AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Voyage - Les Dunes du Monde -Le Grand Nord Canadien,trésors de l'Arizona -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25891
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Voyage - Les Dunes du Monde -Le Grand Nord Canadien,trésors de l'Arizona -   Lun 12 Jan - 13:07

Voyage - Les Dunes du Monde -

 
La dune du Pyla - France

C'est la dune la plus haute d'Europe. Située à l'entrée du bassin d'Arcachon, elle est en perpétuel mouvement, et si son altitude varie, elle atteint toujours les 100 mètres.


[size=18]


Le Ténéré - Niger

Le Ténéré est renommé pour ses ergs pouvant atteindre jusqu'à 300 mètres de haut et qui s'étendent sur des milliers de kilomètres.




Djanet - Algérie

Ses dunes blondes et rousses font la renommée de ce désert en lisière du Tassili n'Ajjer.




Badain Jaran - Mongolie

Le désert de Gobi s'étend sur 3 000 km et recouvre un tiers de la Mongolie. Les dunes de Badain Jaran sont les plus hautes du monde, certaines peuvent aller jusqu'à 500 mètres de hauteur.




Takamakan - Chine

Avec ses 337 000 km² de sable, c'est le troisième plus grand désert du monde. Ses dunes peuvent atteindre jusqu'à 40 m de hauteur.




Sossusvlei - Namibie 

Formées par l'accumulation de grains de sable transportés par les vents soufflants à partir de différentes positions, les dunes étoilées de Sossusvlei figurent parmi les plus grandes du monde. 




Le Sinaï - Egypte

D'une superficie de 56 000 km², le désert du Sinaï abrite un plateau caillouteux, des dunes de sable et des plages fossilisées formées il y a deux millions d'années




Arabie Saoudite

A l'est de l'Arabie Saoudite et jusqu'au golfe Persique, on peut admirer des étendues de sable à perte de vue.  




Les dunes du Cotentin - France

Situées entre l'estuaire de la Vire et la baie du Mont-Saint-Michel, les dunes du Cotentin sont fragiles et doivent être préservées.




Lompoul - Sénégal

Avec des dunes de 40 à 50 mètres qui s'étendent sur des kilomètres à la ronde, le désert de Lompoul est le plus beau du Sénégal.




Atacama - Chili

Le désert d'Atacama, situé au Chili, est un désert hyper-aride. Il reçoit mois de 50 mm de pluie chaque année. 




Mui Né - Vietnam

Les dunes de sable protègent la plage de Mui Né, formant un micro climat avec peu de précipitations et toujours un peu de vent.




Douz - Tunisie

Dunes géantes, mer de sable, villages berbères... Dans le Sahara du grand erg oriental, en Tunisie, vous pourrez admirer les rides de sable causées par le vent qui balaie les dunes.




White Sands - Nouveau Mexique

White Sands est un désert de sable blanc situé au Nouveau-Mexique. Les photographes apprécient particulièrement ses dunes brillantes poussées par le vent.




Sud Lipez - Bolivie

Cette région désertique au sud de la Bolivie est pratiquement vide de toute population mais ses lagunes vertes et colorées en font rêver plus d'un. 




Amatlich - mauritanie

De ces grandes dunes blondes émergent des récifs rocheux et des plateaux en forme de guelb ou de buttes témoins, le tout coincé entre les montagnes noires de l'Adrar. 




Le désert de Lybie

Le désert libyen couvre 90 % du pays. Derrière les dunes, 150 000 habitants ont trouvé refuge auprès d'une oasis.




Le Sultanat d'Oman

Cette vaste plaine désertique couvre la majeure partie du centre du pays, situé au sud de la péninsule d'Arabie. 




Les dunes de Flandres - France

Elles désignent le littoral français de la mer du Nord. Ses dunes sont classées au titre du réseau Natura 2000 grâce à la faune et la flore exceptionnelles qu'elles abritent. 




Ru'Al Khali - Emirats Arabes Unis

Le sud des Emirats Arabes Unis est constitué d'une partie du Rub'al Khali, l'un des plus grands déserts du monde. Ses dunes sont très impressionnantes.
[/size]

Voyage - Le Grand Nord Canadien -

 
Toute l’année, les immensités du nord-ouest du Canada restent emprisonnées par le gel. A l’issue de milliards d’années, l’évolution géologique du Grand Nord semble figée.
Cependant, ce paysage glacé se modifie en permanence.
Des lacs naissent puis disparaissent ; les pingos, ces immenses buttes de glace, se succèdent dans le delta du Mackenzie donnant au paysage un aspect féerique et mystérieux.


L’évolution géologique du Grand Nord

Les vastes régions de l'Arctique ne sont pas aussi arides que le suggère leur nom anglais Barren Grounds (« terres nues »). Entre la mer de Beaufort, à l'ouest, et la terre de Baffin, à l'est, s'étend un immense territoire tapissé de résineux au sud et d'arbustes nains, de mousses et de lichens au nord.
Parmi la végétation, la roche à nu affleure en saillies arrondies dont le vent balaie la protection neigeuse, les exposant à l'action du gel. Ici, le gel est quotidien, ou presque, même au plus fort de l'été arctique.




[size=18]
[/size]

Mer arctique pendant la brève période "d'été" . Image Wili hybrid


Durant la période glaciaire, le Canada se trouvait presque entièrement recouvert d'un bouclier de glace dont l'épaisseur atteignait 3 000 m par endroits. Dans le Grand Nord, ces énormes masses de glace, lestées de blocs de pierre arrachés au fond des glaciers, creusèrent et polirent la roche. 
Elles façonnèrent des bosses et des cuvettes où l'eau s'accumula lorsque les glaciers reculèrent, donnant naissance à une myriade de lacs.
C'est ainsi que la physionomie des paysages du Grand Nord est criblée de lacs, petits et grands.
A environ un millier de kilomètres au sud-est du delta du Mackenzie, sur les rives du lac Acasta, affleurent les roches les plus anciennes du globe. 


[size=18]

Le Mackenzie, gélé . Image Eclectic Blogs

[/size]
Formées voici quelque 4 milliards d'années, ces roches issues des entrailles de la Terre furent jadis exposées à des températures atteignant 800 °C. Aujourd'hui, c'est le gel qui les tient sous sa coupe: le Grand Nord canadien est couvert de permafrost.
Sous les latitudes arctiques du Canada, le gel est permanent. Même pendant la saison « chaude », le sol reste gelé en profondeur et seule une mince couche se réchauffe à la surface. 


[size=18]

Très belle vue de la mer arctique. Image Wili hybrid

Or, lorsque le sol reste pris par le gel pendant au moins 2 ou 3 années de suite, il se forme ce que l'on appelle un permafrost ou pergélisol. Celui-ci peut être révélateur d'une période de climat froid, mais il existe aussi pendant les périodes plus tempérées, là où les températures annuelles moyennes restent inférieures à - 6 ou - 8 °C, comme dans le Grand Nord canadien. 



Cercle arctique . Image Tillwe

Plus le mercure tombe, plus la limite du permafrost est profonde. Aux abords du lac Acasta, elle se situerait à environ 100 m sous terre, tandis qu'elle dépasserait par endroits 500 m sur les côtes de la mer de Beaufort et sur les îles de l'Arctique canadien.


Les pingos

[/size]
Pingo est un mot esquimau qui désigne des buttes de glace. Un pingo, ou plus scientifiquement « hydrolaccolite » se forme uniquement dans les régions de permafrost. De plus, le permafrost doit inclure des talikis c’est-à-dire des « bulles » d’eau qui ne gèlent pas.
Il faut environ 8 000 ans pour qu’un pingo se forme. 


[size=18]

Image Henk Berendsen 

[/size]
Le permafrost recèle des zones de taille variable où le sol n'est pas constamment gelé. Celles-ci se trouvent en général sous les lacs, où l'eau, qui emmagasine la chaleur, préserve le sous-sol du gel. Dans le delta du Mackenzie, des éminences coniques au sommet creusé d'un petit cratère ont émergé de la plaine, à un rythme de 1 à 2 m par an dans un premier temps, puis plus lentement.
Les plus hautes de ces buttes, composées de glace, s'élèvent aujourd'hui à une cinquantaine de mètres.
Le delta du Mackenzie en compte environ 1400. Toutes, ou presque, sont des vestiges de lacs. Aujourd'hui, le Grand Nord compte encore une foule de points d'eau stagnante, autant de pingos en puissance.




[size=18]

Le renard polaire est l'un des résidents du Grand Nord .

[/size]
Le bassin du Mackenzie est le plus vaste du Canada, le deuxième d'Amérique du Nord. Sorti du Grand Lac des Esclaves, le fleuve coule vers le nord-ouest, sur un sol gelé en permanence, et se jette dans la mer en formant un delta marécageux saisonnier.
Le Mackenzie rencontre la rivière de l'Ours, qui draine les eaux du Grand Lac de l'Ours.




La toundra nord-américaine

Le mot toundra vient d’un terme lapon qui signifie « terre stérile ». La toundra définit la végétation basse de l’Arctique.
Durant l’été, bref et intense, il ne fait jamais nuit. Par contre, tout au long de l’hiver, le soleil se lève à peine.
La température varie de -60°C à -24°C.


[size=18]

Le Parc national de Denali est une réserve au sud de l'Alaska. Image Unhindered by Talent

La superficie de la toundra nord-américaine est de 5,3 millions de km². Pendant une courte période, la toundra fourmille d'invertébrés, en particulier de moustiques et de scarabées, dont se nourrissent les oiseaux migrateurs.



Sterne arctique . image Amkhosla

Situation : Alaska, nord du Canada et régions littorales du Groenland.


Des lacs migrateurs

[/size]
Les lacs de la région d'Acasta sont en voie d'extinction. Ils disparaissent peu à peu du paysage, à mesure que boues et sables comblent les cuvettes rocheuses creusées par les glaciers durant la période glaciaire.
Dans le permafrost sableux ou argileux, en revanche, apparaissent sans cesse de nouveaux lacs qui mènent une vie particulièrement mouvementée.
Il n'est pas rare qu'ils se déplacent à raison de plusieurs mètres par jour ou par semaine à travers le paysage. 


[size=18]

Grand lac de l'Ours . Image A75

[/size]
Pour que naisse un nouveau lac, il faut d'abord que la couverture végétale, qui isole le permafrost de la chaleur et le maintient sous l'emprise du gel, se dégarnisse quelque part. A cet endroit, le sol dégèle en profondeur et la glace, répartie en général sous forme de lentilles ou de cônes dans le permafrost, commence à fondre.
À l'origine du processus, une petite rupture de la couverture végétale suffit, comme le montre un cas observé dans la toundra du Grand Nord canadien.
Un chasseur avait laissé son chien attaché à une longue chaîne fixée à un pieu pendant 10 jours de suite. Parcourant le périmètre que lui autorisait la longueur de sa laisse, l'animal avait tracé une piste à peine perceptible dans la couverture végétale. 


[size=18]

La réserve de Denali porte le nom du mont McKinley . Image Resride 2K

[/size]
Deux ans plus tard, le chasseur revient au même endroit. Autour du pieu où il avait attaché le chien, le sol s'est affaissé de 20 à 30 cm. C'est dans ce genre de dépression que s'accumulent les eaux de fonte qui, plus chaudes que le sol, accélèrent le processus de dégel. Résultat: le trou s'agrandit. Une fois que l'étang est suffisamment étendu pour que le vent y soulève des vagues, il commence à se déplacer dans la direction des vents dominants.
Au fil du temps apparaît ainsi une foule de lacs, grands et petits, dont l'axe longitudinal est pratiquement aligné sur la direction dominante des vents d'été.

[size=24]Voyage - Les trésors de l'Arizona -


 
Avec l'imaginaire des westerns en arrière fond, des cow-boys filant dans un paysage désertique, parsemé de cactus et de villages fantômes, l'Arizona peut surprendre : on y trouve une nature farouche encore habitée des légendes indiennes...










Le désert de Sonora



Situé au sud-ouest des Etats-Unis, coincé entre la Californie, le Nevada, l'Utah, le Nouveau-Mexique et bordant la frontière du Mexique, l'Arizona est à la croisée du grand Ouest américain. Il partage ainsi l'extraodrinaire désert de Sonora, que l'on voit ici au coucher du soleil.








Le Grand Canyon



Situé au nord de l'Etat, le Grand Canyon s'étire sur plus de 365 km de long, avec une largeur comprise entre 18 et 29 km, et une profondeur de près de 1,5 km.









Le Skywalk



Le "Skywalk", passerelle de verre surplombant le Grand Canyon, vient d'être inauguré. Cette structure, qui avance dans le canyon à près de 1,3 km au dessus du vide, se veut une attraction pour touristes. D'un poids de près de 500 tonnes, elle est capable, selon les architectes du projet, de supporter plusieurs centaines de personnes.








Le Skywalk, passerelle sur le vide



Construite par l'architecte David Jin sur la partie occidentale du Grand Canyon, cette passerelle permet de surplomber de 1220m environ le fleuve Colorado avec une vue imprenable. De verre, elle mesure 43 de mètres de long dont 22 dans le vide.








Le Grand Canyon



Le décor spectaculaire du Grand Canyon, sculpté depuis des millénaires par le puissant fleuve Colorado qui coule en contrebas de ces impressionnantes falaises.








Au-dessus du vide à Eagle point



Avec une forme de fer à cheval, le Skywalk permet d'accueillir 120 personnes à la fois, et devrait résister à un séisme de magnitude 8 ainsi qu'à des vents de 160 km/h. Selon une légende indienne, son emplacement, Eagle point, serait l'endroit où un garçon s'est transformé en aigle... Vivant en harmonie avec le Colorado depuis des siècles, les Indiens Hualapai de Peach Springs, près de la mythique route 66, percevront 25$ par visite.








Monument Valley



Les pitons mythiques de la Monument Valley se situent en effet en Arizona, bien qu'à la frontière de l'Utah. Ses arches et falaises rouges peuvent atteindre 300 mètres de haut.








Les chutes de Havasupai



L'Arizona jouit d'un climat particulièrement clément : l'ensoleillement atteint les 325 jours par an... un ciel toujours bleu et des températures qui peuvent par contre grimper assez vite. Ici, les chutes de Havasupai.








La nature



A gauche : fleurs sauvages dans le parc national de Saguaros. A droite : arbre dans le parc national de Grand Canyon.








Danses colorées



Le terme "Native American" se traduit en français par Amérindiens, et désigne les premiers occupants du continent américain et leurs descendants.








Monument Valley



Le paysage spectaculaire de la Monument Valley se situe en plein cœur de la réserve des Navajo. Parmis les 21 tribus que compte l'Arizona, les Navajos sont les plus nombreux.








Un Hogan



Le hogan est la résidence traditionnelle des Indiens Navajos ; leur forme arrondie symbolise le rapport spirituel des Indiens au cercle.








Roches sculptées



Au centre du Red Rock Country, le décor de Sedona offre des vues panoramiques spectaculaires. A gauche : Sedona, Red Rock Crossing. A droite : Monument Valley.








McDowell  Mountains



Au cœur du désert de Sonora, la ville de Scottsdale est une destinatioin de luxe, de spa et de golfs. Ici, les montagnes McDowell.








Mission San Xavier del Bac



La mission San Xavier del Bac est un des vestiges des influences espagnole et catholique. Aux environs de la ville de Tucson, au sud de l'Arizona, elle abrite de nombreuses peintures et sculptures.
Ninnenne   [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25891
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Voyage - Les Dunes du Monde -Le Grand Nord Canadien,trésors de l'Arizona -   Lun 12 Jan - 13:14

Voyage - Les trésors de l'Arizona - suite -

 
A gauche : décor du désert de Sonoran. A droite : Derrick Davis, champion du monde de danse avec arceau.






[size=16]
[/size]



Native-American


Dans toutes les facettes de l'Arizona ressort un étonnant mélange de cultures. Au cours des siècles, la région s'est en effet enrichie d'un savant alliage des traditions espagnoles, mexicaines, anglo-américaines et indiennes. Ici, une fille "Native American".





[size=16]
[/size]



Saguaro national Park




L'Arizona compte de nombreux parcs et monuments nationaux, parmi lesquels le canyon de Chelly, et, comme ici, le "Saguaro National Park".




[size=16]
[/size]




Avec près de 325 parcours de golf dans un environnement somptueux, l'Arizona est aussi un paradis pour les golfeurs. Ici, le Gainey Ranch Golf Club.





[size=16]
[/size]




Près de Scottsdale, le Boulders Resort and Golden Door Spa est un établissement de luxe, réputé pour son golf surplombant le désert de Sonora et son Spa .






[size=16]
[/size]




La rue de la mode




Scottsdale Fashion Square est le lieu de rendez-vous des aficionados du shopping, dans le centre ville de Scottsdale.





[size=16]
[/size]



Le rodéo de Tucson





Pays des cow-boys, l'Arizona fait honneur à la tradition du rodéo. La ville de Tucson propose ainsi régulièrement des shows. Appelée aussi "the Old Pueblo", c'est la plus ancienne ville de l'Etat.






[size=16]
[/size]



Des hôtels de rêve




Les hôtels de luxe ont profité de ce décor de rêve pour s'implanter en Arizona, notamment près de Scottsdale.  A gauche : Terrace du Hyatt Regency Scottsdale Resort. A droite : piscine plongeante du Four Season Resort Scottsdale.





[size=16]
[/size]



Non loin de la ville de Tucson se trouvent les studios "Old Tucson Studios", où plus de 300 westerns ont été tournés. L'occasion de se promener en famille dans cet univers de cinéma.





[size=16]
[/size]



Le désert à cheval



Plusieurs ranchs accueillent les visiteurs et proposent des balades équestres à travers le désert.





[size=16]
[/size]




La vie nocturne est aussi animée à Scottsdale, avec des styles de musique et des ambiances variés. Ici, le Jade bar au "Sanctuary on Camelback Mountain".





[size=16]
[/size]




Activités de loisir ou culture font aussi partie du voyage. Il est possible de prendre de la hauteur pour admirer la nature d'Arizona depuis le ciel. A gauche : Love par Robert Indiana. A droite : Montgolfière.





[size=16]
[/size]



Utilisant les traditions indiennes et les richesses naturelles de la région, les centres de bien-être proposent des soins spécifiques. Ici, la piscine du Spa à Camelback Mountain, spécialisé dans le traitement du stress.





[size=16]
[/size]




Scottsdale revendique le caractère artistique de sa ville : la beauté de la nature environnante a en effet attiré les créateurs et produit une émulation autour de l'art. Ici, une des nombreuses galeries du centre, la Bentley Gallery.





[size=16]
[/size]




Une chambre du Sanctuary de Camelback Mountain.





[size=16]
[/size]




Le célèbre architecte Frank Lloyd Wright vint s'installer à Scottsdale. Sa résidence Taliesin West se dresse dans le désert. A gauche : Soleri Bells à Cosanti. A droite : Taliesin West de Frank Lloyd Wright.

[size=24]Voyage - L'Ile Cocos


 
Cocos . L’île aux requins




Amérique centrale



L’île Cocos est la plus grande île déserte du monde avec ses 2 400 hectares. Cette île située au large de l’Amérique centrale est renommée pour offrir la plus forte concentration mondiale de requins d’où son nom de l’île aux requins.
Cocos est aujourd’hui un parc national protégé du Costa Rica. Jacques Cousteau l’a qualifiée de « plus belle île du monde ». Michael Crichton s’est inspiré de Cocos pour écrire Jurassic Park.
Bien avant, R. Stevenson l’avait prise comme modèle pour écrire l’Île au Trésor.




Les trésors de l’île Cocos




Située à 550 km au large du Costa Rica, Cocos est l’unique île du Pacifique couverte de forêts tropicales, grâce aux abondantes précipitations.


Aujourd’hui encore, on parle d’inestimables trésors cachés au plus profond de la forêt. La plus célèbre de ces légendes concerne le « grand trésor de Lima », constitué d’objets précieux provenant de 50 églises qui auraient été envoyés ici en 1820 par le vice-roi espagnol du Pérou pour les protéger des pillages des révolutionnaires.








Vue aérienne de l'île Cocos.



En 1889, l’aventurier allemand August Gissler se fit conférer le titre de gouverneur de l’île dans le seul but de découvrir ce fameux trésor.
Il y resta pendant 20 ans et repartit avec seulement huit doublons espagnols.

Il est évident que la richesse de l’île Cocos ne réside pas dans un trésor mais dans son patrimoine naturel.



Histoire de l’île Cocos



Cocos est la pointe émergente d’un volcan éteint. L’île est dominée par le mont Iglesias à 634 m de haut.
A l’exception de deux mouillages naturels, la côte de l’île présente des falaises irrégulières  qui se dressent presque verticalement jusqu’à 200 m de haut.

Au cœur de l’île, de nombreux cours d’eau créent de superbes cascades.








Falaises abruptes de l'île Cocos.



Elle fut découverte en 1526 par Juan Cabeças. Au XVIIe siècle, les baleinières et les bateaux pirates venaient s’y ravitailler en eau douce.


Les cocotiers, qui ont donné son nom à l’île, y ont été importés au XVIIe siècle, quand on pensait pouvoir s’installer sur cette île.
On y a introduit à la même époque des plants de café, des cochons, des chèvres et des chats, retournés depuis longtemps à l’état sauvage.









La quantité importante de requins a donné sa renommée à cette île.



La faune terrestre indigène compte 87 espèces d’oiseaux et près de 400 insectes. Ce sont surtout les espèces marines qui sont les plus intéressantes.

Cette richesse sous-marine en fait un exceptionnel laboratoire pour l’étude de la biologie évolutive.




La faune marine de Cocos



La barrière corallienne est l’une des plus riches du Pacifique, avec près de 40 espèces de coraux.
On y rencontre des colonies de dauphins et de tortues marines. L’île n’est qu’une escale pour les tortues en pleine migration pour leur reproduction.








Une tortue verte fait escale près de l'île Cocos.



Les eaux riches en plancton  constituent l’habitat idéal des requins-baleines. Les requins à aileron blanc de récif patrouillent en permanence.

Ils s’attardent régulièrement dans les « stations de nettoyage » où des myriades de crevettes et de petits poissons les débarrassent des parasites incrustés dans leur peau.









Requins à aileron blanc. Image Planeta Agua



Le plus impressionnant est le rassemblement annuel des requins-marteaux. Il s'agit du requin marteau halicorne (Sphyrna lewini). Ces requins forment d’immenses bancs tournoyant au-dessus des fonds marins.

Mais, ces requins ne sont pas là pour chasser mais pour se reproduire.



Les plongeurs doivent se méfier de ce requin au comportement agressif.


La journée, les requins de récifs se reposent sur le fond mais dès la nuit venue, ils entament leur frénésie alimentaire.
Leur épaisse peau les protège des aspérités rocheuses et nul poisson n’est à l’abri de ces prédateurs.



D’autres espèces de requins partagent le même territoire : requins soyeux, requins à pointes blanches.


D’importantes colonies de raies mantas vivent au large du cap Dampler, le promontoire situé sur la côte sud de l’île. Les raies marbrées sont également des résidentes permanentes de ces fonds.








Raie marbrée. Image Planeta Agua



Le récif corallien abrite bien sûr une grande quantité de poissons, des murènes, près de 60 espèces de crustacés et plus de 500 espèces de mollusques.



Cocos et El Nino



Si cette île est un univers plein de vie, ce que la nature donne, elle peut aussi le reprendre. Régulièrement, les courants océaniques ne remontent pas.

C’est dû à un phénomène climatique appelé El Nino. Privé des eaux froides, riches en matières nutritives, le plancton commence à disparaître.









Les requins se reposent sur le fond la journée.








Corail mort.



Pourtant, certaines espèces prospèrent grâce à El Nino. Le corail, en mourant, se recouvre d’algues que les étoiles de mer envahissent avidement.








Le fond se recouvre d'étoiles de mer.



Quand les courants océaniques reviennent, la vie revient avec eux. Les eaux froides se mêlent à nouveau aux eaux chaudes et la faune se réinstalle sur les récifs.



Protection de l’île Cocos



Les fonds marins de l’île sont officiellement protégés. Mais, au large, les bateaux de pêche installent d’immenses filets qui sont mortels pour la faune qui s’éloigne des côtes.








Murène à l'affût. Image Planeta Agua



De plus, il y a une demande croissante de cartilages de requins de la part de l’industrie pharmaceutique et de l’industrie des cosmétiques.

Cette demande encourage la pêche clandestine. Chaque mois, plus de 5 000 requins sont tués au large de l’île.









Les requins sont en grand danger. Image Planeta Agua



Les autorités du Costa Rica ne disposent pas de suffisamment de moyens pour endiguer cette catastrophe écologique.

Voyage - L'Ouest du Canada -




L'Ouest du Canada, étendues naturelles et sauvages (2)





Le lac Louise




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/lac-louise-569093-1ab58ca.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Encerclé par les montagnes Rocheuses, le lac Louise dévoile ses eaux glacées à quelques kilomètres d'un village éponyme. Lieu très fréquenté de la province d'Alberta, il fait partie du parc national de Banff



Le lac Maligne




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/lac-maligne-569102-1ab58f7.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Le lac Maligne est le plus vaste lac naturel des Rocheuses canadiennes. Vous découvrirez ses eaux turquoise en parcourant le parc national de Jasper, dans la province d'Alberta



Le lac Oesa




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/lac-oesa-569150-1ab5918.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Dissimulé entre des montagnes du parc national de Yoho, le lac Oesa est accessible à pied depuis le lac O'Hara par un sentier escarpé d'environ 3 km



Le train de la Canadian Pacific





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/train-569185-1ab593f.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Le réseau ferré de la Canadian Pacific Railway va de Vancouver à Montréal. Aujourd'hui, seules les marchandises traversent le pays à bord de ces trains. Il n'y a pas si longtemps, c'était pourtant le seul moyen de rejoindre l'Ouest canadien



Le lac Bow





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/lac-bow-569195-1ab5963.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Si vous empruntez la route panoramique Icefields Parkway, vous passerez au pied du lac Bow. Au dessus, vous remarquerez le glacier du même nom, entouré de pics montagneux



Cabane de pêcheur sur l'ile vancouver





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/cabane-pecheur-569197-1ab5989.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Bras de mer et fjords bordent la côte ouest de l'île de Vancouver. Ces lieux reculés, mais accessibles en bateau, sont de bons coins de pêche.



Calgary





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/calgary-569199-1ab59af.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Calgary se trouve au sud de l'Alberta. Plus grande ville de la province, elle a notamment prospéré grâce à l'exploitation pétrolière, dès le début du XXe siècle.



Le parc national de banff





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/parc-national-banff-569012-1ab59d8.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Au cœur des montagnes Rocheuses, le parc national de Banff est l'un des plus célèbres sites naturels de l'Ouest canadien. Il s'étend sur  plus de 6 600 km² au sud de la province d'Alberta. Glaciers, lacs, forêts de résineux composent ses différents paysages.



La péninsule de Saanich





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/peninsule-saanich-569220-1ab5a13.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Au sud de l'île de Vancouver, la péninsule de Saanich est très appréciée pour la douceur de son climat et son environnement naturel.



Le lac garibaldi





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/lac-garibaldi-569222-1ab5a38.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Le lac Garibaldi fait partie d'un parc provincial du même nom au sud-ouest de la Colombie-Britannique. Très profond, il est principalement alimenté par deux glaciers de la chaîne volcanique alentour.



La vallée de l'Okanagan





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/okanagan-569233-1ab5a6f.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Nichée entre Vancouver à l'ouest et le fleuve Columbia à l'est, la vallée de l'Okanagan est connue pour ses vignobles. Cette région très ensoleillée est également devenue un lieu de villégiature apprécié.



Randonnée dans le parc national de Banff





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/randonnee-569250-1ab5a9e.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





En été, la randonnée est le meilleur moyen pour découvrir les Rocheuses canadiennes. De nombreux sentiers permettent de s'aventurer facilement dans les différents parcs naturels de Colombie-Britannique et d'Alberta.



Ratons laveurs au parc Stanley





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/parc-stanley-569292-1ab5ab5.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





A deux pas du centre de Vancouver, le parc Stanley représente un havre de nature de 400 hectares. Plus grand que le Central Park new-yorkais, il attire autant pour sa verdure que pour ses espaces de loisirs. Au cours de votre promenade, vous aurez peut-être la chance de rencontrer quelques-uns de ses habitants



Victoria





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/victoria-569301-1ab5adf.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Principale agglomération de l'île Vancouver, Victoria est aussi la capitale de Colombie-Britannique. Cette petite ville paisible, située à la pointe sud-est de l'île, bénéfice d'un doux climat et laisse flotter une atmosphère très "british". A l'image, l'Hôtel Empress est l'un des hauts lieux de la ville



Wapiti





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/wapiti-569309-1ab5af8.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Wapitis et autres caribous font partie des animaux que l'on peut rencontrer au détour des parcs naturels de l'Ouest canadien.



Three sisters





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/three-sisters-569312-1ab5b07.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Les Three Sisters désignent trois sommes des montagnes Rocheuses canadiennes. Big Sister, Middel Sister et Little Sister sulminent respectivement à 2 936 m, 2 769 m et 2 694 m dans la province d'Alberta.



Le fleuve Columbia





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/fleuve-columbia-569324-1ab5b1b.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Plus long fleuve du Nord-Ouest de l'Amérique du Nord, le Columbiaprend sa source dans les montagnes Rocheuses canadiennes et se jette dans l'océan Pacifique, en Oregon (USA).



Keno, village fantôme dans le Yukon





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/keno-village-fant.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Avec ses 33 000 habitants et ses 483 460 km², le Yukon est si peu peuplé que certaines bourgades font figure de village fantôme. Au moins, cela promet une immersion en pleine nature.



La route transcanadienne





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/route-transcanadienne-.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





La Transcanadienne désigne un réseau routier traversant le Canada d'ouest en est, de Victoria et Prince-Rupert, en Colombie-Britannique, à St John's, en Terre-Neuve-et-Labrador. Côté ouest, elle dessert les principaux sites naturels d'Alberta et de Colombie-Britannique.



Le parc provincial de Wells Gray





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/wells-gray-.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Peu fréquenté, le parc provincial de Wells Gray renferme pourtant de bien belles chutes d'eau comme celles de Dawson (image) ou celles de Helmcken. Vous découvrirez ce parc au nord de la Colombie-Britannique

Voyage - L'Ouest du Canada -1



 
L'Ouest du Canada, étendues naturelles et sauvages (1)
 






Côté Pacifique, le Canada ressemble à un immense parc naturel préservé. Avec ses montagnes enneigées, ses lacs glaciaires et ses forêts d'épineux, le far-west canadien invite à redécouvrir la nature. A l'image, le lac Peyto dans le parc national de Banff



Les Rocheuses canadiennes



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/rocheuses-canadiennes-569137-1ab53ba.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Emblèmes de l'ouest du pays, les Rocheuses canadiennes s'étirent entre les provinces de l'Alberta et de la Colombie Brittannique. A l'image, le mont Robson culmine à 3 954 mètres



La province d'Alberta



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/alberta-569144-1ab53fb.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Traversée par les Rocheuses canadiennes, la province d'Alberta regroupe une dizaine de grands lacs glaciaires comme celui de Moraine, situé dans le parc national de Banff.



Le parc national de Jasper



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/parc-national-jasper-569055-1ab5443.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Plus grand parc national du Canada, Japser s'étend sur 10 878 km² au nord des Rocheuses. Préservé et spectaculaire, cet espace naturel offre une grande variété de paysages : lacs, glaciers, cascades, sources d'eaux chaudes, etc...



Vancouver



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/vancouver-569187-1ab547f.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Ville d'accueil des Jeux Olympiques d'hiver 2010, Vancouverest aussi la plus grande agglomération de la Colombie-Britannique. Elle sera peut-être votre première escale dans l'Ouest canadien. Profitez-en pour visiter le parc Stanley, havre de nature dans cette grande métropole.



La Colombie-Britannique



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/colombie-britannique-569027-1ab5499.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




La Colombie-Britannique est la province la plus occidentale du Canada. Entre océan Pacifique et reliefs montagneux, la région est propice à de nombreuses activités de plein air comme la randonnée ou le canoë.



Les cascades de Helmckem



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/cascades-helmcken-569042-1ab54c5.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Ces impressionnantes chutes d'eau sont à découvrir dans le parc provincial de Wells Gray en Colombie-Britannique. Les eaux rugissantes de Helmcken Fallsdévalent 140 mètres de haut pour se jeter dans la rivière Murtle



Le pont suspendu de Capilano, Vancouver



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/capilano-.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




A 20 minutes de Vancouver se trouvent le parc de Capilano et son pont, suspendu à 70 mètres au dessus du fleuve du même nom. L'occasion d'une balade à la cime des arbres.



Cypress Mountain



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/cypress-mountain-569201-1ab5546.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Domaine skiable le plus populaire de Colombie-Britannique, Cypress Mountain a également servi pour les JO de Vancouver 2010



Le parc national de Yoho



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/parc-national-yoho-569189-1ab558a.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Situé en Colombie-Britannique, le parc national de Yoho est dominé par le Mont Stephen, à 3 185 mètres. Avec ses 1 313 km², il est le plus petit des quatre parcs nationaux des Rocheuses canadiennes. Malgré tout, il compte de nombreux attraits : glaciers, cascades et lacs en particulier



Le lac O'Hara



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/lac-o-hara-569064-1ab55b1.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Ce somptueux lac aux eaux turquoise se trouve à l'intérieur du parc national de Yoho. Le lac O'Hara est accessible à pied, par un sentier de 11km. D'ici, vous pourrez admirer le Mont Victoria voisin



Le Yukon



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/yukon-569193-1ab55cf.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Entre montagnes enneigées, plateaux boisés et fleuves rugissants, le Yukonoffre une nature sauvage à la frontière de l'Alaska. Ici, vous marcherez sur les traces des chercheurs d'or, nombreux au XIXe siècle.



Le lac Emerald



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/lac-emerald-569416-1ab55f7.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Le lac Emerald fait également partie du parc national de Yoho. Il est facilement accessible depuis la route Transcanadienne. Un sentier de 5 km permet de faire le tour du lac mais vous pourrez aussi le découvrir en canoë.



Les Hoodoos



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/hoodoos-569053-1ab5626.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



C'est en roulant dans les environs de Drumheller en Alberta (route 10) que vous pourrez admirer ces cheminées de fées, appelées Hoodoos.



L'Océan pacifique




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/ocean-pacifique-569158-1ab5658.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




L'Ouest canadien s'ouvre sur l'Océan Pacifique au niveau de la Colombie Britannique. Si vous traversez le pays de part en part, vous pourrez donc comparer l'Atlantique et le Pacifique



Castle Mountain



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/castle-mountain-569031-1ab5679.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Castle mountain fait partie des Rocheuses canadiennes. Elle se trouve au sein du parc national de Banff, à mi-chemin entre le lac Louise et la ville de Banff. Plusieurs passages permettent son ascension



L'ile de vancouver



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/ile-vancouver-569241-1ab56ab.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Séparée du continent par le détroit de Géorgie, l'île de Vancouver est une vaste île côtière de Colombie-Britannique. Montagneuse au centre et à l'ouest, elle offre de belles plages et de petites villes portuaires au sud.



Burnaby



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/burnaby-569024-1ab56d3.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




A l'est de Vancouver, la petite ville de Burnaby est connue pour son mont et son lac éponymes.



Icefields parkway



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/icefields-parkway-569228-1ab5708.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Icefields Parkway, ou Promenade des Glaciers, est une route panoramique de la province d'Alberta (route 93). Comme son nom l'indique, elle passe notamment à travers les glaciers situés dans les parcs nationaux des montagnes Rocheuses.



Le précipice à bisons - Head smashed in



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/head-smashed-.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Situé sur la route 785 au sud de l'Alberta, le précipice à bisons Head-Smashed-Ina été utilisé pour la chasse pendant plusieurs milliers d'années. Son intérêt archéologique est reconnu par l'Unesco depuis 1981.



La baie de Darrel



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/baie-darrell-569217-1ab5772.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Le baie de Darrell se trouve au nord du bras de mer de Howe Sound, au nord-ouest de Vancouver.
Ninnenne       
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25891
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Voyage - Les Dunes du Monde -Le Grand Nord Canadien,trésors de l'Arizona -   Lun 12 Jan - 13:20

Voyage... les Seychelles -





Anse source d'argent. Seychelles.Image Rachel the Cat





Seychelles. Atoll d’Aldabra





Le premier document mentionnant Aldabra, le plus grand atoll du monde, situé aux Seychelles, dans l’océan indien, est une carte portugaise de 1511. Il y figure l’Ilha Dara, ou Aldabra, un nom d’origine arabe : al-Khadra qui signifie « la verte ».

Actuellement, cet atoll est devenu un sanctuaire océanique où le touriste doit se montrer humble face à la nature sauvage.





Découverte et origine d’Aldabra




Les premiers navigateurs semblent s’être orientés en observant le reflet émeraude des eaux de la lagune, à l’intérieur de l’atoll, d’où son nom « la verte ».
Les Français furent les premiers à prendre possession de l’île en 1742. Puis, au début du 19e siècle, les îles furent conquises par la marine britannique. Elle éveilla la curiosité des naturalistes, dont Charles Darwin.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/aldabra-ile-144c81c.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Atoll d'Aldabra. Image Johnny Shaw





Le premier homme à étudier en détail l’écosystème d’Aldabra a été Jacques-Yves Cousteau qui s’y est rendu en 1954 à bord de la Calypso. C’est là qu’il a tourné l’essentiel des images du Monde du silence. Pourtant, le nom d’Aldabra n’est jamais cité dans le film.
L’absence d’eau douce interdit toute implantation permanente sur l’atoll.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-19fd30a.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Les Seychelles. Image tiarescott





Grâce à la Royal Society et à la Smithonian Institution, Aldabra est resté l’un des milieux les plus isolés et surtout les plus inaltérés de notre planète. Après l’indépendance des Seychelles, l’atoll a été confié à la Seychelles Islands Foundation (SIF).



Sous haute protection, Aldabra ne dévoile sa beauté qu’à de rares touristes fortunés. L’accès est possible mais strictement réglementé.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-19fd329.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Les Seychelles. Image Rachel the Cat




Cet atoll a une origine volcanique. Les îles qui constituent l’atoll sont apparues il y a 125 000 ans. Cette formation corallienne se situe au-dessus d’un volcan sous-marin. Différentes strates de corail apparaissent ce qui confirme la théorie selon laquelle l’île a été submergée à deux ou trois reprises, selon les variations du niveau de la mer.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-19fd34a.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Les Seychelles. Anse Cocos (La Digue). Image Canardwifi





A chaque fois, la faune terrestre a complètement disparu, puis elle est revenue. On pense, sans en être sûr, que la faune est revenue des îles granitiques et de Madagascar.





Aldabra : un atoll sauvage





La lagune a un diamètre de 35 kilomètres et couvre une superficie de 100 km². Elle communique avec l’océan par quatre chenaux principaux. A l’intérieur de la lagune, la profondeur ne dépasse pas 3 m à marée haute. On peut admirer le fond marin à marée basse.


L’amplitude de la marée peut atteindre 3,70 m dans cette partie de l’océan indien. De ce fait, le lagon se vide et se remplit deux fois par jour.
Tortues marines, requins et raies entrent et sortent au rythme de la marée.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-19fd37e.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Les tortues marines entrent et sortent du lagon d'Aldabra. Image Olivier Cochard-Labbé





Un bush épineux et impénétrable recouvre une bonne partie de l’île. Toute promenade demande la plus grande prudence. Le sol est parsemé de failles et est extrêmement dangereux. Les rares touristes qui osent l’aventure reviennent souvent avec de nombreuses cicatrices.
Cependant, les plages et les paysages paradisiaques font vite oublier le danger.
Aldabra est hostile à l’homme et lui résiste de toutes ses forces.






Les tortues géantes d’Aldabra




Jusqu’à l’arrivée de l’homme, toutes les îles du sud-est de l’océan indien étaient peuplées de tortues terrestres.
Comme toujours, elles ont été rapidement exterminées. Au 19e siècle, des scientifiques britanniques se sont inquiétés des prélèvements massifs pratiqués sur les tortues géantes d’Aldabra par les marins.



Vers 1870, un certain nombre d’entre elles ont été placées dans des parcs. Sur Aldabra, les prélèvements d’animaux et de bois de mangrove ont duré jusqu’à la fin des années 50. Consommer une tortue géante lors des grands festins était une tradition seychelloise.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-19fd3a5.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Tortue géante d'Aldabra . Image Drew Avery





Grâce à la protection dont elles ont fait l’objet depuis, la population s’élève entre 120 000 et 150 000. Ce sont les dernières tortues géantes dans l’océan indien.




Cependant, leur taille a diminué. Le manque de nourriture pourrait en être la cause principale. En effet, elles souffrent de la concurrence avec les chèvres, introduites par l’homme. Les chèvres se sont adaptées au terrain abrupt de l’atoll et mangent les basses branches des arbustes, principale nourriture des tortues géantes.




On peut les observer allonger leur cou et se hisser sur leurs pattes pour attraper ces branches.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-19fd3bf.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Tortue géante des Seychelles. Image tiarescott





Le réchauffement de la planète a également une incidence. Il entraîne une diminution de la pluviométrie sur l’île et donc une diminution de la flore.


Il y a 3 ans, une extermination des chèvres a été entreprise. Deux chasseurs professionnels ont abattu en quelques mois 99% des caprins. Malheureusement, les survivants se sont vite reproduits.


Sur l’île Picard, partie occidentale d’Aldabra, les chèvres sont absentes. Là, les tortues grossissent normalement.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-144c920.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Tortue géante des Seychelles. Image tiarescott





Un mâle peut atteindre 250 kg et peut vivre 100 ans environ. L’impact de cette espèce est comparable à celui qu’exercent les éléphants sur la savane africaine.
Aldabra est d’autre part une aire de nidification de la tortue verte marine (Chelonia mydas).






La faune aquatique




La plupart des espèces communes de l’océan indien se retrouvent à Aldabra. Les carangues et les raies manta abondent, tout comme les poissons des récifs.
Depuis peu, un couple de dugong a élu domicile dans le lagon. Ils sont arrivés récemment car ils n’ont été observés qu’à partir d’octobre 2001.






[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-144c93a.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Faune corallienne. Image lander2006





La faune marine qui habite la barrière corallienne est particulièrement riche. La présence de nombreuses variétés de coraux et d’éponges favorise la prolifération de microorganismes qui nourrissent près de 200 espèces de poissons tropicaux.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-144c954.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Requin à pointes noires. image Erathic Eric





On peut notamment citer les poissons-papillons, les poissons-anges, les rascasses ou les poissons porcs-épics.
Aldabra et ses nombreuses espèces de crabes, d’anémones de mer et de mollusques est un véritable paradis pour les passionnés de plongée sous-marine assez fortunés.






[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-144c98e.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Anse l'islette aux Seychelles. Image Rachel the Cat





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-144c9af.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Baie Lazare. Seychelles. Image Rachel the Cat

Voyage... - La Nouvelle Orléans -






Colonie française fondée en 1718 par Le Moyne de Bienville, la Nouvelle-Orléans (en anglais New Orleans)  tient son nom du régent Philippe II d’Orléans.



Capitale de la Louisiane, la Nouvelle-Orléans a été successivement française, espagnole, à nouveau française puis américaine.



Rachetée à Napoléon par les Etats-Unis en 1803,  la ville qui est à la tête du delta du Mississippi, est le premier port américain (155 Mt par an).




Géographie de la Nouvelle-Orléans



Etablie en longueur sur la rive nord du Mississippi à 180 km de son embouchure, la ville est encadrée par les lacs Pontchartrain, au nord, et Borgne, à l’est, ce dernier débouchant sur le golfe du Mexique.


[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans_08-154ac82.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Vue aérienne de la Nouvelle-Orléans en février 2007. Image Kla 4067


Une grande partie de la ville est située en dessous du niveau de la mer.
A partir de son établissement initial, la ville s’est étendue vers l’est. Elle était protégée par des digues qui ont cédé lors du passage du cyclone Katrina en août 2005.


[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans_010-154acbf.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Architecture coloniale de la Nouvelle-Orléans. (The Louisiana
Photograph Collection. ST Blessing) . Image Max Sparber


La Nouvelle-Orléans est presque une île qui est soumise à de terribles intempéries.
Avant cette catastrophe, la Nouvelle-Orléans était la destination touristique préférée des américains.


Histoire de la Nouvelle-Orléans


La ville a été fondée par les Français à partir de 1718 et cela non sans difficulté. Effectivement, la Nouvelle-Orléans a toujours subi de nombreuses catastrophes. Déjà en 1722, un cyclone dévasta une partie de la ville.
Pour peupler cette nouvelle colonie lointaine, la royauté française ne s’embarrassa pas de scrupules. Elle déporta tout simplement ceux dont elle ne voulait pas et notamment de nombreuses prostituées.


[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans_09-154ad1c.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Saint Charles Hôtel. (The Louisiana Photograph Collection. W.H Leeson) . Image Max Sparber


Epidémies et mauvaises conditions d’hygiène firent des ravages au sein des colons. Les Indiens se mêlèrent à cette population ce qui fit de la Nouvelle-Orléans une ville cosmopolite aux mœurs très libres pour l’époque.


La Nouvelle-Orléans devint la capitale de Louisiane française en 1722.


En 1763, la colonie est vendue aux Espagnols qui ne se sont jamais véritablement implantés là-bas.
Décidément malchanceuse, la ville subit plusieurs incendies dont l’un le jour de Pâques 1788.



Suite au second incendie de 1794, le bois est remplacé par la brique et des règles d’urbanisme sont imposées.


[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans_03-154ad5e.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Quartier français en 2007. Image Old Shoe Woman


C’est en 1800 que la Nouvelle-Orléans redevient française mais pour peu de temps puisque Napoléon revend la ville aux Etats-Unis en 1803 pour 80 millions de francs.
Il est à noter que jusqu’en 1803, le français était la langue officielle à laquelle se rajoutait le créole pour la population noire.


Malgré les épidémies, la population augmente très rapidement. La Nouvelle-Orléans a toujours été une ville très peuplée. Avant août 2005, elle hébergeait un dixième des habitants de la Louisiane soit environ 783 000 habitants (intra-muros + agglomération).


[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/drapeau_nouvelle-154adad.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Drapeau de la Nouvelle-Orléans.


Le fond blanc exprime l'honnêteté du gouvernement, une bande rouge symbolise la fraternité, une bande bleue la liberté. Les couleurs rappellent les couleurs des drapeaux américains et français. Les trois fleurs de lis or sont là en souvenir de l'origine française.


A une époque où la traite des Noirs était une véritable économie, le port de la Nouvelle-Orléans servait de plaque-tournante pour ce trafic d’êtres humains.


La ville fut prise très tôt par les Nordistes au début de la guerre de  Sécession sans combat, ni destruction.


Economie de la Nouvelle-Orléans et tourisme


C’est l’un des plus importants ports américains et le premier pour le caoutchouc. C’est également un grand centre chimique (pétrole, sel, soufre).

Cependant, l’industrie est secondaire par rapport au tourisme. En effet, l’activité industrielle a beaucoup décliné au XXe siècle.


[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans_014-154adf3.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Cathédrale Saint-Louis. C'est la plus ancienne cathédrale des Etats-Unis. Image Little Koshka


En effet, c’est à la Nouvelle-Orléans qu’est né le jazz. Cosmopolite, la ville mélange diverses traditions.
Le New Orleans Carnival culmine le Fat Tuesday (Mardi gras) avec la Rex Parade. 500 manifestations et festivals sont organisés chaque année.


[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans_07-154ae1a.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Jazz à la Nouvelle-Orléans en 1989. Image Brenda Anderson


Mais, le tourisme et les activités culturelles ont surtout profité aux Blancs.


Parmi les quartiers et rues célèbres, on trouve le Vieux carré ou Quartier français ainsi que Bourbon street qui est la principale artère commerçante et touristique.


[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans_06-20b4438.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Bourbon street. Image Old Shoe Woman


La ville héberge également le Metairie Cemetery qui est un cimetière datant de la guerre de Sécession.
Le Confederate Civil War Museum est lui consacré à la guerre de Sécession.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans_013-20b4445.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Metairie Cemetery. Image Dystopos


Les 2,2% d’Hawaïens qui vivaient dans cette ville ont apporté avec eux leurs croyances et notamment le Vaudou.



L’Historic Voodoo Museum retrace la culture et l’histoire du Vaudou.


[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans_012-20b445a.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Masque rituel vaudou (Historic Voodoo Museum). Image Max Sparber.


Bien sûr, le jazz est omniprésent avec un Musée qui lui est consacré : le Old US Mint


De grandes inégalités au sein de la population


Au XXe siècle, la population intra-muros a décliné au profit de banlieues résidentielles. Les Blancs s’y sont installés tandis que les Noirs occupent les quartiers défavorisés centraux.
En 2004, la population était constituée de 67,9% de Noirs et seulement 28% de Blancs. C’était également l’une des villes les plus pauvres des Etats-Unis.


[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans_05-20b4470.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Quartiers réservés aux Noirs avant août 2005. Image Patriarca 12


La catastrophe due au passage du cyclone Katrina le 29 août 2005 n’a fait que souligner ces inégalités.
En effet, la rupture des digues a entraîné l’inondation de 80% de la ville mais ce sont les quartiers Noirs qui ont été les plus touchés.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/nouvelle_orleans-20b4487.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Vue aérienne de la Nouvelle-Orléans inondée le 2/09/2005. Image Ross Mayfield .


Le bilan humain a été très lourd avec 700 morts et 2000 disparus.
Aujourd’hui, la survie de la ville est toujours en jeu. Un an après les évènements, seul un tiers de la population était revenue.




6 entreprises sur 7 ont fermé leurs portes.



En outre, les polémiques ont fait rage sur la volonté de la municipalité d’exclure les plus pauvres de la reconstruction.



Certains politiques semblent rêver d’une nouvelle ville de Blancs aux revenus aisés.
Enfin, le débat, aux Etats-Unis, n’est pas clos quant à savoir pourquoi l’Etat a ignoré cette catastrophe si prévisible et programmé par les experts.

Voyage... - Au Pays du Père Noel -


 
 
[size=16]La Laponie




La Laponie est la terre des Lapons, ou Saamis, qui s'y établirent il y a 7 millénaires, vivant de la chasse et de la pêche. Au XVIIIe siècle, les Saamis commencèrent à domestiquer et à élever les rennes. "Pays du bout", lapp en norvégien, cette région occupe l'extrème nord de l'Europe. La Laponie est partagée entre la Suède, le Danemark, la Finlande et la Russie.


Au cœur des terres lapones suédoises, c'est un véritable conte de fées qui se renouvelle chaque année. Au mois de décembre, à 200 km au nord du cercle polaire, l'Hôtel de Glace de Jukkasjärvi, émerge de la glace et nous invite à un séjour nimbé de lumières.




La Laponie est également le pays du Père Noël. C'est à Rovaniemi, situé en Finlande, que le père Noël a installé son bureau de poste officiel.




Le tourisme s'est beaucoup développé en Laponie ces dernières années. Il est vrai que le territoire de la Laponie suédoise, avec celui de la Norvège et de la Finlande, région très vaste appelée " Sápmi", fait partie des dernières zones encore sauvages en Europe.





La Laponie





Les Saamis (Samits ou Sames) sont des nomades. Ils sont aujourd’hui environ 50 000. Le peuple same a par tradition une relation de symbiose avec les rennes.
Ils tirent leurs aliments du lait et de la viande ; ils utilisent les tendons comme fil à coudre pour leurs vêtements et confectionnent avec la peau de renne le laitok, une tente de forme conique.






[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/laponie-1490d3d.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image Dan Casas





De nos jours, bien que de nombreux Sames possèdent des motoneiges, les rennes sont communément utilisés comme moyen de transport.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/laponie_04-1490d67.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image Mike's World





Durant les longs et sombres mois d’hiver, au nord du cercle polaire arctique, les Saamis vivent dans les zones de plaines couvertes de forêts de conifères où les rennes peuvent brouter les lichens.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/laponie_03-1490d9c.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image Jokkman





En mai, quand la neige commence à fondre, les rennes mettent bas et, en juin, après le marquage des nouvelles têtes, samits et rennes partent vers les montagnes. Ils y resteront jusqu’en août.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/laponie_010-1490dd4.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Des W.C originaux. Image Timo W2s





Les Samits sont également des chasseurs et des cueilleurs. Une loi de 1971 accorde aux Sames des droits spéciaux de chasse, de pêche et de passage même avec des véhicules à moteur sur les immenses zones protégées.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/laponie_015-1490e0b.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Kiruna Kyrka, en laponie suédoise, est une église en bois construite en 1912, en forme de tente lapone. Image Tim Rawle





Mais, contrairement à nous, ce peuple a toujours su vivre en harmonie avec son environnement. Malgré la présence d’environ 40 000 rennes, l’élevage n’a pas de répercutions sensibles sur l’équilibre de l’environnement.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1490e5d.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image Geronimo 283





Ce peuple chasse l’aigle royal car il constitue une menace pour les petits des rennes mais sa population demeure stable en Laponie.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1490ea0.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Course de rennes. Image Henri Bonell





Les Lapons furent soumis dès le IXe s. à une traite systématique de la part des trappeurs finnois, et furent rattachés au XVIe siècle à la couronne suédoise par Gustave Vasa. Les traités de Täyssinä (1595) et de Knäred (1613) confirmèrent le partage politique de la Laponie entre la Suède, la Russie et le Danemark.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1490f11.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image nem





La température en Laponie au cours de l'année varie de -35°C à +15°C environ. Ce climat subarctique est marqué par un long hiver sans soleil.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1490f46.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image Nenyaki





Quatre grands parcs nationaux protègent la toundra dans la partie suédoise de la Laponie.
Cette zone protégée couvre un espace de 9 400 km² classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Ce territoire constitue dans son ensemble le territoire des migrations saisonnières des troupeaux de rennes. Cette mesure avait comme objectif de sauvegarder la culture du peuple same.






[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1490f73.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image Hakanann





Les réserves de Laponie abritent une faune importante. On y trouve le glouton, le pygargue à queue blanche ainsi que des ours bruns, des renards arctiques, des loutres et des élans.





Rovaniemi : la ville du père Noël




Situé en Finlande, juste en dessous du cercle polaire, Rovaniemi est le centre économique et politique de la Laponie. Reconstruite après la Seconde Guerre mondiale, la ville ne présente pas d’intérêt particulier.
Par contre, elle est le symbole de Noël.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1490fae.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




La poste du père Noël. Image Hasan e beton





Plus de 700 000 lettres venues de tous les pays arrivent chaque année au bureau de poste du père Noël.





L’Hôtel de Glace





Début novembre, dans le village de Jukkasjärvi, dans le nord de la Suède, quand la température tombe à – 22°C, une équipe de 30 professionnels commence à construire un hôtel très original.





A l’aide de canons à neige et de pelleteuses, ils entassent des tonnes de neige sur une structure en acier. A la mi-décembre, l’hôtel ouvre ses portes avec une soixantaine de chambres sur 5 000 m².





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-149102b.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Entrée de l'hôtel. Image Paul Mannix





Jusqu’à la mi-janvier, le palace de glace ne verra pas un seul rayon de soleil. Chaque année, l’architecture est différente.
A l’intérieur, les meubles, la décoration et les sculptures sont en glace. Ce sont des artistes suédois qui sont chargés de l’aménagement intérieur.






[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1491059.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image Paul Mannix





Les touristes peuvent profiter de salles et de galeries à colonnes, de chambres doubles ou de suites. Les couples peuvent même se marier dans la chapelle de l’hôtel, également construite en glace.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1491080.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image Hasan e beton





L’hôtel peut accueillir 120 personnes. Il est conseillé de bien se couvrir car la température intérieure ne dépasse pas –4° à –7°C.
Mais, on apprécie cette température quand on sait qu’à l’extérieur, il ne fait pas plus de –30°C.






[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-14910b0.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image Paul Mannix





Vous pensez qu’il est impossible de dormir dans un lit de glace ? Pourtant, les lits sont spacieux et on y dort très bien. Un matelas de mousse vous sépare du sommier en glace. Peaux de rennes et sacs de couchage spéciaux sont fournis pour vous assurer une bonne nuit.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-14910e8.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




Image Paul Mannix





Fin avril, le palais magique commence à fondre. L’endroit reste vide jusqu’en novembre. Bientôt, un nouvel hôtel verra le jour.
Ninnenne[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25891
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Voyage - Les Dunes du Monde -Le Grand Nord Canadien,trésors de l'Arizona -   Lun 12 Jan - 13:24

Voyage... Bora-Bora.Polynésie française



Polynesie française





Les 120 îles qui constituent la Polynésie française sont dispersées sur un espace maritime de 5 500 000 km2. Alors que Tahiti est la plus grande des îles, Bora-Bora est sans conteste la perle du Pacifique.

Ile volcanique, Bora-Bora fait partie des Iles sous le Vent. Cet atoll, échancré d’étroites baies, culmine à 700 m d’altitude.




Destination touristique, la Polynésie française est un ensemble d’îles qui ont toutes un point commun : elles s’enfoncent petit à petit dans l’océan.



Panorama de la Polynésie française



La Polynésie française est une collectivité d’Outre-mer située en plein cœur du Pacifique sud, à égale distance de l’Australie et de l’Amérique.
Elle est constituée de cinq archipels :



  • Les îles Marquises


  • Les îles Tuamotu


  • Les îles Gambier


  • Les îles Australes


  • Les îles de la Société (avec Tahiti), elles-mêmes réparties en îles Sous-le-Vent et en îles du Vent


 
 
[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/polynesie-2-1387143.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Vue aérienne de la Polynésie. Image thelastminute



Le chef-lieu est Papeete.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/papeete-marche-1387169.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Marché central de Papeete.



La Polynésie, littéralement « îles nombreuses », est née des volcans qui se sont peu à peu transformés en atolls.
Moorea, Bora-Bora ou Tahiti font partie du groupe d’îles traditionnellement appelé « îles hautes » par les navigateurs.
Tahiti est né de deux grands massifs volcaniques et s’élève à plus de 2000 m au-dessus de la mer.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/tahiti-1-1387180.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Tahiti. Image thelastminute



En avion, on repère ces îles hautes grâce aux nuages d’orage qui s’accumulent au-dessus des montagnes et éclatent en pluies torrentielles.
On estime que Tahiti s’est formé il y a 400 000 ans et Bora-Bora il y a 3,4 millions d’années.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/moorea-1-13871a2.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Moorea. Baie de Cook. Image Jean-Sébastien Roy



En Tahitien, Bora-Bora s’appelle "Pora Pora" (première née). L'île est passée sous protectorat français en 1842.
L’île est entourée par l’un des plus beaux lagons du monde. Les récifs de coraux abritent une incroyable biodiversité.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/bora_bora_06-13871c4.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Bora-Bora. Image Rachel the Cat



Ces îles sont un véritable paradis pour les amateurs de plongée sous-marine. Le plus haut site est le mont Otemanu au centre de l'atoll (727 m).
Le nourrissage des raies et des requins pointes-noires est l’une des dernières attractions touristiques.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/polynesie-requin-13871dc.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Nager avec les requins. Image SF Brit



Les bungalow sur l‘eau permettent d’admirer les fonds marins grâce à des planchers en verre.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/bora-bora-hutte-138720e.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Bora Bora. Image Benoit Mahe



La plupart des îles Sous-le-Vent ont un relief accentué et sont souvent entourées de récifs de coraux. Les autres atolls issus de formations coralliennes sont beaucoup plus plats comme Tuamotu. 
Toutes bénéficient d’un climat tropical océanique avec une température moyenne d’environ 25° C.
Les risques cycloniques sont importants.



Le peuplement de la Polynésie



En Polynésie française, le peuplement n’est attesté qu’à partir du IIe s. avant notre ère. D’origine asiatique, il s’agissait de populations n’hésitant pas à s’installer dans de nouvelles îles lorsque la croissance démographique limitait les ressources disponibles.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/bora_bora_03-1387231.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



Bora-Bora. Image Jimg944



Les premiers Européens découvrent certaines îles de la Polynésie dès le début du XVIe siècle. 250 ans plus tard, les expéditions scientifiques et militaires se multiplièrent.
Parmi les explorateurs, citons Samuel Wallis, Louis Antoine de Bougainville, James Cook, La Pérouse et Dumont d’Urville.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/bora_bora_08-1387253.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



Vue du Mont Otemanu. Image Rachel the Cat



Des missionnaires protestants, puis catholiques, s’installent alors pour évangéliser les populations.
La réputation paradisiaque de ces îles lointaines, qu’illustreront plus tard les toiles de Paul Gauguin, commence à se répandre.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1387280.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



Polynésie. Vue aérienne de Maupiti. Image SF Brit



La colonisation a favorisé l’enracinement d’Européens et le métissage. Les Mélanésiens constituent aujourd’hui les deux tiers de la population, les « Demis » (métis) environ 15 %, et les Européens, métropolitains compris, 15 %. 
Les 5 % restants sont des Asiatiques, essentiellement des Chinois.



Papeete compte plus de 100 000 habitants. Il y a une concentration urbaine tandis que les campagnes et la plupart des îles se vident.



L’action de la Métropole en Polynésie



La métropole a ignoré pendant longtemps cette colonie. Les choses ont changé avec les deux guerres mondiales.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-13872a5.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



Tahiti. Papenoo valley. Image Jean-Sébastien Roy



En août 1914, les cuirassés allemands Scharnhorst et Gneisenau bombardent Papeete et, deux ans plus tard, un contingent de 1 100 soldats polynésiens est envoyé sur le front.

Durant la Seconde guerre mondiale, un bataillon du Pacifique est constitué, qui participe à la campagne d’Italie, puis au débarquement de Provence.


Une base américaine est installée à Bora-Bora à partir de 1942 et y demeure jusqu’en 1946.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-13872cb.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



Bora Bora. Image Tensaibuta



La Polynésie devient territoire d’outre-mer (T.O.M.) en 1946. Une assemblée représentative est mise en place en 1952.
L’adoption de la loi-cadre Deferre en 1956 conduit à l’autonomie interne l’année suivante, sous le nom nouveau de Polynésie française.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-13872fe.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



Lagon turquoise de Bora-Bora. Image Rachel the Cat



Pour faire face à la pression des indépendantistes, son statut est modifié à plusieurs reprises (1977, 1984, 1996 et 2004) dans le sens d’une autonomie croissante.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1387323.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



Les amateurs de plongée sous-marine peuvent admirer en Polynésie les tortues marines. Image SF Brit



L’urbanisation a été accélérée, dans le cas de la Polynésie française, par l’implantation du Centre d’expérimentation du Pacifique (C.E.P.) à partir de 1963.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1387340.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



Vue du Mont Pahia. Image Rachel the Cat



Le C.E.P. a amené avec lui militaires et civils métropolitains, a créé des emplois, a distribué des revenus, a favorisé le commerce et les services, a augmenté les recettes du budget local. Si le P.I.B. par tête a connu un véritable bond, les exportations traditionnelles (vanille et surtout coprah) se sont effondrées et le commerce extérieur est devenu totalement déséquilibré.



[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/untitled-1387367.png::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



Bora-Bora. Image SF Brit



La production est aux trois quarts assurée par les services, administration comprise. Cette dernière, hypertrophiée, employait en 1996 le tiers de la population active.
L’arrêt définitif des essais nucléaires en 1996 et le démantèlement du C.E.P. pose le problème de l’avenir économique de la Polynésie française.

Voyage... Cuba -







L'ile de Cuba




Histoire de Cuba




L'archipel cubain fut découvert le 27 octobre 1492 par Christophe Colomb, lors de son premier voyage dans ce qui serait plus tard le Nouveau Monde.
Les sept premières villes furent fondées au début du XVIe siècle par Diego Velazquez, qui dirigea la conquête du pays. Ce sont : Baracoa, Bayamo, Santiago de Cuba, la Santisima Trinidad, Sancti Spiritus, Santa Maria del Puerto del Principe (Camaguëy) et San Cristobal de La Habana.



La domination espagnole dura plus que quatre siècles et prit fin en 1898 avec l'occupation du pays par les Etats-Unis, qui se prolongea jusqu'en 1902, date à laquelle fut instaurée une république néo-coloniale.



L'histoire de l'île fut marquée par de constantes luttes indépendantistes, qui débutèrent le 10 Octobre 1868 et dont l'étape définitive commença la 26 juillet 1953 avec l'attaque de la caserne Moncada, sous la direction de Fidel Castro Ruz. Cette dernière phase déboucha sur la victoire populaire révolutionnaire du 1er janvier 1959.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/ch_colomb-1312b70.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Ch. Colomb




Les Grandes Dates de l'histoire de Cuba




27 Octobre 1492 : Arrivée de Christophe Colomb lors de son premier voyage en Amérique.


16 Novembre 1519 : Création de Saint Christophe de La Havane à son emplacement actuel.



12 Août 1762 : Prise de La Havane par les Anglais.




19 Novembre 1837 : Mise en service du Chemin de Fer, troisième au monde, essentiellement pour la canne à sucre.


28 Janvier 1853 : Naissance à La Havane de José Marti,

journaliste et poète, fondateur du parti révolutionnaire cubain.



1868 : Première guerre d’indépendance.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/jose_marti-1312bb1.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




1880 : Abolition formelle de l’esclavage.



24 Février 1895 : Début de la dernière guerre d’indépendance contre l’Espagne.



19 Mai 1895 : Mort au combat de José Marti.



7 Décembre 1896 : Mort au combat d’Antonio Maceo.



18 Février 1898 : Explosion du cuirassé nord-américain Maine. Auto-provocation (déjà) destiné à favorisé l’entrée des USA dans la guerre Hispano-Cubaine.



20 Mai 1802 : Les USA instaurent à Cuba une république néo-coloniale conforme à ses intérêts.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/moncada-1312bd3.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




12 Août 1933 : Chute de la dictature de Gerardo Machado au service des intérêts nord américains et instauration d’un gouvernement révolutionnaire provisoire.



10 Mars 1952 : Coup d’Etat du Général Fulgencio Bastista qui abolit la Constitution de 1940 et instaure une dictature au service des intérêts nord-américains.



26 Juillet 1953 : Un mouvement révolutionnaire conduit par Fidel Castro échoue dans son attaque de la caserne Moncada (Santiago de Cuba). D’horribles tueries et une grande répression s’ensuivent dans tout le pays.




Le 26 Juillet a été proclamé ‘Fête Nationale’.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/che-1312bf5.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]



Le Che


2 Décembre 1956 : Débarquement de 82 expéditionnaires (dont le Che) à bord du Yacht Gramma, commandé par Fidel Castro.



1 janvier 1959 : Triomphe de la révolution.



L’armée rebelle prend le pouvoir est met en place le mouvement révolutionnaire.


16 Avril 1961 : Défaite à la Baie des Cochons de l’invasion de mercenaires recrutés, entraînés, équipés et dirigés par la CIA.



1962 : Crises des missiles



1 octobre 1965 : Constitution du Comité Central du Parti Communiste de Cuba



14 Décembre 1982 : La Vieille Havane est déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/crise_missiles-1312c13.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]


Géographie

et climat




Carte d'Identité



Superficie : 110 922 KM² (3 fois et demie la Belgique)
Habitants : 12 millions (100 Habitants / km²)
Capitale : La Havane (2 millions d'habitants)
Villes Principales : Santiago, Camagüey, Cienfuegos, Santa Clara, Holguin
Monnaie : Le pesos Cubain et le Pesos Convertible pour les touristes (CUC)
Langue officielle : Espagnol
Régime Politique : République Socialiste
Chef d'Etat : Fidel Castro Ruz
Taux d'Alphabetisation : 97,5%
Sous Embargo imposé par les USA depuis 1960 et régulièrement renforcé





Les Distances depuis La Havane




Playas del Este : 20 km
Varadero : 140 km
Pinar del Rio : 175 km
Viñales : 155 km
Maria la Gorda : 350 km 
Cienfuegos : 255 km
Santa Clara : 280 km
Trinidad : 335 km
Sancti spiritus : 350 km
Camaguëy : 535 km
Holguin : 735 km
Bayamo : 735 km
Santiago : 860 km
Baracoa : 1110 km
[size]





Localisation Géographique




L'archipel cubain est formé de l'île de Cuba (la Plus grande des Antilles),l'île de la jeunesse et environ 4195 'cayos', îlots qui couvrent au total 110 992 km2. Il est situé dans la Mer des Caraîbes, à l'entrée du Golfe du Mexique, à 140  Km des Bahamas,146 km de la Jamaîque, 180 km de la Floride et 210 km de Cancun.



Cuba est une île longue et étroite : 1200 km du cap de San Antonio (extrémité ouest) à la Pointe de Maisi (extrémité est); sa largeur maximum est de 210 km et sa largeur minimum de 32 km.



Les plaines prédominent mais elle possède quatre importants groupes montagneux : la Cordillère de Guaniguanico à l'ouest, la cordillère de Guanmuhaya au centre, le massif Sagua-Baracoa et la Sierra Maestra à l'est.



Dans cette dernière se trouve le point culminant de Cuba, le Pic Truquino (1974m). Le paysage est varié et caractéristique, il peut être semi-désertique ou tropical. Le pays se distingue par un degré élevé de biodiversité et ses écosystèmes sont bien préservés.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/plage-1312c81.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Les plages caraïbes sont longues et belles, peu fréquentées lorsqu'on sait s'éloigner des sites clés. Le sable est blond et fin, l'eau est bleu-vert, les structures sont correctes, les séjours d'un prix raisonnable, la plongée sous-marine aux abords de la côte sud, la voile et la pêche au gros sont des activités courantes.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/mogote01-1312c90.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/mogote02-1312ca0.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Les sierras (chaînes de montagnes) sont à l'origine d'un tourisme en plein développement, entre autres par la programmation de randonnées pédestres : la sierra Maestra surplombe Santiago de Cuba, la sierra del Escambray, également baptisée Trinidad, s'élève entre cette ville et Santa Clara; la sierra de los Organos, entre La Havane et Pinar del Río, est non seulement jugée la plus belle (vallée de Viñales) mais elle débouche également sur les plantations de tabac les plus réputées de l'île (récolte du tabac de janvier à mars).




Le Climat




Subtropical modéré, avec prédominance de températures chaudes. Il y a en moyenne à Cuba 330 jours de soleil par an. On distingue deux saisons : la saison des pluies (mai-octobre) et la saison sèche (novembre-avril.



La température moyenne de l'air est de 25,5° C. et celle des eaux côtières de 25° C. La moyenne annuelle d' humidité relative est de 78%.



Cuba est située dans une zone subtropicale au sud de la Floride et son climat est donc clément tout au long de l'année.

La saison humide est de juin à octobre, mais il s'agit de pluies d'orages brèves en fin d'après-midi certains jours et pas de journées entières de pluie.

La saison sèche est de novembre à début mai. Les températures de l'été sont entre 25 et 35° et l'hiver de 20 à 28°.


La température de la mer varie de 22 à 28°.




Les Principaux sites de Flore et Faune




Province de Pinar del Rio



Cordillère de Guaniguanico 
Vallé de Viñales – Les Mogotes (Paysage Culturel de l’Humanité)
Réserve de la Biosphère sierra del Rosario
Soroa-Las Terrazas (Orchidées) et les grottes de Santo Tomás
Maria La Gorda et Cabo San Antonio, pointe extrème de l'île et hauts lieux de plongée.




Province de Mantazas



(trajet entre La Havane-Trinidad).
Parc Naturel Péninsule de Zapata (Réserve de la Biosphère)
Caleta Buena, Playa Girón, Playa Larga, Laguna del Tesoro, village Taino de Guamá et Centre d’élevage de crocodiles de La Boca.




Province de Sancti Spiritus



aux alentours de Trinidad 
Cordillère de Guamuhaya
Topes de Collantes, El nicho et les Réserves de la Faune Tunas, Zaza et Lebrige




Province de Santiago de Cuba



Parc Baconao (Réserve de la Biosphère)
La Gran Piedra, ruines des premières caféières françaises.
Granjita Siboney et La Gran Piedra.
Baracoa à l'extrémité de l'ile, la première ville fondée par les Espagnols.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/mogotes-1312d1b.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/crocodile-1312d2c.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

un crocodile
[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/vache-1312d35.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

une vache




Préserver la richesse de ses écosystèmes



L’excellent état de conservation et la variété de ses écosystèmes, la polychromie de ses paysages et l’engouement élevé de sa flore et de sa faune font de Cuba une destination d’exception pour les fervents du tourisme de nature.
On trouve à Cuba des forêts d’arbres à feuillages persistants qui cachent parfois des orchidées peu communes ; des régions arides où l’on peut voir des variétés archaïques de cactus ; des mangroves, typiques des écosystèmes côtiers tropicaux ; tropicaux ; des marécages qui abritent des espèces d’une grande valeur biologique ; de vastes savanes hérissées de palmiers, et les mogotes, ces élévations au sommet arrondi qui veillent jalousement sur ce fossile végétal qu’est le palmier-liège (Microcycas calocoma).




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/fleur_cactus-1312d4b.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Fleur de cactus
[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/maison_mogotes-1312d58.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Maison et Mogotes
[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/orchidee-1312d8b.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Orchidée




La pratique des randonnées est facilitée dans les principales zones éco-touristiques par des sentiers balisés et la présence de guides professionnels. Le spéléo-tourisme, l’observation de la flore et de la faune, en particulier des oiseaux, la photographie de chasse et les promenades à cheval sont des modalités qui trouvent d’excellentes conditions à Cuba.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/oiseau_mouche-1312d96.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Oiseau-mouche




La faune possède de véritables joyaux, dont la grenouille la plus petite du monde (Eleutherodactylus limbatus, de moins d’un centimètre) et l’oiseau le plus petit de la planète (mellisuga helenae, ou oiseau-mouche, de 63 mm), tandis que près de 4% du total des espèces recensées au niveau mondial sont représentées dans la flore terrestre.





[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/grenouille-1312da1.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]

Grenouille




La population



Sur les 11 207 000 habitants, plus de deux millions vivent à La Havane, la capitale. 
Répartition de la population : 66 % de Blancs, 22 % de Mulâtres et 12 % de Noirs.





L'Education



L'analphabétisme a été pratiquement éliminé de Cuba en 1961. A Cuba l'éducation est gratuite de l'école primaire à l'université.
Pour tous ceux qui finissent l'enseignement primaire, les collèges et lycées la poursuite des études est assurée par les écoles techniques.


Pour ceux qui finissent l'université, un emploi est assuré.
Un travailleur sur sept a fait des études supérieures




La Santé



La mortalité infantile à Cuba (7,2/1000) est une des plus faibles du monde. Elle est seulement comparable à celle des pays développés.
L'espérance de vie des Cubains est de 75,5 ans. Tous les enfants sont immunisés, pendant les premiers mois de leur vie, contre douze maladies : polio, diphtérie, tétanos, coqueluche, tuberculose, typhoïde, rougeole, rubéole, oreillons, méningites B et C et l'hépatite B.
Cuba produit des médicaments et des vaccins très efficaces dont plusieurs sont uniques au monde




La Religion



40 % de catholiques, minorité de protestants et d'adeptes de cultes afrocubains. Un Cubain sur deux ne se réclame d'aucune religion.




Les Sports



Cuba est une puissance sportive mondiale. Elle exerce la suprématie dans les disciplines telles que la boxe, le baseball et le volley-ball. Chaque année le pays accueille un grand nombre de rencontre sportives de caractère international.




Les cigares Cubains




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/cigare01-9c2162.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]





Les meilleurs cigares du monde viennent de Cuba. Le Cigare à Cuba est appelé Habano ou encore Puro.




[url=http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/cigare02-1312f90.jpg::Agrandir l'image de acoeuretacris.centerblog.net][/url]




C'est l'une des 5 principales ressources du pays. Avec 600 millions de cigares fabriqués pour l'an 2006, Cuba devrait faire face à la demande mondiale.

Voyage... L'Ile de Paques - Légendes -






La Légende de l'Homme-Oiseau






Tous les printemps, la plus grande fête de l'année avait lieu. C'était une compétition où chaque participant doit s'emparer d'un oeuf. Elle est précédée d'une cérémonie religieuse consacrée au culte de l'Homme-Oiseau. C'est la fête de «Tangata Manu». L'objectif de cette fête est de désigner un second roi sur l'île pour un an. Le concurrent ( une personne influente ) est représentée par un serviteur ( le Hopu ).


Celui ci se dirige avec les autres concurrents à la falaise d'Orongo et se rend vers l'île de l'Homme Oiseau qui est la plus éloignée ( environ à 2 Kilomètres de la côte ). Ils doivent ramener le premier oeuf de sterne ( des hirondelles de mer ou Manutara dans le language local ) pondu sur l'îlot de Moto Nui. Il faut pour cela, grimper une falaise à pic de 180 mètres et ramener l'oeuf sur sa tête sans évidemment le briser.


Pendant la compétition, la population observe sur la pente en face de l'îlot pour attendre le vainqueur et bien veiller au respect des règles. Le site d'Orongo était situé sur la partie de la crête du cratère du Rano Kao qui surplombe les hautes falaises noires où se trouve un village avec des maisons en forme de pirogue faites de pierres.







L'île de l'Homme-Oiseau vu depuis le site d'Orongo ( c'est l'îlot le plus éloigné )



Celui qui ramène l'oeuf à son maître, prend alors le nom d'Homme-Oiseau ( ou dans la langue locale le Tangata manu ); il incarne sur Terre le Dieu Maké Maké : le créateur de l'univers.
Le maître gagnait un pouvoir considérable pour une année : il devenait le second roi de l'île ou obtenait un titre de chef militaire ( quand on sait que les tribus se bataillaient régulièrement, on peut mieux percevoir l'importance de cet homme ).


Cette compétition dura jusqu'à la fin du XIX eme siècle, elle finira par disparaître du fait de la présence de très peu de pascuans d'origine au fil des années, les traditions se perdant.
Après la fête, le guerrier qui rapporte l'oeuf se fera raser le crâne et devra séjourner pendant un an ( jusqu'à la prochaine célébration ) dans une grotte. Très peu de personnes ont le droit de le voir et ses repas sont préparés par les quelques personnes habilitées à le faire ( essentiellement des prêtres ). Il était soumis à de sévères interdits du fait de son caractère sacré.






dessin de l'Homme-Oiseau



L'écriture Rongo-Rongo






L'écriture Rongo-Rongo, est aperçue pour la première fois par un européen en 1870 par le missionnaire Hypolite Roussel. Il découvre dans les mains des habitants locaux des tablettes de bois recouvertes de signes gravés. Les Pascuans les appellent « Ko Hau Rongo Rongo » que le peu traduire littéralement par « Bois Parlants » ( ou selon d'autre personne «bâton de chantre» ).


Pour des raisons obscures ( ou peut-être par obscurantisme... ), les missionnaires présents sur l'île donnent l'ordre de toutes les détruire ( la majorité sont brûlées, au nom d'un idéal religieux qui ne tolérait pas les reliques païennes ). De cette période, il ne reste plus aujourd'hui que 21 tablettes dans le monde. ( Elles sont dispersées dans des musées et dans quelques collections de particuliers ; le musée de Braine-le-Comte en Belgique en possède d'ailleurs une importante partie ). En outre, aucune datation ne c'est montrée concluante, leur âge reste actuellement indéterminé ( on ne peut que donner une vague estimation de leur âge ).

Comme on peut aisément l'observer sur les photos ici présentes, on reconnaît nettement des représentations d'hommes, des objets quotidiens, mais aussi des poissons, des lézards, des oiseaux. ( certains y voit aussi quelques animaux qui n'ont pas leur place sur l'île de Pâques ) Les spécialistes de ces tablettes ont estimé qu'il existait pas moins de 500 caractères. Évidemment, l'interprétation de ces tablettes prêtes à discussion. On s'accorde évidemment à dire qu'il s'agit d'une écriture idéographique ( pas d'alphabet ou de syllabe ) ; à un dessin donné, on associe un mot ou une idée ( les combinaisons de plusieurs pictogrammes ne sont pas à exclure, c'est à dire des associations pour donner une autre signification à tel ou tel dessin ). L'écriture Rongo-Rongo est probablement dans l'esprit des hiéroglyphes égyptiens ( mais l'on manque de données, et malheureusement, le Rongo-Rongo ne dispose pas de sa Pierre de Rosette ).



La seule source locale qui aurait pu permettre une interprétation, se nommai Meteoro, un Tahitien a qui le Père Jaussen montra les tablettes, car ce premier s'était vanté de pouvoir les lire ( ceci se passa à la fin du XIX eme siècle ). En effet, à la vue des tablettes, Meteoro se mit à chanter ce qu'il y voyait. C'est à ce jour à priori la seule personne qui ai compris ce qu'elles signifiaient. De ces observations et de ces dialogues avec Meteoro, le Père Jaussen, n'a réussi à comprendre que la façon dont se lisait les « textes », et qu'ils étaient chantés. Ils sont en effet écrits selon un schéma inédit : le texte est divisé en lignes « paires » et en lignes « impaires ». Les lignes paires sont orientées de droite à gauche et les lignes impaires de gauche à droite et apparemment chaque signe est placé la tête en bas.






Tablette Rongo-Rongo



Trois hypothèses principales s'opposent actuellement, elles sont proposées par trois linguistes.



--L'Américain Steven Fischer, voit le Rongorongo comme une écriture mixte : certains signes représentent une chose ou un être, exprimé par un mot ou un ensemble de mots, alors que les autres, indiquent un acte. Il voit dans ces tablettes principalement des textes sur la création du monde et des chants cosmogoniques.



--L'anthropologue russe Irina Fédorova de l'Académie des sciences de Russie à Saint Pétersbourg n'identifie que 200 signes de base. Pour elle chacun d'eux aurait plusieurs sens, car comme l'ancienne langue pascuane, il y aurait de nombreuses homonymies. Elle y voit des chants rituels liés aux cérémonies agraires ( elle y décèle une grande fréquence de noms de plantes et d'étoiles ), les autres textes sont riches en vocabulaire guerrier et familial relateraient des légendes. Ils seraient écrits dans la langue ancienne mais avec de multiples variations dues vers l'actuelle évolution vers l'actuel pascuan ( proche apparemment du maori parlé en Nouvelle-Zélande ). Cela explique l'apparente multitude de signes et la difficulté de décryptage du Rongorongo.



--Enfin, Konstantin Podzniakov collègue de la précédente, interprète les différences comme les variations qu'il a mis en évidence sur diverses tablettes de signes semblables. Il a isolé quelques signes marqueurs de début et de fin d'énoncé. Le nombre de signes reste trop important pour qu'ils puissent constituer un alphabet et trop réduit pour qu'ils représentent des mots. En revanche, selon lui, leur fréquence est statiquement comparable à celle des syllabes de la langue pascuane. Il essaie toujours de faire correspondre des dizaines de gryphes les plus courants avec des syllabes de la langue parlée.



Pour conclure, on ne peut être sûr de rien quant au Rongorongo, sinon une estimation de l'époque où on l'a créée. En effet, tous les motifs de l'écritures étaient gravés à partir probablement vers le VIII ou IX siècle après J.C, par contre on ne sait quand la sculpture de ces tablettes a cessé.


On sait que le bois était particulièrement précieux sur l'île, mais il ne servait pas uniquement à faire des tablettes pour le Rongo-Rongo. En effet, il servait aussi à la sculpture de Kava Kava. Les Kava Kava étaient de petites figurines à l'éffigie du diable. Ces statuettes sacrées étaient accrochées dans les habitations et à l'occasion étaient portées par les hommes lorsqu'ils dansaient.



L'Oeuf centre du monde



Au Nord-Est de l'île, dans la baie de Hanga Hoonu ( Baie Lapérouse ), on trouve à côté du plus grand moaï ( une douzaine de mètres, mais il a été mis à terre ), une petite pierre ronde. On n'a pu réussir à déterminer depuis combien de temps cette pierre est là, ni si ce sont les vents et la mer qui l'ont ainsi façonnée naturellement ou bien si cette pierre a été sculptée par l'homme. Enfin pour les pascuans, cette pierre dans leur culture représente le centre du monde ( étrange car elle ne se situe pas du tout au centre de l'île ). Il semblerait que par le passé, les pascuans accordaient réellement une valeur très importante à cette pierre. Un culte lui était probablement dédié.






L'oeuf, centre du monde


Ninnenne[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 25891
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Voyage - Les Dunes du Monde -Le Grand Nord Canadien,trésors de l'Arizona -   Lun 12 Jan - 13:28

Voyage... L'Ile de Paques - Les Moais -





Comment ont-elles été faites et par qui ?





Il y a environ 300 moaïs sur l'île de Pâques, mais ce chiffre peut varier considérablement en fonction des différentes études ( entre ceux à terre, ceux qui ne sont pas finis, les brisés et ceux qui sont enterrés ). En effet, bon nombre d'entre eux ont été mis à terre lors des multiples guerres tribales qui ont jalonnées l'histoire mouvementée de cette petite île balayée par les vents et les flots. La matière première de ces gigantesques statues qui recouvrent l'île est avant tout le basalte qui provient du volcan Rano Raraku ( dont le cratère est aujourd'hui envahit par les joncs ).








Les Moaïs bien qu'étant en basalte pour l'essentiel, on peut noter que leurs yeux étaient fais d'os ( cartilages de requins ou parfois d'autres vertébrés ), et les pupilles étaient faites par une incrustation de corail ou d'obsidienne. Ils étaient taillés à l'aide de hache «Toki», des haches grossièrement taillées et polies dans du basalte ou en éclats d'obsidienne. Leur taille se situe en général entre 4 et 8 mètres, certaines allant jusqu'à une dizaine ( notamment une située sur la côte Nord de l'Ahu Te Pito Te Kura ). Ils portaient tous lors de leur édification un Pu Kao ( la coiffe qu'ils portent au sommet de leur tête ), on peut traduire cela par le terme «chignon». Il pèse en général 1,5 tonne. Cette coiffe n'était pas taillée dans le même volcan, c'est une pierre rouge provenant de la face ouest de l'Ile ( ils étaient taillés sur place puis transportés. Elle a la forme d'un chapeau cylindique terminé par un bouton.







Le transport là aussi de ces statues de leur lieu de fabrication ( le volcan ) jusqu'à leur destination finale ( parfois à plus de 20 kilomètres du volcan ), reste un mystère. Elles étaient presque toutes amenées au bord de la mer et des falaises.Il faut savoir que les Moaïs devaient être emmenés sur des Ahu. Les Ahu étaient des monuments de pierre qui leur servaient de support, il s'agissait sûrement à la base d'autels. Le plus vieil Ahu est daté de 857 après J.C ( mais à plus ou moins 200 ans près ). Ce sont des édifices religieux proches des Maraes polynésiens. Ils sont construits de blocs de pierres ordonnés et ajustés sans mortier. Le plus long de l'île de Pâques celui de Tongariki mesure 145 mètres de long pour 4 mètres de haut. Mais cela pose la question d'une influence Sud-américaine car l'ingéniosité de la mise en place des blocs est plus développée que celle des techniques habituelles des autres îles du Pacifique.





A l'intérieur du cratère du Rano Raraku on a trouvé en fouillant un système primitif de poulies qui a pu permettre de lever les statues.



Quelle(s) était(ent) leur(s)fonction(s) ?



La ou les fonctions des Moaïs restent mystèrieuses. --Certains y voient des fonctions religieuses : des statues dressées en l'honneur de dieux, idoles gigantesques dédiées à la prière et à l'adoration. --Ces statues étaient peut-être là dans le but de protéger ces habitants ( des guerres, d'étrangers, d'esprits malfaisants, du climat ? toutes les hypothèses qui iraient dans le sens de la protection sont possibles ). Seraient-ils là pour veiller sur l'île ? Ou bien sont-ils des monuments dressés en l'honneur des morts ?





Ce qui est important de savoir à leur sujet, c'est qu'ils sont tous tournés vers l'intérieur de l'île ( le dos face à la mer ). Il existe une exception, c'est le Ahu Akivi, c'est un alignement de 7 Moaïs qui regardent en direction de la mer. Sinon leur regard se dirige toujours vers le ciel, on les surnomme régulièrement «ceux qui regardent les étoiles». Leur physique a soulevé bon nombre de questions. Ils n'ont pas de caractéristiques physiques des Polynésiens. Ils ont des nez aquilins, des lèvres fines, des fronts hauts et de la barbe. C'est pour cela que beaucoup pense que l'île à subit deux vagues de migrations ( l'une venant de Polynésie et l'autre d'Amérique du Sud probablement du Pérou ). De plus le chignon rouge, pourrait symboliser une couleur de cheveux rousse répandue dans certaines tribus sud-américaine.






Depuis leurs créations, les moaïs ont subis des dommages ou des modifications. En effet, après la plus violente des guerres tribales ( celles où les «courtes oreilles» ont anéanti les «longues oreilles» ), la plupart des statues ont été abattues, mais pas forcément tout de suite. En effet, au fur et à mesure des premières explorations de l'île ( celles du XIX eme siècle ), les européens se sont aperçus qu'il y avait de moins en moins de moaïs debout. Il est probable que puisque c'étaient les Longues Oreilles qui faisaient sculpter les statues, les nouveaux patrons de l'île se soient désintéressés des statues. Ils ont perdus leur yeux ( les os qui servaient à cet effet ) ont subi les dommages du temps. Bon nombre ont aussi perdu leur Pu Kao ( la coiffe qu'ils portent au sommet de leur tête ). Aujourd'hui encore, il reste des dizaines de statues dans la carrière qui n'ont pas été achevées ( jusqu'à 300 selon certaines estimations ). On en trouve à tout les stades de la construction : à peine démarrées, bien entamées et même certaines quasiment prêtes à partir. Notamment le plus grand de tous qui n'a jamais été achevé : il mesure plus de 24 mètres, il aurait pesé entre 135 et 150 tonnes. Ces statues non finies attestent d'un arrêt soudain de leur fabrication ( lié sans aucun doute au massacre des «Longues Oreilles» ).

[size=24]Voyage... L'Ile de Paques -civilisations-






Découverte de l'île par les Européens.




Puisque l'île de Pâques est l'un des lieux les plus isolés au monde, cela peut expliquer le développement d'une culture si particulière. Elle prit son nom lors de sa découverte par l'explorateur hollandais : l'Amiral Jacob ROGGERCEN qui l'aperçu le soir du dimanche de Pâques le 5 avril 1722. Il la nomme PAASCH EYLANDT, littéralement : « Île de Pâques ».








Les Premiers peuplements de l'île ( les différentes hypothèses )





Ce ne sont pas les Européens qui furent les premiers habitants de cette île. En effet, il semblerait selon la légende que soit un roi polynésien Hotu Matua chassé des Iles Marquises qui parvint sur cette île vers 500 après Jésus-Christ. Ce roi n'a pas débarqué sur cette île de façon anodine. Il avait préalablement envoyé 7 éclaireurs qui là aussi selon la légende serait les sept fils du roi vaincu. Mais les spécialistes de l'île pensent que les premiers à avoir découvert l'île seraient des Indonésiens, ce qui n'est pas un mince exploit lorsque l'on voit à quoi ressemblaient leurs frêles embarcations.







Les polynésiens possédaient des doubles canots qui pouvaient contenir jusqu'à 50 personnes avec provisions et animaux domestiques. Ce serait donc c'est grâce à ces bateaux presque insubmersibles que les polynésiens auraient voyagé. A partir de là, malgré une faune qui n'était pas particulièrement favorable, la population se développe autour de la pêche ( ils utilisent pour pêcher des hameçons faits d'os ).




Thor Heyerdhal est un ethnologue célèbre qui dans les années 50 et 60 s'est efforcé de mettre en valeur l'histoire des différentes civilisations Polynésiennes. Selon lui, il y a eu 2 vagues d'immigrations successives sur l'île de Pâques. D'abord les Longues Oreilles qui seraient venu d'Amérique du Sud, puis les Courtes Oreilles qui eux seraient d'origine Polynésienne. Cette thèse qui fut très en vogue à l'époque de sa sortie ( voir la biographie de Thor Heyerdhal pour mieux comprendre ) est aujourd'hui très discutée. En effet, si les premiers habitants de l'île avaient été Sud-Américains, on aurait du retrouver des céramiques et des outils caractéristiques de cette population. Mais par contre, on ne peut s'empêcher de voir qu'il y a des affinités en ce qui concerne les statues et les constructions monumentales en pierre des civilisations américaines. Si les scientifiques se sont quelque peu désintéressés de la thèse d'Heyerdhal, ils s'accordent en majorité à dire qu'il y a eu des contacts précoces entre l'île de Pâques et l'Amérique du Sud. Si les indiens avaient immigré, ils auraient du introduire leur ressource vivrière principale : le maïs. ( mais on n'en trouve pas de trace sur l'île ). Par contre les polynésiens étaient habitués aux racines alimentaires et y auraient cultivé la patate douce.




L'histoire de la population




Au fur et à mesure des années, plusieurs tribus se développèrent jusqu'à une douzaine, elles devaient toutes posséder un accès à la mer ( logique puisque la majorité des ressources alimentaires en provenaient ). Ces tribus souvent en guerre commencent pour certaines à ériger des Moaïs pour prouver leur puissance. Ces affrontements réguliers provoquent la mort de toute une partie de la population et la destruction d'une partie des statues. Sur l'île, deux peuples ( ou ethnies ) cohabitent, se sont les « longues oreilles » et les « petites oreilles », il semblerait que les premiers étaient les maîtres et les suivants les esclaves ( eux taillaient des statues de bois ). Vers 1500 après J-C, la population atteignait les 10000 habitants, l'île était surpeuplée. Suite à une grande révolte ( située vers 1680 ), les petites oreilles tuèrent tous les hommes assimilés aux longues oreilles. Selon la légende, il ne laissèrent en vie qu'un seul de ces maîtres. C'est là que la plupart des moaïs furent renverser. Comme souvent, le peuple longtemps opprimé essaie d'effacer toute trace de la présence de l'ancien pouvoir. Il semblerait que le cannibalisme était très répandu sur l'île et cela pendant une grande partie de l'histoire. Mais contrairement aux autres lieux du globe où cette pratique avaient lieu, ici ce n'était pas à cause de rites religieux ou bien de quelconques croyances. La principale fonction ici était de se procurer de la nourriture ( comme nous l'avons vu précédemment, les animaux étaient très peu nombreux ).




La population par la suite commence à baisser progressivement à cause des différents changements écologiques de l'île, notamment à cause de la surpopulation.




La population après l'arrivée des Européens.



Lorsque les Hollandais débarquent sur l'île en 1722, la population ne compte plus que 3000 habitants, la plupart des statues sont soient brisées ou du moins mises à terre. La rencontre entre les explorateurs et les autochtones se passe relativement mal, puisque les Hollandais n'hésitent pas avant de partir à faire feu sur quelques habitants de Rapa Nui ( nom qu'employaient les locaux pour désigner leur terre ). Cette île devient Hollandaise ( le droit à l'époque disait que le premier à découvrir une terre pouvait la prendre de son plein droit ) mais en 1770, deux navires espagnols dirigés par Don Felipe Gonsalesy Haedo effectuèrent un raid et s'emparèrent de l'île au nom du Roi d'Espagne Carlos III, ils rebaptisent l'île Isla Santa Carlo. Le 14 mars 1774, le Capitaine Cook fait escale, la rencontre avec les pascuans se déroule bien, mais ils essaient de se livrer au pillage des navires : le «Resolution » et l' «Adventure ». Cook repart au bout de trois jours pour éviter tout incident entre ces hommes et les indigènes.








La Pérouse





Quelques années plus tard,Louis XVI fait monter une expédition par La Pérouse dans le but de découvrir de nouvelles terres dans le Pacifique. Le 9 avril 1785, les deux navires de La Pérouse jettent l'ancre dans la baie de Hanga Hoa. Les pascuans là encore se livrent au pillage des navires ( « La Boussole » et « L'Astrolabe » ), mais les rapports entre marins et indigènes se font sans heurts. ( peut être cela provenait du fait que les femmes locales se seraient offertes généreusement aux marins ). Les français sont les premiers à faire une visite complète de l'île. Ils examinent le sol, les plantes , les cultures, la population, les monuments, les statues. Ils sèment des graines : choux, carottes, maïs, betteraves, citrouilles, orangers, citronniers. En outre, ils offrent aux habitants des cochons, des chèvres et des moutons. Même un géographe relève les plans des monuments et des habitations collectives. Malheureusement, les bateaux de La Pérouse disparaissent mystérieusement en 1788. On ne retrouvera leurs traces qu'une trentaine d'années plus tard au large des îles Santa Cruz. Par chance, son journal avait été envoyé avant le naufrage.







Frégates de la Pérouse




En 1863, six bateaux débarquèrent et prirent de force plus de 1000 pascuans, dans le but de les faire travailler dans des mines de guano en Amérique du Sud. Les continentaux qui débarquèrent emmenèrent avec eux bon nombre de maladies contre lesquelles les pascuans n'avaient jamais été confrontés, et c'est une hécatombe qui s'en suivit, finalement il ne resta que quelques centaines d'habitants sur l'île. Le savoir et les croyances des pascuans étaient définitivement perdues. En 1888, le Chili s'empare de l'île de Pâques ( l'île est toujours rattachée à ce pays ). Elle est d'abord louée pour un temps à l'Angleterre qui y élève des moutons et ceci jusqu'aux années 60. Ce n'est quand 1966 que les pascuans purent voter pour la première fois.

Voyage... L'Ile de Paques - Présentation -







L'île la plus isolée au monde





L'île de Pâques est probablement le lieu le plus isolé du monde. Elle se situe dans l'Océan Pacifique à 3700 kilomètres du Chili ( le pays dont elle dépend ) et à 4000 Kms de Tahiti. La terre la plus proche est Pitcairn située à 2000 Kms. Ses coordonnées précises sont 109° de la latitude Ouest et 27° de longitude Sud.












Ce petit bout de terre de 117 Km² est une île volcanique, on y trouve trois volcans dont à priori aucun n'est encore en activité ( ce sont le Rana Kano, le Rana Roratka et Puakatike ). C'est une terre dénudée, elle très aride car elle est balayée de façon quasi permanente par des vents très violents. Ces conditions climatiques défavorables empêchent l'île de posséder une végétation importante ( ce qui est un paradoxe car les terres d'origine volcanique sont particulièrement fertiles, l'île de Pâques n'y fait pas exception ).





Volcan Rana Kano





La faune et la flore de l'île.




La faune sur l'île est très limitée ce qui explique pourquoi, les habitants se sont longtemps adonnés au cannibalisme. Sinon les Européens ont importé un certain nombre d'animaux domestiques, notamment les moutons que les anglais ( anciens loueurs de l'île ) ont élevé pendant une longue période. Ils errent aussi sur l'île bon nombre de chevaux semi-sauvages ( ce sont d'ailleurs les chevaux qui présentent le moyen de transport le plus pratique sur l'île ). Il n'existe aucun animal notablement connu qui pourrait être originaire de l'île de Pâques ( ou exclusivement présent sur celle-ci ).







Quant à la flore de la même façon elle n'est guère développée, on ne trouve que très peu d'arbres. Il n'en a pas toujours été ainsi, il semblerait même que de grandes forets s'étendaient sur toute la surface de l'île il y a encore plusieurs siècles; mais elles ont été exploitées de façon intensive au cours des siècles, ce qui explique leur disparition.





Aspects Géologiques et Physiques




Comme on l'a vu précédemment, l'île est d'origine volcanique. Le sol est donc essentiellement composé de basalte. Ce caractère volcanique et la présence des trois volcans a donné un aspect vallonné à l'île. Le point culminant se situe au sommet Cerro Terevaka à 507 Mètres au dessus du niveau de la mer. On peut noter la présence de nombreuses grottes. La plupart d'origine naturelle et quelques unes créées par la main de l'homme. Elles ont longtemps servit de refuge aux Pascuans, mais aujourd'hui elles servent essentiellement de halte aux touristes ( campements ou bien refuges ).


Bonne lecture à tous 
bonne après midi 1   Ninnenne       
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage - Les Dunes du Monde -Le Grand Nord Canadien,trésors de l'Arizona -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage - Les Dunes du Monde -Le Grand Nord Canadien,trésors de l'Arizona -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage - Les Dunes du Monde -Le Grand Nord Canadien,trésors de l'Arizona -
» Voyage dans un autre monde
» Littérature sur les chiens de traineaux et le grand Nord
» Aventure dans le grand Nord - Island in the Sky - 1953
» Séjour en famille au Sequoia Lodge du 03/02 au 05/02/2012 ou l’immersion dans le grand Nord Canadien (glagla inside)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: