AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Autres belles images pour vous
Aujourd'hui à 13:39 par ninnenne

» Cartes postales et affiches anciennes
Aujourd'hui à 13:38 par ninnenne

» Acteurs Actrices Etranger(photos) et autres
Aujourd'hui à 13:36 par ninnenne

» Nouvelles belles images pour vous
Aujourd'hui à 13:25 par ninnenne

» sacré de birmanie! (chat de race)+ autres
Aujourd'hui à 13:12 par ninnenne

» Tarte aux épinards et œufs durs
Aujourd'hui à 12:23 par ninnenne

» Oeufs brouillés dans leurs coquilles
Aujourd'hui à 12:17 par ninnenne

» Crudités au fromage blanc et fruits secs
Aujourd'hui à 12:04 par ninnenne

» Tajine de poulet aux fruits secs facile
Aujourd'hui à 12:00 par ninnenne

» Tartelettes aux oignons
Aujourd'hui à 11:50 par ninnenne

» Quinoa bowl complet sardines et avocat
Aujourd'hui à 11:29 par ninnenne

» Sport, que manger avant ? (passeportSANTE.net) + autres demain
Aujourd'hui à 11:14 par ninnenne

» Photos d'animaux divers
Aujourd'hui à 10:45 par ninnenne

» Autres poèmes de différents auteurs
Aujourd'hui à 10:05 par ninnenne

» Autres petites citations
Aujourd'hui à 10:04 par ninnenne

Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 A méditer Le lâcher prise en cinq étapes....+ autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 21929
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: A méditer Le lâcher prise en cinq étapes....+ autres   Ven 6 Fév - 15:22

Le lâcher prise en cinq étapes


Connaissez-vous les 5 étapes du lâcher-prise ?
Combien de fois a-t-on entendu : je ne l’avais pas prévu, j’aurais tellement dû réfléchir plus et vérifier les conséquences ou encore je n’aurais pas pu faire mieux ! Combien d’entre vous aviez un objectif clair, vous saviez tous les gestes à poser pour arriver vers celui-ci et lorsque vous vous y attendiez le moins un événement imprévu arrive.
 
Est-ce possible que même si l’on avait pris le temps d’y réfléchir ou de voir les conséquences que l’événement imprévu serait quand même arrivé ? Il est important d’avoir un objectif dans la vie, quel qu’il soit, car l’objectif permet de ne pas se disperser. Bien entendu, vous faites toutes les actions humainement possibles pour vous approcher jour après jour de votre objectif. Une fois que vous avez tout prévu, vous savez où aller et comment y aller, lâcher prise ! Vous ne pouvez plus rien faire, vous savez que vous avez fait au maximum de vos capacités, de vos connaissances et aptitudes. Que voulez-vous faire d’autre ? Vous inquiétez et vous ronger les ongles au cas où une de vos peurs se réalise ? Lâcher prise est le meilleur outil que vous avez une fois que les dés sont lancés, une fois que vous avez mis tout en œuvre pour arriver à votre objectif. Lâcher prise, c’est quoi au juste ?
Lâcher prise, c’est accepter ses limites. Le lâcher-prise va de pair avec lâcher le contrôle. Vous ne pouvez pas contrôler quelque chose que vous ne pouvez pas ou ne savez pas contrôler. Nous n’avons aucun contrôle sur les événements de la vie. Nous agissons au mieux sur ce qui nous appartient soit nos actions, nos paroles, nos croyances et nos perceptions. Nous pouvons prendre une situation difficile et changer notre perception. Par exemple, prenez la perte d’un travail. Nous pouvons le voir comme une trahison de l’entreprise ou comme le point qu’il nous manquait pour aller chercher le travail de nos rêves. Nous ne pouvons pas faire changer l’idée de l’entreprise, mais nous pouvons changer notre perception. Derrière un événement malheureux de la vie peut se cacher votre bonheur ou un chemin qui vous fera grandir et avancer. Et comment fait-on pour lâcher prise ? Étape 1 : comprendre 3 points et en faire la différence. Le premier c’est ce que l’on peut contrôler, le second ce que l’on peut influence
r et le dernier ce que l’on peut ni contrôler ou influencer.
Étape 2 : avez-vous remarqué que plus vous vous acharnez à faire quelque chose plus il résiste ? Par exemple, vous cherchez vos clés de maison, plus vous essayez de les trouver, plus vous stressez, plus vous vivez des émotions et moins il y a de chance que vous les trouviez. Mais si vous prenez une minute pour vous poser, respirer il se peut que vous vous souveniez de l’endroit où vous les aviez posés. Essayez donc de vous détacher au lieu de vous acharner.
Étape 3 : vérifier votre degré de confiance face aux autres. Lâcher prise veut dire aussi être confiance que les personnes autour de vous feront ce qu’ils ont à faire. Vouloir tout contrôler amis, collègues de travail, conjoint ou famille montre à quel point vous manquez de confiance envers les autres et surtout en vous. Est-ce possible que les autres respectent leurs limites et que vous ne respectiez pas les vôtres ? Est-ce que lorsque vous voulez que quelqu’un face quelque chose cela doit être comme vous voulez ?
Étape 4 : derrière le manque de lâcher-prise gît une croyance. Voici quelques exemples de croyances : je dois toujours donner mon 100%, tout doit être parfait ou il n’y a que moi qui puisse faire ce travail. Il est temps de vous poser cette question : si je lâche prise dans la situation, qu’est-ce qui peut arriver de pire ou de désagréable ?
Étape 5 : la dernière et non la moindre, voulez-vous continuer à croire à votre croyance ? En résumé Lâcher prise c’est être conscient de nos limites, de faire du mieux que l’on peut avec ce que l’on a. C’est essayer avec d’autres moyens, outils ou techniques si l’ancienne méthode ne marche pas, c’est être flexible et s’adapter à la vie et c’est être moins dans le contrôle et plus dans l’amour de soi
. ESSAYEZ, UNE ÉTAPE À LA FOIS !

écoute tes besoins

LORSQUE TU SOUFFRES, APPRENDS À ÉCOUTER TES BESOINS… La vie m'a permis de découvrir que la souffrance qui est présente dans nos vies nous parle. Elle nous parle de nos besoins non satisfaits. Lorsque la souffrance est présente dans ta vie, il est possible que tu aies besoin: - de parler; - d'être écouté; - d'être sécurisé; - de t'affirmer; - de te réaliser; - d'apprendre à dire non; - d'apprendre à poser tes limites; - de vivre tes émotions; - d'être aidé afin de guérir certaines blessures; - de transformer certaines croyances négatives; - de prendre davantage soin de ton corps; - de prendre davantage soin de ta spiritualité; - de t'accorder davantage de temps pour toi; - etc. La souffrance, lorsqu'elle est inévitable, est une source d'information privilégiée. Il est important d'apprendre à l'écouter et à l'accueillir afin de découvrir les besoins qui se cachent derrière. C'est à toi de choisir. Sois tu te bats contre elle ou encore tu apprends à l'apprivoiser afin d'y découvrir les trésors qu'elle te réserve.

à méditer

L'amour d'une mère Ma mère n'avait qu'un seul œil. Je la détestais... Elle était comme un fardeau. Elle cuisinait pour les élèves et les professeurs, pour apporter son soutien à la famille.
Mais il y a eu ce jour, pendant que j'étais en primaire, ma mère était venue me dire bonjour. J'étais si embarrassé. Comment pouvait-elle me faire sa ? Je l'ai ignorée, et je lui ai jeté un regard rempli de haine et je me suis enfui. Le lendemain, à l'école, un de mes camarades m'a dit : "heeee, ta mère n'a qu'un œil !! ". Je voulais me brûler tout entier. Je voulais également que ma mère disparaisse !! Donc je suis allé la voir ce jour, et je lui ai dit : "Si tu veux que je ris un peu, pourquoi tu ne meurs pas ???"
Ma mère n'a pas répondu... Je n'ai pas eu le temps de penser, une seconde à ce que je disais, parce que j'étais sous l'emprise de la colère. Je m'en moquais éperdument de ses sentiments. Je voulais qu'elle s'en aille de cette maison, je ne voulais plus d'elle. Ainsi j'ai étudié très dur, et j'ai obtenu la chance d'aller à Singapour pour étudier. Puis je me suis marié. Je me suis acheté moi-même, une maison. J'ai eu des enfants. J'étais heureux de ma vie, de mes enfants, et de tout ce que j'avais. Jusqu'au jour où ma mère est venue me rendre visite. Elle ne m'avait pas vu depuis de très nombreuses années, et n'avait ni vu ses petits enfants
. Quand elle est arrivée sur le pas de la porte, mes enfants se sont moqués d'elle, et moi, je l'ai accusée d'être venue sans être invitée ! Je lui ai hurlé : "Comment oses-tu venir chez moi, et faire peur à mes enfants !! DÉGAGE D'ICI, MAINTENANT !!" Et à cela, ma mère a calmement répondu : "Oh, je suis désolée. J'ai dû me tromper de maison." et elle a disparu jusqu'à ce que je ne la voie plus. Un jour, une lettre à propos d'une réunion scolaire, est venue à la maison, à Singapour. J'ai menti à ma femme prétextant un voyage touristique. Après la réunion, je suis allé à la vieille cabane, simplement par curiosité. Mes voisins m'ont dit qu'elle était morte. Je n'ai pas versé une seule larme. Ils m'ont donné une lettre qu'elle voulait que je lise :
" Mon cher fils, Je pense à toi tout le temps. Je suis désolé d'être venue à Singapour et d'avoir fait peur à tes enfants. J'étais si heureuse quand j'ai appris que tu venais ici pour la réunion scolaire. Mais je ne pourrais pas me lever du lit cette fois ci, pour venir te voir. Je suis désolée d'avoir été un fardeau constant pour toi, pendant que tu grandissais. Tu vois..... quand tu étais très petit, tu as eu un accident, et tu as perdu un œil. En tant que mère, je ne supportais pas de te voir grandir avec un seul œil. Alors je t'ai donné le mien. J'étais si heureuse de mon fils, qui grandissait et qui voyait un tout nouveau monde pour moi, à ma place, avec cet œil.

Il y a tjr un ange près de toi

Il y a toujours un ange gardien près de toi Deux anges arrêtèrent pour passer la nuit dans la maison d'une famille aisée. La famille était méchante et refusa que les anges demeurent dans la chambre d'amis de la maison. À la place, ils laissèrent les anges dormir dans une petite pièce située dans le sous-sol froid. Pendant qu'ils faisaient leur lit sur le sol dur, le plus âgé des anges aperçut un trou dans le mur et le répara.  
Quand le plus jeune des anges demanda " pourquoi? " Le plus âgé des anges répliqua : " Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent ". La nuit suivante, les deux anges arrivèrent pour se reposer dans une maison où les gens étaient vraiment pauvres, mais où le fermier et sa femme étaient très hospitaliers. Après avoir partagé le peu de nourriture qu'ils avaient, le couple laissa les anges dormir dans leur lit pour qu'ils aient une bonne nuit de sommeil.
Lorsque le soleil se leva le lendemain matin, les anges trouvèrent le fermier et sa femme en larme. Leur unique vache, de laquelle le lait était une bénédiction, gisait morte sur le sol. Le plus jeune des anges était furieux et demanda au plus âgé des anges comment il avait pu laisser faire cela? " La première famille avait tout et tu l'as aidée en réparant un trou dans leur mur au sous-sol ", accusa l'ange. La deuxième famille avait peu, mais était disposée à tout partager et tu as laissé sa vache mourir. " Les choses ne sont pas toujours comme elles paraissent ", répliqua le plus âgé des anges. " Quand nous sommes restés dans le sous-sol de la maison de la première famille, je me suis aperçu qu'il y avait de l'or rangé dans le trou du mur au sous-sol. Étant donné que le propriétaire était tellement rempli de haine et qu'il ne voulait pas partager sa fortune, j'ai bouché le trou afin qu'il ne retrouve plus cet or. Et, la nuit dernière, lorsque nous étions endormis dans la chambre du fermier, l'ange de la mort venait chercher la femme du fermier. J'ai négocié avec lui et je lui ai donné l'unique vache du fermier à la place. Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent. Quelques fois, c'est exactement ce qui arrive lorsque les choses ne tournent pas de la façon dont on voudrait qu'elle tourne. " Si vous avez la foi, vous n'avez qu'à croire que chaque mauvaise tournure des choses est à votre avantage. Il se peut que vous ne vous en rendiez pas compte au début, jusqu'au jour où vous vous apercevrez qu'elles étaient effectivement à votre avantage. Une personne arrive dans ta vie et rapidement, elle s'en va. Une autre personne devient ton ami en te laissant de belles empreintes sur ton coeur et tu n'es plus jamais le même ou la même, car tu t'es fait un nouvel ami ou une nouvelle amie!

a méditer

Dans la majorité des cas, il n'est pas nécessaire et même, il est conseillé de ne pas exprimer sa colère à la personne qui la réveille en nous. D'abord, parce que, le plus souvent, cette personne n'est pas en mesure de nous accueillir dans notre vécu.
De plus, souvent, l'intensité de la colère, de la peine ou de la peur qui est réveillée en nous, n'appartient pas à la personne qui l'a réveillée. Dans la plupart des cas, l'autre n'est qu'un déclencheur de ce qui existe déjà en nous.
Et si nous nous acharnons à vouloir lui exprimer toute notre colère, notre peine, nos peurs, nous ne serons aucunement accueillis. Nous risquons même d'être jugés, rejetés, ridiculisés, culpabilisés, etc.
Très peu de gens sont en mesure de nous entendre véritablement sens se sentir responsables de ce que nous leur exprimons. C'est pourquoi, le plus souvent, les conflits éclatent lorsque nous tentons de nous exprimer avec intensité. Lorsque l'intensité de ce que nous vivons est grande, il vaut mieux se faire aider et exprimer toute cette intensité face à une personne qui saura nous laisser aller jusqu'au bout de notre souffrance. Une personne qui saura comprendre combien nous avons besoin d'exister pleinement afin de nous libérer et de guérir.

[size=24]Les anges existent vraiment(selon moi)


[/size]
Comment fait-on appel à eux ?
Oui, les Etres de Lumière existent et on peut faire appel à leur aide. La tradition occidentale les prénomme anges.
Pour rentrer en relation avec les Etres de Lumière des plans supérieurs, il faut élever son esprit par la dévotion, la prière et la méditation. Le coeur a besoin d'être purifier de l'égoïsme, il s'agit donc de s'efforcer à marcher dans la voie de la Lumière. Il est nécessaire d'avoir confiance et foi dans la Puissance de ces Entités pour pouvoir rentrer en relation avec elles...
[size]

Les émotions ne se volatisent pas

[/size]

A méditer

Il y a un conférencier, que j'aime beaucoup, qui dit souvent: "Les émotions ne sortent pas par les pieds". Expression qui m'a toujours profondément rejointe puisque j'ai moi-même essayé beaucoup de techniques dites "miraculeuses" pour tenter de me débarrasser de mes émotions.
Un jour, j'ai compris que pour les guérir, m'en libérer, les transformer positivement, il me fallait apprendre à les ressentir, à les exprimer, à les vivre et surtout à les accueillir avec compassion. Les émotions passent par notre corps.
Ceux et celles qui sont sensibles à l'écoute de leur corps peuvent les déceler. Il fut un temps dans ma vie où, quand je refoulais une émotion, j'avais des nausées. Lorsque je ne faisais pas place à ma colère et que je me laissais envahir, je faisais une infection urinaire. Lorsque je vivais de la peur et que je ne l'exprimais pas, mes intestins ne fonctionnaient pas bien. Je retenais à l'intérieur de moi ce qui me faisait peur.
Ce que nous retenons comme émotions à l'intérieur de nous, va inévitablement atteindre notre corps un jour ou l'autre. Certaines personnes vont le sentir plus facilement par divers maux sans grande gravité alors que pour d'autres, ce sera plus subit et plus fulgurant. Dans ma vie personnelle, avec mon cheminement, j'ai compris que tout ce que nous gardons à l'intérieur de nous fini par nous faire souffrir et créer différents maux; que ce soit des maux physiques, émotionnels, mentaux, relationnels, etc.
Et que cette énergie qui est bloquée dans le corps nous empêche de nous créer positivement. À chacun de nous de faire les choix qui s'imposent pour avoir une vie équilibrée, paisible et remplie d'énergie créative.
[size]

interprétation:positive ou négative?

[/size]

La psychologie narrative ou l'art de se raconter de belles histoires pour être heureux À force de voir le verre à moitié vide, notre récit de la réalité sombre dans un certain négativisme, susceptible de brider notre propension au bonheur. Méthode originale, la psychologie narrative propose de réorienter notre discours intérieur, et d'opter pour des interprétations favorables. Les clés d'un nouvel art de vivre avec le psychologue Yves-Alexandre Thalmann. Le coup de fil d'un ami, une réflexion de l'être aimé, un voyage annulé, et voilà notre cerveau, qui se met à trier, ordonner, classer, regrouper…
 
 
D'après le psychologue Yves-Alexandre Thalmann* : « Cet agencement des événements de notre vie prend la forme d'un ensemble d'histoires que nous nous racontons et qui habillent le monde dans lequel nous vivons. » La question se pose alors : Et si, en définitive, le bonheur résultait de la façon dont nous nous racontons nos histoires ? La psychologie narrative en question Cette pratique repose sur une prise de conscience. Celle que le monde tel que je le pense n'est pas tel que je le vis. « Le travestissement de la réalité est incessant. Il y a d'un côté la réalité des faits et de l'autre, l'idée que je m'en fais, ma représentation », soulève Yves-Alexandre Thalmann.
Avec notre cerveau, nous passons notre temps à organiser les liens de cause à effet de façon à ce que ça prenne une signification à nos yeux. On se raconte des histoires, en interprétant ! Or, selon le psychologue, « la manière dont nous appréhendons les choses détermine davantage notre qualité de vie que les événements eux-mêmes. » À ce titre, nos représentations mentales ont donc la capacité de nous procurer une vie plus agréable. Choisir une trame plus qu'une autre ! Le choix de porter notre attention sur le verre à moitié plein, plutôt qu'à moitié vide nous appartient !
 
 
La psychologie narrative ne repose pas tant sur le déni d'une forme de réalité dite négative, mais bien sur notre décision de choisir une version qui peut contribuer à notre épanouissement. Alors pourquoi choisissons-nous telle trame plutôt qu'une autre ? Du point de vue des thérapies cognitives, penser négatif demande moins d'effort, cela est plus 'automatique'. Par exemple, quand on se réveille en pleine nuit, avec des difficultés à se rendormir, les pensées qui nous traversent sont davantage teintées d'anxiété que de joie... « Certains faisceaux d'indices montrent que si on ne dirige pas consciemment notre attention, le mental est porté vers de l'anxiété », soutient Yves-Alexandre Thalmann. A contrario, quand on est tout entier focalisé dans une activité, les pensées anxieuses sont comme mises à l'écart. Comme l'affirme le professeur de psychologie américano-hongrois Mihaly Csikszentmihaly, pour qui notre capacité à vivre mieux dépend de notre engagement total dans une activité sans en être distrait. Focaliser son attention, c'est la clé, à commencer par nos pensées. En mettant de la conscience dans le choix de nos pensées, il est possible alors d'apprendre à scénariser nos histoires à notre avantage. Des outils concrets pour être plus heureux
Découvrir que nous pourrions être davantage épanouis en modifiant notre regard sur les choses est un premier pas. Mais concrètement comment faut-il s'y prendre pour transformer nos interprétations ? Les pensées alternatives Nous sommes traversés par un certain nombre de pensées automatiques, c'est-à-dire que nous n'avons pas volontairement choisies. Par exemple, face à un évènement du type : « Mon chef ne m'a pas adressé la parole », vous pouvez être traversé par « Il m'en veut, j'ai dû faire une bourde ! » La psychologie narrative propose la pratique des pensées alternatives. À savoir, une autre façon de donner du sens aux évènements, tout aussi plausible que les pensées automatiques, mais choisies pour leur connotation optimiste. Comme : « Il a peut-être mal dormi
 
.
Il est peut-être contrarié ! » Appliqué régulièrement, cet outil permet de rôder de nouvelles habitudes de pensées. La comparaison favorable Il y a une multitude de versions possibles prenant appui sur les mêmes faits. Certains points de vue débouchent sur des émotions tristes alors que d'autres contribuent à nous rendre joyeux. Ce que nous choisissons comme point de comparaison est crucial pour notre bonheur... Une étude réalisée sur les podiums olympiques a montré que les médaillés de bronze semblaient plus heureux que les médaillés d'argent. Pourquoi ? Les deuxièmes se comparent aux premiers et sont déçus, alors que les troisièmes sont contents d'être sur le podium... Comparer ce que nous vivons à un idéal illusoire, autour du 'si seulement' ou à d'autres qui réussissent mieux que nous est un moyen éprouvé pour éroder notre bonheur. Essayons plutôt de comparer à notre avantage.
[size]

L'isolement

[/size]

QUAND TU T'ISOLES AVEC CE QUE TU VIS, TU CRÉES UN BLOCAGE DANS TA VIE… Pour beaucoup d'entre nous, nous avons appris à nous isoler avec notre vécu par peur d'avoir l'air faible, par peur d'être jugé, par peur de déranger, par honte, par culpabilité ou pour tout un tas d'autres raisons ou émotions.
L'isolement, c'est lorsque nous restons seuls avec nos souffrances. C'est lorsque nous tentons de nous arranger tout seul. C'est lorsque nous n'osons pas nous montrer vulnérables. L'isolement nous empêche d'accéder à nos ressources internes. Elle nous amène à développer toutes sortes de symptômes et malaises physiques. Elle nous amène également à rester pris dans nos défensives et cela crée des conflits relationnels avec les gens qui nous entourent. Je comprends qu'il soit parfois difficile d'oser se montrer vulnérable. Souvent, ce n'est pas facile parce que ça nous fait peur, à nous d'abord, cette vulnérabilité
. Nous n'avons tellement pas été habitués à la laisser vivre que nous en avons peur. Nous avons également peur de la souffrance qu'elle engendre. Ceci dit, c'est souvent le seul chemin pour aller de l'avant, pour guérir, pour voir plus clair en nous et accéder à nos ressources et à nos forces intérieures. Je vous encourage à trouver des personnes de confiance, des gens qui savent vous écouter, non pas vous prendre en charge, être confluents ou vous sauver. Des personnes qui savent simplement vous écouter afin de vous aider à trouver vos propres solutions.
Ainsi, vous vous dirigerez de plus en plus dans la voie qui est la vôtre. Et si vous n'avez pas ce genre de personne autour de vous, n'hésitez pas à aller chercher une aide professionnelle. Parce que l'écoute aidante, ce n'est pas tout le monde qui peut nous la donner.


La suite demain  bon week-end bonne après midi 1 Ninnenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A méditer Le lâcher prise en cinq étapes....+ autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A méditer Le lâcher prise en cinq étapes....+ autres
» le "lâcher prise" en expression artistique
» Relaxation, lâcher-prise et dormir
» Ne jamais lâcher prise
» Motivation et lâcher-prise

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: