AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 La dépression:symptômes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22587
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: La dépression:symptômes   Ven 6 Déc - 14:07

La Dépression

 

 

La dépression

Ce choc et cette révolte provoquent un état d'épuisement général. On perd l'appétit, le sommeil, on se traîne. Comme si on lâchait subitement toutes les tensions physiques et psychologiques qui nous ont néanmoins permis, face à la réalité, d'accepter l'inacceptable. Cette baisse de pression – certains parlent de dépression – est en réalité nécessaire pour accueillir progressivement la réalité et toutes ses conséquences existentielles, affectives et matérielles dans sa propre existence. Car la souffrance détruit et le chagrin replie sur soi-même. Il faut souvent des mois pour accepter la mort de celui à qui on était attaché : « C'était mon ami. C'était ma mère. Il est mort, elle est morte et je n'arrive pas à m'en remettre, je ne trouve plus de goût à rien ».


On demeure parfois obsédé par les derniers instants du défunt, par les circonstances parfois dramatiques de sa disparition. « Si j'avais été là... ». On réfléchit à ce que l'on a fait, on se culpabilise de ce que l'on aurait peut-être dû ou pu faire...
On éprouve alors de longs moments de tristesse et de lassitude, on se met à pleurer subitement lorsque tel objet, telle situation, tel lieu, tel souvenir fait ressurgir brutalement le souvenir encore à vif de celui ou celle qui n'est plus là. Le travail de deuil passe par cette souffrance incontournable liée directement à l'acceptation progressive de la perte irréversible de l'être que l'on aimait.
Au cours de cette période, généralement moins d'une année, on peut aussi être aidé en s'ouvrant à d'autres car parler de sa souffrance, évoquer la personne disparue, le conjoint, le parent, l'enfant, l'ami (e) apaise et permet d'accepter en profondeur son départ et d'apprendre à l'aimer autrement. La prière, la visite au cimetière peuvent aussi nous aider et nous soutenir au cours de cette période.



Il faut pouvoir trouver de bons ami(e)s et surtout pas à la famille(fils) pour pouvoir en parler

Trouvé sur le blog de Guy,un très grand merci à lui

bonne après midi 1   Ninnenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La dépression:symptômes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» probleme de pression sur ma lapavoni
» Peinture HUMBROL ENAMEL sous pression
» pression sur mouture café dans le pf
» pression d'huile
» Je sens la pression qui monte...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: