AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Animaux - articles divers - migration...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24876
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Animaux - articles divers - migration...   Sam 10 Jan - 16:38

Animaux - articles divers - migration...



Migration et sens des animaux





La vie animale est souvent rythmée par des migrations. Certains animaux risquent leur vie en franchissant d’énormes distances. Ce phénomène migratoire se répète aux mêmes périodes. Les mécanismes innés qui permettent aux animaux de se diriger demeurent encore bien mystérieux.

Si les sens humains sont limités, ceux des animaux sont nettement plus développés. Ils vivent dans un monde qui nous est étranger.

Il nous est difficile de comprendre le fonctionnement de sens que nous ne possédons pas. Pourtant, pour comprendre les mécanismes migratoires, il nous faudra également percer le mystère de ce « sixième sens » des animaux.



Migration et champ magnétique



On sait que les oiseaux qui voyagent de nuit se guident grâce à la Lune ou les étoiles. Mais, qu’arrive t-il quand le ciel est couvert ?
S’orientent-ils grâce au magnétisme terrestre ? En effet, la Terre est un aimant qui n’est pas très stable, ni très puissant. Les deux pôles magnétiques sont reliés par un champ magnétique dont la puissance varie d’une façon systématique.



Il est donc concevable que les animaux puissent s’en servir pour se guider.


Mais, il reste à comprendre comment. Ce champ magnétique est si faible que l’homme doit utiliser la boussole pour le détecter. Il semblerait que les animaux possèdent une sensibilité magnétique naturelle.



[size=16]
[/size]



Au printemps, les grues cendrées (Grus grus) volent d'Afrique du Nord ou d'Espagne jusqu'au nord de l'Europe. Elles font toujours halte dans les mêmes sites . Image Lip Kee



Si on place des rouges-gorgesen cage peu avant l’époque de la migration, ils se perchent systématiquement dans la direction de leur destination saisonnière.

Pourtant, l’environnement est vide de toutes informations. Par contre, si on perturbe le champ magnétique autour d’eux, ils sont désorientés.



[size=16]
[/size]


Très beau portrait d'un rouge-gorge. Image Keven Law



En 1976, on a découvert entre les yeux des pigeons voyageurs la présence d’un tissu spécial riche en parcelles de magnétite.



Cette pierre naturelle était utilisée par les premiers marins pour se diriger.


Ces parcelles permettent à l’oiseau de détecter les variations du champ magnétique. Mais, nous ne savons pas si ces « détecteurs » sont réellement utilisés pour les longs déplacements car nul système nerveux de liaison n’a été découvert.
Une chose est certaine : si on fixe des aimants sur le dos du pigeon, il s’égare.



La migration des baleines



Le magnétisme joue un rôle plus important chez les oiseaux que chez les mammifères. Cependant, certains mammifères marins comme la baleine semblent également s’orienter grâce au champ magnétique.



[size=16]
[/size]


Baleine à bosse en plein saut.



Les baleines, comme certains oiseaux, accomplissent les plus longues migrations du règne animal.
Après ce périple de plusieurs milliers de kilomètres, elles s’accouplent ou donnent naissance à leurs petits.
La précision de la navigation des baleines lors de leurs migrations annuelles pose encore bien des questions.
Il semble déjà prouvé que ces mammifères sont capables, grâce à la sensibilité de leur peau, de ressentir la variation de température de l’eau.

Ainsi, elles peuvent identifier les différentes zones qu’elles traversent.


D’autre part, des particules de magnétite sont présentes dans la boîte crânienne de la baleine à bosse.
Elles pourraient faire office de boussole interne.
Aujourd’hui, de nombreux scientifiques pensent que les baleines, comme les oiseaux, sont capables de percevoir les forces magnétiques terrestres.

Les échouages des baleines et d’autres cétacés pourraient être dus en partie à des modifications ponctuelles du champ magnétique de la Terre.



La magnétite chez les abeilles



Les abeilles possèdent également de la magnétite. Elles ne s’en servent pas, comme les oiseaux, pour s’orienter dans l’espace mais dans le temps.



[size=16]
[/size]


Une reine. Image Aussie Gall



La magnétite leur permet en effet de s’accorder aux variations quotidiennes du champ magnétique et de garder un rythme biologique malgré l’obscurité de la ruche et l’absence de tout repère visuel normal.



L’odyssée de Gaston



Les animaux possèdent incontestablement des sens qui leur permettent de s’orienter. L’odorat joue certainement un rôle très important chez les mammifères.

Cependant, il ne peut pas tout expliquer.


Des milliers de chiens et de chats disparaissent chaque année et on ne les retrouve jamais. Cependant, régulièrement un chat ou un chien rentre chez lui après avoir parcouru un véritable périple.
C’est le cas du berger allemand d’un certain Doug Simpson qui perdit Nick dans le désert de l’Arizona.

Quatre mois après, le chien se hissa péniblement dans sa voiture, garée à Selah, Etat de Washington, à plus de 1 500 kilomètres de là.


L’odyssée de Gaston reste également inexplicable. Ce chat de 16 mois, pour retrouver sa maîtresse, a parcouru en 1985 500 kilomètres.



[size=16]
[/size]


Gaston et sa maîtresse



Gaston était tatoué et il n’y a donc aucune erreur d’identification de l’animal.
Certains comportements restent vraiment mystérieux. On ne peut que supputer que l’attachement affectif soit à la base de ces exploits.

Est ce du aux pouvoirs télépathiques que possèdent certains de nos compagnons ????



Huberta, l’hippopotame nomade



D’après les zoologistes, l’hippopotame est plutôt pantouflard et quitte rarement les fleuves de sa jeunesse.



[size=16]
[/size]



Pourtant, en 1928, une dame hippopotame baptisée Huberta se joua des certitudes scientifiques.

Elle décida de sortir de son marigot du Zoulouland, en Afrique du Sud, et entreprit un voyage qui dura 3 ans.

Elle parcourut ainsi 1 500 kilomètres. Elle devint célèbre, se promenant dans les champs de canne à sucre, sur les routes et les voies ferrées. Elle batifola dans les vagues près des stations balnéaires, fit une entrée remarquée au Country Club de Durban et s’invita dans les jardins des particuliers.



[size=16]
[/size]


Le mémorial d'Huberta représentait l'animal, son fantôme et l'itinéraire suivi. Il a été détruit lors du séisme de 1989 qui a secoué la Californie . Sonya Zitkow



Son odyssée se termina tragiquement à cause de chasseurs stupides qui l’abattirent alors qu’elle se baignait tranquillement en 1931.


Pourquoi cet hippopotame a-t-il quitté son clan et son environnement ? Nul ne le sait.
Les animaux ont ainsi des réactions qui nous échappent totalement.


L’odorat chez les animaux et l’homme



L’homme a tendance à mépriser son odorat au profit des informations visuelles. Pourtant, avec un minimum d’entraînement, un bon parfumeur est capable de différencier 10 000 odeurs.


Dans notre quotidien, nous utilisons notre odorat sans vraiment en prendre conscience. Par exemple, nous savons reconnaître les odeurs spécifiques de nos proches.
Une simple odeur a le pouvoir d’évoquer tout un monde de souvenirs oubliés.



[size=16]
[/size]



Le mâle maki catta, un lémurien, se bat d'une curieuse façon. Quand un rival veut lui voler sa "belle", il redresse la queue qui est très odorante. Le plus gêné des deux abandonnent le combat
Cependant, notre odorat est loin d’être aussi développé que celui des animaux. Le chien, par exemple, a une surface olfactive 50 fois plus importante que la nôtre.


Les substances odorantes que les animaux utilisent pour communiquer sont appelées "phéromones".
Les animaux d’une même espèce sont très sensibles aux messages chimiques de leurs congénères.

Pour retrouver l’endroit exact où ils vont frayer, les saumons se guident sur l’odeur de ceux de leur famille qu’ils détectent dès l’entrée de l’estuaire.
Si on leur bouche les narines, ils sont incapables de retrouver leur chemin.



[size=16]
[/size]


Saumon de l'Atlantique (Salmo salar). image Kevin Lawver



Les messages chimiques servent aux animaux à s’orienter mais font également partie de tout un code sexuel.
Urine et excréments sont autant de messages olfactifs.
L’homme aurait-il, lui aussi, conservé certaines de ces caractéristiques ? Une substance chimique dérivée du musc, présent dans l’urine des mâles, permet d’attirer les femelles chez de nombreuses espèces animales.

Or, on trouve un produit chimique semblable dans l’urine masculine. Les hommes émettraient-ils sans le savoir une substance chimique ?



[size=16]
[/size]


Quand les femelles bombyx du mûrier sont prêtes à s'accoupler, elles émettent une substance
chimique qui attire les mâles. Image Ksionic




Tout cela peut faire sourire mais nous savons que les animaux ne possèdent pas le monopole des aphrodisiaques « biologiques ».



Il a été prouvé, notamment, que les poils pubiens et ceux des aisselles permettent une meilleure évaporation des odeurs de notre corps et donc de leurs mystérieux messages.
Nous savons également que ce que nous appelons « l’amour » ne serait en réalité qu’une alchimie complexe dans laquelle les odeurs jouent un rôle important.


Il nous reste encore beaucoup à apprendre sur les sens des animaux mais également les nôtres. Pourquoi les poulets ont-ils des pigments ultraviolets dans les yeux ?
Percer tous ces mystères nous permettra certainement de mieux comprendre notre environnement.


[size=24]Animaux - articles divers - Le 7ème sens...





Le 7ème sens des animaux télépathes





Les manifestations de la télépathie chez les animaux sont très nombreuses. Elles ont été testées dans des conditions très rigoureuses par quelques scientifiques qui s’intéressent au sujet.
Rupert Sheldrake, un chercheur britannique, s’est spécialisé dans la parapsychologie des animaux. Il a regroupé dans un ouvrage tous les témoignages et les expériences qui démontrent sans ambiguïté que les animaux possèdent un 7ème sens.






N’kisi, le perroquet qui lit dans les pensées





N’kisi est un perroquet gris africain qui appartient à une artiste peintre de New York. A 4 ans, il maîtrisait déjà environ 700 mots.


Puis, sa propriétaire s’est rendue compte que son perroquet réagissait de manière spécifique à certaines de ses intentions ou pensées.




Par exemple, alors qu’elle est tranquillement assise et qu’elle pense manger ou aller prendre une douche, N’kisi se met à faire des commentaires du type « Tu veux casser la croûte ? » ou « Tu vas te doucher ».




Alors qu’elle prend le téléphone pour appeler un ami dénommé « Rob », elle se rend compte que son numéro est dans un carnet, le perroquet avant même que le numéro soit composé dit « Salut Rob ! ».




630 incidents de ce type ont été notés sur un carnet sur une période de 2 ans. Aimée Morgana s’est donc décidée à contacter Rupert Sheldrake.










Perroquet gris du Gabon. Image Singer photos





Une série d’expériences ont été menées. Isolée dans une pièce, Aimée doit ouvrir une à une des enveloppes contenant des images, correspondant à un vocabulaire maîtrisé par le perroquet.

L’animal et sa propriétaire sont filmés en continu. Cette dernière se concentre deux minutes sur l’image puis passe à la suivante.



Si l’image représente des fleurs, N’Kisi dit : « c’est une image de fleurs ». Une autre image qui montre deux femmes en bikini inspire le perroquet par « Regarde mon joli corps tout nu ».


Dans ces conditions, le chercheur a montré que le perroquet commentait chaque image dans des proportions nettement supérieures au simple hasard.




N’kisi maîtrise aujourd’hui plus de 950 mots. Mais, surtout, il use de notions aussi abstraites que le passé, le présent ou le futur.





Le 7ème sens des chiens et autres animaux de compagnie





On sait que certains chiens réagissent avant les crises d’épilepsie de leur maître, et peuvent ainsi l’en avertir.
Le même phénomène se produit chez des patients diabétiques avant une crise d’hypoglycémie.

Il existe de nombreux phénomènes encore inexpliqués dans le comportement des animaux. On ne parle pas du fameux 6ème sens qui est déjà reconnu.




Il est démontré que les animaux pressentent les catastrophes naturelles par exemple.
A cet égard, tout est loin d’être clair d’ailleurs. Quand il s’agit de séisme, la théorie officielle veut que les animaux soient sensibles aux vibrations terrestres ou aux modifications du champ électrique.
Mais, cette hypothèse ne tient pas toujours. En 1963, en Italie, les animaux se sont mis à avoir un comportement inhabituel. Ils étaient très nerveux et agités.





Le soir même, un glissement de terrain a détruit le barrage de Vajont, provoquant une vague qui a englouti la vallée et détruit une ville entière, faisant plus de 2 000 morts.


Parmi les expériences les plus étonnantes menées par R.Sheldrake, certaines portaient sur la capacité des chiens à anticiper le retour à la maison de leur maître.




Ces expériences ont fait l’objet d’un reportage du magazine « Envoyé spécial » diffusé il y a quelques années.
Le reportage montrait sur deux écrans, d’un côté le chien resté à la maison, de l’autre la maîtresse à l’extérieur.



On a pu voir le chien réagir dans la fraction de seconde à la décision prise par sa maîtresse de rentrer à la maison alors qu’elle faisait ses courses.



Le chien s’est mis à japper et à se poster à la fenêtre.










Photo montage Sciences et Avenir HS N°119





Ce test a été réalisé une trentaine de fois sur plusieurs mois. Le hasard ne peut en aucun cas expliquer le comportement du chien.
Il réagit spécifiquement chaque fois que sa maîtresse est sur le chemin du retour sans qu’aucun indice ne vienne l’aider. Bien évidemment, l’heure de retour était modifiée à chaque test.






Des capacités extrasensorielles ?





Ces comportements ne peuvent être niés mais comment les expliquer ?
L’hypothèse d’un sens très aiguisé n’est pas suffisante. Il semblerait qu’une communication télépathique puisse s’établir entre hommes et animaux.


Cela va à l’encontre des lois physiques connues. Pourtant, dans certains cas, il semblerait que la pensée puisse contraindre ces lois physiques.




Du moins, c’est l’avis d’un chercheur français qui souhaite conserver l’anonymat car, en France, ce type de recherche n’est pas « apprécié ».




Ce docteur ès science spécialiste en biologie poursuit malgré tout des recherches sur les échanges télépathiques entre animaux.


Certaines personnes sont douées d’un pouvoir extrasensoriel. Bien que la science ne reconnaisse pas officiellement cette capacité, il est indéniable que nous ne savons quasiment rien du fonctionnement du cerveau.




Si cette capacité ne demande qu’à être développée chez l’homme, il est très probable qu’elle soit également latente chez les animaux.




Comme pour l’être humain, certains animaux démontrent des capacités hors norme. Peut-être qu’un jour, l’ensemble de la communauté scientifique acceptera de remettre en cause les lois fondamentales de la physique et de la biologie.

Animaux - articles divers - Les animaux peintres



Cholla, le cheval peintre, des éléphants qui exposent leurs toiles en Thaïlande, Cheddar de Tillamook, un jack-russel à la renommée internationale, autant d'artistes insolites qui nous surprennent et nous rapellent que l'homme n'est pas le seul à posséder une certaine créativité.



Les éléphants peintres



En Asie, environ 15 000 éléphants étaient encore utilisés dans l’industrie forestière il n’y a pas si longtemps. Ils pouvaient travailler là où les machines modernes ont difficilement accès. Sur ce continent, les éléphants y sont domestiqués depuis environ 5 000 ans.



En Thaïlande, depuis les années 1980, les autorités ont pris des mesures pour stopper le déboisement sauvage mais également pour protéger la faune dont notamment les éléphants. Beaucoup d’animaux ont donc été abandonnés par leur cornac car devenus inutiles.



Afin d’assurer leur survie, ces animaux doivent « démontrer » à l’homme qu’ils peuvent encore être rentables.
Heureusement pour eux, les éléphants et particulièrement ceux d’Asie, ont une âme d’artiste. Parmi tous les mammifères, avec les primates, ce sont les animaux les plus doués pour développer des capacités censées être propres à l’homme.








L'éléphant d'Asie est plus petit que l'éléphant d'Afrique. Son front est bombé et ses oreilles sont plus petites et triangulaires.



Certains d’entre eux, et particulièrement les femelles, possèdent un talent artistique indéniable.



Ces éléphants expriment leur créativité et leur sensibilité grâce à la peinture.



Il ne s’agit pas de gribouillages sans aucune signification, ce que certains appellent avec diplomatie l’art abstrait, mais de véritables toiles qui représentent leur environnement.





Peinture représentant un arbre peinte par un éléphant. Asian Elephant Art Conservation Project



Comme vous le savez l’éléphant possède une trompe nasale. C’est le résultat de la fusion du nez et de la lèvre supérieure.
Elle est composée de milliers de minuscules muscles qui la rendent à la fois puissante, souple et délicate.



Elle permet à l’animal de ramasser sa nourriture au sol comme les branches les plus élevées des arbres.
La trompe de l’éléphant d’Afrique se termine par deux appendices préhensiles tandis que celle de l’éléphant d’Asie n’en possède qu’un ce qui ne semble pas l’handicaper outre mesure.
Ce « doigt » permet à l’éléphant d’Asie de manipuler les objets et dans ce cas précis un pinceau.




Confortablement installé devant sa toile, le « maître » peut laisser s’exprimer son art.



Nous savons depuis plusieurs années que la conscience de soi n’est pas le propre de l’homme. Cette notion très abstraite et très complexe apparaît chez l’enfant vers l’âge de deux ans. De manière schématique, cela signifie posséder une image mentale de soi-même.



Des expériences ont été menées et il apparaît que le chimpanzé, l’orang-outan et le gibbon possèdent cette conscience.



Le dauphin partage également avec l’homme cette caractéristique.





Cet éléphant est en pleine créativité. Image pontman



Au vu des autoportraits peints par quelques éléphants, on ne peut nier que cet animal possède lui-aussi une image mentale de lui-même.







Peinture florale par un éléphant. Image bato93



Certains pourraient penser qu’ils sont simplement dressés mais ce n’est pas le cas. La plupart des artistes sont jeunes.



Bien sûr, ils ont au début un  « coach » qui leur montre comment mélanger les couleurs et tenir la brosse mais ensuite, chacun exprime sa sensibilité comme il l’entend.



On peut d’ailleurs constater en comparant les peintures qu’il y a des styles très différents propres à chaque individu.







Un autoportrait de Hong. Asian Elephant Art Conservation Project



Outre l’intérêt scientifique de ces séances de peinture, cela permet également et surtout de financer les sanctuaires dans lesquels vivent les animaux.



Tous les ans, des milliers de touristes viennent admirer les pachydermes en pleine création et l’argent récolté leur assure un avenir confortable.



L’une des dernières créations est une peinture à l’huile qui mesure 2,5 m de haut et près de 12 m de long qui a été vendue 22 000 euros.







Peinture florale d'un éléphant. Asian Elephant Art Conservation Project



Plusieurs éléphants ont eu une renommée internationale. C’est le cas par exemple de Ruby, une éléphante d’Asie, décédée en 1998.


C’était une grande artiste peintre et ses toiles ont rapporté des sommes considérables qui ont permis d’améliorer le sort des éléphants des zoos américains.







Une des nombreuses peintures de Ruby



Elle a pu exprimer son art au zoo de Phoenix après qu’un soigneur l’aie vue dessiner de manière spontanée sur un mur avec un bâton.


Sa carrière a malheureusement été interrompue par une infection suite à un accouchement. L’animal a été euthanasié pour lui éviter toutes souffrances.







Eléphant peintre devant son chevalet. Image ckmck



Un autre éléphant, baptisé Chiang Maï, du nom de la ville où il exerce son art possède un style unique.
Il est le seul à pratiquer le pointillisme. Il réalise chaque jour 5 ou 6 toiles de petit format.




Ainsi les éléphants prennent leur revanche sur l’homme en nous démontrant une fois de plus à quel point notre soi-disant supériorité est bien surfaite.







Une peinture très colorée et pleine de vie d'une éléphante baptisée Maesa. Asian Elephant Art Conservation Project



http://www.youtube.com/watch?v=He7Ge7Sogrk&feature=player_embedded



vidéo d'élaphants peintres en Thailande



Cholla, le cheval peintre



Cholla est un mustang (mustang-quarter horse)  qui a préféré la carrière artistique à celle de simple monture. Agé de 23 ans, ce cheval peintre expose ses toiles à la Galleria Giudecca de Venise.

Ses tableaux se vendent plus de 2000 euros.
Le cheval tient le pinceau entre ses dents et peint sur des toiles montées sur un chevalet installé dans son enclos.
Toutes ces toiles sont abstraites et très colorées.







Cholla, le cheval peintre



Bien sûr, de nombreux artistes qui pratiquent eux-aussi l’art abstrait sont un peu sceptiques mais cependant très curieux d’en apprendre plus sur cette nouvelle technique chevaline.
Cet insolite passe-temps pour un cheval a commencé il y a quelques années alors que sa propriétaire repeignait la barrière de son enclos.



Cholla a semblé très intéressé et pour plaisanter les propriétaires lui ont donné une brosse, de la peinture et une toile.



Imaginez leur stupéfaction quand le cheval s’est mis à peindre.







Une des peintures de Cholla exposée à Venise.



Le plus amusant est que Cholla participe à des concours d’art contemporain et qu’il se retrouve donc en compétition avec des êtres humains.




L’un des jurys a d’ailleurs failli le disqualifier quand il s’est rendu compte que les toiles avaient été réalisées par un cheval.



Mais devant la renommée internationale de l’artiste, il n’a pu que s’incliner et lui a attribué la mention honorable pour ses œuvres.


Concernant le travail de Cholla, ce qui est important ce n’est pas la valeur artistique qui est d’ailleurs bien subjective mais plutôt que ces peintures reflètent ses émotions du moment. Ce cheval donne vie à ses pensées et nous les fait partager.



Si on en juge par les jolies couleurs et les traits énergiques,  Cholla est un cheval heureux  et bien dans sa peau.



N’est-ce pas l’essentiel ?



Cheddar de Tillamook, le chien peintre



Cheddar de Tillamook, baptisée Tillie par les intimes, est une chienne jack-russel terrier qui est née en 1999.
Elle a vécu dans l’Oregon d’où son nom qui est celui d’un fromage produit dans cet Etat.




Son propriétaire, Archer Hastie, a pris conscience de ses talents artistiques alors qu’elle n’avait que 6 mois.
Elle a fait sa première exposition en octobre 1999 à Brooklyn alors qu’elle n’avait que 9 mois.




Ses peintures sont généralement monochromes bien que certaines soient polychromes.







Peinture de Cheddar de Tillamook.



Contrairement à Cholla ou aux éléphants, elle ne tient pas de brosse dans sa gueule mais elle crée avec ses griffes et ses dents.



Son propriétaire met à sa disposition un morceau de papier vélin de lithographie qui est préparé avec un enduit et attaché sur un panneau de mousse par un ruban adhésif.



Il lui prépare ses couleurs à l’huile non toxique.



Une fois le matériel prêt, la chienne saisit le panneau, se place au-dessus de la toile puis raie et creuse avec ses griffes, déchire parfois les coins ou lèche le panneau pour mélanger les couleurs.
Le tout est accompagné de grognements et d’aboiements.
Depuis 10 ans, Tillie a exposé ses toiles dans plusieurs pays dont les Etats-Unis, la Belgique ou le Japon.







Cheddar de Tillamook. Image Shawn.



Depuis 2007, elle participe à une sorte de show pendant lequel elle crée une œuvre en étant accompagnée par un groupe de jazz célèbre : le pianiste Dred Scott, le saxophoniste Bill McHenry et le batteur R-J Miller.



Là encore, ce chien a l’air de bien s’éclater sur scène. La technique de Tillie est décrite comme vigoureuse et frénétique par son propriétaire mais elle fait peut-être simplement ce que tous les chiens adorent faire : gratter, déchirer et aboyer avec force.

Peut-être est-ce la musique qui ne lui convient pas ?



http://www.youtube.com/watch?v=t1IVUuc1h0M&feature=player_embedded



vidéo cheddar de Tillamook la chienne peintre


bon week-end bonne après midi 1     Ninnenne     
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Animaux - articles divers - migration...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Animaux - articles divers - migration...
» Animaux - articles divers -Animaux - articles divers- Dans la religion Animaux - articles divers- Tésors des Monts Foja -et autres-
» Animaux - articles divers -(religion -Tésors des Monts Foja +prédateurs insoupçonnés+ autres
» Oman: Animaux Divers
» [Vd]articles divers Pullip SD MSD YoSD - MAJ

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: histoire d'animaux-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: