AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Top 10 des bienfaits de la nourriture asiatique sur la santé(passeportSANTE.net)+ autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22813
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Top 10 des bienfaits de la nourriture asiatique sur la santé(passeportSANTE.net)+ autres   Mar 18 Avr - 10:04

Top 10 des bienfaits de la nourriture asiatique sur la santé
Contrairement à une idée reçue, la cuisine asiatique ne concerne pas exclusivement la nourriture chinoise et ne se limite pas uniquement au riz. Elle est en effet extrêmement riche et variée.

La cuisine asiatique englobe un continent entier : l’Inde, le Japon, le Vietnam, la Chine, le Pakistan, le Liban et bien d’autres pays encore. Une cuisine riche en saveurs et en ingrédients qui permet non seulement de voyager le temps d’un repas mais offre aussi de nombreux bienfaits pour la santé.

1. Un aliment de base aux bénéfices multiples

Aliment de base pour environ la moitié de la population du globe, le riz est cultivé depuis des millénaires en Asie. Il semblerait que 23 % de toutes les calories consommées dans le monde proviennent de cette céréale.
D’après plusieurs études épidémiologiques, la consommation de grains entiers tel que le riz, réduirait le risque de développer des maladies cardiovasculaires, du diabète ainsi que certains cancers. Ce sont les fibres, les antioxydants, les vitamines et les minéraux contenus dans le riz qui apporteraient ces bénéfices.

2. Les vertus curatives et préventives des épices

Curry, curcuma, gingembre et autres épices que l’on retrouve dans la cuisine asiatique participent à rehausser les plats et à leur apporter du parfum.
Le goût, l’odorat et même la vue sont sollicités, pour le plus grand plaisir de nos papilles. Nos sens sont ainsi développés et notre corps profite des nombreuses vertus curatives des épices asiatiques qui facilitent la digestion, réduisent les inflammations etc.

3. Un mode de cuisson sain

Parmi les différentes cuissons de la cuisine asiatique, on retrouve celle au wok. Celle-ci est particulièrement adaptée aux légumes puisqu’elle permet de préserver leur croquant, leur saveur mais surtout leurs vitamines.
Cuits dans très peu de matière grasse et pendant un temps très court, à feu vif, les aliments gardent ainsi tous leurs avantages nutritionnels.

4. Des protéines intéressantes

L’association de céréales avec des légumineuses que l’on retrouve dans la nourriture asiatique donne un apport en protéines intéressant.
Elle permet de diminuer la quantité de protéines d’origine animale et offre une vrai source d’énergie. Par ailleurs, les légumineuses contiennent non seulement des minéraux indispensables (calcium, fer, magnésium et phosphore) mais ne contiennent pas d’acides gras saturés.

5. La cuisine des centenaires

La cuisine japonaise est réputée pour être particulièrement équilibrée et diététique. Ne dit-on pas de l’île d’Okinawa qu’elle est « l’île des centenaires » ?
Avec ses célèbres sushis, l’alimentation japonaise fait la part belle aux produits de la mer (algues, poissons). Ils sont une source importante d’oméga 3, des acides gras essentiels qui participent au bon fonctionnement des systèmes cardiovasculaire et cérébral.

6. Une boisson antioxydante

Le thé est la boisson asiatique par excellence. Il possède en effet des propriétés à la fois gustatives et désaltérantes. Séchées puis infusées dans de l’eau bouillante, les feuilles de thé ont des vertus digestives et antioxydantes.
Il existe différentes sortes de thé (vert, noir, blanc, Oolong, Rooibos…) mais c’est au thé vert que l’on accorde le plus grand pouvoir antioxydant qui peut être jusqu’à quatre fois supérieur à celui de la vitamine C.

7. Des plats complets et équilibrés

Ramen, Bo Bun, Pad Thaï et autres plat asiatiques ont l’avantage d’offrir des propriétés gustatives mais présentent aussi un intérêt nutritionnel.
Ce sont en effet des plats complets qui associent divers nutriments (des protéines, des lipides et des glucides) tout en restant diététiques avec un apport en calories raisonnable.

8. Utilisation de l’huile végétale

Un des autres modes de cuisson de la cuisine asiatique est la friture. Les aliments comme les beignets de crevettes ou les nems sont jetés dans une huile végétale bouillante.
Même s’il n’est pas recommandé de consommer de la nourriture frite de manière quotidienne, la cuisson à l’huile végétale reste bénéfique pour la santé. Elle est en effet, riche en acides gras indispensables à notre équilibre nutritionnel. Par ailleurs, l’huile a l'avantage de ne pas être source de cholestérol, contrairement aux graisses d'origine animale.

9. Une alimentation riche en fibres

Les fruits et les légumes sont bien présents dans la nourriture asiatique. Elle offre une alimentation riche en crudités.
Ces fibres permettent de favoriser le transit intestinal. Elles ont aussi la particularité de réduire la vitesse de digestion et améliorent ainsi la sensation de satiété.

10. Une cuisine Gluten-free !

De plus en plus de personnes sont intolérantes au gluten et doivent se tourner vers une alimentation ne contenant ni blé, ni orge, ni seigle.
L’intérêt de la cuisine asiatique est évident puisqu’elle a pour aliment de base le riz, une céréale ne contenant pas de gluten. Sans y être allergique, éviter de consommer du gluten peut être recommandé pour les personnes ayant les intestins fragiles. 
Perrine Deurot-Bien

passeportSANTE.net                      bonne après midi 1           Ninnenne   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22813
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Top 10 des bienfaits de la nourriture asiatique sur la santé(passeportSANTE.net)+ autres   Mar 18 Avr - 12:19

[size=33]Quelle vinaigrette pour quelle salade ?[/size]

image: http://static.cuisineaz.com/680x357/i121940-.jpeg

La salade, c'est un plat on ne peut plus simple à réaliser : on mélange des ingrédients dans un saladier, et on fait une petite vinaigrette pour lier le tout. Oui mais... attention ! On ne va pas assaisonner de la même manière une salade périgourdine qu'une salade verte ou une salade niçoise. Pour nous aider à y voir un peu plus clair, CuisineAZ nous dit quelle vinaigrette choisir pour quelle salade.

Pour la salade verte


Pour une salade verte toute simple, pourquoi ne pas opter pour une vinaigrette simple elle aussi ? A savoir : moutarde, huile, vinaigre de notre choix (dans lequel on aura au préalable mis une pincée de sel, car ce dernier se dissout mal dans l'huile), poivre. On mélange énergiquement jusqu'à obtenir une émulsion, et voilà !

Pour la salade César


Une salade César avec une sauce toute prête, c'est inconcevable pour les puristes ! Pour réaliser une sauce César digne de ce nom, voici la marche à suivre : dans un bol, mélanger un jaune d’œuf, une cuillère à soupe de moutarde, un peu de sel et poivre, et mélanger énergiquement jusqu'à ce que la préparation devienne homogène. Rajouter ensuite 4 cuillères à soupe d'huile d'olive, puis fouetter le mélange pour qu'il monte (un peu comme une mayonnaise). Ajouter ensuite une cuillère à soupe de vinaigre de xérès, des copeaux de parmesan, mélanger, et rajouter une petite cuillère à café de sauce Worcester. Mélanger à nouveau, ajouter un trait de jus de citron, la sauce est prête.

Pour la salade grecque


En été, on réalise souvent la sauce de la salade grecque avec un peu d'huile d'olive et du jus de citron. Ok, mais traditionnellement, la vinaigrette de la salade grecque se fait avec : de la moutarde, de l'huile d'olive, du vinaigre de vin, et bien sûr du sel et du poivre.

Pour la salade tomates-mozarrella


Pour rappel, dans la vraie recette de la salade tomates-mozza comme en Italie, on met : des tomates, de la mozzarella di Bufala, du basilic frais, de l'huile d'olive extra-vierge, du sel et du poivre... mais surtout pas de vinaigre, même du vinaigre balsamique originaire de Modène !

Pour la salade niçoise


Selon les puristes, l'acidité de la tomate ne rendrait pas nécessaire de mettre du vinaigre dans la salade niçoise, qui pourrait donc se contenter d'un trait d'huile d'olive. Mais bon, comme les tomates d'aujourd'hui manquent parfois d'un peu de punch, les Niçois ne sont pas contre l'ajout d'un peu de vinaigre. Mais du vinaigre de vin, et c'est tout !

Pour la salade de riz


La salade de riz, il en existe tellement de recettes qu'il serait insensé de vouloir lui attribuer une unique vinaigrette. Le choix de l'huile et du vinaigre sera donc à faire en fonction des ingrédients qu'on y met. Si la salade contient pas mal d'aliments acides, mieux vaut lui apporter de la rondeur avec de l'huile de noix et du vinaigre de xérès. Mais pour une salade estivale pleine de fougue, le mélange huile d'olive-vinaigre de cidre fera parfaitement le job !

Pour la salade de tomates


Pour la salade de tomates, pas la peine de se prendre la tête côté vinaigrette : pour l'assaisonner au mieux, il suffit de couper nos tomates, de garder une partie du jus, de rajouter de l'huile d'olive, des échalotes et un peu de persil. Si les tomates sont de qualité, le mélange jus-huile d'olive-échalotes-herbes se suffira à lui-même !

Pour la salade d'asperges grillées


Pour venir rehausser le goût de l'asperge, rien de tel qu'une vinaigrette au goût assez prononcé ; comme une vinaigrette à base d'huile d'olive, de vinaigre balsamique et d'un trait de jus de citron. A noter que la vinaigrette au vinaigre balsamique fait aussi merveille avec de la roquette.

Pour la salade périgourdine


Entre le foie gras et le magret de canard, la salade périgourdine n'est pas réputée pour son côté light ! Mais pour relever les arômes de ces mets de choix sans trop alourdir le plat, rien de tel qu'une vinaigrette à base de moutarde pour l'acidité, de vinaigre de xérès pour le pep's, et d'huile de noisette qui va apporter de la rondeur à la sauce. Miam !

Pour la salade de pommes de terre


On reproche souvent à la salade de pommes de terre son manque de pep's et de fun. Et si pour la secouer un peu, on réalisait une sauce qui changeait de la vinaigrette traditionnelle ? Comme par exemple une sauce au fromage blanc, avec une pointe de mayonnaise et un bouquet de ciboulette ? Bien fraîche, cette sauce peut vraiment donner un nouveau souffle à la salade de pommes de terre !

Pour les salades estivales


L'été, quand les températures commencent à grimper, on a envie de légèreté (ça tombe bien, l'épreuve du bikini arrive à grands pas !). Alors quand on se prépare des salades vertes, de légumes ou de céréales (salades de blé, salades de quinoa), on va miser sur un assaisonnement léger : huile d'olive, filet de jus de citron (ou de pamplemousse), sel, poivre, et c'est tout !

 

Alissa Brissat, le 17/03/2017

bonne après midi 1        Ninnenne     

En savoir plus sur http://www.cuisineaz.com/articles/quelle-vinaigrette-pour-quelle-salade-1166.aspx#V7VwCd8EKHGg0t4Q.99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22813
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Top 10 des bienfaits de la nourriture asiatique sur la santé(passeportSANTE.net)+ autres   Jeu 20 Avr - 9:51

10 choses à savoir sur le panaris

Le panaris est une infection du doigt qui n’est pas grave en soi mais peut mener à des complications s’il n’est pas soigné correctement.
Qu’est-ce qu’un panaris ?

[size=11]Le panaris, ou « mal blanc » ou « tourniole » est uneinfection cutanée et/ou sous-cutanée qui touche davantage les doigts de la main que les orteils des pieds.

Il est le plus souvent dû à un staphylocoque dorémais il peut être aussi dû à un streptocoque ou un entérocoque.






Les symptômes

Il apparaît généralement sur le pourtour de l’ongle, le périonyxis, et sous l’ongle, 2 à 3 jours après l’infection et présente tous les signes inflammatoires.
L’inflammation due au panaris provoque des rougeurs, des gonflements, des douleurs et une sensation de chaleur sur la zone infectée. 


Les types de panaris

Il existe plusieurs types de panaris en fonction de l’infection et de son évolution.
-le panaris superficiel qui ne passe pas sous la barrière cutanée.
-le panaris sous-cutané qui passe sous la peau et qui est le type de panaris le plus fréquent.
Concernant son évolution et son degré de gravité, le panaris est classé en 3 stades (stade inflammatoire, stade de collection et stade de complication).
Le panaris herpétique

Le panaris herpétique n’est pas un panaris en tant que tel est n’est donc ni classé dans les panaris superficiels ni dans les panaris sous cutanés. Il s’agit d’une infection du doigt transmise par le virus de l’herpès et est souvent associé à d’autres types d’herpès (labial ou génital par exemple).
Il se confond souvent avec le panaris car les symptômes sont les mêmes : rougeurs, gonflements et douleurs.




Les facteurs de risque

Le panaris peut apparaître suite à une blessure du pourtour de l’ongle : une manucure trop poussée, une piqure d’insecte, une écharde, l’onychophagie, un petit caillou ou des poussières qui ont réussi à pénétrer sous la peau, un traumatisme (doigts écrasés). Tout cela constitue une porte d’entrée aux bactéries qui traversent la barrière sous-cutanée.
Il peut également être favorisé par l’existence d’une maladie chronique comme le diabète ou en cas d’un système immunitaire affaibli. 

Les personnes à risque

Les personnes ayant un travail manuel, les bricoleurs, le personnel travaillant dans l’agro-alimentaire (boucher, boulanger, etc), et de manière générale tous les individus qui se servent de leur main tous les jours et qui sont susceptibles de se blesser.
Les personnes travaillant dans la restauration devront se mettre en arrêt de travail car le staphylocoque doré du panaris peut contaminer les aliments et causer des diarrhées chez les personnes qui consommé ces aliments infectés.

Les complications

Un panaris non traité se résorbe rarement seul. S’il n’est pas soigné, l’infection gagne du terrain et peut provoquer un abcès. Elle touche peu à peu tout le pourtour de l’ongle jusqu’à atteindre sa racine.
L’ongle ne pousse plus normalement, sa croissance est anarchique, il devient déformé. Les articulations et les os peuvent également être touchés. 


En cas d’abcès

Le panaris peut évoluer en s’infectant et créer une « poche de pus » de couleur jaunâtre sous l’ongle. Le pourtour du panaris devient plus rouge et l’œdème commence à apparaître. La douleur est permanente et lancinante. La fièvre est possible à ce stade.
Un traitement est alors indispensable car les tissus peuvent se nécroser ou les articulations peuvent être atteintes et causer de l’arthrite.

Les traitements

Pour les panaris naissants, une désinfection par voie locale avec un antiseptique type Dakin sera appliqué à l’aide d’une compresse ou en trempant directement le doigt concerné dans la solution antiseptique. Si le panaris est très infecté, un traitement à base d’antibiotiques sera prescrit.
Si les antibiotiques ne fonctionnent pas, une petite intervention chirurgicale consistant à aspirer le pus et désinfecter le panaris profondeur sera programmée. 

Prévention

Pour éviter d’attraper un panaris, il est conseillé de porter des gants lors des situations à risque, c’est-à-dire lorsqu’il y a un risque de blessure aux mains ou aux doigts. Le rappel du vaccin du tétanos sera scrupuleusement respecté. 
Il faut par ailleurs éviter de se ronger les ongles, surtout les petites peaux des ongles, appelées cuticules, car c’est par le biais que le staphylocoque s’infiltre sous la peau.
[/size]
Audrey Dulieux



passeportSANTE.net            bonne après midi 1              Ninnenne     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Top 10 des bienfaits de la nourriture asiatique sur la santé(passeportSANTE.net)+ autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Top 10 des bienfaits de la nourriture asiatique sur la santé(passeportSANTE.net)+ autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10 légumes diurétiques et leurs bienfaits sur la santé(passeportSANTE.net)+ autres
» Les 5 bienfaits insoupçonnés de la camomille(passeportSANTE.net)+ autres
» Nourriture pour lions
» Forum pour débattre : La nourriture
» Séjour Asiatique

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: