AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Partagez | 
 

 L'Hymne National Breton + autres articles à venir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: L'Hymne National Breton + autres articles à venir   Dim 30 Juil - 11:54

L'Hymne National Breton


Hymne National Breton : Bro Gozh Va Zadou

1. Ni Breizhiz a galon, karomp hon gwir Vro ! 
Brudet eo an Arvor dre ar Bed tro-dro ! 
Dispont e kreiz ar brezel, hon tadoù ken mat 
A skuilhas eviti o gwad ,

Diskañ : 
O Breizh ! ma Bro ! me'gar ma Bro ; 
Tra ma vo'r mor'vel mur'n he zro 
Ra vezo digabestr ma Bro ! 

2. Ar Vretoned a zo tud kalet ha kreñv ; 
N'eus pobl ken kalonek a-zindan an neñv ; 
Gwerz trist, son didius a ziwan enno ; 
O! Pegen kaer ez out, ma Bro ! 

3. Breizh, douar ar Sent kozh, douar ar Varzhed, 
N'eus Bro all a garan kement 'barzh ar Bed ; 
Pep menez, pep traonienn d'am c'halon 'zo ker; 
Enno 'kousk meur a Vreizhad taer ! 

4. Mard eo bet trec'het Breizh er brezelioù bras, 
He yezh a zo bepred ken bev ha biskoazh , 
He c'halon virvidik a lamm c'hoazh 'n he c'hreiz, 
Dihunet out bremañ, ma Breizh ! 


Hymne National Breton : Vieux pays de mes pères

1. Nous, Bretons courageux, aimons la Patrie, 
Cette Armor qui partout est au premier rang, 
Pour elle nos aïeux ont versé leur sang 
Pour repousser la barbarie 

Refrain : 
Pays Breton ! J'aime l'Armor ! 
Un mur de mer te garde encore 
Libre sous le grand soleil d'or ! 

2.Les hommes de chez nous sont des hommes braves; 
Il n'est pas de peuple aussi valeureux. 
De notre sol s'élève un chant merveilleux, 
Les gwerzes et les sônes graves. 

3. Pays de nos vieux saints, des bardes sans nombre, 
Quelle terre pourrai-je aimer comme toi ? 
Chaque mont, chaque val, emplit mon coeur d'émoi, 
Nos pères y dorment dans l'ombre ! 

4. Si jadis tu fléchis parfois à la guerre, 
Bretagne, ton parler est resté vainqueur, 
Un sang rouge et brûlant coule dans ton coeur, 
Reprends ta place de naguère ! 

Bro gozh ma zadoù resta ! Il est encore aujourd'hui l'hymne national breton.




bon week-end      Ninnenne      blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: L'Hymne National Breton + autres articles à venir   Dim 30 Juil - 11:59

La Légende de la Marie Morgane




En Bretagne, la principale ville cotière qui aurait ainsi été submergée est Ys, capitale de la Cornouaille au VI siècle, construite plus bas que le niveau de la mer et protégees de la fureur des flots par une digue percée de portes de bronze qu'on ouvrait qu'à marrée basse. La clé de ces portes était gardée par le roi du pays, ce roi était Gradlon (on peut admirer la statue equestre entre les tours de la cathédrale de Quimper).
Le bon souverain était chrétien mais son peuple pratiquait encore les anciennes religions, la princesse Dahud qui menait une vie de débauche , alors, chaque soir, elle faisait venir au palais un nouvel amant. Elle l'oblige alors à porter un masque de soie qui, chaque matin, se transforme en griffes de métal, tuant le malheureux que l'on précipite ensuite du haut des falaises dans l'océan au delà de la baie des trépassés.
Un beau jour pour séduire un mystérieux prince étranger dont elle c'était éprise et en tomba amoureuse ,ce mysterieux prince n'était autre que Satan, envoyé par Dieu, pour châtier la ville d'Ys. Il demande à Dahut, comme preuve de son amour, d'ouvrir la porte de l'océan. La jeune fille déroba les clés à son père et les donna a son amant .Celui ci ouvrit les portes ,les flots en furie défèrlent sur Ys et la ville fût engloutie .
Seul Gradlon sera sauvé, abandonnant Dahut à la mer comme l'ordonna Saint Guénolé. 
La princesse Dahut fut changée en sirène, cette dernière deviendra Marie-Morgane. Depuis, tous les marins de Douranenez la craignent car elle est capable de les séduire pour les entraîner aux fonds des flots .

La Marie Morgane est un être surnaturel vivant dans l'océan. Les marins l'aperçoivent au large, nageant au milieu des vagues, ou, tout près d'eux, folâtrant autour de leur bateau. On la voit aussi peignant ses longs cheveux d'or, assise sur un rocher. C'est une créature dangereuse, incarnation de la séduction illusoire, qui charme les hommes par sa beauté et ses chants harmonieux .

Gwelas-te morverc'h, pesketour 
O kriban en bleo melen aour Dre an heol splann, e ribl an dour ? 
Gwelous a ris ar morverc'h venn, 
M'he c'hlevis o kanann zoken 
Klemvanus tonn ha kanaouenn

As-tu vu, pécheur, la fille de la mer, 
peignant ses cheveux blonds dorés au grand soleil sur le bord de l'eau ?
J'ai vu la blanche fille de la mer, 
je l'ai même entendu chanter, 
plaintifs étaient l'air et la chanson


bonne après midi 1      Ninnenne      blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: L'Hymne National Breton + autres articles à venir   Dim 30 Juil - 12:50

La légende de Merlin




Merlin est né des amours du diable et d'une jeune mortelle,il possédait les pouvoirs de son père,dont il usa pour servir le royaume de Bretagne.Merlin etait du côté du bien .Grâce à une sagesse légendaire, il devient l’ami et le conseiller du roi Uther Pendragon. À la mort de celui-ci, il organise le défi de l’épée Excalibur qui permet à Arthur, fils illégitime d’Uther, de succéder à son père. Puis il incite Arthur à instituer la Table Ronde afin que les chevaliers qui la constituent puissent se lancer dans des missions relevant du mythe, notamment la fameuse quête du Graal. (À la fin de sa vie et malgré toutes ses connaissances, Merlin ne pourra rien contre la destinée du royaume de Bretagne et la fin tragique du roi Arthur.)
Il disparaissait sans explication de long mois dans les forêts du royaume, avec ses frères les animaux sauvages. Merlin était capable de changer d'apparence quand t'il le voulait. 
En général ,en ces temps-là elles étaient fréquentées par des ondines qui avaient élu domicile auprès des sources.Merlin, en s'y promenant, rencontra un jour Viviane une gracieuse jeune fille qui se mirait dans l'eau d'un lac. L'enchanteur avait pris ce jour là l'apparence d'un séduisant damoiseau et non celle d'un vieil homme. Pour lui plaire, Merlin lui fit voir quelques enchantements. A dater de ce jour, l'enchanteur s'absenta souvent de la cour du roi Arthur : il allait en secret retrouver la jolie Viviane. 
Merlin devin et magicien, tomba, selon la légende, éperdument amoureux de la fée Viviane ,Il offra en cadeau un château : « C’est là que Viviane vivra désormais, dans ce monde que nul ne peut découvrir sans son consentement. Tous ceux qui essayeront périront noyés par l’eau du lac » .Viviane deviendra la Dame du Lac.
Elle est initiée par Merlin l’enchanteur qui lui apprendra tout ce qu’il sait et tous ce qui le perdra et notamment le secret de l'emprisonnement éternel que lui-même ne sais pas défaire. Mais Viviane voulait garder Merlin toujours à ses côtés.
Elle entreprit donc de réaliser cette magie, traçant les “neuf cercles” autour de Merlin endormi. La magie étant puissante, Merlin fut enfermé pour l’éternité dans sa geôle, au grand regret de la fée Viviane qui ne croyait pas que la chose fut possible. On dit aussi que même maintenant, il est encore enfermé dans la forêt de Brocéliande.
Sur une stèle dans la forêt de Brocéliande est écrit : “ici a été enfermé Merlin l’enchanteur par la fée Vivianne”.

La photo représente le tombeau de merlin l'enchanteur .


bonne après midi 1      Ninnenne      blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: L'Hymne National Breton + autres articles à venir   Dim 30 Juil - 13:00

La Légende de Saint Ronan


Saint Ronan serait venu d'Irlande ,où d'après la tradition populaire il était évèque ,au VIIe ou VIIIe siècle.
Guidé sur les flots par un ange, il a navigué sur une embarcation en pierre. Son premier arrêt fut à Molène ,le climat étant trop rude, il décida donc de repartir et arriva à Saint Renan ,en Bretagne, non loin du rivage; d'abord dans la vallée de Leon. Il y construisit un ermitage ou faisait en ces lieux pénitence,son renom grandit rapidement. Mais fatigué de l'affluence des visiteurs ,il décida de se retirer en un lieu plus reculé dans la forêt de Névet (où se dresse aujourd'hui le bourg de Locronan).
La , il fît la connaissance d'un paysan qui l'aida à l'édification de sa cellule .Une grande amitié s'installa entre les deux hommes . Saint Ronan l'instruisit aux messages de la religion chrétienne dont il était porteur.
Mais cette relation n'était pas du goût de sa femme ,la Keben qui voyait son mari la délaisser de plus en plus.
Les travaux des chamsps s'en resssentaient. La Keben interdisat son mari de fréquenter cet homme qui éloignait de sa famille .
Un jour ,une brebis du troupeau fut capturée par un loup ,il alla demander a son ami Ronan de l'aide et emu par sa détresse fit une prière et le loup ramena la brebis vivante. Le paysan heureux du miracle que venait t'accomplir Ronan , se fit baptiser immédiatement. Mais la Keben n'approuva pas et prit en haine Ronan, au sujet de son mari. 
Elle accusa l'ermite d'etre un sorcier et qu'il pouvait se transformer en loup ,elle donna pour preuve la disparistion de sa fille ,depuis plusieurs jours. Sa douleur était si grande et ses cris si perçants,qu'ils arrivèrent aux oreilles du roi Gradlon. Le roi arrêta Ronan et fut emmener devant lui sous bonne garde, et là, pour faire eclater la vérité,le roi Gradlon lâcha sur lui deux dogues féroces .Mais au lieu de l'attaquer ,ils devinrent doux comme des agneaux , au seul signe de la croix. Le roi eut un doute sur sa culpabilité ,il lui demanda ou se trouvait la petite fille. Ronan accompagné du Roi , retrouva le coffre caché au logis de la Keben ,ou elle avait enfermé sa fille ,elle lui avait laissé de quoi se nourrir mais a l'ouverture du coffre ,la fillette etait morte etoufée. Ronan la prit en pitié et la ressucita . Mais en ces lieux Ronan ne trouveras pas la tranquillité , la Keben l'accusant toujours . Fatigué Ronan se réfugia à Hilton près de st Brieuc ,la bas il mourut.Le seigneur de Cornouaille eut l'idée que le saint soit tirer par une charette par des boeufs sauvages qui s'arrêteront la où Ronan désidera avoir sa sépulture .Ils le conduisit à son ancien ermitage ,il croise la Kében lavant son linge ,folle de rage en voyant Ronan revenir ,elle prit son battoir et frappa si fort que la corne d'un boeuf se détacha et tomba au sommet de la montagne (Plas ar Horn c'est a dire le Lieu de la Corne).
Alors qu'elle continuait de les poursuivre de sa haine ,la terre s'ouvrit sous elle et fut engloutie parmi des flammes et de la fumée en un lieu où une croix fut érigée qu'on appelle Bez Keban” (la tombe de Keban).
Kroaz Keban est la seule croix devant laquelle aucun Breton ne se signe ,ce lieu est maudit par la mémoire de la méchante femme .
Puis le convoi poursuiva sa route , lorsque les deux boeufs s'arrêtèrent sans vouloir avancer ni reculer ,devant l'hermitage de Ronan. C'est là qu'on enterra le saint au sommet de la montagne, face à face avec la grande mer.

La légende de Saint Ronan dit lors de la Troménie(Pélérinage) , sur un chemin sinueux près d'un bloc de granit appelé"Kador Sant Ronan"( Chaise de St Ronan) ou "Ar Gazeg vaen", (la jument de pierre), on assure qu'elle fut le bateau qui servit à Ronan pour venir d'Irlande. Le bateau se changea en jument, puis en rocher lorque Ronan eut atteint sa destination. Sur ce rocher les femmes stériles venaient s'asseoir pour etres fécondes .


bonne après midi 1      Ninnenne      blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: L'Hymne National Breton + autres articles à venir   Ven 11 Aoû - 10:10

radar


Un radar piéton à la Grande-Motte, une première en France
Un retrait de 4 points et 135 euros d'amende, c'est ce que prévoit le code de la route si un automobiliste s'impose face à un piéton engagé sur le passage clouté. Un retrait de 4 points et 135 euros d'amende, c'est ce que prévoit le code de la route si un automobiliste s'impose face à un piéton engagé sur le passage clouté.
 Ce nouveau type de radar filme les automobilistes s’ils coupent la route des piétons déjà engagés sur le passage. Si à la Grande-Motte, l'opération est avant tout pédagogique, les conducteurs risquent en théorie un retrait de 4 points sur le permis de conduire et 135 euros d’amende, suivant le Code de la Route.
A la Grand-Motte désormais, quand vous traversez, vous êtes filmés. Cette station-balnéaire de l’Hérault est la première à mettre en service un radar-piéton pour sécuriser la traversée au passage, depuis le 9 août.
Le dispositif technique est simple. Deux caméras Lapi (capables de lire les plaques d’immatriculation) et des caméras dites "contexte" (pour enregistrer l’intégralité de la scène) filment lorsqu’un véhicule s’approche du passage et alors que des piétons sont prêts à s’engager.
Si le véhicule coupe la route aux piétons, la vidéo de l’incident est envoyée au centre de la police municipale automatiquement, des algorithmes ayant identifié une scène à risques. Après avoir visualisé les images, un agent pourra alors verbaliser le conducteur contrevenant.
A la Grande-Motte, un panneau électronique préviendra bientôt les automobilistes de leur infraction via un message. L’initiative se veut avant tout une opération de sensibilisation des automobilistes et semble plutôt saluée par les piétons, comme l'indiquait ce matin un auditeur de Bourdin Direct sur RMC:
"Les automobilistes me passent régulièrement devant alors que le feu piéton est vert"
"En région parisienne, c'est récurrent : l'automobiliste ne laisse pas passer le piéton"
L'appareil (ici replié) fabriqué par la société AFS2R, qui peut être déplacé.
Automobilistes, piétons: pourquoi tout le monde a peur au passage clouté?
Un retrait de 4 points et 135 euros d'amende Car le Code de la Route est lui beaucoup plus sévère. Selon l’article R415-11, "tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s'arrêtant, au piéton s'engageant régulièrement dans la traversée d'une chaussée ou manifestant clairement l'intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre".
L'automobiliste contrevenant risque selon un retrait de 4 points sur le permis de conduire et une amende de 135 euros, voire une suspension du permis de conduire. Ce radar piéton est fabriqué par la société AFS2R. La mise en service de ce nouveau type de radar est annoncée depuis la fin 2016.
Prévu d’abord à Calais (Nord) en fin d’année dernière, puis en région lyonnaise en avril, c’est finalement en Hérault qu’il a été installé pour la première fois. En 2016, en France, 559 piétons ont été tués, soit 19% de plus qu’en 2015, selon le bilan de l’accidentalité de la sécurité routière paru fin juin.
Les plus âgés et les piétons les plus jeunes sont les catégories d’usagers où la mortalité augmente le plus.

bon week-end    marileine     blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Hymne National Breton + autres articles à venir   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Hymne National Breton + autres articles à venir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autres articles retirés de la collection lemax 207
» L' hymne nationale japonais { Kimi ga yo }
» Hymne National de Tunisie le connaissons-nous vraiment ?
» Hymne nationale : Ala Khallidi
» Autel de Guerre + Autres Chaoteux à venir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: histoire de France-
Sauter vers: