AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Partagez | 
 

 Al Capone + autres???

Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Al Capone + autres???   Jeu 26 Oct - 10:37

Al Capone

Au cours du XXème, considéré comme l’un des plus coûteux en vies humaines, un seul homme s’est construit par sa violence, à la limite de la psychopathie, une réputation unique. Plus 60 ans après sa mort, Al Capone restera l’un des gangsters les plus célèbres au monde.
[size=16]Alphonse Gabriel Capone est né le 17 janvier 1899 à Brooklin, New-York, USA.[/size]
 
[size=13][/size]
 
Sa famille est d’origine italienne. Son père Gabriel Capone (1864-1920) et son épouse Teresina (née Raiola, 1867-1952) débarquent aux Etats-Unis en 1894 avec leurs 2 fils aînés, Vincenzo et Rafael. Teresina attend son 3ème enfant, Salvator. Elle mettra au monde 9 enfants (Amadeo, Ermino, Umberto, Matthiew-Nicolas, Rose et Mafalda) dont Alphonse. Son père sera barbier et sa mère couturière. Ils obtiennent la nationalité américaine en 1906 et certains des enfants américaniseront leur nom. La famille déménagera au 21 Garfield Place, toujours dans Brooklin.
Après avoir été renvoyé de son école pour avoir cogné son professeur, il se distinguera au sein de plusieurs gangs d’adolescents. Il est doué d’une grande force physique et possède une intelligence au dessus de la moyenne.
Non loin de chez lui, s’était installé le gang de Giovanni « Johnny » Torrio, un gangster « gentleman » de la nouvelle école. Il devint un des modèles de Al Capone. Ce dernier entra dans le « clan » et y fit ses 1ères armes. Torrio, qui avait une grande confiance en lui, lui accorda des responsabilités de plus en plus importantes. Mais en 1909, Torrio partit pour Chicago. (ci-dessous :  J. Torrio)
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
Al Capone rejoignit d’autres gangs dont les « Brooklin Rippers », les « Forty Thieves Juniors » ou les « Five Points Juniors ». Rien, encore, ne laissait présager qu’A.C. deviendrait un tueur.
Il commença à évoluer lorsqu’il rencontra Frankie Yale, un vrai « dur », qui tenait un bar à Coney Island, le « Harvard Inn ». F.Y. embaucha A.C. comme barman en 1918. C’est dans ce bar qu’il aura le visage lacéré par Frank Galluccio (qui deviendra plus tard son garde du corps) et qui lui valut le surnom de « Scarface ». (ci-dessous : Frank Galluccio).
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
F.Y. prit le jeune homme sous son aile et l’initiera à la violence pour faire « fructifier ses petites entreprises ».
La même année, il avait épousé Mae Coughlin (1897-1989), d’origine irlandaise et qui une influence non négligeable sur lui. (ci-dessous)
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
Elle venait de lui donner un fils, Albert, Francis (1918-2004) qui en 1966 préféra changer de patronyme et deviendra Mr Brown…. Son parrain fut Torrio. L’enfant naîtra avec une syphilis héritée de son père. Ce dernier l’avait attrapé avec une de ses nombreuses conquêtes. Il révélera plus tard, qu’il se croyait « guéri ».
Al Capone voulut « se poser », a cause de sa famille, et chercha un travail « respectable ». Il quitta Yale et parti pour Baltimore ou il trouva un emploi de comptable…(ci dessous : Frank Yale).
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
La transformation décisive eut lieu lorsque son père décéda le 14 novembre 1920. Il abandonna sa « carrière » et appela Torrio, qui à Chicago, avait aidé à faire prospérer les « affaires » (une empire criminel, comprenant : proxénétisme, contrebande d’alcool, c’était la Prohibition, crimes organisés…) de « big Jim » Colisimo. A.C. partit donc pour Chicago.
Le 11 mai 1920, J. Yale assassina « Big Jim » dans sa boite de nuit. Yale, qui voulait faire main basse sur les « affaires » de « Big Jim », fut arrêté à New-York, puis relaché. Il ne réussit pas cette entreprise, puisque l’associé de « Big Jim », J. Torrio tenait fermement les rênes de l’empire dont il héritait. A. Capone devint rapidement son associé.
Capone eut la gérance du « Four Deuces », quartier général de Torrio. C’était un bar clandestin, une maison close et de paris. Al s’associa avec Jack Cuzik, qui restera son ami jusqu’à la fin. Ce dernier fut le « trésorier » de l’organisation. Les relations juives de ce dernier permettront d’agrandir les alliances vers l’extérieur de la communauté criminelle italienne.
Al Capone acheta une maison au 7244 Prairie Avenue, Chicago où il fit venir toute sa famille. Il voulut, d’abord, faire bonne figure auprès de ces voisins en se faisant passer pour un respectable vendeur de meubles d’occasion….
A Chicago, William E. Dever devint maire en lieu et place de William « Big Bill » Hale Thomson, très lié à la mafia. Alors tout changea. Dever voulut faire de « sa » ville, une ville « propre » et « honnête », en réformant l’administration municipale…. Torrio et Capone vont donc déménager leurs « affaires» dans la banlieue de Cicero(hors de la juridiction du maire de Chicago). Le nouveau Q.G fut « l’Hawthorne Inn » au 4833 de la 22ème rue. Ils veulent avoir toute la ville dans « leurs poches ».
En l’absence de Torrio, qui partait souvent en Italie, c’est A.C. qui dirigeait tout et il fit rentrer dans « l’organisation » son frère, Salvatore, devenu Frank. A.C. commet ses 1ers meurtres. (ci-dessous, sa signature).
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
La conquête de la ville par Capone se fit sans trop d’opposition. Seul, un journaliste au « cicero tribune », Robert Saint John, osait écrire des articles, révélant les nombreux « crimes » de Capone.
En avril 1924, lors de l’élection municipal, Frank Capone fut tué, criblé de balles par des policiers, alors que « l’organisation » essayait de truquer l’élection pour faire passer leur favori Joseph Z. Klenga (qui gagna)… Ce fut une tragédie pour Al. Les obsèques furent grandioses (le cercueil était plaqué argent, des millions de fleurs partout…). Al Capone intensifie la violence. Mais A.C. était désormais tranquille et maître de Cicero.
A 25 ans Al Capone était désormais l’homme à abattre. Torrio, lui, restait toujours discret. La « paix » qu’il avait bâti, fut mise à mal par son associé et les meurtres entre gangsters furent une véritable épidémie.
[size=16]Capone et Torrio ont de nombreux alliés comme les frères Genna, Dion O’Banion (qui leur causera de gros problèmes par son impulsivité, d’ailleurs ils le firent assassiner…)…. Et bien sur des ennemis comme « Hymie » Weiss de son vrai nom Earl Wajciechowski, et Georges « Bugs » Moran, entre autre. [/size]
Weiss, ami de O’Banion, tentera de nombreuses fois de faire tuer A.C et Torrio et faillirent réussir avec ce dernier, qui finit à l’hôpital. Il s’accusa d’une « affaire » et fut condamne à 9 mois de prison seulement. Ce dernier décida alors de se retirer. Avec son « magot » accumulé au fil des années, il pourrait vivre tranquille avec sa famille.
Al Capone hérita alors du contrôle de l’empire de son ex-associé, en 1925. Il déménagea son quartier général au «Lexington Hôtel » (ci-dessous).
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
Capone retourna à New-York pour faire soigner son fils et repris contact avec J. Yale et se lièrent en affaire.
A.C. fut de nombreuses fois arrêté pour crimes mais personne n’osait témoigner contre lui, ou il avait des « relations » qui l’aidaient ou il négociait ou les preuves « disparaissaient »…. Il restait impuni.
Entre 1925 et 1930, au plus fort de son « règne » il contrôlait un grand nombre de maisons de jeu, champs de course, maisons closes, discothèques, distilleries, brasseries….et possédait des intérêts dans diverses activités légales ou pas (trucage de combat de boxe, rackets….). Chicago était un terrain de jeu idéal, surtout que « Big Bill » Thomson était redevenu maire de cette dernière. A.C ouvrit le « Cotton Club » où des jazzmen virent s’y produirent. Il était tout puissant. Mais il dut « s’exiler » plusieurs fois, pour menace d’arrestation. Il fit aussi assassiner J. Yale. Une grosse partie de New-York fut alors dans sa main.
Son fait d’armes les plus célèbres, fut « le massacre de la saint Valentin », le 14 février 1929. (ci-dessous)
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
Al Capone décida d’éliminer, avec l’aide de Jack « Machine Gun » McGurn, « Bugs » Moran et son « clan ». Ce dernier avait aussi tenté de tuer McGurn, très ami avec A.C.
McGurn planifia tout et forma une équipe : Fred « Killer » Burke, James Ray, John Scalise, Albert Anselmi, Joseph Lolordo, et enfin Harry et Fred Keywell du « Purple Gang » de Détroit.
« Bugs » Moran et sa bande furent attiré par un contrebandier, qui voulait leur vendre de l’alcool de 1èrequalité et à un excellent prix. Cela se passa dans le garage de la « SMS Cartage Company » au 2122 North Clark Street, Q.G. de Moran. Seulement Moran aperçu un policier et s’enfuit. Mais tous ces hommes furent exécutés.
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
Al Capone avait un alibi, se trouvant en Floride ainsi que McGurn. Mais tout le monde savait qui étaient les commanditaires de ce massacre.
[size=16]Il attira sur lui l’attention du président J. Edgar Hoover qui écrivit : « j’ai donné l’ordre à toute les agences fédérales de surveiller de près M. Capone et ses alliés ».Andrew Mellon, secrétaire du trésor, demande alors à Eliot Ness de rassembler des preuves pour accuser Al Capone de violation de prohibition…. (ci-dessous)[/size]
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
Ce dernier forme une équipe de jeunes agents dont Elmer Irey. A.C. est désormais l’ennemi public numéro un.
En août 29, Capone est arrêté et emprisonné pour cause de port d’arme illégal. Il « s’installa » à « l’eastern State Penitentiary » pour 9 mois…. Pendant ce temps, son frère Ralf Capone gère les affaires, aidé de Jack Guzik et Frank Nitti.
En mars 30, Capone sort de prison et en octobre 30, c’est au tour de son frère, Ralf, d’être arrêté.
En 1930, Capone était au sommet de sa puissance. Même la crise boursière de 29 n’eut aucun effet sur lui….
Pourtant la prohibition touchait à sa fin, et A.C. se trouva de nouveaux « débouchés ».
Le fisc, quand à lui, se demandait, d’où le gangster tirait cette énorme fortune. E. Ness et son équipe, « les intouchables », n’étaient toujours pas capable de trouver des preuves à charge contre lui, pour ces crimes. Ils décidèrent donc de se concentrer sur ces dépenses. L’empire de Capone commençait à prendre l’eau.
Le 5 juin 1931, il est accusé de 22 chefs d’inculpation (autour de l’évasion fiscale). Il resta libre en attendant le procès. Il est sur de lui, sur que je jury avait été acheté entre autre. Il est très confiant, comme il le dit lui-même. Le 6 octobre 31, il se présente au tribunal pour être jugé. C’est le juge Wilkerson qui préside les débats. L’avocat d’A.C. est Michael Ahem.
Stupéfait, A.C. découvre que le jury est autre, donc non corrompu. Le 17 octobre 1931, Al Capone est condamné à 11 ans de prison et 80 000 dollars d’amende pour détournement fiscal….
Il fut d’abord emprisonné dans la prison d’état d’Atlanta. Puis en 1934, il fut transféré dans la fameuse prison d’Alcatraz, perchée sur son îlot, dans la baie de San Francisco. Il y vit « comme un roi » et sa cellule est la plus visité à Alcatraz. (ci-dessous).
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
A partir e 1938, la syphilis dont il est atteint, passe en phase terminale il devient confus et désorienté. Il passe du temps à l’infirmerie du pénitencier. (ci-dessous, sa cellule)
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
En novembre 39 il est « rendu » à sa famille. Son épouse, Mae, l’accompagnera jusqu’au bout, dans leur propriété de « Palm Island » ou il mourut le 25 janvier 1947 d’une crise cardiaque.
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
Il fut inhumé au cimetière « Maint Carmel » de Hillside, dans l’Illinois.
 
[size=13][size=16][/size][/size]
 
Entre temps, le 5 décembre 33, la prohibition fut abrogée.
[size=16]Al Capone, comme je l’ai écrit au début, est sans doute le plus célèbre et populaire des gangsters. Il inspira une vaste « culture populaire » : livres, articles, films, séries sont la fameuse « les incorruptibles »…..[/size]
C’est aussi pour cela que sa biographie peut diverger d’un livre à un article ou d’un film à une série….
J’ai condensé tout ça, en espérant n’avoir pas fait trop d’erreur sur cette biographie.
La photo du haut représente Al Capone, à la "une" du Time. 



L'Abbaye de Kylemore


L'Abbaye de Kylemore se situe dans la Province de Connacht, Comté de Galway.
En gaëlique, elle devient "Mainistir na Coille Moire" (Coill Mor signifiant "grand bois").
Nous pouvons diviser l'histoire de Kylemore en 2 temps hystoriques : comme chateau puis comme Abbaye.
1)  la construction du "Kylemore castle" débuta en 1864 et se termina en 1867. Le chateau, car il fut bati comme tel, était situé au pied du Mont Druchruach, au bord d'un petit lac, le "Lough Touther" (cf : ci-dessous).
 
 
Mitchell Henry décida d'ériger ce batiment de style néo-gothique au coeur de la verdure.
Aujourd'hui, devant le lac, la route mène au Connemara.
Cet homme naquit en 1826, à Manchester, et était négociant et grossiste en draperie. En 1850, il avait épousé Margaret Vaughan, originaire de Quilty, Conté de Down en Irlande du nord. En 1871, il fut élu député de Galway, en décrivant l'Irlande comme "une paire de cerises qui semblent séparer, mais reste une union dans la division" ("A double Cherry seeming parted but yet a union in partition"). En 1885, il perdit son siège et quitta définitivement la politique.
Ci-dessous : la salle à manger.
 
 
L'homme et sa famille étaient relativement aimés des paysans et ouvriers. Ils leurs avaient procurés un travail, la propriété exigeant un personnel fort important, pour la maintenance et répondre aux besoins quotidiens des Henry (ci-dessous : salon).
 
 
A l'époque le domaine possédait un court de tennis, un bain turc, des étables, poulaillers, cottages pour le régisseur et les invités. Le lac alimentait en eau le chateau et l'ensemble de l'exploitation, les jardins et servait pour l'électricité débutante, les incendies....
* Aidé du jardinier James Garnier, il créa un parc victorien à l'ouest du chateau qui comprenait 20 serres (à bananiers, à melons, à tomates....), un jardin floral et un potager. le jardin fut restauré à partir de 1996, par les religieuses qui occupent aujourd'hui les lieux (cf : ci-dessous).
 
 
* Entre 1877 et 1881, L'architecte J.F. Fuller éleva, non loin du chateau, une église de style néo-gothique, aussi (cf : ci-dessous, le chemin qui y mène).
  
 
L'extérieur est en pierre calcaire et l'intérieur possède des voutes gothiques soutenues par des piliers en marbre du Connemara (vert), Kilkenny (noir), Cork (rose) et Armagh (gris) avec des chapiteaux en pierre sculptées (cf : ci-dessous).
 
 
M. et M. Henry seront enterrés dans le mausolée situé derrière cette dernière.
Elle fut restaurée en 1990 (cf : ci-dessous).
 
 
* Après le décès de son épouse, M. Henry finit par mettre en vente son chateau. Il fut acheté en 1903 par Mr Zimmerman, originaire de Cincinnati, USA.
2)  En 1920, des soeurs bénédictines irlandaises acquérirent Kylemore, qui devint donc une Abbaye. Elles vivaient et travaillaient selon les règles de la Bible. La communauté, issue de la fondation d'un couvent pour nonnes anglaises à Bruxelles et qui ensuite s'installa à Ypres en 1665, partageait et partage encore son temps entre travail, lectures et prières.
 
 
* Les religieuses avaient fuient Ypres suite aux bombardements de l'armée allemande, durant le 1er conflit mondial. Elles partirent pour Calais puis Douvres. Elles s'installèrent un temps à l'Abbaye d'Oulton, dans le Staffordshire, puis au Chateau de Macmine, Comté de Wexford et enfin achetèrent Kylemore
Tous les droits et privilèges de l'Abbaye furent transférés à Kylemore par le Saint-Siège.
* Suite à un appel de fond, une école secondaire pour jeunes filles, issue du pensionnat international pour jeunes filles créé à Ypres en 1665 qui a été tranféré en 1920 à Kylmore, fut fondée.
La "Kylemore Abbey international Girls Boarding school" est réputée en Irlande et dans certains autres pays.
Malheureusement la fermeture de l'école serait prévue pour cette année, car les soeurs ne sont plus assez nombreuses pour s'en occuper.....
Ci-dessous : entrée de l'Abbaye.
 
 
* En 1959, l'aile ouest de l'Abbaye prit feu. Il n'y eu aucune victime, mais la moitié du batiment fut détruite.
3)  Aujourd'hui, Kylemore est le domaine monastique des Bénédictines d'Irlande, avec mission d'enseignement dans son pensionnat mondialement connu (pour combien de temps ?).
* Sa devise traditionnelle est depuis le début : "Hospitalité et Pax-Peace-Paix".
"Pax-peace-paix" est le message de Saint-Benoît.
* Lorsque l'on "fait" le Connemara , on "fait" l'Abbaye de Kylemore et vice-versa.
On peut visiter, certaines parties de l'Abbaye, la chapelle, les jardins, le parc.
C'est un endroit enchanteur et très verdoyant.
Oh un mouton.....
 
 
Une fois encore, c'est magique (ci-dessous : vue de la route).
 
 

Le "Connor Pass"


Le Connor Pass ou Altan Conair en celtique, se situe dans la Province de Munster, Comté de Kerry, péninsule de Dingle (extrémité sud-ouest) de L'Irlande.
Il s'agit d'un des plus hauts cols d'Irlande (456m) accessible aux voitures.
Il est très prisé des cyclistes car le dénivelé est impressionnant, environ 400 mètres sur 7Km (entre Dingle et le sommet)...
La route épouse le flanc de la montagne. Il faut partir de la ville de Dingle et on rejoint Kicummin, au pied, puis la ville de Tralee, où n'importe sur la cote ouest sur la façade atlantique.
En haut du col, sorte de belvédère, on y jouit de vues époustouflantes, à presque 360°. C'est merveilleux, sublime, grandiose, magnifique, majestueux, magique... En fait, vous restez sans voix. Encore une fois je n'ai pas les mots appropriés pour exprimer ce que l'on ressent à parcourir cette route, à contempler ce paysage infini.
On a des vues sur la rade de Dingle, au sud, sur le Mont Brandon (952 mètres), au nord et nos regards se portent aussi jusqu'aux baies de Brandon et de Tralee que sépare la péninsule de Castlegregory au nord-est (enfin tout dépend de comment vous vous placez).
Lorsqu'on avance sur cette route, elle devient de plus en plus étroite, raide et accidentée. Il faut rouler lentement au risque de croiser des moutons, comme toujours. Sur le trajet, il y a aussi des cascades, des lacs, des sentiers où l'on peut se promener en toute liberté....
Pour les amateurs de photographies doués (pas comme moi), il y a matière a en faire de grandioses et par tous les temps, car comme je l'ai souvent écrit (je radote souvent), on peut passer par toutes "saisons" en peu de temps.
Encore un endroit a voir ou revoir, et pour ceux qui ont de bons mollets à faire en vélo....
La photo représente Dingle, son port et l'océan vus de la route du Connor Pass.
Toutes les pancartes irlandaises sont écrites en anglais et en celtique.
Une des cascades  du Connor Pass.
Le sommet.
bonne après midi 1     marileine  blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Al Capone + autres???
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Karen Blixen : Out of Africa ... Et autres oeuvres
» Contes (Perrault et autres)
» Shinobi, le jeu : discussions et autres blablas
» Moi je, etc ... et autres bd de filles
» Twilight, le film : nos petits détails favoris et autres clins d'oeil...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Sauter vers: