AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Comprendre et bien vivre l'urticaire(passeportSANTE.net)+ autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Comprendre et bien vivre l'urticaire(passeportSANTE.net)+ autres   Mer 3 Mai - 11:16

Comprendre et bien vivre l'urticaire

15 à 20 % de la population fait au moins une poussée aiguë d’urticaire au cours de sa vie. L’urticaire constitue l’une des maladies dermatologiques les plus fréquentes. Zoom sur cette maladie de peau mal connue et sur ses incidences au quotidien.
Les différents types d’urticaire

L'urticaire est un terme féminin provenant du latin « urtica » signifiant ortie.
Il existe différents types d’urticaire : l’urticaire aiguë ou chronique.
L’urticaire aiguë se manifeste par une éruption de papules et d’angio-oedèmes (gonflement) s’étalant sur une durée de 6 semaines et dont les infections virales en sont la cause principale. L’épisode est en général unique et isolé contrairement à l’urticaire chronique, qui se manifeste sur des périodes allant au-delà de 6 semaines. Elle concerne environ 1 % et touche deux fois plus les femmes que les hommes.
Un diagnostic difficile

Le diagnostic de l’urticaire est complexe car la poussée disparaît assez rapidement et n’a donc pas le temps d’être étudiée par un spécialiste. Par ailleurs, elle peut ressembler à d’autres dermatoses tels que l’eczéma, l’érythème polymorphe, la pemphigoïde, etc.
Les 3 points-clés qui permettront de poser un diagnostic sûr : le prurit, le caractère fugace et la disparition sans traces.

Les symptomes

Les principaux symptômes se traduisent par une éruption cutanée caractérisée sous forme de plaques, papules et pustules rouges prurigineuses qui provoquent à la fois démangeaisons et sensation de brûlure.
L’autre symptôme le plus évocateur de l’urticaire est le gonflement des extrémités du corps et du visage qu’on appelle angio-œdème. Il peut toucher le visage, les mains, les pieds et les organes génitaux externes, et peut persister jusqu'à 72 h après son apparition.
Les causes

Les causes de l’urticaire sont encore peu connues et mal identifiées. Elle serait liée à une fragilité de certaines cellules de la peau et des muqueuses : les mastocytes.
Chez certaines personnes les mastocytes sont hypersensibles, il suffit alors d’un élément déclencheur pour les activer et provoquer une crise d’urticaire.
Les éléments déclencheurs sont en général mal identifiés car la crise peut apparaître plusieurs heures suivant l’exposition.
L’urticaire ne serait toutefois pas d’origine allergique.
Les facteurs aggravants

Les poussées d’urticaire ne sont pas directement liées aux habitudes de vie ou à l’environnement mais certains facteurs aggravants peuvent toutefois être évités.
La prise de certains médicaments ou aliments, l’exposition au stress de manière ponctuelle ou prolongée, le contact avec certaines substances (bijoux) ou avec les animaux de compagnie peuvent provoquer des poussées. Pour définir ce qui cause l’urticaire, il faut avant tout être observateur et procéder par exclusion.
L’urticaire chronique spontanée

Il s’agit de la forme la plus fréquente d’urticaire chronique (66 à 93 % des cas). Les symptômes de l’urticaire chronique spontané diffèrent d’un individu à l’autre. On observe cependant les mêmes symptômes  de l’urticaire chronique avec 40 à 50 % des personnes qui présentent à la fois des éruptions et de l’angio-œdème lorsqu’il souffre d’urticaire chronique spontané.

Les femmes seraient davantage concernées ainsi que les individus de nature stressée.

L’urticaire chronique inductible

Il fait également partie de l’urticaire chronique et peut avoir plusieurs causes comme : le froid, ou à l’inverse le chaud, des vêtements trop serrés, le latex, certains aliments, certains médicaments, certaines plantes ou certains animaux.

L’urticaire liée au froid est appelé urticaire ou allergie au froid. Elle se déclenche au contact de l’eau froide, de l’air froid, de la neige, ou même de l’ingestion de boissons et d’aliment froids.


Comment suivre l'évolution de sa maladie

Il est aujourd’hui possible de suivre l’évolution de l’urticaire chronique spontanée par le biais des scores.

Le score Urticaria Activity Score (UAS) consiste à mesurer quotidiennement le nombre approximatif de papules et de  plaques ainsi que l’intensité des démangeaisons pour suivre l’évolution de la maladie, dans le but d’adapter les traitements et d’identifier les causes provoquant les poussées.

En outre, il permet de définir la sévérité et l’impact de la maladie sur la qualité de vie.

Quel impact sur le quotidien

L’urticaire peut être handicapante au quotidien car elle se caractérise par des manifestations physiques imprévisibles (papules, démangeaisons, gonflements) et donc visibles.  Ces manifestations peuvent susciter curiosité, dégoût, moqueries, etc. Autant de réactions auxquelles l’individu atteint d’urticaire devra faire face. Cela peut amener au repli sur soi et à l’isolement.

En outre, les symptômes telles que les démangeaisons peuvent affecter le bien-être psychologique, la vie personnelle et professionnelle de ceux qui sont atteints d’urticaire. Il est donc nécessaire de se faire accompagner et aider par un spécialiste.

Quels traitements ?

Il n’existe à ce jour, aucun traitement contre l’urticaire. Le meilleur moyen de supprimer ou de diminuer les crises est de ne pas s’exposer au facteur déclencheur de l'urticaire.

Un traitement visant à soigner les symptômes pourra être mis en place. On évitera les corticoïdes locaux dangereux et inutiles ainsi que les crèmes locales antihistaminiques. Seuls les antihistaminiques de base à prendre par voie orale sont recommandés.

Audrey Dulieux

passeportSANTE.net                                              bonne après midi 1            Ninnenne    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comprendre et bien vivre l'urticaire(passeportSANTE.net)+ autres   Jeu 4 Mai - 13:43

Les 10 fruits les moins caloriques

Découvrez les 10 fruits qui contiennent le moins de calories.
La rhubarbe

14 calories pour 100 grammes

La rhubarbe crue contient environ 14 calories (pour 100 grammes), alors que cuite, elle en contient environ 147.
Sa haute teneur en fibres en fait un aliment de choix pour conserver un bon équilibre des lipides sanguins et pour le transit intestinal.
À titre de comparaison, 100 grammes de noix de cajou apportent 112 calories ; 100 grammes de pistaches, 617 ; 100 grammes de bifteck de bœuf, 200 ; 100 g de chocolat au lait 550, ou encore 100 grammes d’avocat, 200 calories. 
La fraise

30 calories pour 100 grammes

Riche en antioxydants et en vitamine C, la fraise contribuerait à prévenir l’apparition de cancers ainsi que d’autres maladies.
En plus de ça, elle ne compte en moyenne que 30 calories pour 100 grammes. Ce qui est plus calorique, c’est la chantilly ou le sucre dans lequel vous allez la tremper ! 

La pastèque

34 calories pour 100 grammes

Avec ses 90 % d’eau, pas étonnant que ce fruit soit si peu calorique !
La pastèque n’est pour autant pas inintéressante, car elle contient des antioxydants pour nous protéger du stress oxydatif.
Rien de tel qu’une bonne pastèque pour se désaltérer en été !

Le citron

35 calories pour 100 grammes

Jaune ou vert, en assaisonnement, en boisson ou en dessert, le citron est surtout connu pour ses vertus antioxydantes et detoxifiantes.
Mais c’est aussi un fruit très peu calorique avec en moyenne 35 calories pour 100 grammes.


Le pamplemousse

36 calories pour 100 grammes

Parfait pour le matin, nature ou avec un peu de sucre, le pamplemousse est réputé pour ses propriétés digestives et antiseptiques.
En plus de sa faible quantité de calories, il contient des composés antioxydants, aide à prévenir les dommages du foie et possède des propriétés anti-inflammatoires.
En revanche, attention avec les médicaments, il peut augmenter les effets de certains. 
La framboise

40 calories pour 100 grammes

En plus d’être riche en potassium[size=13], en magnésium et de lutter contre l’insuffisance veineuse, la framboise est très peu calorique avec en moyenne 40 calories pour 100 grammes.

Ajoutez-en à du fromage blanc ou du yaourt nature le matin pour un petit déjeuner santé ! 

L’orange

40 calories pour 100 grammes

Surtout connue pour sa teneur en vitamine C, l’orange renferme de nombreux composés antioxydants qui joueraient un rôle dans la prévention de nombreuses maladies.
En plus de ça, comme les autres agrumes, l’orange est très peu calorique avec 40 calories pour 100 grammes ! 

La groseille

41 calories pour 100 grammes

La groseille est une bonne source de vitamine C et est riche en composés phénoliques et en flavonoïdes, substances ayant un fort potentiel antioxydant. Elle est aussi source de potassium et riche en fibres.
Et comme si ça ne suffisait pas, elle est aussi un des fruits les moins caloriques avec en moyenne 41 calories pour 100 grammes ! 


La pomme

50 calories pour 100 grammes

Rouges, vertes ou jaunes, les pommes contiennent très peu de calories.
De plus, la pomme est un très bon fruit pour la santé, connu pour réguler le transit intestinal et prévenir les maladies cardiovasculaires.
Elle est aussi riche en vitamine C et K et en manganèse, donc aucune raison de s’en priver ! 

La myrtille

50 calories pour 100 grammes

La myrtille (ou bleuet) est bourrée d’antioxydants. Elle est même souvent considérée comme un superaliment qui aiderait à réduire les risques de cancers, de maladies cardiovasculaires et dégénératives.
En plus de ces propriétés incroyables, 100 grammes de myrtilles ne contiennent que 50 calories.
Marie Desbonnet 
passeportSANTE.net          bonne après midi 1      Ninnenne  [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comprendre et bien vivre l'urticaire(passeportSANTE.net)+ autres   Ven 5 Mai - 10:54

5 astuces pour ne plus avoir peur de séduire
Savoir séduire n'est pas forcément un art, mais cela reste souvent très angoissant : « Et si je ne lui plaît pas ? » Blessures éducatives ou peur de l'échec, les causes sont mutiples. Voici quelques pistes pour vous aider à surmonter votre peur.


Séduire, parfois ça fait peur. On a tous dans notre entourage un ou une amie qui séduit à merveille et pour qui ça marche à tous les coups ! Pourquoi pas vous ? Voici quelques pistes pour vous aider à (re)prendre confiance en vous, car tout le monde peut être séduisant.

1. Changer son regard sur soi-même

Bien souvent, on est très sévère avec soi-même. On ne s'accorde aucun défaut. Et on a tendance a garder cette intransigeance avec les autres, voire même à la projeter sur l'autre : « Elle doit forcément penser que je suis moche / pas intéressant. ». Erreur ! Cessez de penser à la place de l'autre et de lui attribuer des idées négatives sur votre personne. Pour changer son regard sur soi-même, il peut être bénéfique de prendre des cours de théâtre. En effet, par des jeux de rôles, vous apprendrez peu à peu à reprendre confiance en vous. Vous serez alors libéré de vos complexes et vous pourrez vous dépasser plus facilement.

2. Séduire n'est pas mentir

Certains, par l'éducation qu'ils ont reçue, trouvent la séduction malsaine. Peut-être ont-ils été eux-mêmes trompés par quelques partenaires manipulateurs ou menteurs qui ont révélé leur vrai visage une fois qu'ils avaient obtenu ce qu'ils désiraient. Il serait bon dans ce cas de discerner les croyances qui nous interdisent de séduire et de choisir celles que nous souhaitons garder. Non, séduire n'est pas mentir. Il y a forcément tel ou tel défaut que l'on camoufle un peu pour rendre son aspect ou sa personnalité plus agréable - et c'est tant mieux -, mais il ne s'agit pas de s'inventer une vie ou une personnalité dans le but de tromper l'autre. De même, tout en étant franc envers soi-même et envers l'autre, il n'est pas nécessaire de tout dire dès les premiers rendez-vous. Attendez de mieux vous connaître pour ne pas le/la faire fuir sur un détail.

3. Ne pas craindre les échecs

Peut-être que la personne qui vous fait rêver n'est pas celle qui vous rendra heureux(se). Alors si cela ne semble pas fonctionner avec lui/elle, ne baissez par les bras. Si cette jeune femme vous a fait comprendre que vous n'étiez pas son genre, cela ne signifie pas que vous n'êtes le genre de personne ! Apprenez de vos erreurs, car on en fait tous. Et puis, soyez convaincu que puisque l'homme est fait pour l'Amour, il est certain que vous trouverez la personne que vous rendrez heureuse et vis-versa. On se décourage souvent avant même un début de tentative par peur d'affronter un échec, mais si vous maîtrisez cette peur souvent disproportionnée, vous serez vraiment plus serein

4. Adoptez les bons codes

Adopter les codes de son époque mais surtout de son âge est l'un des critères le plus important pour mettre plus de chances de son côté. Pourquoi tenter de revêtir des vêtements d'adolescent de 15 ans si vous en avez 45 ? Assumez-vous ! Trouvez votre style et vous serez ainsi très séduisant, car bien dans vos baskets (attention aux baskets on a dit ! ). Idem pour les dames : certains accessoires de mode ne vont plus à une morphologie d'un certain âge. Attention aux « tue-l'amour », tous ces petits détails qui cassent toute envie d'aller plus loin ! 

5. Si je suis déjà en couple ? 

La séduction est un outil a utiliser chaque jour, même et surtout après plusieurs années de vie commune. « Plus besoin de séduire, on se connaît tellement ! », entend-on parfois. Faux ! Pour ne pas s'installer dans une habitude, voire même une indifférence de l'autre, continuez à vous séduire. Un mot, une attention, un cadeau, une surprise, une tendresse... Restez vigilant et attentif à l'autre et n'oubliez pas de lui dire les choses qui vont au lieu de mettre l'accent sur ce qui ne vous plaît pas. Il/elle se sentira aimé. Et les semaines passent si vite : prenez le temps de parler à deux. Un week-end ensemble tous les trois mois semble être un bon rythme. Cela peut aussi être un voyage par an, sans forcément partir à l'autre bout du monde ! On peut aussi trouver des rendez-vous dans la semaine, des dîners en amoureux, des cafés après avoir déposé les enfants à l'école etc. Le but est de ré-inventer des rituels amoureux. L'amour sera plus profond si vous l'entretenez chaque jour.
Maylis Choné
[size]
Vous aimerez aussi : Peut-on tomber amoureux grâce à la science ?

passeportSANTE.net                      bonne après midi 1    Ninnenne  [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comprendre et bien vivre l'urticaire(passeportSANTE.net)+ autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comprendre et bien vivre l'urticaire(passeportSANTE.net)+ autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comprendre et bien vivre l'urticaire(passeportSANTE.net)+ autres
» De l’air sain chez moi : comment faire ?(passeportSANTE.net)+Comprendre et bien vivre l'urticaire
» Votre maison - Tout pour bien vivre chez soi
» Bien comprendre l’utilisation du stérilet(passeportSANTE.net) + autres
» Pour vivre heureux vivons caché

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: