AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Partagez | 
 

 Pervers narcissique : 10 signes qui doivent vous alerter(passeportSANTE.net) + autres

Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Pervers narcissique : 10 signes qui doivent vous alerter(passeportSANTE.net) + autres   Dim 15 Oct - 10:55

Pervers narcissique : 10 signes qui doivent vous alerter

Le 28 février 2017.
On en parle de plus en plus en c'est tant mieux. Pourtant on a souvent tendance à qualifier de pervers narcissique le patron envahissant, l'ami un peu tyran, le père autoritaire. Alors voilà dix points pour repérer un vrai manipulateur sans se tromper.

1. Le pervers narcissique est un séducteur hors-pair

Il sait vous séduire, vous dire ce qui vous plaît et ce que vous voulez entendre. Dans une relation amoureuse, il est l'homme idéal, le prince charmant attentionné et vous comble... jusqu'à ce que le masque tombe et qu'il se révèle odieux. 

2. Le double visage

Le pervers narcissique choisit une cible, il la séduit puis lui rend la vie infernale. Mais de l'extérieur rien ne paraît car il reste adorable avec les autres. Les gens ont du mal à croire le témoignage de la victime qui est souvent considérée comme folle, dépressive voire paranoïaque.

3. L'utilisation de la violence 

Elle fait partie des techniques d'intimidation et d'humiliation du pervers narcissique envers sa victime. Les critiques sont permanentes en public (toujours en finesse) ou en privé. De la violence verbale à la violence psychologique permanente, le manipulateur franchit parfois la barrière de la violence physique lorsqu'il sent que sa victime est sur le point de faire éclater la vérité.

4. Isoler et diviser pour mieux régner

Pour être parfaitement sûr que la victime ait continuellement besoin de lui, le pervers narcissique coupe peu à peu tous les liens qui unissent la victime à ses proches. Sa propre famille est parfois même retournée contre elle. L'isolement est total.

5. L'attrait immense pour l'argent

On considère souvent les pervers narcissiques comme des maniaques de l'argent. À juste titre, car au delà de la possession et de l'humiliation de la victime il s'octroie largement les revenus de sa victime afin de la contrôler davantage.

6. Gare aux phases de « lunes de miel »

C'est le terme employé pour montrer que le pervers narcissique revêt régulièrement son masque de séducteur pour faire retomber la victime dans ses filets. Non, il ne change pas. Non, il ne demande pas réellement pardon. C'est encore un outil de manipulation pour obtenir quelque chose ou endormir la méfiance de la victime.

7. Le pervers narcissique est dénué d'empathie

Le trait de caractère ou plutôt cette perversion de la personnalité est typique. Il ne ressent ni chaud ni froid en voyant sa victime souffrir et se détruire car il ne l'aime pas. Au contraire, il éprouve même une certaine jouissance à la voir dans la détresse.

8. Le mensonge au quotidien

C'est pathologique chez les pervers narcissiques. Ils mentent en permanence pour se faire valoir, être flattés, admirés et aimés par leur entourage. Car c'est cela qu'ils cherchent avant tout. Ils s'attribuent parfois même les qualités et succès de leur victime tant la soif de reconnaissance est grande. 

9. Les déviances sexuelles 

Elles ajoutent une nouvelle ombre au tableau de ces personnalités. En couple, le pervers a des demandes sexuelles de plus en plus exigeantes (parfois violentes) et opte souvent pour le sadomasochisme. Comme il en a souvent subi étant jeune et qu'il est dénué d'empathie, il est capable d'avoir des relations incestueuses avec ses enfants ou pédophiles avec d'autres. 

10. Intelligent, il est souvent paranoïaque

Et il se méfie de sa victime. Ainsi, si elle veut fuir, il lui faudra beaucoup de prévoyance, de discrétion et ne faire confiance à personne pour l'aider car le pervers narcissique aura sans doute disposé des « espions » parmi ses amis et son entourage. Et sera prêt à tout pour la punir de ce départ...
À lire aussi : Comment se défaire d’un pervers narcissique ?
Maylis Guillier


Comment surmonter sa claustrophobie ?

La claustrophobie est l'une des peurs les plus connues. Quels sont les critères pour se considérer comme claustrophobe ? Quels en sont les signes ? Comment se débarasser de cette angoisse ? Voici quelques outils pour avancer.


Lorsque l'on parle de claustrophobie, ce n'est pas simplement le simple sentiment désagréable à l'idée de rentrer dans un ascenseur. Le degré d'angoisse est beaucoup plus profond que cela. D'où vient-il ? Peut-on se soigner ? 

De quoi parle-t-on ? 

Claustrophobie vient de la racine latine claustro, qui signifie cloîtrer, enfermer et du grec phobos, qui veut dire la peur. La claustrophobie est donc la peur pathologique et maladive des espaces confinés, des lieux clos, des petites pièces, de l'enfermement en général. On peut parfois y ajouter la peur de l'avion, mais cette dernière est parfois reliée à une peur de tomber plus qu'à la crainte d'être enfermé.

Suis-je claustrophobe ?

Il ne s'agit pas de trouver que l'ascenseur est un lieu désagréable pour être claustrophobe. En effet, l'ascenseur est un lieu très peu apprécié par le commun des mortels. Ce qui change lorsque l'on est claustrophobe, c'est la peur maladive de cet enferment. Cette peur entraîne l'accélération du rythme cardiaque, crée des angoisses très fortes pouvant aller jusqu'à des crises de panique, voire même dans certains cas l'évanouissement. 

Les stratégies d'évitement 

Les personnes claustrophobes sont conscientes du degré irrationnel de leur crainte. Elles sentent que leur peur est infondée et ne savent pas toujours pourquoi elles en souffrent. L'élément déclencheur est souvent enfoui dans leur inconscient : un accouchement douloureux où l'enfant est resté longtemps « coincé » avant de sortir  ? Une punition dans un placard ou dans une pièce fermée à clé ? Dans tous les cas, les personnes claustrophobes mettent beaucoup d'énergie et d'imagination à trouver comment éviter telle ou telle situation angoissante. Prendre l'escalier, choisir le bateau pour éviter le tunnel sous la Manche, dormir la fenêtre ouverte, etc. Cela ne fait pourtant qu'accentuer le problème : plus on cherche à éviter une situation, plus on alimente sa peur. 

Peut-on soigner la claustrophobie ?

Les stratégies d'évitement permettent de ne pas se retrouver confronté aux situations qui angoissent, mais ne soignent pas la cause profonde. Pour soigner cette peur maladive, il est conseillé de se rapprocher d'un professionnel pour suivre une thérapie cognitive et comportementale (TCC), de manière à remettre dans l'ordre les peurs réelles et les craintes irrationnelles. Il faut déshabitué le cerveau. Plus l'angoisse est ancienne et enfouie, plus le travail sera long. « Il faut que la mémoire et le cerveau soient confrontés à l'absence de danger de manière répétée pour qu'ils puissent être désensibilisés, explique le psychiatre Antoine Pelissio interrogé par Psychologie magazineUn peu comme on le fait pour les allergies. Le patient doit être convaincu psychologiquement, dans ses tripes, que la situation est surmontable et qu'il n'y a pas de danger. » Les résultats sont positifs, lorsque l'on trouve l'élément déclencheur, la peur s'efface.

Faire un travail sur soi

Le médecin qui vous suit vous donnera sans doute des exercices pratiques pour surmonter ses peurs. Ainsi, la personne claustrophobe pourrait être amenée à prendre l'ascenseur dix fois pour un étage, puis dix fois pour deux étages. Elle apprendra également à mieux contrôler sa respiration et son imaginaire, pour (ré)ordonner de manière rationnelle sa peur.
Maylis Choné
[size]
À lire aussi : Vaincre ses phobies par l'hypnose

passeportSANTE.net      bon week-end a demain marileine[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pervers narcissique : 10 signes qui doivent vous alerter(passeportSANTE.net) + autres   Lun 16 Oct - 12:08

10 règles pour rester en forme pendant 1 régime

Les coups de pompe et les baisses de moral sont légion en cas de régime. Pour perdre du poids tout en rayonnant, quelques règles simples sont à suivre.
Manger équilibré

Ce n’est pas parce qu’on est au régime qu’il faut supprimer certaines catégories d’aliments, sauf si le régime l’impose, auquel cas on s’interrogera sur ses effets potentiellement néfastes sur la santé.
Si l’organisme est carencé du fait du bannissement de certains aliments, une grande fatigue et une baisse de tonus générale se fera sentir. Or, la fatigue appelle au grignotage… Il est donc indispensable d'équilibrer ses repas.


Ne pas craquer

Plusieurs raisons de ne pas craquer lors d’un régime : non seulement, l’objectif de perte de poids ne sera pas atteint mais le pic d’hypoglycémie qu’engendrera le « craquage » entraînera fatigue et somnolence.
Une décharge de sucre trop violente dans l’organisme provoque faiblesse musculaire et fatigue due à la production d’insuline en grande quantité. 

Faire du sport

Maintenir ou entreprendre une activité physiquedurant un régime est bénéfique pour la santé.
Cela permet d’une part d’optimiser la perte de poids et de transformer la masse grasse en masse musculaire, et d’autre part, de donner l’énergiedont l’organisme a besoin pour faire face à un apport calorique moindre.
Si la fatigue se fait sentir en cas de régime, faire du sport ne l’accroîtra pas contrairement à ce qu’on pourrait croire, mais la diminuera.
Faire le plein de vitamine C

En cas de régime, l’organisme peut manquer de vitamines et notamment de vitamine C. La vitamine C, ou acide ascorbique, permet d’apporter de l’énergie et de renforcer le système immunitaire.
Le mieux est de la consommer au naturel dans les fruits, en particulier les agrumes et le cassis.
Des compléments alimentaires peuvent également être pris sous forme de gélules mais une consultation chez le médecin sera nécessaire pour avoir un avis médical. 
Manger des féculents

Les féculents ont la mauvaise réputation de faire grossir. Pourtant, consommés en quantités raisonnables et sans accompagnement calorique comme par exemple le fromage avec les pâtes ou encore la crème fraîche avec la purée, ils ne font pas grossir.
Au contraire, ils permettent de libérer leurénergie progressivement dans l’organisme en évitant ainsi les grignotages entre les repas. 


Consommer des antioxydants

Un antioxydant est une molécule qui protège contre les radicaux libres néfastes pour le corps. Les antioxydants se trouvent dans les « superaliments ».
Du côté des légumes, la betterave, l'artichaut, l'asperge, le brocoli, les choux de Bruxelles, le poivron jaune et de manière générale, tous les légumes très colorés ont un fort pouvoir antioxydant.
En ce qui concerne les fruits, ce sont les petits les plus antioxydants : mûres, myrtilles, canneberges, framboises, fraises et baies de goji.
Bien s’hydrater

Maintenir un niveau d’hydratation optimal est indispensable en période de régime. L’organisme, soumis à rude épreuve, doit éliminer plus qu’à l’accoutumée ce qui nécessite de grandes réserves d’eau.
En outre, l’hydratation favorise l’élimination des toxines et donc la perte de poids.
Préférez le thé vert qui a le triple avantage d’être antioxydant, peu calorique et avec un grand pouvoir dépuratif. 

Dormir suffisamment

L’organisme a besoin de 8 heures de sommeilpour pouvoir fonctionner convenablement.
En outre, le manque de sommeil perturbe le fonctionnement de deux hormones régulatrices de la faim et de la satiété : la ghréline, qui stimule l’appétit et la leptine, qui signale au cerveau que le niveau de satiété est atteint. Si ces hormones dysfonctionnent, les petits creux et les grignotages sans faim réelle seront beaucoup plus nombreux. 

S’occuper l’esprit

En cas de régime, la forme physique est une chose mais la forme mentale est tout aussi importante. Les restrictions favorisent la frustration, néfastes pour le moral. De même, la faim est factrice de mauvaise humeur et d’irritabilité.
Pour y penser le moins possible, il est indispensable de s’occuper. L’ennui pousse au grignotage intempestif. Pratiquer une activité, quelle qu’elle soit (peinture, poterie, tricot) permet d’occuper ses mains à autre chose qu’à ouvrir la porte du placard ou du frigo…

Rester sociable

Durant les périodes de régime, il est fréquent d’observer un repli sur soi. Cela peut être dû à l’irritabilité causée par la faim mais vient surtout du fait que sortir et voir du monde expose à des tentations gourmandes.
Il est cependant souhaitable de continuer à voir du monde même si cela demande un effort plus important au niveau du contrôle de l’alimentation comme au restaurant par exemple. Mais prendre une salade permet de passer un tout aussi bon moment, sans ressentir de culpabilité ensuite.
Audrey Dulieux

passeportSANTE.net                            bonne après midi 1            marileine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pervers narcissique : 10 signes qui doivent vous alerter(passeportSANTE.net) + autres   Lun 16 Oct - 12:12

4 astuces pour traquer les sucres cachés

Le sucre, consommé à trop fortes doses a des effets néfastes sur le cerveau et affecterait nos mécanismes d’apprentissage et de mémoire. On pense que l’excès de sucre pourrait également entrainer des états dépressifs et des troubles de l’anxiété à l’adolescence. Pourtant, on en consomme bien trop ! Car même si on n’a pas l’impression d'en consommer tant, il faut savoir que la plupart des sucres sont « dissimulés » dans des aliments transformés. Comment reconnaitre ces sucres cachés ?
Reconnaitre les aliments qui contiennent trop de sucre

Si cela peut paraitre logique, ça ne fait pas de mal de le rappeler !
D’énormes quantités de sucre sont consommées à travers les gâteaux, les pâtisseries, la confiture, la pâte à tartiner, le chocolat, les biscuits, les desserts laitiers et les sodas et jus de fruits.
Par exemple, on compte environ 4 grammes de sucre dans un carré de chocolat au lait, 30 grammes de sucre dans une canette de jus de fruits, 440 grammes dans un pot de Nutella… Tout en sachant que l’OMS recommande de ne pas dépasser 25 grammes de sucre par jour. 

Savoir que salé ne signifie pas « pas sucré » !

Vous pensez que les biscuits apéritifs ne sont pas sucrés ?
Faux ! On trouve du sucre dans tous les biscuits apéritifs (sirop de glucose, fructose…), dans les sauces mayonnaise et ketchup, dans les pizzassurgelées, dans les carottes râpées, le pain de mie, les soupes industrielles, les vinaigrettes
De manière générale, retenez que quasiment tous les plats préparés contiennent du sucre. 

Décoder le jargon industriel

Le meilleur moyen de savoir si les aliments transformés que vous achetez contiennent du sucre est de connaître les types de sucres et les nombreux pseudonymes que les industriels aiment employer
On va par exemple retrouver :

  • Dextrine ;

  • Dextrose ;

  • Fructose ;

  • Sirop de maïs à forte teneur en fructose ;

  • Galactose ;

  • Glucose ;

  • Miel ;

  • Concentré de jus de fruit ;

  • Amidon hydrogéné ;

  • Maltose ;

  • Mannitol ;

  • Sirop d’érable ;

  • Mélasse ;

  • Polyols ;

  • Saccharose…


Eduquer, cuisiner et manger « en conscience »

Il peut être intéressant de convertir en morceaux de sucre la quantité indiquée sur l’étiquette. On se rendra ainsi plus facilement compte de la quantité qu’on s’apprête à consommer.
Ensuite, pour éviter de consommer régulièrement du sucre sans même en avoir conscience, la meilleure chose à faire est de cuisiner soi-même, avec des produits frais ! Cela permet aussi de retrouver le vrai goût des choses.
Enfin, d’un point de vue éducatif, il faut savoir qu’un gouter n’est pas forcément sucré, que les céréales industrielles sont beaucoup trop sucrées et qu’un verre de soda contient environ 8 morceaux de sucre ! Faire attention à tout cela c’est faire attention à la santé de son enfant !
Marie Desbonnet 
passeportSANTE.net                   bonne après midi 1 a demain   marileine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pervers narcissique : 10 signes qui doivent vous alerter(passeportSANTE.net) + autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pervers narcissique : 10 signes qui doivent vous alerter(passeportSANTE.net) + autres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suivre les liens
» ouverture de la petite maison dans les arts
» Qu'est ce que vous enviez chez les autres?
» êtes vous complimenteux envers les autres ?
» Commentaires sur "Drogues vous avez dit drogues ???"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Sauter vers: