AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Lara Eden
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les surprises de l'écologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur


Messages : 19742
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Les surprises de l'écologie   Jeu 11 Déc - 13:52

Les surprises de l'Ecologie - Réchauffement notable des relations entre ours -

Ni ours polaire, ni grizzly... mais un ours "grolaire".

c'est le croisement inattendu entre ces deux ursidé, du au dérèglement
climatique, habituellement plus enclin à faire disparaitre les espèces
qu'à en favoriser de nouvelles.

Grizzly et ours polaire ne sont pas incompatibles, mais ont des 
périodes de reproduction et des territoires différents.

Leur environnement s'est modifié, déréglant leurs hormones et rétrécissant 
leurs habitats.

Résultat : les grizzlys migrent vers le nord jusqu'aux rives de la banquise,
réduite à la portion congrue, ou sont cantonnés les ours blancs.

Cela favorise rencontres et amours, expliquent les biologistes canadiens,
qui ne savent pas encore si cette descendance hybride est fertile.

Les surprises de l'Ecologie - Nos grands vins et les truffes noires migrent au nord -

C'est le moment de mettre les bougongnes à la cave.
Dans quelques millésimes, cette région appartiendra au passé.

Trop tanniques, ces vins ne survivront pas à la hausse des températures.

Les bordeaux, eux, devraient etre épargnés grace à l'influence
bénéfique de l'océan Atlantique.

C'est au nord que l'on trouvera les conditions idéales pour de
grands vins.

Ainsi nos enfants dégusteront-ils des crus prestigieux de Normandie,
voire de Grande-Bretagne...

La truffe, autre fleuron de la gastronomie française, est aussi en
fuite vers le nord.

Le champignon souffre des sécheresses printanières du Sud-Ouest et les trufficulteurs testent de
nouveaux terrains près de Paris.

[size=24]Les surprises de l'Ecologie - Les oiseaux migrateurs plus casaniers -

[/size]
[size]
Pourquoi aller passer l'hiver dans le Sahara quand il fait
bon à la maison ?

C'est ce que doivent se dire les oiseaux migrateurs qui, l'hiver
venu, sont de plus en plus nombreux à ne plus faire le déplacement
jusque dans les plaines d'Afrique. Avec la hausse des températures,
les ornithologues observent que les hirondelles, notamment, lui
préfèrent dorénavant la Cote d'Azur, plus proche et tellement chic.

Une hirondelle ne fait plus le printemps ........

Les surprises de l'Ecologie - Marmottes insomniaques -

[/size]
[size]
S'il y a une espèce animale dont la vie va etre totalement
chamboulée par le réchauffement climatique au point d'en
perdre le sommeil, c'est la marmotte.

Déjà lourdement affecté par la sécheresse, le rongeur pourrait ne plus 
entrer en hibernation faute d'avoir suffisamment froid.

Un trou de cinq mois dans son emploi du temps, dont les
scientifiques, qui l'observent dans le massif de la Vanoise,
n'évaluent pas encore bien les conséquences.

Les surprises de l'Ecologie - Les bigorneaux "marchent plus vite" 

[/size]
[size]
Jusqu'ici, pour résister aux crabes, le bigorneau comptait sur
sa coquille épaissie par le carbonate de calcium de la mer.

Or, cet élément se raréfie avec l'acidification des océans.

Qu'à cela ne tienne ! 

Des scientifiques britanniques ont observé que les bigorneaux
à la caapace moins solide ont accru leur vitesse pour sprinter et ainsi 
achapper aux crabes...

Les surprises de l'Ecologie - Profusion de vaches dans les alpages

[/size]
[size]
Ah ! la France, ses vertes prairies et ses vaches généreuses...

Vous les aimez ???? tant mieux...
Car grace à l'effet de serre, elles sont de plus nombreuses à
regarder passer les trains.

Plus de CO2 dans l'air, c'est plus de photosynthèse et une meilleure
fixation de l'azote par l'herbe.

Résultat : la prairie - le garde manger des vaches - pousse à toute
allure et en quantité.

En plus, l'augmentation des températures permet d'allonger la
saison de paturage d'un mois.
Donc, plus de vaches par herctare et qui broutent plus longtemps.

Une bonne nouvelle pour les éleveurs.
Oui, mais...

un bémol tout de meme : l'herbe est moins concentrée en protéines, ce qui
n'est pas très bon pour la croissance des ruminants, ni pour leur lait.





bonne après midi 1                 Ninnenne         
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les surprises de l'écologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les surprises de l'écologie
» Disneyland Paris et l'écologie
» oeufs surprises Winnie et ses amis
» Calendrier de l'avent surprises astérix 2007
» Vous et l'écologie au quotidien

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: