AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Partagez | 
 

 Petites citations diverses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 26649
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Petites citations diverses   Jeu 17 Déc - 15:24

"Impossible venir ce soir, mensonge suivra."
Proust. A la recherche du Temps perdu

Prêté au Duc de Guermantes, ce message sybillin continue à faire sourire.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"J'ai entendu une fois mon chef de bureau dire à un collègue: «C'est un homme avec personne dedans.» J'en ai été mortifié pendant quinze jours. Même s'il ne parlait pas de moi."
Emile Ajar . Gros Câlin.

Lu dans :
Pierre Bayard. Et si les oeuvres changeaient d'auteur? Les Editions de minuit. 2010. 156 pages. Extrait p. 57

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'idée de l'avenir, grosse d'une infinité de possibles, est plus féconde que l'avenir lui-même, et c'est pourquoi on trouve plus de charme à l'espérance qu'à la possession, au rêve qu'à la réalité. "
Bergson 


  
Lu dans:
Raphaël Enthoven. L'endroit du décor. NRF Gallimard. L'infini. 2009. 160 pages. Extrait p. 73

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation :
".. l'erreur n'est pas mauvaise en soi et il peut en exister des formes positives. De nombreuses découvertes scientifiques (il suffit de penser à Christophe Colomb) ont été réalisées parce que l'auteur s'était trompé de direction et avait ainsi, sans le vouloir, exploré une voie nouvelle. (..) L'erreur offre l'occasion de sortir des sentiers battus, de voir les choses autrement. "
Pierre Bayard


Lu dans:
Pierre Bayard. Et si les oeuvres changeaient d'auteur? Les Editions de minuit. 2010. 156 pages. Extrait p. 12
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation :
"Il se fait tard de plus en plus tard."
A. Tabucchi


Grand traducteur de Pessoa, dont on découvrit une malle pleine de manuscrits non-publiés signés sous des pseudonymes divers à sa mort, Antonio Tabucchi est mort ce 25 mars à Lisbonne la nuit du passage à l'heure d'été. Le titre de son dernier recueil de chroniques n'en est que plus drôle. 
[size]

Antonio Tabucchi. Il se fait tard de plus en plus tard.  Ed. Christian Bourgois. Traduit par Lise Chapuis et Bernard Comment. 2002, 303 p. 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[/size]
Citation :
"Ne sachant s'il avance ou recule
il arpente, la tête haute
cette geôle à ciel ouvert
se sustente à heure fixe
pour ne pas dépérir
et fume sans vergogne "
Abdellatif Laâbi
 
[size]
  
Lu dans:
Abdellatif Laâbi. Zone de turbulences. Clepsydre. Editions de la Différence. 2012. 112 pages. Extrait p. 46.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
" J'ai été donc moi aussi
un enfant
J'ai senti
ses premières sensations
J'ai été dans son émerveillement
par les contes de la grand-mère
ou de l'oncle
J'ai été emporté par son sommeil
si profond
si paisible
et me suis réveillé dans son réveil
sans amertume dans la bouche
J'ai appris goulûment
ses premières expressions
et fredonné ses comptines
J'ai joué le plus sérieusement du monde
à ses jeux "
Abdellatif Laâbi
Lu dans:
Abdellatif Laâbi. Zone de turbulences. Clepsydre. Editions de la Différence. 2012. 112 pages. Extrait p. 61

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Déguisé en feuilles   dans le haut cerisier
un loriot improvise une cavatine d'été
Je guette son envol après l'accord final
rire de lumière    jaune vif aigu
mais le rusé s'esquive sans que j'aie pu le voir
et ne nous laisse que le souvenir de
sa chanson    déjà évaporée dans le soleil."
Claude Roy

Lu dans:
Claude Roy. A la lisière du temps. Gallimard. NRF. 1984. 205 pages. Extrait p.83

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[/size]
Citation :
"Le grand périple du retour vers la terre natale fait comprendre à Ulysse qu'il est possible de revenir vers le même endroit, mais jamais au même moment. La nostalgie n'est pas une souffrance que supprime un déplacement dans l'espace. C'est une douleur suscitée par la résistance du temps à nos trajectoires. Ulysse se venge enfin, massacre les prétendants, retrouve et sa femme et son domaine. Il remporte la victoire - sauf sur le cours inexorable du temps."
Roger-P Droit
[size]

Au terme de son odyssée, Homère se voit proposer l'immortalité des dieux. Il choisit d'être une Homme, et d'avoir une fin à son histoire. Notre finitude donne un sens à notre existence. 
 
Lu dans : 
Roger-Pol Droit. Vivre aujourd'hui avec Socrate, Epicure, Sénèque et tous les autres. Odile Jacob. 2010. 240 pages. Extrait p. 39
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Tu n'as aucune chance, mais saisis-la."
Arthur Schopenhauer.
Lu dans: 
Roland Jaccard. La tentation nihiliste. PUF. 2012. 202 pages. Citation de Schopenhauer p.93

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[/size]
Citation :
"L'indifférence, entre les pensées, est bien plus difficile à franchir que la différence."
F. Jullien
[size]

Lu dans: 
François Jullien. Entrer dans une pensée. NRF. Gallimard. 2012. 188 pages. Extrait p.30  
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Je descends dans la rue, à Paris, et m'amuse à considérer les noms des restaurants chinois de mon quartier latin. Que lit-on sur ces enseignes? « Nouveau - florissant» («en plein épanouissement »), Xin cheng. Ou, la rue suivante, « Essor - déploiement - profit », Xing fa li. Ou encore « Envol ample (de l'oie sauvage) - déploiement », Qi hong. Ou même je trouve comme nom de ce restaurant de jiaozi les deux premiers mots du Classique du changement: « capacité initiatrice - essor », Qian heng, etc. Or comment sont traduits ces noms d'enseigne? Ou plutôt sont-ils traduits et que trouve-t-on écrit à côté, juxtaposé, en langue européenne? Je le cite en reprenant ces noms chinois à la suite: c'est « Delicious Monge» (de la rue Monge), « Délices asiatiques » ou «Délices express »; et, quant aux deux premiers mots du Classique du changement, c'est « Chez Tonny » ... "
F. Jullien
Lu dans: 
François Jullien. Entrer dans une pensée. NRF. Gallimard. 2012. 188 pages. Extrait p.172 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Pour construire une cabane , les enfants ont une méthode naturelle: faire en faisant. Ils imaginent, ils essaient. "Si on clouait les bois? Si on les attachait avec de la ficelle? Si on couvrait le toit de fougères?... Aussitôt dit, aussitôt fait. Lorsqu'ils échouent ils recommencent d'une autre façon, et il est rare qu'ils n'arrivent pas à quelque chose. (..)
L'ignorance est un atout , mais elle devient dangereuse dès que le projet est de quelque envergure, ou doit avoir une certaine perennité. Pour réussir une cabane, on s'inspire des exemples les meilleurs, on se documente, on extrapole à partir de techniques intéressantes, observées sur les granges et les fermes, les chalets, les maisons de bûcherons, sur tous types d'abris exotiques ou anciens, et même sur les bateaux."
A. Marcel

Lu dans:
Antoine Marcel. Traité de la cabane solitaire. Artea. 2011. 180 pages. Extrait p.76

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[/size]
Citation :
« Nos contemporains sont incessamment travaillés par deux passions ennemies: ils sentent le besoin d'être conduits et l'envie de rester libres. Ne pouvant détruire ni l'un ni l'autre de ces instincts contraires, ils s'efforcent de les satisfaire à la fois tous les deux. Ils imaginent un pouvoir unique, tutélaire, tout-puissant mais élu par les citoyens. (..) Dans ce sytème les citoyens ne sortent un moment de leur dépendance que pour désigner leur maître et y rentrent aussitôt."
Alexis de Tocqueville.


Dès 1840 Tocqueville avait prévu qu'un morne consentement pourrait bien abandonner à un seul homme tout l'exercice de la souveraineté. La chose publique deviendrait alors une carrière comme une autre, aussi ouverte aux plus mesquines cupidités qu'aux plus chimériques ambitions. L'unique condition pour y réussir serait que tout y fût si petit qu'on n'y pût jamais rien soupçonner de magnifique (N. Grimaldi). 

Que la campagne est belle! Foules, drapeaux, regards énamourés, ralliements et trahisons, adoubements et soupçons composent un spectacle où le décor prime sur le texte, toujours composé pour un chevalier solitaire à qui il incombe d'éviter divers obstacles pour atteindre le Graal : épouser la princesse.
[size]

Lu dans :
Nicolas Grimaldi. L'effervescence du vide. Grasset 2012. 175 pages. Extrait p.133.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[/size]
Citation :
"Les parachutistes savent pourquoi les oiseaux chantent."
H. Bauchau.


... et pour prolonger cette légèreté , lire Chesterton qui se demande "pourquoi les anges volent-ils?" "Parce qu'ils se prennent à la légère." Passer ne serait-ce qu'un moment de l'autre côté du miroir en s'échappant de la pesanteur ambiante, est un cadeau rare qu'on se souhaite au début d'une semaine aux allures printanières. 
[size]

Lu dans:
Henry Bauchau. Tentatives de louange. Actes Sud 2011. 53 pages. Extrait p.12
Antoine Marcel. Traité de la cabane solitaire. Ardea 2011. 178 pages. Extrait p. 169
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[/size]
Citation :
« [Il y a] aujourd'hui pour moi un moi réel, qui n'est plus que le quart ou la moitié d'un homme, et un moi virtuel qui conserve encore une vive idée du tout. Le moi virtuel dresse un projet de livre, commence à en organiser les chapitres, et dit au moi réel : "C'est à toi de continuer." Et le moi réel, qui ne peut plus, dit au moi virtuel : "C'est ton affaire. C'est toi seul qui vois la totalité." Ma vie se déroule à présent dans ce dialogue très étrange. »
[size]
Claude Lévi-Strauss évoque sa vieillesse dans un numéro spécial édité à l'occasion de ses 90 ans, et lors d'une réception a lieu au Collège de France. Ce qu'il décrit correspond à la réalité de la vie dès la naissance, mais l'homme ne le découvre que lorsque le corps faiblit. 

Lu dans:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Lévi-Strauss
Denis Bertholet, Claude Lévi-Strauss, Paris, Odile Jacob, 2008. Extrait p.34. 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[/size]
Citation :
"Je suis un apprenti de mon corps de grand âge
je ne suis plus mon corps, je suis dans ses limites."
H. Bauchau

Quasi centenaire, Henry Bauchau sait sans doute de quoi il parle, et il le fait avec beaucoup de justesse. Les limites physiques ne sont néanmoins pas les plus invalidantes: l'incapacité à utiliser son intelligence, la perte d'ouverture aux soucis d'autrui, l'absence de projet, la perte de confiance en soi et en les autres, un pessimisme dans l'avenir constituent autant de restrictions amenées par l'âge que la médecine reconstructrice peine à solutionner.   
[size]
    
Lu dans : 
Henry Bauchau. Tentatives de louange. Actes Sud. 2011. 53 pages. Extrait p.11
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Etre naturel et calme
Dans le bonheur comme dans le malheur
Penser comme l'on marche
Et lorsqu'on va mourir    se rappeler que le jour meurt
Et que le couchant est beau et belle la nuit qui se fait
Et que si ainsi sont les choses
c'est que les choses sont ainsi. "
Fernando Pessoa
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Ce corps
est mon plus proche ami
Nous en avons fait des choses ensemble
et ne nous sommes jamais rien caché
Il m'a fait arpenter le monde connu
et je l'ai introduit
dans les contrées de l'esprit."
A. Laâbi

Lu dans :
Abdellatif Laâbi. Zone de turbulences. Clepsydre. Editions de la Différence. 2012. 112 pages. Extrait p. 75.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Pas envie d'écrire : Je suis né. On m'a né, voilà qui serait plus juste."
 L. Janvier

Lu dans : 
Ludovic Janvier. La Confession d'un bâtard du siècle. Fayard. 2012. 272 pages. 
Monique Petillon. Faire flèche de tout chagrin . Le Monde des livres. 2 mars 2012

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Je me souviens que je lui ai dit ça très franchement, il faut maigrir pour manger moins, mais c'est très dur pour une vieille femme qui est seule au monde. Elle a besoin de plus d'elle-même que les autres. Lorsqu'il n'y a personne pour vous aimer autour, ça devient de la graisse."
Emile Ajar

Lu dans :
Emile Ajar. La vie devant soi. Folio. Mercure de France 1975. 275 pages. Extrait p.56

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




bonne après midi 1      Ninnenne
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 26649
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Petites citations diverses   Jeu 17 Déc - 15:43

Citation :
"Un milliardaire suroccupé se décide enfin à prendre des vacances. Il convoque son secrétaire particulier, lui confie que sa femme et lui souhaitent se retrouver sur une plage isolée de sable fin comme de la farine, d'une belle couleur ocre, devant une mer d'un subtil dégradé émeraude, sous un ciel bleu, certes, mais avec trois ou quatre jolis nuages qui en ôteraient la monotonie. Le secrétaire, après une difficile prospection, découvre une île des Bahamas où se trouve une unique et luxueuse maison. Il fait venir par une flottille de barges, le sable le plus fin et le plus ocre qu'on puisse trouver, achète deux tankers qui déversent des centaines de tonnes de colorants, transforment un bleu layette en vert émeraude soutenu et qui, par une suite de passages appropriés, créent un superbe dégradé. Un avion est chargé, la veille de l'arrivée du couple, de ponctuer le ciel de quatre nuages d'une fort jolie forme. Le milliardaire débarque en hélicoptère au jour dit, à l'heure dite, contemple le paysage, se retourne vers sa femme et soupire :
- La nature, au fond, il n'y a que ça de vrai. "
Lu dans : Pierre Hebey. Le goût de l'inactuel. Gallimard. NRF. 1998. 229 pages. Extrait p.213
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Il erre dans l'infini
entre quatre murs
pourtant
l'idée de se faire la belle
ne l'a jamais effleuré."
A. Laâbi

Lu dans:
Abdellatif Laâbi. Zone de turbulences. Clepsydre. Editions de la Différence. 2012. 112 pages. Extrait p. 46.
Erri de Luca. La première heure. Gallimard 1997. Folio 5363. Extrait page 140.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation :
"Donc, voici, j'écris pour Libération. Je suis sans sujet d'article. Mais peut-être n'est- ce pas nécessaire. Je crois que je vais écrire à propos de la pluie. Il pleut. Depuis le quinze juin il pleut. Il faudrait écrire pour un journal comme on marche dans la rue. On marche, on écrit, on traverse la ville, elle est traversée, elle cesse, la marche continue, de même on traverse le temps, une date, une journée et puis elle est traversée, cesse. Il pleut sur la mer, sur les forêts, la plage vide."
Margurite Duras
En trois lignes, c'est tout notre quotidien qui défile. Le bruit doux de la pluie m'a réveillé. Une nouvelle journée s'ouvre, "on traverse le temps, une date, une journée et puis elle est traversée, cesse". Ni grand bonheur particulier à en attendre, et on l'espère ni grande peine. Une journée. 

Lu dans:
Marguerite Duras. L'été 80. Les Editions de Minuit. 1980, 2008 (Collection Double) . 103 pages. Extrait page 9.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l'orage
Sur la pluie épaisse et fade
J'écris ton nom  (..)
Liberté."
        Paul Eluard

Lu dans : 
Donner son nom aux anticyclones . http://www.met.fu-berlin.de/wetterpate/  

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation :
"Ah cette nuit d'amour! Merveilleuse, incomparable, nous ne faisions qu'un : Moi ."
Woody Allen.

Entre Woody Allen et Blaise Pascal, 3 siècles et une manière décalée d'évoquer l'amour. Jugez vous-même:  "Nous ne pouvons aimer que ce qui, en nous, n'est pas nous" (Pascal). 

Lu dans: 
J.-B. Pontalis. Avant. Gallimard, NRF. 142 pages. Extrait p. 109 et p.124
Blaise Pascal. Pensées. Seconde partie. Art XVII. XLIX.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 "Au sortir de l'enfance, on se cherche une signature, on en essaye plusieurs. On les raye jusqu'au moment où on se satisfait, plus ou moins, de l'une d'elle. Elle pourra varier sensiblement au fil du temps, devenir à peine lisible, comme si j'étais le seul à m'y reconnaître."
 J.-B. Pontalis

Lu dans:
J.-B. Pontalis. Avant. Gallimard NRF; 2012.  142 pages. Extrait p. 130

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"La vie, cette boule de neige fondante qui progressivement se réduit."
P. Fournel

Lu dans :
Paul Fournel. La Liseuse. POL. 218 p. 2012.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"La plupart ne l'ont pas encore remarqué: nous sommes tous en prison. Les gardiens ne sont pas idiots, ils nous laissent librement nous promener au soleil et voir les films de notre choix mais souvent, pour ce qui compte vraiment dans notre vie, nous ne sommes pas libres. "
S. George

Lu dans:
Suzan George. Leurs crises, nos solutions. Albin Michel. 2010. 365 pages. extrait p.9

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation :
"Un homme d'affaire regarde par le hublot d'un je privé et dit à l'autre:
Que nous possédons peu, en fait, quand on pense à tout ce qu'il y aurait à posséder! "
Sagesse des milliardaires

Lu dans:
Susan George. Leurs crises, nos solutions. Albin Michel. 2010. 366 pages. Extrait page 38

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Personne n'apporta la preuve que la puce qui vit sur la souris craint le chat."
J-M Maulpoix

Lu dans:
Jean-Michel Maulpoix. Domaine public. Mercure de France. 1998. 100 pages. Extrait p. 34

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« Personne ne peut mourir avec autant de joie. Autant de gaieté. Incomparable est sa qualité d’espérance. Son dédain de l’éternité. Il fallait qu’elle aimât passionnément la terre pour y descendre ainsi, avec mille précautions, au lieu de demeurer au ciel: la neige.»
Jean-Michel Maulpoix

Lu dans:
Jean-Michel Maulpoix. Pas sur la neige. Mercure de France. 2004.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Le crépuscule (..), cette lumière qui reste après le coucher du sleil."
M. Onfray

Lu dans:
Michel Onfray. Apostille du crépuscule

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Je l’ai vue dans le miroir embrasser le neveu de l’évêque, j’ai aussitôt fracassé le miroir d’un coup de chandelier en bronze, le baiser est tombé en cascade par terre et ce n’était plus du tout un baiser mais juste des tessons qui réfléchissaient le plafond."
Lobo Antunes.

Lu dans:
Antonio Lobo Antunes. La splendeur du Portugal. Seuil . 2000. 528 pages. Extrait p.287

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


a demain bonne soirée    Ninnenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 26649
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Petites citations diverses   Sam 19 Déc - 14:10

Quelques fois nous pensons que notre raison ne peut pas accéder a Dieu , alors que c'est notre coeur qui est rebelle!(Blaise pascal)
-------------------------------------------------------------------
[size=32]L'esprit s'enrichi de ce qu'il reçoit, le coeur de ce qu'il donne.[/size]
[size=32]--------------------------------------------------[/size]

[size=32]Qui peut trouver une femme vertueuse? Elle a bien plus de valeur que les perles.[/size]
[size=32]Proverbes;31/10[/size]



S'il est vrai qu'une hirondelle ne fait pas le printemps, de jolies fleurs font un beau jardin...



bon week-end    Ninnenne       blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 26649
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Petites citations diverses   Sam 19 Déc - 14:42




bon week-end     Ninnenne    blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites citations diverses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites citations diverses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Citations diverses
» Petites Citations ou autres ....
» Petites citations diverses
» Petites citations diverses
» Petites citations diverses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: citations-
Sauter vers: