AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Astrologie - Signe - Balance - Mythes - Décans - Vierge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25831
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Astrologie - Signe - Balance - Mythes - Décans - Vierge   Dim 3 Aoû - 13:38


[size=16]Balance du 23 septembre au 22 octobre[/size]

[size=16]Les symboles et mythes de la Balance[/size]



[size=16]Vénus, maître du signe du Taureau, est aussi celui du signe de la Balance. Dans l’un et l’autre cas, il s’agit d’Aphrodite, la déesse de l’amour. Cependant, Vénus en Taureau se rattache à la nature fécondante de ce signe, et à la phase de la reproduction qui lui correspond. Dans le signe de la Balance, nous avons affaire à la déesse de l’amour pur, irrésistiblement belle, dont la robe était ceinte d’une ceste, autrement dit d'une ceinture magique qui envoûtait les hommes qui l’approchaient.Par ailleurs, les légendaires colères d’Aphrodite et son extrême possessivité sont des caractéristiques qui conviennent mieux au natif du Taureau, qu’à celui de la Balance, toujours en quête d’harmonie.[/size]


[size=16]Pour la Vénus - Aphrodite du Taureau, il s’agit d’aimer pour féconder, conserver, communier avec la nature, avoir. La Vénus - Aphrodite de la Balance conjugue le verbe aimer pour être aimée, vivre, communier avec elle-même et avec autrui, être belle. L’attrait pour les nourritures terrestres rend la Vénus - Aphrodite du Taureau intensément sensuelle. La Vénus - Aphrodite de la Balance, quant à elle, aspire à goûter aux nourritures spirituelles, sans pour autant renier les nourritures terrestres. Elle est hésitante, inconstante, légère, aérienne, mais elle n’en est pas moins sincère, exigeante, sélective et exclusive. Elle vit un peu entre deux mondes. Elle balance !
[/size]



Ce qui nous amène tout naturellement à une autre figure mythique se rattachant au signe de la Balance, dont l’histoire est une superbe illustration des compromis dont sont capables les natifs de ce signe. Il s’agit de Perséphone, la fille de Zeus et de Déméter, qui, tandis qu’elle cueillait des fleurs avec des nymphes dans la plaine d’Enna, en Sicile, se fit enlever par son oncle, Hadès - Pluton, le dieu des Enfers, du monde souterrain, et des morts. Ayant perdu sa fille, Déméter partit à sa recherche. Durant neuf jours et neuf nuits, sans boire ni manger, sans repos ni répit, tenant deux flambeaux dans les mains, elle parcourut le monde en quête de Perséphone.



Persephone



Au dixième jour, elle rencontra Hélios, le Soleil, qui l’informa de l’enlèvement de sa fille. Furieuse, Déméter, la déesse maternelle de la terre nourricière, décida de s’exiler jusqu’à ce que sa fille lui soit rendue, laissant derrière elle la terre stérile. Pour mettre fin à ce désastre, Jupiter - Zeus exigea d’Hadès - Pluton qu’il libère Perséphone, ce qu’il fit aussitôt.



Mais entre-temps, lors de son séjour forcé aux Enfers, Perséphone avait rompu son jeûne, et mangé un grain de grenade. Cela signifie symboliquement que si Hadès - Pluton avait succombé à sa beauté, elle avait, pour sa part, cédé à son amour et à ses avances, et que, désormais, elle était liée, corps et âme, au dieu des Enfers de la mythologie grecque. Il fallut trouver un compromis. Perséphone vivrait six mois de l’année au royaume des morts, auprès d’Hadès - Pluton, et les six autres mois sur terre, au royaume des vivants, auprès de sa mère, Déméter.



Ainsi, selon la légende, chaque année, à l’équinoxe de printemps, au moment où naît la floraison, Perséphone quitte le monde souterrain, et remonte sur la terre. Mais quand vient l’équinoxe d’automne, et la période des semailles, elle quitte le monde des vivants pour rejoindre celui des morts.



Dans la hiérarchie du zodiaque, le signe de la Balance suit celui de la Vierge, auquel est rattaché le mythe de Déméter, et précède le signe du Scorpion, en analogie avec Hadès - Pluton. Qui plus est, le signe de la Balance commence le jour de l’équinoxe d’automne, six mois après celui du printemps, coïncidant avec l’entrée du soleil dans le signe du Bélier.



Les décans



Indécision, hésitation, irrésolution, ce sont souvent les termes que l’on emploie à propos des natifs de la Balance. Les figures des 3 décans de ce signe nous tiennent un langage bien différent.



Le Balance du premier décan, dit décan de Sociabilité, dont le maître est la Lune
du 23 septembre au 2 octobre



L’image illustrant le premier décan de ce signe présente des analogies flagrantes avec la figure mythique de Proserpine ou Perséphoné, dont la légende se rattache à la dialectique du natif de ce signe soucieux de trouver des compromis et un juste milieu en toute circonstance. Il s’agit d’une belle femme, entièrement nue, pas du tout provocante.



 

L’innocence et la pureté se dégagent de son corps dénudé. Elle se tient penchée sur le côté droit, son bras gauche tendu le long du corps, sa main ouverte, plaquée contre sa cuisse. Elle tient son bras droit légèrement replié, écarté de son corps et, du bout des doigts, elle effleure ou caresse la colonne horizontale d’une balance assez grossière, sans fléau, suspendue au bout d’une corde, composée uniquement de deux plateaux en forme de coupelles en bois.



L’absence de décor entourant cette femme et sa balance ne permettent pas de savoir comment ni pourquoi la première se tient ainsi penchée sans tomber ni à quoi la seconde est accrochée. Quoi qu’il en soit, les éléments composant ce dessin correspondent bien à l’univers du premier décan de ce signe dont les maîtres sont la Lune et Vénus, aux qualités sensibles, aux vertus féminines de douceur et de réceptivité.



Cette Balance ne pèse ni ne juge. Elle estime, ce qui, selon les racines étymologies du mot latin estimare dont dérive ce verbe, signifie à la fois aimer et mesurer.



Le Balance du deuxième décan, dit décan de Libre arbitre, dont le maître est Saturne
du 3 octobre au 13 octobre



Ici figure une vraie Balance dont les deux plateaux en métal sont parfaitement stables et se trouvent au même niveau. Elle possède son fléau ainsi que les trois couteaux ou prismes d’acier qui la traversent perpendiculairement. De cet instrument, se dégage un sentiment d’équilibre parfait que rien ne devrait pouvoir troubler.



 

Il ne fait aucun doute que cette balance est un authentique outil de mesure, servant à comparer des grandeurs, fonction première d’une balance. Toutefois, rien n’indique ce qu’elle va peser. Il s’agit d’une balance, rien de plus, un symbole à l’état brut.



Il ne faut surtout pas y voir celui de la Justice, mais celui de la quête de l’équilibre parfait, assortie d’une volonté de le maintenir et de le préserver à tout prix. Il ne faut pas tenter non plus de faire pencher l’un des deux plateaux de cette balance, au risque d’engendrer un grand désordre, de remettre en cause les acquis, la paix, l’équilibre.



Rien n’apparaît derrière cette balance figée, immobile. Ce vide illustre l’univers du dépouillement dans lequel évolue Saturne, le maître du deuxième décan de ce signe.



Le Balance du troisième décan, dit décan de Justice, dont le maître est Jupiter
du 14 octobre au 22 octobre



Le symbole illustrant le troisième décan de ce signe, bien qu’il porte le nom de Justice, inspire une plus grande légèreté. Il s’agit toujours d’une balance présentée dans un décor entièrement dépouillé, mais d’une balance animée, le plateau de gauche penchant nettement vers la droite tandis que, bien sûr, celui de gauche est surélevé.



 

Cette balance entièrement taillée et assemblée à partir d’un morceau de bois, matériau lui conférant un aspect à la fois brut et chaleureux, ne donne plus cette impression de la rigidité et de la froideur du métal de la balance figurant le décan précédent. Ses deux[size=16]plateaux sont suspendus à deux crochets en bois, situés au bout de la barre horizontale, et par trois courts filins. Par ailleurs, elle possède une importante particularité.[/size]



La barre horizontale passe à l’intérieur d’un morceau de bois fendu et taillé à l’intérieur. Une aiguille verticale, surmontant ladite barre horizontale, suit le mouvement du plateau droit qui penche et pèse vers le bas, s’inclinant vers la droite. Cette aiguille pouvant ainsi balancer de droite à gauche, selon que le plateau de droite ou de gauche pèse, semble en tous points identique à celle d’un métronome qu’utilisent les musiciens pour marquer un rythme ou suivre le tempo.



L’univers du troisième décan de la Balance repose ainsi sur un équilibre instable, sur un mouvement perpétuel balançant sans cesse de droite à gauche, de gauche à droite, celui du rythme, et par analogie, celui de la Justice.

[size=24]Astrologie - Signe - Balance - Présentation -
[/size]
[size=16]La Balance - Du 23 septembre au 22 octobre[/size]




[size=16]Présentation de la Balance[/size]




[size=16]La Balance est le septième signe du zodiaque. C’est un signe féminin, cardinal, c'est-à-dire que se trouve juste au début d'une saison, en l'occurrence, ici, le premier de l’automne, correspondant à la période de la juste répartition de la récolte. Le soleil entre dans ce signe le 22 ou le 23 septembre. Il y séjourne jusqu’au 22 ou 23 octobre, selon les années.[/size]




Sa saison est l’automne. Le Lion a récolté les fruits de la terre. La Vierge les a engrangés. La Balance se charge de les distribuer avec équité. À ce moment, la nature hésite, balance entre l’air sec et l’humidité de l’air. La terre labourée repose, dans l’attente des prochaines semences.





 


Son Élément est l’Air. Il s’agit de l’air encore imprégné des feux de l’été, mais qui commence à se charger d’humidité. Les matinées sont fraîches, mais les après-midi sont encore douces. Les feuillages adoptent des couleurs nuancées, subtiles, verdâtres, jaunâtres, orangées, rousses.





 


Son maître est Vénus, l’Aphrodite grecque, déesse de l’amour.





 


Sa couleur est le vert pâle, mais on lui attribue aussi toutes les couleurs pastels du début de l’automne, pleines de nuances profondes et harmonieuses.





 


Ses pierres sont le diamant, le quartz, et le marbre.



Diamant




Son métal est le cuivre.





 


Son signe opposé et complémentaire est le Bélier.





 


Ses correspondances anatomiques sont les oreilles et les reins.

 



Les pays en analogie avec le signe de la Balance sont l’Argentine, l’Autriche, la Chine, la Haute-Egypte, l’Indochine, le Tibet. Les villes qui lui correspondent sont Anvers, Copenhague, Francfort, Fribourg, Johannesburg, Lisbonne, Nottingham, Vienne.




Ses mots clés sont équilibre, harmonie, justice et justesse, équité, sociabilité, raffinement, beauté.




Les caractéristiques de la Balance





 


Vous avez un tempérament sinon équilibré, du moins en quête d’un équilibre, de la juste mesure que vous souhaitez trouver en tout et pour tout. En effet, vous avez toujours tendance à vous méfier de tout engagement violent et définitif. D'emblée, vous vous refusez au rapport de forces. Chez vous, le sens du pouvoir est nuancé, axé sur une volonté subtile de faire votre loi en respectant les règles morales, les besoins et les sentiments d’autrui.




Vous avez un sens inné de la loi et, plus précisément, de l’ordre social, mais avec un souci pointilleux de justice et d’équité. Vous êtes pourvu d'une nature raffinée, douce, compréhensive, délicate et affectueuse. Votre caractère est posé, sociable, aimable, parfois influençable, hésitant ou indécis. Vous aspirez à l’harmonie relationnelle, à établir des échanges sereins, basés sur le respect et l’estime mutuels. Votre esprit est critique, perfectionniste et pointilleux, mais vous êtes très sensible aux arts, à la parure, à la beauté plastique, à l'esthétisme.




Psychologiquement, votre signe correspond à la prise de conscience de l'indépendance, et aux choix qu’elle implique. Dès lors, chez vous, tout se passe comme si vous deviez vous préparer à devenir un être indépendant, sans remettre en question et tout en préservant vos acquis. Votre recherche du compromis est toujours présente.




De même, selon vous, les préparatifs de l’acte sont prédominants à l’acte lui-même. De ce fait, en amour, vous êtes enclin à exclure toute relation passionnelle. Vos sentiments sont soumis à votre esprit lucide, à des sensations esthétiques, à votre besoin vital, fondamental, essentiel, d’harmonie.
[size]


Astrologie - Signe - Vierge - Mythes - Décans -
[/size]

 

[size=13]Viergedu 24 Août au 23 Septembre[/size]




Les symboles et mythes de la Vierge




Le mythe de la Vierge, c’est avant tout Céres - Déméter, la déesse maternelle de la Terre, de la fécondité, des mystères de la vie, des moissons et du blé dont les épis fauchés et couchés sur le sol forment comme un tapis sur lequel elle marche, ou qu’elle tient en bouquet entre ses mains ou ses bras croisés. La culture et la moisson du blé étaient les attributs de Déméter, dont elle fit don aux hommes, selon la mythologie grecque. Le blé, le grain, la farine, le pain sont chargés d’une riche symbolique, et représentent le cycle magique ou divin que l’on retrouve présent dans de nombreuses croyances, cosmogonies et mythologies, un peu partout dans le monde.




Des blés, dons des dieux, fruits de la grande déesse Terre - Mère, mais aussi du labour, du labeur produit par l’homme, on sélectionne le grain. L’enveloppe qui entoure le grain est alors souvent comparée au corps qui contient l’âme. Ce grain est choisi pour devenir une nouvelle semence, ou pour être utilisé comme nourriture. Dans l’un ou l’autre cas, il doit subir une transformation, une métamorphose. Pour que celle-ci s’accomplisse, c’est à la Vierge qu’il revient de sélectionner le grain avec parcimonie et discernement. Le grain de blé est né dans le sein maternel de la terre. Il y retournera pour produire une nouvelle semence. Ou bien il sera broyé, purifié, réduit en farine. La farine sera à son tour régénérée par l’eau.




On y adjoindra le principe actif du levain qui fut lui aussi souvent comparé au principe divin de l’âme. Enfin on fera cuire le pain. Du grain au pain, en passant par la farine, et la pétrification, on comprend comment nos ancêtres virent une analogie saisissante entre la préparation du pain, les mystères de la conception et de la naissance, et ceux de la transformation spirituelle. Le blé et le pain furent toujours considérés comme les aliments de base, les nourritures essentielles de l’être humain passé du stade nomade, à la vie sédentaire, les groupes de chasseurs et de cueilleurs étant devenus agriculteurs.




Or, un autre mystère plane autour du blé, car on ne connaît pas son origine. Le mot blé, dont la racine est indo-européenne, signifie aussi bien fleur et feuille que récolte, produit de la terre. De la culture du blé à la fabrication du pain, il y faut la main de l’homme ou de la femme. Cependant, le mystère qui entoure la création du blé est comparable à celui de la création de l’homme et de la femme. Le fait que le blé puisse être transformé par la main, l’action et le pouvoir de l’homme ou de la femme en une nourriture essentielle, le pain, présente également une analogie avec la transformation spirituelle à laquelle l’être humain semble voué, pour devenir l’égal des dieux ou un dieu lui-même.




Ici, il faut faire allusion au mythe chrétien de la mère de Jésus, Marie, surnommée La Vierge, dont les qualités se rapprochent par bien des aspects aux attributs du sixième signe du zodiaque. N’oublions pas que c’est à Bethléem « la Maison du Pain », que Marie, La Vierge, dont le nom hébreu était Myriam, c’est-à-dire Merim, qui signifie « Celle qui élève », qui peut se lire aussi Mi-Ram, soit « la question de l’identité qui s’élève à son plus haut niveau », que Marie donc, se réfugie et donne naissance à Jésus. Or la quête de l’identité qui pousse l’être à se différencier de ses semblables, à prendre conscience qu’il est unique pour devenir un individu à part entière, c’est celle que les astrologues ont toujours attribuée au signe de la Vierge.




Ainsi, le mythe chrétien de La Vierge Marie, c’est moins celui de la virginité miraculeuse d’une femme enceinte, que celui d’une matrice, du lieu de naissance d’un être divin ou d’un homme - dieu, dont l’identité s’est élevé au plus haut niveau.




Les décans




Vierge sage ou Vierge folle, demande-t-on souvent à propos de ce signe ? Au fil de ses 3 décans, nous allons de la sagesse à la folie, mais tout cela très raisonnablement.




Le Vierge du premier décan, dit décan d'Habileté, dont le maître est le Soleil
du 23 août au 1er septembre




L’image figurant ce premier décan du signe de la Vierge présente des analogies avec le quatorzième arcane majeur du Tarot divinatoire, la Tempérance, puisqu’elle est représentée par un ange. Si l’on admet ou croit communément que les anges ne possèdent pas de sexe, cette représentation symbolique du premier décan de la Vierge semble démontrer le contraire. En effet, le personnage qui s’offre au regard apparaît sous les traits d’une femme pourvue d'une superbe chevelure tressée.




[size=16][/size]




Au vu de sa morphologie et de ses attributs féminins ne subsiste aucune ambiguïté quant à son sexe, malgré ses deux ailes magnifiques et déployées lui conférant bien sûr un caractère angélique. Cette femme qui est aussi un ange se tient assise par terre, les jambes sans doute repliées sous sa robe ample dont les pans ondulent telles des vagues autour d'elle, dans un champ recouvert de gerbes de blé. Dans la main gauche, elle tient quelques épis de blé qu'elle vient de cueillir pour réaliser une gerbe qui prend forme dans son autre main.




Le visage rayonnant, paisible, les yeux clairs, empreints d'une grande douceur, elle se tient dans cette position de moissonneuse, comme si elle posait pour un peintre ou un photographe. Cette femme habile de ses mains témoigne de son intelligence, soulignant la corrélation existant entre les mains et l'esprit, comme les verbes prendre, apprendre et comprendre nous le révèlent.



De fait, on perçoit son caractère angélique et mercurien en cela qu’il s’agit d’une femme d’esprit, dont l’esprit apparaît en effet au premier plan, souligné, essentiel, vivant, rayonnant sur son visage, brillant dans ses yeux.




Le Vierge du deuxième décan, dit décan de Diplomatie, dont le maître est Vénus
du 2 septembre au 13 septembre




Cette femme au torse nu, exposant sa poitrine généreuse, illustrant symboliquement un décan auquel on attribue pudeur et timidité surprend. Une femme pudique et timide ne s'exhibe pas à moitié nue dans la nature, au vu et au su de tous.





 


À moins bien sûr qu’un tel comportement figure l'univers de la Vierge évoluant constamment de la sagesse à la folie, de l’ordre au désordre, de la maîtrise à l’incohérence. L’attitude très raisonnable dont témoigne le natif de ce signe, et plus particulièrement de ce décan, n’exclut pas en effet sa nature profondément, mais discrètement sentimentale, ni qu’il se trouve parfois en proie à des coups de folie qui lui font braver ses propres interdits, dont bien sûr il culpabilise après coup.




Quoi qu'il en soit, cette femme, à la fois belle, sauvage, et frustre, semble se déplacer d'un pas sûr et rapide, les seins nus, le reste du corps recouvert d'un pagne moulant son corps bien charpenté, le visage souriant, agréable, avenant, tenant dans sa main droite le voile qui devait couvrir son torse, qu'elle vient d’ôter.




Il ne s'agit pas d'un geste provocateur ou de défi de sa part, mais de dépouillement. En effet, le natif de la Vierge du deuxième décan qu'elle figure aspire à la simplicité, à se dépouiller, à se défaire de ses retenues, de sa lucidité critique et inhibitrice, pour s'abandonner à ses sentiments et donner libre cours à ses émotions.




Le Vierge du troisième décan, dit décan d'Altruisme, dont le maître est Mercure
du 14 septembre au 22 septembre




En observant la figure symbolique apparaissant au troisième décan de ce signe, la question se pose une fois encore de savoir si l’on doit ou non se fier aux apparences. Difficile d’y répondre catégoriquement en contemplant cette femme qui se tient debout, légèrement de côté, présentant son profil droit. Elle est vêtue d'une très belle robe dissimulant tout son corps et ne laissant rien deviner de ses formes.





 


En revanche, à l'arrondi de son ventre, mais aussi à la sérénité tranquille, au sentiment de plénitude qui se dégagent de son visage, on devine aisément que nous sommes en présence d’une femme enceinte. Nul épi, nulle gerbe de blé dans ses mains, les bras tendus devant elle, elle présente ses paumes ouvertes dans un geste de serviabilité, ou d'offrande. Coiffée d'une superbe couronne d'épis de blé aux grains épanouis, généreux, dont la blondeur se confond avec sa longue chevelure claire qui ondule, entourant ses épaules, descendant au-dessous de sa taille, ample et généreuse elle aussi, elle se tient immobile, mais pas figée.




Tout dans son attitude et son expression souligne qu’elle fait corps avec son décor, qu’elle est attentive à son environnement, aux autres personnes évoluant autour d’elle, tout en demeurant présente à elle-même, soucieuse de préserver sa sécurité, et de l’avenir de sa progéniture. Toutes ses qualités correspondent traditionnellement au troisième décan du signe de la Vierge, dont le maître est Mercure et qui a pour nom Altruisme.
[size]

Astrologie - Signe - Vierge - Présentation -
[/size]
Viergedu 24 Août au 23 Septembre


Présentation de La Vierge




La Vierge, sixième signe du zodiaque, est un signe féminin, mutable, adjectif que l'on attribue à chaque signe qui clôt une saison. C'est le troisième de l’été, correspondant à la période de la fin de la moisson et de la conservation des récoltes. Le Soleil y fait son entrée le 22 ou le 23 août. Il y séjourne jusqu’au 22 ou 23 septembre, selon les années.




Sa saison est la fin de l’été, qui est une période de sécheresse. La terre y est aride et fatiguée, après avoir donné tout son suc et tous ses fruits. On termine la moisson. On engrange les récoltes. Le soleil décline. Les jours raccourcissent. On retourne la terre pour qu’elle respire et repose.





 


Son élément est la Terre. Il s’agit de la terre vierge, de la terre brute, concentrée, riche et dépouillée à la fois, qui a donné ses plus belles richesses, ses plus beaux fruits, et qui, désormais, repose, s'épure ou se purifie. Pendant ce temps, on sélectionne, on trie le bon grain de l’ivraie.





 


Son maître est Mercure, l'Hermès grec, assimilé au dieu Thot égyptien, l’inventeur de l’alphabet, de l'écriture et le créateur du système des poids et mesures.





 


Sa couleur est le gris, la couleur de la terre sèche et de la cendre, des brumes de l’inconscient si cher aux natifs de ce signe.





 


Ses pierres sont le jaspe, le silex, et la tourmaline.





 

Jaspe





 

Silex





 


Tourmaline




Son signe opposé et complémentaire est les Poissons.





 


Ses correspondances anatomiques sont la rate, la vésicule biliaire, les intestins, et la région abdominale.





 


Les pays et ses régions du monde en analogie avec votre signe sont le Brésil, la Croatie, l’Irak, le Kurdistan, la Silésie, la Thessalie, la Turquie, la Virginie. Les villes du monde qui lui correspondent sont Bagdad, Bethléem, Boston, Jérusalem, Los Angeles, Lyon, Paris, Toulouse.




Ses mots clés sont sens du détail, serviabilité, conservation, économie, réserve, discrétion, besoin d’ordre et de méthode, autodiscipline. Le natif de la Vierge est un disciple, ou un serviteur. Il excelle dans les travaux délicats, exigeant du doigté, de la patience et de la perspicacité.




Les grandes caractéristiques de la Vierge





 


Vous êtes pourvu d'un tempérament calme, intériorisé, soulignant votre souci de vous préserver et d’économiser vos efforts. Vous avez un sens inné du présent immédiat, avec un intérêt marqué pour les détails pratiques de la vie matérielle, renforcé par des tendances au repliement sur soi, à la réserve, à ne pas exprimer vos sentiments et vos émotions, que vous compensez par votre grande serviabilité, votre besoin vital de vous rendre utile et de justifier le moindre de vos actes.




Votre caractère est plutôt introverti, sobre, discipliné, tempéré, scrupuleux, mais il trahit un manque de spontanéité, et un subtil complexe de culpabilité. Vous avez l'esprit critique et autocritique, sceptique, ingénieux, méthodique, calculateur, perspicace, empreint d’un humour d’une grande finesse. Vous ressentez le besoin d’agir et de vivre dans un cadre strict, dans des limites bien définies au sein desquelles vous vous sentez plus ou moins en sécurité. Vous pouvez alors y exploiter votre sens de l’organisation et du commerce.




Vous vous adonnez avec bonheur à l’analyse, aux travaux de précision, à la spécialisation. Vous êtes très attentif à votre bien-être, du fait même que vos doutes et vos inquiétudes, parfois aussi vos rancœurs, que vous ressassez sans cesse, peuvent engendrez des aigreurs, ou sont souvent à l’origine d’une très forte psychosomatisation fragilisant votre organisme.




Paradoxalement, vos sentiments peuvent vous faire perdre toute raison et vous faire sortir largement de vos limites, même si une certaine pudeur affleure toujours dans vos relations affectives ou dans l'expression de vos émotions. Les doutes que vous nourrissez à propos de vos propres sentiments, et la curiosité dont vous faites preuve peuvent troubler votre aspiration sincère à la fidélité, qui, quant à elle répond à vos besoins d'intégrité et de sécurité.





 bon week-end  bonne après midi 1   Ninnenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Astrologie - Signe - Balance - Mythes - Décans - Vierge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Astrologie - Signe - Poissons - Mythes - Décans - et autres
» Astrologie - Signe -Scorpion - Mythes - Décans -
» Shaka de la Vierge
» Votre signe ASTROLOGIQUE Pokémon
» Talisman pour chaque signe astrologique

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: