AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 À quelle fréquence faut-il changer ses draps ? (passeportSANTE.net) + autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27412
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: À quelle fréquence faut-il changer ses draps ? (passeportSANTE.net) + autres   Mer 17 Mai - 13:25

À quelle fréquence faut-il changer ses draps ?
On sait qu’il faut changer régulièrement ses draps pour éviter que les bactéries prolifèrent mais quelle est la fréquence idéale ?

Ce n’est pas parce que l'on prend sa douche tous les soirs que des bactéries et des microbes ne se multiplient pas dans nos draps. C’est inévitable. Alors quand faut-il changer nos draps ? D’après une étude menée au Royaume-Uni en 2014, un tiers des personnes interrogées lavaient leurs draps chaque semaine, 35 % toutes les deux semaines, 8 % toutes les trois semaines et 10 % toutes les quatre semaines. Quant aux autres, elles laissaient passer jusqu’à deux mois avant de les laver. Mais que recommandent les professionnels de la santé ?

Laver ses draps régulièrement pour détruire les bactéries

Pour savoir quel comportement adopter, il faut tout d’abord étudier nos habitudes. Dormir seul en pyjama ne sera pas pareil que dormir à deux tous nus. Si vous prenez vos douches le soir et que vous dormez en pyjama, on vous recommandera de changer vos draps toutes les deux semaines. En revanche, si vous prenez votre douche le matin, on vous conseillera de laver vos draps toutes les semaines.
Laver ses draps régulièrement permet de tuer les bactéries. On ne réalise pas le nombre de microbes qui prolifèrent dans du linge de lit sale. Il faut prendre conscience que l'on transpire presqu'un litre d’eau chaque nuit, et que cette transpiration est un environnement favorable pour les acariens et les germes.

100 000 à 10 millions d'acariens dans un matelas

Les acariens se nourrissent des « cellules mortes superficielles (squames) que nous perdons chaque jour, surtout la nuit », explique le médecin Stéphane Gayet à nos confrères d’Atlantico. « La peau morte qui se détache de chaque individu chaque jour (1 mg) permet de nourrir plusieurs milliers d'acariens pendant des mois : ce fait permet de comprendre leur phénoménale prolifération. Ainsi, quand les conditions sont optimales, il peut y avoir plusieurs millions d'individus dans un matelas ».
Selon les estimations de America’s Environment Health and Safety Online, il y aurait 100 000 à 10 millions d'acariens dans les matelas. Changer les draps régulièrement, au regard de cette information apparaît donc comme une priorité surtout en été, quelles que soient vos habitudes. Cela est d’autant plus indispensable que la présence de ces microbes peut être à l’origine de certaines maladies comme l’asthme, les rhinites, les allergies ou l’eczéma.

À quelle température faut-il laver ses draps ?

Si nos draps doivent être lavés régulièrement, nous sommes en droit de nous interroger sur la température idéale nécessaire pour faire disparaître ces milliers d’acariens. À partir 60°C, vous parviendrez à vous débarrasser de ces microbes. Donc, pensez à acheter des draps qui peuvent supporter un tel lavage. Les draps les plus adaptés sont ceux en coton car il ne favoriseront pas votre transpiration. Veillez par ailleurs, à dormir dans un environnement plutôt frais et sec, puisque les acariens raffolent de la chaleur et de l’humidité.
Enfin, dernier conseil, pensez à acheter des housses anti-acariens pour envelopper vos couettes, matelas et autres taies d’oreillers. Ces housses empêchent l’infiltration des acariens et de leurs déjections. Vous apportez votre couette au pressing chaque année ? Ce n’est pas suffisant car la plupart des nettoyages des couettes se font à sec, or cette méthode ne permet pas de tuer les acariens. En revanche, si vous avez des housses anti-acariens, il suffira de les laver en même temps que vos draps et votre couette restera propre. 
Lisez également : À quelle fréquence faut-il laver ses sous-vêtements ?
Marine Rondot



bonne après midi 1         passeportSANTE.net                                    Ninnenne   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27412
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: À quelle fréquence faut-il changer ses draps ? (passeportSANTE.net) + autres   Mer 17 Mai - 13:29

Tout savoir sur les verrues
Souvent multiples et siégeant de préférence sur les mains et sous la plante des pieds, les verrues sont des petites excroissances rugueuses qui affectent de nombreuses personnes. Il s’agit d’une infection cutanée bénigne et peu contagieuse liée à la présence d’un papillomavirus à la surface de la peau.

Comment on les attrape ?

Les verrues étant virales, elles sont donc contagieuses. Il existe deux sortes de transmissions d’une verrue.
La première se fait de façon directe, par contact cutané avec une personne infectée.
La deuxième se fait indirectement, via les piscines, les vestiaires, les salles de sport, les douches collectives…
Elles apparaissent après plusieurs mois d’incubation, il est donc difficile de déterminer l’origine d’une verrue.

Pourquoi on les attrape ?

L‘origine des verrues peut être un système immunitaire défaillant (qui laisse le virus se développer) ou une peau lésée : la peau endommagée laisse passer les virus plus facilement. 
Quels sont les différents types de verrues ?

Il existe plusieurs sortes de verrues, dépendant du type de papillomavirus en cause. Voici les formes les plus courantes :

  • La verrue vulgaire : cette verrue prend l’aspect d’un dôme dur et rugueux de couleur chair. En général, elle apparaît seule. Elle peut se former notamment sur les genoux, les coudes et les pieds (orteils), mais plus souvent sur les mains et les doigts.

  • La verrue plantaire : comme son nom l’indique, la verrue plantaire se situe sur la plante du pied. Elle peut passer inaperçue pendant un moment. En y regardant de près, on peut néanmoins observer un nodule rugueux. La verrue plantaire peut être douloureuse en raison de la pression exercée par le poids du corps.

  • Les autres types : il s’agit, entre autres, des verrues filiformes (situées sur les paupières et autour de la bouche, chez les enfants), des verrues planes (habituellement groupées sur le visage, le dos des mains et les poignets), des myrmécies (sur la plante du pied, avec des points noirs), des verrues mosaïques (sous les pieds) et des verrues digitées (souvent sur le cuir chevelu). Les verrues digitées résultent de l’empilement de plusieurs verrues, ce qui forme une sorte de minuscule « chou-fleur ».


[size]
Les verrues génitales (condylomes) sont à part, car elles sont causées par un autre VPH et sont à risque pour la santé : elles augmentent, chez les femmes, le risque de cancer du col de l’utérus. 
Quel traitement ?

Il existe plusieurs traitements contre les verrues. Ces traitements fonctionnent selon des principes différents, mais visent le même résultat : faire reculer le virus et faire disparaitre la verrue.
[/size]

  • La cryothérapie. Cette méthode, la plus répandue, consiste en l’application locale d’azote liquide, soit à l’aide d’un coton-tige maintenu sur la lésion pendant une dizaine de secondes, soit par pulvérisation à l’aide d’un spray. Il est souvent nécessaire de renouveler l’opération plusieurs fois pour obtenir la disparition totale des lésions. 

  • Le curetage chirurgical est réservé aux lésions volumineuses. Il existe un risque de cicatrice douloureuse.

  • Le laser à gaz carbonique permet la destruction des verrues grâce à un rayon laser. Cette technique laisse une cicatrice dans 50 % des cas. C’est pourquoi on l’emploie plutôt pour les verrues plantaires.

  • Les kératolytiques : des préparations à base d’acide salicylique à des concentrations variant de 10 à 60 %, associé ou non à de l’acide lactique et à de l’acide trichloracétique, peuvent être appliquées quotidiennement sous pansement occlusif (fermé) pendant une à deux semaines pour « décaper » les verrues épaisses.


[size]
Malheureusement, le virus responsable des verrues est impossible à éradiquer totalement et la disparition des lésions peut prendre 2 ans. 
Quelle prévention contre les verrues ?

Les traitements, nous l’avons vu, n’étant pas à 100 % efficaces, le mieux c’est encore de prévenir !
Pour éviter d’attraper des verrues :
[/size]

  • Portez des sandales dans les endroits à risques (sauna, hammam, piscine, vestiaires…) ;

  • Lavez vos chaussettes de sport après chaque utilisation ;

  • N’utilisez pas les serviettes, chaussures ou chaussettes d’une personne qui a des verrues ;

  • Séchez bien vos pieds après une baignade dans une piscine collective, car le virus pénètre plus facilement dans une peau humide ;

  • Ne touchez pas les verrues d’autres personnes ;

  • Ne grattez pas vos verrues.


[size]
Marie Desbonnet
passeportSANTE.net           bonne après midi 1      Ninnenne   [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27412
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: À quelle fréquence faut-il changer ses draps ? (passeportSANTE.net) + autres   Ven 19 Mai - 10:03

Le diabète et la sexualité chez l'homme et chez la femme

Le diabète est une maladie de plus en plus courante. Elle peut entraîner des difficultés sexuelles chez l'homme comme chez la femme. Lesquelles et par quels mécanismes ?
Le diabète n'est pas obligatoirement synonyme de troubles sexuels !

Article rédigé par le Dr Catherine Solano, médecin sexologue 

Avant de parler des difficultés dues au diabète, commençons par préciser que le diabète est seulement un facteur de risque de difficultés sexuelles. Être diabétique n’implique par forcément souffrir de problèmes sexuels. Ainsi Joël, 69 ans, diabétique et souffrant d’adénome de la prostate (= augmentation du volume de la prostate) n’a aucune difficulté sexuelle. Pourtant, il est diabétique depuis 20 ans ! Pour donner un chiffre, selon les études, 20 à 71 % des hommes diabétiques souffrent aussi de troubles sexuels. On voit que la fourchette est très large et les chiffres correspondent à des réalités différentes en fonction de l'importance des troubles, de l'ancienneté du diabète, de la qualité de son suivi, etc.
Chez les femmes diabétiques, on observe que 27 % d’entre elles souffrent d’une dysfonction sexuelle au lieu de 14 % chez les femmes non diabétiques.
Mais les dysfonctions sexuelles ont été bien moins étudiées chez les femmes… 

Les problèmes d'érection chez l'homme diabétique

Un homme diabétique a deux à trois fois plus de risques de souffrir d’un problème d’érection qu’un homme sans diabète. Ce phénomène est dû au fait que le diabète abîme les grosses comme les petites artères au fil du temps et qu'il est source de neuropathie, une mauvaise conduction de l’influx nerveux qui concerne aussi les nerfs de l’érection.

Pour diminuer le risque de troubles érectiles, un homme souffrant de diabète doit chercher à équilibrer au mieux son diabète. Cela diminue le risque de dysfonction érectile.
Les traitements de l’érection sont efficaces aussi chez les hommes diabétiques comme le Viagra®️ (ou Sildenafil en générique), le Cialis®️, ou le Levitra®️. Mais, il est probable que si un homme souffrant de diabète prend un de ces médicaments, il en aura besoin de manière constante afin de compenser l’atteinte de son appareil érectile par le diabète. Les injections intracaverneuses (injection de produit actif dans le pénis) pour déclencher une érection sont aussi très utilisées chez les hommes diabétiques quand les médicaments en comprimés ne suffisent pas. Edex®️ ou Caverject®️ peuvent même, dans ce cas, être pris en charge par l’Assurance maladie, en France.

Les problèmes d'éjaculation chez l'homme diabétique

Le diabète peut entraîner chez l’homme une éjaculation rétrograde. Au moment de l’éjaculation, le sperme, au lieu de sortir par l’urètre, remonte dans la vessie. Certains hommes parlent d’éjaculation « sèche », mais c’est un terme inadapté, puisque le sperme est présent, même s’il ne suit pas la trajectoire habituelle. Ce phénomène d’éjaculation rétrograde est dû au fait que le verrou fermant le bas de la vessie perd de son efficacité. L’éjaculation entraînant un jet de sperme puissant, réussi à forcer ce verrou et le sperme remonte dans la vessie. Par la suite, quand cet homme va uriner, du sperme est mêlé à l’urine. Cela peut entraîner des problèmes d’infertilité. Un mauvais contrôle du diabète et une neuropathie (atteinte des nerfs) peuvent être à l’origine de ce trouble de l’éjaculation. Dans certains cas, un médicament renforçant le tonus du verrou de la vessie peut se révéler efficace.
Notons que la sensation de plaisir liée à l’éjaculation ne change pas chez un homme souffrant d’éjaculation rétrograde, même s’il est souvent gêné psychologiquement par l’absence de sperme visible.

Les problèmes de lubrification vaginale chez la femme diabétique
Si un homme diabétique peut souffrir de problème d’érection, une femme diabétique peut souffrir du problème correspondant : une dysfonction de sa lubrification vaginale au moment de l’excitation sexuelle. La macroangiopathie diabétique (= atteinte des artères et les nerfs, et également de ceux de la région génitale) et la neuropathie due au diabète causeront alors chez la femme une diminution du gonflement des tissus sexuels autour du vagin et au niveau du clitoris et une diminution de lubrification.
La femme diabétique peut ainsi ressentir des douleurs à la pénétration à cause d’une sécheresse vaginale due à un manque de réaction des zones sexuelles à l’excitation. Pour limiter ces problèmes, il faut bien sûr commencer par équilibrer le diabète le mieux possible. D’autre part, utiliser des lubrifiants peut palier au manque de lubrification. Et puis, la musculation des muscles du périnée peut contribuer à garder ou restaurer une meilleure lubrification vaginale. 

Problèmes sexuels et diabète

Chez les femmes souffrant de diabète, il est plus fréquent d’observer des problèmes pour garder une excitation sexuelle et pour atteindre l’orgasme. De même les problèmes de désir sont aussi plus fréquents.
Chez les hommes diabétiques, il peut aussi exister des baisses de désir sexuel.
Il est très difficile de savoir si les troubles du désir sont liés au diabète ou bien aux autres difficultés sexuelles. On comprend bien qu’un homme ayant peur de perdre son érection ou craignant de ne pas voir d’éjaculation puisse avoir moins envie d’une relation sexuelle susceptible de le confronter à ces difficultés.
De même, une femme souffrant de diabète qui anticipe une douleur à la pénétration pourra voir son désir diminué. Aussi est-il très important de commencer par traiter les problèmes concrets pour que le désir puisse perdurer et s’épanouir.

Les problèmes sexuels psychiques liés au diabète…

Savoir que le diabète expose à des risques sexuels peut être stressant. Et le stress peut lui-même être à l’origine de difficultés sexuelles tant chez un homme que chez une femme. Et cela d’autant plus si l’on observe quelques petites difficultés sexuelles, liées ou non au diabète. L’anxiété de ne pas être performant peut bloquer le désir ou l’excitation, et faire perdre l’érection à l’homme et la lubrification sexuelle à la femme. Cela peut aussi contribuer à faire baisser voire à effacer le désir sexuel.
Pour contrebalancer ces effets toxiques sur la sexualité, il est important de garder un dialogue de couple  permettant de parler d’intimité, de ses peurs comme de ses plaisirs. Il est aussi essentiel de garder à l’esprit que la sexualité est avant tout un échange, une rencontre avant d’être une prestation de service technique. Aussi l’imagination et l’érotisme sont-ils réellement plus importants encore que le fonctionnement des artères et des nerfs. Une grande partie du plaisir sexuel passant par l’esprit, il importe à la fois d’utiliser au mieux les moyens dont nous disposons pour conserver une sexualité fonctionnelle, mais aussi de savoir profiter de ce qui continue à fonctionner, même si tout n’est pas idéal !
Je suis diabétique, que faire pour prévenir les difficultés sexuelles ?
Une personne diabétique a simplement un facteur de risque supplémentaire d’avoir des troubles sexuels. Aussi si elle veut diminuer son risque, il faut qu’elle élimine tous les autres facteurs de risque, autant que possible :
Rester mince. Le surpoids est un facteur de risque très important de troubles sexuels. Un poids correct diminue de moitié environ le risque de troubles de l’érection ou de la lubrification vaginale.
Rester actif physiquement. Les personnes sédentaires ont aussi 2 fois plus de troubles que les personnes actives.
Soigner son hypertension artérielle, son cholestérol trop élevé car ils sont des facteurs d’agression des artères nécessaires à un bon fonctionnement sexuel.
Ne pas fumer, ou arrêter !
Pratiquer la musculation du périnée, ce qui est valable chez l’homme comme chez la femme (pour améliorer les érections ou la lubrification sexuelle).
Bien manger.
Bien équilibrer son diabète.
- Pratique de la relaxation, méditation, sophrologie, autohypnose… Des méthodes antistress.

passeportSANTE.net                 bonne après midi 1     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À quelle fréquence faut-il changer ses draps ? (passeportSANTE.net) + autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
À quelle fréquence faut-il changer ses draps ? (passeportSANTE.net) + autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: