AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Partagez | 
 

 Addiction : peut-on être « accro » à certains aliments ?(passeportSANTE.net) + autres demain

Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Addiction : peut-on être « accro » à certains aliments ?(passeportSANTE.net) + autres demain   Mar 26 Sep - 10:59

Addiction : peut-on être « accro » à certains aliments ?
En cas de déprime ou après une grosse journée de travail, vous avez pris l’habitude de vous jeter sur un paquet de chips ou un pot de crème glacée. Doit-on parler pour autant d’addiction ? Comment expliquer ce phénomène ?

L’addiction au sucre ou aux aliments salés ou gras existe bel et bien et l’industrie agro-alimentaire s’en sert pour concevoir des produits toujours plus attrayants. Quand on ouvre un paquet de chips, il est extrêmement difficile de n’en prendre qu’une. Cette envie d’y retourner, même sans appétit, est significatif d’un comportement addictif.

Quels sont les aliments les plus addictifs ?

Des chercheurs américains se sont intéressés à cette addiction alimentaire et ont souhaité dresser la liste des aliments les plus addictifs. Pour cela, ils ont épluché les résultats de deux études. Une avait été publiée dans la revue PLOS One et l’autre avait été menée par une équipe de chercheurs de l'Université de Yale, aux États-Unis. En poussant loin leurs recherches, ils ont ainsi pu constater que certains aliments entraînaient « une véritable addiction car ils activent la même zone du cerveau que certaines drogues dures ».
Parmi ces aliments on trouve la pizza, le chocolat, les cookies, les chips, les frites, la crème glacée, les sodas, les hamburgers, le fromage, le pain ou encore les bonbons. Le point commun entre tous ces aliments, c’est qu’ils sont très sucrés, très salés ou très gras. Il est là le secret. Selon le professeur Joseph Schroeder, qui a travaillé sur cette question, « les aliments très gras et très sucrés stimulent le cerveau de la même manière que les drogues ».

Le même effet que certaines drogues dures ?

Une étude menée par une équipe de chercheurs du Connecticut College et relayée par le Time, révélait, il y a quelques années, que les Oreo, biscuits préférés des Américains, étaient aussi addictifs que la cocaïne ou la morphine. Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs avaient comparé les réactions dans le cerveau de rats quand on leur donnait des Oreo. Ils ont ensuite comparé ces réactions après une injection de cocaïne ou de morphine. Ils ont été très surpris de constater que les Oreo stimulaient davantage les neurones des rats que la cocaïne.
Une étude précédente, menée par des chercheurs du Boston Children's Hospital, révélait que certains féculents activaient la même zone du cerveau que l'héroïne ou la nicotine. L’addiction est donc bien réelle. Ce n’est pas l’estomac qui réclame du sucre ou du gras, mais bien le cerveau.

Ce n’est pas l’estomac mais le cerveau qui commande

Cette addiction alimentaire, le Dr Pascale Modaï, nutritionniste et vice-présidente de SOS Addictions, l’explique très bien : « Il faut faire la différence entre être gourmand et être addicte, ce n’est pas forcément la même chose. L’addiction alimentaire, comme les autres addictions, c’est une maladie du cerveau. Comme dans l’addiction, on retrouve cette perte de contrôle, cette compulsion, ce besoin irrépressible de manger, on sait qu’il ne faut pas le faire, qu’il y aura des conséquences, en particulier sur le poids, mais on a beau le savoir on n’y arrive pas. Et ça c’est typique de l’addiction. »
Mais attention, ce n’est pas parce qu’on a envie d’un carré de chocolat avec son café qu’on est « accro » au chocolat. Une addiction provoque des angoisses, un mal-être ou un sentiment de manquequand il n’y a pas de chocolat. Si vous pensez toute la journée à cette crème glacée que vous allez pouvoir déguster le soir chez vous, vous êtes sur une pente dangereuse. Il faudra donc agir.

Comment se débarrasser d’une addiction ?

Pour se débarrasser d’une addiction alimentaire, il faudra tout d’abord faire le constat que cette addiction existe. Vous devrez vous rendre compte que tel ou tel comportement a été déviant et qu’il faut rectifier le tir. Ensuite, il sera recommandé de vous rendre chez un nutritionniste pour qu’il vous accompagne. « La première chose à faire, c’est de les déculpabiliser et de leur expliquer que c’est normal qu’ils n’y arrivent pas, que ce n’est pas leur faute, et de leur expliquer le circuit de la récompense, l’addiction », précise le Dr Pascale Modaï.
Ensuite, vous devrez mettre en place de bonnes habitudes et retirer petit à petit ces aliments qui faisaient partie intégrante de votre quotidien. Une fois le sevrage effectué, vous pourrez goûter à nouveau ces aliments addictifs mais avec une plus grande vigilance.
Claire Verdier
[size]
À lire aussi : Les troubles alimentaires : comme une dépendance à une drogue

10 aliments qui peuvent remplacer les œufs

Certains ingrédients peuvent remplacer les œufs et s’avèrent des alliés précieux lorsque la consommation d’œufs doit être limitée ou supprimée (allergie, alimentation vegan, cholestérol, etc.).
La farine

Les farines, une fois humidifiées, prennent une texture gélatineuse proche de celle de l’œuf, ce qui lui confère son pouvoir liant dans la recette.
En fonction de la recette, des saveurs et des couleurs souhaitées, différentes farines peuvent être utilisées : farine de riz, farine de pois chiche, farine de blé, farine d’épeautre, etc. 
La farine de lupin, de couleur jaune donnera par exemple une belle teinte dorée à vos brioches et autres viennoiseries.

La maïzena

La fécule de maïs, de même que la farine, joue un rôle de liant, dans une recette, tout en étant plus légère que la farine.
Pour la substituer aux œufs, il suffit de mettre 2 cuillères à soupe pour 1 œuf.
Une recette nécessitant 2 œufs sera ainsi confectionnée à partir de 4 cuillères à soupe de maïzena. 

La banane

La banane est un excellent liant. Sa texture épaisse apporte de la densité aux préparations nécessitant des œufs.
Il suffit de l’écraser jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
Étant donné sa saveur sucrée, on l’utilisera de préférence dans les recettes de pâtisseries, viennoiseries, crèmes desserts et glaces.  


Le tofu

Le tofu possède un goût neutre, ce qui lui permet de se faire discret dans n’importe quelle recette.
Ferme, soyeux, séché, fumé… il est souvent employé dans la confection de plats chez les végétariens car il est riche en protéines végétales et peut ainsi avantageusement remplacer la viande, le poisson ou l’œuf. Sa texture lui permet de lier les préparations tout en étant faible en calories. 

Le jus de pois chiche

Certes difficile à trouver, le jus de pois chichepeut remplacer l’œuf dans la plupart des recettes.
Son goût neutre et sa texture épaisse remplace le blanc d’œuf battu. Il est ainsi très utile dans la confection de meringues par exemple.
Il doit être fouetté jusqu’à consistance d’une mousse dense et homogène.
On le trouve principalement dans les magasins bios spécialisés ou sur internet. 
L’agar-agar

L’agar-agar est un gélifiant naturel végétal se présentant sous forme de poudre.  
Il remplace la gélatine dans les préparations demandant un épaississement comme les crèmes, les flans, les panacottas, etc.
Cette algue peut ainsi remplacer les œufs dans les recettes salées comme sucrées. 

La crème fraîche

La crème fraîche peut remplacer le blanc des œufs (comme dans les mousses par exemple) tout en donnant une texture plus aérée et plus fine aux gâteaux et autres préparations.
Pour encore plus de légèreté, elle peut elle-même être remplacée par de la crème fraîche allégée. La préparation perdra cependant en onctuosité et en fondant car la crème fraîche allégée, diluée à de l’eau, est moins épaisse. 

Les substituts d’œufs

Il est possible de confectionner un susbtitut d’œufs à partir de plusieurs ingrédients. Versez 100 g de fécule de pomme de terre, 100 g de fécule de tapioca, 25 g de gomme de guar et 10 g de bicarbonate de soude.
Des substituts d’œuf « prêt à l'emploi » sont également disponibles en magasins bio ou alimentation spécialisée. 


La crème de riz

La crème de riz se mélange à de l’eau et du lait pour obtenir une texture proche de celle de l’œuf.
Servant de liant et d’épaississant, elle est surtout utilisée dans la préparation de crêpes, quiches, clafoutis et gratins.
 On la trouve en magasins bio ou au rayon bio des grands supermarchés. 

Les graines de lin

Les graines de lin sont mucilagineuses, c’est-à-dire qu’elles gonflent au contact de l'eau en prenant une consistance visqueuse, parfois collante, semblable à la gélatine ou du blanc d’œuf.
En les mixant avec de l’eau, on obtient une pâte épaisse et homogène qui peut venir remplacer les œufs notamment dans les recettes qui demandent gonflant et moelleux.
Outre leur pouvoir épaississant, elles sont excellentes pour la santé en raison de leur teneur en oméga 3
[/size]
Audrey Dulieux

    passeportSANTE.net                  bonne après midi 1              a demain         marileine   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Addiction : peut-on être « accro » à certains aliments ?(passeportSANTE.net) + autres demain   Mer 27 Sep - 11:07

À quelle fréquence faut-il changer ses draps ?
On sait qu’il faut changer régulièrement ses draps pour éviter que les bactéries prolifèrent mais quelle est la fréquence idéale ?

Ce n’est pas parce que l'on prend sa douche tous les soirs que des bactéries et des microbes ne se multiplient pas dans nos draps. C’est inévitable. Alors quand faut-il changer nos draps ? D’après une étude menée au Royaume-Uni en 2014, un tiers des personnes interrogées lavaient leurs draps chaque semaine, 35 % toutes les deux semaines, 8 % toutes les trois semaines et 10 % toutes les quatre semaines. Quant aux autres, elles laissaient passer jusqu’à deux mois avant de les laver. Mais que recommandent les professionnels de la santé ?

Laver ses draps régulièrement pour détruire les bactéries

Pour savoir quel comportement adopter, il faut tout d’abord étudier nos habitudes. Dormir seul en pyjama ne sera pas pareil que dormir à deux tous nus. Si vous prenez vos douches le soir et que vous dormez en pyjama, on vous recommandera de changer vos draps toutes les deux semaines. En revanche, si vous prenez votre douche le matin, on vous conseillera de laver vos draps toutes les semaines.
Laver ses draps régulièrement permet de tuer les bactéries. On ne réalise pas le nombre de microbes qui prolifèrent dans du linge de lit sale. Il faut prendre conscience que l'on transpire presqu'un litre d’eau chaque nuit, et que cette transpiration est un environnement favorable pour les acariens et les germes.

100 000 à 10 millions d'acariens dans un matelas

Les acariens se nourrissent des « cellules mortes superficielles (squames) que nous perdons chaque jour, surtout la nuit », explique le médecin Stéphane Gayet à nos confrères d’Atlantico. « La peau morte qui se détache de chaque individu chaque jour (1 mg) permet de nourrir plusieurs milliers d'acariens pendant des mois : ce fait permet de comprendre leur phénoménale prolifération. Ainsi, quand les conditions sont optimales, il peut y avoir plusieurs millions d'individus dans un matelas ».
Selon les estimations de America’s Environment Health and Safety Online, il y aurait 100 000 à 10 millions d'acariens dans les matelas. Changer les draps régulièrement, au regard de cette information apparaît donc comme une priorité surtout en été, quelles que soient vos habitudes. Cela est d’autant plus indispensable que la présence de ces microbes peut être à l’origine de certaines maladies comme l’asthme, les rhinites, les allergies ou l’eczéma.

À quelle température faut-il laver ses draps ?

Si nos draps doivent être lavés régulièrement, nous sommes en droit de nous interroger sur la température idéale nécessaire pour faire disparaître ces milliers d’acariens. À partir 60°C, vous parviendrez à vous débarrasser de ces microbes. Donc, pensez à acheter des draps qui peuvent supporter un tel lavage. Les draps les plus adaptés sont ceux en coton car il ne favoriseront pas votre transpiration. Veillez par ailleurs, à dormir dans un environnement plutôt frais et sec, puisque les acariens raffolent de la chaleur et de l’humidité.
Enfin, dernier conseil, pensez à acheter des housses anti-acariens pour envelopper vos couettes, matelas et autres taies d’oreillers. Ces housses empêchent l’infiltration des acariens et de leurs déjections. Vous apportez votre couette au pressing chaque année ? Ce n’est pas suffisant car la plupart des nettoyages des couettes se font à sec, or cette méthode ne permet pas de tuer les acariens. En revanche, si vous avez des housses anti-acariens, il suffira de les laver en même temps que vos draps et votre couette restera propre. 
Lisez également : À quelle fréquence faut-il laver ses sous-vêtements ?
Marine Rondot

passeportSANTE.net                         bonne après midi 1        marileine  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Addiction : peut-on être « accro » à certains aliments ?(passeportSANTE.net) + autres demain   Mer 27 Sep - 11:13

Comment bien soulager les brûlures d’estomac ?


Les brûlures d’estomac, ou reflux gastro-œsophagiens surviennent lorsque l’acidité produite par l’estomac remonte dans l’œsophage. Les sucs gastriques provenant de l’estomac étant trop acides pour les parois de l’œsophage, on peut alors avoir des sensations de brûlures ou d’irritation. Lorsqu’elles surviennent, comment les soulager ?
Des gestes simples pour limiter les symptômes

De petits gestes appliqués au quotidien peuvent vous permettre de minimiser les douleurs et l’inconfort liés au reflux gastro-œsophagien.

  • Évitez les repas copieux et les aliments gras. Les aliments trop riches en matières grasses augmentent les brûlures d’estomac.

  • Prenez le temps de bien mastiquer les aliments afin de favoriser la digestion.

  • Dinez 3 à 4 heures avant d’aller vous coucher,car la position allongée favorise les reflux gastro-œsophagiens. Sinon, surélevez votre tête d’une dizaine de centimètres.

  • Ne faites pas d’exercices après avoir mangé, car l’acide risque de remonter dans votre œsophage et provoquer des brûlures d’estomac.

  • Ne fumez pas, cela détend le sphincter, ce qui provoque des brûlures d’estomac quand il est en contact avec de l’acide gastrique.

  • Évitez l’alcool, sa consommation provoque la production d’acidité dans l’estomac.

  • Évitez certains aliments et certaines boissons.


Les remèdes à base de plantes

Certaines plantes sont très efficaces pour soulager les brûlures d’estomac.

Parmi elles, la mélisse est réputée pour diminuer la production d’acides gastriques, ce qui contribue à protéger les parois de l’estomac et des intestins. Elle peut être consommée en infusion.
L’usage de racine de réglisse est également efficace et reconnu par la Commission E pour traiter les ulcères de l’estomac et de l’œsophage. Elle facilite la formation du mucus qui tapisse la paroi de l’estomac et la protège contre le suc gastrique.
En raison de leur forte teneur en pectine et en mucilage, la guimauve, le mauve, l’orme, la molène, le nopal et le plantain sont traditionnellement utilisés pour soulager les irritations de la muqueuse qui tapisse le système digestif.
Du côté des huiles essentielles, l’huile essentielle de clémentine, en massage au niveau de l’estomac et du plexus solaire, diluée dans une huile végétale permet de soulager les brûlures d’estomac. Les huiles essentielles de menthe poivrée et de camomille romaine agissent également sur les remontées acides, mais par voie interne. Parlez-en avec un professionnel.
Enfin, côté épices, le curcuma est un très bon antioxydant qui permet de lutter contre les brûlures d’estomac qui peut être consommé en poudre, en infusion ou en liquide.
Le bicarbonate de soude

Parmi ses innombrables propriétés, le bicarbonate de soude s’avère également efficace pour lutter contre les brûlures d’estomac.
Pour cela, diluez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau à boire immédiatement.
Une technique à utiliser toutefois avec parcimonie, car il peut modifier le métabolisme acidobasique en cas d'utilisation excessive.

Les traitements médicamenteux

Plusieurs médicaments peuvent être administrés pour diminuer l’acidité gastrique :

  • les antiacides, qui neutralisent l’acidité gastrique à court terme et sont donc à prendre en cas de symptômes, de manière occasionnelle.

  • les antagonistes H2, qui diminuent la production d’acide par l’estomac. Ils peuvent être pris une ou deux fois par jour, une heure avant le repas.

  • Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) empêchent la sécrétion d’acide sur une période de 24 h. Ce sont les médicaments les plus efficaces pour traiter le reflux fréquent. Ils peuvent cependant entraîner des effets secondaires s’ils ne sont pas pris correctement.


[size]
Il faut savoir que 30 % à 40 % des personnes atteintes de reflux gastro-œsophagien continuent à avoir des signes de reflux ou à être gênées malgré un traitement bien conduit.
Marie Desbonnet
passeportSANTE.net          bonne après midi 1     marileine[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Addiction : peut-on être « accro » à certains aliments ?(passeportSANTE.net) + autres demain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Addiction : peut-on être « accro » à certains aliments ?(passeportSANTE.net) + autres demain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Android-Accro
» L'ACCRO DU SHOPPING (Tome 01) CONFESSIONS D'UNE ACCRO DU SHOPPING de Sophie Kinsella
» [TV] On peut avoir quoi avec WAPSFR uniquement ?
» Les sites et magasins où l'on ne peut s'empêcher d'acheter
» comme quoi on peut être moche et bien chanter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Sauter vers: