AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LES ANIMAUX DISPARUS + autres articles quand je trouve???

Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: LES ANIMAUX DISPARUS + autres articles quand je trouve???   Sam 23 Sep - 10:25

LES ANIMAUX DISPARUS






Mammouths, lions américains, tigres à dents de sabre ou encore bisons...
Voici quelques-unes des espèces datant de la dernière ère glaciaire!



Mammouth laineux (Mammuthus primigenius)








Pendant 2 millions d'années, les «Mammouths Laineux» ont parcouru les steppes de Sibérie, puis ils sont disparus il y a environ 10 000 ans.

On en a retrouvé une centaine, la plupart plus ou moins bien conservés. 

Cependant, 3 d'entre eux ont été récupérés dans un état remarquable de conservation.


---------


Dodo (Raphus cucullatus) 








Plus communément appelé «Dodo», il était un pigeon terrestre géant. 

Ce grand oiseau, dont le vrai nom est «Dronte», incapable de voler, 
a été découvert par les explorateurs européens sur l’île Maurice en 1598. 

Frappés par la gaucherie de cet oiseau, ils le baptisèrent «Doudo», 
ce qui signifie «Nigaud» en portugais. 

De la taille d’un gros «Dindon», 
le «Dodo» prospérait sur l’île volcanique encore inhabitée 
où il n’avait aucun prédateur naturel. 

Malheureusement pour le «Dodo», 
cette tranquillité prit fin avec l’arrivée de l’homme 
et de ses animaux domestiques.


--------



Tigres à dents de sabre (Smilodon) 








Il était un membre de la famille des «Felidae», les félins,
et de la sous-famille des «Machairodontinae» ou «Chats à Dents de Sabre». 

Le terme «Tigre à Dents de Sabre» prête à confusion, 
car ces mammifères n’ont aucun lien de parenté avec les tigres. 

Les «Machairodontinés» ont vécu en Amérique du Nord et en Amérique du Sud
sur une période variant entre 2,5 millions d’années et 10 000 ans. 

«Smilodon» est l’un des membres les mieux connus, 
car plus de 2 000 squelettes ont été retrouvés 
dans les fosses de la Brea, à Los Angeles, 
aux côtés de nombreux carnivores, 
notamment le «Canis Lupus», soit le «Loup».

-------



Tigre de Tasmanie (Thylacinus cynocephalus)








Ce «Tigre» est disparu il y a pas moins de 2000 ans… 
mais déclaré «officiellement disparu»
seulement en 1936 

Bien que les raisons précises de la disparition du «Tigre de Tasmanie» 
sur le continent Australien ne soient pas connues, 
il semble que la race ait diminué 
par la présence de son principal ennemi, le «Dingo».


-------



Glyptodon










Le «Glyptodon» est un édenté proche des «Tatous». 

Il fut chassé par les indiens qui se servaient de sa carapace comme abri.



-------


Megaloceros giganteus









Appelé autrefois le «Grand Cerf des Tourbières», 
cet animal a été le plus grand cervidé de tous les temps. 

Il ressemblait à un «Daim» de grande taille 
et ses bois mesuraient jusqu'à 3 mètres et demi, d'une extrémité à l'autre. 

Il a vécu dans toute l'Europe et dans une grande partie de l'Asie pendant un demi-million d'années avant son extinction récente. 

Il est souvent appelé «Élan Irlandais», dans l'usage international, 
à cause des nombreux exemplaires qui ont été découverts
conservés dans les tourbières d'Irlande du quaternaire. 

Les derniers restes connus de cette espèce ont été datés, par le carbone 14, 
de l'holocène inférieur, soit environ onze mille ans.


-------



Ours à face courte (Arctodus simus)










L'«Ours à Face Courte» était à la fois le plus gros ours ayant jamais vécu 
et le plus grand prédateur terrestre d'Amérique lors de la période glaciaire. 

Il était au moins deux fois plus imposant que l'«Ours Brun» actuel. 

Son petit museau, sa mâchoire puissante, et ses dents redoutables, 
en faisaient un chasseur dominant capable de tuer de gros animaux. 

Ses proies comprenaient probablement le «Bison», le «Cerf», l'«Élan» et le «Chameau». 

Cette bête colossale surveillait sûrement mieux son alimentation 
que l'«Ours à gros profil». 
Ses longues pattes et ses orteils droits lui permettaient de courir vite 
et lui donnaient une silhouette plus mince.


-------



Rhinocéros laineux (Coelodonta antiquitatis) 










Le «Rhinocéros Laineux» est représenté à gauche 

La fin de glaciation, qui conduira à un réchauffement climatique,
fut bien évidemment en cause dans la disparition du «Mammouth», 
mal adapté à des climats plus chauds. 

Cette remarque s'applique à bien d’autres espèces, 
dont le «Coelodonta antiquitatis», 
appelé plus simplement «Rhinocéros Laineux» 
ou «Mégacéros giganteus», le «Cerf Géant Préhistorique».



-------



Megatherium











Cet étrange animal géant rappelle le «Paresseux ou Aï» 
qui vit encore en Amérique du Sud. 

C'était un herbivore édenté, aux formes massives, 
pourvu d'une longue queue servant d'appui. 

Il se serait éteint durant la période glaciaire. 

Il compte parmi les plus grands mammiféres, 
puisque sa taille, debout sur les pattes arriére, 
pouvait atteindre 6 métres de hauteur. 

Son poids était de l'ordre de 3 tonnes. 

L'animal était recouvert de poils très longs et montrait des griffes impressionnantes, en particulier à l'extrémité des membres postérieurs. 

Le «Megatherium» vivait dans les plaines herbeuses ou boisées d'Amérique du Sud. 

Il est inconnu sur les autres continents. 

Toutes les causes exactes de la disparition du «Megatherium», 
et de certains autres animaux édentés du continent sud-américain,
comme le «Panochthus», sont encore inconnues. 

Parmi les facteurs connus qui ont influencé le déclin de cette faune particuliére, 
on peut citer la détérioration du climat, la disparition de la savane, 
et la compétition avec d'autres mammifères venus d'Amérique du Nord.



bon week-end     marileine    blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: LES ANIMAUX DISPARUS + autres articles quand je trouve???   Lun 25 Sep - 12:43





AU VOLEUR


Bill possède une compagnie 
qui fabrique et installe des systèmes pour les lave-autos.

La compagnie de Bill a installé un système de lave-autos 
à Frederick, Maryland, États-Unis.

Maintenant, il faut comprendre que l'installation du système
inclut le guichet pour changer l'argent. 







Les problèmes ont commencé
lorsque le nouveau propriétaire s'est plaint à Bill 
qu'il perdait des montants d'argent importants, 
au niveau de la monnaie dans ledit guichet,
et ce, à chaque semaine. 


Il a même accusé 
les employés de la compagnie de Bill 
d'avoir des clés qui donnaient accès au guichet 
pour pouvoir voler l'argent.


Bill ne pouvait pas croire que ses employés 
puissent faire une telle chose.


Il a installé une caméra pour prendre le voleur en plein action.


Eh bien, voici ce qu'ils ont vu à la caméra.
Notre voleur en plein action !






C'est un oiseau, 
un Sansonnet comme on en voit souvent sur le gazon,
que vous pouvez voir assis sur l'emplacement du retour de la monnaie







L'oiseau doit entrer dans la machine pour pouvoir aller chercher l'argent.






Vous voyez ! Il a 3 pièces de 25¢ dans son bec.

Le plus drôle,
c'est que ce n'est pas seulement un oiseau,
mais plusieurs qui procédaient ainsi.






Une fois que les voleurs furent identifiés, 
on a retrouvé plus de 4000$ (2577 EUR) en 25¢,
en commençant par le toit du lave-auto,
et d'autres pièces dans un arbre à proximité. 




Dire que le terme "cervelle d'oiseau" est associé à la stupidité. 

Eh bien, il ne s'agit sans doute pas de ces oiseaux! 





bonne  journée00     marileine    blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: LES ANIMAUX DISPARUS + autres articles quand je trouve???   Mar 26 Sep - 10:28












bonne après midi 1     marileine     blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: LES ANIMAUX DISPARUS + autres articles quand je trouve???   Mar 26 Sep - 11:37



Un petit hippopotame est tombé amoureux...

d'une tortue géante !!!






NAIROBI, Kenya (AFP) - Un bébé hippopotame, qui a survécu au tsunami, vit
sur la côte kényane et a formé un lien fort avec une vieille tortue
géante mâle d'un siècle, dans un service animal de la ville de Mombassa,
ont déclaré les fonctionnaires.








L'hippopotame, surnommé Owen, pèse environ 300 kg (650 livres) et a été
emporté du bas du fleuve de Sabaki dans l'Océan Indien. Il a alors nagé
jusqu'au rivage quand les vagues de tsunami ont heurté la côte kényane
le 26 décembre 2004.

C'est à ce moment que les gardes forestiers l'ont sauvé. C'est presque
incroyable, cela fait quasi un an qu'ils sont inséparables.








Après avoir perdu sa mère, le petit hippopotame, traumatisé, a cherché
une mère de remplacement et s'est pris d'amitié pour cette tortue géante. Il
nage, mange et dort avec la tortue.








L'hippopotame suit la tortue exactement comme s'il suivait sa mère biologique.
Si quelqu'un approche la tortue, l'hippo devient agressif pour protéger sa "mère".








L'hippopotame est encore un bébé, il est encore un peu gauche à cause de
son jeune âge, mais les hippos sont des animaux sociables par nature et ils
restent normalement avec leur mère pendant quatre ans.








"Un petit bisou








Voilà une belle preuve d"Amour inconditionnel"
qui va vraiment au-delà des apparences !!!



bonne  journée00      marileine    blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: LES ANIMAUX DISPARUS + autres articles quand je trouve???   Mer 27 Sep - 10:45














inédit




Inédit : une maman macaque dévore la dépouille de son petit
Une mère macaque de Tonkean a englouti les restes de son premier petit décédé au sein d'un refuge animal italien, une première pour cette espèce. Mardi, 26 septembre De Richa Malhotra Evalyne, macaque de Tonkean femelle (Macaca tonkeana) d'un refuge animal situé en Italie, porte le corps inerte de son petit juste après sa mort.
 Si les primates sont réputés pour pleurer la disparition de leurs proches et pratiquer le cannibalisme, des scientifiques ont observé pour la première fois un macaque de Tonkean (Macaca tonkeana) en train de dévorer la dépouille de son petit. Des chercheurs spécialisés dans l'étude des macaques du refuge animal du Parco Faunistico di Piano dell'Abatino ont aperçu une mère du nom d'Evalyne « s'occuper » pendant des semaines de son premier petit décédé, avant de dévorer son corps momifié jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un os.
Les macaques de Tonkean, une espèce originaire d'Asie du Sud-Est, transportent la dépouille de leurs petits pendant des heures, voire des jours. Cette pratique peut être une manière de manifester leur chagrin ou le signe de leur incompréhension face à la mort de leur progéniture. « Ce type de comportement a été observé chez les chimpanzés ainsi que chez quelques autres primates, dont les mères portent la dépouille de leurs nouveaux-nés jusqu'à sa décomposition », explique Frans de Waal, primatologue à l'université Emory aux États-Unis, qui n'a pas participé à cette nouvelle étude.
Cependant, « le cannibalisme est un élément nouveau ici », déclare le primatologue. « Habituellement, les macaques ne se dévorent pas entre eux. » Non seulement les macaques de Tonkean ne mangent pas leurs congénères, mais ils font partie d'une « espèce végétarienne qui ne mange jamais de viande », ajoute Arianna De Marco, biologiste de l'évolution à la Fondazione Ethoikos, en Italie, à l'origine de cette étude.
« CURIEUSE ET ÉMUE »
La mortalité infantile est un phénomène fréquent pour les mères macaques qui mettent bas pour la première fois, aussi bien à l'état sauvage qu'en captivité. Sur un total de 51 naissances au sein du refuge, 16 bébés macaques sont décédés ou sont morts-nés. D'après la biologiste, dont les observations ont été publiées ce mois dans la revue Primates, Evalyne est apparue secouée après la mort de son petit âgé de quatre jours, fixant et criant à l'encontre de son propre reflet dans la porte de son enclos, un comportement jamais observé auparavant.
Elle a par la suite continué de toiletter, de lécher et de porter son petit inerte, ce même lorsque son corps s'est complètement momifié au 8e jour après sa mort et lorsque sa tête est tombée au 14e jour. Selon De Marco, la momification a permis la conservation de la forme du corps, ce qui pourrait expliquer le fait qu'elle ait continué de soigner le cadavre. La mère macaque semble tenter de réconfort le squelette de son premier enfant, mort quatre jours après sa naissance.
 « Ce comportement a à la fois attiré ma curiosité et m'a émue », explique la biologiste. Au cours de la troisième semaine, alors que le reste de la dépouille s'est décomposé et que les poils sont tombés, Evalyne a été observée en train de mordiller les restes du nouveau-né. Selon la littérature scientifique, un seul autre cas de maman macaque dévorant son petit aurait été enregistré chez les macaques des monts Taihang (Macaca mulatta tcheliensis) de Chine. Si de nombreux primates portent la dépouille de leurs petits disparus pendant des jours, rares sont ceux qui les mangent.
 Trouver une explication à ce comportement est difficile », confesse De Marco, qui ajoute que cette attitude pourrait aussi bien survenir à l'état sauvage. « Le changement radical dans le comportement maternel, passant d'une attitude prévenante au cannibalisme, est déroutant. » Evalyne a dévoré le petit jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un seul os.
Le comportement étrange d'Evalyne peut éventuellement s'expliquer par le caractère nouveau de son rôle de mère et par le fait que son petit ait vécu suffisamment longtemps pour que des liens se soient tissés. Ainsi, le cannibalisme pourrait être l'expression ultime et extrême d'un attachement à son enfant, conclut la biologiste.

a demain     marileine    blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: LES ANIMAUX DISPARUS + autres articles quand je trouve???   Mer 27 Sep - 12:31



bonne après midi 1     marileine    blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES ANIMAUX DISPARUS + autres articles quand je trouve???   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES ANIMAUX DISPARUS + autres articles quand je trouve???
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FBI ANIMAUX DISPARUS de Gérard Lecas
» A nos chers animaux disparus
» Autres articles retirés de la collection lemax 207
» Apprenez à observer 40 animaux faciles à voir en forêt
» Le bonheur des autres

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: histoire d'animaux-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: