AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Comment votre position pour dormir impacte-t-elle votre santé ?(passeportSANTE.net + autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 26681
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Comment votre position pour dormir impacte-t-elle votre santé ?(passeportSANTE.net + autres   Jeu 12 Oct - 12:46

Comment votre position pour dormir impacte-t-elle votre santé ?



Chacun d’entre nous a ses habitudes et a une position préférée sans laquelle il ne peut trouver le sommeil. Cette position peut trouver son origine dans l’environnement même. On fuit d’instinct ce qui nous gêne : le bruit, la lumière, etc. et on tournera ainsi le dos à la porte, à la fenêtre… ou à son conjoint avec qui on vient de se disputer...
D’autres rapprochent les positions du sommeil de la psyché et lui attribuent un sens caché et une signification bien précise qui renverrait à l’état émotionnel.
Quelle est la meilleure position pour dormir ?


La position conseillée par les professionnels de la santé est celle sur le côté, avec les membres relâchés, genoux légèrement fléchis, ou celle sur le dos. Elle permettrait à l’ensemble du corps de se détendre et de se régénérer laissant place à une sensation de vitalité au réveil.
Le matelas aussi a son importance : il ne doit être ni trop mou, ni trop dur pour éviter les tensions au niveau du cou ainsi que dans la région du bas du dos
Si vous ne vous sentez bien que sur le ventre et que vous vous réveillez en pleine forme, conservez-la. La meilleure position est avant tout la position dans laquelle on se sent bien…
Comment savoir si ma position est bonne ?


Si en revanche, vous vous réveillez courbaturé(e), fatigué(e) avec des raideurs au cou et dans les lombaires, votre position est à revoir. Certaines positions sont à proscrire car elles peuvent provoquer des problèmes de santé. A l’inverse, d’autres sont à privilégier pour protéger tel ou tel organe vital. Tour d’horizon des principales positions avec leurs avantages et leurs inconvénients pour la santé.



Dormir sur le ventre


Dormir sur le ventre est la pire des positions selon les spécialistes du sommeil car elle gêne la respiration, la digestion, elle crée des tensions dans la région des cervicales, dans les régions lombaire et thoracique, ce qui peut entraîner des douleurs au dos, à la nuque et donner des maux de tête. Elle favoriserait également le bruxisme (grincement des dents). Même si vous vous sentez bien dans cette position, pensez-y...
Dormir sur le côté


Dormir sur le côté, en chien de fusil, est une position largement plébiscitée car elle permet à l’ensemble du corps de se détendre. Elle rappelle la position fœtale, position originelle adoptée dans le ventre de la mère.  
Afin d’éviter d’éventuelles torsions lombaires, il est recommandé de glisser un oreiller entre ses deux genoux. Cette précaution est d’autant plus conseillée pour les femmes enceintes qui souffrent de problèmes de dos. Pour éviter les douleurs cervicales, un oreiller fin sera placé sous la tête pour veiller au bon alignement de la colonne vertébrale.
Quel côté privilégier ?


Côté gauche ou côté droit, l’idéal est de ne pas toujours dormir sur le même côté. Le côté gauche entraîne une compression des poumons sur le cœur. Dormir sur le côté droit est donc conseillé pour éviter de faire pression sur le cœur, même s’il semble favoriser les brûlures d’estomac. Ainsi, si vous avez un bon cœur mais l’estomac fragile, mieux vaut préférer le côté gauche. A chacun finalement de choisir son côté en fonction de son confort et de son état de santé
Dormir sur le dos


La position sur le dos offre permet une répartition harmonieuse du poids de l’ensemble du corps et soulage la colonne vertébrale. Elle favorise ainsi un sommeil réparateur. Ceux ou celles ayant une cambrure du dos marquée, glisseront un oreiller sous leurs genoux pour effacer d’éventuelles tensions lombaires.
Cette position est en revanche déconseillée aux personnes souffrant de problèmes d’acidité et "d’apnée du sommeil".
Dormir seul(e) !


Bonne nouvelle pour les célibataires : dormir seul, selon une récente étude, favoriserait le sommeil. Disposant de plus de place, la position de "l’étoile de mer" est naturellement adoptée plus facilement. Cette position sur le dos avec les bras levés derrière la tête, permet en outre le relâchement maximal et est bonne pour la colonne vertébrale.  Elle préviendrait également des rides sur le visage, contrairement à la position sur le côté. Dormir seul rendrait donc plus beau..
Cependant, elle a aussi tendance à engendrer des problèmes de ronflements (est-ce vraiment un problème lorsqu’on dort seul(e) ?) et de reflux acides.
Dormir en couple...


Certains aiment dormir en cuillère, d’autres dos à dos ou carrément chacun d’un côté du lit.
Les spécialistes du couple s’accordent à dire qu’il n’existe pas forcément de désamour lorsque  des positions dans lesquelles il n’y a pas forcément de contact sont adoptées: certains couples tactiles ont besoin de sentir l’autre, d’autres non. N’oublions pas que la nuit est l’un des seuls moments où il est possible de se retrouver avec soi-même…
Toujours est-il qu’on observe chez les jeunes couples des positions où les deux dorment main dans la main ou sont collés l’un contre l’autre, ce qui symbolise la relation fusionnelle des débuts.
La position idéale pour dormir enceinte


On recommande à la femme enceinte de dormir du côté gauche, surtout pendant les derniers mois de grossesse, pour éviter la compression du cœur et faciliter la circulation du sang dans le corps.
Il lui est déconseillé en revanche de s’endormir sur le dos sous peine de faire pression sur les gros vaisseaux qui se situent le long de la colonne vertébrale. Si une femme enceinte s’endort sur le ventre, il n’y a évidemment aucun danger pour le bébé.
Pour  plus de confort la jambe gauche sera allongée complètement et la jambe droite sera légèrement fléchie. Un oreiller sera placé entre les jambes pour éviter le mal de dos.
passeportSANTE.net      bonne après midi 1    marileine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 26681
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comment votre position pour dormir impacte-t-elle votre santé ?(passeportSANTE.net + autres   Sam 14 Oct - 9:38

10 plantes pour soulager le mal de tête

Le mal de tête est très fréquent dans les pays industrialisés : plus de 80% des femmes et 66% des hommes en souffriraient régulièrement. Pour y remédier, il est possible de se tourner vers les plantes. Voici 10 plantes et leur posologie pour lutter contre les maux de tête.
La grande camomille contre les migraines

On utilise depuis des siècles les feuilles de la grande camomille (Tanacetum parthenium) pour prévenir et lutter contre les migraines récurrentes. De nos jours, l’Organisation Mondiale de la Santé et l’ESCOP (European Scientific Cooperative On Phythotherapy) reconnaissent officiellement l’efficacité de cette plante herbacée originaire des Balkans pour la prévention et la diminution de la fréquence et de l’intensité des crises de migraine. On expliquerait en partie l’effet préventif de la grande camomille contre les migraines par la présence d’un agent actif dans les feuilles appelé la parthénolide.
Posologie : On préconise de mâcher de 125 mg à 250 mg de feuilles séchées par jour ou de prendre cette même quantité sous forme de gélules de poudre de feuilles séchées ou de feuilles lyophilisées (normalisées à 0,2% de parthénolide).
Bon à savoir : Il ne faut pas confondre la grande camomille avec la camomille allemande (Matricaria recutita) ou romaine (Chamaemelum nobile), deux plantes différentes et qui n’ont pas les mêmes propriétés pharmacologiques.
[size]
 
La menthe poivrée pour en finir avec le mal de tête

Probablement originaire du Moyen-Orient, la menthe poivrée (Mentha x piperita) est une plante vivace qui résulte d’un croisement entre la menthe verte (Mentha spicata) et la menthe aquatique (Mentha aquatica). On utilise l’huile essentielle de menthe poivrée, extraite des parties aériennes de la plante, par voie externe comme remède aux maux de tête. L’usage de cette huile essentielle est reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’ESCOP et la Commission E1. Une étude2 clinique avait montré l’efficacité de l’huile essentielle de menthe poivrée par voie externe pour atténuer le mal de tête (= céphalée de tension). Selon les résultats de cette étude, procéder à un massage circulaire avec une solution d’éthanol comprenant 10% d’huile essentielle de menthe poivrée soulagerait efficacement les maux de tête, autant qu’une dose de 1 000 mg d’acétaminophène (Tylenol®).
Posologie : Par voie externe, on recommande de déposer entre 2 et 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée pure ou diluée dans un peu d’huile végétale (par exemple l’amande douce) ou d’eau tiède sur le front, les tempes ou au niveau de la nuque et de masser circulairement les zones concernées. Si le mal de tête persiste, renouveler l’opération toutes les 15 à 30 minutes. Attention, il ne faut pas appliquer l’huile essentielle de menthe poivrée trop près des yeux.
[/size]
Bon à savoir : Les huiles essentielles renferment de puissants principes actifs et sont contre-indiquées chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Il est indispensable de prendre certaines précautions et de respecter scrupuleusement les posologies. En cas de doute, demandez conseil auprès d’un professionnel de santé.
[size]
 
L'écorce de saule contre les maux de tête

L’usage de l’écorce de saule blanc (Salix alba) dans le traitement des maux de tête est officiellement reconnu par la Commission E et l’ESCOP. En phytothérapie, on utilise généralement l’écorce des jeunes branches du saule blanc, un arbre vivant dans les régions humides de l’hémisphère nord (Europe, Russie, Asie Centrale, Afrique du Nord…) et pouvant atteindre une hauteur de 25 mètres. L’écorce de saule produit de la salicine, une substance active transformée par l’organisme en acide salicylique et dont la structure chimique est proche de celle de l’aspirine. Les propriétés fébrifuges (prévenir et faire disparaître la fièvre) et analgésiques (réduire la douleur) de l’écorce de saule blanc permettraient ainsi de soulager efficacement le mal de tête.
Posologie : Porter à ébullition entre 150 et 250 ml d’eau avec 2 à 3 g d’écorce de saule puis laisser mijoter pendant environ 5 minutes. On préconise de boire jusqu’à 4 tasses de ce mélange par jour. Il est également possible d’opter pour la prise quotidienne d’extrait normalisé en salicine : prendre 60 mg de salicine de 1 à 4 fois par jour.
[/size]
Bon à savoir : L’écorce de saule est contre-indiquée chez les personnes allergiques à l'acide acétylsalicylique (Aspirine®). En cas de doute, il est préférable de consulter un professionnel de santé.
[size]
 
La Reine-des-prés, cette aspirine végétale

Tout comme l’écorce de saule blanc, la Reine-des-prés (Filipendula ulmaria), somptueuse plante herbacée vivace pouvant atteindre 1m50 et vivant dans les prairies ou les prés humides du continent européen, contient dans ses fleurs blanches des dérivés salicylés, de puissants agents actifs aux propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et fébrifuges. La Reine-des-prés, ainsi que l’écorce de saule blanc, sont d’ailleurs à l’origine de la découverte de l’acide acétylsalicylique, plus communément appelé l’aspirine. Grâce à sa forte teneur en flavonoïdes et en salicylés, on reconnaît l’usage de la Reine-des-prés dans le traitement des maux de tête. L’avantage de cette plante est que son utilisation n’entraîne pas d’effets secondaires sur l’estomac : contrairement à l’aspirine, les dérivés salicylés présents dans les fleurs de la Reine-des-prés protègent la muqueuse gastrique.
Posologie : Pour soulager les maux de tête, il est généralement recommandé de faire infuser 1 à 2 cuillères à soupe de fleurs séchées de Reine-des-prés dans 250 ml d’eau bouillante, de filtrer la préparation et de boire jusqu’à 3 tasses de tisane par jour.
[/size]
Bon à savoir : Les personnes allergiques à l’aspirine ne doivent pas utiliser cette plante dans le traitement des maux de tête. 
[size]
 
Le pétasite pour prévenir les crises de migraine

En phytothérapie, on utilise les extraits normalisés de rhizome de pétasite (Petasites officinalis) pour prévenir et traiter les attaques de migraine. Deux essais cliniques publiés au début des années 2000 ont démontré l’efficacité de cette plante herbacée dans la prévention de la migraine. Dans l’étude la plus ancienne1, la prise quotidienne d’extraits normalisés de pétasite (Petadolex®) pendant 3 mois a permis de diminuer significativement la fréquence des crises de migraine. Le second essai2 a clairement confirmé les résultats du premier, les participants ayant pris chaque jour 150 mg d’extrait de pétasite durant 4 mois ont constaté une forte baisse des attaques de migraine. 
Posologie : Les personnes plus sujettes aux crises de migraine peuvent prendre au cours d’un repas entre 50 mg et 75 mg d’extrait normalisé de pétasite, 2 fois par jour pendant 4 à 6 mois. 
[/size]
Bon à savoir : A l’état brut, le pétasite renferme des substances (= alcaloïdes de pyrrolizidine) toxiques pour les poumons et le foie. Les extraits normalisés de rhizome de pétasite, quant à eux, ne sont pas dangereux et sont très bien tolérés par l’organisme.
[size]
 
Mal de tête : essayez le romarin !

En cas de migraine ou de céphalée, l’utilisation du romarin (Rosmarinus officinalis) est une bonne alternative aux médicaments antalgiques. Cette plante vivace originaire du bassin méditerranéen soulagerait les maux de tête grâce à son action anti-inflammatoire, et en particulier la migraine provoquée par le froid. On utilise traditionnellement le romarin en infusion ou en inhalation pour prévenir ou traiter le mal de tête.
 
Posologie : 
[/size]

  • Infuser 2 g de romarin séché, l’équivalent d’une cuillère à café, dans 150 ml d’eau bouillante pendant 10 minutes, filtrer et boire la tisane dès l’apparition des maux de tête. Si la douleur persiste, il est possible de prendre jusqu’à 3 tasses de tisane de romarin par jour. 

  • En inhalation, faire bouillir une poignée de romarin séché dans 1L d’eau, verser le tout dans un grand bol, se couvrir la tête avec une serviette puis bien respirer les vapeurs de la solution jusqu’à ce que le mal de tête disparaisse.

  • L’huile essentielle de romarin peut également être efficace en cas de migraine, disposer 1 à 2 gouttes de cette huile essentielle de romarin sur les tempes, le front ou la nuque et frictionner en prenant bien soin d’éviter tout contact avec les yeux. 



Bon à savoir : Les huiles essentielles renferment de puissants principes actifs et sont contre-indiquées chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Il est indispensable de prendre certaines précautions et de respecter scrupuleusement les posologies. En cas de doute, demandez conseil auprès d’un professionnel de santé.
[size]
 
La lavande vraie contre les maux de tête

La lavande vraie (Lavandula angustifolia) est une plante vivace originaire du bassin méditerranéen. Très appréciée pour son odeur forte et agréable, la lavande vraie est principalement connue pour ses propriétés calmantes et apaisantes. L’huile essentielle de lavande vraie, obtenue par par distillation complète des sommités fleuries, soulagerait les migraines et les céphalées de tension. Cette huile essentielle est considérée comme la « panacée universelle » car elle possède de nombreuses propriétés thérapeutiques et permet de soulager de nombreux maux tels que l’agitation, l’anxiété, l’insomnie, les inflammations des voies respiratoires, les douleurs musculaires, l’hypertension artérielle, les troubles gastriques, etc. Ses propriétés anti-inflammatoires et anti-douleurs en ferait un excellent allié pour lutter contre les maux de tête et les attaques de migraine.
Posologie : Pour soulager les maux de tête et favoriser l’endormissement, on préconise de mélanger 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie avec un peu d’huile végétale comme l’amande douce, de déposer la solution sur les tempes ou le front et de procéder à un massage circulaire. Sinon, porter à ébullition environ 1L d’eau, puis ajouter entre 2 et 4 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie. Verser le tout dans un grand bol, couvrir sa tête avec une serviette et inspirer les vapeurs pendant plusieurs minutes. 
[/size]
Bon à savoir : Les huiles essentielles renferment de puissants principes actifs et sont contre-indiquées chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Il est indispensable de prendre certaines précautions et de respecter scrupuleusement les posologies. En cas de doute, demandez conseil auprès d’un professionnel de santé.
[size]
 
Traiter le mal de tête avec le Ginkgo biloba

Le Ginkgo biloba, arbre sacré en Chine et au Japon, fait partie de la plus ancienne famille d’arbres connue, les ginkgoaceae apparus il y a plus de 270 millions d’années, bien avant l’ère des dinosaures. On utilise principalement les feuilles du Ginkgo biloba car elles sont riches en flavonoïdes, en quercétine, en bilobalides et en ginkgolides. Grâce à ses propriétés vasodilatatrices et neuroprotectrices, ainsi qu’à son effet antioxydant, cet arbre favorise la circulation sanguine et protège les cellules nerveuses. L’Organisation Mondiale de la Santé et la Commission E reconnaissent l’usage de l’extrait normalisé de feuilles de Ginkgo dans le traitement des symptômes de la démence, notamment les pertes de la mémoire, les troubles de la concentration, la dépression, les acouphènes et les maux de tête d’origine vasculaire. En augmentant le flux sanguin cérébral, le Ginkgo biloba permettrait de soulager les maux de tête.
Posologie : Prendre de 120 à 240 mg d’extrait normalisé de Ginkgo biloba, en 2 ou 3 prises au cours de la journée. On préconise de commencer le traitement en prenant 60 mg par jour afin d’éviter d’éventuels effets secondaires comme des troubles digestifs, une agitation ou même des maux de tête. Il s’agira ensuite d’augmenter progressivement la dose si le mal de tête persiste.
L'eucalyptus pour lutter contre les maux de tête

L’eucalyptus est originaire d’Australie. On retrouve une grande variété d’espèces partout dans le monde (Europe, Australie, Afrique du Nord, Madagascar, Sri Lanka, Amérique du Sud…)  puisque ce sont des arbrisseaux ou des arbres qui s’acclimatent facilement partout, peu importe l’environnement. On utilise traditionnellement l’eucalyptus pour traiter les affections des voies respiratoires et soulager les douleurs rhumatismales. Toutefois, la propriété analgésique de l’huile essentielle d’eucalyptus, en partie due à la présence d’eucalyptol dans les feuilles de l’arbre pourrait entraîner de légers bénéfices contre les maux de tête.
Posologie : Il est préconisé de diluer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus dans un peu d’huile végétale puis de frictionner les temps et le front avec quelques gouttes de la solution. Attention, il faut éviter tout contact avec les yeux.
Vaincre le mal de tête avec la mélisse

Utilisée depuis des siècles pour ses vertus calmantes et relaxantes, la mélisse officinale, également appelée mélisse citronnelle (Melissa officinalis) à cause de son parfum citronné, permettrait de diminuer la douleur causée par les migraines ou les céphalées de tension. Les effets antiviraux et anti-douleurs de la mélisse permettraient de lutter non seulement contre les crises de migraine mais aussi contre les infections virales, souvent responsables d’intenses maux de tête. 
Posologie : La mélisse peut être utilisée en infusion pour calmer les maux de tête. Ajouter de 1,5 g à 4,5 g de parties aériennes séchées de la mélisse à environ 150 ml d’eau bouillante, filtrer la préparation et boire jusqu’à 3 tasses de tisane par jour.
passeportSANTE.net        bon week-end   marileine[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 26681
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Comment votre position pour dormir impacte-t-elle votre santé ?(passeportSANTE.net + autres   Sam 14 Oct - 12:36

5 astuces pour se débarrasser d’un aphte naturellement
Les aphtes sont des petits ulcères douloureux qui se nichent dans la bouche. Pour s’en débarrasser, des remèdes naturels existent. Nous vous en avons sélectionné cinq.

Les aphtes ne représentent pas de véritables dangers pour la santé. Mais certains font très mal. Pour apaiser cette douleur, vous pouvez utiliser des produits de votre quotidien, 100 % naturels.

1. Le bicarbonate de soude

On a l’impression que pour chacun de nos problèmes, le bicarbonate de soude a une solution. S’il est utile pour faire disparaître les bactéries dans votre maison, il peut aussi guérir les aphtes. Pour cela, mélangez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau tiède, gargarisez-vous avec cette solution et recrachez-la.

Recommencez cette opération chaque matin jusqu’à ce que votre aphte disparaisse. Le bicarbonate va venir rééquilibrer le PH de votre bouche et limitera la prolifération bactérienne. Il permettra aussi une meilleure cicatrisation. En règle générale, faire des bains de bouche avec du bicarbonate de soude améliore l’hygiène buccale.

2. Certaines plantes

Certaines plantes sont très efficaces contre les aphtes. C’est le cas du basilic par exemple. Ses vertus anti-inflammatoires et antiseptiques viendront calmer la douleur et éviteront toute infection. Mâcher des feuilles de basilic peut être efficace. Vous pouvez aussi laisser infuser des feuilles de basilic dans de l’eau bouillante et boire ce breuvage 3 fois par jour.
La sauge est aussi fortement conseillée en cas d’aphte. Là encore, il vous suffit de laisser infuser des feuilles de cette plante dans de l’eau chaude et de boire cette solution comme on boit du thé. Vous pouvez aussi laisser refroidir cette préparation et vous en servir pour faire des bains de bouche. Reconnue pour ses propriétés désinfectantes, la sauge fera des miracles.

3. Les huiles essentielles

Contre les aphtes, les huiles essentielles sont redoutables. Il ne faudra pas choisir n’importe lesquelles et surtout prendre soin de respecter les doses prescrites. On vous recommandera de diluer une goutte d’huile essentielle de Laurier noble dans une huile végétale quelconque et d’appliquer cette solution sur votre aphte. Vous devrez vous être lavé soigneusement les mains avant de toucher votre aphte ou utiliser un coton-tige.
Vous pouvez aussi tester cette solution avec l'huile essentielle de Clou de Girofle qui possède des vertus antiseptiques et anti-inflammatoires mais aussi avec l’huile essentielle de Tea tree (arbre à thé) ou l’huile essentielle de Lavande aspic qui possèdent toutes deux des propriétés cicatrisantes et antibactériennes.
On rappelle que les femmes enceintes ou celles qui allaitent ne doivent pas utiliser d’huiles essentielles. Ce remède est aussi déconseillé chez les enfants de moins de 7 ans.

4. La myrrhe

La myrrhe est utilisée depuis des milliers d’années pour ses propriétés antiseptiques, cicatrisantes et anti-inflammatoires. Si vous avez un aphte, elle pourra donc être d’un grand secours. Pour une efficacité maximum, nous vous conseillons d’appliquer quelques gouttes de teinture de myrrhe non diluée, directement sur votre aphte. Cette opération risque de piquer un peu mais elle sera très efficace.
Vous pouvez aussi diluer une dizaine de gouttes de teinture de myrrhe dans un verre d’eau et utiliser cette solution comme un bain de bouche. Là encore, l’usage de la myrrhe est encadré : elle est interdite aux femmes enceintes ou allaitantes. Si vous souffrez d’une pathologie particulière demandez conseil à votre médecin avant de l’utiliser comme remède.

5. L’homéopathie

Dernière solution efficace contre les aphtes : l’homéopathie. Si votre aphte est douloureux, prenez 2 granules, trois fois par jour, en dehors des repas, de Borax 5Ch ou 9Ch. En cas de sensation de brûlure dans la bouche, l’Arsenicum album 9Ch sera adapté. Vous prendrez alors 3 granules, trois fois par jour, jusqu'à ce que l’aphte disparaisse.
Vous pourrez par ailleurs faire des bains de bouche 2 à 3 fois par jour après le repas avec du Calendula qui aura une action calmante, désinfectante et cicatrisante ou de l’Hydrastis qui aura un effet calmant et cicatrisant.
Marine Rondot
[size]
À lire aussi : L'aphte, un responsable fréquent des maux de dents
passeportSANTE.net        bon week-end a demain  marileine[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment votre position pour dormir impacte-t-elle votre santé ?(passeportSANTE.net + autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment votre position pour dormir impacte-t-elle votre santé ?(passeportSANTE.net + autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous portez quoi pour dormir ???
» [RESOLU] Comment fait on pour sélectionner sans cliquer
» Comment se motiver pour perdre du poids?
» Votre position sur la guerre.
» boisson chaude pour dormir ^^

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: