 20 noeuds et elle est secouée en permanence par le tangage et le roulis. A la vue de la bande de bitume de Fairford, parfaitement immobile et longue de plus de 3 km, notre pilote a dû être dépaysé...

Tiger Meet

Tous les pilotes militaires ont un "call sign", diminutif ou surnom permettant une identification radio plus rapide. Un téléobjectif s'avère pratique pour se rapprocher de ce Tornado allemand, vainqueur du trophée de la plus belle décoration du Tiger Meet. Le pilote se nomme Markus Dietrich et ses camarades l'ont surnommé "Marlene".

F-16 biplace

Jolie décoration pour ce F-16 biplace, rappelant que le Tiger Meet 2012 s'est déroulé en Norvège. Mais pourquoi avoir choisi le noir et blanc ? Par souci de discrétion, ou pour un meilleur contraste lorsqu'il neige ?

Tattoo

Le principal problème au Tattoo, ce sont les incertitudes météo, ou plutôt la certitude qu'il pleuvra un jour ou l'autre... ou tous les jours. Mais le pire, c'est quand même de devoir photographier deux avions gris, des Eurofighter, sur un ciel terne. Le leader est à droite et regarde devant lui. A gauche, l'ailier ne quitte pas l'avion du leader des yeux. C'est ainsi qu'on vole en patrouille serrée.

le F-15

Encore un gros bras : le F-15 fait partie d'une lignée extraordinaire d'avions américains, les avions de supériorité aérienne. Ce qui veut dire : "Je suis sur mon territoire et personne n'y entre". Fortement motorisé et lourdement armé, c'est l'un des symboles de la puissance aérienne américaine, après le légendaire F-4 Phantom et avant le futuriste F-22 Raptor. Le coût et la spécificité de ce dernier ont paradoxalement provoqué le redémarrage du programme F-15 dont les futures versions seront équipées de systèmes d'armes, de détection et de furtivité de dernière génération.

Mig 29 Fulcrum

Si vous aimez les avions discrets, silencieux, économiques et polluant peu, passez votre chemin. Le Mig 29 Fulcrum est à l'opposé de tout cela. Quand il est en l'air, on ne voit que lui et ses traînées de fumée noire. On l'entend aussi lorsque sa post-combustion donne de la voix. C'est un avion d'homme, puissant, violent, au physique taillé à coups de serpe. C'est simple : en comparaison, un Typhoon, pourtant doté d'une forte personnalité, paraît presque mièvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: avions pour tous les amateurs(photos et textes) (à suivre)   Mar 4 Avr - 10:58

Boeing 707

Le rond rouge qui décore son fuselage nous confirme que ce Boeing KC-767 vient du Japon, qui en possède quatre. Tout comme le KC-135 est issu du vénérable Boeing 707, le KC-767 est la récente transformation en avion ravitailleur de la version commerciale du Boeing 767.

Red Arrows

Ce Hawk, identique à ceux qui équipent les Red Arrows, assume fièrement ses origines britanniques : il s'agit du démonstrateur solo de la Royal Air Force. Aux commandes, l'excellent Phil Bird, le bien nommé. Une association pareille ne peut que bien voler

TBM-700

Même si le téléobjectif écrase les perspectives et les distances, cet oiseau semble avoir choisi une trajectoire pour le moins hasardeuse... à moins qu'il soit simplement distrait par le public qui lui fait face, alors que le danger est derrière lui. Soyez rassurés : ni l'oiseau, ni le TBM-700 de l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre) ne feront de mauvaise rencontre durant le Tattoo

Black Eagles

Equipés de T-50, avions supersoniques de conception coréenne, les Black Eagles (aigles noirs) constituent la patrouille acrobatique de la République de Corée. Première patrouille asiatique à se produire en Europe, ils ont surpris et impressionné le public par leur pilotage, la richesse de leur programme et la qualité de présentation de leurs avions. Les 8 appareils (comme la Patrouille de France) ont offert un spectacle de haut niveau, tant par beau temps qu'en conditions météo dégradées. Très certainement l'une des dix meilleures formations au m

Grizzli

Le programme A400M a dû gérer une difficulté de plus : le désaccord entre la France et l'Angleterre à propos de la dénomination de l'appareil. Et ce sont les Anglais qui ont gagné : l'avion, baptisé Grizzli au salon de Farnborough (Angleterre) en 2010, a finalement été rebaptisé "Atlas". Plus sérieusement, l'avion, dont les premières livraisons françaises devraient démarrer courant 2013, ne pouvait être absent du Tattoo 2012, principalement axé sur les appareils militaires de transport.

Mig 29

Aucune correction angulaire dans cette photo étourdissante d'un Mig 29 "Fulcrum" polonais. Juste après son décollage, postcombustion à pleine puissance et train toujours sorti, le pilote a tiré sur le manche et l'avion est monté quasiment à la verticale. Bien que n'étant pas de toute dernière génération, le chasseur d'origine russe combine une maniabilité étonnante et une poussée impressionnante

meeting

Chaque troisième week-end de juillet, depuis plus de 40 ans, le Royal International Air Tattoo est organisé sur la base militaire de Fairford, près d'Oxford. Il s'agit du plus important meeting militaire au monde. Plus de 300 aéronefs participent à l'évènement qui se définit tout autant comme un spectacle exceptionnel que comme la vitrine des matériels et du savoir-faire des armées de l'air. L'édition 2012 est centrée sur deux thèmes : les avions de transport et le "Jubilé d'Argent" - 60 années de règne - d'Elizabeth II. L'histoire est en marche : c'est aussi la première fois que la patrouille "Al Fursan", des Emirats Arabes Unis, se produit dans le ciel britannique.

lecon de vie

Dans l'avion de Johannesburg

La scène qui suit a eu lieu dans un vol de la compagnie British Airways entre Johannesburg et Londres : Une femme blanche, d'environ cinquante ans, s'assied à côté d'un noir. Visiblement perturbée, elle appelle l'hôtesse de l'air.
- Quel est votre problème, Madame ? Demande l'hôtesse.
- Mais vous ne le voyez pas donc pas? Répond la dame. Vous m'avez placée à côté d'un noir. Je ne supporte pas de rester à côté d'un de ces êtres répugnants. 
- Donnez-moi un autre siège. S'il vous plait, calmez-vous, dit l'hôtesse. Presque toutes les places de ce vol sont prises. Je vais voir s'il y a une place disponible. L'hôtesse s'éloigne et revient quelques minutes plus tard: Madame, comme je le pensais, il n'y a plus aucune place libre dans la classe économique. 
- J'ai parlé au commandant et il m'a confirmé qu'il n'y a plus de place dans la classe exécutive. Toutefois, nous avons encore une place en première classe.
Avant que la dame puisse faire le moindre commentaire, l'hôtesse de l'air continue : Il est tout à fait inhabituel dans notre compagnie de permettre à une personne de classe économique de s'asseoir en première classe.
- Mais, vu les circonstances, le commandant trouve qu'il serait scandaleux d'obliger quelqu'un à s'asseoir à côté d'une personne aussi désagréable. Et s'adressant au noir, l'hôtesse lui dit : 
- Donc, monsieur, si vous le souhaitez, prenez votre bagage à main car un siège en première classe vous attend. Et tous les passagers autour, qui, choqués, assistaient à la scène, se levèrent et applaudirent...



Suite un autre jour     bonne après midi 1    Ninnenne     blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: avions pour tous les amateurs(photos et textes) (à suivre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
avions pour tous les amateurs(photos et textes) (à suivre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAME COLLECTION POUR TOUS
» La photographie pour tous...
» Nouvelle Bibliothèque pour tous ( Bonne Presse )
» [coll.]Le Film pour tous(ed. Modernes)
» Illustrations Lecture pour tous

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: