AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Partagez | 
 

 5 conseils pour perdre du poids durablement(passeportSANTE.net) + autres

Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: 5 conseils pour perdre du poids durablement(passeportSANTE.net) + autres   Lun 9 Oct - 11:03

5 conseils pour perdre du poids durablement
Perdre du poids mais surtout ne pas en reprendre n'est jamais chose facile. Tous les régimes miracles à la mode aux belles promesses irréalistes et intenables vous vendent du rêve mais ne vous donnent pas les moyens de conserver les résultats obtenus, s'il y en a eu ! Aucune raison de culpabiliser car quelle personne ne serait pas tentée par une telle approche ? Comment faire alors pour perdre durablement ces kilos sournois et superflus qui empoisonnent votre vie ? Voici quelques clés pour vous aider !

Abandonnez les régimes fantaisistes

Article rédigé par Catherine Conan, diététicienne
Certains régimes vous font en effet perdre du poids, parfois même beaucoup de poids mais à quel prix ? Pourquoi vous imposez-vous des régimes restrictifs et inadaptés ? Vous vous exposez très souvent à un risque de déséquilibre nutritionnel (en fibres, en minéraux, en vitamines...) alors nocif pour votre santé : notez par exemple que les régimes hyperprotéiques peuvent surmener les reins. Sans compter que cela demande beaucoup de volonté, et sans oublier les composantes psychologiques, comportementales ou encore celles liées à l’environnement. Quelle frustration !

Et le moral dans tout ça ? Ce n’est pas mieux. Il reste rarement au beau fixe. Il fait plutôt triste mine.
Vous connaissez par cœur l’effet yo-yo, ce phénomène infernal ! Un régime chasse l’autre mais se termine toujours de la même façon : une reprise de poids inévitable assortie de quelques kilos supplémentaires. C’est l’effet même d’une alimentation restrictive. Cette rechute a des conséquences inévitables sur votre quotidien. Vous vous trouvez en situation d’échec, de culpabilité, de mésestime de vous… Il faut se rendre à l’évidence, le régime miracle n’existe pas, sinon cela se saurait ! Il faut retrouver le contrôle de votre corps en lui donnant une alimentation saine et diversifiée. Et mieux vaut accepter quelques rondeurs plutôt que de vouloir atteindre un objectif irréalisable ; c’est une condition indispensable si vous souhaitez stabiliser votre poids.
Pour maigrir durablement, optez donc pour le non-régime en choisissant plutôt l’adoption de bonnes habitudes alimentaires qui soient observables sur le long terme. Aussi, il est capital d’être soutenu(e) dans votre démarche. Le tout saupoudré de non frustration. C’est la seule façon d’y arriver.
Aussi, il faut garder à l’esprit que rien ne remplace la consultation chez un professionnel de santé pour vous établir un programme nutritionnel adapté à votre situation personnelle. Autrement dit, rien ne remplace un suivi personnalisé.
Mangez varié, diversifié et coloré

La modification de vos habitudes alimentaires va vous permettre de mieux contrôler votre poids. Il s’agit de mettre en place une alimentation équilibrée, variée et diversifiée pour marquer une rupture avec vos anciennes habitudes alimentaires mais sans provoquer un changement brutal car les habitudes sont très souvent bien ancrées. Allez-y en douceur. Il est préférable dans un premier temps d’envisager des aménagements, des petits changements simples qui en amèneront d’autres plutôt que de tout bouleverser.
Voici quelques conseils simples de bon sens :

 

  • Prenez le temps de manger, de vous poser (et non de prendre votre repas sur un coin de table), d’apprécier le contenu de vos assiettes. Savez-vous que votre cerveau a besoin de 20 minutes pour commencer à recevoir les premiers signaux de satiété. Autrement dit, si vous mangez en 5 minutes, il n’aura pas l’information. Vous ne serez ni satisfait ni rassasié !

  • Découpez vos aliments en petits morceaux, mastiquez lentement. Le maître mot est d’optimiser le plaisir de déguster (sans augmenter les quantités consommées) ; le plaisir doit rester au centre de votre assiette, c’est très important !

  • Mangez à votre faim, mais sans excès. Lorsque vous avez assez mangé, arrêtez-vous même s’il en reste dans l’assiette, même si le contenu de votre assiette vous fait un appel du pied; ne vous forcez pas à terminer cette dernière. Cela demande une bonne connaissance de ces signaux, je vous l’accorde ! Vous devez être rassasié mais juste ce qu’il faut !

  • Misez sur des aliments rassasiants, à faible densité calorique donc par voie de conséquence réduisez les aliments trop gras et trop sucrés ;

  • Ne sautez pas de repas, prenez au moins une collation substantielle et pratique à manger comme un fruit ou un yaourt à boire avec une tranche de pain complet ; vous éviterez ainsi le risque de grignotage ;

  • Buvez de l’eau avant de passer à table, vous mangerez un peu moins. En effet, l’eau remplit le rôle de coupe-faim naturel acalorique ;

  • Mettez de la couleur dans votre assiette, c’est bon pour le moral. En plus, vous ferez le plein d’antioxydants !


Modérez vos quantités

Dans un premier temps, il faut réapprendre à manger de tout, oui, de tout ! Ne supprimez pas d’aliments, mangez comme le reste de votre famille, amis ou collègues. Simplement, comme la surconsommation est la principale cause de prise de poids, il va falloir rester attentifs aux quantités ingérées sans pour autant tomber dans l’extrême en pesant vos aliments. Une trop grande restriction engendrerait une compensation ultérieure.
Détachez-vous de la balance ! Ne vous infligez pas de contraintes supplémentaires.
Si vous êtes à l’écoute de votre corps, vous arriverez à apprécier les quantités suffisantes pour ne pas être carencé(e) et optimiser votre santé.

Pour vous aider :

  • Troquez vos grandes assiettes contre des plus petites : vous en mettrez moins dedans !

  • Il est préférable de commencer par se servir de petites portions puis se resservir si nécessaire plutôt que de prendre une assiette remplie dès le départ ;

  • Vous avez abusé des extras, le gâteau au chocolat vous a fait les yeux doux. Surtout, ne culpabilisez pas, il faut aussi savoir profiter des plaisirs gourmands. Vous compenserez simplement par un repas plus frugal ou vous augmenterez votre dose sportive !


Mangez moins gras et moins sucré

Souvent, les régimes impliquent une grande frustration dans les corps gras et produits sucrés. Il ne s’agit pas de tout supprimer mais simplement de freiner votre consommation.

Une attention toute particulière sera accordée à l’aspect qualitatif des matières grasses :
â–     Privilégiez une bonne huile pour les assaisonnements comme l’huile de colza et pensez à les varier ;
â–     Pour les cuissons, optez pour des huiles végétales qui résistent à la chaleur comme l’huile d’olive ;
â–     Ne supprimez pas le beurre frais cru pour les tartines du matin ou pour agrémenter des légumes cuits.

On limitera les aliments gras comme les charcuteries, les fromages… mais inutile de passer aux laitages écrémés.
Côté produits sucrés, ne les rangez pas aux oubliettes. Ils font partie d’une alimentation plaisir. Les supprimer est trop frustrant. Faites-vous plaisir occasionnellement mais toujours modérément ! Une astuce pour limiter leur apport, quand vous scrutez les étiquettes alimentaires, évitez tous les produits dont l’ingrédient premier est le sucre. Ce sera déjà un bon point !
Pratiquez une activité physique

La pratique d’une activité physique aussi minime soit-elle est indispensable ! Même s’il est établi que le sport ne fait pas maigrir, c’est une aide considérable dans la perte de poids, sans compter les bienfaits sur votre état d’esprit. En effet, pendant que vous faites du sport, vous ne pensez pas à grignoter, c’est un excellent dérivatif à la nourriture. Le sport vous motive, contribue au bien-être et si en plus, vous êtes constant(e), le maintien du poids à long terme sera plus facile.
Pour vous y tenir, il est indispensable de choisir une activité qui vous convienne et non que l’on vous impose. Ce peut-être de la marche, de la natation, monter les escaliers ou pourquoi pas du jardinage. Idéalement, variez les activités. Et pratiquez-les avec le sourire !

A retenir : l’alimentation mise en place doit non seulement respecter vos besoins nutritionnels mais elle doit être personnalisée, adaptée à vos envies, à vous goûts alimentaires, à votre rythme de vie… car vous êtes unique. Il faut vous en convaincre.
Ces conseils sont la pierre angulaire de la réussite.
passeportSANTE.net         bonne après midi 1   marileine   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 5 conseils pour perdre du poids durablement(passeportSANTE.net) + autres   Lun 9 Oct - 11:09

5 remèdes anti-rétention d’eau
Alors que notre organisme doit sans arrêt faire l’équilibre entre l’eau éliminée (transpiration, urine…) et l’eau assimilée (hydratation, teneur en eau des aliments…), il se peut que notre corps gonfle parce qu’il stocke plus d’eau qu’il n’en élimine. C’est ce qu’on appelle la rétention d’eau. Comment l’éviter ?

 

Pensez aux protéines !


Notre organisme est parfois incapable d’éliminer correctement l’excédent d’eau dans notre corps parce qu’il est « déréglé ». Ce phénomène peut être dû à un déséquilibre nutritionnel et dans certains cas, à un manque de protéines.
 
Si on est carencé en protéines, le sang, composé d’eau à plus de 60%, en contiendra trop peu, et l’eau sera attirée par des tissus où la concentration en nutriments est plus importante. Des gonflements au niveau du ventre et des jambes peuvent alors survenir. Avec une alimentation suffisamment riche en protéines, le foie produit de l’albumine qui empêche l’eau de fuir dans les tissus et de s’y accumuler.

Mais pas n’importe quelles protéines…

Privilégiez les viandes blanches et les poissons, ainsi que les protéines végétales comme celles du soja. Evitez en revanche les charcuteries qui certes, contiennent des protéines mais qui sont aussi très salées.

 

Consommez moins de sel !



Le sel est l’ennemi numéro 1 de la rétention d’eau ! Lorsqu’on a une alimentation trop riche en sel (alors qu’il n’en faudrait qu’entre 4 et 6 g par jour), l’eau s’accumule dans les tissus. Ces tissus, fortement concentrés en sel, attirent l'eau et la retiennent, ce qui empêche son élimination. Notre corps se met alors à gonfler.

Comment réduire sa consommation de sel ?

Réduire sa consommation de sel peut ne pas paraître évident si on considère que les Français en consomment près de 12 g par jour contre environ 10 g pour les Canadiens. Pour commencer, il faut éviter de resaler ses plats une fois à table. Il y a aussi toute une liste d’aliments à éviter car ils sont trop riches en sel. Le pain blanc, les charcuteries, les plats préparés ou le fromage en font partie. Il faut aussi garder à l’esprit que le sel n’est pas que l’ennemi de la rétention d’eau : consommé en excès il est responsable de nombreux troubles comme l’hypertension ou les AVC.

Essayez les plantes !



Certaines plantes, que ce soit sous forme homéopathique ou en infusion, ont vu leurs effets prouvés contre la rétention d’eau. Ces plantes ont une action sur le foie, les reins et sur le système lymphatique. Elles permettent de « drainer » l’eau qui se trouve en excédent dans notre organisme en stimulant la microcirculation sanguine : l’eau contenue en excès dans les tissus est alors "rejetée" par le sang et peut s’éliminer.

Quelles plantes pour moi ?

Parmi les plantes anti-rétention d’eau qui stimulent le foie, les reins ou le système hépathique, on trouve : le thé vert, la verge d’or, le pissenlit, la vigne rouge, l’orthosiphon (ou thé de java) ou encore la piloselle… Ces plantes sont faciles à se procurer en boutiques diététiques, en pharmacie ou en parapharmacie.

Intolérance alimentaire ou problème hormonal ?



Il arrive parfois que la rétention d’eau dépende de problèmes plus spécifiques :

Les intolérances alimentaires

Pas toujours évidentes à diagnostiquer, les intolérances alimentaires, au gluten ou au lactose par exemple, peuvent être responsables de la rétention d’eau. Le corps ne fabrique pas les enzymes nécessaires à la bonne digestion de l’aliment concerné, entraînant des troubles digestifs désagréables. Pour savoir si vous êtes intolérant(e) à un aliment, supprimez-le de votre alimentation pendant une quinzaine de jours et surveillez les résultats. Il est également conseillé d’en parler à votre médecin car une intolérance reste une gêne importante.

La rétention d’eau et les hormones

On considère que 95% des femmes sont concernées par la rétention d’eau, qui peut aussi avoir une origine hormonale. A cause de la fluctuation des hormones, certaines femmes remarquent une rétention d’eau au niveau de la poitrine et du ventre durant la période prémenstruelle. Ce type rétention d’eau qui reste malgré tout gênant, n’est que passager.

 

Le drainage lymphatique


Le drainage lymphatique est un massage qui consiste à stimuler la circulation de la lymphe, un liquide incolore qui circule dans les vaisseaux lymphatiques. L’objectif du drainage est d’évacuer les liquides excédentaires : il est donc très efficace en cas de rétention d’eau. Les instituts proposent souvent des « massages drainants ». Si on veut un résultat plus en profondeur, mieux vaut se tourner vers un spécialiste qui connaît les techniques du drainage lymphatique manuel.
 



passeportSANTE.net        bonne après midi 1 a demain marileine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 5 conseils pour perdre du poids durablement(passeportSANTE.net) + autres   Mar 10 Oct - 11:25

10 aliments à éviter lorsque vous êtes malade

L’alimentation joue un rôle clé dans la convalescence et le rétablissement de l’organisme. Voici ceux qu’il vaut mieux éviter en cas de maladie.
Les plats préparés

Riches en additifs et conservateurs, les plats préparés soit à éviter soigneusement en cas de maladie car moins bien digérés par l’organisme. Leur teneur en sel favorise par ailleurs la rétention d’eau et empêche l’élimination des toxines.
Mieux vaut, en cas d’infection, s’hydrater le plus possible et manger des aliments les moins transformés possibles.


Les sodas

Les sodas, avec ou sans sucres sont déconseillés en cas de maladie, d’autant plus si celle-ci concerne le système digestif, car ils provoquent ballonnements et flatulences.
Par ailleurs, ils peuvent agresser les gorges irritées.
En outre, s’ils contiennent de la caféine, ils empêchent l’endormissement et donc l’organisme de se reposer convenablement pour se remettre plus rapidement.
Mieux vaut préférer l’eau minérale, riche en minéraux et oligo-éléments : des nutriments dont notre corps a besoin pour bien fonctionner.
Les fritures

Les fritures comme les frites, les beignets, etc, sont riches en graisses et donc difficiles à digérer. Or, notre organisme, agressé par des microbes, doit être concentré sur leur lutte.
Les efforts qu’il doit déployer pour digérer les aliments peu digestibles ne pourront donc être convoqués pour combattre la maladie. Mieux vaut donc opter pour des aliments faciles à digérer pour permettre à notre corps de se concentrer à 100% sur la maladie.

Les sauces

Les sauces, pour la même raison que les fritures sont à éviter soigneusement. Il s’agit de calories vides dépourvus de nutriments essentiels. Ce qu’elles contiennent ne peut  donc pas aider l’organisme à lutter contre les microbes.
Certaines sauces cependant, sont bonnes pour la santé. C’est le cas des sauces maison faites à base de légumes comme la sauce tomate, qui contient du lycopène, un antioxydant qui booste le système immunitaire.

Les biscuits

Même s’ils sont réconfortants sur le moment, lesbiscuits ne sont pas synonymes d’un prompt rétablissement. Leur richesse en glucides et en lipides, va mobiliser notre corps sur la digestion au lieu de le focaliser sur l’éradication des virus et des bactéries.
En outre, les sucres raffinés ralentissent le système immunitaire qui ne peut plus fonctionner correctement.


Le fromage

Le fromage, et plus globalement les produits laitiers contiennent des nutriments essentiels à l’organisme, tels que des protéines, du calcium et de la vitamine D.
Cependant, lors de leur digestion, ils favorisent la sécrétion de mucus naturel dans l'organisme. En cas de rhume, bronchite, laryngite et, plus généralement, de toute maladie ORL, mieux vaut donc les éviter soigneusement.

La glace

La glace est réputée pour soulager les maux de gorge ou les extinctions de voix. Sa texture adoucit effectivement les cordes vocales et soulage sur le moment. Cependant, comme il s’agit d’un produit laitier, elle favorise la sécrétion de mucus et ne favorise pas l’expectoration.
Mieux vaut donc préférer des sorbets, qui en outre, seront plus faciles à digérer. 


Les aliments acides

Les aliments acides ont un effet inflammatoiresur l’organisme. Ils sont donc à éviter ou à limiter dans toutes les maladies  liées à une inflammation. Ainsi, les fruits (surtout les agrumes), certains légumes (épinards, tomates, choux fleurs, artichaut, oignon, champignons),  les condiments et les yaourts seront à proscrire.
Les aliments acidifiants, qui n’ont pas un goût acide mais génèrent des acides lors de la digestion seront à éviter également. C’est le cas des protéines animales et végétales (légumineuses), des sucres raffinés et de la farine blanche.


La caféine

La caféine que contient le café a une action diurétique, c’est-à-dire qu’elle favorise l’élimination de l’eau contenue dans l’organisme. Or, en cas de maladie, il est important de rester bien hydraté pour pouvoir combattre les microbes.
En outre, le café peut causer, si l’organisme est fatigué, des maux de ventre et des troubles digestifs. Mieux vaut donc préférer le thé ou la tisane.

L’alcool

Le grog réconfortant ne l’est que pour le moral car au niveau de l’organisme, il l’affaiblit plutôt qu’autre chose en raison de sa teneur en alcool.
L’organisme et en particulier le foie, va devoir déployer plus d’énergie que nécessaire pour éliminer l’alcool dans le sang. Or, il devrait être mis au repos pour se régénérer plus rapidement et faire un travail d’élimination plus efficace. 
Audrey Dulieux



passeportSANTE.net                               bonne après midi 1                               marileine 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: 5 conseils pour perdre du poids durablement(passeportSANTE.net) + autres   Mar 10 Oct - 11:29

10 bonnes raisons de manger des pommes
Pour rester en bonne santé, il suffit souvent de bien utiliser les produits qui nous entourent. Manger des pommes régulièrement serait par exemple une excellente idée à laquelle nous ne pensons pas assez souvent.

Manger des pommes fait partie du quotidien de nombreux consommateurs, mais connaissons-nous tous les bienfaits de la pomme ? La pomme est excellente pour la santé mais également pour la ligne.

1. La pomme régule les problèmes de transit

La pomme est un fruit riche en fibres, qui facilitent le transit intestinal et réduisent le risque de constipation. Pour cela, il faut la manger crue avec la peau. En cas de diarrhées, en revanche, pelez votre pomme. Elle aura alors un effet radical. La pectine qu’elle contient est une fibre soluble qui peut en effet retenir jusqu’à 20 fois son volume d’eau.

2. La pomme réduit les risques de cancer

La pomme est également un allié contre le cancer. Elle contient en effet d’importants niveaux de catéchines et de quercétine, des antioxydants qui agissent contre la prolifération de cellules cancéreuses. Ces antioxydants se trouvent principalement dans la peau, alors pensez à acheter des pommes bio ou lavez-les bien avant de les consommer.

3. La pomme combat le mauvais cholestérol

Les pommes sont capables de réduire significativement les taux de mauvais cholestérol et d’augmenter légèrement les taux de bon cholestérol. C’est grâce à la pectine que les pommes empêchent les graisses de s’agglutiner dans les artères. Presser la pomme en jus permettrait de lutter encore plus efficacement contre le mauvais cholestérol.

4. La pomme est un allié minceur

La pomme serait par ailleurs recommandée pour toutes les personnes qui cherchent à perdre du poids. Elle est en effet un excellent coupe-faim. Manger deux pommes par jour permettrait par conséquent de perdre du poids. Le sentiment de satiété qu’elle procure réduit les grignotages ainsi que notre apétit pendant les repas.

5. La pomme réduit les risques de diabète

Manger des pommes serait également utile pour réduire les risques de diabète. Les fibres, à l’instar de la pectine, freinent la pénétration des sucres dans le sang et stabilisent ainsi les taux de glycémie. Selon les résultats d’une étude américaine, manger une pomme par jour permettait de réduire de 28 % le risque de développer un diabète de type 2.

6. La pomme est bonne pour les os

Plusieurs études ont montré que la consommation de fruits riches en antioxydants, comme la pomme, entraînait une augmentation de la masse osseuse et une plus grande résistance des os. En règle générale, la consommation de fruits entraîne une meilleure densité minérale osseuse.

7. La pomme permet de mieux dormir

Manger des pommes rend nos nuits plus paisibles. Parce qu’elle est riche en phosphore, la pomme prévient les problèmes de sommeil comme l’insomnie. Elle lutte également contre l’anxiété et favorise la détente. Manger une pomme avant de se coucher est donc recommandé.

8. La pomme réduit le risque d’AVC

Selon une étude menée par des chercheurs néerlandais et publiée dans Stroke, le Journal de l’American Heart Association, consommer régulièrement des poires et des pommes permet de réduire de 52 % les risque d’AVC (accident vasculaire cérébral). Une pomme par jour suffirait pour prévenir de manière efficace les AVC.

9. La pomme réduit le risque de maladie neurodégénérative

La pomme est également recommandée pour avoir une bonne santé cérébrale car elle contient un antioxydant, la quercétine, qui protège efficacement les cellules du cerveau. Elle permet également de conserver une bonne mémoire et de prévenir les maladies neurodégénératives comme Alzeihmer ou Parkison.

10. La pomme est excellente pour la santé bucco-dentaire

La pomme est enfin indispensable pour conserver une bonne hygiène bucco-dentaire. Elle favorse en effet la production de salive. Or la salive protège les dents des bactéries et permet de lutter contre le développement de caries.
Claire Verdier
[size]
À lire aussi : Eplucher une pomme : un gachis nutritionnel
passeportSANTE.net                    bonne après midi 1 a demain marileine  [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 5 conseils pour perdre du poids durablement(passeportSANTE.net) + autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
5 conseils pour perdre du poids durablement(passeportSANTE.net) + autres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment se motiver pour perdre du poids?
» Leçon n°08 : 5 petits conseils pour prendre une photo [niveau facile]
» Conseils pour une table de jeu
» Vos conseils pour futur pastel ?
» [INFO] Besoin de conseils pour changer la rom radio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Sauter vers: