AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Nos solutions pour soulager et soigner une ampoule(passeportSANTE.net)+ autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Nos solutions pour soulager et soigner une ampoule(passeportSANTE.net)+ autres   Mer 12 Avr - 12:00

Nos solutions pour soulager et soigner une ampoule

Nous avons tous déjà été confrontés à une ampoule, mais sait-on comment agir ?

Qu’est-ce qu’une ampoule ?

L’ampoulephlyctène en langage médical, est un soulèvement de l’épiderme avec la formation d’une cloque remplie d’un liquide clair.
C’est un mécanisme de défense de la peau, généralement en réponse à des frottements répétés et rapides. Le rôle de l’ampoule est de faire tampon entre l’épiderme et l’épiderme, pour protéger ce dernier.
Les ampoules se forment le plus souvent au-dessus du talon ou sur les orteils, à cause de chaussures mal adaptées ou d’une activité sportive intense, par exemple.
Elles peuvent aussi apparaitre en cas de brûlure au deuxième degré, de réaction allergique de contact ou lors de certaines maladies de peau. Dans ces cas, il faut consulter un médecin.
Prévenir l’ampoule

Pour prévenir ou minimiser le développement des ampoules, il faut :

  • Donner à vos pieds le temps de se faire à vos nouvelles chaussures. Il convient donc de ne pas porter de nouvelles chaussures pour une longue journée de marche par exemple ;

  • Retirer dès que possible les chaussures qui vous font souffrir ;

  • Éviter de trop transpirer des pieds, car cela va favoriser les frottements ;

  • Si vous n’avez pas d’autre choix que de marcher avec ces chaussures, couvrez la zone qui commence à être douloureuse avec un pansement épais (on en trouve spécialement conçus pour soulager ce type de problème).


Traiter l’ampoule

Lorsque les traitements préventifs ne suffisent pas, on peut prendre en charge l’ampoule qui s’est formée pour éviter qu’elle ne soit trop douloureuse.

Percer ou ne pas percer ?

Il est possible de percer l’ampoule, mais toujours avec une aiguille désinfectée. On protégera ensuite la zone avec un pansement adapté. Surtout, ne cherchez pas à enlever la peau qui recouvre l’ampoule, elle est là pour protéger :

  • Lavez-vous les mains ;

  • Stérilisez une aiguille avec un produit désinfectant ;

  • Percez doucement le bord de l’ampoule ;

  • Appuyez délicatement pour évacuer le liquide ;

  • Désinfectez la zone ;

  • Appliquez un pansement (hydrocolloïde, par exemple) sans serrer ;

  • Évitez tout frottement sur la blessure ;

  • Changez le pansement dès qu’il est humide et enlevez-le la nuit pour permettre à la zone de sécher.


[size]
Si cet endroit de la peau n'est plus sujet à des frottements et que ce n’est pas trop douloureux, il est préférable de laisser l’ampoule, elle disparaitra d’elle-même (en 1 à 2 semaines).
Vous pouvez aussi appliquer du gel d’aloe vera matin et soir sur l’ampoule percée ou non, cela va accélérer le processus de guérison.
Marie Desbonnet
passeportSANTE.net        a demain    Ninnenne  [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Nos solutions pour soulager et soigner une ampoule(passeportSANTE.net)+ autres   Jeu 13 Avr - 12:17

Betterave

  • Valeur nutritive

  • Profil santé

  • Idées recettes

  • Choix et conservation

  • La petite histoire de la betterave




  • Jardinage biologique

  • Écologie et environnement



 

Valeur nutritive de la betterave

 Betterave crue, 72 g (125 ml)Betterave bouillie, égouttée, 90 g (125 ml)Feuilles de betterave, crues, 40 g (250 ml)
Calories31409
Protéines1,2 g1,5 g0,9 g
Glucides6,9 g9,0 g1,7 g
Lipides0,1 g0,2 g0,1 g
Fibres alimentaires1,4 g1,8 g1,5 g
 
Charge glycémique : Faible
Pouvoir antioxydant : Élevé
[size]
Source : Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs, 2010.

Profil santé de la betterave

[/size]
La betterave embellit tous les plats. Ses feuilles, qu’on peut consommer crues ou cuites comme les épinards, sont particulièrement riches en vitamines et minéraux.
[size]

Les bienfaits de la betterave

[/size]

  • Cancer. Une étude a démontré que la consommation de bétanine, un des pigments donnant à la betterave sa couleur caractéristique, diminuait l’apparition de cancers de la peau, du foie et du poumon9,10 chez l’animal. De plus, des recherches indiquent que les caroténoïdes des feuilles de betterave pourraient contribuer à prévenir certains cancers, notamment le cancer du sein et le cancer du poumon12.

  • Pouvoir antioxydant. La betterave est un des légumes ayant le meilleur pouvoir antioxydant4. Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans l’apparition des maladies cardiovasculaires19, de certains cancers20 et d’autres maladies chroniques1-3,21,24.

  • Santé oculaire. Selon plusieurs études, un apport régulier de lutéine et de zéaxanthine, des caroténoïdes contenus dans les feuilles de betterave, serait associé à un risque plus faible de dégénérescence maculaire, de cataracte12 et de rétinite pigmentaire22. Toutefois, davantage d’études de plus grande envergure sont nécessaires pour confirmer ces effets22.

  • Performance sportive : Certaines études ont démontré que le jus de betterave, riche en nitrates, aurait des effets bénéfiques sur les performances sportives en diminuant le coût en oxygène lors d’efforts continus 30,31. La consommation d’une dose de jus de betterave aurait également des effets bénéfiques sur la performance cardiovasculaire en altitude32. D’autres études n’ont démontré aucun effet mais il semblerait que certains sujets répondraient de manière plus marquée à la supplémentation en jus de betterave que d’autres33.


[size]

Que contient la betterave?

[/size]
La betterave se décline en plusieurs variétés : rouges, jaunes et blanches. La betterave rouge, la plus connue, a une couleur si prononcée qu’on en fait des colorants en industrie. La betterave blanche est notamment utilisée pour la fabrication de sucre; on la nomme d’ailleurs « betterave à sucre ».
[size]
Bétalaïnes
La betterave est l’un des rares végétaux qui contiennent des bétalaïnes6, une famille de pigments contribuant à sa couleur prononcée. Ces composés se sont révélés de puissants antioxydants in vitro7,8. Chez l’humain, une certaine proportion de bétalaïnes se retrouveraient dans la circulation sanguine à la suite de la consommation de jus de betterave7,11. Les bétalaïnes demeureraient stables dans le tractus gastro-intestinal sans perte significative de leurs propriétés antioxydantes et leur biodisponibilité serait élevée11,28. Les bétalaïnes posséderaient aussi des propriétés anti-inflammatoires, antitumorales et de protection du foie25-27.

Composés phénoliques 
La betterave contient des composés phénoliques, dont les flavonoïdes6,14. Ces composés procurent à la betterave un pouvoir antioxydant qui demeurerait constant, même après la cuisson de la betterave5. La pelure de la betterave contiendrait au moins 3 fois plus de composés phénoliques que la chair15. Ses feuilles en sont également très riches. Une étude a démontré que le contenu en composés phénoliques du jus de feuille de betterave fraîche est le plus élevé parmi plusieurs végétaux, dépassant le contenu du jus d’épinard et de brocoli16.

Lutéine et zéaxanthine
Les feuilles de betterave (crues ou cuites) contiennent de la lutéine et de la zéaxanthine, 2 composés antioxydants de la famille des caroténoïdes12. Ces composés auraient des effets bénéfiques sur certains cancers et sur la santé oculaire. En effet, ils se concentrent particulièrement dans la macula et la rétine12,13, protégeant ainsi l’oeil d’un stress oxydatif23 qui pourrait lui causer des dommages.

Vitamines et minéraux principaux

> Classification des sources des nutriments
> Vitamines: leurs fonctions, les meilleures sources
> Minéraux: leurs fonctions, les meilleures sources

[/size]
Vitamine ALa feuille de betterave bouillie est une excellente source de vitamine A. La feuille de betterave crue est une bonne source de vitamine A pour la femme et une source pour l’homme.
Vitamine KLa feuille de betterave est une excellente source de vitamine K.
Vitamine B2 (riboflavine)La feuille de betterave bouillie est une bonne source de vitamine B2, tandis que la feuille de betterave crue en est une source.
Vitamine B9 (folate)La betterave est une bonne source de vitamine B9.
CuivreLa feuille de betterave bouillie est une bonne source de cuivre, tandis que la betterave et sa feuille crue en sont des sources.
FerLa feuille de betterave bouillie est une bonne source de fer pour l’homme et une source pour la femme. La feuille de betterave crue est une source de fer. La betterave est une source de fer pour l’homme seulement.
MagnésiumLa feuille de betterave bouillie est une bonne source de magnésium pour la femme et une source pour l’homme. La betterave bouillie et la feuille de betterave crue sont des sources de magnésium. La betterave crue est une source de magnésium pour la femme seulement.
ManganèseLa feuille de betterave bouillie est une bonne source de manganèse. La betterave bouillie est une bonne source de manganèse pour la femme et une source pour l’homme. La betterave crue et sa feuille crue en sont des sources.
Vitamine B1 (thiamine)La feuille de betterave bouillie est une source de vitamine B1.
Vitamine B5 (acide pantothénique)La feuille de betterave bouillie est une source de vitamine B5.
Vitamine B6 (pyridoxine)La feuille de betterave bouillie est une source de vitamine B6.
Vitamine CLa feuille de betterave est une source de vitamine C.
Vitamine ELa feuille de betterave est une source de vitamine E.
CalciumLa feuille de betterave bouillie est une source de calcium.
PotassiumLa betterave bouillie et la feuille de betterave sont des sources de potassium.

 
Une urine colorée par la betterave?
Quelques heures après avoir mangé des betteraves, il peut arriver que l’urine ou les selles prennent une teinte rougeâtre. Ce phénomène surviendrait lorsque les pigments de la betterave (les bétalaïnes) sont absorbés par l’intestin au lieu d’être dégradés17. Plusieurs facteurs peuvent influencer cette coloration, tels que l’acidité de l’estomac, la rapidité de la digestion, la variété de betterave consommée, etc.18 Cette caractéristique ne représente pas un danger pour la santé.
[size]

Précautions

Vitamine K et anticoagulants
Les feuilles de betterave contiennent une quantité élevée de vitamine K, nécessaire entre autres à la coagulation du sang. Santé Canada recommande aux personnes qui prennent quotidiennement des anticoagulants (Coumadin®, Warfilone®, Sintrom®) de limiter leur consommation de betteraves et de s’assurer d’un apport quotidien en vitamine K le plus stable possible. Les portions ne devraient pas dépasser 125 ml (1/2 tasse) de betteraves crues, ou environ 60 ml (1/4 tasse) de betteraves cuites.
[/size]
Profil santé
Recherche et révision scientifique 
: décembre 2014
[size]

passeportSANTE.net          bonne après midi 1     Ninnenne  [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Nos solutions pour soulager et soigner une ampoule(passeportSANTE.net)+ autres   Jeu 13 Avr - 12:22

Gingembre

  • Profil santé

  • Le gingembre au fil du temps

  • Usages culinaires

  • Conservation

  • Jardinage biologique




  • Écologie et environnement

  • Références



 
Nom commun : gingembre.
Nom scientifique : Zingiber officinale.
Famille : zingibéracées.

POURQUOI METTRE LE GINGEMBRE AU MENU?

  • Il possède une saveur exceptionnelle et confère une note délicieusement orientale à n'importe quel plat.

  • Ses fines tranches marinées permettent de « nettoyer » le palais entre deux plats aux saveurs prononcées.

  • On peut en faire une infusion glacée que l’on servira telle quelle ou que l’on mélangera avec de l’eau minérale.



  • Il facilite la digestion.

  • Il prévient les nausées et les vomissements chez les personnes sujettes au mal des transports et chez les femmes enceintes.


 

Profil santé


Depuis fort longtemps, le gingembre est consommé aux quatre coins du monde pour soulager différents maux tels que les rhumatismes, les nausées, le rhume et les maux de tête. Le gingembre peut être utilisé sous différentes formes, comme en capsules, en poudre, en tisanes, frais ou en sirop. Cette fiche se consacrera principalement aux effets sur la santé de la consommation de gingembre frais ou séché (voir notre fiche Gingembre (psn) dans la section Produits de santé naturels pour connaître les effets du gingembre sous d’autres formes).

Principes actifs et propriétés

Antioxydants. Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement1. Une quarantaine de composés antioxydants ont été découverts dans le gingembre2-5. Certains d’entre eux seraient résistants à la chaleur et pourraient même être libérés durant la cuisson, ce qui pourrait expliquer l’augmentation de l’activité antioxydante du gingembre cuit6. Le gingembre moulu se situe au troisième rang quant à son contenu en antioxydants parmi plus de 1 000 aliments analysés7. Mentionnons toutefois que cette comparaison a été effectuée sur la base de 100 g d’aliments et non par portion usuelle (qui correspond à environ 2 g dans le cas du gingembre). Le gingembre frais possède aussi une forte activité antioxydante comparativement à d’autres légumes et épices consommés en Asie8. À la suite d’une trentaine d’analyses effectuées, le gingembre, ainsi que le curcuma, la menthe, la coriandre, le brocoli et les choux de Bruxelles, se sont classés parmi les quatorze végétaux frais les plus fortement antioxydants8.
Gingembre, ail et oignon
En consommant du gingembre avec de l’ail ou de l’oignon (ou mieux encore, les deux) on créerait une synergie entre leurs différents composés antioxydants. Ce qui leur permettrait de surpasser leurs effets antioxydants individuels6.
Les principaux composés actifs responsables du goût piquant du gingembre frais sont le (6)-gingérol9 et le (10)-gingérol. Leurs  propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes sont bien connues10 et leur potentiel anticancer est démontré in vitro11,12. Une récente étude a démontré un effet prometteur du gingembre comme agent thérapeutique dans le traitement du cancer de la prostate30. Durant la déshydratation du gingembre, les gingérols sont convertis en composés nommés shogaols. Ce groupe de composés se retrouve donc en plus grande quantité dans le gingembre séché ou en poudre que dans le gingembre frais9. Une étude démontre que les shogaols pourraient protéger les cellules d’un composé impliqué dans le développement de la maladie d’Alzheimer13. Les effets des différents composés antioxydants isolés du gingembre ont été observés in vitro ainsi que chez l’animal. Ce sont là des résultats prometteurs qui restent à être démontrés chez l’humain.
Nausées et vomissements. Plusieurs études ont évalué l’effet antiémétique (la capacité de prévenir ou d'arrêter les nausées et les vomissements) attribué au gingembre. D’abord, deux études révèlent que la consommation de 0,5 g à 1,5 g de gingembre en poudre (sous forme de capsules) pourrait être efficace pour traiter les nausées et les vomissements durant la grossesse14,15. De plus, une méta-analyse récente démontre que 1 g de gingembre en poudre (sous forme de capsules) serait plus efficace qu’un placebo pour prévenir les nausées et les vomissements après une chirurgie16. À titre de comparaison, 1 g à 2 g de gingembre en poudre équivaut à environ 10 g de gingembre frais17. Finalement, la consommation de gingembre pourrait prévenir les nausées et les vomissements reliés au mal des transports, mais les preuves sont encore insuffisantes pour conclure à une efficacité probante14. À ce sujet, deux études n’ont pas vu d’effet antiémétique à la suite de la consommation de gingembre frais18,19. Les gingérols et les shogaols contenus dans le gingembre14 joueraient un rôle dans l’effet antiémétique, en agissant entre autres sur la réduction des mouvements de l’estomac20. À ce jour, la majorité des études randomisées ont été réalisées avec du gingembre en poudre (capsules) et en le comparant à un placebo. Ainsi, il est difficile de déterminer si la consommation de gingembre frais, cristallisé ou en tisane, par exemple, pourrait procurer les mêmes effets.

Digestion. Un article de synthèse, dans lequel ont été recensées des études réalisées chez l’animal, démontre que le gingembre (comme d’autres épices) pourrait stimuler la sécrétion de bile et l’activité de différents enzymes digestifs, résultant en une digestion plus rapide des aliments21. Les quantités de gingembre utilisées dans ces études sont élevées et même supérieures à ce que pourraient consommer des populations reconnues comme étant de grandes consommatrices d’épices, comme l’Inde. Quoique la consommation de telles quantités soit réaliste pour ces populations, elle l’est plus difficilement dans un contexte nord-américain où les épices (dont le gingembre) ont moins leur place dans les mets traditionnels. Comme l’effet de la consommation de gingembre frais sur le processus de digestion n’a pas fait l’objet d’étude clinique bien contrôlée chez l’humain, davantage de recherches pourront éventuellement mener à des conclusions plus précises sur le sujet.
Inflammation. Les propriétés anti-inflammatoires de certains constituants du gingembre sont reconnues depuis fort longtemps et sont bien documentées in vitro22. Parmi les composés connus, mentionnons principalement les gingérols dont les effets bénéfiques ont été également observés chez l’animal23, mais aussi les shogaols et les paradols qui exerceraient leurs effets par différents mécanismes d’action22. Chez l’humain, la consommation de gingembre a démontré des résultats prometteurs quant à la diminution des douleurs reliées à l’arthrite (quelques études seulement, réalisées à partir de gingembre frais)14. Par contre, les résultats de ces études sont difficiles à comparer, étant donné les différentes préparations et quantités de gingembre utilisées (de 0,5 g à 50 g de gingembre par jour). Davantage d’études sont donc nécessaires avant de conclure à un effet réel de la consommation de gingembre frais sur la prévention et le traitement des douleurs reliées à des troubles inflammatoires chroniques.
Diabète. Une récente étude scientifique rigoureuse a démontré un effet bénéfique de la consommation de 3 g de poudre de gingembre pendant 8 semaines chez des individus atteints de diabète de type 2. En effet, l’extrait de gingembre diminuerait les valeurs de glycémie à jeun et d’hémoglobline glycquée en plus d’améliorer la résistance à l’insuline31-32.

Autres propriétés

Le gingembre est-il antioxydant?Un peu : l’indice TAC du gingembre en poudre est de 288 umol.
Le gingembre est-il acidifiant?Donnée non disponible.
Le gingembre a-t-il une charge glycémique élevée?Non.

Nutriments les plus importants

Voir la signification des symboles de classification des sources des nutriments
 Manganèse. Le gingembre moulu est une excellente source de manganèse pour la femme et une bonne source pour l’homme, leurs besoins en ce minéral étant différents. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.
 Cuivre. Le gingembre cru est une source de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.
Que vaut une « portion » de gingembre?
Poids/volumeGingembre cru (racine), 23 g (60 ml)Gingembre séché moulu, 2 g (5 ml)
Calories196
Protéines0,4 g0,2 g
Glucides4,2 g1,3 g
Lipides0,2 g0,1 g
Fibres alimentaires0,5 g0,2 g
Source : Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs, 2005.

Précautions

Différentes propriétés attribuées au gingembre (telles que des effets anticoagulant et hypoglycémiant) laissent supposer que sa consommation pourrait interférer avec certains médicaments, plantes ou suppléments, en augmentant leurs effets24. À ce sujet, plusieurs auteurs recommandent aux personnes prenant des médicaments pour le sang (tels l’héparine, le coumadin ou l’aspirine) ou avant une chirurgie, d’éviter de consommer de grandes quantités de gingembre afin de diminuer les risques de saignements excessifs25-27.
De plus, de grandes doses de gingembre pourraient interférer avec les médicaments pour le coeur (effet cardiotonique) et les médicaments pour le diabète (action hypoglycémiante)24. Ces risques d’interaction sont cependant théoriques et n’ont pas nécessairement été observés chez des patients.

Section Profil santé
Recherche et rédaction 
: Caroline Trudeau, Dt.P. nutritionniste, Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF), Université Laval
Révision scientifique : Louise Corneau, Dt.P., M.Sc., nutritionniste, Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF), Université Laval
Collaboration : Jasmine Coulombe, étudiante en nutrition, Université Laval
Mise à jour : décembre 2014
 

Le gingembre au fil du temps

Le terme « gingembre » est dérivé du sanskrit shringavera, qui signifie « en forme du bois du cerf ». De là sont apparus le grec ziggiberis et le latin zingiber, puis « gingibre » en français, et finalement « gingembre », qui apparaît pour la première fois en 1256 dans un ouvrage écrit.
On pense que le foyer du genre Zingiber se situe dans le sud de l'Inde et de la Chine, où on l'emploie comme plante condimentaire, alimentaire et médicinale depuis plus de 5 000 ans, mais on n'a jamais retrouvé ses ancêtres sauvages.
L'une des premières épices orientales à faire son entrée en Europe, le gingembre y fut amené par des marchands arabes environ un siècle avant notre ère. Deux siècles plus tard, le Grec Dioscoride et le Romain Pline l'Ancien en font mention dans leurs écrits médicaux, soulignant ses propriétés carminatives et ses vertus comme antidote contre les poisons. Il était connu en France et en Allemagne au IXe siècle et en Angleterre au Xe siècle. Lors de la conquête, les Espagnols l'implantèrent aux Antilles et au Mexique de sorte que, dès le milieu du XVIe siècle, l'Espagne put importer de cette partie du globe la précieuse épice. C'était d'ailleurs la première fois que l’on cultivait avec succès une épice d'origine orientale dans le Nouveau Monde.
Des crus
Une épice qui trompe le nez
Au XVIe et au XVIIe siècles, dans plusieurs pays européens, on mit au point le célèbre pain d'épices, aux nombreuses variantes régionales et qui, à l'origine, comprenait toujours du gingembre. Pourquoi? Parce que cette épice fortement aromatique permettait de masquer la saveur de la farine, qui était pratiquement toujours rance.
De nos jours, on cultive le gingembre dans toutes les régions chaudes de la planète. Tributaires des conditions climatiques, de la nature du sol et des méthodes de culture, la composition et la qualité des rhizomes varient considérablement d'un pays à l'autre, si bien qu'on en est venu à établir une sorte de carte des crus :

  • le jamaïcain, réputé pour son arôme délicat et qui se sert surtout frais, dans la cuisine et pour aromatiser diverses boissons. C'est celui-là qu'on est le plus susceptible de trouver dans nos épiceries;

  • l'australien, à saveur nettement sucrée et citronnée, que l'on réserve pour les confiseries;

  • l'africain du Nigeria et du Sierra Leone, plus corsé, possède une puissante saveur camphrée qui en fait un produit de choix pour la production d'huile essentielle et d'oléorésine, dont on tire des arômes employés en cuisine, en parfumerie ou dans les médecines de l’Extrême-orient;

  • l’indien, à la saveur agréablement citronnée : on le destine surtout à l'exportation, si bien que la plus grande partie de la production de ce pays est déshydratée;

  • le chinois, produit en très grande quantité, mais dont les rhizomes sont généralement écartés de nos marchés du fait qu'ils sont traités au dioxyde de soufre.




passeportSANTE.net           bonne après midi 1      Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos solutions pour soulager et soigner une ampoule(passeportSANTE.net)+ autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos solutions pour soulager et soigner une ampoule(passeportSANTE.net)+ autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos bonnes résolutions pour...2015!
» 7 règles d'or pour maigrir sans régime alimentaire(passeportSANTE.net)+autres
» Les bonnes résolutions pour 2010 (défi)
» Les 1001 solutions pour se suicider quand on est un lapin...
» Vos résolutions pour l'année 2012 !

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: